VOTE | 194 fans

#510 : Cauchemars

 

 

~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~

Quand Spike rencontre un homme qui prétend se nommer Doyle et lui avoir rendu son corps, il ne se doute pas qu'il s'agit en fait de Lindsey McDonald. Ce dernier parvient à convaincre le vampire qu'il est celui dont parle la prophétie Shanshu : le nouveau champion choisi par les Puissances Supérieures.
Pendant ce temps, Angel est victime d'hallucinations provoquées par Eve, dans lesquelles il voit ses amis se détourner de lui au profit de Spike.

~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~

Captures de l'épisode disponibles

Popularité


3.6 - 5 votes

Titre VO
Soul Purpose

Titre VF
Cauchemars

Première diffusion
20.01.2004

Première diffusion en France
28.01.2005

Plus de détails

Réalisation: David Boreanaz

Scénario: Brent Fletcher

Guest stars:
Mercedes McNab (Harmony Kendall),
Sarah Thompson (Eve),
Christian Kane (Lindsey McDonald).

~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~

A mysterious stranger approaches Spike claiming responsibility for recorporealizing him in a mission to guide Spike in supplanting Angel as the new vampire champion. Meanwhile, Angel is racked by intense fever dreams and hallucinations of his worst fears intensifying his worries that he will lose authority to Spike.

~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~

°°° Angel est au sol, il retire un pieu de son corps. Il voit Spike, tenant la coupe. Spike dit qu'il a gagné, que lui a perdu. Tout ce qu'il a fait, toutes les vies qu'il a sauvées, n'ont servi à rien, car la coupe lui était destiné... à lui. Il la boit. Spike est pris dans un halo de lumière tandis qu'Angel disparait en poussière. °°°

Chez Wolfram&Hart, Angel se réveille dans son bureau. Dans un bar, Spike finit un verre, un homme dépose un nouveau verre à sa table, c'est Lindsey. Spike lui dit de dégager, Lindsey lui demande s'il a reçu du courrier intéressant dernièrement. Spike dit que c'est donc lui, qui est responsable de son retour, de l'amulette. Lindsey lui dit qu'il ne sait rien, il a simplement fait ce qu'ILS lui avaient demandé de faire, le ramener à la vie. Lindsey dit qu'il avait sa propre vie avant qu'il recoive des visions. Il voit des gens en danger, il lui faut un champion. Spike lui dit de s'adresser à Angel. Il répond qu'Angel n'est plus dans le jeu. Il a eu une vision d'une jeune fille en danger, Spike doit décider s'il veut l'aider.

Dans une ruelle, Spike débarrasse la jeune fille d'un vampire. Elle le remercie. Lindsey, dit qu'il y a beaucoup de personnes à sauver. Spike dit qu'il n'a pas besoin de lui, qu'il a sauvé beaucoup de personnes avant. Lindsey lui dit qu'il a fait ça un temps, juste pour impressionner une "fille"!

°°° W&H, Angel dit qu'il est fatigué et va chez lui. Il se dirige vers son lit quand Wes arrive. Angel dit qu'il croit être malade, Wes le rassure, les vampires ne sont jamais malade...et lui plante un pieu. °°°

Angel se réveille désorienté. Pendant ce temps, Spike sauve des gens dans les rues sombres, disant qu'il est le héros.

°°° Angel dort sur son lit. Il se réveille pour voir Fred arriver. Muni d'un scalpel, elle lui ouvre le thorax et plonge la main dedans pour en sortir certains organes. Fred sort une petite pierre et dit que c'est son coeur, qu'il n'a rien de mauvais en lui, juste qu'il est vide. °°°

Lindsey offre un petit appartement à Spike. Il lui dit que c'est l'endroit idéal pour être un"'héros", au contraire de W&H.

°°° Dans son appartement, Angel se rêveille pour voir à coté de lui, dans son propre lit, Spike en train de faire l'amour à Buffy. Il sort alors de son lit. Il arrive dans le hall et dit à Fred qu'il se sent mieux. Gunn leur dit de se dépécher, ils vont rater quelque chose. Dans le bureau d'Angel, tout le monde regarde par la fenêtre: Los Angeles est en flammes ! Angel dit qu'il doit faire quelque chose mais les autres lui disent que Spike s'en occupe. Lorne lui dit qu'il a une tache sur sa chemise, Angel se penche et la voit. °°°

En fait , Angel dort toujours dans son appartement, avec un démon, sorte de sangsue, collé sur son ventre. Le cauchemar continue...

°°° Dans le bureau d'Angel, Fred tient un gateau avec Spike écrit, tout le monde chante pour lui. Arrive une fée qui rend son humanité à Spike tandis qu'Angel s'éloigne en poussant le charriot du courrier. °°°

Chez Spike arrivent Gunn et Wesley. Spike dit que Wolfram&Hart est pourri de l'intérieur et de l'extérieur, c'est un endroit mauvais qui les a tous changé.

°°° Angel se réveille, Lorne joue du piano à coté de lui. Angel dit qu'il est perdu et ne sait plus quoi faire. Eve apparaît, Lorne dit encore à Angel qu'il a quelque chose sur sa chemise, Angel arrive à voir le parasite sur son ventre. °°°

Il l'attrape et cette fois se réveille réellement pour le broyer entre ses mains. Eve est dans la chambre avec une boîte. Elle l'ouvre et une énorme sangsue en sort. Angel mal en point, rampe et essaie d'atteindre le téléphone. La sangsue le rattrape et le pique.

°°° Alors, il se voit au milieu d'un champ en plein jour. Son gang arrive lui disant qu'il est bien là, qu'il peut rester ici, ils s'occupent de tout.°°°

Soudain, Spike pénètre dans la chambre et arrache la sangsue du corps d'Angel pour la tuer. Angel se réveille, voit que Spike l'a sauvé. Plus tard, Angel dit à Eve que c'est elle qui a amené l'énorme sangsue. Eve lui dit que c'est dans ses cauchemars, qu'elle n'a rien avoir avec tout ça et qu'il devrait peut être mieu xchercher, risquant de ne pas aimer ce qu'il va trouver.

Prologue :

Angel est couché sur le sol de la scène sombre, toussant, crachant du sang. Il halète alors qu'il enlève le pieu de son épaule. Finalement, en grognant douloureusement, Angel roule et s'assoie, regardant Spike, qui se tient devant le piédestal éclairé en fixant la coupe dorée. Spike saisit la tasse.

Angel : Spike...Spike, attend. C'est pas un prix que tu tiens.C'est pas un trophée. C'est un fardeau. C'est une cr -

Spike : Blablabla. Laisse tomber, héros. J'ai gagné, tu as perdu, et ton discours ne changera rien de tout ça.

Angel : C'est pas ton destin. C'est le mien.

Spike (se tourne pour faire face à Angel, tenant toujours la tasse) : Tu ne peux toujours pas l'accepter ? C'est vraiment pathétique. Toute ta vie a été un mensonge. Tout ce que tu as fait - les vies que tu as sauvées, les rêves de rédemption - toute cette douleur...tout ça pour rien. Parce que ça...(regarde la tasse) ne t'était jamais destiné. Santé. (boit la tasse)

Angel : Non.

Spike boit profondément la tasse alors qu'une chaude lumière brille au dessus de lui. En finissant de boire, Spike respire vivement, redressant son corps et laissant la tasse lui tomber des mains. La tasse fait un bruit métallique en tombant par terre et roule à ses pieds. Angel observe d'une expression douloureuse Spike se dorer à la lumière. Quand la lumière disparaît, Angel commence à grogner, haletant, et hurlant douloureusement alors que son visage se désintègre, se transformant en un néant rougeoyant.

INT. BUREAU D'ANGEL - NUIT

Angel se réveille en sursautant, haletant et ayant des sueurs froides. Il regarde autour de lui, réalisant qu'il est assis dans sa chaise de bureau à Wolfram & Hart.

INT. CLUB DE STRIP-TEASE - NUIT

Spike est assis seul dans le "Peppermint Stick", un club de strip-tease. Il est à une table à côté de la scène, regardant sans intérêt la fille blonde danser autour d'un poteau alors qu'il boit son whisky. Alors que Spike finit son verre, il pose le verre sur la table et fouille dans son pantalon pour chercher de l'argent pour s'en payer un autre. Mais avant qu'il puisse commander, quelqu'un pose un verre tout frais sur sa table. Spike lève les yeux pour voir l'homme (le même homme avec qui Eve parlait à la fin de "Destiny") se tenant devant sa table, fixant Spike et souriant.

NOTE : Cet homme au club est le portrait craché de Lindsey Mc Donald des saisons 1 & 2 d'Angel, mais il ne s'est pas encore identifié ainsi. Ce script va alors identifier les personnages sur ce qu'ils prétendent être ou à qui ils font penser aux personnages de l'épisode.

Spike (lève les yeux vers l'homme) : Ahh. (renifle) Euh, ouais, merci...mais t'es pas vraiment mon type, Mary. Alors soit un bon type et fout le camp. (éloigne le verre de l'homme, pose son argent sur la table) (l'homme continue de regarder Spike sans partir) Qu'est-ce que tu regardes ?

Homme au club : Un mec comme toi, passant son temps dans un club de strip pourri en ville. Ça ressemble à quelqu'un qui se sent un peu perdu.

Spike : C'est vrai ? C'est marrant, je pensais savoir exactement où j'étais. (montre la pancarte au dessus de la scène) Cet endroit s'appelle le Peppermint Stick. (montre la danseuse) La prima ballerina là-bas, c'est Sunshine. Quoique je suis assez certain que c'est pas son vrai nom.

Homme au club : Tu sais...on devrait vraiment parler.

Spike (soupire) : Tu sais quoi ? Franchement non. (se lève) Je sais pas ce que tu vends, mais tu ferais mieux de colporter tes trucs ailleurs si tu sais ce qui serait bon pour toi. (se tourne pour s'éloigner)

Homme au club : Hey, Spike...(Spike s'arrête de marcher) tu as reçu du courrier intéressant récemment ?

Spike (se tourne pour faire face à l'homme) : Bon sang, qui t'es toi ?

Homme au club (s'assoie à la table) : Ton nouveau meilleur ami.

Fondu en noir

Générique

ACTE I

Résumé. L'homme au club parlant à Spike vient juste de révéler une liaison avec le passé récent de Spike.

Spike : Toi ?! Tu dis que tu es responsable de mon retour ? (va vers l'homme) Tu as envoyé ce paquet avec le truc défantomatiseur.

Homme au club : Et ?

Spike : L'amulette. (l'homme pointe un doigt vers Spike, voulant dire "bingo") Tu as envoyé ce truc à Wolfram & Hart.

Homme au club : Hey, on pouvait pas laisser ton esprit enfermé dans une babiole au fond de la bouche de l'enfer, non ?

Spike : Et c'est qui "on" ?

Homme au club : Allez, Spike. Tu dois savoir qu'il y a plein de gens là-dehors qui s'intéressent à toi. (commence à boire son verre) Fortement intéressés, on pourrait dire -

Spike (saisit rageusement le col de l'homme, lui faisant tomber son verre de la main et se briser au sol) : J'en ai marre des énigmes, macho. Je veux savoir qui...(regarde les symboles tatoués sur l'avant bras de l'homme) ...ou ce que tu es...ce que tu veux, et à quelle vitesse je peux casser ton bras avant que tu répondes.

Homme au club / Doyle : Tu peux m'appeler Doyle. (ils se fixent) Mais ce n'est pas ce que je veux...c'est ce que tu veux. (Spike lâche le bras de l'homme; l'homme grogne) Tu as de nouveau ta vie. Qu'est-ce que tu vas en faire ?

INT. HALL DE WOLFRAM & HART - NUIT

Wes et Gunn ont une vive discussion alors qu'ils marchent dans le couloir vers le hall.

Wes : Je dis qu'on fait un essai préventif. On le supprime avant que lui et ses adeptes deviennent clandestins.

Gunn : Un assassinat ?

Wes : On parle d'un sorcier mauvais. Plus on attend, plus il deviendra puissant.

Ils vont vers le bureau d'Harmony, se disputant encore.

Gunn : Je ne prévois pas d'attendre.

Wes : Vraiment ? Quel est ton plan ?

Gunn : On ouvre une boîte de Machiavelli dans sa gueule.

Harmony (lève les yeux au ciel) : C'est Matchabelli, Einstein, et ça se fait pas en boîte.

Gunn : Il est là-dedans ?

Harmony : Qui est là-dedans ?

Wes et Gunn lèvent tous les deux les yeux au ciel, puis vont vers le bureau d'Angel.

INT. BUREAU D'ANGEL - NUIT

La porte s'ouvre, et Wes et Gunn entrent dans le bureau d'Angel en se disputant encore. Angel est assis à son bureau, ayant l'air confus à cette vue.

Wes : Ce que tu proposes pourrait prendre des semaines. On ne peut pas permettre un tel délai.

Gunn : 48 heures, maximum. Il y a au moins 2 initiés à ce cercle interne qui sauteraient sur l'occasion de le renverser.

Wes : Tu ignores les mérites tactiques de mon scénario d'assassinat.

Angel : Les gars -

Gunn : Hey, dans mon plan, il se réveille toujours mort par jeudi.

Angel : Les gars ! (Wes et Gunn arrêtent de se disputer et regardent Angel) Le C.E.O est là, dans l'ombre.

Wes : Désolé, Angel. (tend un dossier à Angel) Lucien Drake. C'est un sorcier.

Gunn : Un mauvais sorcier et un leader de culte. Il a plus d'une centaine d'adeptes. On est sûrs qu'ils vendent presque tous leurs enfants à la rivière Haver en échange de trucs démoniaques.

Wes : Encore un groupe religieux en marge qui stocke des armes, mais dans ce cas, les armes sont de la magie noire de la plus dangereuse variété.

Angel (soupire) : Et vous voulez que Wolfram & Hart les arrête.

Gunn : Pas vraiment arrêter mais...(regarde Wes)

Wes (regarde Gunn) : ...mais plutôt rediriger leurs énergies.

Gunn : Tu vois, un culte si grand a des alliances, des liaisons. Si on les confronte directement, ça pourrait être vraiment mauvais pour les affaires.

Wes : Mais si on élimine leur leader sans se faire remarquer...

Gunn : ...alors ils passeraient le prochain cycle à se battre entre eux pour déchiqueter le nouvel ordre.

Angel (feuillette le dossier) : Uh-huh...Alors on fait ça parce que c'est juste...ou parce que c'est rentable ?

Gunn : Euh, eh bien, un peu des deux en fait.

Wes : Oui, bizarrement, encore une fois on s'est retrouvés dans une zone de -

Angel : Ne...

Wes : - flou.

Angel : ...dis pas ça ! (élève la voix avec frustration) Est-ce qu'on pourrait passer rien qu'une journée sans dire ça ? (soupire, frotte son front) Ok. Explique moi de nouveau ça.

INT. CLUB DE STRIP-TEASE - NUIT

Spike, qui était assis à la table avec Doyle, se lève.

Spike : J'en ai assez entendu. (va vers la sortie)

Doyle (se lève, suit Spike) : Tu ne veux même pas savoir pourquoi tu es revenu à L.A ? Tu détestes cette ville. Il doit y avoir une raison, non ?

Spike : Tu parles beaucoup pour quelqu'un qui ne dit rien.

Doyle (met sa main sur l'épaule de Spike pour l'arrêter) : Tu as un destin -

Spike (se tourne vers Doyle, mettant sa main à sa gorge, le poussant violement contre le mur) : Comme le destin qui était supposé être au pied d'une tasse de néant perpétuel ?

Doyle : Quoi ? (Spike fracasse de nouveau Doyle contre le mur) Unh !

Spike : Toi qui sait tellement de moi, tu dois savoir que je deviens vraiment violent quand on joue avec moi. C'était toi qui nous a envoyé Angel et moi à cette chasse à l'oie sauvage.

Doyle : Je n'en sais rien ! (halète alors que Spike le relâche brutalement) Je fais juste ce qu'ils me disent. (s'éloigne du mur, se balade)

Spike : Ils ?

Doyle (pointe vers le ciel) : Ils ! (pointe vers le sol) Eux ! (fait signe vers Spike) Qui t'ont ramenés. Ecoute, je suis juste un gars. Je suis personne. Un zonard. Je faisais mon propre business, et puis un jour - (pompe ses poings) Wham ! J'ai commencé à avoir ces visions.

Spike : Des visions ?

Doyle (doucement) : Ouais, comme des images cérébrales, mais elles font mal. Comme quand tu manges de la glace trop vite. Tu commences à voir des gens à problèmes...(baisse les yeux, puis regarde Spike) ...qui ont besoin d'un champion.

Spike : Hey, tu aboies chez le mauvais vampire. C'est le truc d'Angel.

Doyle : Angel n'est plus dans le tableau. D'accord ? Il travaille de l'autre côté de la piste. Personne n'est dehors pour aider les personnes qui ont vraiment besoin d'aide.

Spike : Quoi, alors je suis supposé sursauter tous les soirs pour avoir une vision de quelqu'un en terrible péril ?

Doyle : Pourquoi tu crois qu'on a cette conversation ? J'avais un droit avant que je vienne ici. Tu n'as pas à me croire, mais si une jeune fille se fait tuer ce soir et que tu n'as pas levé le petit doigt pour l'aider, pose toi la question...est-ce que tu peux vivre avec ça ?

EXT. ALLEE SOMBRE - NUIT

Un vampire attaque une fille dans une allée sombre, l'épinglant contre le mur. Il se penche au dessus du cou de la fille.

Fille (hurlant) : Aaaah !

Spike (arrive derrière le vampire) : Bonsoir.

Vampire (tourne la tête, grogne sur Spike) : Perd toi !

Spike : Je le suis déjà, en quelque sorte.

Vampire : Quoi ?

Fille : Aidez moi !

Vampire : Je crois pas que tu m'as entendu.

La fille gémit et sanglote alors que le vampire l'entoure. Spike continue de les approcher, et le vampire jette brutalement la fille par terre.

Vampire : Barre toi.

Spike : Je peux pas.

Vampire : Tu viens juste de faire la plus grosse erreur de ta vie -

Spike frappe le vampire au visage, puis l'envoie dans un porche en bois sur le côté de l'allée, faisant éclater la rambarde. Spike pousse le vampire sur les échardes, le changeant en poussière.

Fille (se lève, incrédule) : Merci ! Merci ! Cette chose allait me tuer !

Spike : Eh bien, qu'est-ce que vous espériez ? Dehors toute seule dans ces environs ? J'avais à moitié envie de vous tuer moi aussi, espèce d'idiote.

Fille : Quoi ?!

Spike : Je veux dire, honnêtement, c'est quoi ces talons usés comme ça dans une allée sombre ? Vous faites deux pas et vous vous cassez la cheville.

Fille : J'essayais juste de rentrer chez moi.

Spike (la pousse par l'épaule, l'amenant vers une rue éclairée) : Eh bien, prenez un taxi, espèce d'abruti. (l'appelant alors qu'elle s'éloigne) Et en passant, si un étranger vous offre un bonbon, ne rentrez pas dans la camionnette ! (dans sa barbe) Stupide chienne.

Doyle (assis sur un escalier de secours à proximité) : Tu me crois maintenant ?

Spike : Quoi, ta vision de victime ? Je t'en prie. Tu peux pas jeter une pierre dans cette ville sans toucher une bimbo à problème.

Doyle (descend l'escalier de secours vers Spike) : Un gars solide, hein ? Joli travail, au fait, de tuer ce vampire.

Spike (regardant autour de lui, pas impressionné) : Oh, ouais. Une bataille épique. Ma plus belle heure.

Doyle : Tu as sauvé la vie d'une fille. C'est pas la peine de rire. Quoique tu pourrais essayer d'être un peu plus gentil la prochaine fois. Tu l'as presque fait pleurer.

Spike : La prochaine fois ?

Doyle : Eh bien, c'est à toi de voir. Beaucoup d'autres personnes ont besoin d'être sauvées.

Spike : Flash info, l'étincelle : J'ai pas besoin de ton aide. Je sauvais des gens longtemps avant que tu te montres.

Doyle : Pas comme ça. Tu viens d'aider une personne alors qu'il n'y avait rien à y gagner. Ce n'est pas comme le Spike que je connais.

Spike : Oh, c'est vrai ? Et c'est quoi ce Spike ?

Doyle : Le Spike qui sort seulement pour lui-même. Celui qui fait de bons actes pour impressionner...les femmes.

Spike (rageusement) : Tu ferais mieux de faire gaffe à ce que -

Doyle : Je dis juste. Tu as bien agit. D'après ce que j'ai entendu Angel n'avait pas sauvé la fille à sa première mission.

Spike : Qu'est-ce qu'Angel a à voir avec ça ?

Doyle : Eh bien...rien. Plus maintenant.

INT. BUREAU D'ANGEL - NUIT

Wes et Gunn se disputent toujours pendant qu'Angel regarde de derrière son bureau. Fred entre dans le bureau en portant une chemise à dossiers.

Gunn : Je sais comment pensent ces gens, Wes !

Wes : Et je sais ce qu'on a dans notre arsenal, Charles !

Fred : Les gars, je peux vous entendre jusque dans le hall. (passe entre eux pour tendre le dossier à Angel) Les rapports de labo de la semaine, Angel.

Wes : Fred, le satellite de Wolfram & Hart n'a-t-il pas une capacité mortelle ?

Fred : Quoi ?

Wes : Je veux dire, on ne pourrait pas éliminer une cible des airs, indétectable ?

Fred : Eh bien, on a effectivement un canon à micro-ondes à portée orbitale là-haut. Il focalise les signaux de communications du satellite dans un faisceau précis. Il peut élever la température de la zone ciblée de 1000 degrés en moins de 5 secondes. Alors, ouais, en théorie, on pourrait. Seulement, si on fait ce genre de chose. (à Angel) On fait ce genre de choses ?

Vue sur Angel. Le son des autres en train de se disputer se change en faibles bruits alors qu'Angel se perd dans des pensées troubles.

Wes : Ça pourrait être la meilleure chose à faire.

Gunn : Tu crois que personne ne nous remarquera en train de tirer un rayon mortel de science-fiction de l'espace ?

Fred : Eh bien, en fait, le faisceau se lit comme des ondes de téléphone portable sur la plupart des équipements scannant l'atmosphère.

Angel : Tuons les tous.

Tout le monde regarde Angel.

Fred : Quoi ?

Angel : Les sorciers, les adeptes - ils sont tous mauvais. Ils vendent leurs enfants pour le diable. Faisons les tous disparaître. On a la puissance de faire ça, non ?

Wes : Oui, mais, Angel -

Angel (se lève, en frénésie) : Pourquoi pas ? Retournons aux bases : le Bien contre le Mal. On tue les monstres où on les trouve.

Gunn : On doit y aller doucement là, Angel. On ne peut pas permettre de - Tu vas bien ?

Angel (soupire, se frotte la tête) : Je suis juste...fatigué. Gunn, fais une réunion avec ton meilleur Judas. Touche le, mais ne te découvre pas. Un soupçon de sa part pourrait faire passer le mot à Drake, on fera avec le plan de Wes.

Fred : Tu es sûr que ça va ?

Gunn : T'as pas l'air bien.

Angel : Ouais, j'ai, euh, juste...besoin de me reposer un peu.

Fred : Va te reposer. Et dors peut-être jusqu'à demain.

Angel : Non, vos emplois du temps sont trop chargés.

Wes : On peut s'en occuper.

Gunn : Ouais, si un tremblement de terre se prépare, on sait où te trouver.

Angel va dans son ascenseur personnel en respirant laborieusement.

INT. APPARTEMENT D'ANGEL - NUIT

Angel sort de son ascenseur dans son appartement sombre. Les portes de l'ascenseur se ferment derrière lui.

Wes : Angel...

Angel s'arrête à mi-chemin, ne sachant pas quelqu'un d'autre était là.

Angel (se tourne pour regarder Wes, qui vient vers lui) : Hey, Wes.

Wes : Tu tiens à peine debout. Viens là. (entraîne Angel vers le canapé)

Angel (grogne) : Je, euh, je crois...je - je crois que je suis malade.

Wes : Les vampires ne deviennent pas malades.

Angel (grognant alors qu'il s'assoie sur le canapé) : Je me sens pas bien.

Wes : Eh bien, c'est compréhensible. Tu as beaucoup de choses dans ta tête. Ça doit être dur de s'adapter à la nouvelle situation.

Angel (confus) : Situation ?

Wes : En arriver finalement aux poings en sachant...que tu es hors de propos.

Angel : Quoi ?

Wes : C'est difficile à admettre, je sais. Mais les choses auraient pu être pires. L'arrivée de Spike est en fait assez fortuite. (sortant un pieu de sa manche) Il rendra tout ça beaucoup plus facile.

Angel : Que - quoi ? Qu'est-ce que tu - (Wes embroche Angel dans la poitrine, Angel hurle) Aah !

INT. APPARTEMENT D'ANGEL - NUIT

Angel se réveille dans son appartement, assis au bord de son lit, haletant. Il n'était pas embroché, et personne n'est dans sa chambre.

Fondu en noir

ACTE II

EXT. ALLEE SOMBRE - NUIT

Un homme et une femme se recroquevillent derrière une voiture alors qu'un combat prend place dans l'allée devant eux. Spike se bat avec deux vampires dans l'allée. Ils se donnent des coups de poings et de pieds. La scène est filmée en temps réel, mais certains des mouvement sont montrés au ralenti : le manteau de Spike flottant autour de lui alors qu'il envoie voler un vampire sur une voiture; Spike s'accroupit pour balayer les chevilles de l'autre vampire, lui faisant perdre l'équilibre et tomber par terre. Spike se lève, attendant que les deux vampires lui foncent de nouveau dessus. Il y a un clic quand les bras de Spike se raidissent. Les vampires courent vers Spike, qui tend les bras, révélant qu'il a des pieux armés cachés dans ses poignets. Les vampires courent dans les pieux, disparaissant en hurlant. Après que la poussière se soit éclaircit, Spike admire les gadgets sur ses poignets. Puis il lève les yeux vers le couple toujours accroupit derrière la voiture.

Spike : Ça va aller. Vous êtes en sécurité maintenant.

L'homme et la femme se lèvent.

Homme : C'était quoi ces choses ?

Spike : Vous feriez mieux de ne pas savoir, croyez moi. (se tourne pour s'éloigner)

Femme : Attendez. Qui êtes vous ?

Spike (sans se tourner, s'arrête un peu, puis doucement) : Je suis le héros.

INT. HALL DE WOLFRAM & HART - JOUR

Le lendemain matin, Wes va vers le bureau d'Harmony en tenant une enveloppe.

Wes : Harmony, j'ai besoin que tu envoie ça à la comptabilité. Dis leur que c'est à propos de la situation du sorcier.

Harmony : Je ne suis pas autorisée à parler à la comptabilité sans l'accord d'Angel. J'ai accidentellement autorisé quelques souscriptions pour le bain-du-mois. Par accident.

Wes (tend l'enveloppe à Harmony) : Donne leur mon code d'autorisation. Fais leur faire un contrôle, envoie le immédiatement.

Eve (sort de l'ascenseur en tenant un fragment de pierre) : Voilà l'esprit - résoudre des problèmes en leur jetant de l'argent dessus. Tu commences à avoir la main avec ce boulot.

Wes : Je peux t'aider en quelque chose, Eve ?

Eve : Je cherche le grand homme.

Wes : Il est indisposé pour l'instant. Qu'est-ce que je peux faire pour toi ?

Eve : Ouais, désolé, mais je dois aller directement chez Angel pour ça.

Wes : Peu importe ce que tu as là, Angel va quand même me le donner de toute façon, alors tu ferais autant de me le donner maintenant.

Eve (hoche la tête) : C'est assez juste. (tend le fragment de relique à Wes, qui le regarde) Les partenaires seniors sont vraiment intéressés par ça. Je ne sais pas ce que c'est, honnêtement, et j'ai eu l'impression qu'eux non plus. Mais ils doivent suspecter que c'est puissant parce qu'ils font tout leur possible pour trouver le plus petit indice.

Wes : On fera de notre mieux.

Eve : Ça va sans dire, mais -

Wes : Je te donnerais une réponse aussi vite que possible.

Eve (sourit grandement) : Ça c'est mon garçon. (sort)

Harmony (murmure à Wes) : S'il y a une affaire avec les Partenaires Seniors, je dois immédiatement le dire à Angel.

Wes : Je m'occuperais de ça, Harmony.

Harmony : Et aussi, dès que quelque chose arrive avec des runes dessus, je suis supposée le dire immédiatement à Angel...et ne pas essayer de lire les runes moi-même...parce que ça pourrait causer un incendie.

Wes : Dès qu'on aura des réponses, on le mettra au courant. Jusqu'à là, je pense qu'Angel mérite un peu de calme et de repos.

INT. CHAMBRE D'ANGEL - JOUR

Angel dort dans son lit, grognant fiévreusement.

Fred : Angel. (va dans sa chambre, le regarde nerveusement) Tu as l'air terrible.

Angel : Fred. Je crois que quelque chose ne va pas.

Fred : Ok. Ok, ne t'inquiète pas. Je sais quoi faire. (se détourne, puis se retourne avec un gant chirurgical à sa main, le faisant claquer) Jetons un oeil sous le chapeau.

INT. CHAMBRE D'ANGEL / LABO DE FRED - JOUR

La scène a changée. Même si Angel est toujours dans son lit, le lit semble se trouver dans le labo scientifique de Fred. Elle porte maintenant sa veste de labo.

Angel : Quoi ? Fred ? (Fred fait claquer un autre gant chirurgical à son autre main, Angel regarde autour de lui, paniqué) Qu'est-ce que tu fais ?

Fred (va de l'autre côté du lit d'Angel, saisit un scalpel sur un plateau) : Ça va aller.

Angel (halète nerveusement alors que Fred lui enlève sa chemise) Je t'en prie...ah ! (Fred touche la poitrine d'Angel avec son scalpel, le coupant) Ah ! Aah ! (il halète alors que sa poitrine s'ouvre) Aah !

Fred : Hmm. Voilà. C'était pas si méchant, non ? Ok. Sortons tout ça.

Angel : S'il te plait, arrête.

Fred (sort un organe interne) : Voilà ton foie. (le jette dans le seau; sort deux autres organes internes) Oh, voilà tes reins. (les jette dans le seau; regarde dans sa poitrine) Oh, ne t'inquiète pas. Tu es un vampire. T'as pas besoin de ces trucs de toute façon. On aurait sûrement dû les enlever il y a longtemps. (remarque quelque chose à l'intérieur d'Angel) Oop. (fouille plus profondément dans le torse d'Angel, le faisant grogner d'inconfort) Ah ! (sort une noix dans sa coquille) Voilà ton coeur. (le regarde de près, puis rigole) Hey ! Qu'est-ce que tu croyais ? C'est une petite noix desséchée. (la montre à Angel, puis jette la noix dans le seau) Ça se passe bien. Voyons voir...(Fred fouille plus loin dans Angel, le faisant grogner de douleur) Oop. (sort un long fil de perles du corps d'Angel, met le collier autour de son cou, continue à chercher pendant qu'Angel grogne; inspecte quelque chose de petit et de noir qu'elle a sorti de son corps) Des raisins. (mange un des raisins) Unh ! (sort une pièce de métal du torse d'Angel - c'est une plaque de licence mexicaine bleue de 1978/79 avec des lettres jaunes "HUZ 332") Hmm. Ça vient du ruisseau du golfe, hein ? (jette la plaque de licence par dessus son épaule, et elle atterrit par terre en cliquetant; elle fouille de nouveau dans le corps d'Angel) Oh. (fouille plus profondément dans Angel, le faisant tressaillir) Accroche toi. Oh. (alors qu'Angel halète, Fred sort un aquarium rond à moitié rempli d'eau; en regardant de plus près elle voit un poisson doré dans l'aquarium) Voilà ton âme ! (remarque que le poisson est mort) Ooh. On va devoir nettoyer ça. Unh. (se tourne, tend l'aquarium à un homme en costume d'ours qui se tient derrière elle) Merci, ours. (se retourne vers Angel, soupire) Huh !

Angel (nerveusement) : Qu'est-ce qui ne va pas ?

Fred : Rien. Je n'arrive pas à trouver quelque chose qui cloche avec toi. Je veux dire...(se penche pour regarde de nouveau son torse) ...sauf que tu es vide. Il ne reste plus rien. Juste une coquille. (met son oreille contre son torse) Je crois que je peux entendre l'océan là-dedans. (appelle dans le torse, faisant écho) Hé ho ? Hé ho !

Retour à l'appartement d'Angel pour voir qu'Angel est toujours dans son appartement, dans son lit, le torse non coupé, grognant fiévreusement.

INT. BUREAU DE WES - JOUR

Wes montre le fragment de relique qu'Eve lui a donné à Fred.

Wes : Elle n'a rien dit de plus, sauf que ça devait être fait aussi vite que possible.

Gunn (toque à la porte, entre) : Vous allez vouloir voir ça. (tend des papiers à Wes) J'ai reçu des rapports à propos d'un défenseur qui rôdait dans les rues hier soir. Un vampire, apparemment.

Wes (va s'asseoir à son bureau) : Angel n'a pas quitté son appartement. (lit le rapport) "Le défenseur aurait tué 2 vampires à la station essence, puis a demandé aux femmes qu'il a sauvé si elles, je cite, aimeraient boire un verre et écouter des disques des Sex Pistols avec lui."

Fred : Est-ce qu'on est sûrs qu'Angel est juste fatigué et pas, hum...fou ?

Gunn : Lit la description.

Wes : "De taille moyenne, un manteau de cuir noir...des cheveux blonds platine."

Fred et Gunn se regardent et soupirent.

INT. APPARTEMENT AU SOUS-SOL - JOUR

Doyle va dans l'appartement au sous-sol. Spike attend à la porte.

Spike (soupire) : Tu dois m'inviter à entrer.

Doyle : C'est pas chez moi. C'est chez toi. (entre, regarde autour de lui; Spike le suit) L'immeuble est calme. Les fenêtres ne projettent pas la lumière directe du soleil. Tu as une entrée vers les égouts pour tes voyages dans la journée.

Spike : Quoi, pas le cable ?

Doyle (rigole) : Tu as l'eau, l'électricité, le chauffage - les trucs de base. Même un magasin coréen au coin. Ouvert toute la nuit.

Spike : Ecoute - j'apprécie ce que tu as fait pour moi, m'avoir rendu corporel et tout ça, mais j'ai pas envie que tu t'occupes de moi. (va vers la porte)

Doyle : Oh. Tu as un autre endroit où vivre ? Je veux dire, un homme comme toi doit avoir de l'argent caché quelque part. Tu trouveras bientôt quelque chose. (Spike s'arrête, le regarde) Je t'offre un endroit où accrocher ton chapeau. Ou...ton manteau. Tu pourrais dire merci.

Spike : Génial. Un autre fichu sous-sol. (retourne à l'intérieur)

Doyle : Tu veux le réconfort de créatures ? Tu peux aller à Wolfram & Hart. Cet endroit à tout ce dont tu as besoin pour être un héros. Le boulot demande un peu...d'existence spartiate.

Spike (montre un lit démodé) : T'appelles ça un lit ?

Doyle : Eh bien, c'est pas comme si tu allais le partager avec quelqu'un dans pas longtemps.

INT. CHAMBRE D'ANGEL - JOUR

Angel halète dans son lit, toujours fiévreux, quand il entend d'autres personnes haletant et grognant dans son lit. Il se tourne pour voir Spike à côté de lui, nu, couché au dessus d'une femme blonde, frottant leurs corps ensemble rythmiquement.

Angel : Spike ? (essaye de les regarder)

Spike (à Angel) : Calme moi, mon pote. T'as quelque chose sur ta chemise là.

Buffy (son visage caché) : Chaque fois que je dis le mot bal, tu deviens ronchon.

Angel (se penche pour la regarder) : Buffy ?

Spike (à Angel) : Ça sera plus long maintenant.

Angel : Tu emmènes Buffy au bal ?

Buffy (son visage caché) : Tu peux dire sauter le flingue ? Je tue mon poisson doré.

Angel : Je pensais qu'on allait -

Spike (à Angel) : Shh. Ça peut pas être un marathonien avec toutes tes pleurnicheries.

Angel fixe Spike et Buffy ensemble avec une expression de "poupée blessée."

INT. CHAMBRE D'ANGEL - JOUR

Angel se réveille dans son lit en sursautant. Il est seul et roule sur lui-même en soupirant de soulagement. Il s'assoie, mettant ses pieds par terre.

INT. HALL DE WOLFRAM & HART - JOUR

Angel sort de l'ascenseur dans le hall en portant la même chemise qu'il portait le jour d'avant. Fred va vers lui.

Fred : Hey ! Regardez qui va là. Comment tu vas ?

Angel : Mieux. Merci.

Fred : Euh...(rit) Angel...(regarde ses pieds)

Angel (regarde ses pieds, réalise qu'ils sont nus; regarde Fred) : Oh, je...

Fred (rit) : Ça me prend aussi quelques jours pour retourner à mon train normal. Hum...tu devrais mettre une chemise propre aussi.

Gunn (cours vers eux, excité) : Hey, les gars. Venez. Vous allez manquer ça.

Fred suit Gunn au stand "Rafraîchissements" à l'endroit où devrait être le bureau d'Harmony, où il y a du pop-corn et des boissons.

Angel : Manquer quoi ?

Fred et Gunn vont dans le bureau d'Angel. Angel les suit.

INT. BUREAU D'ANGEL - JOUR

Angel va dans son bureau sombre pour voir son équipe et les autres du bureau regardant par les fenêtres.

Angel : Qu'est-ce que tout le monde - (regarde autour de lui, réalisant qu'ils regardent Los Angeles rougeoyante) Oh, mon dieu. (va vers les fenêtres)

Lorne : Hey...là-devant !

Harmony : Ouais, Angel. Tu bloques l'apocalypse.

Angel : Je dois faire quelque chose. Je dois sortir d'ici !

Wes : Ne t'inquiète pas. Spike va se charger de ça.

Gunn : Tu devrais retourner au lit.

Lorne : Ou au moins mettre des vêtements propres. Tu as un peu quelque chose sur ta chemise là, bébé.

Angel baisse les yeux vers un pieu sanguinolent sortant de son coeur.

INT. CHAMBRE D'ANGEL - JOUR

Pendant qu'Angel rêve, on voit sur son torse une créature bleue, gluante et brillante se nourrissant d'Angel au même endroit sur son torse où le pieu était dans son rêve.

Fondu en noir

INT. HALL DE WOLFRAM & HART - JOUR

Fred tient un gâteau qui est décoré avec une scène de L.A en feu, avec les mots "Continue comme ça Spike !" écrit en rouge au dessus des immeubles. Tout le gang chante joyeusement.

Tous : Pour celui qui est un bon garçon agréable,
            Pour celui qui est un bon garçon agréable,
            Pour celui qui est un bon garçon agréable,
            Que personne ne peut renier !
            (applaudissant)
            Whoo !

Wes siffle dans un klaxon de fête.

Wes : Un discours !

Fred : Un discours !

Tous : Un discours, un discours, un discours, un discours !

Spike (souriant modestement) : Eh bien, c'est, euh...Merci à tout le monde. Hum...je sais pas quoi dire. (des rires autour de lui) Je suis juste un...type de classe moyenne qui rempli son destin. C'était rien, franchement.

On voit Angel dans le fond ayant l'air humble, contrastant vivement avec le comportement confident de Spike à cet instant.

Fred : Rien ? Spike, tu as vaincu l'Armageddon tout seul et changé le monde en un endroit beau et joyeux où tous nos rêves deviennent réalité. (fait signe vers la fênêtre)

Les autres derrière Fred font le même geste en même temps vers la fenêtre. Dehors, Los Angeles est peinte comme un château de conte de fée avec un ciel bleu, des vallées vertes et un soleil éclatant.

Spike : C'est magnifique, non ?

Gunn : Le paradis. Et maintenant...c'est l'heure de ta récompense.

Wes : Oui. (montre Spike avec enthousiasme) Ta récompense !

Spike : Mais je n'ai pas fait pour avoir une récompense.

Gunn : Eh bien, c'est pour ça que tu vas en avoir une.

La foule fait des oohs et des aahs alors qu'une fée bleue flotte dans la pièce vers Spike.

Wes : Après tout, quelqu'un qui a sauvé le monde de l'éternelle effusion de sang, de l'horreur, et de la misère mérite d'avoir ce qu'il a toujours voulu.

Fred : Mérite de devenir un vrai petit garçon.

Fée : Et tu le mérites. (bouge sa baguette magique au dessus de la tête de Spike, le saupoudrant de poudre de fée scintillante et dorée)

Angel regarde ça d'une déception confuse.

Spike (respire, touche son torse) : Mon coeur.  Il...(se tourne vers la foule) il bat de nouveau ! Ecoutez !

Angel touche son torse mélancoliquement.

Fred (met son oreille contre le torse de Spike) : Tu es humain, Spike ! Tu es vivant !

Gunn : Ooh ! Je veux écouter ! (met son oreille contre le torse de Spike; sourit)

Wes : Tout le monde avec Spike !

Tous : Hip, hip, houra !
            Hip, hip, houra !
            Hip, hip, houra !
            Whoo ! (applaudissements)

Angel baisse les yeux vers son torse, où il tient une main contre son coeur tranquille. Sa tenue s'est changée du style suave de patron en une chemise à manche courte - même sa cravate est trop courte. Il se tient à côté du chariot de courrier. Consigné à son sort, Angel se détourne doucement, tristement, et pousse le chariot du courrier dans le couloir.

INT. APPARTEMENT DE SPIKE - JOUR

Spike ouvre la porte de son nouvel appartement pour trouver Gunn fronçant les sourcils et Wes se tenant de l'autre côté.

Spike : Eh bien, regardez qui est venu me rendre visite - Boule et Bill. (va vers le réfrigérateur) Entrez, les gars. Échappez au froid et à l'humidité. (Wes et Gunn entrent) Je suppose que j'aurais dû m'attendre à une visite des Big Brothers de L.A tôt ou tard. (ouvre le réfrigérateur, se prend une bière) Vous en voulez une fraîche ?

Wes et Gunn portent tous les deux des costumes, ne souriant pas, mais ayant plutôt un comportement intimidant d'hommes de la Mafia alors qu'ils questionnent Spike.

Gunn : Qu'est-ce que tu prépares, Spike ?

Spike : Tu vas tout droit au but, hein ?

Gunn : Je suis juste un petit peu concerné. Tu n'appelles pas. Tu n'écris pas. (Spike ouvre sa bouteille de bière) Quel est ton aspect ? La dernière fois qu'on t'a vu, tu préparais un aller simple pour le vieux continent.

Spike : J'ai changé mes plans. J'ai changé de coeur. J'ai changé d'esprit, les gars.

Wes : On dirait que tu as été occupé. (Spike s'assoie) On reçoit des rapports d'un individu qui correspond à ta description.

Spike : Oui...c'est ce que vous faites, non ? Vous recevez des rapports. Et vous signez des chèques. Vous lisez des mémos. (fait "santé" avec sa bouteille) C'est ça le téton des sociétés. Comment vous m'avez trouvé ? (boit sa bière)

Gunn : C'était pas trop dur. On a mis quelques un de nos médiums au travail cet après-midi.

Wes : Un des avantages du téton des sociétés.

Spike : Qu'est-ce que je peux faire pour vous ? Vous avez besoin de moi pour aligner quelque chose ?

Wes : D'après ce qu'on a entendu...tu te bats du bon côté ces jours-ci.

Gunn : On pense que c'est notre territoire.

Spike (lève les sourcils) : C'est à cause de ça ? Vous êtes blessés parce que j'ai marché sur vos doigts de pieds ?

Wes : Si tu veux sauver le monde, on a les ressources pour t'aider à le faire.

Spike : Sans offense, M. Vador, mais ça me démange pas de rejoindre le côté sombre.

Gunn : C'est différent. Tu le sais. On a changé les choses.

Spike : Ecoutez...(soupire) Je l'ai dit à Angel, et je vais vous le dire. Un endroit comme ça ne change pas...pas de l'intérieur. Pas de l'extérieur. Tu signes là-bas, ça te change. Ça te met des trucs dans la tête. Ça fait tourner l'aiguille de ta boussole jusqu'à ce que tu peux plus traverser la rue sans foncer dans une vieille femme et marcher sur ses lunettes. Et c'est pas comme j'étais pas là, messieurs, comme si je vous observais pas. J'ai dû hanter ce putain d'endroit. Vous vous souvenez ? (boit sa bière)

Gunn : Les choses ne sont pas si simples, Spike. On fait une différence. On...joue juste avec de nouvelles règles.

Spike : Et alors quoi ? Vous voulez que je...mette un costume, vienne jouer avec vous ?

Wes : Quelque chose comme ça.

Spike : Je ne pense pas qu'Angel puisse être d'accord avec ça. A moins que...il ne sait pas que vous êtes ici, non ? (se moque) On évite de répondre, hein, les gars ?

Gunn : C'est pas comme ça que ça marche.

Spike (croise les bras) : Et l'aiguille de la boussole continue de tourner. Et le monde devient de plus en plus sombre.

INT. APPARTEMENT D'EVE - JOUR

Doyle est couché dans le lit en parlant à Eve, qui est assise sur lui, le chevauchant.

Doyle : Ils n'ont aucune idée de ce qui se passe, hein ? (Eve embrasse son cou) Hey...allez, bébé. (Eve s'assoie) Focalise toi. Tu es sûre que l'équipe d'Angel n'a rien vérifié sur lui ?

Eve : Je te l'ai dit. Ils sont occupés à travailler sur une sorte de relique qui a fâché les partenaires seniors. (sourit) Alors on le fait ou pas ? (se tend vers la table de chevet)

Doyle (éloigne la main d'Eve de la table de chevet) : Hey.

Eve (ennuyée) : Bien. Parlons encore un peu. Comment va ton croisé blond ? Il y croit ?

Doyle : Pour l'instant. Je veux dire, il ne s'est pas encore cousu un gros "S" rouge sur son torse, mais il avance bien. (Eve embrasse son cou) On continue à l'édifier, et on tire Angel vers le bas. Bientôt les partenaires seniors vont commencer à croire qu'ils soutiennent le mauvais poulain.

Eve (embrasse son torse) : A moins qu'ils découvrent une fois qu'on établit la race.

Doyle (s'assoie) : Hey...(la regarde sérieusement dans les yeux) : Si ça arrive, je suis bon pour mourir.

Eve : Calme moi, bébé. Ils ne sauront jamais que c'est toi. Pas tant que tu auras ces jolis images. (touche les symboles tatoués sur son torse)

Doyle : Ils ne sont pas fait pour jouer. (boutonne sa chemise) C'est la seule chose qui m'éloigne du radar de Wolfram & Hart.

Eve : Ça veut pas dire que je peux pas penser qu'ils sont sexy.

Doyle : Eh bien, tu peux penser ce que tu veux après qu'on ait fini notre projet.

Eve (sourit) : Ça veut dire que tu vas me donner ce que je veux ? Ou qu'on va continuer l'allumage toute la journée ?

Doyle (fait tourner Eve sur son dos et se penche au dessus d'elle) : Les gentilles filles reçoivent toujours ce qu'elles veulent. (embrasse le cou d'Eve)

Eve (touche la boite sur la table de chevet) : Oh...ça va être amusant.

INT. HALL DE WOLFRAM & HART - JOUR

Wes et Gunn sortent de l'ascenseur et vont dans le hall. Fred les repère et se dépêche pour les rattraper.

Fred : Oh ! Hey ! Vous avez parlé à Spike ?

Wes : Oui.

Fred : Qu'est-ce qu'il a dit ?

Gunn : Oh, tu sais...des trucs.

Ils vont dans le bureau de Gunn.

INT. BUREAU DE GUNN - JOUR

Fred suit Wes et Gunn dans le bureau de Gunn.

Fred : Comme quoi ?

Wes : Apparemment on est pas assez bons pour lui.

Gunn : Il pense qu'on est des vendus.

Fred : On n'est pas des vendus. On change le système de l'intérieur.

Gunn : Tu sais, quand tu le dis à haute voix, ça semble vraiment naïf. (s'assoie à son bureau)

Fred : Bon, on devrait pas en parler à Angel ?

Gunn : Lui dire quoi ? Que Spike accroche sa pancarte et est ouvert aux affaires dans la ville d'Angel ? Je crois pas qu'il ait besoin d'entendre ça maintenant.

Fred : C'est pas comme si on avait besoin de le protéger. Je veux dire, est-ce que quelqu'un a déjà entendu parler de lui aujourd'hui ?

INT. HALL - JOUR

Fred va vers Harmony, qui est assise à son bureau en lisant le magazine "Tendance."

Fred : Hey, Harmony, hum...tu as du nouveau pour Angel ?

Harmony : Oh. J'ai pas entendu un pépiement.

Fred : Peut-être qu'on devrait l'appeler, aller vérifier ?

Harmony : Agir comme si on s'en souciait ? Bon plan ! (prend le téléphone et compose) Ça sonne.

INT. CHAMBRE D'ANGEL - JOUR

Le téléphone sonne dans l'appartement d'Angel, mais il est toujours endormi et rêve.

INT. CHAMBRE D'ANGEL - JOUR

Angel s'assoie dans son lit en sursautant. Il y a un piano qui joue dans le fond. Il se tourne pour voir Lorne habillé avec un vieux style, complété de bretelles et d'une moustache.

Angel : Lorne ?

Lorne (avec un accent du sud) : Oh, arrête avec ça, les gens m'appellent Honky-Tonk. (crache dans un crachoir)

INT. HALL - JOUR

Fred attend pendant qu'Harmony est au téléphone.

Harmony (halète) : Je viens d'avoir son répondeur ! Tu veux laisser un message ?

Fred : Non, je crois que je vais aller vérifier. (va vers l'ascenseur)

Eve (coupe Fred) : Tu as eu de la chance avec ces tests ?

Fred : Des tests ?

Eve : La grosse pierre pleine de sculptures. Qui répond au nom de relique.

Fred : Ouais, je suis dessus.

Eve : Bien. Parce qu'on me chauffe vraiment avec ça. Et quand je dis chauffe, je parle de vraies flammes sous mes pieds. Les partenaires seniors sont vraiment impatients.

Fred : Oh ! T - tu veux que je veux...

Eve : Le plus tôt sera le mieux.

Fred : Oh.

Eve : A moins que tu ais quelque chose d'important...

Fred : Non. J'allais juste...(rit nerveusement) Ça peut attendre. (va vers son labo)

INT. CHAMBRE D'ANGEL - JOUR

Lorne/"Honky Tonk" joue "My Darling Clementine" au piano. Angel est toujours au lit à côté du piano.

Lorne : Hey, pourquoi t'es si abattu, partenaire ? On dirait que tu viens d'enterrer ton chien.

Harmony, habillée comme une serveuse de Copacabana, amène à boire à Lorne.

Angel : Je crois...je crois que je suis perdu.

Lorne : Commande à boire !

Angel : Tout me fait mal.

Lorne : Maintenant tu comprends. Tout fait mal, et puis on meurt. Ou dans ton cas, tout fait mal et...puis tu continue encore...(presse une note basse sur son piano) et encore...(presse une note encore plus basse) et encore...(presse une note encore plus basse) et encore.

Angel : Je ne sais pas quoi faire.

Lorne : Pourquoi tu me fais pas écouter ce que donne tes cordes vocales ? Laisse moi piger. (commence à jouer "My Darling Clementine" pendant que le spot éclaire Angel) Eh bien, chante, Louise.

Angel essaye de chanter, mais ne fait que de faibles grincements. La pièce est sinistrement silencieuse.

Fred (ennuyée) : Je t'avais dit qu'il était vide.

La caméra se tourne pour montrer Fred, Wes et Gunn assis à une table de bar regardant Angel et Lorne.

Wes : Oui, mais c'est ridicule ! (se penche en avant) On paye de la bonne monnaie pour ça. (lève la tête) On paye du sang pour ça.

Lorne (à Angel) : La foule se retourne contre toi, chic type.

Gunn grogne, révélant ses yeux de chat argentés; il chuinte rageusement sur Angel.

Eve (arrive à la table où Fred, Wes et Gunn sont assis) (à Angel) : Pauvre de toi. Tu souffres vraiment, non ?

Lorne (à Angel) : Tu as encore ce truc sur ta chemise ?

Angel baisse les yeux pour voir la visqueuse créature bleue sur son torse, mastiquant. Il met sa main gauche au dessus d'elle et l'enlève de son torse.

INT. CHAMBRE D'ANGEL - JOUR

A l'instant où Angel enlève la créature de son torse, il se réveille avec effroi. Il tient toujours la créature dans sa main. Elle hurle, et il a presse jusqu'à ce qu'elle meure, haletant encore de douleur.

Eve : Wow. Tu as tué junior.

Angel se tourne pour voir Eve se tenir à la porte de sa chambre tenant une boîte - la même boîte qui était sur sa table de chevet.

Angel : Eve ?

Eve (s'avançant) : Je ne suis pas là, Angel. Tu rêves. Mais ne t'inquiète pas. Les rêves sont presque finis.

Eve ouvre la boite, laissant sortir une créature bleue substantiellement plus grande de la même sorte qui était sur Angel avant.

Fondu en noir

ACTE IV :

INT. CHAMBRE D'ANGEL - JOUR

Toujours dans un état faible, Angel grogne et halète dans son lit alors que Eve se tient là, regardant la créature de la taille d'un melon ramper sur le corps d'Angel. Eve grimace alors qu'elle se tourne pour s'éloigner.

Angel (rassemble enfin ses forces pour faire partir la créature du lit) : Non !

Angel tombe de l'autre côté du lit et rampe douloureusement sur le sol.

INT. APPARTEMENT DE SPIKE - JOUR

Spike va à son appartement en portant un pack de 6 bières pour voir que la porte de son appartement est ouverte. Il soupire et entre.

Doyle (assis sur le canapé) : Je vois que tu as trouvé le magasin.

Spike (met les bières sur la table) : Je pensais que c'était une chambre simple. Je savais pas que j'allais avoir un putain de colocataire.

Doyle (se lève) : Je vérifie juste. Je prend des notes. (prend une bière, ouvre la bouteille) C'est un peu ce que je fais.

Spike (attrape la bouteille ouverte des mains de Doyle) : Ouais, eh bien, j'ai pas besoin d'une baby-sitter, alors, hum, casse toi. (boit la bière)

Doyle : Tu es si irritable avec tous tes amis ?

Spike : Je suis doux à l'intérieur.

Doyle : Spike...les chose seraient - (avale) Les choses seraient beaucoup plus faciles si tu - (met ses mains à sa tête, souffrant)

Spike : Oh, par l'enfer. C'était quoi ça ?

Doyle (haletant) : Je viens juste d'avoir une autre vision.

Spike : Oh, génial. Ecoute, n'espère pas que je vais sauter chaque fois que tu reçois une de ces visions.

Doyle (secoue la tête, hoche la tête) : Oh, non. Je crois que tu vas vouloir sauter sur celle là.

INT. CHAMBRE D'ANGEL - JOUR

Angel a rampé sur le sol vers le bureau. Il se tend vers le téléphone, mais n'arrive pas à l'atteindre. Il tire sur le fil du téléphone, décrochant le téléphone, et tombe d'épuisement. La créature rampe sur son torse.

INT. CHAMBRE D'ANGEL - JOUR

Angel est assis dehors dans un pré ensoleillé dans une chaise en cuir confortable.

Fred : C'est vraiment bien.

Angel se tourne pour voir Fred venir vers lui dans une robe de campagne, ses cheveux flottant doucement autour d'elle. Wes, Gunn et Lorne la suivent de près.

Wes : Tu peux rester aussi longtemps que tu veux. Rester pour toujours.

Fred s'assoie sur le bras de la chaise, à côté d'Angel.

Angel : Non...il y a tellement de travail à faire.

Gunn : Ça va. Je m'en occupe.

Angel : Mais je ne suis pas censé être là.

Lorne : Ne lutte pas, coeur d'ange. Il est temps de laisser sonner la liberté. De te laisser partir.

Angel : Mais je n'ai pas fini.

Wes : Tu auras fini si tu le veux.

Fred : Ça va aller. C'est génial, en fait. Tout ce que tu as à faire c'est arrêter de te préoccuper. Juste - (rejette sa tête en arrière en hurlant douloureusement) Aah !

Wes (rejette sa tête en arrière en hurlant douloureusement) : Aah !

Gunn (rejette sa tête en arrière en hurlant douloureusement) : Aah !

Lorne (rejette sa tête en arrière en hurlant douloureusement) : Aah !

Spike se baisse, saisissant la créature bleue sur le torse d'Angel, l'enlevant, et la jette dans la pièce, la fracassant contre un mur et la tuant.

Spike : Ça va faire un peu de ménage.

Angel (souffrant) : Spike ?

Spike : Pas besoin de me remercier. J'aide juste les faibles. (sort)

Angel grogne faiblement sur le sol, regardant Spike partir.

INT. CHAMBRE D'ANGEL - JOUR

Wes sort de la chambre, essuyant ses mains dans une serviette, s'adressant à Angel, Fred, Gunn et Lorne dans le salon.

Wes : C'était un parasite Selminth. Ses dents injectent un anesthésique, faisant oublier sa présence à l'hôte. Tu n'as jamais su que tu l'avais sur toi. (Angel boit un verre de sang) Il pompe des neurotoxines dans le corps ce qui cause la paralysie, des hallucinations, des rêves fiévreux.

Angel (regarde Eve, qui se tient derrière Wes) : Ça semblait...réel. Tout ça. (à Fred) Tu me disséquais, tu sortais des choses de moi, et il y avait cet...ours. (à Lorne) Tu t'appelais Honky-Tonk, tu essayais de me faire chanter, mais...(à Gunn) Tu étais fort pour chahuter.

Gunn : Euh...pardon ?

Fred : Alors, si ce parasite aurait continué de pomper ses toxines dans Angel...

Wes (s'assoie) : Il serait resté coincé dans un état végétatif permanent.

Lorne : Eh bien, c'est une bonne chose que Spike soit intervenu et l'ai sauvé. Comment est-ce qu'il savait que tu avais des problèmes ?

Angel : Il l'a pas dit.

Gunn : Ce que je veux savoir c'est comment cette chose est arrivée ici en premier.

Fred : On vérifie les installations de l'agence. C'est possible qu'un spécimen se soit échappé ou -

Angel (à Eve) : Toi. Tu l'as ramené.

Eve : Moi ?

Angel : Tu étais ici.

Eve : J'avais un rôle dans ta petite séquence de rêve ? Comme c'est mignon.

Angel : Tu as mis la grosse sur moi après que j'ai tué l'autre.

Gunn : L'autre ?

Wes : Angel, il n'y en avait qu'une.

Angel : Non.

Wes : Peut-être que tu confondais la réalité avec tes hallucinations ?

Angel (se lève) : Uh-huh. Tu as changé de vêtements.

Eve : Ouais. Je fais ça parfois...après une longue journée.

Angel (va vers Eve) : Mais tu n'as pas changé de boucles d'oreilles. Tu portais celles là dans mon hallucination...sauf...que je ne les ais pas vu depuis des jours.

Eve (souriant) : Je les ais déjà porté avant. Hey, je peux pas être tenue responsable pour la façon dont tu m'habilles dans tes fantasmes.

Fred : Tu as vraiment changé de vêtements, Eve, et je n'ai jamais vu ces boucles d'oreilles auparavant. (se lève, croise les bras)

Eve : Qu'est-ce qu'il y a franchement, vous croyez que je -

Angel : Je sais pas, Eve. Mais je suis assez sûr que les partenaires seniors ne m'ont pas donné les reines de cette agence d'avocats pour me changer en légume. Tu joues ton propre jeu ici ? Qu'est-ce que tu crois que les partenaires te feront après avoir découvert tes petites activités extra-curriculaires ?

Eve (grimace) : Alors les choses ne vont pas comme tu l'entends, et tu cherches quelqu'un à accuser en dehors de ton petit cercle. (va vers l'ascenseur) Ça donne à réfléchir. Peut-être que tu devrais essayer de regarder à l'intérieur...(va dans l'ascenseur) à moins que tu n'aimes pas ce que tu vois. (les portes de l'ascenseur se ferment)

Angel fixe rageusement Eve alors qu'elle part. Par dessus son épaule, on peut voir Gunn, Fred, Lorne, et Wes se tenant derrière lui, regardant avec un air suspicieux Eve partir.

Fondu en noir


1 INT. COLUMNS THEATER - NIGHT
Angel's lying on the floor of the darkened stage, coughing, spitting up blood. He gasps as he pulls the stake out of his shoulder. Finally, with a pained grunt, Angel rolls over and sits up, looking at Spike, who's standing in front of the lit pedestal staring at a golden chalice. Spike grabs the cup.

ANGEL
Spike... Spike, wait. That's not a prize you're holding. It's not a trophy. It's a burden. It's a cr—

SPIKE
Blah, blah, blah. Give it a rest, hero. I win, you lose, and all your talking's not gonna change that.

ANGEL
It's not your destiny. It's mine.

SPIKE
(turns to face Angel, still holding the cup)
Still can't accept it? It's pathetic, really. All your life's been a lie. Everything you've done—the lives you've saved, dreams of redemption—all that pain... all of it for nothing. 'Cause this...
(looks at the cup)
was never about you. Cheers.
(drinks from the cup)

ANGEL
No.

Spike drinks deeply from the cup as warm light shines upon him from above. Upon finishing drinking, Spike exhales sharply, straightening up his body and letting the cup fall from his hands. The cup clangs as it hits the ground and rolls (in slow motion) at Spike's feet. Angel watches with a pained expression on his face as Spike basks in the light. When the light fades from Spike, Angel starts groaning, gasping, and screaming painfully as his face disintegrates, burning into a fiery nothingness (similar effect to Spike's demise in Buffy 7x22 "Chosen").

Cut to:

2 INT. ANGEL'S OFFICE - NIGHT
Angel awakens with a start, panting and in a cold sweat. He looks around, realizing he's sitting in his office chair at his desk in his office at Wolfram & Hart.

Cut to:

3 INT. STRIP CLUB - NIGHT
Spike is sitting alone in the "Peppermint Stick", a strip club. He's at a table near the stage, disinterestedly watching the blonde girl dance around a pole as he sips his whisky. As Spike finishes his drink, he sets the glass on the table and reaches into his jeans to get money for another one. But before he can order, someone places a fresh drink on his table. Spike looks up to see the man (the same man that Eve was talking to at the end of 5x08 "Destiny") standing in front of his table, staring at Spike and smiling.

NOTE: This man at the club is the spitting image of Lindsey McDonald from Seasons 1 & 2 of Angel, but he has not yet identified himself as such. This transcript will identify the characters based on whom they claim to be or whom they appear to be to the characters in the show.

SPIKE
(looks up at the man)
Ahh.
(sniffs)
Uh, yeah, thanks... but not really my type, Mary. So be a good lad and push off.
(pushes the man's drink away, places his money on the table)
(the man continues to look at Spike without leaving)
What are you gawking at?

MAN AT CLUB
A guy like you, whiling away his time in some cheesy downtown strip dive. Look like somebody who's feeling kinda lost.

SPIKE
Is that right? Funny, thought I knew exactly where I was.
(points at the sign over the stage)
Place called the Peppermint Stick.
(points at the pole dancer)
Prima ballerina up there's Sunshine. Though I'm fairly certain that's not her real name.

MAN AT CLUB
You know... we really should talk.

SPIKE
(sighs)
You know? Really not.
(stands, gets up in the man's face)
I don't know what you're selling, but best you peddle your wares someplace else if you know what's good for you.
(turns to walk away)

MAN AT CLUB
Hey, Spike...
(Spike stops walking)
get any interesting mail lately?

SPIKE
(turns to face the man)
Who the bloody hell are you?

MAN AT CLUB
(sits at the table)
Your new best friend.

Fade to black.

Opening credits.


--------------------------------------------------------------------------------

ACT I:

4 INT. STRIP CLUB - NIGHT
Resume. The man at the club talking to Spike just revealed a connection to Spike's recent past.

SPIKE
You?! You say you're responsible for me being back?
(walks up to the man)
You sent that package with the de-ghosting mojo.

MAN AT CLUB
And?

SPIKE
The amulet.
(the man points a finger at Spike, indicating "bingo")
You mailed that thing to Wolfram & Hart.

MAN AT CLUB
Hey, couldn't leave your spirit trapped in a bauble at the bottom of a hellmouth, could we?

SPIKE
And who's "we"?

MAN AT CLUB
Come on, Spike. You must know there's a lot of folks out there that are interested in you.
(starts to sip his drink)
Powerfully interested, one might say—

SPIKE
(angrily grabs the man's wrist, knocking the glass from the his hand, causing it to shatter on the floor)
Enough with the cryptic, butch. I want to know who...
(looks at the symbols tattooed on the man's forearm)
...or what you are... what you want, and how fast I can snap your forearm before you answer.

MAN AT CLUB / DOYLE
You can call me Doyle.
(they glare at each other)
But it's not what I want... it's what you want.
(Spike lets the man's arm go; the man grunts)
You got your life back now. What are you gonna do about it?

Cut to:

5 INT. LOBBY OF WOLFRAM & HART - NIGHT
Wesley and Gunn are having a heated discussion as they walk down the hall toward the lobby.

WESLEY
I say we make a pre-emptive strike. Remove him before he and his followers go underground.

GUNN
Assassination?

WESLEY
We're talking about an evil warlock here. The longer we wait, the more powerful he becomes.

They walk up to Harmony's desk, still arguing.

GUNN
I don't plan on waiting.

WESLEY
Really? What is your plan?

GUNN
We open a can of Machiavelli on his ass.

HARMONY
(rolls her eyes)
It's Matchabelli, Einstein, and it doesn't come in a can.

GUNN
Is he in?

HARMONY
Is who in?

Wesley and Gunn both roll their eyes, then walk toward Angel's office.

Cut to:

6 INT. ANGEL'S OFFICE - NIGHT
The door opens, and Wesley and Gunn walk into Angel's office still arguing. Angel sits at his desk, seemingly confused at this sight.

WESLEY
What you're proposing could take weeks. We can't afford the delay.

GUNN
48 hours, maximum. There are at least 2 initiates to his inner circle who'd jump at the chance to overthrow him.

WESLEY
You're overlooking the tactical merits of my assassination scenario.

ANGEL
Guys—

GUNN
Hey, in my plan, he still wakes up dead by Thursday.

ANGEL
Guys!
(Wesley and Gunn stop arguing and look at Angel)
C.E.O., right here, in the dark.

WESLEY
Sorry, Angel.
(hands Angel a file)
Lucien Drake. He's a warlock.

GUNN
An evil warlock and a cult leader. Got over a thousand followers. We're pretty sure they sold most of their children down the Hades river in return for some serious demonic mojo.

WESLEY
One more religious fringe group stockpiling weapons, but in this case, the weapons are black magicks of the most dangerous variety.

ANGEL
(sighs)
And you want Wolfram & Hart to stop them.

GUNN
Not so much stopping as...
(looks at Wes)

WESLEY
(looks at Gunn)
...as redirecting their energies.

GUNN
See, a cult this big has alliances, connections. If we confront them directly, it could be very bad for business.

WESLEY
But if we eliminate their leader covertly...

GUNN
...then they spend the next billing cycle fighting among themselves to hack out the new pecking order.

ANGEL
(flips through the file)
Uh-huh... So are we doing this because it's right... or because it's cost-effective?

GUNN
Uh, well, a little of both actually.

WESLEY
Yes, oddly, once again we find ourselves in a bit of a gray—

ANGEL
Don't...

WESLEY
—area.

ANGEL
...say that!
(raises his voice in frustration)
Can we just get through one damn day without saying that?
(sighs, rubs his forehead)
OK. Explain it to me again.

Cut to:

7 INT. STRIP CLUB - NIGHT
Spike, who was sitting at the table with Doyle, stands.

SPIKE
I've heard enough.
(walks toward the exit)

DOYLE
(stands, follows Spike)
Don't you even want to know why you came back to L.A.? You hate this city. There's gotta be a reason, right?

SPIKE
You talk a lot for somebody saying nothing.

DOYLE
(puts his hand on Spike's shoulder to stop him)
You've got a destiny—

SPIKE
(turns on Doyle, putting his hand to his throat, violently pushing his back to the wall)
Like the destiny that was supposed to be at the bottom of a cup of perpetual nothing?

DOYLE
What?
(Spike slams Doyle's back against the wall again)
Unh!

SPIKE
Know so much about me, you must know I get really violent when I'm being played. It was you who sent Angel and me on that wild goose chase.

DOYLE
I don't know anything!
(gasps as Spike releases him roughly)
I'm just doing what they tell me.
(walks away from the wall, paces)

SPIKE
They?

DOYLE
(points skyward)
They!
(points to the ground)
Them!
(gestures toward Spike)
Bringing you back. Look, I'm just a guy. I'm nobody. A drifter. I was minding my own business, and then one day—
(pumps his fists)
Wham! I start having these visions.

SPIKE
Visions?

DOYLE
(softly)
Yeah, like brain pictures, but they hurt. Like when you eat ice cream too fast. You start seeing people in trouble...
(looks down, then looks at Spike)
...who need a champion.

SPIKE
Hey, you are barking up the wrong vampire. That's Angel's beat.

DOYLE
Angel's not in the picture anymore. All right? He's working the other side of the tracks. Nobody is out there helping the people that really need help.

SPIKE
What, so I'm supposed to jump every time you get a vision of someone in dire peril?

DOYLE
Why do you think we're having this conversation? I had one right before I came here. You don't have to believe me, but if a young girl gets murdered tonight and you didn't lift a finger to stop it, ask yourself... can you live with that?

Cut to:

8 EXT. DARK ALLEY - NIGHT
A vampire is attacking a girl in a dark alley, pinning her back against the wall. He bends over the girl's neck.

GIRL
(screaming)
Aaaah!

SPIKE
(walks up behind the vampire)
Evening.

VAMPIRE
(turns his head, growls at Spike)
Get lost!

SPIKE
Already am, according to some.

VAMPIRE
What?

GIRL
Help me!

VAMPIRE
I don't think you heard me.

The girl whimpers and sobs as the vampire crowds her. Spike continues approaching them, and the vampire throws the girl to the ground roughly.

VAMPIRE
Get out of here.

SPIKE
Can't do it.

VAMPIRE
You just made the biggest mistake of your life—

Spike punches the vampire in the face, then knocks him into a wooden porch located at the side of the alley, causing the rails to splinter. Spike pushes the vampire's back into the splinters, turning the vampire into dust.

GIRL
(stands, incredulous)
Thank you! Thank you! That thing was gonna kill me!

SPIKE
Well, what do you expect? Out alone in this neighborhood? I got half a mind to kill you myself, you half-wit.

GIRL
What?!

SPIKE
I mean, honestly, what kind of retard wears heels like that in a dark alley? Take 2 steps, break your bloody ankle.

GIRL
I was just trying to get home.

SPIKE
(pushes her shoulder, ushering her down the alley toward a lit street)
Well, get a cab, you moron.
(calling after her as she walks away)
And on the way, if a stranger offers you candy, don't get in the van!
(under his breath)
Stupid cow.

DOYLE
(sitting on a nearby fire escape landing)
Believe me now?

SPIKE
What, your victim vision? Please. Can't throw a bloody stone in this town without hitting some bimbo in trouble.

DOYLE
(walks down the fire escape stairs toward Spike)
Tough guy, huh? Nice work, by the way, takin' out that vamp.

SPIKE
(looking around, unimpressed)
Oh, yeah. Epic battle. My finest hour.

DOYLE
You just saved a girl's life. It's nothing to laugh off. Though you could try being a little nicer next time. You almost made her cry.

SPIKE
Next time?

DOYLE
Well, that's up to you. A lot more people need saving.

SPIKE
News flash, sparky: Don't need your help. Been saving people long before you showed up.

DOYLE
Not like this. You just helped a person when there wasn't anything in it for you. That's not like the Spike I know.

SPIKE
Oh, is that right? And what Spike is that?

DOYLE
The Spike that's only out for himself. The one who does good deeds to impress...women.

SPIKE
(angrily)
You'd best watch your—

DOYLE
I'm just sayin'. You did good. From what I hear Angel didn't save the girl on his first mission.

SPIKE
What's Angel got to do with this?

DOYLE
Well... nothin'. Not anymore.

Cut to:

9 INT. ANGEL'S OFFICE - NIGHT
Wesley and Gunn are still arguing while Angel looks on from behind his desk. Fred walks into the office carrying a file folder.

GUNN
I know how these people think, Wes!

WESLEY
And I know what we have in our arsenal, Charles!

FRED
Guys, I can hear you out in the lobby.
(walks between them to hand the file to Angel)
The week's lab reports, Angel.

WESLEY
Fred, doesn't the Wolfram & Hart satellite have lethal capability?

FRED
What?

WESLEY
I mean, couldn't we eliminate a target from the air, untraceably?

FRED
Well, we do have an orbital-range microwave cannon up there. Focuses the satellite's communications signals into a pinpoint beam. It can raise the temperature of the targeted area 1,000 degrees in less than 5 seconds. So, yeah, in theory, we could. That is, if we did that sort of thing.
(to Angel) Do we do that sort of thing?

Focus the shot on Angel. The sound of the others arguing fade into faint noises as Angel gets lost in troubled thought.

WESLEY
It might be the thing to do.

GUNN
Think someone won't notice us firing a sci-fi death ray from outer space?

FRED
Well, actually, the beam reads like cell phone static on most atmospheric scanning equipment.

ANGEL
Let's kill them all.

Everyone looks at Angel.

FRED
What?

ANGEL
Warlocks, minions—they're all evil. Sold their kids to the devil. Let's just wipe 'em all out. We got the power to do that, right?

WESLEY
Yes, but, Angel—

ANGEL
(stands, in a frenzy)
Why don't we? Let's just get back to the basics: Good versus evil. Offing the monsters where we find them.

GUNN
We have to tread light here, Angel. We can't afford to— Are you all right?

ANGEL
(sighs, rubs his head)
I'm just...tired. Gunn, get a meeting with your best Judas. Feel him out, but don't tip your hand. Any hint of him carrying word back to Drake, we go with Wes' plan.

FRED
Are you sure you're all right?

GUNN
You don't look so good.

ANGEL
Yeah, I, uh, just... need to get some rest.

FRED
Go. Rest. And maybe sleep in tomorrow.

ANGEL
No, there's too much on our schedule.

WESLEY
There's nothing we can't handle.

GUNN
Yeah, anything earth-shattering comes up, we know where to find you.

Angel ambles to his personal elevator with labored breathing.

Cut to:

10 INT. ANGEL'S APARTMENT - NIGHT
Angel steps out of his elevator into his dark apartment. The elevator doors close behind him.

WESLEY
Angel...

Angel stops in mid-step, unaware that anyone else was there.

ANGEL
(turns to look at Wes, who's walking up to him)
Hey, Wes.

WESLEY
You're barely on your feet. Here.
(ushers Angel to the couch)

ANGEL
(groans)
I, uh, I think... I—I think I'm sick.

WESLEY
Vampires don't get sick.

ANGEL
(groaning as he sits on the couch)
I don't feel right.

WESLEY
Well, that's understandable. You've got a lot on your mind. Must be hard adjusting to the new situation.

ANGEL
(confused)
Situation?

WESLEY
Finally coming to grips with the truth... that you're irrelevant.

ANGEL
What?

WESLEY
It's difficult to face, I know. But things could've been much worse. Spike's arrival's actually quite fortuitous.
(takes a wooden stake out of his waistband)
It'll make this a lot easier.

ANGEL
Wha—what? What are you—
(Wesley stakes Angel in the chest; Angel screams)
Aah!

Cut to:

10a INT. ANGEL'S APARTMENT - NIGHT
Angel awakens in his apartment, sitting on the edge of his bed, gasping. He wasn't staked, and no one else is in the room.

Fade to black.


--------------------------------------------------------------------------------

ACT II:

11 EXT. DARK ALLEY - NIGHT
A man and woman huddle behind a car as a fight takes place just down the alley from them. Spike is fighting two vampires in the alley. They are kicking and punching each other. The scene is filmed in real-time, but some of the action moves are shown in slow-motion: Spike's coat billowing around him as he high-kicks a vampire on the top of a car; Spike crouching close to the ground to sweep-kick the ankles of the other vampire, knocking him off balance and sending him to the ground. Spike stands, waiting for the two vampires to charge at him again. There's a clicking noise as Spike's arms stiffen. The vampires run at Spike, who holds his arms out to his sides, revealing he's triggered hidden stakes to unfurl from his wrists. The vampires run into the stakes, and dust screaming. After the dust clears, Spike admires at the gadgets on his wrists. He then looks up at the couple still crouching behind the car.

SPIKE
It's all right. You're safe now.

The man and woman stand.

MAN
What were those things?

SPIKE
You're better off not knowing, believe me.
(turns to walk away)

WOMAN
Wait. Who are you?

SPIKE
(without turning to face them, hangs his head, then softly)
I'm the hero.

Cut to:

12 INT. LOBBY OF WOLFRAM & HART - DAY
The next morning, Wesley walks up to Harmony's desk holding an inter-office mail envelope.

WESLEY
Harmony, I need you to run these to accounting. Tell them it's about the warlock situation.

HARMONY
I'm not allowed to talk to accounting without Angel's approval. I accidentally authorized a few bath-of-the-month subscriptions. On accident.

WESLEY
(hands Harmony the envelope)
Give them my authorization code. Have them cut a check, send it immediately.

EVE
(walks off the elevator holding an etched stone fragment)
That's the spirit—solving problems by throwing money at them. You're starting to get the hang of this job.

WESLEY
Something I can help you with, Eve?

EVE
Lookin' for the big man.

WESLEY
He's indisposed right now. What can I do for you?

EVE
Yeah, sorry, but I gotta go straight to Angel on this one.

WESLEY
Whatever you've got there, Angel's just gonna hand it off to me anyway, so you may as well show it to me now.

EVE
(nods)
Fair enough.
(hands the relic fragment to Wesley, who looks it over)
The senior partners are very interested in this. I don't know what it is, to be honest, and I get the sense that they don't, either. But they must suspect it's powerful because they're chomping at the bit to learn whatever they can.

WESLEY
We'll do our best.

EVE
Probably goes without saying, but—

WESLEY
I'll have it for you as soon as possible.

EVE
(smiles widely)
That's my boy.
(exits)

HARMONY
(whispers to Wesley)
Any business with the senior partners, I'm supposed to tell Angel immediately.

WESLEY
I'll take care of it, Harmony.

HARMONY
Also, any time something comes in with runes on it, I'm supposed to tell Angel immediately... and not try and read the runes myself... 'cause that can cause a fire.

WESLEY
As soon as we have some answers, we'll fill him in. Until then, I think Angel deserves some peace and quiet.

Cut to:

13 INT. ANGEL'S BEDROOM - DAY
Angel's sleeping in his bed, groaning feverishly.

FRED
Angel.
(walks into his room, looks at him nervously)
You look terrible.

ANGEL
Fred. I think something's wrong.

FRED
OK. OK, don't worry. I know what to do.
(turns away, then turns back with a surgical glove on her hand, snapping it)
Let's take a look under the hood.

Cut to:

13a INT. ANGEL'S BEDROOM/FRED'S SCIENCE LAB - DAY
The scenery has changed. Although Angel is still in his bed, the bed seems to be located in Fred's science laboratory now. She's now wearing her lab coat.

ANGEL
What? Fred?
(Fred snaps a surgical glove on her other hand; Angel looks around, panicked)
What are you doing?

FRED
(walks around to the other side of Angel's bed, grabs a scalpel from a tray)
It's OK.

ANGEL
(gasps anxiously as Fred pushes his shirt out of the way)
Please...ah!
(Fred touches the scalpel to Angel's chest, cutting it open)
Ah! Aah!
(he gasps as his chest splits open)
Aah!

FRED
Hmm. There. That wasn't so bad, was it? OK. Let's get these out of the way.

ANGEL
Please, stop.

FRED
(pulls out a flat internal organ)
There's your liver.
(tosses it into the bucket; pulls out two round internal organs)
Oh, there's your kidneys.
(tosses them into a bucket; peers into his chest)
Oh, don't worry. You're a vampire. You don't need this stuff anyway. Probably should've had it removed a long time ago.
(notices something inside Angel)
Oop.
(reaches deeper inside Angel's chest, causing him to groan in discomfort)
Ah!
(pulls out a walnut in its shell)
There's your heart.
(looks at it closely, then chuckles)
Hey! What do you know? It is a dried-up little walnut.
(shows it to Angel, then throws the walnut into the bucket with a loud clank)
So far so good. Let's see...
(Fred reaches further into Angel, causing him to groan in pain)
Oop.
(pulls a long strand of beads out of Angel's body, smiles, puts the pearl-like necklace around her neck, continues to search while Angel groans; inspects something small and black she pulled out of his body)
Raisins.
(eats one of the raisins)
Unh!
(pulls a piece of metal out of Angel's chest—it's a blue 1978/79 Mexican license plate with yellow letters "HUZ 332")
Hmm. Came up the gulf stream, huh?
(tosses the license plate over her shoulder, and it lands on the floor with a clatter; reaches in Angel's body again)
Oh.
(reaches deeper inside Angel, causing him to wince)
Hang on. Oh.
(as Angel gasps, Fred pulls a fishbowl half-filled with water out of him; upon closer inspection, she sees a goldfish in the bowl)
There's your soul!
(notices the goldfish is dead)
Ooh. We're gonna have to flush this. Unh.
(turns, hands the fishbowl to a man in a bear suit who's standing behind her)
Thank you, bear.
(turns back to Angel, sighs)
Huh!

ANGEL
(nervously)
What's wrong?

FRED
Nothing. I can't seem to find anything wrong with you. I mean...
(bends over to look in his chest again)
...except that you're empty. There's nothing left. Just a shell.
(puts her ear to his chest)
I think I can hear the ocean in there.
(calls into his chest, echoing)
Hello? Hello!

Cut to:

Cut back to Angel's apartment to show that Angel is still in his apartment, in his own bed, with his chest uncut, groaning feverishly.

Cut to:

14 INT. WESLEY'S OFFICE - DAY
Wesley is showing the relic fragment Eve gave him to Fred.

WESLEY
She didn't say much else, only that it needed to be done as soon as possible.

GUNN
(knocks on door, walks in)
You guys are gonna want to see this.
(hands papers to Wesley)
Been getting reports of a vigilante prowling the streets last night. A vampire, apparently.

WESLEY
(goes to sit at his desk)
Angel never left his penthouse.
(reads the report)
"Vigilante reportedly killed 2 vampires at a gas station, then asked the women he saved if they'd, quote, like to get a bottle of hootch and listen to some Sex Pistols records with him."

FRED
Are we sure Angel's just tired and not, um... crazy?

GUNN
Read the description.

WESLEY
"Medium build, black leather coat...platinum blond hair."

Fred and Gunn look at each other and sigh.

Cut to:

15 INT. BASEMENT APARTMENT - DAY
Doyle walks into a basement apartment. Spike waits by the doorway.

SPIKE
(sighs)
You gotta invite me in.

DOYLE
It's not my place. It's yours.
(walks in, looks around; Spike follows)
Building's quiet. Windows don't get direct sunlight. You've got a sewer entrance for your daytime travel.

SPIKE
What, no cable?

DOYLE
(chuckles)
You got water, electricity, heating—all the basics. Even got a Korean market on the corner. Open all night.

SPIKE
Look—I appreciate what you've done for me, making me corporeal and all, but I draw the line at being your kept boy.
(walks toward the door)

DOYLE
Oh. You got someplace else to live? I mean, a man of your means must have money tucked away somewhere. You'll find something soon.
(Spike stops, looks at him)
I'm offering you a place to hang your hat. Or...your coat. Could say thank you.

SPIKE
Great. Another ruddy basement.
(walks back inside)

DOYLE
You want creature comforts? You can go to Wolfram & Hart. This place has everything you need to be a hero. The job requires somewhat of a... Spartan existence.

SPIKE
(points to the old-fashioned single bed)
You call that a bed?

DOYLE
Well, it's not like you're gonna be sharing it with anyone any time soon.

Cut to:

16 INT. ANGEL'S BEDROOM - DAY
Angel's panting in his bed, still feverish, when he hears other people panting and groaning in his bed. He turns to see Spike beside him, naked, lying on top of a blonde woman, grinding their bodies together rhythmically.

ANGEL
Spike?
(tries to look at them)

SPIKE
(to Angel) Keep it down, mate. You've got something on your shirt there.

BUFFY
(her face hidden)
Every time I say the word prom, you get grouchy.

ANGEL
(leans over to get a look at her)
Buffy?

SPIKE
(to Angel) Won't be long now.

ANGEL
You're taking Buffy to the prom?

BUFFY
(her face hidden)
Can you say jumping the gun? I kill my goldfish.

ANGEL
I thought we were going to—

SPIKE
(to Angel) Shh. I can't be a marathon man with all your yammering.

Angel stares at Spike and Buffy together with a "hurt puppy" facial expression.

Cut to:

16a INT. ANGEL'S BEDROOM - DAY
Angel awakens in his bed with a start. He's alone and rolls over and sighs in relief. He sits up, hanging his feet off the edge of the bed.

Cut to:

17 INT. LOBBY OF WOLFRAM & HART - DAY
Angel steps out of the elevator into the lobby of Wolfram & Hart wearing the same shirt he wore the previous day. Fred walks up to him.

FRED
Hey! Look who it is. How you feeling?

ANGEL
Better. Thanks.

FRED
Uh...
(laughs)
Angel...
(looks at his feet)

ANGEL
(looks at his feet, realizes that they're bare; looks back at Fred)
Oh, I...

FRED
(laughs)
Always takes me a few days to get back in the swing of things, myself. Um...you should put on a clean shirt, though.

GUNN
(runs up to them, excited)
Hey, guys. Come on. You'll miss it.

Fred follows Gunn to the movie-theater style "Refreshments" stand where Harmony's desk would normally be, where they get popcorn and drinks.

ANGEL
Miss what?

Fred and Gunn walk into Angel's office. Angel follows.

Cut to:

18 INT. ANGEL'S OFFICE - DAY
Angel walks into his darkened office to see his team and others from the office staring out the windows.

ANGEL
What's everyone—
(looks around, realizes they're staring at a fiery downtown Los Angeles)
Oh, my God.
(walks toward the windows)

LORNE
Hey...down in front!

HARMONY
Yeah, Angel. You're blocking the apocalypse.

ANGEL
I have to do something. I have to get out there!

WESLEY
Don't worry. Spike'll take care of it.

GUNN
You should go back to bed.

LORNE
Or at least go put some clean clothes on. You got a little something on your shirt there, babe.

Angel looks down at a bloody stake sticking out of his heart.

Cut to:

18 INT. ANGEL'S BEDROOM - DAY
While Angel is dreaming, zoom in on his chest to show a glistening, slimy, blue creature feeding on Angel at the same point on his chest where the stake was in his dream.

Fade to black.


--------------------------------------------------------------------------------

ACT III:

19 INT. LOBBY OF WOLFRAM & HART - DAY
Fred's holding a cake that's decorated with a scene of downtown L.A. on fire, with the words "Way to go Spike!" written in red over the buildings. The whole gang is singing merrily.

ALL
For he's a jolly good fellow,
for he's a jolly good fellow,
for he's a jolly good fellow,
which nobody can deny!
(clapping)
Whoo!

Wesley toots a party-favor noisemaker.

WESLEY
Speech!

FRED
Speech!

ALL
Speech, speech, speech, speech!

SPIKE
(smiling modestly)
Well, this is, uh... Thank you, everyone. Um...I don't know what to say.
(laughter all around)
I'm just a... working-class bloke fulfilling his destiny. It was nothing, really.

Angel can be seen in the background looking all meek, contrasting sharply against the confident demeanor of Spike right now.

FRED
Nothing? Spike, you single-handedly ended Armageddon and turned the world into a beautiful, happily-ever-after, candy mountain place where all our dreams come true.
(gestures toward the window)

The others behind Fred follow suit with a cascading gesture toward the window. Outside, downtown Los Angeles is depicted as a fairytale castle with blue skies and green hills and bright sunshine.

SPIKE
Beautiful, isn't it?

GUNN
The living end. And now...it's time for your reward.

WESLEY
Yes.
(points at Spike enthusiastically)
Your reward!

SPIKE
But I didn't do this for a reward.

GUNN
Well, that's why you're getting one.

Crowd oohs and ahhs as a blue fairy floats into the room toward Spike.

WESLEY
After all, anyone who saves the universe from eternal bloodshed, horror, and misery deserves to get what they've always wanted.

FRED
Deserves to become a real boy.

FAIRY
And so you shall.
(waves her magic wand over Spike's head, sprinkling him with glittery gold fairy dust)

Angel watches this with confused disappointment.

SPIKE
(breathes in, touches his chest)
My heart. It's...
(turns to the crowd)
it's beating again! Listen!

Angel touches his chest wistfully.

FRED
(puts her ear to Spike's chest)
You're human, Spike! You're alive!

GUNN
Ooh! I wanna hear!
(puts his ear to Spike's chest; smiles)

WESLEY
Let's hear it for Spike!

ALL
Hip, hip, hooray!
Hip, hip, hooray!
Hip, hip, hooray!
Whoo!
(cheering)

Angel looks down at his chest, where he's holding a hand over his still heart. His outfit has changed from suave C.E.O. styles to short-sleeved button-up geek chic—even his tie is too short. He's standing beside the mail cart. Consigned to his fate, Angel turns away slowly, sadly, and pushes the mail cart down the hallway.

Cut to:

20 INT. SPIKE'S APARTMENT - DAY
Spike opens his new apartment door to find a frowning Gunn and Wesley standing on the other side of it.

SPIKE
Well, look who's come to call— Crockett and Tubbs.
(walks toward the refrigerator)
Come on in, boys. Out of the cold into the damp.
(Wes and Gunn walk inside)
Suppose I should have expected a visit from Big Brother's L.A. Branch sooner or later.
(opens the refrigerator, grabs himself a beer)
Can I get you a frosty?

Wesley and Gunn are both wearing suits, not smiling nor friendly, but instead having an intimidating demeanor of Mafia men or G-men as they question Spike.

GUNN
What are you up to, Spike?

SPIKE
Man gets right to the meat of the existential nut, doesn't he?

GUNN
Just a little concerned. You don't call. You don't write.
(Spike opens his beer bottle)
What's your angle? Last time we saw you, you were booking a one-way to the continent.

SPIKE
Change of plans. Change of heart. Changed me mind, mates.

WESLEY
Sounds like you've been busy.
(Spike sits)
We're getting reports of a vigilante who matches your description.

SPIKE
Yes...that's what you people do, isn't it? You get reports. And you sign checks. You read memos.
(makes a "cheers" motion with his beer bottle)
Here's to the corporate teat. How'd you find me?
(takes a swig of beer)

GUNN
Wasn't too hard. Put a couple of our psychics on it this afternoon.

WESLEY
One of the advantages of the corporate teat.

SPIKE
What can I do for you? Need me to help you collate something?

WESLEY
From what we hear... you're fighting the good fight these days.

GUNN
We figure that's our territory.

SPIKE
(raises his eyebrow)
Is that what this is about? You're hurt 'cause I stepped on your toesies?

GUNN
Not at all. We're wondering why you left in the first place.

WESLEY
If you want to save the world, we've got the resources to help you do it.

SPIKE
No offense, Mr. Vader, but I've got no itch to join the evil empire.

GUNN
It's different. You know it. We've changed things.

SPIKE
Look...
(sighs)
I told Angel, and I'll tell you. A place like that doesn't change... not from the inside. Not from the out. You sign on there, it changes you. Puts things in your head. Spins your compass needle around till you can't cross the street without tripping the proverbial old lady and stepping on her glasses. And it's not like I wasn't there, gents, like I wasn't watching you. Had to haunt the damn place. Remember?
(takes a swig of his beer)

GUNN
Things aren't that cut-and-dried, Spike. We're making a difference. We're just... playing by a new set of rules.

SPIKE
So what? You want me to... put on a suit, come play with you?

WESLEY
Something like that.

SPIKE
I can't believe Angel would sign off on that. Unless... he doesn't know you're here, does he?
(scoffs)
Hedging our bets, are we, boys?

GUNN
That's not how it is.

SPIKE
(crosses his arms)
And the compass needle keeps spinning. And the world gets murkier and murkier.

Cut to:

21 INT. EVE'S APARTMENT - DAY
Doyle is lying on the bed talking to Eve, who's sitting on him, straddling him.

DOYLE
They don't have a clue what's happening, do they?
(Eve kisses his neck)
Hey...come on, babe.
(Eve sits up)
Focus. Are you sure team Angel hasn't been checking up on him?

EVE
Told you. They're busy working on some relic that's got the senior partners in a huff.
(smiles)
So we gonna do this, or what?
(reaches for the bedside table)

DOYLE
(pushes Eve's hand away from the bedside table)
Hey.

EVE
(annoyed)
Fine. Let's talk more. How's our blond crusader? He buying into it?

DOYLE
So far. I mean, he hasn't sewn a big red "S" on his chest yet, but he's gettin' there.
(Eve kisses his neck)
We keep building him up, and we tear Angel down. Pretty soon the senior partners are gonna start thinking they're backing the wrong horse.

EVE
(kisses his chest)
Unless once they find out we're fixing the race.

DOYLE
(sits up)
Hey...
(looks seriously into her eyes)
That happens, I'm good as dead.

EVE
Relax, baby. They'll never know it's you. Not while you have these pretty pictures.
(touches his tattoos of symbols that cover his chest)

DOYLE
These aren't for playing.
(buttons his shirt)
They're the only thing keeping me off Wolfram & Hart's radar.

EVE
Doesn't mean I can't think they're sexy.

DOYLE
Well, you can think whatever you want after we finish our project.

EVE
(smiles)
That mean you're gonna give me what I want? Or are we gonna keep up the teasing all day?

DOYLE
(flips Eve over on her back and leans over her)
Good girls always get what they want.
(kisses Eve's neck)

EVE
(touches the box on the bedside table)
Oh... this is gonna be fun.

Cut to:

22 INT. LOBBY OF WOLFRAM & HART - DAY
Wesley and Gunn walk out of the elevator and across the lobby. Fred spots them and hustles to catch up to them.

FRED
Oh! Hey! Did you talk to Spike?

WESLEY
We did.

FRED
What'd he say?

GUNN
Oh, you know...stuff.

They walk into Gunn's office.

Cut to:

23 INT. GUNN'S OFFICE - DAY
Fred follows Wesley and Gunn into Gunn's office.

FRED
Like what?

WESLEY
Apparently we're not good enough for him.

GUNN
Thinks we sold out.

FRED
We didn't sell out. We're changing the system from the inside.

GUNN
You know, when you say it out loud, it sounds really naive.
(sits at his desk)

FRED
Well, shouldn't we tell Angel about this?

GUNN
Tell him what? That Spike's hung out his shingle and is open for business in Angel's town? I don't think he needs to hear it right now.

FRED
It's not like we need to protect him. I mean, has anyone even heard from him today?

Cut to:

24 INT. LOBBY OF WOLFRAM & HART - DAY
Fred walks up to Harmony, who's sitting at her desk reading "Trend" magazine.

FRED
Hey, Harmony, um... any word from Angel?

HARMONY
Oh. Haven't heard a peep.

FRED
Maybe we should call him, check in?

HARMONY
Act like we care? Good plan!
(picks up the phone and dials)
It's ringing.

Cut to:

25 INT. ANGEL'S BEDROOM - DAY
The telephone rings in Angel's apartment, but he's still asleep and dreaming.

Cut to:

25a INT. ANGEL'S BEDROOM - DAY
Angel sits up in bed with a start. There is a piano playing in the background. He turns to see Lorne dressed up in old-west style, complete with suspenders and mustache.

ANGEL
Lorne?

LORNE
(in a southern accent)
Oh, round these parts, folks call me Honky-Tonk.
(spits into a spittoon)

Cut to:

26 INT. LOBBY OF WOLFRAM & HART - DAY
Fred waits while Harmony is on the phone.

HARMONY
(gasps)
I just got his voice mail! You wanna leave a message?

FRED
No, I think I'll check in.
(walks toward the elevator)

EVE
(cuts off Fred)
Any luck with those tests?

FRED
Tests?

EVE
The stone, yea big, lots of carving. Answers to the name of relic.

FRED
Yeah, I'm on it.

EVE
Good. 'Cause I'm getting a lot of heat on this. And when I say heat, I mean actual flames under my feet. The senior partners are a tad impatient.

FRED
Oh! Y-you want me to...

EVE
Now would be good.

FRED
Oh.

EVE
Unless you've got something important...

FRED
No. I was just gonna...
(laughs nervously)
It can wait.
(walks toward her lab)

Cut to:

27 INT. ANGEL'S BEDROOM - DAY
Lorne/"Honky Tonk" is playing "My Darling Clementine" on the piano. Angel is still in bed beside the piano.

LORNE
Hey, why so down in the dumpster, partner? You look like you just had to put down your last puppy.

Harmony, dressed like a waitress at the Copacabana, brings a drink to Lorne.

ANGEL
I think... I think I'm lost.

LORNE
Order a drink!

ANGEL
Everything hurts.

LORNE
Now you're gettin' it. Everything hurts, and then we die. Or in your case, everything hurts and... then you go on...
(hits a low note on the piano)
and on...
(hits a lower note on the piano)
and on...
(hits a lower note on the piano)
and on.

ANGEL
I don't know what to do.

LORNE
Why don't you give me an earful of them pretty pipes of yours? Let me suss it out.
(starts playing "My Darling Clementine" while the spotlight shines on Angel)
Well, sing out, Louise.

Angel tries to sing, but only makes faint squeaks. The room is eerily silent.

FRED
(bored)
I told you he was empty.

The camera turns to show Fred, Wesley, and Gunn sitting at a bar table watching Angel and Lorne.

WESLEY
Yes, but this is ridiculous!
(leans forward)
We paid good money for this.
(cocks his head)
We paid blood for this.

LORNE
(to Angel) Crowd's turning on ya, sport.

Gunn's snarls, revealing his silvery cat-eyes; he hisses angrily at Angel.

EVE
(walks up to the table where Fred, Wes, and Gunn are sitting)
(to Angel) You poor thing. You're really suffering, aren't you?

LORNE
(to Angel) You still got that thing on your shirt?

Angel looks down to see the blue slimy creature is on his chest, munching away. He puts his left hand over it and pulls it off of his chest.

Cut to:

27a INT. ANGEL'S BEDROOM - DAY
The instant Angel pulls the creature off of his chest, he awakens with a fright. He's still holding the creature in his hand. It screeches, and he squeezes it to death, still gasping from the pain.

EVE
Wow. You killed junior.

Angel turns to see Eve standing at his bedroom door holding a box—the same box that was on her bedside table.

ANGEL
Eve?

EVE
(walking forward)
I'm not here, Angel. You're dreaming. But don't worry. The dream's almost over.

Eve opens the box, letting out a substantially larger blue creature of the same sort that was on Angel before.

Fade to black.


--------------------------------------------------------------------------------

ACT IV:

28 INT. ANGEL'S BEDROOM - DAY
Still in a weakened state, Angel is groaning and panting in his bed as Eve stands by, watching the melon-sized blue creature crawl up Angel's body. Eve smirks as she turns to walk away.

ANGEL
(finally musters the strength to knock the creature off the bed)
No!

Angel falls out of the other side of the bed and crawls painfully across the floor.

Cut to:

29 INT. SPIKE'S APARTMENT - DAY
Spike walks into his apartment carrying a 6-pack of "Brockman" beer only to find his apartment door was open. He sighs and walks in.

DOYLE
(sitting on the couch)
See you found the market.

SPIKE
(puts beers on the table)
Thought this was a single. Didn't know I was gonna have a bloody roommate.

DOYLE
(stands)
Just checkin' in. Keeping tabs.
(takes a beer, opens bottle)
It's kinda what I do.

SPIKE
(snatches the opened beer from Doyle's hand)
Yeah, well, I don't need a baby-sitter, so, um, bugger off.
(drinks the beer)

DOYLE
You this prickly with all your friends?

SPIKE
I'm soft on the inside.

DOYLE
Spike... things would—
(gulps)
Things would go a lot smoother if you—
(holds his hands to his head, pained)

SPIKE
Oh, bloody hell. What was that about?

DOYLE
(panting)
I just had another vision.

SPIKE
Oh, great. Look, don't expect me to jump every time you've got one of these vision thingies.

DOYLE
(shakes head, nods)
Oh, no. I think you're gonna want to jump on this one.

Cut to:

30 INT. ANGEL'S BEDROOM - DAY
Angel crawled across the floor towards the desk. He reaches for the phone, but can't reach. He tugs at the phone cord, pulling the phone off the hook, but falls over in exhaustion. The creature crawls on his chest.

Cut to:

30a INT. ANGEL'S BEDROOM - DAY
Angel is sitting outside in a sunny, grassy meadow in a comfy leather chair.

FRED
This is really nice.

Angel turns to see Fred walking up to him in a country sundress, her hair softly flowing around her face. Wesley, Gunn, and Lorne are following close behind her.

WESLEY
You can stay as long as you like. Stay forever.

Fred sits on the chair's arm, beside Angel.

ANGEL
No...there's so much work to do.

GUNN
It's fine. We got it covered.

ANGEL
But I'm not supposed to be here.

LORNE
No fighting, Angel heart. Time to let freedom ring. Let yourself go.

ANGEL
But I'm not finished.

WESLEY
You are if you want to be.

FRED
It'll be fine. Great, actually. All you have to do is stop caring. Just—
(throws her head back in a painful, screeching scream)
Aah!

WESLEY
(throws his head back in a painful, screeching scream)
Aah!

GUNN
(throws his head back in a painful, screeching scream)
Aah!

LORNE
(throws his head back in a painful, screeching scream)
Aah!

Cut to:

Spike reaches down, grabbing the blue creature on Angel's chest, pulling it off of him, and throws it across the room, smashing it into a wall and killing it.

SPIKE
That'll be a bitch of a clean-up.

ANGEL
(pained)
Spike?

SPIKE
No need to thank me. Just helping the helpless.
(exits)

Angel groans weakly on the floor, watching Spike leave.

Cut to:

31 INT. ANGEL'S BEDROOM - DAY
Wesley walks out of the bedroom, wiping his hands on a hand towel, addressing Angel, Fred, Gunn and Lorne in the living room.

WESLEY
It was a Selminth parasite. Its teeth inject an anesthetic, making the host oblivious to its presence. You'd never know you had it on you.
(Angel drinks a glass of blood)
Pumps neurotoxins into the body causing paralysis, hallucinations, fever dreams.

ANGEL
(looks at Eve, who's standing behind Wesley)
It seemed...real. All of it.
(to Fred) You were dissecting me, taking things out of me, and there was this...bear.
(to Lorne) You called yourself Honky-Tonk, tried to get me to sing, but...
(to Gunn) You were big with the heckling.

GUNN
Uh...sorry?

FRED
So, if this parasite continued pumping its toxins into Angel...

WESLEY
(sits)
He would have been stuck in a permanent vegetative state.

LORNE
Well, good thing Spike swooped in and saved the day. How did he even know you were in trouble?

ANGEL
Didn't say.

GUNN
What I want to know is how that thing even got in here in the first place.

FRED
We're checking the firm's storage facilities. It's possible that a specimen escaped or—

ANGEL
(to Eve) You. You brought it.

EVE
Me?

ANGEL
You were here.

EVE

Kikavu ?

Au total, 90 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

blady 
25.03.2020 vers 17h

magrenat 
25.04.2019 vers 14h

Xena1 
12.04.2019 vers 12h

Siko25 
11.02.2019 vers 14h

Morganegb 
10.02.2019 vers 19h

Kaleydu35 
23.01.2019 vers 20h

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 3 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Ne manque pas...

L'HypnoCard When calls the Heart de la catégorie Medical a été élue HypnoCard du mois de mai 2020 !
HypnoCard du Mois | Nouvelle session !

Activité récente
Actualités
Alexa Davalos, Jenny Mollen

Alexa Davalos, Jenny Mollen
Le 28 mai, l'actrice Alexa Davalosfêtera ses 38 ans ! Le 30 mai, l'actrice Jenny Mollenfêtera ses 41...

Laurel Holloman

Laurel Holloman
Le 23 mai, l'actrice Laurel Holloman fêtera ses 49 ans ! On lui souhaite un joyeux anniversaire !...

David Boreanaz

David Boreanaz
Le 16 mai, l'acteur David Boreanaz fêtera ses 51 ans ! On lui souhaite un joyeux anniversaire !...

Calendrier de mai

Calendrier de mai
Le calendrier du mois de mai est disponible. Il met à l'honneur Lilah...

Elisabeth Rhöm, Julie Benz

Elisabeth Rhöm, Julie Benz
Le 28 avril, l'actrice Elisabeth Rhöm fêtera ses 47 ans ! Le 1er mai, l'actrice Julie Benz fêtera...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
HypnoRooms

mnoandco, Aujourd'hui à 05:56

Bonjour, thème en vote pour le quartier New Amsterdam côté préférences. Merci!

Luna25, Aujourd'hui à 08:10

Nouveau mois spécial famille sur le quartier Reign (sondage, pdm, duel)

SeySey, Aujourd'hui à 08:47

Bonjour! Emily Thorne & Nic Nevin vous attendent sur Suits ! Tout comme Buffy & Allison Argent sur Manifest ! Nouveaux duels ^^

sanct08, Aujourd'hui à 08:56

Bonjour ! Un nouveau calendrier est disponible sur The X-Files ! n'hésitez pas à venir le commenter !

cartegold, Aujourd'hui à 09:12

Bonjour à tous ! Un nouveau sondage, une PDM et un jeu de mots vous attendent sur Samantha Who ? A très vite !

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site