VOTE | 189 fans

#315 : Loyauté

 

 

~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~

Wesley redoute l'accomplissement de la prophétie selon laquelle Angel devra tuer Connor ! Sahjhan n'est plus satisfait de la façon dont Holtz surveille Angel et décide de prendre les choses en main.
Fred et Gunn tentent de combiner leur travail et leur nouvelle relation...

~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~

Captures de l'épisode disponibles

Popularité


4.29 - 7 votes

Titre VO
Loyalty

Titre VF
Loyauté

Première diffusion
25.02.2002

Première diffusion en France
21.12.2002

Plus de détails

Réalisation: James A. Contner

Scénario: Meredyth Smith

Guest stars:
Keith Szarabajka (Daniel Holtz),
Laurel Holloman (Justine Cooper),
Jack Conley (Sahjhan),
Stéphanie Romanov (Lilah Morgan).

~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~

Gunn et Fred arrivent au bureau pour trouver Wesley endormi sur son bureau et le réveillent en voulant regarder ce qu'il a découvert. Angel arrive gaiement et mort Connor pendant que Gunn et Fred regardent en souriant. Les mains de Wesley s'enduisent de sang sur son livre... et il se réveille ! Angel arrive avec Connor dans les bras et lui dit : "Tu es resté toute la nuit !".

Angel et Wesley emmènent Connor chez le docteur et dans la salle d'attente, Angel donne des conseils aux autres mères. Pendant l'examen, le docteur informe Angel que son fils est en bonne santé et que ses tests sanguins seront disponibles dans la semaine pour confirmer que tout va bien. Après qu'ils aient quitté la pièce, une femme de la salle d'attente entre et échange l'échantillon de sang de Connor avec un autre avant qu'une infirmière n'arrive.

A l'hôtel, Angel déballe un colis contenant un équipement de hockey miniature personnalisé pour Connor. Cordélia partie, les affaires sont calmes et Angel pense à ce que Cordélia peut bien faire avec Groo. Angel et Gunn jouent au hockey ensemble jusqu'à ce qu'Angel brise une fenêtre avec le palet. Soudain, une femme arrive et demande leur aide. Aubrey, vient parce que son fils s'est sauvé et a été transformé en vampire...

De retour au repère de Holtz, Aubrey lui donne des informations sur l'équipe de 'Angel Investigations'. Les humains qui font partie de la bande d'Holtz s'entraînent à se battre contre des vampires qui sont enchaînés au mur. Sahjhan apparaît et demande à Holtz où en sont ses efforts pour tuer Angel.

A l'Hyperion, Wesley discute au téléphone avec un magicien et lui demande de faire le travail pour lequel il a été payé. Fred arrive et suggère que Wesley sorte avec Aubrey, mais Wesley lui répond froidement qu'ils travaillent et que leur but n'est pas d'avoir des rendez-vous.

Lilah discute au téléphone avec sa mère malade, quand Sahjhan arrive dans son bureau de chez Wolfram&Hart. Elle n'est pas étonnée de le voir et elle en sait beaucoup sur lui. Celui-ci demande son aide pour éliminer Angel. Lilah déclare qu'elle ne veut pas aller contre la politique de W&H qui veut garder Angel envie, mais elle écrit sur une feuille qu'il peut compter sur elle. Sahjhan explique qu'il a besoin du sang de Connor et, à son grand étonnement, Lilah lui apprend qu'il est déjà en sa possession.

Dans une fête foraine, Fred tente de faire des recherches pendant que Gunn a plus envie de s'amuser et de passer du temps avec elle. Ils discutent du fait que Wesley sache qu'ils sortent ensemble et Gunn apprend que Wesley a dit quelque chose à Fred qui l'a amenée à se poser des questions sur leur relation amoureuse. Énervé, il insiste sur le fait qu'il ne veut pas que Wesley fasse échouer ses efforts pour avoir de bons rapports personnels et professionnels avec Fred.

Angel s'amuse avec Connor quand Wesley surgit. Le vampire boit un verre de sang pendant que son attention est partagée entre son fils et son ami. Il dit à Wesley que c'est un ami fidèle. Paraissant troublé, Wesley part pour un court moment.

  De nuit, à la fête foraine, Fred repère un homme s'introduisant dans un immeuble et Gunn le suit. A l'intérieur se trouve un manège, qui commence à tourner quand Gunn s'apprête à combattre. Lui et Fred se retrouvent soudain complètement encerclés par des vampires. La protégée de Holtz, Justine, filme la scène avec un homme à ses côtés. Fred s'enfuit lorsque Gunn insiste pour se battre seul contre tous les vampires. Les deux observateurs commentent les chances de survie de Gunn. Le jeune black se défend pendant un bon moment jusqu'à qu'il soit bloqué par deux vampires. Fred revient juste à temps pour le sauver. Alors que Justine et son compagnon quittent les lieux, les deux amoureux apprécient d'être toujours en vie.

Wesley suit un signal pour trouver un lieu précis où il trouve une statue-hamburger à qui il se met à parler devant un fast food. Il accomplit un rituel et le hamburger prend vie, se changeant en ce que Wesley appelle "Loa". Loa confirme les craintes de Wesley: Angel dévorera son fils, et Loa précise que la prophétie ne peut être arrêtée. Il prédit un futur de trahison et d'agonie à Wesley. Loa révèle finalement que lorsque la terre tremblera, que l'air brûlera et que le ciel se changera en sang, la prophétie deviendra réalité.

Lilah rencontre Sahjhan dans un bar. Aubrey revient au bureau et remercie Wesley pour son aide. Wesley accepte son chèque. Angel arrive derrière Aubrey et alors qu'elle tente de le tuer, le vampire parvient à la maîtriser. Il sait qu'elle fait partie du clan de Holtz et lui conseille de ne plus s'approcher de ses amis. Alors qu'elle s'enfuit, un petit tremblement de terre secoue Los Angeles et Wesley comprend que c'est le premier signe qui se réalise.

Holtz étudie avec son gang la vidéo de Fred et Gunn se battant au manège. Aubrey revient, mais à sa plus grande surprise, elle est suivie de Wesley. Wesley explique qu'il est venu en paix et tente de persuader Holtz qu'Angel n'a plus rien à voir avec Angelus. Holtz a trop souffert de ce qu'Angelus à fait à sa famille pour faire la différence... mais il sait pourquoi Wesley est venu et il lui suggère de se préparer à la mort de Connor.

Gunn et Fred déjeunent ensemble et discutent de leur relation amoureuse. Wesley retrouve Angel avec Connor dans sa chambre, en train de lui préparer son biberon. Ils discutent à propos d' Aubrey et de ses raisons pour avoir rejoint Holtz et de l'inconditionnel amour d'Angel pour Connor. Wesley commence à rire à propos de la bizarrerie de la vie quand un puissant tremblement de terre commence à secouer Los Angeles. La chambre prend feu quand la cuisinière explose et un rayon de lumière traverse le plafond. Angel sauve Connor et sort de la pièce avec Wesley. Une large coupure à son front goutte sur la couverture de Connor, qui est décorée d'un ciel bleu et de nuages. La prophétie de Loa commence à se réaliser.

Wesley : Précédemment dans Angel.
Holtz va en enfer pour brûler Angel pendant la campagne anglaise en 1764.
Angel : "Holtz, nous avons pris beaucoup de vous, c'est vrai."
Holtz trouve sa femme morte.
Angel leur tient tête pour Connor sous la pluie, il tient avec Holtz l'aspiration d'une arbalète.
Sahjhan : "Votre chance est maintenant! Faites-le! Finissez-en tandis que vous pouvez toujours . Vous ne pouvez pas juste le laisser vous éloigner! Non, pas après ce que vous m'avez juré!"
Holtz à Justine : "Je veux que tu partes et que tu constates que d'autres t’aiment. D’autres qui ont souffert comme nous avons souffert."
Angel donne à Cordelia un rouleau d'argent : « Ne rentre pas avant plusieurs semaines. Pars avec Groo vers un lieu agréable. C’est ce que tu veux."
Angel à Wesley : "En ce qui concerne mon fils ?"
Wesley : "Il a un rôle à jouer. J'ai placé des commentaires du texte Nyazian, des prophéties concernant ton fils."
Wesley dans son bureau, il baisse les yeux vers son bloc-notes : ' le Père tuera le Fils. '
 
 

Gunn et Fred arrivent dans le bureau de Wesley et le trouve endormi.
Gunn : "Tu es venue pour admirer sa fidélité. Toute la nuit ici, cherchant dans ses livres… Fouillant dans les mystères secrets de ... l'Homme. Wesley a besoin d'une vie."
Fred : "Je me demande s'il a trouvé quelque chose de nouveau sur Connor."
Fred se penche sur le bureau et tente d’attraper les papiers de Wesley.
Wesley : "N’y touche pas."
Wesley s’est réveillé et remet ses lunettes.
Wesley : "Ils sont juste dans un ordre spécifique. Je serai perdu ... (Fred et Gunn se font un clin d’œil) Quelle heure est-il ?"
Angel entre dans le bureau avec le berceau de Connor.
Angel : "Le temps pour Wesley de se réveiller pour un café ! N'a-t-il pas ce droit Connor ?"

Wesley remet ses papiers ensemble : "Je dois avoir perdu la notion du temps. J'ai voulu dire à, euh…je prends la route pour chez moi."
Angel : "Route vers l’enfer, pas vrai ?"
Gunn : "Ainsi Wesley, tu trouves des réponses dans tous ces livres écrasants  ?"
Angel : "Il connaît déjà la réponse. Il cherche juste la question."
Wesley : "Alors, avez-vous eu des nouvelles de Cordelia récemment ?"
Angel : "Vous voulez voir Connor faire quelque chose de marrant ? (Les crocs d’Angel sortent, il se transforme en vampire.) Je lui apprends comment mourir!"
Wesley : "Ne fais pas ça !"
Angel plante ses canines dans le cou de Connor, le bébé commence à pleurer.
Wesley regarde ses mains, paumes en bas sur le livre ouvert devant lui. Le sang coule sous elles, sur les pages.
Gunn et Fred sourient à Wesley.
Gunn : "La cloche sonne, Wesley. (La voix de Gunn résonne au loin et étrangement). Tu es à court de temps. Tu es à court de temps."
Wesley regarde Angel qui se redresse, son visage est couvert de sang. Il soulève ensuite ses mains et regarde fixement ses paumes pleines de sang.
La tête de Wesley est sur le bord du livre ouvert sur lequel il dormait. Il jette un coup d'œil autour de lui. C’était un cauchemar.

Angel arrive, il porte Connor.
Angel : "C‘est le matin, Wesley. Tu es resté ici toute la nuit ?"
Wesley fixe Angel du regard.

INTRODUCTION

Un bébé pleure.
Une femme : "Vous pensiez que quelque chose le tuait ?"
La caméra recule et nous montre deux femmes. Chacune tient un bébé, elles sont assises dans la salle d'attente d'un docteur.
La 1ère femme : "Toute la nuit, des cris perçants et des hurlements."
La 2ème femme : "La Colique, c’est ce qu’il y a de pire."
La 1ère femme : "Je l’ai porté. J’ai marché. Rien ne semblait le calmer."
Angel : "Avez-vous essayé le vide ?"
La femme regarde vers Angel qui attend avec Connor. Elle lance un regard vers Wesley qui est assis à côté d’eux.
Angel : "Parfois le bruit ronronnant d'un moteur de voiture peut permettre au bébé de dormir."
La 1ère femme : "C’est vrai, je l’ai lu. Le problème, c’est que je ne peux pas laisser le moteur tourner dans le vide pendant qu'il dort."
Angel : "Vous pourriez essayer de l'enregistrer sur bande. »
La 1ère femme : "J’aurai du y penser! (Elle sourit à Angel.) Monsieur Papa au sauvetage!"
Infirmière : "Mlles Fergusson ?"
La femme se lève pour suivre l'infirmière : "Oh, excusez-moi."
Angel, Wesley à côté : "Monsieur Papa! C’est-moi! Je suis Monsieur Papa (Il voit que Wesley regarde Connor). Ça va, Wesley ?"
Wesley : "Bien, je suis juste un peu fatigué, c’est tout."
Angel : "Ca doit te faire du bien de sortir un peu de ton bureau. On ne t’a pas vus pendant ces deux derniers jours. Tu t’es caché avec toute ces choses … les prophéties et les livres."
Wesley : "Oui, j'ai travaillé sur un…,sur une traduction particulièrement difficile."
Angel : "Au sujet de Connor ? Quelque chose qui doit nous inquiéter ?"
Infirmière : "Mr Angel ?"
Angel se lève : "Allons-y, fiston. (Voit que Wesley se lève) Tu viens ?"
Wesley : "Au cas où tu oublierais de demander quelque chose. C’est toujours mieux d’avoir une paire d'oreilles supplémentaire, n’est-ce pas ?"
Le Docteur examine Connor. Angel a la tête au-dessus du bébé, et observe.
Angel : "Ca ressemble à un - comme un doux glouglou ou un râle. Cela pourrait être un râle. Je l'ai entendu hier dans la nuit quand je l'alimentais. Vous l'entendez ?"
Docteur : "Tout ce que j'entends, c’est un petit cœur normal, sain."
Angel : "Vous - Vous ne comprenez pas. J’ai vraiment une bonne audition. Je veux dire une très bonne audition. Vraiment."
Docteur : "Bien, ça arrive souvent la première fois que les parents le font. Vous avez dit que ce râle ou glouglou est arrivé tandis que vous l'alimentiez ?"
Angel : "C’est inquiétant ? Qu’est ce que ça signifie ?"
Docteur : "Je vais vous donner un avis professionnel. Ça s’appelle la digestion !"
Angel : "Oh".
Wesley : "Docteur. Pendant votre examen vous n'avez rien remarqué – d’incorrect chez lui, n'est-ce pas ?"
Angel, d’un air choqué : "Wesley! Qu’est ce que ça signifie ce genre de questions ? (Au Docteur) Alors ?"
Docteur : "Non. Votre fils est en excellente santé."
Angel : "Alors… Quand arrivera l'analyse de sang ?"
Docteur : "Dans environ une semaine. C'est juste par précaution, vraiment."
Angel : "Mais il va bien, Connor ?"
Docteur : "Aussi bien qu'un être humain peut aller."
Angel à Connor : "Tu l’as entendu ? (Il serre les mains du docteur) Merci."
Docteur : "Aucun problème."
Wesley marche vers la porte et l'ouvre.
Angel sourit : "Merci beaucoup".
Wesley : "Angel? (Angel regarde Wesley) Tu peux lâcher le docteur maintenant."
Angel : "Ah, oui."
Angel arrête de secouer la main du docteur et prend Connor dans ses bras.
Angel : "Allez, fiston. (Au Docteur) Merci beaucoup."
Docteur : "Faites attention."
Angel porte Connor et part avec Wesley qui semble étonné.

Le docteur regarde ses mains.
Docteur : "Saleté de mains froides."
Le Docteur fixe le diagramme à côté d'un tube de sang étiqueté « Angel, Connor » . Ensuite, il quitte la pièce.

La 2ème femme de la salle d'attente entre avec son berceau. Elle prend le tube de sang de Connor et le remplace par un autre, identique. La porte s'ouvre et l'infirmière entre.
Infirmière : "Vous êtes là ! Voulez-vous sortir ? Vous êtes censé aller dans la salle d'examen 3."
La 2ème femme : "Oh, c’est de ma faute."
L'infirmière confirme.
 

Vue de l’extérieur de l’Hyperion en pleine journée.
Gunn : "J’aimerai savoir comment il fait. Aucun nom de famille, aucun compte bancaire. Comment commandes-tu sur Internet ?"
Angel donne un coup de poing sur le cabinet d'armes pour ouvrir la boîte, Gunn est assis sur le comptoir de réception à côté de lui. Wesley est occupé à travailler sur la traduction. Fred tient Connor dans ses bras.
Fred : "Ce n'est pas vraiment difficile. Il suffit d’aller dans la base de données de chargement, de trouver quelqu'un qui commande ce que tu veux, et de substituer l’information.
Elle voit que Gunn et Angel la regardent.
Fred : «  Sauf que c’est juste du vol de haute technologie."
Angel : "J'ai retenu les numéros de carte de crédit de Cordelia."
Fred : "Oh. Vol à faible composante technologique."
Angel tire deux crosses de hockey miniatures de la boîte et les montre.
Gunn : "Quel intérêt pour un vampire d’acheter des boomerangs ?"
Angel les donne à Gunn : "Mais non! Ce sont de toutes petites crosses de hockey !"
Angel réagit et sort ensuite un petit jersey de la boîte. Il le montre. Il y a écrit «Connor » et « n° 03 » au dos.
Angel : "Regardez moi ça ! N’est-ce pas mignon ? Hein ? Sérieusement."
Gunn : "Sérieusement, je pense que tu as beaucoup trop de temps libre entre tes mains."
Fred : "Montre. Tu trouves que c’est mignon ?"
Gunn : "Bien, ouais. Mais au moins je suis assez viril pour le nier."
Angel : "Bon, bon. J'admets que les choses vont un peu lentement depuis que Cordelia et Groo sont en vacances."
Angel attrape le couvercle de la boîte et le jette à Gunn.
Gunn : "Je n’arrive pas à croire que je dise ça, mais je suis partant pour un jet en bas avec quelque chose de moyen et désagréable."   (Je n’arrive pas à traduire cette phrase)
Angel prend son verre de sang qui est posé sur le comptoir.
Fred : "Cordelia n'a pas appelé une seule fois. Ont-ils un téléphone au moins là où ils sont ?"
Gunn laisse tomber le palet sur le plancher et joue avec la petite crosse de hockey.
Angel : "Peut-être qu’ils ne sont pas près d'un téléphone. Allons, c'est les vacances ! Ils ne vont pas gaspiller leur temps à rester dans une chambre d'hôtel sombre - vous savez, ensemble, où la nourriture peut être livrée et où il n'y a aucune raison d'aller à l'extérieur… Le hockey est un grand sport, vous savez."
Gunn : "Vous réalisez que c’est le sport le plus blanc que connaisse l’Homme ?"
Angel : "Exact. Mais c’est un sport d'intérieur et ils jouent d'habitude la nuit.
Gunn : "C’est vrai."
Angel : "Je sais qu'il doit être un peu trop tôt pour penser à la substance comme ça, mais moi, je n’en peux plus de l’observer, vous savez, grandir. (Il prend une autre petite gorgée de sang) Il va perdre sa première dent. (Gunn se redresse et observe Angel avec un sourire léger). Je vais lui apprendre à faire du vélo. Ha…"
Wesley est plongé dans son livre quand la voix d’Angel résonne à ses oreilles.
Angel : "Je veux l'aider à choisir son costume pour sa fête scolaire de senior. Je n’ai pas envie de devoir attendre pour voir ce qu’il va devenir. Je sais que c'est impossible, mais c'est juste... Il me rend si heureux."
Gunn envoie le palet en l’air, Angel tend un bras mais le loupe.
Gunn : "Mortel, je t’ai eu ! Ha!"
Ange : "Bien sûr,  bien sûr, sans défenseur..."
Angel prend l’autre crosse. Il se met à jouer avec Gunn.
Gunn : "Ha. Donne le."
Angel : "Je pense à Connor. Il va être le centre de ma vie, vous savez ?"
Gunn : "Tu l’as ?"
Angel : "Contrôle du palet."
Angel prend le palet qui échappe ainsi à Gunn.
Angel : "Ouais. Passe à gauche."
Gunn : "Avance."
Angel : "Je l’ai et le mène tout droit vers ..."
Angel tire. Le palet vole et brise le verre de la porte emmenant dans la cour du jardin.
Wesley lève les yeux quand il entend la vitre se casser.
Angel lève sa crosse de hockey : "Ouais, vous savez, celles-ci, elles ne sont pas à la taille réglementaire."
 

Aubrey : "Excusez-moi. C’est ici Angel Investigations ?"
Tous se tournent pour voir une femme aux cheveux courts et bruns. Elle est dans le lobby.
Aubrey : "J'ai besoin de votre aide."
Fred met Connor dans le berceau tressé.
Aubrey : "Lundi soir dernier, mon fils Timothy s'est glissé de la maison. Il aimait aller sur la jetée. Il aimait les feux de la Grande roue là-bas. (Angel regarde Connor dans son berceau) Donc je suis allée l’y chercher. Je l’ai recherché sur la jetée, sous l'arcade - rien. Alors… je suis restée assise toute la nuit et j’ai attendu qu’il revienne."
Angel : "Quand est-il rentré à la maison ? Juste avant l'aube ? "
Aubrey : "Oui. Mais son visage était... Il y avait quelque chose de mauvais sur son visage - et - il était si fâché. Il me traitait de tous les noms et martelait sur la porte. Et il hurlait pour que je le fasse entrer. - Il m'a effrayé. J'avais peur de mon propre fils. Alors il s’est juste –  s’est juste enflammé."
Personne ne bouge dans l’Hypérion.
Wesley : "Si vous l'aviez fait entrer - il vous aurait tué."
Aubrey : "Au moins, il serait toujours vivant."
Gunn : "Non. Celui qui était à votre porte n'était pas votre fils. Il ressemblait à votre fils, mais ce n'était pas lui." Aubrey : "J’aurai peut-être pu faire quelque chose pour qu’il redevienne comme avant."
Angel : "Quand quelqu'un devient vampire, il n'y a aucun retour. (Wesley regarde Angel) Peu importe si vous pensez que vous auriez pu sauver une petite partie de lui, tout ce qui restait de lui était mauvais."

Wesley regarde vers ses mains, puis vers Aubrey.
Wesley : "Vous dites que votre fils est allé sur la jetée cette nuit ? (Aubrey incline la tête)  Gunn, pourquoi n’irais-tu pas y faire un tour pendant qu’il fait encore jour ?"
Gunn : "Je me prépare et je m'en occupe."
Wesley : "Non. S'il y a un nid là-bas, il faut y aller à plusieurs. Et juste en reconnaissance."
Gunn : "Ok. Fred et moi le vérifierons."
Aubrey : "Si je retrouve celui qui a fait ça à mon fils, je le tue à mains nues. Mon propre petit garçon m’a fait peur. (Angel regarde Connor) Je ne comprends rien. Je ne sais pas quoi faire."

Scène bruyante où l’on peut voir Aubrey annonçant à un groupe de gens assis autour de Holtz.
Aubrey : "Wesley Wyndham-Pryce est à la tête du personnel chez Angel Investigations. Il distribue les rôles, il est spécialisé en référence et dans la recherche."
Aubrey se déplace d’une photo de Wesley à une de Fred.
Aubrey : "Cette femme s’appelle Fred. Elle semble être experte en sciences résidentes. Mais ce n’est pas facile de savoir si elle participe aux combats. Pour finir, Charles Gunn : grand, très fort, il pourrait être un adversaire formidable. Quoiqu'il semble être un peu impulsif. Nous pourrions être capables de l'utiliser dans l'avenir."
Holtz se lève : "Bon travail, Aubrey."
Aubrey sourit : « Merci beaucoup, patron."
Pause
Vue extérieure d'un hôtel particulier très ancien en pleine journée. Dans une chambre obscurcie, deux hommes se battent avec un vampire enchaîné.
Justine est assise dans un coin, elle regarde les photos d'Angel, Wesley, Gunn et Fred épinglées en haut sur un panneau.
Justine : "Je ne comprends pas. Comment ces gens peuvent travailler pour un vampire ?"
Holtz : "Une fois j’ai fait un pacte avec un démon."
Justine : "Donc vous pourriez arriver à Angélus. Vous pourriez tuer un vampire."
Holtz : "Je suis sûr qu'ils croient que leurs raisons sont bonnes, qu’ils ne sont pas dupés. Les choses ne sont jamais que noires ou blanches, Justine, bonne ou mauvaise."
Justine : "En ce qui concerne Angélus ?"
Holtz : "Il est mauvais."
Justine regarde le vampire attaqué les deux hommes quand ses chaînes se brisent. Alors que Holtz s'assied et observe, Justine bondit et attaque le vampire libéré. Après un court combat, elle réussit à le frapper au plancher. Elle se tourne pour prendre une épée et l'enfonce dans le torse du vampire, l'épinglant au plancher.
Justine : "Les chaînes seraient utiles maintenant."
Quelques hommes enchaînent le vampire à nouveau. Justine retire l'épée du vampire, recule et regarde Holtz.
Holtz : "Je savais que vous étiez faite pour ça. (Revient aux papiers sur la table) Nous devons faire bouger les choses. Les événements arrivent encore plus rapidement que je l’espérais. »
Sahjhan : "Dieu merci. Je commençais à m’ennuyer."
Holtz se retourne quand Sahjhan apparaît en tremblant derrière lui. Justine fait tourner l'épée pour le décapiter, mais l’arme le traverse sans le tuer.
Sahjhan : "Vous savez, mon coiffeur a le même problème avec ses ciseaux - mauvaise coupe. (Justine regarde de Sahjhan à Holtz) J’aime les regarder enchaîné, pas encore mort."
Holtz : "Vous pouvez partir, Justine. C’est juste Sahjhan."
Sahjhan : " Juste Sahjhan ? Voilà l’ennui avec vous, Holtz. Si seulement vous faisiez ... (Il regarde Justine) On ne peut pas avoir de vie privée ici ?"
Justine regarde Holtz.
Holtz : "Non".
Sahjhan : "Bien. Vous me devez un vampire mort."
Holtz : "Oui, et comment ? Qu'allez-vous faire à ce sujet ? Rien. C'est ce que vous ferez. C'est tout ce que vous êtes capable de faire - ou bien vous ne seriez pas venu ici en premier. (Holtz revient à la table.) Vous avez fait votre part, Sahjhan. Laissez-moi maintenant faire la mienne."
Sahjhan : "C’est quoi votre part ? Le recrutement d'une bande de toxicomanes paramilitaires, qui jouent à cache-cache avec les copains d’Angel ? C'est merdique. Admettez-le. Vous êtes un lâche - et je parie que Caroline serait d'accord. Vous vous en souvenez, n'est-ce pas ? Votre femme morte ? Mère de vos gosses morts ? Comment sont-ils morts déjà ? N’aviez-vous pas juré de les venger en tuant Angelus ?
Holtz donne un coup sur la table : "Sortez !"
Sahjhan : "Ou quoi ? Vous ne pouvez pas me tuer."
Holtz se tourne pour faire face à Sahjhan : "Mais je peux prendre au piège votre essence dimensionnelle dans une Urne Resikhian. Merveilleux dispositifs que sont les urnes. Ils durent à vie. Cela signifie que vous y resteriez à vie."
Sahjhan : "Ce n'est pas fini, Holtz"
Sahjhan tremble en arrière et disparaît.

Wesley : "Je sais que c'est dangereux, mais je ne m’en fais pas.  Vous êtes un magicien."
Wesley est au téléphone à son bureau, il regarde sur son bloc-notes "le Père tuera le Fils".
Wesley : "Parce que c'est la seule chose à faire. Et parce que je vous paye une somme d'argent exorbitante. Alors faites-le et rappelez-moi."
Wesley raccroche le téléphone. Fred bondit dans le bureau, elle sourit.
Fred : "Hey. Wesley ?"
Wesley : "Qu'est-ce qu’il y a ?"
Le sourire de Fred fond : "Je suis désolée. Tu es occupé. Je reviendrai."
Wesley, plus tranquillement : "Qu’est ce que je peux faire pour toi ?"
Fred : "Rien. Uhm,  je voulais juste te faire un compliment, c'est tout. Tu étais vraiment là pour cette femme, Aubrey, qui a perdu son gosse sur la jetée."
Wesley marmonne un peu et lui fait un petit sourire : "Merci."
Fred : "Et tu travailles si durement, lisant tous ces livres. Et en tant que rat de bibliothèque, je sais moi même comment la recherche peut rendre dingue. Tu devrais sortir d’ici de temps en temps. Aller te balader. Tu le mérites."
Wesley regarde  au loin. Un grand sourire s'étend sur le visage de Fred.
Fred : "Je pensais…peut-être que tu pourrais appeler Aubrey... (Wesley la regarde) Elle est vraiment attirante, et son écriture dit qu'elle est simple. Elle a probablement besoin d'un ami."
Wesley, regardant en bas : "Fred, nous ne sommes pas là pour avoir des rendez-vous… Nous sommes ici pour travailler. (Le sourire de Fred disparaît) Maintenant, pourquoi n’irais-tu pas sur la jetée avec Gunn ? Et faites votre travail."
Fred regarde Wesley, se tourne un moment, puis sort lentement du bureau.

Lilah est au téléphone dans son bureau.
Lilah : "Tout va bien ? Ils s’occupent bien de toi ? Non maman, c’est  Lilah. Tu as appelé Lilah. Tu as  besoin de quoi que ce soit ? As-tu besoin d'argent ?  Non maman, je ne peux pas venir. Je suis à Los Angeles. Tu sais bien. Ne pleure pas. Maman, s'il te plaît, arrête."
Lilah lève les yeux alors que l’air devant son bureau semble frissonner. Sahjhan apparaît.
Lilah : "Je dois te rappeler."
Lilah raccroche le téléphone.
Lilah : "Vous n'avez pas de rendez-vous."
Sahjhan : "Comment ? Aucun ?! Mais comment a-t-il fait ?  Aucun cri perçant de terreur ? Vous êtes si las, vous, les gens du 21ème siècle."
Lilah : "Vous êtes Sahjhan, n'est-ce pas ? Je suis peut être lasse, mais je fais mon travail. Et il y a une fille en bas, elle a des rapports sur tout ce qui est déjà arrivé."   (Elle s'assied)
Sahjhan : "Je sais. Je suis un familier de votre société - ici et dans d'autres dimensions."
Lilah : "Bien. Vous traversez le temps. Vous avez recruté Holtz au 18ème siècle, vous l'avez mis sur le carreau pendant 200 ans, donc il pourrait surgir et se frotter à Angel quand il s'y attend le moins. Et considérant que j’aimerai bien mettre mes chaussons de danses et valser sur les cendres d’Angel mort, j'imagine que Holtz ne travaille pas assez vite pour vous. Ce qui m’amène à croire, que vous devez penser que ma société peut accélérer le processus."
Sahjhan : "Plus ou moins."
Lilah : "Je craints de vous décevoir, mais la stratégie officielle de Wolfram et Hart est de laisser Angel de son côté jusqu'à ce qu'il devienne utile. (Lilah griffonne sur le bloc-notes qui est sur son bureau). Je suis payée pour obéir à cette politique."
Elle soulève le bloc-notes sur lequel Sahjhan peut lire « comptez -sur moi. »
Lilah : "Y a-t-il autre chose en quoi je puisse vous aider ?"
Sahjhan regarde autour de lui dans le bureau et comprend qu’ils sous surveillance. Il se purifie la gorge. Il se penche ensuite vers Lilah.
Sahjhan : "J'ai un plan. Mais pour le réaliser, j'exige un ingrédient très rare et de valeur. Ce sera difficile de l’obtenir, voire impossible. J'ai besoin du sang du fils d’Angel."
Lilah : "Je l’ai."
Sahjhan : "Vous l’avez ? Que voulez-vous dire par * Je l’ai* ? Comment l’avez-vous obtenu ?"
Lilah : "Je l’ai volé au cabinet de son médecin. Je ne sais pas ce que vous pourrez en faire. Les hommes du laboratoire l'ont analysé, ils ont dit qu’il était tout à fait ordinaire. Complètement normal."
Sahjhan : "C'est qu'ils n’ont pas cherché la bonne chose."

On voit très rapidement plusieurs vues de Los Angeles ensoleillé, puis ensuite un zoom sur la jetée.
Fred : "Donc je cherche quoi que ce soit de soupçonneux. Comme des recoins sombres où quelqu'un pourrait être emmené, ou n'importe quelle voiture ou camion biffé, ou des gens pâles avec des dents pointues."
Gunn : "Je ne pense pas que nous ayons vraiment à nous inquiéter à propos de vampires, Fred. Le soleil pointe toujours en haut dans le ciel."
Fred : "Cependant, en bons professionnels, ne devrions-nous pas toujours être conscients de notre environnement ?"
Gunn voit qu’ils sont près d’une fête foraine.
Gunn sourit  : "Hey! Tu veux que je joue au macho et gagner un prix ?"
Fred : "Charles..."
Gunn : "D’accord. Tu peux être le macho."
Gunn prend  le bras de Fred et la tire à la cabine.
Gunn : "Oh! Regarde ceux qui tirent là-bas pour gagner un lapin ! Tu crois que tu pourrais en gagner un pour moi ?"
Fred : "C’est mal."
Gunn : "Tu as raison. Je ne veux pas de lapin."
Fred : "Nous sommes supposer Travailler."
Gunn : "Non, nous sommes ici en reconnaissance. C'est différent du travail."
Fred : "Mais c'est notre travail."
Gunn : "A vrai dire, c'était mon travail. Wesley ne t’a pas demandé de venir. Probablement qu’il a voulu m’éloigner pour pouvoir bavarder avec ma petite-amie."
Fred : "Wesley ne le ferait pas…Je suis ta petite-amie ?"
Gunn lui sourit.
Fred : "Wesley sait pour nous, et tu sais qu’il sait. Et tu ne voulais pas que je sache ?"
Gunn : "Allons. Tu sais qu’il s’intéressait à toi… Maintenant il sait que nous nous voyons, et alors ?"
Fred : "Et bien, il est notre patron et je ne pense pas qu'il aime l'idée que nous sortions ensemble alors que nous travaillons ensemble."
Gunn : "Il t’a dit quelque chose, n'est-ce pas ?"
Fred le regarde sans répondre et Gunn pousse un soupir.
Gunn : "Bien. Tu, tu, tu as obtenu mon retour, n’est-ce pas ? Tu lui as résisté et tu lui as dit que nous sommes deux adultes et que ce que nous faisons avec nos vies personnelles ne le regarde pas, n’est-ce pas ?"
Fred incline la tête : "Tu pensais que moi…je ne le savais pas. Charles, je t’aime et je veux continuer à t’aimer."
Gunn se rapproche d’elle : "Continue alors !"
Fred : "Mais peut-être que quand nous sommes dehors, comme là, nous devrions… nous devrions juste travailler."
Gunn : "Non. Je ne veux pas. Peut-être que je suis trop gourmand, mais je veux tout cela : une petite-amie et un bon travail. Je me moque de ce que pense Wesley, et je ne renoncerai pas au combat. (Il s’accroupit et son visage se retrouve au niveau de celui de Fred)  Et toi ?"
Fred secoue sa tête, son visage s’illumine d’un grand sourire.
Gunn : "Bon. (Il se penche et l’embrasse) Maintenant, comment allons nous chercher ces vampires ?"
Fred lui sourit. Gunn met son bras autour de ses épaules et ils partent.

Angel est accroupi devant le berceau tressé de Connor, il tient un animal en peluche qui fait du bruit et il joue avec lui.
Angel : "Regarde qui arrive. Rrrraaa !"
Wesley arrive derrière lui : "Je dois quitter le bureau pour un instant."
Angel : "Wesley, qu'est-ce qui se passe ?"
Angel prend le verre de sang qui est sur le bureau de Wesley et boit une petite gorgée.
Angel : "Tu es resté de ton côté depuis plusieurs jours. Parle-moi."
Wesley : "Je veux juste m'assurer que tout va bien."
Angel : "Tu veux dire avec Connor ?"
Wesley dit oui avec un mouvement de tête.
Angel recommence à s’occuper de Connor : "Tu n’as pas eu l’intention de donner à l'Oncle Wesley un tel mal de tête, n'est-ce pas ? "
Wesley : "Je ne serai pas long."
Angel, souriant toujours à Connor : "Fais-moi un sourire. (Connor sourit) Ouais!"
Wesley se tourne pour partir.
Angel : "Hé, Wesley."
Wesley revient et leurs yeux se croisent.
Angel : "Merci beaucoup. Tu es un bon ami."

Fred et Gunn marchent sur la jetée déserte. Il fait nuit.
Fred : "Nous devrions rentrer."
Gunn : "Attends...je sens un picotement."
Fred : "Oh ! Je pensais que nous ne devions pas mélanger le privé et le travail."
Gunn : "Pas ce genre de picotement."
Fred regarde autour d’eux : "Oh. Je ne vois rien de soupçonneux … à part ce type qui essaie de faire irruption dans ce bâtiment là-bas."
Gunn : " Le carrousel a fermé il y a des heures."
Gunn et Fred entrent dans le bâtiment sombre logeant le carrousel. Fred découvre un homme qui est sur une échelle le long du carrousel.
Fred : "C'est un vampire ?"
Gunn sort un  pieu : "Voilà une façon de le savoir."
Fred : "Charles, que fais-tu ?"
Gunn : "Mon travail. Je n'ai pas passé toute ma journée à marcher à pied sur la jetée, juste pour rentrer et faire un rapport à Wesley. Finissons-en maintenant."
Fred : "Nous ne sommes pas supposés faire ça."
Le carrousel commence à tourner silencieusement, il n’y a pas de musique. Une porte s'ouvre et un vampire grondant en sort . Derrière Gunn et Fred, plusieurs autres vampires tombent du plafond et un autre les aborde par l'autre côté. Gunn et Fred échangent un regard.
Pause
Justine et un autre homme observent tout cela par une ouverture dans un mur de la construction. Justine enregistre tout sur une caméra vidéo.
Gunn : "Quand je dis Go, cours!"
Gunn s’occupe de deux des vampires, il esquive un troisième dans son attaque.
Gunn à Fred : "Sors d’ici!"
Fred : "Mais..."
Gunn : "Go !"
Fred sort en courant et Gunn revient au combat.
Homme : "Ils vont le tuer."
Justine : "Peut-être".
Un des vampires met Gunn à terre. Gunn le frappe à travers le menton. C’est alors que des catapultes sortent de sa tête. Le vampire s’agrippe en sautant sur la rampe en bois qui entoure le carrousel, il la casse. Gunn prend son pieu et lui court après. Il plonge le pieu dans son torse. Mais, alors que le vampire commence à voler en poussière, un autre le jette en travers de la pièce. Le pieu de Gunn tombe sur le plancher, tandis qu’il perd sa prise.
Comme le vampire, Gunn se replie en arrière jusqu’à ce que le combat recommence. Après quelques coups, le vampire le saisit à la gorge et soulève Gunn de terre.
Homme : "Ne devrions-nous pas faire quelque chose... ?"
Justine : "Non. Nous ne sommes pas là pour ça."
Fred revient au moment ou le deuxième vampire arrive derrière Gunn.
Fred : "Derrière toi !"
Fred attrape un morceau cassé de la rampe en bois et le jette à Gunn, elle en prend un autre pour elle. Gunn l'attrape et s’attaque au vampire qui est derrière lui, c’est alors que Fred tue celui-ci.
Justine : "Bon, que disais-tu ?"
Justine et l’homme partent
.Gunn, haletant : "Fred – Qu’est-ce que tu fais encore ici ?"
Fred : "J’ai sauvé ta peau ! …Bon, en réalité, je surveillais tes arrières."
Fred sourit à Gunn.
Gunn : "Merci beaucoup".
Gunn tire Fred vers lui et l'embrasse, il la serre ensuite très fort dans ses bras. Ils restent ainsi tandis que le carrousel tourne silencieusement à côté d'eux.

Wesley marche en longeant des buissons. Il regarde en bas vers le sol, il tient une boussole électronique.
Wesley : "34 degrés, 12 minutes, Nord. 118, 21, Ouest."
La boussole libère un carillon doux.
Wesley : "Ça… doit être ici."
Wesley est debout devant un restaurant. La façade est un hamburger géant avec des bras et des pieds. Il y a aussi un drive in et quelqu’un qui parle dans le nez de l’hamburger géant.  Wesley jette rapidement un regard autour de lui. Les feux bougent et deux types sortent.
Wesley, à lui-même : "Tu es une Statue. On suppose que tu es ( Il lance un regard aux deux types qui commencent à rire) une sorte de."
Les deux types partent et Wesley sort un petit sac en cuir de sa poche.
Wesley : "Si ça ne fonctionne pas, je vais tuer ce magicien."
Wesley verse la poudre qui est dans le sac sur le restaurant-hamburger. Il garde ensuite ses mains en l’air, les paumes face à lui. Il commence à dire une incantation.
Wesley : "Loa Le Grand, alegba, accepte cette offre - et ouvre les portes de la vérité."
Une lumière rouge étincelante apparaît et le hamburger prend vie, il grandit devant les yeux de Wesley. Ses yeux deviennent rouges.
Loa : "Comment osez-vous vous adresser à Loa ?!"
Wesley : "Je, je - je viens vous implorer, Oh Loa Le Grand, vous poser des questions dont seule votre puissance peut révéler les réponses."
Loa : "Tu connais déjà les réponses, homme. Ce que tu cherches maintenant, c’est la question."
Wesley : " Est-ce vrai ? Angel va vraiment tuer son fils comme c’est écrit dans les prophéties ?"
Loa : "Que le vampire dévore son enfant est certain. La question sombre que Tu te poses est Quand."
Wesley : "Non. La question sombre que je me pose est ' Comment puis-je l’arrêter ? '"
Loa : " Vous ne pouvez pas l’arrêter."
Wesley : "Il doit être arrêté! (Loa gronde) Il doit y avoir une voie..."
Les étincelles rouges des yeux de Loa touchent Wesley, le coup le met à terre.
Loa : "Votre insolence est déplaisante."
Wesley, à lui-même : "A vouloir parler avec un hamburger détraqué..."
Loa : "Tu mets ta vie en danger, homme, en t’adressant à Loa. Peut-être que tu cherches vraiment à mourir. La douleur qui est dans ton cœur prie pour cela."
Wesley : "Faites-le alors, agissez. Rien d'autre ne m'arrêtera."
Loa : "Simple mortel, votre douleur ne fait que commencer. La trahison et l'agonie sont à l'affût, et le temps  s'écoule. Cependant, vous ignorez toujours la question."
Wesley : "Bon alors, quand ? Quand est-ce que ça arrivera ?"
Loa : "Le premier phénomène secouera la terre. Le deuxième brûlera l'air. Le dernier changera le ciel en sang."
Wesley : "Un tremblement de terre ? C'est le premier phénomène ? Nous sommes en Californie !"
(Il dit ça parce qu’il y a souvent des tremblement de terres en Californie, ça n’a rien de surprenant là-bas.)
Loa : "Tremblement de terre, feu et sang. Sois attentif aux signes, l'homme. Et ne dérange plus Loa."
Le hamburger revient à sa taille normale et sans vie.

Lilah est assis dans un bar.
Lilah : "J'ai besoin d'une boisson. Scotch, trente ans d’âge, avec deux glaçons."
Barman : "Certainement".
Un type s'assied sur la chaise à côté d'elle et Lilah lui sourit.
Lilah : "Ce n’est pas votre jour. Au revoir."
Le type se lève et va s’asseoir plus loin à côté d'une autre fille.
Le barman donne sa boisson à Lilah et elle prend une petite gorgée. Sahjhan s’assied sur la chaise à côté de Lilah.
Sahjhan : "Désolé, je suis en retard. Sorte d'ironie, étant donner que je suis intemporel ."
Lilah : "C’est bon."
Sahjhan : "C’est bon ?"
Lilah : "Notre plan. Le plan Angel. J'ai amorcé le travail, budgété le coût. Nous ne devrions pas avoir de problèmes avec la société. Ce fut un plaisir."
Lilah finit sa boisson et se lève.
Sahjhan : "Bon, mais trêve de bavardages et allons droit au but.  J’ai pris 133 ans sur mon temps pour cette réunion. Un peu de conversation vous tuerait-elle ?"
Lilah sourit : "D’accord. Parce que c’est un rendez-vous ? La seule raison pour laquelle je suis venue, c’est pour que nous puissions parler librement."
Sahjhan : "Alors, parlons librement. Est-ce que ça vous impressionnerait si je vous disais que j'ai inventé l’économie de lumière du jour ?"
Lilah : "Pourquoi voulez-vous tuer Angel ? C'est la seule chose que je ne pouvais pas trouver dans les archives."
Sahjhan : "Garçon. Tout ce travail et aucun verre. (Il se détourne d'elle) J'ai mes raisons."
Lilah : "Hmm".
Sahjhan : "Et vous ? Mort dans la société des jeunes filles ? Pourquoi tout risquer en tuant Angel ?"
Lilah : "Nous avons notre histoire."
Sahjhan : "Bien. Même ici."
Lilah : "Avez-vous peur de lui ?"
Sahjhan : "Non !"
Lilah : "Alors de quoi avez-vous peur ? Vous pouvez être irréel, mais je peux toujours sentir la crainte."
Sahjhan : "Hooo…. Quelle heure est-il ? (Il se lève) Alors, quand ce plan entrera-t-il en vigueur ?"
Lilah : "Il a déjà commencé."

L’Hypérion de jour.
Wesley est assis au bureau de Cordelia, il regarde fixement Connor dans son berceau tressé. Quelqu'un frappe sur le comptoir, il lève les yeux et voit que c’est Aubrey.
Aubrey : "Hé, désolée de vous sortir de vos songes. Vous le regardiez vraiment avec beaucoup d’intensité."
Wesley se lève : "Aubrey. Je ne vous ai pas entendu entrer. Après vous."
Wesley indique son bureau et Aubrey marche dans sa direction. Elle prend sa main et la secoue.
Aubrey : "J'ai eu votre message comme quoi vous vous étiez occupé de tout. Je ne peux pas vous dire à quel point je vous en suis reconnaissante. (Elle lui remet un chèque) C’est trop tard pour Timothy, mais au moins ce monstre n'aura jamais plu l'occasion de prendre le fils de quelqu'un d'autre."
Wesley tourne autour de son bureau : "Monstre ? Je ne me rappelle pas avoir fait mention d’un unique monstre."
Aubrey : "Et bien, vous avez dit auparavant qu'il pourrait y avoir un nid."
Wesley : "Ah. (Il met le chèque dans un tiroir du bureau) Bien, merci beaucoup pour le chèque. Nous vous expédierons le reçu par la poste."
Aubrey : "Ecoutez, je sais que ça ne me regarde pas, mais…vous allez bien ? Je ne veux pas vous importuner,  mais votre regard est souvent dans le vague."
Wesley : "Je ne dors pas très bien."
Aubrey : "Voulez-vous sortir ? Peut-être aller boire une tasse de café ou autre chose ?"
Wesley : "Vous voulez dire…avec vous ?"
Aubrey : "Pour être parfaitement honnête avec vous, je pourrais utiliser un ami tout de suite. Depuis que mon fils est ...  Je suis très seule."
Angel : "Vous êtes douée. J’aime le…  l’aspect 'solitaire'."
Aubrey : "Quoi ?"
Angel : "Ouais, solitaire. C'était un contact agréable."
Aubrey se retourne et voit Angel debout derrière elle. Sa main plonge dans sa poche et elle sort un pieu. Angel attrape son bras et le pieu. Ensuite, il  serre une main autour de la gorge d'Aubrey.
Angel à Wesley : "Des agissements de combattante plutôt que de victime, tu le dirais comme ça ?"
Wesley : "Oui."
Angel : "Vous avez trompé mes amis. Vous les avez laisser aller directement dans une embuscade. Ils auraient pu être tués."
Aubrey : " Mais ce n’est pas le cas. Vos amis sont toujours vivants. Mon petit garçon non."
Angel la lâche et recule.
Angel : "Je suis désolé pour votre fils."
Wesley : "Comment Holtz vous a-il trouvé ? À cause de ce qui est arrivé à votre fils ?"
Aubrey regarde Wesley puis Angel.
Angel : "Vous avez raison de le protéger. Holtz est un bon type. Il a le droit de me détester ! Mais si jamais il essaie encore une fois de s’approcher d’un de mes amis, ou s’il touche un cheveu de la tête de mon fils, je le tuerai ! Vous pouvez lui passer le message."
Aubrey regarde une dernière fois Angel avec peur, puis elle part.
Angel se tourne pour regarder Wesley. Le livre sur le bureau de Wesley commence à bouger et l'hôtel entier commence à trembler. C’est un tremblement de terre mineur.
Angel sort avec hâte du bureau de Wesley. Mais au moment où il arrive à Connor, le tremblement de terre cesse.
Angel : "Hé. (Il prend Connor) le Bon garçon. C'est mon petit bonhomme. Ton premier tremblement de terre, ça va ?"
Wesley semble très inquiet.

L'enregistrement vidéo que Justine a fait plus tôt passe sur un écran de TV. On voit Fred au moment où elle revient aider Gunn.
Fred : "Derrière vous!"
Holtz met en pause la cassette alors que Fred jette une pointe en bois à Gunn.
Holtz : "Cette fille minuscule a surpassé, dépassé - et elle a survécu. (Il se tourne vers son groupe) Pourquoi ? Parce qu'elle devait désirer mourir. Elle a été préparée à mourir pour la cause plutôt que d’abandonner son camarade. Nous aussi, nous devons désirer mourir - mais plus ainsi. Étudiez-la soigneusement. Vous vous battrez avec ces deux très bientôt. (Il entend des pas) Peut-être plus tôt que je ne le pensais."
Holtz et tous se tournent vers la porte et voient Aubrey.
Holtz : "Ils vous ont découverts."
Aubrey : "Je suis désolée."
Holtz : "Ce n'est pas important. Bien sûr je suis plutôt ennuyé que vous vous soyez laisser suivre."
Wesley : "Ne la blâmez pas."
Aubrey et les autres se tournent vers Wesley qui est debout dans l'embrasure de la porte.
Wesley : "Je vous aurais trouvés de toute manière."
Pause
Un des disciples de Holtz sort un couteau et menace Wesley.
Disciple : "Nous devrions peut-être lui couper la langue – pour envoyer un message à Angélus."
Wesley : "Peut-être".
Wesley recule et frappe l'homme, il le laisse tomber par terre. Holtz lève une main pour arrêter les autres qui veulent attaquer Wesley.
Wesley : "Ou peut-être que vous pourriez vous coucher sur le plancher et vous bâillonner un petit moment. (Il regarde le reste du groupe) Je ne suis pas venu ici pour me battre. Je ne suis pas votre ennemi. Mais j'ai remarqué que vous avez vraiment des difficultés à faire cette distinction. Vous vous battez avec le mauvais homme."
Holtz : "Angélus".
Wesley : "Non. Angel. Il n'est plus Angélus. Il est un homme bon maintenant."
Holtz : "Il n'est pas un homme."
Wesley : "Malgré tout,  il a une âme aujourd’hui."
Holtz : "Oui. Qu'il puisse connaître la douleur qu'il a infligée à ses victimes innombrables. Une malédiction brillante, je dois admettre. Les gitans sont doués pour la vengeance créatrice. Là où ils échouent cependant, c’est pour faire la justice. Et cela, je m’en occupe."
Wesley : "Si c'est un sacrifice que vous exigez, prenez-moi. Angel n’est pas plus responsable des crimes commis par Angélus que je ne le suis."
Holtz : "Vraiment ?"
Wesley : "Oui".
Holtz : "Et ce sont vos mains qui ont maintenue ma bien-aimée Caroline pendant qu’Angelus l’abusait et l’assassinait ? Elles qui ont emprisonné le cou de mon fils pendant qu’il essayait de le mordre ? Où elles qui ont attrapé ma fille alors qu’elle se transformait en une créature damnée pour l'éternité ? Angélus est dans sa nature. La bête réapparaîtra. Vous l'avez vu. Vous le savez. Et c'est ce pourquoi vous êtes ici.  Vous avez peur qu’il tue l'enfant. (Wesley regarde Holtz puis Aubrey)  Et vous avez raison."
Wesley : "Votre infiltration à Angel Investigations a mieux marché que je ne le pensais."
Holtz : "Je n'ai pas besoin de prophéties pour me dire ce qui doit arrivé. Tant que l'enfant reste avec le démon, ce n'est pas sûr."
Wesley met ses mains dans ses poches : "Et bien, je dois avoir mal compris. Je pensais qu’ici, c'était juste une vendetta de sang. Alors… alors que vous vouliez seulement protéger le fils d'Angel."
Holtz : "Vous ne me croyez pas."
Wesley : "Hmm. Non pas vraiment. Ça doit être votre voix effrayante et basse qui me dérange."
Les disciples regardent de Wesley à Holtz.
Holtz : "Il est temps de prendre une décision, M. Wyndham-Pryce. Mon armée est forte et augmentera seulement en nombre. Combattez contre nous - et cette guerre deviendra un massacre."
Wesley : "Ce n'est pas la guerre. C'est la vengeance."
Justine : "Qu’est-ce qui est mauvais avec la vengeance ? C'est ce que nous avons tous dans la tête."
Wesley : "Ecoutez, je ne peux pas savoir ce que ça fait d’être comme vous."
Holtz : "Vous pourriez le savoir bientôt."
Wesley regarde Holtz.
Holtz : "Quand j'ai mis le corps de mon fils en terre, j'ai dû ouvrir le cercueil pour vérifier qu'il était encore dedans. Vous pourriez vous aussi comprendre bientôt, M. Wyndham-Pryce, que le cercueil d'un enfant, ça ne pèse rien."
Wesley reste debout il ne dit pas un mot.
 

Fred et Gunn sont assis dans une cafétéria.
Fred : "Tu as à peine touché à ton assiette. (Gunn lève les yeux vers elle) Tu te sens bien ?"
Gunn : "Ouais. Ouais. (Gunn pose sa fourchette) Ecoute, j'ai beaucoup pensé à hier. Je ne suis pas vraiment dingue de Wesley."
Fred : "Tu as raison, quoique ? C’est vrai. J’ai pu lui résister."
Gunn : "Mais je comprends sa position. Il est le patron et nous devons le respecter. Son travail est de maintenir les choses en ordre et … c'est beaucoup de pression."
Fred : "Tu ne changes pas d'avis, n'est-ce pas ? Je veux dire, de… de volonté à propos de tout cela ?  Tant que nous ne flirtons pas au travail, ou , tu sais, que nous résistons dans des bâtiments envahis de démons. (Gunn rit un peu) Ce que je veux dire, c’est pourquoi ne pas aller dans ce sens ?"
Gunn : "Mais si nous ne pouvons pas gérer tout cela ? Le travail, la romance... Les émotions sont malines. Elles peuvent nous fausser dans notre jugement. Tu sais, comme le carrousel hier soir… Et si ça ne marche pas ?"
Fred, tranquillement : "Donc nous sommes revenus au point de départ ?  Et si Wesley nous fait choisir ?"
Gunn soupire.
Gunn : "Je me bats avec des vampires et des démons depuis que je suis gosse. Je vais dans ce sens : le réveil du matin et la lutte pour un monde plus sûr - meilleur... J’ai toujours fait ça."
Fred baisse les yeux. Un sourire lent s'étend sur le visage de Gunn tandis qu’il la regarde.
Gunn : "Mais je n'avais pas de Fred avant."
Fred lève lentement sa tête et le regarde. Gunn se penche en avant.
Gunn : "Si nous avions à … je te choisirais. J’ai été trop loin, n'est-ce pas ?"
Fred le regarde et commence à sourire : "Non. Tu vas dans la bonne voie."
Gunn pique une frite dans l’assiette de Fred.
Gunn : "Ecoute. Essayons de ne pas trop nous inquiéter. Wesley est un homme bon."

On voit Wesley descendre le vestibule à l'Hyperion.
Voix de Gunn : "Il fera le bon choix. Il fait toujours le bon choix ."
Wesley s'arrête devant la porte d’Angel. Angel couche Connor dans son panier quand il l’entend donner un coup à la porte.
Angel : "Entrez."
Angel regarde Connor dans son panier.
Angel : "C est bien. Chut. Je vais te trouver de la nourriture. Tu as faim, n'est-ce pas ? (Il regarde Wesley qui marche vers la cuisine) Tu as fait une promenade agréable ? (Il allume la gazinière) Comment te sens-tu ? Réellement ?"
Wesley, après un soupir : "J'ai connu des jours meilleurs."
Angel met de l’eau sur le fourneau.
Angel : "Je connais ce sentiment. (Il se retourne et regarde Wesley) J’ai compris."
Angel va s’asseoir sur une chaise à côté de son lit et commence à plier le linge de Connor. Wesley le fixe du regard.
Angel : "Comme j’ai vraiment compris Aubrey.  Toute cette douleur, cette colère ... Le seul but qu'elle avait en allant trouver Holtz, c’était de se venger. Tu sais comment je le sais ? "
Wesley tourne en rond : "Parce que tu aurais fait comme elle." (Il s'assied sur le bord du lit.)
Angel : "Ca m’effraie…Tu sais ? Si quoi que ce soit de ce genre arrivait à Connor, je ne sais pas ce que je... (Angel regarde le linge qu'il a dans les mains)  J'aime mon fils."
Wesley : "L'amour peut être une chose épouvantable."
Angel : "C’est ce que je pensais avant. Je pensais que l'amour était - quelque chose qui vous coupait de tout, vous  déchirait de l'intérieur. Mais, tu sais, ce que je ressens pour Connor, malgré cette crainte ...Wesley, l’amour est… - ce n'est pas épouvantable. (Il soupire et garde le regard baissé) C’est beau."
Wesley regarde Angel. Il regarde vers le bas et commence à rire tranquillement. Il regarde derrière lui Angel, il sourit.
Angel aussi : "Qu'est-ce qui est si drôle ?"
Angel se lève et va vérifier la casserole .
Wesley : "La vie. La vie est drôle. Les gens stupides qui écoutent des hamburgers parler, c’est drôle. S'inquiéter de choses qui n’auront jamais lieu ... C’est si incroyablement drôle, et - et beau."
Angel sèche le biberon quand un deuxième tremblement de terre frappe plus dur. Des pots et casseroles tombent des buffets.

On voit Lilah dans son bureau. Elle regarde autour d’elle, un sourire sur le visage.

Justine est debout dans l'hôtel particulier de Holtz, ses pieds enfoncés dans le sol contre le tremblement. Holtz se retourne et la regarde.
Le fourneau allumé dans la chambre d'Angel se renverse. Une colonne énorme de flamme en sort, jetant Angel à travers la pièce. Un rayon brûlant descend du plafond et se met entre Wesley et Angel.
Holtz s’approche de Justine au moment où une planche s’effondre sur lui. Justine lève les yeux vers le visage de Holtz. Il est couché près d’elle.
Angel court au panier de Connor et l’enveloppe dans la couverture colorée avec des nuages sur laquelle il était couché.
Angel : « Allez, fiston.»
Angel prend Connor dans ses bras et saute sur la poutrelle brûlante pour atteindre la porte.
Il jette un coup d’œil dans la pièce et voit Wesley debout qui regarde les flammes sans bouger.
Angel :  « Wesley, sors ! »
Angel attrape Wesley et le sort dans le vestibule devant lui. Angel se met à saigner au front. Il regarde derrière lui dans son appartement quand un gros morceau de plafond s'effondre là où Wesley était debout.
Wesley tousse, il est assis contre le mur dans le vestibule.
Angel à Connor: "C’est bien. C’est bien. Tout va bien."
Wesley regarde le front d’Angel. Le sang goutte sur la couverture de Connor. Une couverture bleu clair avec des nuages blancs duveteux .
Wesley : « Tremblement de terre. Feu. Sang »
Angel respire difficilement : « J’ai cru que nous allions rester piégés à l’intérieur. ( Il regarde la couverture ensanglantée de Connor puis sourit à Wesley) Au moins, j'aurais eu un casse-croûte."
L’épisode finit sur le visage de Wesley.

Wesley: "Previously on Angel:"

Holtz is riding hell for leather through the English countryside in 1764.

Angel: "Holtz, we took a lot from you, that's true."

Holtz finds his dead wife.

Angel stands in the rain holding Connor with Holtz aiming a crossbow at them.

Sahjhan: "Now's your chance! Do it! Finish it while you still can. You can't just let him walk away! Not after what you swore to me!"

Holtz to Justine: "I want you to go out and find others like you. People who have suffered as we have."

Angel give Cordy a roll of money: "Don't come in for a couple of weeks. Take Groo some place nice. You'd like that."

Angel to Wes: "What about my son?"

Wes: "He has a role to play. - I've located commentaries on the Nyazian text, the prophecies concerning your son."

Wes stares down at his notepad: 'The Father will kill The Son.'

Gunn and Fred walk into Wes' office to find him asleep at his desk.

Gunn: "You got to admire the loyalty. All night here, hitting the books. Logging serious alone-time, delving into the secret mysteries of... - Man, Wesley needs a life."

Fred: "I wonder if he found anything new about Connor."

Fred reaches for the papers on Wes' desk.

Wes: "Don't touch that."

Wes' jerks awake and straightens his glasses.

Wes: "They're just in a specific order. I'll be lost... (blinks up at Fred and Gunn) What time is it?"

Angel: "Time for Wesley to wakey-wakey! Isn't that right Connor?"

Angel comes in carrying Connor.

Wes gathers his papers together: "I must have lost track of the time. I meant to, ah - go home."

Angel: "Road to hell, right?"

Gunn: "So, Wes, you find any answers in all these stuffy books of yours?"

Angel: "He already knows the answer. He's just looking for the question."

Wes: "So, have we heard anything from Cordelia recently?"

Angel: "Do you wanna see Connor do something cool? (Angel morphs into vamp face) I'm teaching him how to die!"

Wes: "Don't!"

Angel buries his fangs in the side of Connor's neck as the baby begins to cry.

Wes looks down at his hands, palms down on the open book in front of him. Blood is seeping out from under them, coating the pages.

Gunn and Fred smile at Wes.

Gunn: "Tick-tock, Wes. (Gunn's voice suddenly gets deep and strange sounding) Running out of time. (Echoing) Running out of time."

Wes looks over as Angel straightens up, blood smearing his vamp face, then lifts his hands off the book and stares at his bloody palms.

Wes' head come up from the open book he was sleeping on and he glances around the office.

Angel walks in, carrying Connor.

Angel: "Morning, Wes. You been here all night?"

Wes just stares up at Angel.

Intro

A baby is crying.

1.Woman: "You'd think something was killing him."

The camera pulls back to show us two women, each holding a baby sitting in a doctor's waiting room.

1.Woman: "All night long, the screaming and crying."

2.Woman: "Colic is the worst."

1.Woman: "I hold him. I walk him. Nothing seems to work."

Angel: "Have you tried the vacuum?"

The woman looks over where Angel is waiting with Connor, a slightly disheveled looking Wes sitting beside him.

Angel: "Sometimes the white noise from a motor will put a colicky baby right to sleep."

1.Woman: "You know, I've read about that. The problem is my older one - I can't run the vacuum while he's sleeping."

Angel: "You could try taping it. The sound. Just leaving playing by the crib kind of low."

1.Woman: "I should have thought of that! (Smiles at Angel) Mr. Dad to the rescue!"

Nurse: "Misses Ferguson?"

1.Woman gets up to follow the nurse: "Oh, excuse me."

Angel aside to Wes: "Mr. Dad! Check me out! I'm Mr. Dad. (Sees the way Wes looks at Connor) You okay, Wes?"

Wes: "Well, just a bit tired, is all."

Angel: "Probably good you got out of the office. We haven't seen you for the last couple of days. You've been all holed up with all those (quietly) prophecies and books."

Wes: "Yes, I've been working on a - particularly difficult translation."

Angel: "Is it about Connor? Anything we have to worry about?"

Nurse: "Mr. Angel?"

Angel gets up: "We're up, kiddo. (Sees Wes get up) You're coming in?"

Wes: "Just in case you forget to ask anything. Always better to have an extra pair of ears, right?"

The Doctor is examining Connor as Angel hovers over him.

Angel: "It's like a - like a soft gurgle or a wheeze. It might be a wheeze. I heard it last night when I was feeding him. You hear it?"

Doctor: "All I hear is a normal, healthy little heart."

Angel: "You-you don't understand. I-I got like really good hearing. I mean *really* good hearing."

Doctor: "Well, most first time parents do. You said this wheeze or gurgle happened while you were feeding him?"

Angel: "Is that bad? What is it?"

Doctor: "In my professional opinion - it's called digestion."

Angel: "Oh."

Wes: "Doctor. During your exam you didn't notice anything - abnormal about him, did you?"

Angel: "Wes! What kind of question is that? (To Doctor) Did you?"

Doctor: "No. Your son is just fine."

Angel: "So - when will we get the results form the blood test?"

Doctor: "In about a week. It's just precaution, really."

Angel: "But he's okay. Connor's healthy?"

Doctor: "As healthy as a human being can possibly be."

Angel to Connor: "Did you hear that? (Shakes the doctors hand) Thank you."

Doctor: "No problem."

Wes walks to the door and opens it.

Angel grinning: "Thanks."

Wes: "Angel? (Angel looks over to Wes) You can let go of the doctor now."

Angel: "Oh. Right."

Angel stops shaking the doctor's hand and gathers up Connor.

Angel: "Come on, kiddo. (To Doctor) Thanks."

Doctor: "Take care."

Angel, carrying Connor, and Wes walk out. The doctor looks down at his hand.

Doctor: "And they bitch about *my* cold hands."

The Doctor lays the chart down next to a tube of blood labeled 'Angel, Connor' and leaves the room.

The other woman from the waiting room comes in carrying her baby. She takes the tube of Connor's blood and replaces it with another one, looking exactly the same. The door opens and the nurse comes in.

Nurse: "There you are! Did you get turned around? You're supposed to be over in exam three."

2.Woman: "Oh. My mistake."

Follows the nurse out.

Outside shot of the Hyperion during the day.

Gunn: "I wanna know how he does it. No last name, no bank account. How are you ordering stuff off the web?"

Angel is getting a dagger from the weapons cabinet to open the box sitting next to Gunn on the reception counter. Wes is busy translating. Fred is holding Connor.

Fred: "It's not that hard, really. All you have to do is hack into the shipping database, find someone who is ordering what you want, then substitute your information. (Sees Gunn and Angel looking at her) Except that would just be high-tech robbery."

Angel: "I memorized Cordelia's credit card numbers."

Fred: "Oh. Low-tech robbery."

Angel pulls two miniature hockey sticks out of the box and holds them up.

Gunn: "Some kind of boomerang vamp stake?"

Angel hands one to Gunn: "No! They're itty-bitty hockey sticks!"

Angel demonstrates, then pulls a small jersey out of the box and holds it up. It says' Connor 03' on the back.

Angel: "Check this out! How *cute* is this? Huh? Seriously."

Gunn: "Seriously, I think you got way too much time on your hands."

Fred: "Come on. You think it's adorable."

Gunn: "Well, yeah, but at least I'm manly enough to deny it."

Angel: "Okay, okay. I admit things have been a little slow since Cordelia and the Groosalug went on vacation."

Angel takes the puck out of the box and tosses it to Gunn.

Gunn: "I can't believe I'm saying this, but I'm actually jonesing for a throw-down with something mean and nasty."

Angel is taking a drink from a glass of blood, sitting on the counter.

Fred: "Cordelia hasn't called once with a vision. Do they even have phones there?"

Gunn drops the puck on the floor and tires out the small hockey stick.

Angel: "Maybe they're not near a phone. Come on, it's a vacation! They're not gonna waste it all on a dark hotel room - you know, together, where the food's delivered and there is no reason to go outside. You know, hockey is a great sport."

Gunn: "You realize this is the whitest sport known to man?"

Angel: "True. But the games are indoors, and they usually play at night.

Gunn: "Got you."

Angel: "I know it's a little bit too early to be thinking about stuff like this, but I -I can't wait to watch him, you know, grow up. (Takes another sip of blood) For him to lose his first tooth. (Gunn straightens up and watches Angel with a slight smile) Learn how to ride a bike. Ha."

Wes un-hunches from his book as Angel's voice drifts into his office.

Angel: "I want to help him pick out a tux for his senior prom. I just can't wait to see who he's gonna to be. I know it's mushy, but it's just... He makes me so happy."

Gunn bats the puck past Angel and throws up his arms.

Gunn: "He shoots, he scores! Ha!"

Angel: "Well, sure. Of course, with no defender."

Angel picks up the other stick.

Gunn: "Ha. Bring it on."

Angel: "I think Connor? He's gonna be center, you know?"

Gunn: "What you got?"

Angel: "Control of the puck."

Angel takes the puck around Gunn.

Angel: "Yeah. Ditching the left wing."

Gunn: "Come on."

Angel: "Taking it all the way to the crease..."

Angel shoots. The puck flies and shatters the glass of the door leading out into the garden court.

Wes looks up at the sound of the breaking glass.

Angel, holding up his hockey stick: "Yeah, you know, these - this isn't regulation size."

Aubrey: "Excuse me. Is this Angel Investigations?"

They turn to see a woman with short, dark hair standing in the lobby.

Aubrey: "I need your help."

Fred is putting Connor into the bassinet.

Aubrey: "Last Monday night, my son Timothy snuck out of the house. He loved to go to the pier. He loved the lights of the Ferris wheel there. (Angel looks down at Connor) So I went after him. I searched the pier, the arcade - nothing. So - I sat up all night and waited for him to come home."

Angel: "When did he return home? Right before dawn?"

Aubrey: "Yeah. But his face was... There was something wrong with his face - and - he was so angry. He was calling me names, and pounding on the door, and screaming at me to let him in. - It scared me. I was afraid of my own son. - Then he just - went up in flames."

Everyone is quiet for a moment.

Wes: "If you'd let him in - he would have killed you."

Aubrey: "At least he'd still be alive."

Gunn: "No. What came to your door that wasn't your son. It looked like your son, but it wasn't him."

Aubrey: "Maybe I could have found a way to turn him back."

Angel: "When somebody becomes a vampire there is no turning back. (Wes looks over at Angel) No matter how much you want to believe there is some part of him you can save, all that's left is an evil thing."

Wes looks down at his hands, then back at Aubrey.

Wes: "You say your son went to the pier that night? (Aubrey nods) Gunn, why don't you do a little recon while it's still light out."

Gunn: "I can just gear up and take care of it."

Wes: "No. If there is a nest at the pier, we go as a group. Strictly reconnaissance."

Gunn: "Okay. Fred and I will check it out."

Aubrey: "If I could have found that thing myself, I would have killed it with my bare hands. - It made me afraid of my own little boy. (Angel looks down at Connor) I don't understand any of this. I don't know what to do."

Smash cut to Aubrey reporting to a group of people ranged around a seated Holtz.

Aubrey: "Wesley Wyndham-Pryce heads the staff at Angel Investigations. Doles out assignments, specializes in reference and research."

Aubrey moves from a picture of Wes to one of Fred.

Aubrey: "This woman nicknamed Fred appears to be the resident science expert. It's unclear whether she is a fighter. Finally, Charles Gunn: big, very strong, could be a formidable opponent. Though he seems to be a bit impulsive. We may be able to use that in the future."

Holtz gets up: "Good work, Aubrey."

Aubrey smiles: "Thanks, boss."

Break

We get an outside shot of an older mansion by day. In a darkened room, two men with quarterstaffs fight against a chained vampire.

Justine sits to one side, looking at the pictures of Angel, Wes, Gunn, and Fred pinned up on a board.

Justine: "I don't understand. How can these people work for a vampire."

Holtz: "I once made a pact with a demon."

Justine: "So you could get to Angelus. So you could kill a vampire."

Holtz: "I'm sure they believe their reasons are good, how ever misguided. Things aren't always black and white, Justine, good and evil."

Justine: "What about Angelus?"

Holtz: "He is evil."

Justine sees the vampire attacking the two men as the anchor of its chains come loose. While Holtz sits back and watches, Justine jumps up and engages the freed vamp. After a short fight, she manages to knock it to the floor. She turns to take a sword from a stand and rams it through the vampire's torso, pinning it to the floor.

Justine: "Chains would be good now."

Some men chain the vampire back up. Justine pulls the sword free, steps back, and looks at Holtz.

Holtz: "I knew you were meant for this. (Turns back to the papers on the table) We need to get moving. Events are happening even quicker than I could have hoped."

Sahjhan: "Thank god. I was starting to get bored."

Holtz turns as Sahjhan materializes out of a shivering air behind him. Justine swings the sword around to decapitate Sahjhan, but it just goes right through him.

Sahjhan: "You know, my barber has the same problem with his scissors - hence the bad haircut. (Justine looks from Sahjhan to Holtz) Love the whole chained, un-dead look you got going on. Really sets off your fern."

Holtz: "You can stand down, Justine. It's only Sahjhan."

Sahjhan: "*Only* Sahjhan? See that's the trouble with you, Holtz. If you'd only done what you... (Looks at Justine) Can we have a little privacy here?"

Justine looks to Holtz.

Holtz: "No."

Sahjhan: "Fine. You owe me a dead vampire."

Holtz: "Yes. Well, how shall I put this? What are you going to do about it? - Nothing. That's what you'll do. That's all you *can* do - or else you wouldn't have brought me here in the first place. (Holtz turns back to the table) You've done your part, Sahjhan. Now let me do mine."

Sahjhan: "What *is* your part? Recruiting a bunch of paramilitary moonie freaks, who run around playing Candid Camera with Angel's buddies? That's crap. Admit it. You're a coward - and I bet Caroline would agree. You remember her, don't you? Your dead wife? Mother of your dead kids? How'd they die? Who swore revenge? - Any of this ringing a bell?"

Holtz after a beat: "Get out."

Sahjhan: "Or what? You can't kill me."

Holtz turns to face Sahjhan: "But I *can* trap your dimensional essence in a Resikhian Urn. Wonderful devices the urns. They last a lifetime. That is, if you live forever."

Sahjhan: "This isn't over, Holtz"

Sahjhan shivers back out of existence.

Wes: "I know it's dangerous. I don't care. - You're a wizard."

Wes is on the phone at his desk looking down on "The Father will kill The Son" on his notepad.

Wes: "Because it's the right thing to do. - Then because I'm paying you an obscene amount of money. Just do it, and call me back."

Wes hangs up the phone.

Fred bounces in the door, smiling.

Fred: "Hey. Wes?"

Wes: "What is it?"

Fred's smile melts away: "I'm sorry. You're busy. I'll come back."

Wes, more quietly: "What can I do for you?"

Fred: "Nothing. Uhm, - I just wanted to compliment you, that's all. You were really there for that woman, Aubrey, who lost her kid at the pier."

Wes shuffles a bit, and gives her a small smile: "Thank you."

Fred: "And working so hard, staring at all those books. And as a book-starer myself I know how crazy making that can be. You should get out of here for a while. Go for a walk. You deserve it."

Wes looks away. A big grin spreads over Fred's face.

Fred: "I was thinking: maybe you could call Aubrey. (Wes looks at her) She is real attractive and her paperwork says she's single. She probably needs a friend."

Wes, looking down: "Fred - we're not here to date. - We're here to do a job. (Fred's grin disappears) Now why don't you go to the pier and do your job."

Fred looks at Wes for a moment then turns and quietly walks out of his office.

Lilah is on the phone in her office.

Lilah: "Is everything alright? Are they taking care of you? - No, mom, this *is* Lilah. You called Lilah. Do you need anything? Do you need money? - No - mom, I can't come over. I'm in Los Angeles. You know that. - Don't cry. Mom, please, stop it."

Lilah looks up as the air in front of her desk shivers and Sahjhan appears.

Lilah: "I'm gonna have to call you back."

Lilah hangs up the phone.

Lilah: "You don't have an appointment."

Sahjhan: "That's it? No 'wow, how did he do that?' No screaming in terror? You twenty first century types are so jaded."

Lilah: "You're Sahjhan, aren't you? I may be jaded, but I do my homework. And there's a girl downstairs, she's got records on everything that ever happened. (Sits back) My company rocks."

Sahjhan: "Yes. I'm familiar with your firm - in this and other dimensions."

Lilah: "Great. Let's shorthand. You're a time-shifter. You recruited Holtz in the eighteenth's century, put him on ice for a couple hundred years, so he could pop up and stake Angel when he's least expecting it. And considering that I have yet to put on my boogie-shoes and dance on Angel's pile of dust, I'm imagining that Holtz isn't working fast enough for you. Which leads me to believe, you think my firm can expedite the process."

Sahjhan: "More or less."

Lilah: "I hate to disappoint you, but Wolfram and Hart's official policy is to let Angel live until he becomes useful. (Lilah is scribbling on the notepad on her desk) I'm sworn to obey that policy."

Lilah holds up the notepad so Sahjhan sees that she has 'count me in' written on it.

Lilah: "Is there some other way I can help you?"

Sahjhan looks around the office and clears his throat, then leans in a little closer.

Sahjhan: "I have a plan. But for it to work, I require a very rare and valuable ingredient. Getting it will be difficult, if not impossible. - I need the blood of Angel's son."

Lilah: "Got it."

Sahjhan: "Got it? What do you mean 'got it?' How'd you get it?"

Lilah: "I swiped it from his doctor's office. I don't know what good it'll do you though. Boys in the lab looked it over, said it was utterly run-of-the-mill. Completely normal."

Sahjhan: "That's because they're looking for the wrong thing."

The camera pans across sunny LA, then zooms in on the pier.

Fred: "So I'm looking for anything suspicious. Like small dark places where somebody could get grabbed, or any blacked out cars or vans, or pale, bumpy people with sharp teeth."

Gunn: "I don't think we got to worry about seeing any actual vamps, Fred. The sun's still kinda up in the sky."

Fred: "Even so, as professionals shouldn't we always be aware of our surroundings?"

Gunn grins: "Hey, ring toss! You want me be all macho and win you a prize?"

Fred: "Charles..."

Gunn: "Alright. You can be the macho one."

Gunn takes a hold of Fred's arm and pulls her over to the booth.

Gunn: "Oh! Look at that stuffed little bunny up there! Think you could win it for me?"

Fred: "This is so wrong."

Gunn: "You're right. I don't want the bunny."

Fred: "We're supposed to be working."

Gunn: "No, we're supposed to be doing some bogus, half-assed recon. That's different then working."

Fred: "Still. It's our job."

Gunn: "Actually, this was my job. Wes never said to bring you along. Probably wanted me out and about so he could chat up my girl."

Fred: "Wesley wouldn't do that. - I'm your girl?"

Gunn smiles at her.

Fred: "Wes knows about us and you knew he knew and you didn't let me know?"

Gunn: "Come on. You know he was interested in you. And now he knows we're seeing each other, so what?"

Fred: "So, he's our boss, and I don't think he likes the idea of us dating while we're working together."

Gunn: "He said something to you, didn't he?"

Fred just looks at him and Gunn lets out a sigh.

Gunn: "Well, you-you-you got my back, right? You stood up to him and said we're two adults and what we do with our personal lives is none of his business, right?"

Fred nods: "You bet I, uh - didn't. Charles, I like you and I wanna keep liking you."

Gunn takes a step closer: "Then do!"

Fred: "Maybe when we're out like this we should - we should just work."

Gunn: "No. Can't do it that way. Maybe I'm greedy, but I want it all: the great girl *and* the great job. I don't care what Wesley says, but I'm not giving up either without a fight. (Crouches down so his face is level with Fred's) How about you?"

Fred shakes her head, her face breaking into a big grin.

Gunn: "Good. (He leans down and gives her a kiss) Now, how about we go looking for some vampires?"

Fred smiles up at him. Gunn wraps an arm around her shoulders and the two of them walk off.

Angel is crouched in front of Connor's bassinet, holding a stuffed animal with a rattle inside, playing with Connor.

Angel: "Look at what's coming at you. Woosh!"

Wes walks up behind him: "I have to leave the office for a moment."

Angel: "Wes, what's going on?"

Angel picks up the glass of blood sitting on Wes' desk and takes a sip.

Angel: "You've been on edge for days. Talk to me."

Wes: "I just wanna make sure everything's okay."

Angel: "You mean with Connor."

Wes nods.

Angel turns back to cooing at Connor: "You didn't mean to give Uncle Wesley such a headache now, did you?"

Wes: "I won't be long."

Angel, still smiling at Connor: "Give us a smile. (Connor smiles) Yeah!"

Wes turns to leave.

Angel: "Hey, Wes."

Wes turns back, and their eyes meet.

Angel: "Thanks. You're a good friend."

Wes leaves as Angel goes back to playing with Connor.

Angel: "Here's the monkey. Yay-yay-yay!"

Fred and Gunn walk through the dark and deserted pier.

Fred: "We should be getting back."

Gunn: "Hang on. - I'm getting a tingle."

Fred: "Ah - I thought we were gonna try to keep that out of the workplace."

Gunn: "Not that kinda tingle."

Fred, looking around: "Oh. - I don't see anything suspicious - except for that guy trying to break into that building over there."

Gunn: "Carousel closed hours ago."

Gunn and Fred enter the dark building housing the carousel. Fred spots a figure climbing the middle column of the carousel.

Fred: "Is that a vampire?"

Gunn pulls out a stake: "One way to find out."

Fred: "Charles, what are you doing?"

Gunn: "My job. I didn't spend all day walking the pier just to go home and file a report with Wesley. Let's finish this now."

Fred: "We're not supposed be doing this."

The carousel begins to turn silently (no music). A door in the middle column opens and a growling vampire steps out between the turning figures. Behind Gunn and Fred another vampire drops from the ceiling, and a third comes up from the other side. Gunn and Fred exchange a look.

Break

Justine and another man are watching it all from an opening up in one wall of the building. Justine is also recording it all on a video camera.

Gunn: "When I say go, run!"

Gunn engages two of the vampires, tricking the third to take down one of his own fellow vampires by ducking out from under his attack.

Gunn to Fred: "Get out of here!"

Fred: "But..."

Gunn: "Go!"

Fred runs out, and Gunn turns back to the fight.

Man: "They're gonna kill him."

Justine: "Maybe."

One of the vampires has Gunn down on the ground. Gunn hits it across the chin, then catapults it off over his head. It flies into the wooden railing surrounding the carousel, breaking it. Gunn picks up his dropped stake and runs after it, plunging the stake home. But even as the first vampire turns to dust, another one throws him across the room. Gunn's stake skitters across the floor as he loses his grip on it. As the man watches, Gunn picks himself back up to resume the fight. After a few blows the vampire grabs him by the throat and lifts Gunn clear off the ground.

Man: "Shouldn't we do some..."

Justine: "No. That's no why we're here."

Fred comes back in just as the second vampire comes up behind Gunn.

Fred: "Behind you!"

Fred tosses Gunn one of the broken spokes of the wooden railing and tosses it to Gunn, while picking up another for herself. Gunn catches it and stakes the vampire coming up behind him, while Fred dusts the one holding him.

Justine: "Well, what do you know?"

Justine and the man leave.

Gunn, gasping: "Fred - why are you still here?"

Fred: "I got your back! - Well, actually I got his back."

Fred smiles at Gunn.

Gunn: "Thanks."

Gunn pulls Fred close and kisses her, then wraps her into a tight hug. They just stand there holding each other as the carousel turns silently beside them.

Wes is walking through some bushes looking down at an electronic compass.

Wes: "Thirty four degrees twelve minutes north. One eighteen, twenty one, West."

The compass lets out a soft chime.

Wes: "This (looks up from it) - must be it."

Wes is standing in front of a giant hamburger face with arms and legs and an 'order here' speaker for a nose, outside of a fast food place. Wes takes quick look around. The lights in the place go out and two guys walk out.

Wes: "You're supposed to be a statue. I guess you are (Wes throws a look at the two guys as they start to laugh) sort of."

The two guys walk off and Wes pulls out a small leather bag.

Wes: "If this doesn't work, I'm gonna kill that wizard."

Wes sprinkles the powder in the bag over the hamburger statue, then holds his hand up, palms out, in front of him.

Wes: "Mange sec Loa, alegba, accept this offering - and open the gates of truth."

A red light flashes and the hamburger comes to life, growing bigger in front of Wes' eyes. Its eyes begin to glow red.

Loa: "How dare you call on the Loa?!"

Wes: "I-I - I come in supplication, oh great one, begging for answers to questions only your power can reveal."

Loa: "You have answers, human. You search now, only for the question."

Wes: "Is it true? Will Angel really kill his son as it says in the prophecies?"

Loa: "That the vampire will devour his child is certain. The dark question *you* harbor is only 'when.'"

Wes: "No. - The dark question I harbor is 'how do I stop it?'"

Loa: "It can not *be* stopped."

Wes: "It has to be stopped! (The Loa growls) There must be a way..."

Red lighting flashes from the Loa's eyes into Wesley, knocking him to the ground.

Loa: "Your insolence is displeasing."

Wes picking himself back up: "You try chatting with a cranky hamburger."

Loa: "You risk your life, human, calling on the Loa. Perhaps what you really seek is death. The pain in your heart begs for it."

Wes: "Then do it and be done. Nothing else will stop me."

Loa: "Simple mortal, your pain is just beginning. Betrayal and agony lie in wait, and time - is running out, yet still you ignore the question."

Wes: "Alright then, when? When will this happen?"

Loa: "The first portent will shake the earth. The second will burn the air. The last will turn the sky to blood."

Wes: "An earthquake? That's the first portent? We live California!"

Loa: "Earthquake, fire, blood. Be heedful of the signs, human, and trouble the Loa no more."

With that the hamburger shrinks down in size and turns back into a lifeless statue.

Lilah is sitting at a bar.

Lilah: "I need a drink. Scotch, thirty-year-old, two ice cubes."

Bartender: "Certainly."

A guy sits down in the chair beside her and Lilah smiles at him.

Lilah: "Not on your best day. Bye."

The guy gets back up and moves further down the bar, sitting down next to another girl.

The bartender hands Lilah her drink and she takes a sip. Sahjhan drops down into the chair next to Lilah.

Sahjhan: "Sorry I'm late. Kind of ironic, my being a time-shifter and all."

Lilah: "It's on."

Sahjhan: "It's on?"

Lilah: "Our plan? The *Angel* plan? On. I outsourced the labor, buried the cost. We shouldn't have any problems with the firm. Good seeing you."

Lilah finishes her drink and gets up.

Sahjhan: "Okay, but lets skip the small talk and get right down to business. I just time skipped a hundred thirty-three years for this meeting. Would a little conversation kill you?"

Lilah smiles: "Right. Because we're on a date? The only reason I met you here was so we could talk freely."

Sahjhan: "So, lets talk freely. Would it impress you if I told you I invented daylight savings time?"

Lilah: "Why do you want Angel dead? That's the only thing I couldn't find in the archives."

Sahjhan: "Boy. All work and no play. (Turns away from her) I have my reasons."

Lilah: "Hmm."

Sahjhan: "How about you? Died in the wool company gal? Why risk it all to kill Angel?"

Lilah: "We have our history."

Sahjhan: "Well - same here."

Lilah: "Are you afraid of him?"

Sahjhan: "Nah!"

Lilah: "Then what are you afraid of? - You may be insubstantial but - I can still smell the fear."

Sahjhan: "Wow. Where does the time go? (Gets up) So, when does this plan go into effect?"

Lilah: "It's already started."

Hyperion day, Wes is sitting in a chair by Cordy's desk, staring at Connor in his bassinet. He looks up when someone knocks on the counter and sees Aubrey standing there.

Aubrey: "Hi. Sorry to interrupt your staring. You looked really into it."

Wes, getting up: "Aubrey. I didn't hear you come in. - Please."

Wes indicates his office and Aubrey walks over to meet him in there. She takes his hand and shakes it.

Aubrey: "I got your message that everything was taken care of. I - can't tell you how grateful I am to you. (Hands him a check) It might have been to late for Timothy, but - at least those monster will never get a chance to take someone else's son."

Wes walks around his desk: "Monsters. - I don't recall mentioning that there were more than one."

Aubrey: "Well, you did say before that there could be a nest."

Wes: "Oh. (Puts the check into a desk drawer) Well, thanks for the check. We'll mail you the receipt."

Aubrey: "Look, I know it's none of my business, but - are you okay? I mean, no offense, but you look a little rough around the edges."

Wes: "I'm not sleeping very well."

Aubrey: "Would you like to go out? Maybe get a cup of coffee or something?"

Wes: "You mean - with you?"

Aubrey: "To be perfectly honest with you - I could use a friend right now. Ever since my son was... - It gets lonely."

Wes: "You're good. - I like the - 'lonely' thing."

Aubrey: "Wh-what?"

Angel: "Yeah, lonely. That was a nice touch."

Aubrey spins around to see Angel standing behind her. Her hand dives into her purse and comes out with a stake. Angel catches her upraised arm and sends her stumbling to the side, making her drop the stake, then follows her, wrapping one hand around Aubrey's throat.

Angel to Wes: "Moves more like a fighter than a victim, wouldn't you say?"

Wes: "Yes, I would."

Angel: "You set up my friends. Let them walk right into an ambush. They could have been killed."

Aubrey: "But they weren't. Your friends are still alive. My little boy isn't."

Angel lets go of her and takes a step back.

Angel: "I'm sorry about your son."

Wes: "Is that how Holtz found you? Because of what happened to your son?"

Aubrey just looks from Wes to Angel.

Angel: "You're right to protect him. Holtz is one of the good guys. He has every right to hate me. And if he ever - comes close to one of my people ever again, or tries to touch a hair on my son's head - I'll kill him - and anyone who gets in the way. You might wanna mention that."

Aubrey takes on last look at Angel and runs out.

Angel turns to look at Wesley. The book on Wes' desk starts to rattle as the whole hotel begins to shake from a minor earthquake.

Angel's hurries out of Wes' office, but by the time he gets to Connor, everything is stable again.

Angel: "Hey. (Picks Connor up) Good boy. That's my little guy. Your first earthquake, huh?"

The video recording Justine made earlier is playing on a TV screen.

Fred: "Behind you!"

Holtz pauses it as Fred tosses the wooden spike to Gunn.

Holtz: "This tiny girl, outsized, outmatched, outnumbered - and she survived. (Turns to his group) Why? - Because she was willing not to. She was prepared to die for the cause rather than abandon her comrade. We, too, must be willing to die - but more so. Study this carefully. You'll be fighting these two very soon. (Hears footsteps) Perhaps sooner than I expected."

Holtz, together with everyone else, turns to look at Aubrey.

Holtz: "They found you out."

Aubrey: "I am sorry."

Holtz: "It's not important. Of course I am rather annoyed you allowed yourself to be followed."

Wes: "Don't blame her."

Aubrey and the others spin around to see Wesley standing in the doorway behind them.

Wes: "I would have found you eventually."

Break

One of Holtz followers draws a knife and stalks closer to Wes.

Follower: "Maybe we should cut out his tongue - send a message to Angelus."

Wes: "Maybe."

Wes hauls back and hits the man, dropping him to the ground. Holtz raises a hand to stop others from attacking Wes.

Wes: "Or perhaps you could lie on the floor and gag for a while. (Glances around at the rest of the group) I didn't come here to fight. I'm not your enemy. - But then I've noticed you do have trouble making that distinction. You're fighting the wrong man."

Holtz: "Angelus."

Wes: "No. Angel. He's not Angelus anymore. He's a good man."

Holtz: "He's not even a man."

Wes: "Nevertheless - he has a soul now."

Holtz: "Yes. That he might know the pain that he has inflicted on his countless victims. A brilliant curse, I must admit. Gypsies *do* have a knack for creative vengeance. Where they fail, however is in the execution of justice. And that I will have."

Wes: "If it's a sacrifice you require, take me. Angel's no more responsible for the crimes of Angelus than I am."

Holtz: "Really?"

Wes: "Yes."

Holtz: "And was it your hands that held down my beloved Caroline as she was violated and murdered? That wrapped themselves around my son's neck and snapped it like kindling? Where yours hands that clutched at my daughter as she was turned into a creature damned for all eternity? - Angelus is in his nature. The beast will re-emerge. You've seen it. You know it. And that is why you are here. - You're afraid he's going to kill the child. - (Wes looks from Holtz to Aubrey) - And you're right."

Wes: "Your infiltration was more successful than I'd realized."

Holtz: "I don't need prophecies to tell me what is plain. So long as the child remains with the demon, it's not safe."

Wes sticks his hands into his pockets: "Well, I must have misunderstood. - Here I thought it was a simple blood vendetta, when - what you *really* want is to protect Angel's son."

Holtz: "You don't believe me."

Wes: "Hmm. Not sure really. Could be the low scary voice that's giving me trouble."

Holtz' followers look from Wes to Holtz.

Holtz: "It's time to make a decision, Mr. Wyndham-Pryce. My army is strong and will only increase in number. Fight against us - and this war will become a bloodbath."

Wes: "This isn't war. It's revenge."

Justine: "What's wrong with revenge? It's all some of us have left."

Wes: "Look. I can't know what it's been like for any of you."

Holtz: "You might soon enough."

Wes just looks at Holtz.

Holtz: "When I put my son's body into the ground, I had to open the coffin, just to know that he really was in there. You also may discover - that a child's coffin, Mr. Wyndham-Pryce - it weighs nothing."

Wes stands there, not saying a word.

Fred and Gunn are sitting in the diner.

Fred: "You barely touched your food. (Gunn looks up at her) You feeling okay?"

Gunn: "Yeah. Yeah. (Gunn puts down his fork) Look. I've been thinking a lot about yesterday. I'm not really mad at Wes."

Fred: "You were right though, right? I should have stood up to him."

Gunn: "But I understand his position. He's the boss and we got to respect that. His job is to keep things tight and - that's a lot of pressure."

Fred: "You aren't changing your mind, are you? - I mean, about - the wanting it all? - As long as we're not smooching on the job, or, you know, being sucked underground by a plant demon. (Gunn laughs a little) I say, why not go for it?"

Gunn: "What if we can't manage it all? The job, the romance... Emotions are tricky. They can cloud our judgement, you know, like at the carousel last night. What if it doesn't work?"

Fred quietly: "So we're back to that? - What if Wesley makes us choose?"

Gunn sits back and sighs.

Gunn: "I've been fighting vamps and demons since I was a kid. That sense of doing good - of waking up in the morning and making the world safer - better... I've always had that."

Fred looks down. A slow smile spreads across Gunn's face as he looks at her.

Gunn: "But I never had a Fred before."

Fred slowly raises her head and looks at him. Gunn leans forward.

Gunn: "If we have to - I choose you. - I came on too strong, didn't I?"

Fred looks at him, starts to smile.

Fred: "No. - You came on just right."

Gunn steals a fry off Fred's plate.

Gunn: "Look. Lets try not to worry too much. Wesley is a good man."

We see Wes walk down the upstairs hallway in the Hyperion.

Gunn voice over: "He'll do the right thing. He always does."

Wes stops in front of Angel's door.

Angel is carrying Connor to his crib as he hears a knock on the door.

Angel: "Come on in."

Angel lays a fussy Connor down into the crib.

Angel: "It's okay. Shh. I'll get you some food. You're hungry, aren't you? (To Wes as he walks over to the kitchenette) Have a nice walk? (Lights the gas stove) How're you doing? - Really?"

Wes after a beat: "I've had better days."

Angel sets a bottle into a pot of water on the stove.

Angel: "I know the feeling. (Turns to look at Wes) I figured it out."

Angel goes to sit in a chair beside his bed and starts to fold Connor's laundry as Wes stares at him.

Angel: "How I really knew about Aubrey. - All that pain, that rage... the only way she could deal was to join Holtz, take her revenge. - You know how I knew that?"

Wes walks over to him.

Wes: "Because you would have done the same."

Wes sits down on the edge of the bed.

Angel: "It scares me. - You know? - If anything like that ever happened to Connor, I don't know what I'd... (Angel looks down at the laundry he's holding) I love my son."

Wes: "Love can be a terrible thing."

Angel: "I used to think that. I thought love was - something that swallowed you whole, ripped you up inside, but, you know, what I feel for Connor, even that fear... - Wes, it's - it's not terrible. (Sighs and looks down) It's beautiful."

Wes looks at Angel. Looks down and begins to laugh quietly. Looks back up at Angel, grinning.

Angel smiles back: "What's so funny?"

Angel gets up and goes to check on the bottle.

Wes: "Life. Life is funny. Listening to stupid people talking to hamburgers is funny. Worrying about things that will never... - It's all so incredibly funny and - and beautiful."

Angel is drying off the bottle as a second, harder earthquake hits. Pots and pans fall out of the cupboards.

Lilah is looking around her shaking office a smile on her face.

Justine is standing in Holtz mansion, legs braced against the shaking. Holtz turns and looks at her.

The lit stove in Angel's suite topples over. A huge column of flame shoots out, throwing Angel across the room. A burning beam drops from the ceiling between Wes and Angel.

Holtz tackles Justine out of the way of a shelf as it come crashing down. Justine looks up into Holtz face as he is lying on top of her.

Angel runs to Connor's crib and gathers his son up in the sky-colored blanket he is lying on.

Angel: "Come on, kid."

Angel, holding Connor, jumps over the burning girder and heads for the door.

Looking over, Angel sees that Wes is just standing there, staring into the flames.

Angel: "Wesley, get out!"

Angel grabs a hold of Wes and tosses him out into the hallway before hurrying after him. Angel, bleeding from a cut on his forehead, looks back into his apartment as another chunk of ceiling crashes down where Wes had been standing.

Wes, coughing, sits up against the wall.

Angel to Connor: "It's okay. It's okay. It's alright."

Wesley looks at the blood from Angel's head wound dripping down onto Connor's blanket. A light blue blanket with fluffy white clouds on it.

Wes: "Earthquake. Fire. Blood."

Angel, breathing hard: "I thought we were gonna be trapped in there, huh? (Looks down at the bloodied blanket, then smiles at Wes) At least I would have had something to snack on."

Off of the look on Wes' face.

Kikavu ?

Au total, 83 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

Aloha81 
29.07.2018 vers 15h

seriepoi 
10.07.2018 vers 07h

Luna25 
04.07.2018 vers 19h

Aloon33 
01.06.2018 vers 19h

Emmalyne 
24.02.2018 vers 11h

Cariejam78 
18.02.2018 vers 15h

Vu sur BetaSeries

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 3 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Ne manque pas...

Découvre la carte de Mary Sibley, sorcière de la série Salem, dans la catégorie Magic de notre collection d'HypnoCards.
En vitrine | Salem (Magic)

Venez départager les calendriers de l'Avent créés par nos membres, les votes sont ouverts jusqu'au 4 novembre !
Les votes sont ouverts ! | Date limite : 04/11

Activité récente

Survivor
Hier à 20:48

Photo du Mois
03.10.2018

Qui Est-ce ?
03.08.2018

Alexis Denisof
11.09.2018

Retrouvailles
09.09.2018

Andy Hallett
15.08.2018

Acteurs
10.08.2018

Actualités
Amy Acker au Comic Con 2018 à New York

Amy Acker au Comic Con 2018 à New York
Dimanche 7 octobre 2018, Amy Acker figurait parmi les invités du Comic Con 2018 qui avait lieu au...

La saison 2 de The Gifted débute ce soir

La saison 2 de The Gifted débute ce soir
Ce soir à 20h, la chaîne américaine Fox lance la diffusion de la saison 2 The Gifted, série basée...

Eliza Dushku s'est mariée !

Eliza Dushku s'est mariée !
Cela faisait un moment que nous n'avions pas eu de nouvelles d'Eliza Dushku. Fiancée depuis juin...

Deux nouveaux trailers pour The Gifted

Deux nouveaux trailers pour The Gifted
Alors que la deuxième saison de The Gifted démarre le mardi 25 septembre aux Etats-Unis, la chaîne...

Amy Acker annoncée au New York Comic Con 2018

Amy Acker annoncée au New York Comic Con 2018
Alors que le New York Comic Con 2018 a lieu dans un mois (du 4 au 7 octobre), Amy Acker a été...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
HypnoRooms

BenMason, 16.10.2018 à 11:01

Bonjour! N'hésitez pas à venir voter pour la meilleur création du concours spécial Halloween sur le quartier de Falling Skies!

quimper, 16.10.2018 à 23:36

Nouveau sondage sur le quartier Rizzoli & Isles. Pas besoin de connaître la série pour pouvoir voter. N'hésitez donc pas à participer

sossodu42, Avant-hier à 09:43

nouveau sondage sur le quartier The Listener. Pas obliger de connaître pour voter. l'équipe vous attend

grims, Hier à 07:05

Hello ! 2 nouvelles affiches promo de la saison 5B sont arrivées sur le quartier Vikings ainsi qu'un nouveau teaser ! venez les découvrir !

grims, Hier à 07:37

Le quartier Sons of Anarchy vous propose de découvrir les déguisements de la série dans sa nouvelle photo de la quinzaine

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site