VOTE | 194 fans

#511 : Folle

 

 

~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~

Angel et Spike sont tous deux à la recherche de Dana, une jeune femme d'une force surhumaine évadée d'un hôpital psychiatrique ! Enfant, elle avait été enlevée et torturée par l'homme qui avait massacré toute sa famille...
Très perturbée, elle est décidée à retrouver son bourreau pour lui faire payer ses crimes.

~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~

Captures de l'épisode disponibles

Popularité


3.8 - 5 votes

Titre VO
Damage

Titre VF
Folle

Première diffusion
27.01.2004

Première diffusion en France
28.01.2005

Plus de détails

Réalisation: Jefferson Kibbee

Scénario: Steven S. DeKnight, Drew Goddard

Guest stars:
Mercedes McNab (Harmony Kendall),
Tom Lenk (Andrew),
Navi Rawat (Dana).

~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~

When an emotionally unstable woman, Dana, escapes from a psychiatric ward, Angel learns that she was tortured as a child and is now searching for her tormentor. Andrew, a watcher-in-training, arrives from England with surprising information about Buffy and to inform the group about Dana. Meanwhile, Spike believes that if he can save Dana, he will prove that he is destined to be the vampire champion.

~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~

Après avoir frappé violemment 2 gardes de sécurité, une jeune femme, Dana, s'enfuit d'un hôpital. Bureau d'Angel: Harmony entre, annonce le fait de l'hôpital. L'hôpital: Angel et Spike discutent avec le docteur dans la chambre de Dana où se trouvent des dessins. Le docteur raconte que les parents de Dana ont été assasinné quand elle avait 10 ans et parle de son comportement. Spike dit qu'elle est possédée et quitte la chambre tandis qu'une infirmière propose à Angel de lui montrer une vidéo de Dana. Un magasin, Dana met un jean et un tee-shirt. Soudain, elle a un flash de son enfance, on la voit enchaînée, regardant un homme qui portait un tee shirt identique à celui qu'elle vient de mettre. Angel demande à l'infirmière de repasser un passage de la vidéo.

Spike lève la trace de Dana au magasin. Angel appelle Wes, lui explique que Dana est une Tueuse de Vampires. Dana est dans un hangar, Spike est là. Un combat s'engage, Spike croit toujours qu'elle est possédée. Dana lui parle en chinois. Elle finit par le faire passer par une fenêtre. Une voiture arrive, Angel. Spike se relève, dit qu'il s'agit d'un démon chinois, Angel le regarde ironique. W&H, tandis que Spike est surpris que Dana soit une Tueuse, Angel dit que Wes a contacté Giles. Un spécialiste a été envoyé pour les aider. Ils entrent dans une pièce, tout le monde est autour d'Andrew. Ce dernier tombe dans les bras de Spike, disant qu'il est très heureux de le revoir en vie. Andrew dit qu'ils ont évité la fin du monde ensemble, avec Buffy.

Wes parle du mythe de la Tueuse. Spike en a marre des discours, il quitte la pièce, Angel le suit. Il le met en garde contre Dana, Spike ne l'écoute pas et prend l'ascenseur. Dans la rue, Dana a encore des flashs. Spike marche dans une rue, Andrew surgit. Spike lui dit de retourner aux bureaux. Dans l'ancienne maison de Dana, Angel, Lorne et un magicien: ce dernier a des flash, il dit que quelqu'un terrorisait Dana quand elle était petite, la sequéstrant dans un sous sol. Dans le présent Dana qui est dans ce sous sol, revoit en flashback son bourreau avec une seringue, c'est Spike.

Andrew apprend à Spike que Buffy est à Rome où Dawn va à l'école. Il demande à Spike s'il veut qu'il lui apprenne sa ressurection. Spike repond qu'il ne préfère pas. Soudain, Dana assome Andrew. Spike la poursuit et entre dans le sous sol, elle lui plante une seringue dans le cou. Dana a un autre flashback, on voit Spike l'enchaîner. Dans le présent, Dana agit de même avec un Spike inconscient. Elle l'enchaîne et lui fait une autre injection. Elle dit qu'il ne pourra plus lui faire de mal. W&H, Andrew arrive, dit que Spike est aux mains de Dana. Spike se réveille lentement, Dana lui dit qu'il ne peut plus la toucher, Spike voit alors que ses avant bras ont été sectionnés. Il a peur, dit qu'il a fait beaucoup de mauvaises choses dans sa vie, mais il ne l'a jamais touché elle. Dana a un nouveau flashback avec un homme qui n'est pas Spike. Angel arrive, un combat s'ensuit. Angel la maitrise, Wes arrive avec fléchettes tranquilisantes. Fred emmène Spike et ses bras, les shamans feront la greffe.

Angel et Wes entourés par des gardes: Angel ordonne de mettre Dana dans un van sous la surveillance des gardes. Andrew arrive, dit qu'il va s'en charger à partir de maintenant. Angel lui demande de s'écarter, Andrew dit que c'est une tueuse et qu'elle est a eux. Arrivent 12 Tueuses qui les encerclent. Andrew dit à Angel: "Tu croyais qu'on allait te laisser l'emmener dans ta forteresse maléfique? Angel répond: "Elle est psychotique, je ne te la laisserai pas." Andrew lance au vampire qu'il n'a pas le choix, qu'il a 12 tueuses derrière lui et que aucune d'entres elles n'est jamais sortie avec lui. Angel dit qu'il va clarifier ça avec Buffy. Andrew lui dit que personne dans leur camp n'a plus confiance en lui. Qu'il travaille pour W&H. Qu'ils ne sont pas du même côté.

Blessé, Angel laisse partir Dana. Angel rend visite à Spike sur son lit d'hôpital. Spike dit à Angel: "La fille pensait que j'avais tué sa famille. Et je suis supposé faire quoi? Me plaindre parce que la sienne ne faisait pas partie des centaines de familles que j'ai tué? Pour un démon je n'ai jamais tellement pensé à la nature du mal. Non. Je me suis juste jeté dedans. Je pensais que c'était une fête. J'aimais la précipitation. J'aimais les craquements. Je n'ai jamais regardé les victimes." Angel dit: "Je ne pouvais pas détourner mes yeux d'eux. J'étais seulement là pour le mal. Il était partout en moi. C'était de l'art, la destruction d'un être humain. J'aurais considéré Dana comme un chef-d’œuvre...Andrew et les tueuses l'ont emmené. Ils ne nous faisaient pas confiance." Spike dit "Andrew, nous a dupé." Par ce nous, Spike choisi son camp, celui d'Angel. Angel dit encore en parlant de Dana qu'elle est une victime innocente et Spike répond, tout comme nous à une certaine époque. "A une certaine époque" rajoute Angel.

 

Ecrit par emajandra1

Prologue :

INT. SALLE HÔPITAL PSYCHIATRIQUE - NUIT

Un docteur marche dans les couloirs en faisant tinter ses clés.

Voix d'infirmière (voix off) (dans le micro) : On demande une infirmière en psychiatrie, prenez l'extension 4-3-2, s'il vous plait. On demande une infirmière en psychiatrie, prenez l'extension 4-3-2, s'il vous plait.

Il déverrouille la porte, entre, et ferme derrière lui. Alors qu'il passe devant le bureau de l'infirmière, elle s'adresse à lui.

Infirmière : Euh, docteur ? Il tient au diazepam...encore.

Docteur : Appelez Jacobson au comté et voyez s'ils peuvent se passer de quelque uns. (montre son bloc-notes) Donnez moi en un.

Infirmière (regarde la grille de mots croisés sur son bloc-notes) : Ok...hum..."d'une manière douce." 7 lettres, ça finit en "Y."

Docteur (réfléchit) : Donnez moi en un autre.

Infirmière 2 (cours dans le couloir) : Dr. Rabinaw ! (le médecin commence à déverrouiller la porte au bout du couloir) C'est Philipp.

INT. CHAMBRE DE PATIENT - NUIT

Le Dr. Rabinaw cours aux côtés d'un garçon maigrichon portant une robe d'hôpital qui s'est évanoui sur le sol.

Docteur Rabinaw (examinant le garçon) : Qu'est-ce qui s'est passé ?

Infirmière 2 (se tenant sur le seuil, serrant son bloc-notes) : Je - je ne sais pas. Il a commencé à convulser juste après avoir pris ses médicaments.

Docteur Rabinaw : Combien de lithium lui avez vous donné ?

Infirmière 2 : Li - non, il reçoit de la thorazine. (regarde son bloc)

Docteur Rabinaw : De la thorazine ?! Il est maniaco-dépressif. Il n'a pas besoin de sédatif.

Infirmière 2 : Je suis désolée. J'ai dû m'embrouiller.

Docteur Rabinaw (se lève, saisit son bloc-notes) : Qui n'a pas eu sa thorazine ? Oh, bon sang.

Un cognement puissant se fait entendre dans le couloir.

INT. COULOIR - NUIT

Le Dr. Rabinaw cours de nouveau vers le bureau de l'infirmière, appelant un des infirmiers à l'aide.

Docteur Rabinaw : Peterson !

Le cognement puissant continue alors que le Dr. Rabinaw déverrouille maintenant une autre porte. Lui et Peterson entrent, s'approchant prudemment d'une porte fermée au bout du couloir. Soudainement, le cognement s'arrête. Le Dr. Rabinaw soupire de soulagement, mais à cet instant, la patiente de la chambre au bout du couloir fait violemment sortir la porte de ses gonds. Elle se tient sur le seuil - ses cheveux et sa robe d'hôpital en désordre - fixant avec menace le docteur. Doucement, elle sort de la chambre vers le docteur.

Docteur Rabinaw (parlant doucement, reculant) : Tout va bien, Dana. C'est moi, le Dr. Rabinaw. Vous vous souvenez ? Calmez vous. Je veux que vous m'écoutiez. Vous êtes très malade...(sort à reculons) et nous voulons juste...(Peterson ferme la porte, enfermant Dana à l'intérieur) vous faire aller mieux. Ok ? (continue de s'éloigner de la fille, les mains tendues, paume vers le bas, d'un geste calme)

Dana s'arrête à la porte et fixe le docteur. Son regard se porte sur la main du docteur, où elle voit une seringue hypodermique préparé pour elle. Elle saisit la porte, la sortant de ses gonds et la jette dans le couloir. Elle fonce sur Peterson, qui essaye de la détourner avec une canne. Elle le frappe, le jetant par terre. Un autre infirmier l'attrape par derrière, mais elle frappe le mur, les envoyant tous les deux dans le mur opposé, la libérant de l'emprise du garde. Elle attrape un des infirmier et fracasse sa tête dans la vitre d'une porte de placard, brisant la vitre. Elle regarde autour d'elle, frénétique, et remarque une scie à os dans un des cartons du placard. Elle prend la scie à os et la regarde de plus près. Un autre infirmier arrive derrière elle et la frappe à la tête avec une canne, mais ça ne l'affecte pas. Elle se tourne instantanément avec un grognement primal, tailladant sa gorge avec la lame de la scie à os. L'homme s'effondre par terre.

Docteur Rabinaw (reculant) : Oh non. Oh ! (sort en courant de la zone)

L'infirmier dont Dana a coupé la gorge grogne sur le sol devant elle. Elle se penche au dessus de lui et commence à scier sa gorge jusqu'à ce que les gargouillis s'atténuent. Quand elle se lève, elle enlève ses mains sanglantes de son visage pour révéler qu'elle a marqué son visage de rayures tribales avec le sang - un trait sur chaque joue, et un sur son nez et son menton. Elle se tient haute et regarde dans le couloir.

Fondu en noir

Générique

INT. COULOIRS DE WOLFRAM & HART - NUIT

Gunn marche dans le couloir en parlant dans son portable juste quand Fred sort du bureau d'une autre femme.

Gunn (au portable) : Oui, je sais, mais il n'aurait pas plaidé nul adversaire s'il avait été au courant de la preuve d'innocence retenue par le procureur. Ecoute, écoute, prépare un rendez-vous avec le juge Braedon. En chambre close. J'emmerde la D.A. C'est elle qui fait tout accélérer. Laisse le lire ça dans l'article. (raccroche)

Fred (rigole, marche avec Gunn dans le couloir) : Tu es sûr que c'est une bonne idée - de jouer avec le mandataire du district d'une ville métropolitaine majeure ?

Gunn : C'est juste une petite rivalité professionnelle. Tu veux de la violence, regarde nous sur un terrain de golf.

Fred : Tu joues au golf ? Depuis - quoi ?

Ils vont vers le hall.

Gunn : Ca vient des trucs que les gars ont installés. La moitié des cas qui croisent notre bureau sont préparés sur les liens avant même qu'ils essayent.

Fred : 9 trous au lieu d'un jury de tes pairs. Justement ce que les pères fondateurs avaient en tête.

Gunn : Eh bien, parfois tu dois faire travailler le système avant qu'il te fasse travailler.

Fred : C'est notre nouvelle devise ?

Gunn : Ecoute, je sais que notre déménagement à Wolfram & Hart n'a pas été tout sucre et bonbon, mais on a été capables de faire vraiment du bien pendant qu'on est là. Des vies sauvées, des désastres évités, avec tous nos doigts et nos âmes encore attachés. A la fin de la journée, je pense qu'on a fait le bon choix.

INT. BUREAU D'ANGEL - NUIT

Angel est à son bureau parlant à Wes et Lorne.

Angel : Peut-être que c'était une erreur de venir ici.

Fred et Gunn entrent dans le bureau d'Angel.

Gunn : Qu'est-ce qui se passe ?

Lorne : Oh, Eve le parasite, vraiment près de la porte.

Gunn : Tu l'as vire ?

Angel : Eh bien, c'est une option.

Wes : Une généreuse option, en considérant qu'elle a essayé de te tuer.

Gunn : Ok, premièrement, le parasite qu'elle a prétendument mis sur toi n'était pas censé être fatal.

Fred : Non, il t'envoyait juste dans un coma hallucinogène permanent.

Angel : Et que vient faire le "supposé" là-dedans ? Tu ne crois pas que je sais que c'était elle ?

Gunn : C'est pas à propos de ce que je crois. C'est à propos de la preuve.

Wes : C'est pas un tribunal, Gunn. Les choses se passent avec un peu plus d'urgence dans la réalité.

Gunn : Elle est en liaison avec les Partenaires Seniors. Tu n'étais pas comme ça sans but sérieux. S'opposer à elle sans preuve sérieuse et ça pourrait finir par un long combat sanglant.

Angel (soupire) : Ok, bon. Je crois que je t'aimais mieux quand tu voulais juste frapper les gens.

Gunn : En pensant rationnellement - c'est un goût acquis.

Lorne : Attend une minute. Alors, on va pas couper Peggy en petit morceaux ?

Angel : Gunn a raison. On ne peut pas le risquer. Pour l'instant.

Gunn : On restreindra son accès, on regardera de plus près ce qu'elle prépare. On jouera avec elle comme elle se joue de nous.

Harmon (entre, avec un sens de l'urgence) : Boss, on vient d'avoir une info de gugus hachés dans la poubelle.

Angel : Qui a fait un quoi ?

Harmony : Une fille dans la maison de fous a voulu jouer à Vol au dessus d'un Nid de Coucou, elle a haché quelques gardes et s'est enfuie.

Angel : C'est vraiment pas nos affaires, Harmony.

Wes : Avertie les autorités. Assure toi qu'ils s'en occupent.

Harmony : Ok, mais ils feraient mieux de ramener un prêtre. On dirait que cette nana aurait besoin d'un exorciste.

Angel : Attend une minute. Elle est possédée ?

Harmony : Mais ! Qu'est-ce que je viens de dire ?

Wes : Je vais rassembler une équipe.

Angel : Non. Attend. J'ai pas envie qu'on vienne en force avec des troupes jusqu'à ce que sache à quoi on a affaire. J'ai vu beaucoup de ces cas de possession. Ils doivent être maniés avec beaucoup de prudence. Un travail très fin.

INT. ZONE PSYCHIATRIQUE - NUIT

La sonnette de l'ascenseur retentit, et les ascenseurs s'ouvrent simultanément, révélant Spike dans l'un et Angel dans l'autre. Ils sortent des ascenseurs au même moment, portant tous les deux des longs manteaux noirs - Spike dans son cache-poussière en cuir, et Angel dans sa longue veste de costume.

Spike (se tourne pour voir Angel se tenant à côté de lui) : Oh. (rigole) J'y crois pas. (Angel s'éloigne pendant que Spike parle) C'est bien que je t'ai évité de te creuser les méninges après tout ? Tu viens te présenter ? (va dans le même couloir qu'Angel)

Angel : Qu'est-ce que tu fais là, Spike ?

Spike : T'as pas eu le mémo ? Le héros des gens maintenant.

Angel : Oh, alors va les embêter.

Spike : Quand j'aurais fini. J'ai entendu qu'un des simplets a fait une balade.

Angel : Et je la ramènerais sans ton aide.

Spike : C'est bien pour toi, parce que, euh, ils l'offrent pas.

Angel : Ecoute, tu devrais pas être dehors dans les rues, tu sais, en train de protéger les gens de personnes comme toi ?

Ils passent à côté de la porte que Dana a détruite.

Spike : Je vais là où je suis demandé.

Angel : Eh bien, c'est pas là.

Ils arrivent au bureau de l'infirmière.

Infirmière (voit Angel et Spike, va vers eux) : Messieurs, puis-je vous aider ?

Docteur Rabinaw (sort de son bureau) : Je peux vous aider ?

Spike : D'une autre façon, doc. Je suis -

Angel : Ici pour ramener votre patiente. (tend sa carte au docteur) Angel. Wolfram & Hart.

Docteur Rabinaw : Un avocat ? J'ai déjà dit à la police tout ce que je savais.

Angel : Eh bien, retournons-y encore, juste au cas où vous auriez oublié quelques détails.

Spike : Ce qu'il a dit. Mais avec un peu plus de menace à la fin.

INT. CHAMBRE DE DANA - NUIT

Angel regarde des dessins de Dana dans la chambre. Ils sont clairs, vibrant, et terriblement dérangeant. Un dessin montre une sorte de loup grognant. Un autre montre une femme préhistorique sur les genoux devant un immense monstre. Spike regarde autour de lui et voit que les murs sont couverts de plusieurs dessins de montres.

Docteur Rabinaw : C'était un cas spécial. Sa famille fut assassinée dans leur maison quand elle avait 10 ans. Celui qui a fait ça a pris Dana...et la torturé pendant des mois. Elle fut trouvé un jour nue et saignant, errant dans les rues. A peine fonctionnelle, presque catatonique depuis ce jour.

Spike (regarde ses dessins) : On dirait qu'elle s'en est sortie.

Docteur Rabinaw : Il y a plusieurs mois sa condition a changé. Accroissant les niveaux d'agitation accompagnés de déchaînements explosifs d'une force surhumaine.

Spike (hoche la tête) : Exact. Une possession démoniaque.

Docteur Rabinaw : C'est ridicule.

Angel : Tu n'aides pas, Spike.

Spike : Non, je fais. Tu peux continuer le déballage de truc inutiles. J'ai un démon qui est entré en possession de quelqu'un. (saisit un dessin sur le mur) Ta. (sort de la pièce)

Angel : Désolé. Il est...est-ce que l'idiotie pathologique existe ?

Docteur Rabinaw : Pourrais-je suggérer que vous alliez arrêter votre ami ? S'il trouve Dana, il finira mort comme les autres.

Angel : Ouais, mais il finira quand même pas revenir. (le docteur sort) (soupire, regarde autour de lui) Pourquoi il me dit rien ?

Infirmière (se tenant sur le seuil) : Rabinaw a filmé toutes ses séances avec elle.

Angel : Montrez moi.

INT. SUPERMARCHE - NUIT

Dana, toujours en robe d'hôpital, se tient au milieu du rayon épicerie, mangeant dans les cartons sur les étagères. Un employé passe et la remarque.

Employé (va calmement vers elle) : Hum...Euhhh...hey, vous allez...payer pour ces ? Excuse-moi, vous ne pouvez pas manger ça comme ça. Vous devez...les emmener à la caisse et les payer d'abord. Hey. Euh, venez. (la touche à l'épaule) Laissez tomber, vous - (Dana saisit la main avec laquelle il l'a touché, la tournant jusqu'à ce que les os de son bras se brisent) (l'employé hurle de douleur, tombant sur les genoux) Aah ! Aah ! (continue de pleurer de douleur)

Dana saisit sa scie à os sur l'étagère et va dans le rayon pendant que les pleurs de douleurs de l'employé continue. Elle va dans un autre rayon du magasin où sont entreposés des vêtements. Elle pose la scie à os pour mettre un jean. Elle se tend pour saisir un t-shirt noir et le fixe un moment.

INT. PIECE INCONNUE

FLASH-BACK : Un homme en chemise noire passe alors qu'une jeune fille sanglote derrière des barreaux. Des flashs d'outils de menuisier sur un établi. L'homme attrape une scie, la tenant dans sa main alors qu'il se tient au dessus d'un jeune fille sanglotante.

Alors que Dana fixe la chemise, un garde de sécurité la trouvé. Il se tient au bout du rayon, pointant son arme sur elle.

Garde de sécurité (armant son fusil) : Doucement, maintenant. Ne bougez plus. Je ne veux pas vous faire de mal.

Dana tourne doucement la tête, fixant le garde avec provocation.

Dana sort du supermarché portant ses nouveaux vêtements : des jeans noirs, un t-shirt noir, et un plaid sombre en flanelle. Son visage est toujours strié de sang, et elle porte toujours sa scie à os. Elle s'arrête dehors, regardant autour d'elle.

INT. SALLE VIDEO DE L'HOPITAL - NUIT

En présence de l'infirmière, Angel regarde des cassettes des séances de thérapie de Dana. Une méchante et frénétique Dana est retenue dans une camisole. Elle saccage, parlant dans un langage inconnu, respirant fortement.

Infirmière : Et ça c'est avec la thorazine.

Angel (regarde le tas de cassettes) : Ces cassettes sont toutes d'elle ?

Infirmière : La plupart, oui. Rabinaw prévoit d'écrire un livre sur elle. C'est pour ça qu'il veut que personne ne soit au courant.

Angel : C'est vous qui avez appelé Wolfram & Hart ?

Infirmière : Mon cousin est paralégal ici, il m'a parlé du grand remue-ménage, beaucoup d'ouverture de positions.

Angel : Uh-huh.

Infirmière : Alors je me suis dit, hey, peut-être que si je vous mettais au courant, je pourrais mettre mon pied à la porte.

Angel (regardant toujours les cassettes) : Oh. Attendez. (rembobine la bande)

Angel regarde un bout de cassette où Dana grogne et parle dans un langage étranger.

Infirmière : Elles sont presque toutes comme ça. Plein de charabia de singe.

Dana respire fort, parle un langage étranger.

Angel : C'est du romain.

Infirmière : Oh. Vous...vous comprenez ce qu'elle dit ?

Angel : Tout à fait.

EXT. SUPERMARCHE - NUIT

La police arrive sur la scène des attaques de Dana au supermarché. Plusieurs patrouilles de voitures sont dehors, et des témoins se baladent à l'extérieur du magasin. Des médecins emportent les blessés sur des brancards. Spike marche sur la scène à l'extérieur, s'arrêtant pour plonger ses doigts dans une substance sur le trottoir. Il sent ses doigts, puis s'éloigne de la scène.

INT. BUREAU DE WES - NUIT

Le téléphone sonne au bureau de Wes. Il est assis à son bureau en train de lire un vieux gros livre quand il répond à l'interphone.

Wes : Wyndam-Pryce.

Angel (sur le téléphone de la voiture) : Wes, c'est moi. Va voir nos informateurs de police. Obtient sa dernière position. J'ai besoin d'une équipe technique d'assaut sur le sol dans 5 minutes. Un arrêté non mortel.

Wes : Tu crois que c'est sage ? Je feuillette les possessions démoniaques -

INT. ENTREPOT - NUIT

Dana marche dans une pièce sombre d'un entrepôt désert.

Angel (voix off) : C'est pas ce qui se passe. Ecoute, il y avait des dessins de démons dans sa chambre. Des centaines. Certains avec une petite fille dessus. Je pensais que c'était Dana, mais ils sont tous différents. C'est pas elle.

Wes : Tu es sûr ? De multiples manifestations de personnalité sont souvent associés avec des cas de possession.

Angel : Ecoute, c'est pas juste les dessins. J'ai vu une cassette d'elle. Elle parlait une demi-douzaine de langages. L'un d'entre eux était du romain.

INT. ENTREPOT - NUIT

Dana regarde par les fenêtres vers les lumières de la ville à l'extérieur quand Spike arrive derrière elle.

Spike : T'aime la vue, non ? (soupire) Ça te dirait une petite conversation...sur le fait de maltraiter des petites filles...de démon à démon. (se change en visage de vampire)

Angel : Elle hurlait qu'elle était élue. C'est pas un démon, Wes. C'est une tueuse de vampire.

INT. ENTREPOT - NUIT

Dana se tourne pour faire face à Spike, le voyant se transformer en vampire, et grimace sadiquement.

Fondu en noir

ACTE II

INT. ENTREPOT - NUIT

Résumé. Dana est volontiers prête à un face à face avec Spike.

Spike : Pourquoi tu rigoles ?

Dana (attaque Spike, lui balançant sa scie à os) : Aaaieahh ! Mmhh !

Spike (évite ses coups, recule en se moquant d'elle) : Oh, ouais. Regardez le grand méchant démon qui se cache dans la faible petite fille. (fait voler sa scie à os, l'envoie dans une pile de débris) Pourquoi tu sors pas de là pour qu'on parle proprement, mon pote ? (Dana se sort des débris, saisissant un bout de bois alors qu'elle se lève) Ou tu pourrais faire ça.

Dana essaye répétitivement d'embrocher Spike avec le bout de bois, grognant fortement avec chaque puissants coups. Spike se baisse et parvient à éviter les coups. Il roule hors du chemin, mais elle le frappe à la tête alors qu'il se lève. Elle l'épingle contre un poteau et essaye encore de l'embrocher, mais il attrape ses mains avant qu'elle plonge le pieu dans son torse.

Dana (grognant en chinois)

Spike (lève la tête, grimace) : Désolé, amour. Je parle pas chinois. (frappe Dana au visage, l'envoie balader)

Dana et Spike continuent à se battre jusqu'à ce qu'elle le jette à travers l'immense fenêtre.

EXT. ENTREPOT - NUIT

Spike atterrit tête en bas sur le trottoir à l'extérieur de l'entrepôt juste quand Angel arrive avec sa voiture. Angel arrête la voiture et sort alors que Spike se lève doucement.

Angel : Qu'est-ce qui s'est passé ?

Spike : Oh, je pensais juste aller voir qu'est-ce que ça fait de rebondir sur le trottoir. C'est vraiment ce que j'avais espéré.

Angel : Écarte toi de ça. La tactique est en chemin.

Spike : Oh, c'est vrai. Bien sûr, elle va rester là jusqu'à ce qu'ils arrivent.

Angel (rageusement) : Tu aurais dû attendre.

Spike : Hey, calmos. Au moins maintenant je sais à quoi on a affaire. C'est un démon chinois. Peut-être un dragon des eaux ou un de ces trucs des éléments. (Angel soupire, lève les yeux au ciel, et s'éloigne) Quoi ?!

INT. HALL DE WOLFRAM & HART - NUIT

La sonnette de l'ascenseur retentit, et Angel et Spike entrent dans le hall.

Spike : Une tueuse de vampire psychopathe.

Angel : Combien de fois tu vas dire ça ?

Spike : J'essaye juste de m'y habituer. Une tueuse psychopathe.

Angel : Et tu l'as laissé partir.

Spike : Au moins j'essayais de l'arrêter.

Angel : Oh, et comment ça aurait fini ?

Spike : Au moins je connais le jeu, non ? J'ai tué 2 tueuses de mes propres mains. Je pense pouvoir en contrôler une qui a un pépin dans la tête.

Angel : Tu ne contrôles rien, Spike. Ok ? Wes a contacté Rupert Giles. Il envoie son meilleur homme pour la retrouver.

INT. SALLE DE CONFERENCE - NUIT

Angel et Spike vont dans la salle de conférence où Wes, Gunn, Fred et Lorne attendent.

Wes : Angel. On était justement sur le point de -

Une personne en plus attend dans la salle de conférence. Il se tourne avec sa chaise pour révéler que c'est Andrew. Les cheveux d'Andrew sont plus longs et il porte un costume cravate en tenant une pipe.

Andrew : Spike ? (pose sa pipe)

Spike (réalisant qui c'est) : Oh, pour l'amour du -

Andrew (se lève) : Spike ? (cours vers Spike, touchant ses épaules) C'est toi. C'est vraiment toi ! (serre Spike, sanglotant) Mon thérapeute pensait que je m'accrochais à un faux espoir, mais...je savais que tu reviendrais. (renifle, relâche Spike pour le regarder dans les yeux) Tu es comme...tu es comme Gandalf le Blanc, ressuscité du cratère de Balrog, (touche le visage de Spike) plus beau que jamais. (serre fortement le cou de Spike) Ohh...il est vivant, Frodo. (sanglotant) Il est vivant.

Angel (grimaçant) : Vous vous connaissez tous les deux ? (Spike lance un regard à Angel)

Andrew (s'éloigne de Spike, renifle, redresse son costume) : Euh, ouais. Hum...On - on a sauvé le monde ensemble. Je veux dire, Buffy a aidé, mais...c'était surtout nous. (racle sa gorge) Euh, alors qu'est-ce qui s'est passé ? La dernière fois, tu faisais le pilier de feu dans la bouche de l'enfer.

Angel : Est-ce qu'on pourrait éviter les souvenirs jusqu'à ce qu'on ait retenu cette machine psychopathe de tuerie surpuissante ? (va autour de la table, s'assoie à côté de Wes)

Wes (se levant) : On était justement sur le point de tout faire pour accélérer notre connaissance en mythologie de tueuse.

Andrew : Je continuerais à partir de là, Pryce. Le meilleur qu'ils aient entendus d'un expert.

Spike : Oh, d'accord. Laissons le meilleur homme faire un essai.

Wes (réprimant un rire, s'arrête, puis s'assoie) : Je vous en prie...éclairez nous.

Andrew : Rassemblez vous et assistez à un récit assez inhabituel...un récit que j'aimerais appeler...La Tueuse des Vampires. (pose son menton dans ses mains, s'arrête pour penser, puis racle sa gorge) (marchant autour de la table) Il était une fois, (regarde Gunn) sur le sombre continent, 3 sages qui décidèrent de combattre le mal avec un goût un peu sinistre. (touche les épaules de Fred) Ils prirent une jeune fille, et l'embuèrent du pouvoir d'un démon. (plie ses doigts au dessus de la tête de Fred, faisant des cornes) Ainsi, la première Tueuse de Vampires fut née. Mais hélas, l'existence d'une tueuse est souvent brutale et courte. Et la "primitive", comme elle était appelée, ne faisait pas exception. Mais...les sages avaient prévus cette éventualité et...et inventèrent un moyen pour que son pouvoir survive.

Fred : A chaque génération, son élue.

Andrew : Oui, c'est attirant, maigre femme. (Fred lève les yeux au ciel) Il y a beaucoup de potentielles, comme nous les appelons.

Wes : Des centaines...peut-être des milliers par génération.

Andrew : Chacune d'entre elles font l'expérience de rêves vivant...certaines disent des cauchemars...de l'héroïsme des tueuses passées. Mais une seule pourra être l'élue.

Angel : C'est, hum...génial, mais on...est au courant.

Andrew : Vous pensez savoir, mon bon homme. Vous pensez savoir. (allume sa pipe, la fume, tousse)

Lorne : Euh, attend. Alors s'il y a seulement une tueuse, qu'est-ce que la petite qui coupe des têtes vient faire là ?

Spike : La petite surprise de Sunnydale.

Andrew (s'assoie) : Il y a 6 mois, Buffy, une tueuse de vampire extraordinaire, fut aidée de sa sorcière lesbienne pour faire beaucoup de magie. Un super spectacle plus tard...

Angel : Toutes les potentielles devinrent des tueuses.

Wes : Une armée de tueuses. Un brillant stratagème. Mais avec le conseil des observateurs détruit, comment ces nouvelles tueuses recevront le nécessaire -

Andrew : Mr. Giles et quelques personnes clés de Sunnydale traquent les tueuses récemment élues...(se tend pour prendre son sac; il est étiqueté du drapeau britannique "Union Jack" et il est écrit en dessous "ANDREW WC") euh, en les guidant, les entraînant...(prend un paquet de biscuits dans son sac et commence à les manger) en leur donnant tous les trucs de X-men, sans cette connerie de troisième acte. Mais cette Dana - elle est une anomalie que personne n'aurait pu prévoir - torturée, traumatisée...rendue folle par Yoda sait qui.

Angel : Et ensuite les rêves de démons et de supers pouvoirs qu'elle a toujours eu, qui deviennent soudainement réels.

Wes : Les rêves de tueuses se limitent d'habitude à ça - des rêves. Mais l'instabilité mentale de Dana les fait peut-être rendre plus réels.

Andrew : C'est exactement mon hypothèse, Pryce. (sort un bloc notes rouge de son sac) Je vois que Mr. Giles a pu se tromper sur votre compte. (note, écrit dans son bloc-notes)

Spike : Expliquez moi pourquoi cette godiche m'aboyait dessus en chinois. J'aurais dû savoir que c'était la tueuse que j'ai prise pendant la Rébellion des Boxers.

Angel : Tu veux dire la tueuse que tu as assassiné.

Spike : Bon, j'avais pas encore d'âme, pas vrai ?

Angel : C'est vrai, comme si en avoir une maintenant changeait quelque chose.

Spike : Ton discours de société prend le pas sur ton phrasé. Si quelqu'un a besoin de moi, je serais dehors en train de faire son boulot. (sort de la pièce)

INT. HALL - NUIT

Spike est sorti de la salle de conférence, et Angel le suit.

Angel : Spike ? Tu crois que c'est une blague ?

Spike : Seulement si c'est toi qui glisse sur la peau de banane.

Angel : Ecoute, on est les deux dernières personnes qui devraient la rencontrer. C'est une tueuse. Elle a toutes les raisons de nous détester, et elle est instable. Dans sa tête, il n'y a sûrement aucuns bons Vampires. (réalise qu'il l'a prononcé comme Andrew, puis le prononce correctement) Vampires. Elle existe pour une raison - pour détruire des créatures comme nous.

Spike : La danse de la Mort. La lutte éternelle. D'accord. J'ai compris. (hoche la tête, se tourne pour s'éloigner)

Angel : Tu le seras...quand elle te plantera un pieu dans le coeur.

Spike (s'arrête, se tourne vers Angel) : Qu'est-ce que tu veux que je fasses ? Me mettre à chialer parce qu'elle a été torturée et qu'elle a pété un plomb ? Comme si on avait pas fait pire dans le temps.

Angel : Ouais, et c'est quelque chose que je paye encore.

Spike : Et tu devrais laisser tomber, mon pote. Ça commence à te faire devenir vieux. (se tourne, va vers l'ascenseur)

Andrew se tient à la porte du bureau, buvant une brique de jus de fruit, observant Angel et Spike parler.

EXT. DOCKS - NUIT

Dana marche dans les docks en portant sa scie à os. Elle s'arrête et a des flash-back d'une pièce sombre. Un homme a rangé quelque chose dans un vieux conduit d'aération. Il enlève la grille et sort une boite alors que Dana jeune pleure et hurle de terreur. Ses souvenirs la chamboule visiblement. Alors qu'elle se tient en ayant l'air blessé et émue, un homme s'approche d'elle.

Homme : Hey, ça va ? Vous êtes blessé ? Mademoiselle ? Vous avez besoin d'aide ?

Dana se tourne pour le regarder.

INT. SALLE DE CONFERENCE - NUIT

Angel et le gang discutent encore de plans dans la salle de conférence.

Angel : P - peut-être que Spike avait raison. Peut-être qu'on devrait juste sortir la chercher.

Fred (sur l'ordi portable) : Et ensuite ? La tuer ? Ce qui arrive n'est pas sa faute.

Gunn (lisant des dossiers) : Elle est non compos mentis. Mais ça n'aura pas grande importance quand elle t'embrochera le coeur.

Angel : D'accord, écoutez, on sait qu'elle a été aperçue à ces endroits depuis qu'elle s'est échappée. La tactique serait de jeter un coup d'oeil sans s'engager, mais ils devront couvrir alors au moins 60 blocs.

Fred : Ca prendra des jours avec de la chance.

Angel : On doit resserrer tout ça. Les témoins disent que c'était comme si elle cherchait quelque chose. On doit découvrir quoi.

Lorne : Pourquoi ne pas commencer à la source ?

Wes : L'asile ?

Lorne : Non. Là où ça a commencé pour elle. Elle a été enlevé de chez elle. Non ?

Angel : C'était il y a plus de 15 ans.

Lorne : Les maisons ont une longue mémoire, petit gâteau. Tu dois juste savoir comme les faire parler.

Angel (soupire) : D'accord. Bien. Préparez ça. Mais laissons Andrew dans tout ça, pour voir s'il sait...quelque chose.

Fred : Hum, je crois pas qu'il est ici.

Angel : Quoi ? Il est passé où ?

EXT. DOCKS - NUIT

Spike marche dans une allée sur les docks quand il s'arrête et regarde sur le côté.

Spike : D'accord. On peut jouer au chat et à la souris toute la nuit. (tire Andrew par le col de derrière la clôture) Ou je pourrais te sonner et en finir avec ça. (le laisse partir)

Andrew : Bravo. Je vois que tes sens semblent être aussi bien affûtés que tes pectoraux à la Viggo Mortensen.

Spike (s'éloigne) : Qu'est-ce que tu fais là, Andrew ?

Andrew (suit Spike) : C'est là que se trouve l'action, mon frère. Dans les rues. Tu le vois pas ?

Spike : Retourne à Wolfram & Hart. J'ai pas le temps de jouer.

Andrew : C'est ça, parce qu'Andrew ne joue pas. (ouvre son manteau pour montrer plusieurs fusils) Tu n'es pas le seul à avoir changé. Mr. Giles m'a entraîné. Je suis plus rapide, plus fort, et 82 % plus viril que la dernière fois où on - (trébuche sur quelque chose et tombe par terre)

Andrew voit qu'il a trébuché sur l'homme qui essayait d'aider Dana. La gorge de l'homme a été tranchée. Andrew hurle (comme une fille).

INT. MAISON DE DANA - NUIT

Un agent immobilier féminin guide Angel, Lorne et un médium dans la maison de banlieue.

Agent : Plancher en bois. Air centralisé. Lambris originaux. Elle est vraiment charmante du haut jusqu'en bas.

Médium (se balade en touchant les murs) : Les murs hurlent avec le sang de l'innocent.

Agent : Je serais dans la voiture si vous avez des questions. Et souvenez vous - c'est très vendeur.

Angel : Tu es sûr que ce type est fiable ?

Lorne : Oh, oui. Vernon est dessinateur. Il fait toutes les lectures de Tom Arnold.

Angel : Qu'est-ce que vous percevez ?

Médium (soupire lourdement) : La peur. (flash-back de la mère pendant l'attaque) L'angoisse. (flash-back du père tombant par terre) La douleur. (flash-back de l'attaquant s'approchant du berceau du bébé) Il avait besoin d'eux pour souffrir. (va dans la chambre de la fille)

Angel : Qui ?

Médium (regardant le sol vide) : Elle ne le connaît pas. (flash-back d'une petite file se cachant sous son lit alors qu'un homme approche) Elle essaye d'être calme...invisible...mais il l'a sent.

L'homme lève le matelas, révélant une jeune fille tapie sous le lit. Dana hurle.

Médium : Elle est partie.

Angel : Où ça ? Où est-ce qu'il l'a emmené ?

Médium (respire profondément; murmure) : Sombre. Le sol est froid. L'air est plein de...(respire) Poussière...(respire) Et l'odeur...maladivement douce, comme...de la molasse. (halète) Un sous-sol.

INT. SOUS-SOL - NUIT

Alors que le médium décrit l'endroit, Dana le retrouve. Dana descend les escaliers dans le sous-sol.

Médium (voix off) : C'est où vit sa douleur.

Dana regarde autour d'elle. Elle reconnaît cet endroit. Elle trouve le conduit d'aération et enlève la grille. Elle en sort les outils et la boite. Elle tient la boite alors qu'elle se lève. Elle regarde doucement dans la boite, révélant que son contenu est de nombreuses seringues hypodermiques.

Dana se souvient de son ancienne captivité. Elle voit l'homme sortir une seringue de la boite. Il la tient en l'air et appuie dessus, faisant jaillir un peu de liquide bleu de l'aiguille.

Kidnappeur : Essayons la bleue cette fois.

La jeune Dana respire craintivement alors que son kidnappeur s'agenouille devant elle. On se rapproche de son visage - c'est Spike.

Fondu en noir

ACTE III

EXT. DOCKS - NUIT

Andrew et Spike marchent dans les allées des docks.

Andrew : Bon, la plupart du temps, je parle à Rupert. Mais on se retrouve tous. Alex est en Afrique. Il m'a envoyé vers un poisson mbuna. Et Willow et Kennedy sont au Brésil. Elles sont basés à Sao Paulo, mais hum, chaque fois que je leur parle, elles sont à Rio.

Spike renifle l'air.

Andrew (inhale profondément, expire rapidement) : Qu'est-ce que ça sent ? Du sang, je veux dire ?

Spike : Oh...le métal, en quelque sorte. Tu as déjà coûté une pièce ?

Andrew : Non. Attend...non.

Spike : Ça sent comme ça. (Andrew repère une pièce sur le sol et la ramasse; ils continuent de marcher) Alors, euh...tu as des nouvelles de Buffy ?

Andrew : Ouais. Bien sûr, euh...elle est à Rome. Dawn est à l'école là-bas. Une école italienne.

Spike : Eh bien. Rome, eh ? J'aurais jamais pensé qu'elle s'expatrierait.

Andrew : Ouais. Elle rassemblait des tueuses en Europe, elle a décidé qu'elle aimait être là-bas, je pense. Tu crois que, hum...(met la pièce dans sa bouche) uhh. Uhh. Uhh. (dégoûté, il recrache la pièce; elle tombe par terre) Je pense qu'elle avait besoin de s'éloigner de la Californie. Attend une minute. Elle ne sait pas que tu es vivant, non ?

Spike : Je crois pas. Je veux dire...je sais pas. Elle le sait ?

Andrew : Non. N - non. Elle peut pas. Je veux dire...je - j'en aurais entendu parler. Elle m'aurait appelé. (Spike soupire) Pourquoi tu lui as pas dit ?

Spike : "Salut, Buffy. C'est Spike. J'ai pas cramé comme tu le pensais. Comment ça va ?"

Andrew : Euh...tu veux que je lui dise ? Parce que je - je suis vraiment doué avec ces...euh, trucs délicats -

Spike : Non. Ne lui dit pas. Je m'en occuperais.

Andrew : Compris. Tu es un solitaire...tu le la joues concombre, comme dans "cool comme un..."

Spike : Ferme ta gueule.

On voit que Dana les observe marcher d'un toit à proximité.

Andrew : Pas de problème, mon frère. Tu es un héros à problème. Une créature de la nuit. El creatro del noche.

Spike : S'il te plait, arrête.

Andrew : Vivant selon ses propres règles. N'ayant peur de rien ni personne...

INT. HALL DE WOLFRAM & HART - NUIT

Angel et Lorne sortent de l'ascenseur ensemble.

Gunn : Hey. Comment ça s'est passé ?

Angel : Je veux trouver le type qui a tué la famille de Dana. Son nom, son passé, où il est. Tout.

Gunn : La police ne l'a jamais attrapé.

Angel : Ouais, eh bien, on est pas la police. Cherche ses dossiers. Parle à ses contacts. Réveille les morts, si tu le dois. Simplement...trouve le. (Gunn s'éloigne) Lorne, je veux savoir où il l'a emmené après l'avoir enlevée. Le médium a réduit ça à un sous-sol qui sent la molasse. Ecoute, on peut faire mieux. Commencer à battre le fouet.

Lorne : Compris, chef. (s'éloigne) Danny ! On va avoir besoin d'un fouet !

Angel et Wes entrent dans un bureau.

EXT. DOCKS - NUIT

Spike marche vivement dans l'allée alors qu'Andrew essaye de garder l'allure.

Andrew : Et - et alors j'ai dit "bon, nous ne sommes pas d'accord avec vous, hombre." Et - et alors il a dit..."Vous deux ?" Et j'ai dit, "Ouais. Moi et mon filet électrique." Et alors - (Spike arrête de marcher) Qu'est-ce qui va pas ?

Spike : Le sang. Il sent pas pareil. Plus fort.

Andrew : Comme du nickel ?

Spike cours dans un coin en suivant la trace. Andrew cours après lui. Ils sont dans une allée où des tambours sont entreposés.

Andrew : Un cul-de-sac.

Spike (voit une bande de sang sur le mur de l'allée) : C'est son sang.

Dana apparaît dans l'allée, et elle frappe Andrew à la tête, l'assommant. Elle et Spike se battent. Spike l'envoie dans un tambour. Elle se lève et le frappe. Il fracasse sa tête dans un autre tambour. Elle lui donne un coup de coude dans le ventre. Spike la fait tourner par le bras pour l'envoyer dans un tas de tambours. Alors qu'ils continuent de se battre, Andrew se lève et sort un fusil de sa veste. Quand Dana fait tomber Spike par terre, Andrew braque le fusil sur Dana et tire, faisant un bourdonnement au lieu d'un coup  (indiquant que c'est probablement un pistolet à tranquillisants). Dana évite la fléchette. Andrew s'arrête pour recharger, mais Dana le frappe au visage, le faisant de nouveau tomber. Elle passe à côté de lui en courant et sort de l'allée. Spike se remet sur pied et cours après elle.

INT. SOUS-SOL - NUIT

Spike cours après Dana, mais s'arrête sec alors qu'il passe près d'une entrée. Il se tourne pour regarder à l'intérieur et décide de suivre le couloir. Après être descendu les escaliers au bout du couloir, il se retrouve dans le sous-sol où Dana fut torturée étant enfant. Dana se tient là.

Spike : D'accord, mon chou. Ne part pas. J'ai bien repéré ton odeur maintenant. Je pourrais te traquer à des kilomètres.

Dana : Pas d'échappatoire.

Spike : C'est ça. Pas d'échappatoire. (va vers elle prudemment) Maintenant, c'est la même chose...j'ai pas envie d'avoir à te faire du mal.

Dana : Je fais pas mal si tu te tiens tranquille.

Spike (respire, déconcerté) : C'est ça.

Dana : Le coeur...et la tête. Je dois rentrer chez moi. Je fais pas mal si tu te tiens tranquille.

Spike (rigole) : T'as vraiment pris un coup sur la tête, toi ? Hey...ne t'inquiète pas. Je suis déjà sorti avec une fille qui n'était pas trop là.

Dana : Le coeur...et la tête. Poignarde le coeur, coupe la tête. Le seul moyen d'être en sécurité.

Spike : C'est du baratin de tueuse ça, non ?

Dana : Continue à couper jusqu'à ce que tu vois de la poussière.

Spike : D'accord. Laisse moi m'expliquer. Tu as eu des visions. Non ? Des souvenirs de tueuses de vampire qui remuent dans ta tête ? Ce qui est dur...parce que tu as l'impression d'être tout le temps sur le coup de minuit.

Dana (se recroquevillant) : Non, pas ça. Je dois rentrer chez moi voir mon fils...voir mon Robin.

Spike : Robin ? Oh. Hey, tu parles de Nikki, la tueuse que j'ai défaite dans - (Dana lève les yeux vers lui) Euh, ouais. T'as sûrement pas envie de penser à ça, mon chou.

Dana (d'un ton accusateur) : William le Sanguinaire.

Spike : Non. Non. Non. Ça ne mènera à rien de bon. Tu veux te focaliser sur ce qui est réel.

Dana : La tête et le coeur. N'ai pas peur.

Spike : Maintenant, on va -

Dana le frappe, le faisant tomber par terre. Elle se penche au dessus de lui rapidement, plongeant l'aiguille dans son cou. Spike grogne de douleur alors qu'elle appuie sur la seringue. Il l'a frappe, l'envoyant loin de lui. Il essaye de se mettre debout, mais il est clairement désorienté et affaiblit.

Spike : Petite chipie. (respirant irrégulièrement) Qu'est-ce que tu m'as fait ?

Dana : La jaune te rend faible. Tu ne seras plus jamais faible. (frappe Spike répétitivement)

Spike : Ohh ! Ouahh ! (tombe par terre) D'accord. Maintenant tu m'as vexé.

Dana : Ne pleure pas. Ils ne peuvent pas t'entendre.

Dana enlève la veste en cuir de Spike, le roulant par terre. Elle l'attrape par le bras, traînant son corps dans la pièce.

Dana se souvient quand elle était jeune et que son kidnappeur, Spike, la portait dans la pièce dans ses bras.

Dana dépose Spike inconscient devant quelques tuyaux.

Dana se souvient quand Spike l'enchaînait aux mêmes tuyaux.

Jeune Dana : Non ! Arrêtez !

Dana (enchaînant Spike aux tuyaux) : Danny est parti. Il ne peut pas t'entendre. (s'éloigne)

Spike (bredouillant) : Calme toi...amour. Il n'y a qu'une façon ou...hmm.

Dana (revient vers Spike en tenant la boite de seringues) : Pièce après pièce. (prépare une seringue) La jaune te rend faible. La brune te fait dormir. (injecte Spike)

Spike (respire) : Oh...non...(commence à s'évanouir)

Dana : Tu peux plus me faire de mal.

Spike : Espèce de petite folle...j'ai jamais - (n'arrive pas à lever la tête)

Dana : Shh ! Tiens toi tranquille. Le compte à rebours à commencé. 10...9...8...7...

Le visage de Dana devient de plus en plus flou jusqu'à ce qu'il devienne noir.

Fondu en noir

INT. SALLE DE CONFERENCE - NUIT

Gunn montre une carte de la ville.

Gunn : Nos hommes ont trouvés le corps ici - Quatrième et Camden.

Angel (regarde la carte) : Oh, génial. Elle est dans la zone. Mettons en route la surveillance aérienne, l'imagerie thermique. Faisons les aller de bloc en bloc, 5 mile par rayon.

Gunn : Qu'est-ce qu'ils cherchent exactement ? Je veux dire, c'est une zone industrielle. La plupart des immeubles ont des sous-sols de toute sorte.

Angel : Lorne, tu as eu de la chance avec les médiums à cet endroit ?

Lorne : Non. Rien de nouveau. C'est toujours froid, effrayant, et sent la molasse.

Wes : Et pour...(rigole) J'ai failli dire "usine de molasse" à voix haute.

Fred (a une idée, se lève) : Du whisky

Lorne : Oh, que Dieu nous bénisse, chaton. J'allais justement suggérer la même chose.

Fred : Non. Je veux dire, quand on faire cuire du whisky, ça sent la molasse dans toute la pièce.

Angel : Cherche une distillerie. Trouve des cartes d'il y a 10 ans. Peut-être que c'est -

Fred (remarque qu'Andrew entre dans la pièce) : Andrew.

Andrew (son visage est battu et sanglant) : On a été attaqué. Je pense qu'elle l'a eu. Je pense qu'elle a eu Spike.

INT. SOUS-SOL - NUIT

Spike groggy reprend conscience. Il regarde autour de lui, sa vision toujours floue, son langage toujours bredouillant.

Dana : Pièce...par pièce.

Spike (bredouillant) : Qu'est-ce que tu as fait...

Dana : Shh ! Reste calme. Je te laisserai partir.

Spike (respire lourdement) : Tu fais des homicides. Qu'est-ce que...tu m'as fait ?

Dana (tenant la scie à os) : Tu perds tous tes morceaux. Pas faible. (en respirant bizarrement, elle fixe Spike) Tu me toucheras plus.

Spike lève ses bras bandés, révélant que ses mains on été enlevées au milieu de l'avant-bras.

Fondu en noir

ACTE IV

INT. SOUS-SOL - NUIT

Résumé. Spike, drogué et à peine conscient, vient d'apprendre que ses mains ont disparu. Dana se balade devant lui.

Spike (doucement) : Oh, mon dieu. Je peux pas sentir...mmes...

Dana (frappe Spike au visage) : Non ! (avec émotion) Plus de papa...plus de maman...plus de mains. Tu pourras plus jamais me toucher.

Spike : Je t'ai jamais touché.

Dana (frappe Spike) : Shh !

Spike : Arrête. Arrête. Tu te trompes. Ton cerveau est dérangé. Je t'ai jamais fait de mal. C'était pas moi. J'ai commis ma part de mal, mais tu n'en fais pas parti. C'est quelqu'un d'autre.

Dana fixe Spike. Elle se souvient de son kidnappeur la portant dans la pièce. Le kidnappeur ressemble à Spike d'abord, mais elle se souvient d'autre chose...et c'est quelqu'un d'autre. Un homme trapu, aux cheveux bruns.

Spike : Tu m'as confondu avec un autre homme.

Dana se souvient de son kidnappeur l'enchaînant aux tuyaux. Au début, c'est Spike...mais ensuite c'est l'homme plus sombre qui l'enchaîne.

Jeune Dana : Lâchez moi ! Lâchez moi ! Uhh !

Spike : Les visions...se mélangent...avec tes vrais souvenirs. D'accord ? Tu les as dans ta tête. Des autres tueuses, des autres endroits. New York....la Chine...

Dana (parlant chinois)

Spike : Ouais. C'est de ça dont tu te souviens - les autres tueuses.

Dana : Tu l'as tué.

Spike (tristement) : Oui. Mais -

Dana : Tu les as tué toutes les deux.

Spike (murmurant) : Ca et encore pire. Mais je n'étais jamais ici.

Dana (frappe Spike répétitivement à la tête) : Peu importe ! La tête et le coeur. Continue de couper jusqu'à ce que tu vois de la poussière. (brandit sa scie à os alors qu'elle s'agenouille devant lui)

Quelqu'un soulève Dana et la jette dans la pièce. C'est Angel. Dana se remet debout, et Angel essaye de la raisonner.

Angel : Dana...écoute, je là pour t'aider. L'homme qui a essayé de te faire du mal ? Il s'appelle Walter Kindel. Il a essayé de voler un magasin de liqueur il y a 5 ans, et la police lui a tiré dessus. Il - il est mort, Dana. (s'approche doucement de Dana)

Dana (respirant de façon mal assurée) : Tient toi tranquille.

Angel : Il ne peut plus te faire de mal.

Dana : Peut plus me faire de mal. Plus faible.

Angel : C'est ça.

Dana : Forte. Tueuse.

Dana fonce sur Angel, le frappant dans le ventre. Ils se battent main à main, et Dana envoie voler Angel dans la pièce. Ils continuent d'échanger des coups de poings et de pied, se cognant au petit mobilier qui restait dans la pièce. Finalement, Angel l'attrape par le cou de derrière et la tourne pour qu'elle fasse face à la porte.

Angel : Maintenant !

Des fléchettes de tranquillisants touchent Dana dans la poitrine avec un bruit sourd trois fois. Dana s'évanouit et s'effondre par terre. Wes va à ses côtés, et ils se tiennent au dessus de Dana.

Garde : On l'a eu. On entre.

Wes se tient au dessus de Dana avec son fusil à tranquillisants braqué au cas où elle reviendrait à elle. Angel regarde autour de lui et repère les bras de Spike sur un établi à proximité.

Angel : Faites venir l'équipe médicale. Tout de suite !

Spike soupire de soulagement.

EXT. DOCKS - NUIT

Fred est au téléphone alors que les ambulanciers roulent Spike sur un brancard dans une ambulance.

Fred (au téléphone) : Faites le préparer. Mettez la chirurgie en attente. On sera là dans 10 minutes. Oh, pour l'amour de dieu. Dites au shaman qu'il n'y a pas de cadavre. (soupire, jette un oeil vers l'ambulance) On a ses mains. (va dans l'ambulance avec Spike)

Angel et Wes escortent le brancard de Dana hors du sous-sol avec un groupe de gardes armés.

Angel : Enchaînez là dans l'ambulance. Je veux des gardes armés qui la suivent par l'arrière.

Andrew : Tout va bien, les garçons. Je vais m'en occuper.

Angel : Quoi ?

Andrew : J'ai vraiment apprécié votre aide avec celle-là, les gars. J'aurais jamais pu la trouver sans vous, mais vous avez assez de problèmes chez vous.

Angel : Ecarte toi, Andrew.

Andrew (va dans les pas d'Angel) : C'est une tueuse. Ca veut dire qu'elle est à nous.

Angel : Ouais. Désolé. C'est pas comme ça que ça marche. (aux gardes) Emmenez là. N'hésitez pas à la tranquilliser si elle est trop énervée -

Andrew (se met devant Angel) : Non. Je ne crois pas que tu...m'as entendu, Angel. (un groupe de jeunes femmes sort de l'ombre pour se mettre derrière Angel) Tu crois qu'on va te laisser l'emmener dans ta forteresse diabolique ? Eh bien, comme ils l'ont dit à Mexico...Non. On ne te...laissera...pas.

Angel : Elle est psychotique, et je ne la donnerais sûrement pas...à toi.

Andrew : Tu n'as pas le choix. Regarde un peu, Uhura. J'ai 12 Tueures de Vampire derrière moi, et aucune d'entre elles n'est encore sorti avec toi. Elle vient avec nous d'une façon ou d'une autre.

Angel : T'es complètement à côté de la plaque. Je vais arranger ça avec Buffy.

Andrew : D'où est-ce que tu crois que mes ordres viennent ? Flash info - plus personne dans notre camp ne te fait confiance. Personne. Tu travailles pour Wolfram & Hart. Ne te fout pas de notre gueule...on est n'est pas du même côté. Merci pour ton aide...mais, euh...elle est à nous. (fait signe aux filles de prendre Dana)

Andrew et les filles s'éloignent avec le brancard de Dana.

Wes : Alors c'est ça ? On va juste le laisser la prendre ?

Angel : Elle est l'une d'entre elles. Ils peuvent s'en occuper. D'un autre côté...tu as entendu ce type. On a déjà assez de problèmes de notre côté.

INT. CHAMBRE D'HOPITAL - NUIT

Ses bras bandés mais maintenant rattachés, Spike est assis dans un lit d'hôpital, portant une robe d'hôpital. Angel arrive sur le seuil.

Spike : Tu viens faire des claquettes chez ton patient, non, doc ? Je t'aurais tendu la main, mais apparemment j'aurais pas de capacité motrices jusqu'à ce que les drogues disparaissent.

Angel (entre) : Beaucoup de douleur ?

Spike : Plus que je ne l'aurais aimé. Mais pas autant que tu le voudrais. Juste ce que je mérite.

Angel (soupire) : J'ai pas dit ça.

Spike : Non. C'est moi. La jeune fille croyait que j'avais tué sa famille. Et je suis supposé faire quoi, me plaindre parce que sa famille ne faisait pas parmi des centaines que j'ai tué ? Je dit pas que t'a raison...parce que, euh...je suis physiquement incapable de dire ça. Mais, euh....pour un démon...j'ai jamais tellement pensé à la nature du mal. Non. Je me suis juste jeté dedans. Je pensais que c'était la fête. J'aimais bien croquer. Je me suis jamais retourné pour voir les victimes.

Angel : Je ne pouvais pas détourner mes yeux d'eux. J'étais seulement là-dedans pour le mal. C'était tout pour moi. La destruction des êtres humains. J'aurais considéré Dana comme un chef-d'oeuvre.

Spike : Qu'est-ce qui lui est arrivé ?

Angel : Je sais pas. Hum, Andrew et les tueuses l'ont emmenés. Ils avaient pas confiance en nous pour l'aider.

Spike : Andrew nous a doublé ? En voilà un bon geste. (rigole) J'ai de l'espoir pour le petit PD maintenant. Quoique les picotements dans mes bras me disent qu'elle est allée trop loin pour qu'on l'aide. Elle est...l'une d'entre nous maintenant. C'est un monstre.

Angel : C'est une victime innocente.

Spike : Comme nous...il fut un temps.

Angel : Il fut un temps.

Fondu en noir


1 INT. HOSPITAL PSYCHIATRIC WARD - NIGHT
A male doctor walks down the gated hallways jingling his keys.

NURSE'S VOICE (V.O.)
(over the public address system) Any psychiatric nurse, please pick up extension 4-3-2. Any psychiatric nurse, please pick up extension 4-3-2.

He unlocks the door, walks through, and shuts it behind him. As he passes by the nurse's station, she addresses him.

NURSE
Hey, doc? Running low on diazepam...again.

DOCTOR
Call Jacobson over at county and see if they can spare any.
(points at her clipboard)
Give me one.

NURSE
(looks over her crossword puzzle on her clipboard)
OK...um... "in a mellifluous manner." 7 letters, ends in a "Y."

DOCTOR
(thinks)
Give me another one.

NURSE 2
(runs down the hallway)
Dr. Rabinaw!
(the doctor starts unlocking the gate at the end of her hallway)
It's Phillip.

Cut to:

2 INT. PATIENT'S ROOM IN PSYCHIATRIC WARD - NIGHT
Dr. Rabinaw rushes to the side of a skinny boy who has collapsed on the ground wearing a hospital gown.

DOCTOR RABINAW
(examining the boy)
What happened?

NURSE 2
(standing at the doorway, clutching her clipboard)
I—I don't know. He started convulsing right after he took his meds.

DOCTOR RABINAW
How much lithium did you give him?

NURSE 2
Li—no, he gets thorazine.
(looks at her clipboard)

DOCTOR RABINAW
Thorazine?! He's manic-depressive. He doesn't need a sedative.

NURSE 2
I'm sorry. I must have gotten them mixed up.

DOCTOR RABINAW
(stands, grabs her clipboard)
Who didn't get their thorazine? Oh, God.

A powerful banging can be heard from down the hall.

Cut to:

3 INT. HALLWAY AT PSYCHIATRIC WARD - NIGHT
Dr. Rabinaw rushes back past the nurse's station, calling one of the male nurses for assistance.

DOCTOR RABINAW
Peterson!

The powerful banging continues as Dr. Rabinaw unlocks yet another hallway gate. He and Peterson walk through, cautiously approaching a closed door at the end of the hall. Suddenly, the banging stops. Dr. Rabinaw sighs in relief, but just then, the patient in the room at the end of the hall violently pushes the door off its hinges. The patient stands in the doorway—her hair and hospital gown disheveled—glaring menacingly at the doctor. Slowly, she walks out of the room toward the doctor.

DOCTOR RABINAW
(talking softly, backing up)
It's all right, Dana. It's me, Dr. Rabinaw. Remember? Just take it easy. I want you to listen to me. You're very sick...
(backs out of the gate)
and we just...
(Peterson closes the gate, locking Dana inside)
want to make you better. OK?
(continues backing away from the girl, holding his hands forward, palms down, in a calming gesture)

Dana stops at the gate and stares at the doctor. Her glance goes to the doctor's hand, where she sees a hypodermic syringe prepared for her. She grabs the gate, pulling it off its hinges and throwing it down the hallway with a loud clanging. She charges at Peterson, who tries to fend her off with a club. She punches and kicks him, knocking him down. Another male nurse grabs her from behind, but she kicks the wall, sending them both back into the opposite wall, knocking her loose of the guard's grip. She grabs one of the nurses and shoves his head through the glass window of the storage closet door, smashing the glass. She looks around, frenzied, and notices a bone saw in one of the boxes in the storage closet. She takes the bone saw and looks closely at it. Another male nurse comes up behind her and hits her in the head with a club, but it doesn't affect her. She turns on him instantly with a primal groan, slashing his throat with the blade of the bone saw. The man collapses to the ground.

DOCTOR RABINAW
(backing away)
Oh no. Oh!
(runs out of the area)

The nurse whose throat Dana slit is groaning on the floor in front of her. She bends over him and starts sawing on his throat until the gurgling subsides. When she stands, she pulls her bloody hands away from her face revealing that she's marked her face with blood in the form of tribal stripes—one down each cheek under the eyes, and one down her nose and chin. She stands tall and looks around the hallway.

Fade to black.

Opening credits.


--------------------------------------------------------------------------------

ACT I:

4 INT. HALLWAYS AT WOLFRAM & HART - NIGHT
Gunn's walking down the hallway talking on his cell phone just as Fred steps out of another woman's office.

GUNN
(on his cell phone)
Yes, I know, but he wouldn't have pled nolo contendere if he'd known about the exculpatory evidence being withheld by the prosecutor. Look, look, set up a meeting with Judge Braedon. Closed chambers. Screw the D.A. He's the one trying to pull a fast one. Let him read about it in the paper.
(hangs up)

FRED
(chuckles, walks with Gunn down the hall)
You sure that's a good idea—playing chicken with the district attorney of a major metropolitan city?

GUNN
Just a little professional rivalry. You want ugly, see us go at it on a golf course.

FRED
You play golf? Since—what?

They walk toward the lobby.

GUNN
All part of the mojo the big boys installed. 1/2 the cases that cross our desk are settled out on the links before they ever make it to trial.

FRED
9 holes instead of a jury of your peers. Just what the founding fathers had in mind.

GUNN
Well, sometimes you gotta work the system before it works you.

FRED
That our new motto?

GUNN
Look, I know our move to Wolfram & Hart hasn't been all flowers and candy, but we've been able to do some serious good while we're here. Lives saved, disasters averted, with all our fingers and souls still attached. End of the day, I'm thinking we made the right choice.

Cut to:

5 INT. ANGEL'S OFFICE - NIGHT
Angel's at his desk talking to Wesley and Lorne.

ANGEL
Maybe we made a mistake coming here.

Fred and Gunn walk into Angel's office.

GUNN
What's going on?

LORNE
Oh, parasite Eve, right on out the door.

GUNN
You're firing her?

ANGEL
Well, that's one option.

WESLEY
A generous one, considering she tried to kill you.

GUNN
OK, first, the parasite she allegedly sicked on you wasn't meant to be fatal.

FRED
No, just send you into a permanent hallucinogenic coma.

ANGEL
And what's with the "alleged"? You don't believe I know it was her?

GUNN
It's not about what I believe. It's about the evidence.

WESLEY
This isn't a courtroom, Gunn. Things work with a bit more immediacy in the real world.

GUNN
She's liaison to the senior partners. You don't get to be that without serious juice. Move against her without solid proof and it could end in a long, bloody fight.

ANGEL
(sighs)
OK, fine. I think I liked you better when you just wanted to hit people.

GUNN
Rational thought—it's an acquired taste.

LORNE
Wait a minute. So, we're not going to snap Twiggy into little sticks?

ANGEL
Gunn's right. We can't risk it. Yet.

GUNN
We'll restrict her access, keep a closer eye on what she's up to. Play her like she's been playing us.

HARMONY
(walks in with a sense of urgency)
Boss, we just got a tip some looney's hatched from the bin.

ANGEL
A who did a what?

HARMONY
A girl over in the nuthouse went all Cuckoo's Nest, hacked up a couple of guards and went over the wall.

ANGEL
Really not our department, Harmony.

WESLEY
Notify the authorities. Make sure they're on it.

HARMONY
OK, but they better bring a priest. Looks like this chick's gone all kinds of exorcist.

ANGEL
Wait a minute. She's possessed?

HARMONY
Duh! Didn't I say that?

WESLEY
I'll get a team together.

ANGEL
No. Wait. I don't want to go storming in with troops until we know what we got here. I've seen a few of these possession cases. They have to be handled very carefully. Real finesse job.

Cut to:

6 INT. PSYCHIATRIC WARD - NIGHT
The elevator bell dings, and both elevators open simultaneously, revealing Spike in one and Angel in the other. They step off the elevators at the same time, both wearing long black coats—Spike in his leather duster, and Angel in a longish suit jacket.

SPIKE
(turns to see Angel standing beside him)
Oh.
(chuckles)
Well, fancy this.
(Angel walks away as Spike talks)
Bitty slug I saved you from scramble your brains after all? Come to check yourself in?
(walks down the same hall as Angel)

ANGEL
What are you doing here, Spike?

SPIKE
Didn't get the memo? Hero of the people now.

ANGEL
Oh, then go and annoy them.

SPIKE
When I'm done. Heard one of the simples went for a stroll.

ANGEL
And I'll get her back without your help.

SPIKE
Goody for you, 'cause, uh, not offering it.

ANGEL
Look, shouldn't you be out in the streets, you know, protecting the city from people like you?

They walk past the gate that Dana destroyed.

SPIKE
Go where I'm needed.

ANGEL
Well, which isn't here.

They walk up to the nurse's station.

NURSE
(sees Angel and Spike, walks up to them)
Gentlemen, may I help you?

DOCTOR RABINAW
(walks out from his office)
Can I help you?

SPIKE
Other way around, doc. I'm—

ANGEL
Here to get your patient back.
(hands his card to the doctor)
Angel. Wolfram & Hart.

DOCTOR RABINAW
A lawyer? I already told the police everything I know.

ANGEL
Well, let's go over it again, just in case you left out any details.

SPIKE
What he said. But with a bit more of a threat at the end.

Cut to:

7 INT. DANA'S ROOM AT PSYCHIATRIC WARD - NIGHT
Angel's looking over drawings Dana has in her room. They're bright, vibrant, and terribly disturbed. One picture shows a wolf-like monster growling. Another shows a cave-woman on her knees before a huge fiery monster. Spike looks around and sees the walls are covered with such drawings of monsters.

DOCTOR RABINAW
She was a special case. Her family was murdered in their home when she was 10. Whoever did it took Dana... and tortured her for months. She was found one day naked and bleeding, wandering the streets. Barely functional, nearly catatonic ever since.

SPIKE
(looks around at her drawings)
Looks like she snapped out of it.

DOCTOR RABINAW
Several months ago her condition changed. Increasing levels of agitation accompanied by explosive outbursts of inhuman strength.

SPIKE
(nods)
Right. Demon possession.

DOCTOR RABINAW
That's ridiculous.

ANGEL
You're not helping, Spike.

SPIKE
No, I'm doing. You can hang out for the show-and-tell-me-nothing. I got a demon needs repossessing.
(grabs a drawing off the wall)
Ta.
(walks out of the room)

ANGEL
Sorry. He's... is pathological idiot an actual condition?

DOCTOR RABINAW
May I suggest that you stop your friend? If he finds Dana, he's gonna end up dead like the others.

ANGEL
Yeah, but he'll just end up comin' back.
(the doctor exits)
(sighs, looks around)
What isn't he tellin' me?

NURSE
(standing in the doorway)
Rabinaw videoed all his sessions with her.

ANGEL
Show me.

Cut to:

8 INT. SUPERMARKET - NIGHT
Dana, still in her hospital gown, is standing in the middle of a grocery aisle eating food from boxes on the shelves. A stock boy walks by and notices her.

STOCK BOY
(walks toward her calmly)
Um... Uhhh... hey, you gonna... pay for those? 'Scuse me. Uh, miss, you can't just eat those like that. You gotta... take 'em up to the register and pay for 'em first. Hey. Uh, come on.
(touches her on the shoulder)
Knock it off, will—
(Dana grabs the hand he touched her with, twisting it until the bones in his arm break)
(the boy screams painfully, dropping to his knees)
Aah! Aah!
(continues to cry out in pain)

Dana grabs her bone saw off the shelf and walks down the aisle while the boy's painful cries continue. She goes to another section of the store where clothing is sold. She puts down the bone saw to put on a pair of jeans. She reaches to grab a black t-shirt and stares at it for a moment.

8a INT. UNKNOWN ROOM
FLASHBACK: A man in a black shirt walks by as a young girl sobs behind bars. Flashes of woodshop tools on a workbench. The man grabs a saw, holding it in his hand as he stands over a sobbing young girl.

Cut to:

As Dana stares at the shirt, a security guard has found her. He stands at the end of the aisle, pointing his gun at her.

SECURITY GUARD
(cocking his gun)
All right, now. You just stay right like that. I don't want to have to hurt you.

Dana turns her head slowly, glaring at the guard defiantly.

Dana walks out of the supermarket wearing her new outfit: black jeans, a black t-shirt, and a dark plaid flannel overshirt. Her face is still streaked with blood, and she's still carrying her bone saw. She stops outside, looking around.

Cut to:

9 INT. VIDEO ROOM AT PSYCHIATRIC WARD - NIGHT
In the presence of the nurse, Angel watches video-tapes of Dana's therapy sessions. A wild, frenzied Dana is restrained in a straight-jacket. She's thrashing, speaking in a foreign language, breathing hard.

NURSE
And that's with the thorazine.

ANGEL
(looks at a stack of tapes)
These tapes are all of her?

NURSE
Most of them, yeah. Rabinaw's planning on writing a book on her. That's why he doesn't want anybody to know about these. Putz.

ANGEL
You were the one that called Wolfram & Hart? My cousin's a paralegal there, told me about the big shake-up, lots of positions opening.

ANGEL
Uh-huh.

NURSE
So I thought, hey, maybe if I tipped you on this, I could get my foot in the door.

ANGEL
(still watching the tapes)
Oh. Wait.
(rewinds the tape)

Angel watches a segment of tape where Dana is growling and speaking in a foreign language.

NURSE
They're pretty much all like that. Bunch of monkey gibberish.

Dana breathes hard, speaks a foreign language.

ANGEL
It's Romanian.

NURSE
Oh. You...you understand what she's sayin'?

ANGEL
Yeah. I do.

Cut to:

10 EXT. SUPERMARKET - NIGHT
Police arrive at the scene of Dana's supermarket attacks. Several patrol cars are out front, and witnesses are pacing outside the store. Paramedics are taking her victims away on stretchers. Spike walks around the scene outside, stopping to dip his finger in a substance on the pavement. He smells his fingertips, then walks away from the scene.

Cut to:

11 INT. WESLEY'S OFFICE - NIGHT
The telephone rings in Wesley's office. He's sitting at his desk reading from a thick old book when he answers it on speaker-phone.

WESLEY
Wyndam-Pryce.

ANGEL
(on the car phone) Wes, it's me. Check with our police informants. Get her last known sighting. I need a technical assault team on the ground in 5 minutes. Non-lethal ordinance.

WESLEY
Do you think that's wise? I've been brushing up on demonic possessions—

Cut to:

11a INT. WAREHOUSE - NIGHT
Dana is walking around a dark room in a deserted warehouse.

ANGEL (V.O.)
That's not what's happening. Look, there were drawings of demons in her room. Hundreds of them. Some with a little girl in them. I thought it was Dana, but they're all different. It's not her.

Cut to:

WESLEY
Are you sure? Multiple personality manifestations are often associated with cases of possession.

ANGEL
Look, it's not just the drawings. I saw a tape of her. She was speakin' a half-dozen languages. One of 'em was Romanian.

Cut to:

11a INT. WAREHOUSE - NIGHT
Dana is looking out of the windows toward the city lights outside when Spike walks up behind her.

SPIKE
Likin' the view, are we?
(sighs)
What say we have a nice, quiet chat... about mistreating little girls... demon to demon.
(changes into his vampire face)

Cut to:

ANGEL
She was yelling about being chosen. She's not a demon, Wes. She's a vampire slayer.

Cut to:

11a INT. WAREHOUSE - NIGHT
Dana turns to face Spike, seeing him transform into a vampire, and grins sadistically.

Fade to black.


--------------------------------------------------------------------------------

ACT II:

12 INT. WAREHOUSE - NIGHT
Resume. Dana gladly readies for a face-off against vampire Spike.

SPIKE
What are you grinnin' at?

DANA
(attacks Spike, swinging her bone saw at him)
Aaaieahh! Mmhh!

SPIKE
(avoids her blows, stands back mocking her)
Oh, yeah. Look at the big, bad demon hidin' inside the helpless little girl.
(kicks her bone saw away, kicks her into a pile of debris)
Why don't you come on out of there, and let's have a proper go, mate?
(Dana pushes herself out from the debris, picking up a splintered fragment of wood as she stands)
Or you could do that.

Dana tries repeatedly to stake Spike with the wood fragment, grunting loudly with each forceful thrust. Spike ducks and manages to avoid the blows. He rolls out of the way, but she punches him in the head as he stands. She pins him against a post and tries to stake him again, but he catches her hands before she plunges the stake into his chest.

DANA
(growling in Chinese)

SPIKE
(cocks his head, grins)
Sorry, luv. I don't speak Chinese.
(punches Dana in the face, kicks her away)

Dana and Spike continue to fight until she tosses him through the huge window.

Cut to:

13 EXT. WAREHOUSE - NIGHT
Spike lands face-down on the pavement outside the warehouse right as Angel drives up in his car. Angel stops the car and gets out as Spike slowly stands up.

ANGEL
What happened?

SPIKE
Oh, I just thought I'd see what it was like to bounce off the pavement. Pretty much what I expected.

ANGEL
Stay out of it. Tactical's on the way.

SPIKE
Oh, right. Sure, she'll hang around till they show up.

ANGEL
(angrily, in his face)
You should've waited.

SPIKE
Hey, keep your knickers on. Least now I know what we're dealin' with. It's a Chinese demon. Maybe a water dragon or one of those elemental thingies.
(Angel sighs, rolls his eyes, and walks away)
What?!

Cut to:

14 INT. LOBBY OF WOLFRAM & HART - NIGHT
The elevator bell dings, and Angel and Spike walk off it into the lobby.

SPIKE
A psychotic vampire slayer.

ANGEL
How many times you gonna keep sayin' that?

SPIKE
Just tryin' to wrap my lobes around it. A psycho slayer.

ANGEL
And you let her get away.

SPIKE
At least I was tryin' to stop her.

ANGEL
Oh, how'd that work out?

SPIKE
At least I know the game, now, don't I? I killed 2 slayers with my own hands. Think I can handle one that's gone daft in the melon.

ANGEL
You're not handling anything, Spike. OK? Wes contacted Rupert Giles. He's sendin' his top guy to retrieve her.

Cut to:

15 INT. CONFERENCE ROOM - NIGHT
Angel and Spike walk into the conference room where Wesley, Gunn, Fred, and Lorne are waiting.

WESLEY
Angel. We were just about to—

An additional person is waiting in the conference room. He turns around in his chair to reveal that he's Andrew. Andrew's hair is slightly longer and he's wearing a suit and tie and holding a pipe.

ANDREW
Spike?
(puts down his pipe)

SPIKE
(realizing who it is)
Oh, for the love of—

ANDREW
(stands)
Spike?
(runs toward Spike, touching his shoulders)
It's you. It's really you!
(hugs Spike, sobbing)
My therapist thought I was holding onto false hope, but... I knew you'd come back.
(sniffles, releases Spike from the hug to look him in the eyes)
You're like... you're like Gandalf the White, resurrected from the pit of the Balrog,
(touches his palms to Spike's face)
more beautiful than ever.
(hugs Spike tightly around the neck)
Ohh... he's alive, Frodo.
(sobbing)
He's alive.

ANGEL
(smirking)
You two know each other?
(Spike launches a glance at Angel)

ANDREW
(steps back from Spike, sniffles, straightens his lapels)
Uh, yeah. Um... We—we saved the world together. I mean, Buffy helped, but... it was mostly us.
(clears his throat)
Uh, so what happened? Last I heard, you went all pillar of fire down in the hellmouth.

ANGEL
Could we save memory lane till after we contain this psychotic superpowered killing machine?
(walks around the table, takes a seat beside Wesley)

WESLEY
(standing)
We were just about to bring everyone up to speed on slayer mythology.

ANDREW
I'll take it from here, Pryce. Best they hear it from an expert.

SPIKE
Oh, right. Let the top man have a go.

WESLEY
(stifling a scoff, pauses, then sits)
Please... enlighten us.

ANDREW
Gather around and attend to a most unusual tale... a tale I like to call... The Slayer of the Vampyrs.
(rests his chin on his hands, pauses for thought, then clears throat)
(walking around the table)
Eons ago,
(looks at Gunn)
on the dark continent, 3 wise elders decided to fight evil with a taste of its own sinistro.
(touches Fred's shoulders)
They took a young girl, and they imbued her with the power of a demon.
(crooks his forefingers above Fred's head, forming makeshift horns)
Thusly, the first Slayer of the Vampyrs was born. But alas, the existence of a slayer is often brutal and short-lived. And the "primitive," as she was called, boasted no exception. But... the elders had foreseen this inevitability and...and devised a way for her power to live on.

FRED
In every generation, one is chosen.

ANDREW
Yes, attractive, slender woman.
(Fred rolls her eyes)
There are many potentials, as we experts call them.

WESLEY
Hundreds...maybe thousands per generation.

ANDREW
Each of them experiencing vivid dreams... some say nightmares... of the heroics of past slayers. But only one can be chosen.

ANGEL
That's, um...really great, but we...actually know all that.

ANDREW
You think you know, my good man. You think you know.
(lights his pipe, smokes it, coughs)

LORNE
Uh, wait. So if there's only one slayer, what is little miss whack-your-head-off doing scampering around?

SPIKE
Little Sunnydale surprise.

ANDREW
(sits)
6 months ago, Buffy, Vampyr Slayer extraordinaire, had her lesbian witch make with the beaucoup de magie. One light show later...

ANGEL
All the potentials become slayers.

WESLEY
An army of slayers. Brilliant stratagem. But with the watchers council destroyed, how will these new slayers receive their necessary—

ANDREW
Mr. Giles and a few key Sunnydale alum have been tracking down the recently chosen...
(reaches down to grab his brow-bag lunch; it's labeled with the British "Union Jack" flag and written under it is "ANDREW WC")
uh, guiding them, training them...
(takes a Zip-Loc baggie of goldfish crackers out of the bag and starts to eat them)
giving them the full X-Men, minus the crappy third act. But this Dana girl—she's an anomaly that no one could have foreseen—tortured, traumatized... driven insane by Yoda knows who.

ANGEL
And then the dreams of demons and superpowers she's always had suddenly become real.

WESLEY
The dreams of slayers are usually just that—dreams. But Dana's mental instability may be making them seem more real.

ANDREW
My hypothesis exactly, Pryce.
(takes a small red notebook out of his breast pocket)
I see Mr. Giles may have been wrong about you.
(nods, writes in his notebook)

SPIKE
Explains why that skirt was yappin' at me in Chinese. Must've thought she was the slayer I took out back in the Boxer Rebellion.

ANGEL
You mean the slayer you murdered.

SPIKE
Well, I didn't have a soul back then, did I?

ANGEL
Right, 'cause having one now is making such a difference.

SPIKE
You corporates go ahead with your talky-talk. Anybody needs me, I'll be out doin' his job.
(walks out of the room)

Cut to:

16 INT. LOBBY OF WOLFRAM & HART - NIGHT
Spike walked out of the conference room, and Angel follows.

ANGEL
Spike? You think this is a joke?

SPIKE
Only if you're the punch line.

ANGEL
Look, we're the last 2 people that should be confronting her. She's a slayer. She has every reason to hate us, and she's unstable. In her mind, there probably aren't any good Vampyrs.
(realizes he mispronounced it like Andrew, then pronounces it correctly)
Vampires. She exists for one reason—to destroy creatures like us.

SPIKE
Dance of death. Eternal struggle. Right. Got it.
(nods, turns to walk away)

ANGEL
You will...when she's staking you in the heart.

SPIKE
(stops, turns to Angel)
What do you want me to do? Go all boo-hoo 'cause she got tortured and driven out of her gourd? Not like we haven't done worse back in the day.

ANGEL
Yeah, and it's somethin' I'm still payin' for.

SPIKE
And you should let it go, mate. It's startin' to make you look old.
(turns away, walks toward the elevator)

Andrew is standing in the office door, sipping from a juice-box, watching Angel and Spike talk.

Cut to:

17 EXT. DOCKS - NIGHT
Dana's walking around the docks carrying her bone saw. She stops and has flashbacks of a dark room. A man has stored something in a old air vent. He removes the grill and takes out a box as a young Dana cries and screams in terror. Her memories visibly upset her. As she stands looking hurt and upset, a man approaches her.

MAN
Hey, you OK? You hurt? Miss? You need some help?

Dana turns to look at him.

Cut to:

18 INT. CONFERENCE ROOM - NIGHT
Angel and the gang are still going over plans in the conference room.

ANGEL
M-maybe Spike was right. Maybe we should just get out there and find her.

FRED
(at the laptop computer)
Then what? Kill her? What's happening isn't her fault.

GUNN
(reading files)
She is non compos mentis. Not that it'll matter when she's staking you in the pump.

ANGEL
All right, look, we know that she's been sighted at these locations since her escape. Tactical's doin' a non-engagement sweep, but they'll have to cover over at least 60 blocks.

FRED
That'll take days if we're lucky.

ANGEL
We have to narrow it down. Witnesses say it was like she was looking for something. We have to figure out what.

LORNE
Why not start at the source?

WESLEY
The asylum?

LORNE
No. Where this started for her. She was abducted from home. Right?

ANGEL
That was over 15 years ago.

LORNE
Houses have long memories, Angel cakes. You just gotta know how to get 'em to talk.

ANGEL
(sighs)
All right. Fine. Set it up. But let's get Andrew in on this, see if he knows... anything.

FRED
Um, I don't think he's here.

ANGEL
What? Where'd he go?

Cut to:

19 EXT. DOCKS - NIGHT
Spike is walking down the alley by the docks when he stops and looks to his side.

SPIKE
Right. We can play cat and mouse all night.
(pulls Andrew by the lapels out from behind the fence)
Or I could wedgie you unconscious and be done with it.
(lets him go)

ANDREW
Bravo. I see your senses seem to be as well-honed as your Viggo Mortensen pectorals.

SPIKE
(walks away)
What are you doin' out here, Andrew?

ANDREW
(follows Spike)
This is where the action is, bro. On the mean streets. Can you dig it?

SPIKE
Go back to Wolfram & Hart. Don't have time for games.

ANDREW
That's good, 'cause Andy ain't playin'.
(opens his overcoat to reveal several guns in the lining)
You're not the only one who's changed. Mr. Giles has been training me. I'm faster, stronger, and 82% more manly than the last time we—
(trips over something and falls to the ground)

Andrew looks over to see that he tripped over the man that tried to help Dana. The man's throat has been slit. Andrew screams (like a girl).

Cut to:

20 INT. DANA'S HOUSE - NIGHT
A realtor woman guides Angel, Lorne, and a psychic through the middle-sized suburban house.

REALTOR
Hardwood floors. Central air. Original wainscoting throughout. She's a real charmer from top to bottom.

PSYCHIC
(walks around touching the walls and rails)
The walls scream with the blood of the innocent.

REALTOR
I'll be in the car if you have any questions. And remember—it's a seller's market.

ANGEL
You sure this guy's reliable?

LORNE
Oh, yeah. Vernon's top drawer. He does all Tom Arnold's readings.

ANGEL
What are you pickin' up?

PSYCHIC
(sighs heavily)
Fear.
(flashback of the mother during the attack)
Anguish.
(flashback of the father falling to the ground)
Pain.
(flashback of the attacker approaching the baby's crib)
He needed them to suffer.
(walks into the girl's room)

ANGEL
Who?

PSYCHIC
(looking at the empty floor)
She doesn't know him.
(flashback of a little girl hiding under her bed as a man approaches)
She tries to be still... invisible... but he senses her.

The man lifts up the mattresses, revealing a young Dana crouching underneath the bed. Dana screams.

PSYCHIC
She's gone.

ANGEL
Where? Where did he take her?

PSYCHIC
(inhales and exhales deeply; whispers)
Dark. The floor is cold. The air is thick with...
(inhales)
Dust...
(inhales)
And the smell... sickly sweet, like... molasses.
(gasps)
A basement.

Cut to:

21 INT. BASEMENT - NIGHT
As the psychic describes the place, Dana finds it again. Dana walks down steps into the basement.

PSYCHIC (V.O.)
That's where her pain lives.

Dana looks around. She recognizes this place. She finds the air vent and removes the grill. She takes the tools and box out of it. She holds the box as she stands. Slowly she looks inside the box, revealing it's contents are numerous hypodermic syringes.

Dana flashes back to her previous captivity. She sees the man take a syringe out of the box. He holds it up and squeezes the plunger, squirting some of the blue liquid out of the needle.

CAPTOR
Let's try the blue one this time.

Young Dana breathes fearfully as her captor kneels before her. Close in on his face—it's Spike.

Fade to black.


--------------------------------------------------------------------------------

ACT III:

22 EXT. DOCKS - NIGHT
Andrew and Spike walk down the alleys by the docks.

ANDREW
Well, mostly, I talk to Rupert. But we all check in. Xander's in Africa. He sent me an mbuna fish. And Willow and Kennedy are in brazil. They're based in Sao Paulo, but, um, every time I talk to them, they're in Rio.

Spike sniffs the air.

ANDREW
(inhales deeply, exhales quickly)
What's it smell like? Blood, I mean?

SPIKE
Oh...metallic, sorta. You ever taste a penny?

ANDREW
No. Wait... no.

SPIKE
Smells like that.
(Andrew spots a penny on the ground and picks it up; they continue walking)
So, uh...you heard from Buffy lately?

ANDREW
Yeah. Of course, uh...she's in Rome. Dawn's in school there. Italian school.

SPIKE
Well. Rome, eh? Never pegged her for the expatriate show.

ANDREW
Yeah. She was rounding slayers up in Europe, decided she liked it there, I guess. You think that, um...
(puts the penny in his mouth)
uhh. Uhh. Uhh.
(disgusted, he spits the penny out; it falls to the ground)
Think she needed a break from California. Wait a minute. She doesn't know you're alive, does she?

SPIKE
I don't think so. I mean... I don't know. Does she?

ANDREW
No. N-no. She can't. I mean... I—I would've heard about it. We would've had a conference call.
(Spike sighs)
Why haven't you told her?

SPIKE
"Hello, Buffy. It's Spike. I didn't burn up like you thought. How are things?"

ANDREW
Uh...do you want me to tell her? 'Cause I—I'm really good with those...uh, delicate personal—

SPIKE
No. Don't tell her. I'll take care of it.

ANDREW
Got it. You're a loner... playin' it cucumber, as in "cool as a..."

SPIKE
Just keep your mouth shut.

Pan up to show that Dana is watching them walk by from a nearby rooftop.

ANDREW
No problem, brother. You're a troubled hero. Creature of the night. El creatro del noche.

SPIKE
Please stop.

ANDREW
Living by his own rules. Unafraid of anything or anyone...

Cut to:

23 INT. LOBBY OF WOLFRAM & HART - NIGHT
Angel and Lorne walk of the elevator together.

GUNN
Hey. How'd it go?

ANGEL
I want to find the guy who killed Dana's family. His name, his past, his whereabouts. Everything.

GUNN
Police never caught him.

ANGEL
Yeah, well, we're not the police. Search her files. Talk to her contacts. Raise the dead, if you have to. Just...find him.
(Gunn walks away)
Lorne, I want to know where he took her after he abducted her. The psychic narrowed it down to a basement that smells like molasses. Look, we can do better. Start crackin' the whip.

LORNE
You got it, chief.
(walks away)
Danny! We're gonna need a whip!

Angel and Wesley walk into an office.

Cut to:

24 EXT. DOCKS - NIGHT
Spike's walking briskly down the alley as Andrew tries to keep up.

ANDREW
And—and so I say, "well, the two of us disagree with you, hombre." And—and he's all... "The two of you?" And I say, "Yeah. Me and my electric net." Then—
(Spike stops walking)
What's wrong?

SPIKE
Blood. Smells different. Stronger.

ANDREW
Like nickels?

Spike runs around the corner following the scent. Andrew runs after him. They're in an alley where 55-gallon drums are stored.

ANDREW
Dead end.

SPIKE
(sees a bloody streak on the alley wall)
It's her blood.

Dana appears in the alley, and she punches Andrew in the head, knocking him out. She and Spike fight. Spike punches her into a drum. She stands up and punches and kicks him. He smashes her head into another drum. She elbows him in the stomach. Spike swings her by the arm across the alley into a stack of drums. As they continue to fight, Andrew gets up and pulls a gun out of his jacket. When Dana knocks Spike down, Andrew aims the gun at Dana and shoots, making a zooming noise instead of a bang (indicating it is probably a tranquilizer gun). Dana dodges the dart. Andrew pauses to reload, but Dana kicks him in the face, knocking him down again. She runs past him and out of the alley. Spike gets to his feet and runs after her.

Cut to:

25 INT. BASEMENT - NIGHT
Spike's running after Dana, but stops short as he passes a doorway. He turns to look in and decides to follow the hallway. After descending the stairs at the end of the hall, he finds himself in the basement where Dana was tortured as a child. Dana's standing there.

SPIKE
All right, pet. No getting away. Got your scent locked in now. Could track you for miles.

DANA
No escaping.

SPIKE
That's right. No escaping.
(walks toward her cautiously)
Now, all the same... don't wanna have to hurt you.

DANA
Doesn't hurt if you hold still.

SPIKE
(exhales, baffled)
Right.

DANA
Heart...and head. Have to get home. Doesn't hurt if you hold still.

SPIKE
(chuckles)
You're a real sack of hammers, aren't you? Hey...don't worry. I used to date a girl who wasn't all there.

DANA
Heart...and head. Stab the heart, cut off the head. Only way to be sure.

SPIKE
That's slayer talk, isn't it?

DANA
Keep cutting till you see dust.

SPIKE
Right. Let me explain. You got visions. Right? Vampire slayer memories kickin' around in your head. Which is tough... 'cause it sounds like you're past midnight on the crazy clock anyway.

DANA
(cowering)
Please don't. I have to get home to my son... to my Robin.

SPIKE
Robin? Oh. Hey, you're talkin' about Nikki, the slayer I offed back in—
(Dana looks up at him)
Uh, yeah. You probably don't want to think about that, pet.

DANA
(with an accusational tone)
William the Bloody.

SPIKE
No. No. No. That's not gonna lead anywhere good. You want to focus on what's real.

DANA
Head and heart. Don't be scared.

SPIKE
Now, we're gonna—

Dana kicks him, knocking him to the ground. She bends over him quickly, plunging the needle into his neck. Spike grunts in pain as she squeezes the plunger. He punches her, knocking her off of him. He tries to get to his feet, but is clearly disoriented and weakened.

SPIKE
You little minx.
(breathing erratically)
What did you do to me?

DANA
Yellows make you weak. Not weak anymore.
(punches Spike repeatedly)

SPIKE
Ohh! Ouahh!
(falls to the ground)
All right. Now you've made me mad.

DANA
Don't cry. They can't hear you.

Dana pulls Spike's leather jacket off of him, rolling him onto the ground. She grabs him by the arm, dragging his body across the room.

Dana flashes back to when she was young and her captor, Spike, carried her across the room in his arms.

Dana deposits the unconscious Spike at the base of some pipes.

Dana flashes back to Spike chaining her to those very same pipes.

YOUNG DANA
No!
Stop!

DANA
(chaining Spike to the pipes)
Daddy's gone. He can't hear you.
(walks away)

SPIKE
(slurring)
Goin' down...luv. One way or...hmm.

DANA
(comes back to Spike holding the box of syringes)
Piece by piece.
(prepares a syringe)
Yellow makes you weak. Brown makes you sleepy.
(injects Spike)

SPIKE
(inhales)
Oh...no...
(starts to pass out)

DANA
Can't hurt me anymore.

SPIKE
You crazy little... I never—
(can't hold his head up)

DANA
Shh! Hold still. Count backwards. 10... 9... 8... 7...

Dana's face gets increasingly blurry until it all gone black.

Fade to black.

26 INT. CONFERENCE ROOM - NIGHT
Gunn points to a wall-mounted map of the city.

GUNN
Tactical found the body here—Fourth and Camden.

ANGEL
(looks at the map)
Oh, great. She's staying in the area. Let's get aerial surveillance up, thermal imaging. Have them go block to bloc, 5-mile radius.

GUNN
What exactly are they looking for? I mean, this is an industrial area. Most of the buildings have a basement of some sort.

ANGEL
Lorne, any luck with the psychics on this place?

LORNE
No. Nothin' new. It's still cold, creepy, and smells like molasses.

WESLEY
What about...
(chuckles)
I almost said the words "molasses factory" out loud.

FRED
(gets an idea, stands)
Whiskey.

LORNE
Oh, God bless you, kitten. I was just about to suggest the same thing.

FRED
No. I mean, when you're cookin' up whiskey, it makes the whole room smell like molasses.

ANGEL
Look for a distillery. Get maps from 10 years ago. Maybe it's—

FRED
(notices Andrew walk into the room)
Andrew.

ANDREW
(his face is beaten and bloody)
We were attacked. I think she got him. I think she got Spike.

Cut to:

27 INT. BASEMENT - NIGHT
A groggy Spike fades into consciousness. He looks around, his vision still blurry, his speech still slurred.

DANA
Piece...by piece.

SPIKE
(slurred)
What'd you do...

DANA
Shh! Stay quiet. I'll let you go.

SPIKE
(breathes heavily)
You're homicidal. What did you do... to me?

DANA
(holding the bone saw)
Losing all your pieces. Not weak.
(with disturbed breathing, she glares at Spike)
Can't touch me anymore.

Spike lifts his bandaged arms, revealing that his hands have been removed at mid-forearm.

Fade to black.


--------------------------------------------------------------------------------

ACT IV:

28 INT. BASEMENT - NIGHT
Resume. A drugged and barely coherent Spike has just learned that his hands are missing. Dana paces in front of him.

SPIKE
(softly)
Oh, God. Can't feel ...mmy...

DANA
(punches Spike in the face)
No!
(emotionally)
No more daddy... no more mommy... no more hands.
(tearfully)
Can't touch me ever again.

SPIKE
I never touched you.

DANA
(punches Spike)
Shh!

SPIKE
Stop. Stop. You got it wrong. Your brain's all jumbled. I never hurt you. It wasn't me. I've done my share of bad, but you're not one of 'em. It's someone else.

Dana stares at Spike. She flashes back to her captor carrying her across the room. The captor looks like Spike at first, but she flashes another memory... and it's someone else. A brown-haired, heavier man.

SPIKE
You've got me confused with another man.

Dana flashes back to her captor chaining her to the pipes. At first, it's Spike... but then it's the darker man chaining her.

YOUNG DANA
Let me go!
Let me go!
Uhh!

SPIKE
Visions...are mixing... with your real memories. All right? Got 'em stuffed in your head. Other slayers, other places. New York... China...

DANA
(speaking Chinese)

SPIKE
Yeah. That's what you're remembering—other slayers.

DANA
You killed her.

SPIKE
(sadly)
Yes. But—

DANA
You killed them both.

SPIKE
(whispering)
That and worse. But I was never here.

DANA
(punches Spike repeatedly in the face)
Doesn't matter! Head and heart. Keep cutting till you see dust.
(wields her bone saw as she kneels over Spike)

Someone picks up Dana and throws her across the room. It's Angel. Dana gets to her feet, and Angel tries to reason with her.

ANGEL
Dana...look, I'm here to help you. The man who tried to hurt you? His name is Walter Kindel. He tried to rob a liquor store 5 years ago, and the police shot him. He—he's dead, Dana.
(slowly approaching Dana)

DANA
(breathing shakily)
Hold still.

ANGEL
He can't hurt you anymore.

DANA
Can't hurt me. Not weak anymore.

ANGEL
That's right.

DANA
Strong. Slayer.

Dana charges Angel, kicking him in the chest. They fight in hand-to-hand combat, and Dana kicks Angel across the room. They continue to trade punches and kicks, knocking over the little furniture that remained in the room. Finally, Angel grabs her around the neck from behind and turns her to face the door.

ANGEL
Now!

Tranquilizer darts hit Dana in the chest with a thud three times. Dana passes out and collapses to the ground. Wesley goes to Angel's side, and they stand over Dana.

GUARDS
We got her. Move in.

Wesley stands over Dana with his tranquilizer gun at the ready in case she comes to. Angel looks around and spots Spike's arms on a nearby workbench.

ANGEL
Get the med team down here. Now!

Spike sighs in relief.

Cut to:

29 EXT. DOCKS - NIGHT
Fred's on the cell phone as the paramedics wheel Spike on a gurney into the ambulance.

FRED
(on her cell phone)
Get it prepped. Put surgical on standby. We'll be there in 10 minutes. Oh, for God's sake! Tell the shaman no cadavers.
(sighs, glances at the medical transport cooler)
We've got his hands.
(gets in the ambulance with Spike)

Angel and Wesley escort Dana's gurney out of the basement along with a group of armed guards.

ANGEL
Chain her into the van. I want armed guards ridin' with her in the back.

ANDREW
That's all right, boys. I'll take it from here.

ANGEL
What?

ANDREW
Totally 'preciate your help on this one, big guy. Never could've found her without you, but you got enough problems of your own to worry about.

ANGEL
Get outta the way, Andrew.

ANDREW
(steps in Angel's path)
She's a slayer. That means she's ours.

ANGEL
Yeah. Sorry. Not how it works.
(to the guards) Load her up. Don't hesitate to tranq her if she so much as—

ANDREW
(stands right up in Angel's face)
No. I don't think you... heard me, Angel.
(a group of young women walks out from the shadows to back up Andrew)
Think we're just gonna let you take her back to your evil stronghold? Well, as they say in Mexico... No. We're not...gonna... let you.

ANGEL
She's psychotic, and I'm not turning her over...to you.

ANDREW
You don't have a choice. Check the view screen, Uhura. I got 12 Vampyr Slayers behind me, and not one of them has ever dated you. She's coming with us one way or another.

ANGEL
You're way outta your league. I'll just clear this with Buffy.

ANDREW
Where do you think my orders came from? News flash—nobody in our camp trusts you anymore. Nobody. You work for Wolfram & Hart. Don't fool yourself... we're not on the same side. Thank you for your help... but, uh...we got it.
(gestures to the girls to get Dana)

Andrew and the girls walk away with Dana's gurney.

WESLEY
So that's it? You're just gonna let him take her?

ANGEL
She's one of theirs. They can handle it. Besides... you heard the man. We got enough problems of our own to worry about.

Cut to:

30 INT. HOSPITAL ROOM - NIGHT
His arms bandaged but now reattached, Spike's sitting in a hospital bed, wearing a white hospital gown. Angel walks up to the doorway.

SPIKE
Come to tap-dance on the patient, have we, doc? I'd give you the finger, but apparently I won't have the motor skills till the drugs wear off.

ANGEL
(walks in)
A lot of pain?

SPIKE
More than I'd like. But not as much as you would. Just what I deserve.

ANGEL
(sighs)
I didn't say that.

SPIKE
No. I did. The lass thought I killed her family. And I'm supposed to what, complain 'cause hers wasn't one of the hundreds of families I did kill? I'm not sayin' you're right... 'cause, uh... I'm physically incapable of saying that. But, uh... for a demon... I never did think that much about the nature of evil. No. Just threw myself in. Thought it was a party. I liked the rush. I liked the crunch. Never did look back at the victims.

ANGEL
I couldn't take my eyes off them. I was only in it for the evil. It was everything to me. It was art. The destruction of a human being. I would've considered Dana a masterpiece.

SPIKE
What happens to her?

ANGEL
I don't know. Um, Andrew and the slayers took her. Didn't trust us to help her.

SPIKE
Andrew double-crossed us? That's a good move.
(chuckles)
Hope for the little ponce yet. Though the tingling in my forearms tells me she's too far gone to help. She's...one of us now. She's a monster.

ANGEL
She's an innocent victim.

SPIKE
So were we... once upon a time.

ANGEL
Once upon a time.

Kikavu ?

Au total, 89 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

blady 
25.03.2020 vers 17h

magrenat 
25.04.2019 vers 14h

Xena1 
12.04.2019 vers 12h

Morganegb 
10.02.2019 vers 19h

Kaleydu35 
23.01.2019 vers 20h

Aloha81 
29.07.2018 vers 15h

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 4 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Ne manque pas...

L'HypnoCard When calls the Heart de la catégorie Medical a été élue HypnoCard du mois de mai 2020 !
HypnoCard du Mois | Nouvelle session !

Activité récente
Actualités
Alexa Davalos, Jenny Mollen

Alexa Davalos, Jenny Mollen
Le 28 mai, l'actrice Alexa Davalosfêtera ses 38 ans ! Le 30 mai, l'actrice Jenny Mollenfêtera ses 41...

Laurel Holloman

Laurel Holloman
Le 23 mai, l'actrice Laurel Holloman fêtera ses 49 ans ! On lui souhaite un joyeux anniversaire !...

David Boreanaz

David Boreanaz
Le 16 mai, l'acteur David Boreanaz fêtera ses 51 ans ! On lui souhaite un joyeux anniversaire !...

Calendrier de mai

Calendrier de mai
Le calendrier du mois de mai est disponible. Il met à l'honneur Lilah...

Elisabeth Rhöm, Julie Benz

Elisabeth Rhöm, Julie Benz
Le 28 avril, l'actrice Elisabeth Rhöm fêtera ses 47 ans ! Le 1er mai, l'actrice Julie Benz fêtera...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
HypnoRooms

mnoandco, Aujourd'hui à 05:56

Bonjour, thème en vote pour le quartier New Amsterdam côté préférences. Merci!

Luna25, Aujourd'hui à 08:10

Nouveau mois spécial famille sur le quartier Reign (sondage, pdm, duel)

SeySey, Aujourd'hui à 08:47

Bonjour! Emily Thorne & Nic Nevin vous attendent sur Suits ! Tout comme Buffy & Allison Argent sur Manifest ! Nouveaux duels ^^

sanct08, Aujourd'hui à 08:56

Bonjour ! Un nouveau calendrier est disponible sur The X-Files ! n'hésitez pas à venir le commenter !

cartegold, Aujourd'hui à 09:12

Bonjour à tous ! Un nouveau sondage, une PDM et un jeu de mots vous attendent sur Samantha Who ? A très vite !

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site