VOTE | 190 fans

#321 : Bénédiction

 

~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~

Justine apprend que Holtz est de retour tandis que celui-ci insiste pour que Connor rejoigne Angel. De son coté, le Groosalugg réalise la profondeur des sentiments de Cordelia pour Angel.

~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~

Captures de l'épisode disponibles

Popularité


4 - 6 votes

Titre VO
Benediction

Titre VF
Bénédiction

Première diffusion
13.05.2002

Première diffusion en France
08.02.2003

Plus de détails

Réalisation: Tim Minear

Scénario: Tim Minear

Guest stars:
Andy Hallett (Lorne),
Vincent Kartheiser (Connor),
Keith Szarabajka (Daniel Holtz),
Laurel Holloman (Justine Cooper),
Mark Lutz (Le Groosalugg),
Stephanie Romanov (Lilah Morgan).

~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~

Sans nouvelles d'Angel, la bande commence à s'inquiéter, c'est alors qu'il rentre à l'hôtel. Il les informe qu'il a retrouvé Connor et qu'ils ont parlé, mais la blessure d'Angel raconte une rencontre beaucoup plus violente à ses amis. Il ajoute que Connor veut être appelé Steven et qu'il peut venir à l'hôtel quand il le souhaite. Parallèlement, ils s'inquiètent qu'autre chose ait pu traverser le portail sans qu'ils ne le voient. Pendant ce temps Connor prend une chambre de motel pour Holtz et lui-même.

Connor trouve un journal et puis force un distributeur automatique pour prendre de la nourriture avant de retourner dans le motel. Holtz prend le journal et se rend compte que peu de temps à passé depuis son départ à Quor-toth. Ils discutent de comment Connor a réussit à quitter la dimension et comment Holtz l'a suivit à travers la déchirure. Holtz comprend que Connor ait voulu voir son vrai père et rappelle à Connor qu'il ne lui a jamais caché ses origines. Holtz demande à Connor de passer du temps avec Angel pour en apprendre le plus possible sur lui. Lorne apporte à Fred un cristal pour un compteur Geiger pour rechercher les traces de ce qui aurait pu s'échapper de Quor-toth. Cordélia monte à l'étage voir Angel tandis que Groo blessé l'observe. Elle le trouve en train de se défouler sur un punching bag et essaye de lui parler de Connor. Lorne parle avec Groo au sujet du comportement d'Angel avec Connor et Groo relie les commentaires de Lorne au sujet d'Angel et de Connor à sa propre situation avec Cordélia. Cordélia écoute Angel parler de Connor et de combien il regrette le temps qu'il a perdu avec son fils. Wesley se met à table, mais est distrait quand son ordinateur signale qu'il a un nouveau message. Le message inclut seulement une adresse et avec l'instruction de venir seul. Fred fait le tour de l'hôtel avec le compteur Geiger, il la mène directement à Connor qui se trouve sur le pas de la porte d'entrée. Cordy a une vision d'une femme en danger dans un bar.

Wesley regarde en bas les gens qui dansent dans le bar et découvre que c'est Lilah qui lui a envoyé l'invitation. Elle l'informe qu'elle s' est arrangée pour que Justine et un groupe de vampires soient en même temps dans ce bar pour que Wesley la voit mourir. Wesley s'apprête à partir et découvre que c'était pour le tester et évaluer sa loyauté. Angel explique à Connor comment combattre pendant qu'ils entrent dans le bar et recherchent les vampires. Angel et Justine se repèrent et Justine essaye de décamper, mais plusieurs vampires la saisissent et le combat commence. Connor se précipite au secours de Justine tandis qu'Angel combat avec les autres. D'en haut, Wesley et Lilah se rendent compte que c'est Connor qui accompagne Angel. Angel et son fils prennent plusieurs vampires ensemble tandis que la foule regarde, mais un vampire essaye de s'échapper et Connor le suit furtivement dans une ruelle.

Angel arrive à temps pour tuer le vampire que Connor a suivi et rappelle à son fils que les vampires sont très silencieux. Angel est fier de son fils. Ils jouent à se battre tous les deux pendant qu' Holtz les observe d'un toit. De retour à l'hôtel, Angel se vante de l'habileté de Connor à Cordélia et elle lui révèle qu'elle a pu retourner dans sa vision et observer Angel et Connor ensemble. Holtz explique à Connor qu'il doit passer du temps avec Angel parce que c'est le seul moyen de trouver des réponses à ses questions. Connor n'est pas heureux à cette idée et part fâché. Fred et Gunn suivent le compteur Geiger dans le camion de Gunn jusqu'à un motel où ils repèrent Connor et voient Holtz fermer la porte après lui. Connor arrive à l'hôtel et Lorne lui propose de l'emmener voir Angel, mais Connor refuse car c'est un démon. Lorne se contrôle quand Connor l'insulte mais Cordélia arrive à temps. Elle fait s'asseoir Connor et essaie de lui expliquer que certains démons sont bons, mais quand elle admet être, elle même, en partie démon, Connor la menace avec un couteau.

En réponse, Cordélia commence à briller, enveloppant aussi Connor de sa lueur. La lame de son arme se dissout et elle le réconforte pendant qu'il se met à pleurer. Plus tard, elle explique qu'elle a libéré Connor de l'obscurité et de Quor-toth. Angel discute avec Connor et lui propose de rester à l'hôtel. Connor informe subtilement Angel que Holtz est venu avec lui et le retour de Fred et de Gunn le confirme. Angel demande à Gunn et Fred d'emmener Connor se promener quelque part pendant quelques heures. Cordélia parle à Angel, elle ne craint pas qu'Angel tue Holtz, mais lui conseille de ne pas mentir à Connor. Justine retrouve Holtz au motel et discute de Quor-toth. Holtz lui explique son amour pour Connor et lui demande une dernière faveur. Gunn et Fred font découvrir à Connor l'océan et le laissent seul au bord de l'eau. Ils discutent du fait qu'Angel aille voir Holtz et de ce qu'il pourrait lui faire. Bien qu'ils soient loin de Connor, il se retourne soudainement, il possède une ouïe très fine, comme Angel. Laissant Gunn et Fred choqués, il s'enfuit.

Cordélia se prépare à partir quand une silhouette descend les escaliers. Elle est heureuse jusqu'à ce qu'elle constate que ce n'est pas Angel ... c'est Groo. Angel rend visite à Holtz au motel. Holtz lui rappelle qu'il a pris grand soin de Connor et qu'il ne l'a pas tué au nom de la vengeance et Angel se détend un peu. Ils parlent de leurs crimes passés et Holtz explique que Connor doit être avec Angel parce qu'il est devenu trop vieux pour lui offrir ce dont il a besoin. Il donne à Angel une lettre pour Connor. Angel accepte la lettre et part pendant que Holtz l'avertit que Connor protestera, mais qu' il ne pourra jamais le re trouver. Tandis que Connor fonce au motel, Angel gare sa voiture et lit la lettre de Holtz. La lettre explique le besoin de Holtz de laissé aller Connor parce que c'est la meilleure chose à faire. Dans le parking derrière le motel, Justine prie Holtz de changer d'avis, mais il exige qu'elle fasse ce qu'il veut. Elle utilise un pic à glace pour planter deux trous dans son cou. Il meurt en disant "Steven." Connor arrive finalement, mais au lieu de trouver Holtz dans la chambre, il le trouve près de Justine, deux marques dans le cou. Avec conviction, Connor pense à "Angelus".

Cordelia : Précédemment dans Angel :
Holtz : Je veux que tu sortes et en trouve d'autre comme toi.
Holtz sort la pique épinglant la main de Justine sur la table.
Angel à Justine : Je ne suis pas ton petit ami. Trouve quelqu'un d'autre pour te mettre des claques.
Lorne : Wesley a enlevé le bébé pour de bon.
Justine tranche la gorge de Wes et s'enfuit avec Connor.
Holtz à Connor : Bonjour, fils. Je suis ton père.
Sahjhan : Ce que vous examinez est le Quor-toth, les ténèbres des mondes noirs.
Holtz pousse Justine de côté et saute dans la fissure dans les airs avec Connor bébé dans ses bras.
Lorne : Pour aller à Quor-toth, cela requiert des magies vraiment sombres.
Cordy : Il y a presque toujours un prix pour utiliser des forces primordiales.
Le monstre passe par la fissure au-dessus du pentagramme dans le hall, suivi par Connor, qui le décapite et braque son lanceur de pieux vers Angel.
Connor : Salut papa.
Angel : Connor.
Connor : Je m'appelle Steven.
Angel claque Connor contre le mur : Ecoute moi.
Gunn : Il y a quelques semaines il portait des couches, maintenant c'est un adolescent ?
Connor claque Angel contre le mur : Non !
Angel : Je t'ai déjà perdu une fois.
Angel à Connor : Tu n'es pas seul.
Connor : Je sais.
Fred : On est juste supposés rester là avec une fissure d'une dimension de l'enfer au milieu du hall ?
Meerna : C'est fermé.
Cordy : Vous pouvez dire si quelque chose d'autre passera à travers ?
Holtz sort de l'ombre devant Connor.
Connor : Salut papa.
Fred va vers le reste du gang attendant au milieu du hall de l'Hypérion.
Fred : Il ne répond toujours pas sur son portable.
Cordy : Ca pourrait vouloir dire quelque chose s'il savait vraiment s'en servir.
Gunn : Peut-être qu'on pourrait y aller, commencer là où on l'a vu en dernier, voir si on peut remonter la piste.
Groo : Un sage plan. Je vais assister le pistage.
Cordy : Non.
Fred : Mais si quelque chose sort du portail, et s'il cela cherche Connor, et si Angel le trouve...
Cordy : Il l'a fait.
Les portes du hall s'ouvrent et Angel boite à l'intérieur.
Groo : Angel.
Cordy : Oh mon dieu.
Gunn : Mec, t'es blessé.
Angel : Je vais bien.
Cordy : Tu l'as trouvé.
Angel : Ouais.
Cordy : Et ?
Angel : Et...on a parlé.
Angel tombe sur le canapé en soupirant.
Cordy : Pour moi il aime bien parler avec ses mains.
Angel : Oh, il ne m'a pas fait ça. Pas complètement, en fait.
Gunn : Alors, c'est sûr maintenant ? Ce gamin est vraiment Connor ?
Angel : Steven. Il s'appelle Steven maintenant. C'est encore mon fils.
Fred : Alors..il est où ?
Angel : Je suis pas sûre. Mais il sait où je suis. Il va aller bien.
Fred : En fait...pas vraiment.
Angel : Qu'est-ce que tu veux dire ?
Cordy : Quelque chose a pu s'échapper de Quor-toth avant qu'on ait eu le temps de fermer le portail.
Gunn : L'experte en magie de Lorne a captée quelques ondes sérieusement mauvaises.
Angel : Alors personne n'a vraiment vu quelque chose d'autre sortir.
Fred : Et bien, pas exactement.
Angel : Et si mon fils était la dernière chose qui est passé à travers....
Gunn : Exact.
Fred : Mais et si c'était une sorte de chose de vengeance qui est après Connor ?
Angel : Il a survécu à Quor-toth si longtemps. Il peut prendre soin de soi.
Fred : Ok. Alors il a survécu dans une dimension innommable de l'enfer. Qui ne l'a pas fait ? Tu..tu ne peux pas juste le laisser seul dans les rues de Los Angeles !
Angel : Il doit revenir de lui même. Et il le fera. Dès qu'il réalisera ce dont il a besoin.
Gunn : Et c'est quoi ?
Cordy : Un père.
Connor : Une chambre.
Connor va à la fenêtre de réception d'un motel et met des billets sur le comptoir.
Connor : J'ai besoin d'une chambre pour moi et mon père.
Connor tourne sa tête et regarde Holtz venant à côté de lui.
Intro
On a une vue extérieure d'un motel français au soleil matinal. Connor sort du bureau portant un journal. Il voit un homme prendre un sachet de bonbon dans un distributeur se trouvant sur le côté du motel, et mordre dedans alors qu'il part.
Connor va vers la machine et commence à pousser les boutons. Quand la nourriture ne vient pas il agite la machine, puis la soulève et la claque par terre.
Connor entre dans la chambre d'hôtel 204 portant le journal et une main pleine de bonbons. Il ferme la porte et pose les affaires sur la table.
Connor : J'ai trouvé de la nourriture dans une grosse boite en métal dehors. Papa ?
Holtz sort de la salle de bain.
Holtz : Oh, bon garçon. Tu l'as eu.
Connor lui tend le journal.
Holtz : Maintenant. Jettons un coup d'oeil à la date.
Holtz regarde le journal puis s'assoie sur le bord d'un des lits.
Holtz : Des jours. On est parti que depuis des jours.
Connor : Je n'aime pas cet endroit. Il y a trop de gens. C'est pas comme à la maison.
Holtz : Quor-toth n'a jamais été notre maison, fils. C'était notre prison. J'aurais du savoir qu'un jour 'tu' trouverais un moyen d'en sortir.
Connor : Les fissures étaient déjà là. J'ai juste laissé les sluks me montrer. C'est tout.
Holtz se lève : Des rats apeurés, forcés de fuir à la lumière du jour. (tapote Connor sur la joue) Mon garçon est malin.
Connor : Tu n'aurais pas du me suivre ici.
Holtz s'assoie sur une chaise : Comment ne pouvais-je pas ?
Connor s'accroupit devant lui, mettant une main sur le genou de Holtz.
Connor : Je serais revenu vers toi, après l'avoir tué. (se redresse et s'éloigne) Je suis désolé de ne pas pouvoir.
Holtz : Bien sûr que tu ne pourrais pas. Ce n'est pas en toi, fils.
Connor : J'ai beaucoup tué !
Holtz : Seulement quand tu le devais, juste pour survivre. (se lève) Et ce n'est pas la vraie raison pour laquelle tu as travaillé si dur pour venir ici. Tu voulais le voir.
Connor : Non.
Il passe à côté de Holtz et s'assoie au bord du lit.
Holtz : Ca va fils. Il n'y a pas de honte à ça. Je savais que ce jour allait arriver. C'est pour ça que je ne t'ai jamais menti. Je t'ai toujours dit la vérité sur qui étaient tes parents (s'accroupit devant Connor) comment toi et moi nous nous étions mis ensemble.
Connor : Dieu m'a donné à toi.
Holtz : Oui. Dieu m'a livré à toi, pour que je te garde en sécurité et que je te prodigue tout l'amour que je n'ai pas pu donner à mes premiers enfants.
Connor : Parce qu'il te les as pris.
Holtz : C'est ça.
Connor : J'aurais voulu le tuer.
Holtz : Si tu l'avais fait, alors tu ne serais pas le garçon que j'ai élevé, ou l'homme que je sais que tu seras un jour. Il y a plus pour toi à apprendre, Steven, beaucoup plus.
Connor : Et je le veux.
Holtz : Bien. (se lève) Alors tu dois aller chez lui.
Connor : Quoi ?
Holtz : Va dans son monde, apprend tout ce que tu peux. (met une main sur l'épaule de Connor) Découvre ce qui de lui est en toi pour que tu puisses le combattre. (met une main sous le menton de Connor et le fait lever les yeux) Mais soit sur tes gardes. Souviens toi de ce que je t'ai appris. Le diable te montrera des choses brillantes, beaucoup de couleurs.
Lorne tourne un cristal miroitant avec beaucoup de couleurs dans sa main alors qu'il le tend à Fred.
Lorne : J'aurais voulu être là plus tôt, mais je devais m'arrêter et être enchanté. Les Cristaux Cedrian ne viennent pas vraiment de cette manière.
Gunn : Ca marchera ?
Fred : Ca devrait. Les cristaux Credian sont censés contenir des millénaires d'énergie mystique entreposée et c'est presque la taille du batterie 'D'.
Cordy et Groo entrent.
Cordy : C'est magnifique.
Fred : Et inestimable.
Lorne : Je crois que dans ce cas inestimable voudrait dire 'sans prix' comme gratuit. Un Lack-Nie à six cornes ne devait une faveur. Ne demandez pas.
Cordy montre le truc sur le bureau devant Fred : Je parlais de ça.
Fred : Oh. Un résultat standard de l'armée surplus de compteur Geiger.
Gunn : On l'a pris à un dépôt de vente.
Cordy : Brillant.
Groo : Quel est son but ?
Gunn : On va l'utiliser pour voir si des monstres effrayants sont passés par le portail.
Fred : Tout ce qui est sorti de Quor-toth devrait avoir laissé derrière lui une sorte de radioactivité para plasmique. Bien sûr, je fonctionne sur le principe que tout dans la nature recherche un état stable et relaxant.
Lorne : Je sais bien.
Cordy à Gunn : Hé. Alors, comment il va ?
Gunn regarde vers les escaliers : Et bien, il devient encore mature.
Cordy : Vraiment. Où ?
Gunn : En haut.
Cordy : Je vais aller lui parler.
Groo regarde Cordy marcher vers les escaliers, poussant un soupir.
Angel est dans son appartement frappant contre son punching-ball.
Cordy : Hé...Je crois que Fred travaille sur un moyen de savoir si quelque chose d'autre est passé par le portail.
Angel calme le sac, mais ne se tourne pas pour regarder Cordy.
Angel : C'est bien.
Angel se remet à frapper.
Cordy : Alors, peut-être que si on est vraiment, vraiment chanceux aujourd'hui on sera capable de tuer quelque chose. Tu aimerais ça, n'est pas ?
Angel : Bien sûr.
Cordy : Ok. Et bien, je voulais juste vérifier et te faire savoir que j'étais prête et te dire que tu fais la bonne chose.
Angel arrête de frapper le sac, mais ne se tourne pas. Après un moment Cordy commence à partir.
Angel : Et s'il ne revient pas ?
Cordy s'arrête et ils se tournent pour se regarder.
Groo se tient dans la cour du jardin. Lorne va vers lui.
Lorne : Hé. Quelque chose te tracasse, bouboule ?
Groo : En effet. Je suis confu.
Lorne : De quoi ?
Groo : Angel. Son immobilisme m'intrigue. Quand Connor lui a été enlevé il a bougé le paradis et Tarkna pour essayer de le regagner.
Lorne : Ouais, bien sûr. D'où notre gribouillage hebdomadaire sur le sol du hall.
Groo : Mais maintenant que son fils est ici, il ne fait rien.
Lorne : Et bien, parfois rien est la meilleure chose. Si une chose est faite pour être parfois il est mieux de la laisser faire plutôt que de la forcer.
Groo : Mais si une chose est faite pour être comment peut-elle être forcée ?
Lorne : Et bien, je crois qu'elle ne peux pas.
Groo : Et si une chose n'est pas faite pour être ?
Lorne : Et bien, alors elle ne peut vraiment pas. Juste parce que quelqu'un saute dans une dimension ou deux n'est pas une garantie que les choses aboutiront. Et bien, tu ne dissimule pas un texte sous-jacent ?
Groo va au milieu de la cour et regarde le ciel.
Groo : C'est une journée magnifique. Si ma princesse demande, dit lui que je suis parti me promener. Si elle demande.
Angel : Il est plus éloigné de moi que la première fois qu'il a été pris. Tout ce temps je ne crois pas que j'avais vraiment cru l'avoir perdu...pas vraiment. Puis il se montre à nouveau et je sais que si.
Cordy : C'est seulement temporaire.
Angel : Ouais. Tout est temporaire. Il y a juste tellement de choses que je crois qu'on aurait pu faire ensemble avant qu'il, tu sais...
Cordy : Grandisse ?
Angel : Me haïsse.
Cordy : Angel, il ne te haït pas. Il ne te connaît même pas. Mais il le fera. Il va revenir, Angel.
Angel : Comment tu le sais ?
Cordy : Parce que...il le doit. Parce qu'il est de la famille.
Wes est assis à la table dans son appartement, ouvrant le plastique d'un plateau TV (brûlant presque ses doigts) et se versant un verre de vin rouge quand son ordinateur bipe. Après un moment il va vers lui et ouvre le message qu'il vient d'avoir : 782 W. Palm Terrace. 8:30 p.m. Venez seul.
Fred marche autour de l'Hypérion avec son compteur Geiger modifié, les autres suivants derrière elle.
Fred : Je reçoit une bonne, lecture forte ici.
Lorne : On devrait porter du plomb ? Parce que j'ai quelque chose.
Fred : Ok. C'est approximativement où était le portail, alors c'est logique que j'ai une lecture ici. Euh, marque ça.
Gunn marque le sol avec de la craie, alors que Fred bouge, les yeux sur l'écran du compteur Geiger.
Fred : Ok, on dirait que quelque chose aurait pu venir là. (continue à avancer ne regardant pas où elle va) Ou...ici. (le cliquement du compteur Geiger s'accroît alors qu'elle tourne sur le côté) Attendez une minute. Wow. Quelque chose ici est vraiment (lève les yeux et voit Connor devant elle) chaud. Le fils d'Angel ! Salut. Je ne pensais pas cliquer vers toi.
Elle éteint l'instrument, jette un coup d'oeil vers les autres puis cours se mettre à côté de Gunn pendant qu'Angel se rapproche de Connor.
Angel : Hé.
Connor : Hé. Je..ah, je pensais venir comme tu m'as dit.
Angel : Je suis content que tu l'ais fait. (se tourne) Tout le monde, ah, c'est ah, c'est Steven. Steven voilà Fred, Gunn, Cordelia et ça c'est Lorne.
Lorne : Bonjour, jeune homme.
Angel au groupe : Alors, on a fini ici ?
Fred : Oh ! Ouais. Je..je crois qu'on a tout couvert.
Gunn : Peut-être qu'on devrait emmener ça dehors.
Fred : Oui. On devrait faire une recherche du périmètre puis recalibrer sur les zones plus grandes.
Angel : Ca serait une bonne idée.
Fred : C'était vraiment un plaisir de te rencontrer, Steven.
Gunn et Fred partent.
Lorne : Hum, ouais, je..j'ai un truc à faire.
Lorne passe à côté de Connor et monte en haut.
Cordy : Oui, alors, hum, je suis sûre de conserver tous tes appels. Vous...prenez juste votre temps les gars.
Angel : Merci.
Cordy va vers le bureau de Wes et Angel se retourne pour faire face à Connor. Ils croisent tous les deux leurs bras en ne se regardant même pas, ils bougent tous les deux leurs pieds.
Angel : Alors....Tu as faim ?
Connor : Qu'est-ce que tu as ?
Angel : On peut sortir.
Cordy : Quoi !? Où ?!
Angel se tourne pour voir Cordy venir vers lui, une main derrière son oreille.
Angel : Cordy.
Cordy hurlant : Angel ! C'est un bar ! Des vampires. Tout un gang !
Angel : Cordy....
Cordy : Angel, tu m'entend !?
Soudainement on voit Angel de la manière que Cordy la décrit, se tenant au milieu d'un bar faiblement éclairé, entouré par des gens, la musique allant fort.
Cordy : Je peux la voir. Une femme. Angel ! (Cordy voit les lèvres d'Angel bouger, mais n'entend pas ce qu'il dit) Elle est toute seule. Elle ne les voit pas. Angel, tu dois te dépêcher !
Soudainement le bar disparaît laissant Angel dans le hall.
Angel : Calme toi.
Cordy regarde autour d'elle un moment.
Cordy : Il y a une femme dans un bar avec un gang de vampires après elle. Tu dois l'aider.
Angel : Tellement pour conserver mon appel, hein ?
Cordy : Désolé.
Angel à Connor : Ecoute, hum, ...je..je, ah, je dois sortir un moment.
Connor, faisant marche arrière : Ca va.
Angel : C'est pour mon travail.
Connor : Ouais. Peu importe.
Angel : Ca pourrait être un peu dangereux. Il y a beaucoup de meurtre et de violence. Tu veux venir ?
Connor s'arrête et regarde par dessus son épaule vers Angel.
Pause
Le bar de la vision de Cordy, la cameré montre des gens dansants avec des bâtons lumineux dans leur mains, en haut d'un balcon surplombant le rez-de-chaussée. Wes arrive à la rampe et regarde la foule.
Lilah : Je vois que vous avez eu mon invitation.
Wes : Lilah. (se tourne pour lui faire face) Manifestement.
Lilah : Je pensais que le 'venez seul' était une touche particulièrement ironique. Je veux dire, avec qui auriez vous pu venir ?
Wes commence à passer à côté d'elle, mais Lilah tend une main pour l'arrêter.
Lilah : Ne vous pressez pas. Regardez juste là.
Wes regarde et voit Justine assise au bar.
Lilah : J'ai eu beaucoup de problèmes pour arranger ce petit spectacle pour vous.
Wes : Au revoir.
Wes commence à s'éloigner.
Lilah : Ok, mais partez maintenant et vous manquerez sa grande scène de mort. (Wes s'arrête et se retourne) Ne me dites pas que vous n'aimeriez pas voir la salope qui vous a tranché la gorge et vous a laissé pour mort avoir un peu d'elle partir.
Wes : Qu'est-ce qui se passe là, Lilah ?
Lilah : Une source....n'imaginez pas qui...l'a informée que ce soir cet endroit sera infecté de vampires. Ce qui, comme il s'avère, est vrai.
Wes : Exact. Parce que la même source a informé les vampires qu''elle' sera là.
Lilah : Il semble qu'elle a eu assez de beaucoup d'américains morts récemment.
Wes : Et vous croyez que je vais apprécier une place pour son massacre.
Lilah souriant un peu : Et bien...ouais.
Wes : Vous ne savez vraiment rien de moi, n'est pas ?
Lilah : Probablement non.
Wes se tourne pour partir et Lilah se rapproche de lui.
Lilah : Comme, va t'il aller tout de suite à sa voiture, où va t'il s'arrêter pour l'avertir d'abord ?
Wes s'arrête, mais ne se tourne pas et ne parle pas.
Lilah : Il doit y penser. C'est bien. C'est tout ce que j'avais vraiment besoin de savoir. (s'éloigne de lui) Vous pouvez y aller.
Wes fait un pas vers elle : Un test Lilah ?
Lilah : Oh, n'ayez pas l'air si menaçant. J'avais juste besoin de savoir si je perdais oui ou non mon temps. Et de prouver que nous sommes encore amis, je l'aurais sortie de là avant que quelque chose de 'vraiment' mortel n'arrive. Comme ça vous n'aurez pas à vous torturer pour savoir si oui ou non vous avez fait la bonne chose.
Wes regarde à côté d'elle vers l'étage du dessous et se rapproche de la rambarde.
Wes : Je ne crois pas que ce sera nécessaire.
Lilah vient à côté de lui et voit Angel marcher dans la foule.
Angel : Et bien, tu voulais tuer un vampire. Ca pourra être ta chance. (il tend discrètement un pieu à Connor) Prend ça. Assure toi juste que quand tu utilisera ce truc tu ailles droit au...
Connor : ...au coeur. Je sais. Mon père me l'a appris.
Angel : Ouais, j'en suis sûr. Ecoute, il y a beaucoup de personnes innocentes ici. Ne va pas planter n'importe qui jusqu'à ce qu'ils montrent leur visage de jeu, ok ?
Connor : Est-ce qu'ils vont ressembler au tien ?
Angel : Ouais.
Angel remarque Justine buvant au bar.
Connor : Alors pourquoi est-ce que tu le fais ?
Angel : Fais quoi ?
Connor : Pourquoi les tuer s'ils sont comme toi ?
Justine remarque Angel et va sur son tabouret.
Angel : Ils ne sont pas comme moi, Connor.
Connor : C'est pas Connor.
Barman à Justine : Prête pour un autre ?
Angel à Connor : Reste là.
Justine : Non, c'est bon.
Le barman et deux autre gars assis au bar de chacun de ses côtés se vampirisent.
Barman, l'attrapant : Vous n'avez pas faux.
Vampire : Elle croit qu'elle est une Tueuse.
Barman : Elle va apprendre différemment.
Le barman met Justine sur le bar alors qu'elle se tourne et frappe un des vampires et l'envoie droit sur le pieu d'Angel. Connor regarde alors que le vampire se change en poussière.
Le barman jette Justine sur les étagères de bouteilles derrière le bar. Un vampire attrape la main droite d'Angel alors que pieu descend vers son coeur, mais Angel l'embroche simplement avec celui dans sa main droite.
Trois autres vampires attaquent Angel dans le petit espace autour d'Angel alors que Wes regarde du balcon.
Justine crie alors que le barman l'attrape. Connor vient en courant, sautant pour se poser dans le petit espace à côté d'Angel.
Angel : Bien...Ah, prend celui sur le...
Connor passe à côté de lui pour attaquer le vampire tenant Justine.
Angel : Et bien, ouais. Ca...ca a plus de sens.
Angel est taclé par un des vampires et retourne son attention vers le combat.
Lilah regarde Connor tuer le barman.
Lilah : Qui est le garçon prodige ? Il bouge comme....
Wes : ...son père.
Lilah regarde Wes un moment avant de se retourner pour regarder le combat.
Connor aide Justine à se lever et ils se regardent un moment avant qu'il l'amène autour du bar. Justine s'arrête pour regarder de nouveau, mais Angel éloigne Connor.
Angel à Justine : Part. Sort d'ici. Part !
Après un dernier regard à Connor Justine s'enfuit, pendant qu'Angel et Connor se mettent dos à dos pour combattre les vampires restants. Il y a une courte accalmie dans le combat et ils se regardent, un petit sourire apparaissant sur leurs visages, avant qu'ils ne retournent leur attention vers les vampires.
Lilah : Maintenant dites moi que vous n'êtes pas intéressé.
Lilah se tourne pour regarder Wes, mais il est parti.
Un des vampires se tourne pour s'enfuir et Connor cours après lui. Pas plus de vampires n'attaquent, Angel va suivre Connor.
Connor sort doucement par la porte arrière du bar dans une allée sombre et déserte, pieu prêt.
Soudainement il se retourne et rentre le pieu...juste pour avoir son poing attrapé par Angel avant que le pieu ne puisse pénétrer son coeur. Ils restent gelés dans la même position un moment, Connor respirant fort. Puis Angel tourne la main tenant le pieu et va frapper les bras de Connor, le faisant se tourner et embrocher le vampire se tenant derrière lui.
Connor se retourne doucement, regardant partout sauf Angel, pendant qu'on entend un battement comme celui d'un coeur sur la scène.
Angel : Ils n'ont pas besoin de respirer ou de faire du bruit. Tu dois être prudent. Tu sais que tu étais...tu étais bon là bas. (Connor lève les yeux vers Angel) Je veux dire, normalement je devrais t'emmener à un jeu de ballon, ou un musée, ou...autre chose. Mais c'est...c'est bon de savoir que tu peux te débrouiller dans un combat.
Angel attaque Connor pour rire. Connor saute en arrière, puis sourit.
Angel : C'est aussi bon de savoir que tu peux faire ça.
Connor fait semblant de frapper Angel.
Angel souriant : Woah.
En riant et souriant ils commencent à danser autour d'eux, faisant semblant de se frapper, sautant sur les poubelles posées le long de l'allée.
La caméra recule pour montrer Holtz sortant de l'ombre d'une des échelles de secours des maisons longeant l'allée, les regardant d'au dessus.
Connor est assis dans la chambre d'hôtel de Holtz mangeant un cookie Oreo. La porte s'ouvre et Holtz entre, s'arrête devant Connor et baisse les yeux vers lui.
Connor : Père. Il était tout ce que tu avais dis. Il a essayé de m'avoir. Il a pensé qu'il pouvait me tromper en sauvant des personnes. Ca n'a pas marché. J'ai vu son vrai visage.
Holtz : Et j'ai vu le tien..
Cordy se prélasse sur le lit d'Angel pendant qu'Angel est assis dans une chaise dans la pièce.
Angel : Ce gamin était né pour ça. La façon dont il a anticipé, je te dis, c'est dans son sang.
Cordy : Tu ne dis pas.
Angel : On était là-bas et c'était comme si on avait jamais été séparés. Il l'a aussi senti. Je sais que oui. Tu aurais du nous voir ensemble.
Cordy : Je l'ai fait.
Angel : Qu'est-ce que tu veux dire par je l'ai fait ?
Cordy : Ah..après que tu sois parti, je suis retournée dans ma vision.
Angel : Tu es retournée ?
Cordy s'assoie : Ne me demande pas comment. Je ne sais pas si c'est une partie de mes nouveautés semi-démoniaques, ou...ou s'ils m'ont juste laissés y retourner. Mais j'y était. J'ai tout vu, toi et ton fils ensemble. C'était merveilleux.
Connor : Arrête de dire ça !
Holtz est assis devant Connor à la table, tenant ses mains.
Holtz : C'est vrai, fils.
Connor : Tu te trompes !
Holtz : Je ne me trompe pas. N'importe qui vous aurait vu ensemble aurait réalisé...que là où tu dois être...est à ses côtés.
Connor : Non !
Holtz : C'était ton besoin de lui qui t'a conduit dans cette dimension.
Connor : Je n'ai pas besoin de lui !
Holtz : Retourne chez lui, Steven.
Connor : Pourquoi tu fais ça ? Pourquoi ? Dieu m'a donné à toi.
Holtz : Oui. C'était le plan de dieu de nous mettre ensemble. Rien ne me persuadera jamais du contraire. Mais maintenant il est temps pour moi de te redonner.
Connor : C'est un démon.
Holtz : Et tu es le fils bâtard de deux démons.
Connor : Alors je suis un démon.
Holtz : Tu ne l'es pas. Que Dieu m'aide, je ne sais pas ce que tu es, mais je ne suis pas celui qui donne les réponses, et il y a des réponses. Part et découvre les.
Fred et Gunn arrive devant le motel français, suivant encore les directives du compteur Geiger modifié de Fred.
Fred : Ok. Excepté pour l'hôtel les émissions les plus fortes viennent de quelque part dans les environs.
Gunn : Et maintenant ? On fait du porte à porte et on demande si quelqu'un a vu des trucs inter dimensionnels ?
Fred : Je ne suis pas sûre. Je ne sais même pas si on devrait regarder au dessus du sol ou non.
Connor sort ses mains d'en dessous de celles d'Holtz.
Connor : Tu m'as dis de ne pas être trompé. Mais tu t'es laissé toi-même tromper.
Holtz : Si je pouvais arrêter ça, je le ferais, fils. Mais nous avons été ramenés ici par des forces au delà de notre contrôle.
Connor se lève et va vers la porte.
Connor : Tu te trompes.
Gunn remarque Connor sortir en pestant d'une porte à l'étage de l'hôtel.
Gunn : Hé. Regarde ça.
Ils regardent alors que Connor atteint le bout du balcon et après un regard rapide autour de lui saute au dessus de la rambarde pour s'enfuir.
Fred : On dirait qu'on a suivi les émissions du fils d'Angel depuis le début.
Gunn : Maintenant il y a une phrase que je n'ai même pas besoin de réentendre.
Fred : Mais c'est bon, non ? Ca veut dire qu'il n'y a pas de gros truc effrayant qui est sorti du portail.
Gunn se retourne pour regarder la porte d'où Connor est sorti et voit Holtz apparaître dans l'ouverture de la porte.
Gunn : Et un petit truc effrayant ?
Holtz ferme doucement la porte.
Lorne, portant un peignoir, se verse un verre. Il se tourne et voit Connor se tenir au milieu du hall de l'hôtel.
Lorne : Oh, hé, gamin. Je ne t'avais pas vu. Tu cherches ton père ? Viens. Il est en haut. Je vais te montrer la chambre. Par là.
Connor : Je ne vais nulle part avec toi, démon.
Lorne : Je vais te dire, depuis que tu as été élevé dans une dimension de l'enfer par un psychopathe, et depuis qu'il est arrivé que ce soit un sujet que je connaisse un peu, on va juste laisser ça passer. Maintenant je vais chercher ton papa pour toi.
Lorne se tourne pour monter les escaliers.
Connor : Sale démon.
Lorne se retourne : En fait, c'est oncle sale démon pour toi. C'était pas comme il y a longtemps...disons une semaine...je changeais tes couches, petit....
Cordy : Hé !
Cordy entre et va se mettre entre eux.
Cordy : C'est quoi le problème ?
Lorne regarde juste Connor.
Cordy : Steven ?
Steven ne quitte pas Lorne du regard.
Cordy : Steven.
Après un moment Connor se laisse amener vers le canapé et s'assoie avec Cordy, mais il continue de regarder Lorne.
Cordy : Je sais que tu n'as pas été dans ce monde tellement longtemps, et j'imagine que les choses sont vraiment différentes de là où tu étais, mais Lorne est un bon gars. Honnêtement.
Connor : C'est un démon.
Cordy : Exact. Vrai. Il l'est. Mais 'démon' ne veut pas toujours dire 'méchant' dans cette dimension. Je veux dire, regarde moi. (les yeux de Connor arrivent de Lorne à Cordy) Et bien, je suis en partie démone. J'ai fait pour que je puisse aider des personnes. (se tourne pour regarder Lorne) Et pour que l'arrière de ma tête ne....
Connor sort son poignard et va poignarder Cordy dans le coeur.
Pause
Lorne : Cordy !
Cordy et Connor se regardent alors que Cordy empêche le poignard de Connor de descendre vers elle.
Les yeux de Cordy commencent à briller d'une intense lumière blanche. La lumière s'étend, bouge sur son bras et dans Connor, dissolvant la lame de son poignard et le laissant juste tenir le manche.
Cordy : Laisse le, mon coeur. Laisse le. Tu n'as pas besoin de ça. Tu n'as pas besoin de tout ça.
La lumière quitte Cordy, envahissant Connor à la place, alors que Cordy se rassoie devant Connor.
Cordy : C'est vrai. Laisse le, bébé.
La lumière disparaît complètement, laissant Connor haletant et regardant Cordy.
Cordy : Shh.
Cordy va mettre sa main sur la joue de Connor.
Cordy, murmurant : Ca va, mon mignon. C'est vrai. Ca va.
Les yeux de Connor se ferment et il penche sa tête vers Cordy et pleure sur son épaule. Cordy le tenant.
Cordy : Je sais. Shh. Ca va. Ca va.
Connor se rassoie et Cordy se tourne pour lever les yeux vers le balcon surplombant le hall pour voir Angel se tenant à la rambarde.
Angel regarde de la porte de bureau de Wes alors que Lorne tend une tasse à Connor, puis se retourne pour faire face à Cordy, assise au bureau.
Angel : Comment tu te sens ?
Cordy : Bien. Epuisée. Mais bien.
Lorne : Et bien, tu as fais marcher un sacré truc, ma fille. Peu importe quel marché tu as fais avec les Pouvoirs, j'ai l'impression qu'ils t'ont donné la grosse dose...tous les extras. Ce gamin était toxique quand il est venu ici ce soir. Fortement sur le 'ick'.
Angel : Qu'est-ce qui s'est vraiment passé ?
Lorne : Dans mon opinion professionnelle ? Et bien, Miss démon a donné à cet enfant une sorte 'd'âme collective'. A tout aspiré sauf le bon.
Angel : Aspiré quoi ?
Cordy : C'était cet endroit, Quor-toth. Ca rampait dans chacune de ses parties. Il était malade de ça.
Angel : Quand Fred faisait ses lectures...
Lorne : Il brisait presque le percuteur. Mon avis ? Elle n'aurait même pas eu plus d'un clic de lui maintenant.
Angel s'accroupit devant Cordy.
Angel : Merci. Merci d'avoir fait ça pour moi.
Cordy : Je sais ce que c'était pour lui ici, les ténèbres et la confusion. Il pensait que c'était là où il devait être.
Angel va doucement vers là où Connor est encore assis sur le canapé.
Angel : Hé, mon pote. Comment tu vas ?
Connor : J'ai essayé de tuer ton amie.
Angel : Ouais, et bien...elle a l'habitude.
Connor : Je crois que je devrais partir.
Angel va s'asseoir sur le canapé à côté de Connor.
Angel : Ecoute..pourquoi tu ne....reste pas là ? Je sais qu'on ne dirait pas maintenant...mais ça pourrait être une maison pour toi.
Connor, regardant droit devant lui : Je n'ai pas de maison.
Angel : Ce n'est pas vrai. Tu ne te rappelles juste plus, c'est tout. Ta maison est ici. C'est là où tu supposé être, fils.
Connor : Tu parles comme si tu étais mon père.
Angel, souriant un peu : Et bien...
Connor : Il a dit la même chose. (le sourire d'Angel s'efface) Il a dit, nous sommes revenus pour une raison.
Angel : C'est vrai ?
Les portes s'ouvrent et Fred et Gunn entrent en courant. Ils s'arrêtent alors qu'ils voient Angel et Connor, et Gunn éclaircit sa gorge.
Holtz va voir dans le judas de la porte de sa chambre d'hôtel, en réponse à un coup. Il ouvre la porte pour révéler Justine.
Justine : Daniel.
Holtz la regarde juste.
Angel va dans le bureau de Wes où Gunn et Fred attendent.
Angel : Je lui ait dis que vous alliez le sortir, passer un peu de temps avec lui.
Gunn : Et il est d'accord avec ça ?
Angel : Ouais, il semble l'être.
Fred : Où est ce que tu veux qu'on l'emmène ?
Angel : Un endroit où le monde ne semble pas aussi moche qu'il croit qu'il l'est.
Gunn : De combien de temps tu as besoin ?
Angel : Quelques heures devraient le faire.
Gunn : Hé, hum, et s'il demande où tu es allé ?
Angel : Ne lui dit pas.
Gunn et Fred sortent du bureau et Angel attrape son manteau.
Cordy : Attend. Angel, avant que tu partes on doit faire ce truc.
Angel : Quel truc ?
Cordy : Ce truc qu'on fait. Tu sais ce truc où je dis 'tu es sûr de savoir ce que tu fais, Angel, s'il te plait pense à ça' et puis tu m'ignores et que tu cours droit vers le danger ?
Angel : Exact. Ce truc. Ok, on l'a fait ?
Cordy : Angel, s'il te plait pense à ça. En fait , ne fait pas ça du tout.
Angel : Je le dois.
Cordy : Je sais. Mais ne le fais pas.
Angel : Je ne vais pas le tuer même s'il le mérite.
Angel se tourne pour partir.
Cordy : Oh, je m'en fiches si tu le tue. (Angel s'arrête et se retourne pour regarder Cordy) Il a volé l'enfance de Connor, alors tue le. Mais ne mens pas à ton fils. Il est ici depuis une journée. Une façon d'instaurer la confiance.
Angel : Je ne lui mens pas.
Cordy : Non, tu l'envois juste se distraire pendant que tu vas confronter l'homme qu'il croit être son père.
Angel après un moment : Je suis son père.
Cordy le regarde se tourner et sortir.
Justine : Avant vous il n'y avait rien. J'étais morte. Ils avaient pris ma soeur. Ils avaient pris une part de moi. Vous m'avez redonné une raison...même si ce n'était que des mensonges.
Ils sont assis sur deux lits, se faisant face.
Holtz calmement : Pas tout.
Justine : Je pense encore que j'aurais du faire quelque chose pour vous. Je vous aurais suivi en enfer si vous m'auriez laissé faire.
Holtz s'allonge sur son lit : Dieu merci tu ne l'as pas fait.
Justine : Je n'arrive pas à croire que vous y ayez survécu. Comment avez vous fait ?
Holtz : Ma haine nous garde en vie.
Justine : La haine reçoit des mauvais coups. Elle peut nous faire continuer parfois quand rien d'autre ne le peut.
Holtz : Oui. Je trouvé que je devais rester en vie, que je devais passer mon héritage de haine. Mais quelque chose est arrivé à cet endroit, Justine, quelque chose a changé. Dans la plus ineffable laideur la haine s'est changée en amour. L'amour pour un fils. La haine n'est pas assez. J'ai découvert que l'amour est beaucoup plus puissant. Maintenant il y a juste une chose que j'ai besoin que tu fasses pour moi et alors je pourrais finalement en finir avec la vengeance.
Connor se tient sur la plage regardant les vagues rouler.
Connor : Qu'est-ce que c'est ?
Gunn : L'océan. Pacifique.
Connor : L'océan. Mon père m'a parlé des océans. Il n'a jamais que c'était si....
Fred : Grand ?
Connor : Vide.
Fred : Ca ne l'est pas. C'est juste sous la surface. Un tout autre monde en fait.
Connor : Tout est tellement différent ici.
Fred : Je sais comment tu te sens. (Gunn baisse les yeux vers elle) J'ai été perdue une fois comme toi. Quand je suis revenue rien ne semblait réel. Comme si je voyais tout du fond de l'océan.
Connor : Je ne me souviens pas avoir été perdu.
Connor s'éloigne de Fred et Gunn vers le bord de l'écume.
Gunn : Ah, Steven ? Yo !
Fred : Peut-être qu'on devrait juste lui laisser une minute.
Gunn met un bras autour de ses épaules et Fred se penche contre lui.
Fred : Je voudrais qu'Angel soit là.
Gunn : Ouais. Son gamin voyant l'océan pour la première fois, trop bête qu'il doive le rater.
Fred : C'est pas ce que je voulais dire. J'ai juste...un peu la chair de poule, l'occuper et le distraire pendant qu'Angel...
Gunn : Confronte le kidnappeur ?
Fred : Et bien, si tu le prend comme ça. Qu'est-ce que tu crois qu'il va faire ?
Gunn : Je ne sais pas. Je sais ce que j'aurais fait. Mais Angel va s'occuper d'Holtz à sa manière.
Connor se tourne pour les regarder.
Fred : Uh..oh.
Gunn : Pas possible. Il n'a pas pu nous entendre.
Fred : Si.
Connor s'enfuit.
Pause
Cordy éteint la lumière du bureau alors qu'elle prend son manteau et son sac pour rentrer chez elle. Alors qu'elle marche vers les portes elle voit une figure portant une veste en cuir noire et commence à sourire.
Cordy : Angel. Oh, mon dieu, tu sais comment ça me rend heureuse ? Je te demande de ne pas y aller et tu n'y vas pas ? Je suis si contente de te...
Elle va l'étreindre, ralentissant alors que l'homme sort de l'ombre. C'est Groo.
Cordy : ...voir. Salut.
Holtz est assis à la table dans la chambre d'hôtel. Il plie une feuille de papier et la met dans une enveloppe.
Holtz : Je n'arrive pas à me rappeler...tu as besoin d'une invitation pour un endroit comme ça ?
Angel se tient à la porte ouverte derrière Holtz.
Angel : Un logement public ? (traverse le seuil) Non.
Holtz : Non. Tu pensais que je me rappellerais un truc comme ça. Ca aurait été important il y a un temps. (se lève et se tourne pour faire face à Angel) Les détails commencent à m'échapper.
Angel pousse la porte pour qu'elle se ferme derrière lui puis attrape Holtz par la gorge et le claque contre le mur.
Angel : Vous avez volé mon fils.
Holtz : J'ai gardé ton fils en vie. Tu as tué le mien.
Après un moment Angel s'éloigne doucement et retire sa main de la gorge d'Holtz.
Angel : J'étais différent alors.
Holtz, touchant sa gorge : Oui. Comme moi. Tu as des remords. Tu as des remords maintenant que tu ne peux exprimer.
Angel : Vous voulez que je dise que je suis désolé ? Comment pourrais-je ? Ca ne voudrait rien dire.
Holtz : Ca voudrait dire un peu. Pas beaucoup, mais ça serait quelque chose.
Angel : Alors je suis désolé. Peu importe à quel point ça veut le dire. C'est tout ce que j'ai.
Angel se tient tranquille, regardant droit devant, pas vers Holtz.
Holtz, baissant sa main : Pas tout. Tu avais un fils. Alors...il est là. (s'assoie) Je pensais qu'en te privant de ce fils ça m'accorderais quelques mesures de justine. Je me trompais.
Angel : Me prendre Connor n'a jamais été de la justice. C'était de la vengeance.
Holtz : Ou peut-être que la vengeance c'est ce que je fais maintenant. Redonner ce que j'ai pris.
Angel : Quoi ?
Holtz se lève : Je suis un vieil homme maintenant. Je n'ai rien à offrir à ce garçon. Tu peux lui donner ce que je ne peux pas...son but. Mais chaque fois que tu regardes son visage...chaque fois qu'il t'appelle 'père'...tu te rappelleras de ce que tu as pris et que tu ne pourrais plus jamais redonner. Et si ça c'est de la vengeance, je crois que je n'en ai pas le goût.
Holtz prend la lettre et la tend à Angel.
Holtz : Tout ce que je demande c'est que tu lui donne ça. Ce n'est pas célé. J'espère que tu l'examineras. Tu devrais.
Angel : Pourquoi vous faites ça.
Holtz : J'ai pensé que j'avais dit ça clairement. J'aime mon fils. (Angel ferme les yeux un moment) Et c'est la seule manière que je connaisse pour m'assurer qu'il continueras à m'aimer.
Angel prend la lettre et se tourne pour regarder Holtz. Après un moment il sort la lettre de la main d'Holtz et se tourne pour partir.
Holtz : Il n'acceptera pas ça d'abord. Il essayera de me trouver. (Angel s'arrête avec une main à la porte) Il n'arrivera jamais.
Angel ouvre la porte et sort doucement.
Connor cours dans une allée sombre.
Angel arrête sa décapotable à une plage déserte. Il sort la lettre et commence à la lire.
Holtz voix-off : Cher Steven, (on voit Connor courir dans une rue) c'est une lettre très difficile à écrire pour moi. Tu veux dire plus pour moi que n'importe quoi dans ce monde ou un autre. Mais tes meilleurs intérêts doivent venir d'abord, c'est pour ça que quand tu recevras ça, je serais parti. (Holts jette un dernier coup d'oeil à la chambre d'hôtel) J'espère qu'un jour tu seras capable de pardonner la faiblesse d'un vieil homme, (Connor cours au milieu d'une rue, les voitures l'esquivant) ce qui le force à dire ces choses dans une lettre. (Holtz regarde Justine) Mais tenter un adieu en ta présence (Connor courant, sautant au dessus d'une voiture) serait impossible pour moi. J'ai peur de ne jamais te laisser partir. Et je dois te laisser partir. (Angel lisant la lettre) Je sais que si je ne le fais pas tu vas finir par me haïr. Et je ne pourrais pas le supporter.
Justine claque Holtz contre le mur de l'hôtel : Ne me le faites pas faire. Je ne peux pas.
Holtz à sa main autour de la main droite de Justine et le pique qu'elle tient entre eux.
Holtz : On a sais déjà que tu peux. Tu as promis. Tu as dis que tu ferais n'importe quoi pour moi. Allez, Justine. Je ne te demande pas de me suivre en enfer. Juste de m'aider à m'envoyer là-bas. (la secoue) Fais le !
Pleurant, Justine, sa main encore couverte par celle d'Holtz, le poignarde dans le cou avec le pique.
Angel lit la lettre.
Holtz voix-off : Ta destiné repose avec Angel. Je sais ça maintenant. (Holtz glisse le long du mur, se tenant encore à Justine) Tu auras une meilleure vie avec lui.
Holtz à Justine : Encore ! Encore !
Pleurant, Justine poignarde encore une fois Holtz juste en dessous du premier trou.
Holtz voix-off : Je suis conforté à ça avec certitude et le savoir qu'avec lui (Connor courant) tu découvrira ton vrai but et que tu saches qui tu es sensé être.
Angel plie la lettre et la remet dans l'enveloppe.
Connor cours.
Holtz, regardant le ciel sombre : Steven.
Angel, portant la trace d'un sourire, calmement : Connor.
Connor rentre dans la chambre d'hôtel : Papa !
Regarde dans la chambre vide : Papa ?
Holtz voix-off : Ma seule prière est que je t'ai assez bien préparé pour tout ce qui t'attend.
Connor sort de la chambre d'hôtel et cours sur le balcon.
Holtz voix-off : J'ai confiance en ça. Soit brave. Affectueusement, ton père.
Connor passe par une porte en métal et s'arrête alors qu'il voit Justine, passant une main sur la tête d'Holtz reposant sur ses genoux. Il cours vers eux et va se nicher chez Holtz, mettant une main sur les épaules d'Holtz. Justine lève doucement sa tête pour le regarder. Connor regarde les deux piqûres sur le cou d'Holtz.
Connor : Angelus.

Cordelia: Previously on Angel:

Holtz: "I want you to go out and find others like you."

Holtz pulls out the awl pinning Justine's hand to the tabletop.

Angel to Justine: "I'm not your boyfriend. Find somebody else to smack you around."

Lorne: "Wesley's taking the baby away for good."

Justine slits Wes' throat and runs off with Connor.

Holtz to Connor: "Hello, son. I'm your father."

Sahjhan: "What you're looking into is the Quor-toth, the darkest of the dark worlds."

Holtz pushes Justine aside and jumps through the rift in the air with Baby Connor in his arm.

Lorne: "To punch through to Quor-toth would require dark, dark magics."

Cordy: "There's almost always some price to using primordial power."

The monster drops through the fissure above the pentagram in the lobby, followed by Connor, who beheads it and points his stake launcher at Angel.

Connor: "Hi dad."

Angel: "Connor."

Connor: "My name is Steven."

Angel slams Connor up against the wall: "Listen to me."

Gunn: "A couple of weeks ago he was wearing diapers, now he's a teenager?"

Connor slams Angel up against the wall: "No!"

Angel: "I lost you once already."

Angel to Connor: "You're not alone."

Connor: "I know."

Fred: "We're just supposed to sit here with a fissure from a hell dimension in the middle of the lobby?"

Meerna: "It's closed."

Cordy: "Can you tell if anything else came through it?"

Holtz steps out of the shadows in front of Connor.

Connor: "Hi dad."

Fred walks up to the rest of the gang waiting in the middle of the Hyperion's lobby.

Fred: "Still no answer on his cell phone."

Cordy: "That could mean something if he actually knew how to use it."

Gunn: "Maybe we should head back out, start where we last saw him, see if we can pick up the trail."

Groo: "A wise plan. I will assist with tracking."

Cordy: "No."

Fred: "But if something *did* come out of the portal, and if it *is* looking for Connor, and if Angel did find him..."

Cordy: "He did."

The lobby doors open and Angel limps in.

Groo: "Angel."

Cordy: "Oh my god."

Gunn: "Bro, you're hurt."

Angel: "I'm okay."

Cordy: "You found him."

Angel: "Yeah."

Cordy: "And?"

Angel: "And - we talked."

Angel drops down on the settee with a sigh.

Cordy: "Looks to me like he likes to talk with his hands."

Angel: "Oh, he didn't do this to me. Not most of it, any way."

Gunn: "So, is it for sure then? That kid really was Connor?"

Angel: "Steven. His name is Steven now. - He's still my son."

Fred: "So - where is he?"

Angel: "Not sure. But he knows where I am. He'll be fine."

Fred: "Actually - he might not be."

Angel: "What do you mean?"

Cordy: "Something may have escaped from Quor-toth before we had time to close the portal."

Gunn: "Lorne's dimensional magic expert was picking up some seriously bad vibes."

Angel: "So nobody actually saw anything else come out."

Fred: "Well, not exactly."

Angel: "And if my son was the last thing that came through..."

Gunn: "Right."

Fred: "But what if it was some vengeance-y else thing that's after Connor?"

Angel: "He survived Quor-toth this long. He can take care of himself."

Fred: "Okay. So he survived and unspeakable hell dimension. Who hasn't? You-you can't just leave him alone in the streets of Los Angeles!"

Angel: "He's got to come back on his own. And he will. Just as soon as he realizes what he needs."

Gunn: "And what's that?"

Cordy: "A father."

Connor: "A room."

Connor walks up to the reception window of a motel and drops a handful of money on the counter.

Connor: "I need a room for me and my father."

Connor turns his head and looks at Holtz coming up beside him.

Intro

We get an outside shot of the French Cottage Motel in the morning sun. Connor walks out of the office carrying a newspaper. He sees a man take a bag of candy out of the vending machine standing against the side of the motel, and bite into it as he walks away.

Connor walks over to the machine and starts to push the buttons. When no food comes out he rattles the machine, then picks the whole thing up and slams it down.

Connor enters motel room 204 carrying the newspaper and an armful of junk food. He closes the door and drops the stuff on the table.

Connor: "I found food in a big metal box outside. - Dad?"

Holtz comes out of the bathroom.

Holtz: "Oh, good boy. You got it."

Connor hands him the paper.

Holtz: "Now. Let's have a look at the date."

Holtz stares at the paper then drops down on the end of one of the beds.

Holtz: "Days. We've been gone only days."

Connor: "I don't like this place. So many people. It's not like home."

Holtz: "Quor-toth was never our home, son. It was our prison. I should have known that one day *you'd* find a way out."

Connor: "The cracks were there already. I just made the sluks show me. That's all."

Holtz gets up: "Frightened rats, forced to flee to daylight. (Pats Connor on the cheek) My boy's smart."

Connor: "You shouldn't have followed me here."

Holtz sits down on a chair: "How could I not?"

Connor crouches down in front of him, putting a hand on Holtz' knee.

Connor: "I would have come back to you, after I killed him. (Straightens up and turns away) I'm sorry I couldn't."

Holtz: "Of course you couldn't. It's not in you, son."

Connor: "I've killed lots!"

Holtz: "Only when you had to, only to survive. (Gets up) And that's not the real reason why you worked so hard to get here. You wanted to see him."

Connor: "No."

He walks past Holtz and sits down on the end of the bed.

Holtz: "It's alright son. There is no shame in it. I knew this day would come. That's why I never lied to you. I've always told you the truth about what you're parents were (Crouches down in front of Connor) how you and I came to be together."

Connor: "God gave me to you."

Holtz: "Yes. God delivered me to you, that I'd keep you safe and lavish upon you all the love that I could never give my first children."

Connor: "Because he took them from you."

Holtz: "That's right."

Connor: "I wish I *had* killed him."

Holtz: "If you had, then you wouldn't be the boy I raised, or the man I know you'll be one day. There's more for you to learn, Steven, much more."

Connor: "And I want to."

Holtz: "Good. (Stands up) Then you must go to him."

Connor: "What?"

Holtz: "Walk in his world, learn all you can. (Puts a hand on Connor's shoulder) Discover what of him is in you that you might fight against it. (Puts a hand under Connor's chin and makes him look up) But be on your guard. Remember what I've taught you. The devil will show you bright things, many colors."

Lorne turns a crystal shimmering with many colors in his hand as he holds it out to Fred.

Lorne: "I would have been here sooner, but I had to stop and get it enchanted. Cedrian Crystals don't actually come that way."

Gunn: "Will it work?"

Fred: "It should. Cedrian crystals are said to contain millennia of stored mystical energy and it's about the size of a "D" battery."

Cordy and Groo walk in.

Cordy: "That's gorgeous."

Fred: "And priceless."

Lorne: "Though in this instance priceless meaning 'without price' as in free. A six-horned Lach-Nie owed me a favor. Don't ask."

Cordy points at the contraption on the desk in front of Fred: "I meant that."

Fred: "Oh. Standard issue army surplus Geiger counter."

Gunn: "We picked it up at a yard sale."

Cordy: "Shiny."

Groo: "What it is purpose?"

Gunn: "We're gonna use it to see if scary monsters came through the portal."

Fred: "Anything that came out of Quor-toth should have left behind a kind of para-plasmic radioactivity. Of course, I'm working of the principal that everything in nature seeks a relaxed and stable state."

Lorne: "I know I do."

Cordy to Gunn: "Hey. So, how is he?"

Gunn looks towards the stairs: "Well, still being all mature."

Cordy: "Really. Where?"

Gunn: "Upstairs."

Cordy: "I'm gonna go talk to him."

Groo watches Cordy walk towards the stairs, letting out a sigh.

Angel is in his apartment practicing against the punching bag.

Cordy: "Hey. - I guess Fred is working on a way to determine if anything else came out of the portal."

Angel steadies the bag, but doesn't turn to face Cordy.

Angel: "That's good."

Angel goes back to practicing.

Cordy: "So, maybe if we're very, very lucky, later today we'll be able to kill something. You'd like that, wouldn't you?"

Angel: "Sure."

Cordy: "Okay. Well, I just wanted to check in and let you know that I was on the clock and tell you that you're doing the right thing."

Angel stops punching the bag, but doesn't turn around. After a beat Cordy starts to leave.

Angel: "What if he doesn't come back?"

Cordy stops and they turn to look at each other.

Groo is standing in the garden courtyard. Lorne walks up to him.

Lorne: "Hey. Something troubling you, bubby?"

Groo: "Indeed. I am confused."

Lorne: "About what?"

Groo: "Angel. His inaction puzzles me. When Connor was taken from him he moved heaven and Tarkna to try and win him back."

Lorne: "Yeah, he sure did. Hence our weekly scrubbing of the lobby floor."

Groo: "But now that his son is here, he does nothing."

Lorne: "Well, sometime nothing is the best something. If a thing is meant to be somethimes it is best to just let it happen rather than try to force it."

Groo: "But if a thing is meant to be then how can it be forced?"

Lorne: "Well, I guess it can't."

Groo: "And if a thing is not meant to be?"

Lorne: "Well, then it really can't. Just because someone hops a dimension or two is no guarantee that things will work out. - Well, aren't you just sneaky with the subtext?"

Groo walks out into the middle of the court and looks up at the sky.

Groo: "It is a beautiful day. If my princess asks, tell her I've gone for a walk. - If she asks."

Angel: "He feels further away from me now than when he was first taken. All that time I don't think I ever really believed that I'd lost him - not really. Then he shows up again and I knew I had."

Cordy: "It's only temporary."

Angel: "Yeah. Everything's temporary. There's just so much I thought we'd be able to do together before he, you know..."

Cordy: "Grew up?"

Angel: "Hated me."

Cordy: "Angel, he doesn't hate you. He doesn't even know you. - But he will. He's gonna come back, Angel."

Angel: "How do you know?"

Cordy: "Because - he has to. Because he's family."

Wes is sitting at the table in his apartment, opening the plastic on a TV dinner (almost burning his fingers) and pouring himself a glass of red wine when his computer beeps. After a beat he walks over to it and opens the message he just received: 782 W. Palm Terrace. 8:30 p.m. Come alone.'

Fred is walking around the Hyperion with her modified Geiger counter, the others following behind her.

Fred: "Getting a good, strong reading here."

Lorne: "Should we be wearing lead? 'cause I actually have something."

Fred: "Okay. This is approximately where the portal was, so it makes sense that I'd be getting a reading here. Uh, mark that."

Gunn marks the floor with a piece of chalk, as Fred moves on, eyes on the readout of the Geiger counter.

Fred: "Okay, looks like something might have come in here. (Keeps moving forward not looking where she's going) Or - here. (The clicking of the Geiger counter increases as she turns to the side) Wait a minute. Wow. Something here is pretty (looks up see Connor standing in front of her) hot. - Angel's son! Hi. I didn't mean to click at you."

She turns the instrument off, throws a glance back at the others then hurries to stand next to Gunn while Angel steps closer to Connor.

Angel: "Hey."

Connor: "Hey. - I - ah, I thought I'd come by like you said."

Angel: "I'm glad you did. (Turns) Everyone, ah, this is ah, this is Steven. Steven this is Fred, Gunn, Cordelia and that's Lorne."

Lorne: "Hello, young man."

Angel to group: "So, are we about done here?"

Fred: "Oh! Yeah. I - I think we've covered everything."

Gunn: "Maybe we could take this outside."

Fred: "Yes. We should do a perimeter search then recalibrate for some wider areas."

Angel: "That would be a good idea."

Fred: "It was very nice to meet you, Steven."

Gunn and Fred leave.

Lorne: "Uhm, yeah, I - I have a thing."

Lorne walks past Connor and upstairs.

Cordy: "Yes, so, uhm, I just be sure to hold all your calls. You just - you guys take your time."

Angel: "Thanks."

Cordy walks towards Wes' office and Angel turns back to face Connor. Both of them fold their arms in perfect unison while not even looking at each other, both shift from foot to foot.

Angel: "So... - You hungry?"

Connor: "What do you have?"

Angel: "We can go out."

Cordy: "What!? Where?!"

Angel turns to see Cordy coming towards him, one hand cupped behind her ear.

Angel: "Cordy."

Cordy yelling: "Angel! It's a bar! Vampires. A gang of them!"

Angel: "Cordy..."

Cordy: "Angel, can you hear me!?"

Suddenly we see Angel the way Cordy does, standing in the middle of a dimly lit bar, surrounded by people, music blaring loudly.

Cordy: "I can see her. A woman. Angel! (Cordy sees Angel's lips move, but can hear what he's saying) She's all alone. She doesn't see them. Angel, you have to hurry!"

Suddenly the bar is whisked away leaving only Angel standing before her in the lobby.

Angel: "Slow down."

Cordy looks around for a moment.

Cordy: "There is a woman at a bar there is a gang of vampires that are after her. You have to help her."

Angel: "So much for holding my call, huh?"

Cordy: "Sorry."

Angel to Connor: "Listen, uhm, - I - I, ah, have to go out for a while."

Connor, backing to: "It's okay."

Angel: "It's kind of my job."

Connor: "Yeah. Whatever."

Angel: "It could be kind of dangerous. There's a lot of killing and violence. You wanna come?"

Connor stops and looks back at Angel over his shoulder.

Break

The bar from Cordy's vision, the camera pans past people dancing with light sticks in their hands, up to a balcony overlooking the main floor. Wes steps up to the railing and surveys the crowd.

Lilah: "I see you got my invitation."

Wes: "Lilah. (Tuns to face her) Obviously."

Lilah: "I thought the 'come alone' was a particularly ironic touch. I mean, how else would you come?"

Wes starts to walk past her, but Lilah holds out a hand to stop him.

Lilah: "Don't rush off. Just look over there."

Wes looks and sees Justine sitting at the bar.

Lilah: "I went to a lot of trouble to arrange this little show for you."

Wes: "Good bye."

Wes starts to walk away.

Lilah: "Okay, but leave now and you'll miss her big death scene. (Wes stops and turns back) Don't tell me you wouldn't like to see the bitch that slit your throat and left you to die get a little of her own back.'

Wes: "What's going on here, Lilah?"

Lilah: "Some source - can't imagine who - tipped her off that tonight this place would be filthy with vampires. Which, as it turns out, is true."

Wes: "Right. Because that same source tipped off the vampires that *she* would be here."

Lilah: "Seems she has been pissing off a lot of undead Americans lately."

Wes: "And you thought I'd enjoy a box seat for her slaughter."

Lilah smiling brightly: "Well - yeah."

Wes: "You really don't know the first thing about me, do you?"

Lilah: "Probably not."

Wes turns to walk off and Lilah steps up close to him.

Lilah: "Like, will he go straight to his car, or will he stop to warn her first?"

Wes stops, but doesn't turn or speak.

Lilah: "He has to think about it. That's good. That's all I really needed to know. (Turns away from him) You can go."

Wes takes a step after her: "A *test* Lilah?"

Lilah: "Oh, don't look so grim. I just needed to know whether or not I was wasting my time. And to prove we're still friends, I'll have her pulled out of there before anything *really* lethal happens. That way you don't have to torture yourself as to whether or not you did the right thing."

Wes looks past her to floor below and takes step closer to the railing.

Wes: "I don't think that will be necessary."

Lilah steps up next to him and sees Angel moving through the crowd.

Angel: "Well, you wanted to kill a vampire. This might be your chance. (Unobtrusively hands a stake to Connor) Here take this. Just make sure that when you use that thing go straight for..."

Connor: "...the heart. I know. My father taught me."

Angel: "Yeah, I'm sure he did. Look, there are a lot of innocent people in here. Just don't go nailing anybody until they show their game face, okay?"

Connor: "Will it look like yours did?"

Angel: "Yeah."

Angel spots Justine drinking at the bar.

Connor: "So why do you do it?"

Angel: "Do what?"

Connor: "Why kill them if they're like you?"

Justine spots Angel and gets of her barstool.

Angel: "They're not like me, Connor."

Connor: "I'm not Connor."

Bartender to Justine: "Ready for another?"

Angel to Connor: "Just stay right there."

Justine: "No, I'm done."

The bartender and the two guys sitting on either side of her vamp out.

Bartender, grabbing a hold of her arm: "You're not wrong."

Vamp: "She thinks she's a Slayer."

Bartender: "She's about to learn different."

The bartender pulls Justine up onto the bar even as she turns and kicks one of the vamps away and straight onto Angel's stake. Connor watches as the vamp turns to dust.

The bartender throws Justine into the shelves of bottles behind the bar. A vamp catches Angel's right hand as the stake descends towards his heart, but Angel simply stakes him with the one in his left.

Three other vamps attack Angel in the small space that has cleared around Angel as Wes watches from the balcony.

Justine screams as the bartender takes a hold of her. Connor runs forward, jumping to land in the clear space next to Angel.

Angel: "Nice... Ah, take the one on the..."

Connor runs past to attack the vamp holding Justine.

Angel: "Well, yeah. That-that makes more sense."

Angel gets tackled by one of the vamps and turns his attention back to the fight.

Lilah watches Connor dust the bartender.

Lilah: "Who's the boy wonder? He moves just like..."

Wes: "...his father."

Lilah stares at Wes for a moment before turning back to watch the fight.

Connor helps Justine up and the two of them stare at each other for a beat before he leads her around the bar. Justine stops to stare again, but Angel pulls Connor away.

Angel to Justine: "Go. Get out of here. Go!"

After one last look at Connor Justine runs off, while Angel and Connor turn back to back to fight off the remaining vampires. There is short lull in the fight and they glance at each other, a small smile appearing on both of their faces, before they return their attention to the vamps.

Lilah: "Now tell me you're not interested."

Lilah turns to look at Wes, only to find him gone.

One of the vampires turns to run and Connor takes off after him. No more vampires attacking, Angel moves to follow Connor.

Connor slowly moves out of the backdoor of the bar into a dark and deserted alley, stake at the ready.

Suddenly he spins and slams the stake home - only to have his wrist caught in Angel's hand before the stake can penetrate his heart. They remain frozen in that position for a moment, Connor breathing hard. Then Angel turns the hand holding the stake and hauls back to hit Connor's arms, causing him to spin around and dust the vampire standing behind him.

Connor slowly turns back around, looking everywhere but at Angel, while we can hear a pounding like a heartbeat overlaid over the scene.

Angel: "They don't need to breathe or make any sound. You gotta be careful. - You know you were - you were good in there. (Connor looks up at Angel) I mean, normally I'd take you to a ballgame, or a museum, or - something. But it's - it's good to know that you can handle yourself in a fight."

Angel mock-attacks Connor. Connor jumps back, then smiles.

Angel: "It's good to know you can do that, too."

Connor throws a fake punch at Angel.

Angel smiling: "Woah."

Laughing and smiling the two of them start dancing around each other, throwing fake punches, jumping up on the trash containers sitting along the wall of the alley, horsing around.

The camera pulls back to show us Holtz stepping out of the shadows on one of the emergency ladders on the houses lining the alley, watching them from above.

Connor is sitting in Holtz' motel room eating an Oreo cookie. The door opens and Holtz walks in, stops in front of Connor and looks down at him.

Connor: "Father. - He was everything that you said. He tried to trick me. Thought that he could deceive me by saving people. It didn't work. I've seen his true face."

Holtz: "And I've seen yours."

Cordy is lounging on Angel's bed while Angel is sitting in a chair across the room.

Angel: "The kid was born for it. The way he anticipated, I'm telling you, it's in his blood."

Cordy: "You don't say."

Angel: "There we were and it was like we had never been apart. He felt it, too. I know he did. You should have seen us together."

Cordy: "I did."

Angel: "What do you mean, you did?"

Cordy: "Ah - after you left, I went back into my vision."

Angel: "You went back in?"

Cordy sits up: "Don't ask me how. I don't know if it is part of my new semi-demoness, or - or if they just let me go back in. But I was there. I saw the whole thing, you and your son together. It was beautiful."

Connor: "Stop saying that!"

Holtz is sitting across the table from Connor, holding his hands.

Holtz: "It is true, son."

Connor: "You're wrong!"

Holtz: "I'm not wrong. Anyone who saw you together would realize - that's where you're meant to be - at his side."

Connor: "No!"

Holtz: "It was your need for him that drove you across the dimension."

Connor: "I don't need him!"

Holtz: "Go back to him, Steven."

Connor: "Why are you doing this? Why? God gave me to you."

Holtz: "Yes. It was god's plan for us to be together. Nothing will ever persuade me otherwise. But now it's time for me to give you back."

Connor: "He's a demon."

Holtz: "And you're the bastard son of two demons."

Connor: "Then I'm a demon."

Holtz: "You're not. God help me, I don't know what you are, but I'm not the one to give you answers, and there *are* answers. Go and find them out."

Fred and Gunn pull up across from the French Cottage motel, still following the readings of Fred's modified Geiger counter.

Fred: "Okay. Except for the hotel the strongest emissions are coming from somewhere in this vicinity."

Gunn: "Now what? We go door to door and ask if anyone's seen any inter-dimensional boogies?"

Fred: "I'm not sure. I don't even know if we should be looking above ground or not."

Connor pulls his hands out from under Holtz'.

Connor: "You told me not to be deceived. But you've let yourself be deceived."

Holtz: "If I could stop this, I would, son. But we were brought here by forces beyond our control."

Connor jumps up and heads for the door.

Connor: "You're wrong."

Gunn spots Connor storming out of a door on the upper level of the motel.

Gunn: "Hey. Check it out."

They watch as Connor reaches the end of the balcony and after quick look around drops down over the railing to run off.

Fred: "Looks like we've been following Angel's son's emissions the whole time."

Gunn: "Now there is a sentence I don't ever need to hear again."

Fred: "But it's good, right? It means there was no big scary that came out of the portal."

Gunn turns back to look at the room Connor ran out of and sees Holtz appear in the open door.

Gunn: "How about a short scary?"

Holtz slowly closes the door.

Lorne, wearing a dressing gown, is pouring himself a drink. He turns and sees Connor standing in the middle of the hotel lobby.

Lorne: "Oh, hey, kiddo. I didn't see you there. You looking for your dad? Come on. He's upstairs. I'll show you the room. - This way."

Connor: "I'm not going anywhere with you, demon."

Lorne: "I'll tell you what, since you were raised in a hell dimension by a psychopath, and since that happens to be a topic that I know a little something about, we'll just let that slide. Now I'll fetch your pop for you."

Lorne turns to continue up the stairs.

Connor: "Filthy demon."

Lorne turns back: "Actually, that's *uncle* filthy demon to you. It wasn't that long ago - like a week - I was changing your diapers, you little..."

Cordy: "Hey!"

Cordy walks in and walks over to stand between them.

Cordy: "What's the problem?"

Lorne just looks at Connor.

Cordy: "Steven?"

Steven never takes his stare off Lorne.

Cordy: "Steven."

After a beat Connor lets himself be lead over to the settee and sits down with Cordy, but he keeps staring at Lorne.

Cordy: "I know you haven't been in this world very long, and I imagine that things are pretty wild west-y where you're from, but Lorne's a good guy. Honestly."

Connor: "It's a demon."

Cordy: "Right. True. *He* is. But 'demon' doesn't always mean 'evil' in this dimension. I mean, look at me. (Connor's eye track from Lorne to look at her) Well, I'm part demon. Yeah. By choice. I did it so that I could help people. (Turns to look at Lorne) And so that the back of my head wouldn't..."

Connor draws his knife and lunges to stab Cordy in the heart.

Break

Lorne: "Cordy!"

Cordy and Connor stare at each other as Cordy keeps Connor's knife hand from descending on her.

Cordy's eyes begin to glow with and intense white light. The light spreads, moves up her arm and into Connor, dissolving the blade of his knife and leaving him holding just the handle.

Cordy: "Let it go, honey. - Just let it go. You don't need that. You don't need any of that."

The light leaves Cordy, suffusing Connor instead, as Cordy sits back up across from Connor.

Cordy: "That's right. Just let it go, baby."

The light disappears all together, leaving Connor panting and staring at Cordy.

Cordy: "Shh."

Cordy reaches up to run her hand over Connor's cheek.

Cordy, whispering: "It's okay, sweetie. That's right. It's okay."

Connor's eyes close and he leans his head against Cordy and cries into her shoulder. Cordy holds on to him.

Cordy: "I know. Shh. - It's okay. - It's okay."

Connor sits back up and Cordy turns to look up at the balcony overlooking the lobby to see Angel standing at the railing.

Angel watches from the door to Wes' office as Lorne hands Connor a cup, then turns back to face Cordy, sitting at the desk.

Angel: "How do you feel?"

Cordy: "Okay. Drained. But okay."

Lorne: "Well, you got some serious mojo going on, girl. Whatever deal you struck with the Powers, it looks to me like they gave you the full package - all the extras. That kid was toxic when he came here tonight. Heavy on the 'ick'."

Angel: "What actually happened out there?"

Lorne: "In my professional opinion? Well, Miss demon-y britches here gave that child some kind of 'soul colonic'. Flushed him out but good."

Angel: "Flushed what out?"

Cordy: "It was that place, Quor-toth. It crept into every part of him. He was sick with it."

Angel: "When Fred was taking her readings..."

Lorne: "He nearly broke the needle. My guess? She wouldn't even get so much as a click off him now."

Angel crouches down in front of Cordy.

Angel: "Thank you. Thank you for doing this for him."

Cordy: "I know what it was like for him there, the darkness and the confusion. He thought it was where he belonged."

Angel slowly walks up to where Connor is still sitting on the settee.

Angel: "Hey, pal. How 're you doing?"

Connor: "I might have tried to kill your friend."

Angel: "Yeah, well - she's used to it."

Connor: "I think I should go."

Angel goes to sit down on the settee next to Connor.

Angel: "Look - why don't you just - stay here? - I know it doesn't feel like it yet - but this could be home for you."

Connor, staring straight in front of him: "I don't have a home."

Angel: "That's not true. You just don't remember, that's all. - Your home is here. This is where you're supposed to be, son."

Connor: "You speak as though you're my father."

Angel, smiling slightly: "Well..."

Connor: "He said the same thing. (Angel's smile melts away) He said, we came back for a reason."

Angel: "Did he?"

The doors open and Fred and Gunn come hurrying in. They stop as they see Angel and Connor, and Gunn clears his throat.

Holtz goes to look through the peephole in the door of his motel room, in response to a knock. He opens the door to reveal Justine standing there.

Justine: "Daniel."

Holtz just looks at her.

Angel walks into Wes' office where Gunn and Fred are waiting.

Angel: "I told him you two were going to take him out, spend some time with him."

Gunn: "And he's good with that?"

Angel: "Yeah, he seems to be."

Fred: "Where do you want us to take him?"

Angel: "Some place were this world isn't as ugly as he thinks it is."

Gunn: "How long you need?"

Angel: "A couple of hours should do it.'

Gunn: "Hey, uhm, what if he asks where you're at?"

Angel: "Don't tell him."

Gunn and Fred file out of the office and Angel grabs his coat.

Cordy: "Wait. Angel, before you go we have to do that thing."

Angel: "What thing?"

Cordy: "That thing we do. You know that thing where I say 'are you sure you know what you're doing, Angel, please think about this' and then you ignore me and rush head long into trouble?"

Angel: "Right. That thing. - Okay, are we done?"

Cordy: "Angel, please think about this. In fact, don't go there at all."

Angel: "I have to."

Cordy: "I know. But don't."

Angel: "I'm not gonna kill him even though he deserves it."

Angel turns to go.

Cordy: "Oh, I don't care if you kill him. (Angel stops and turns back to look at Cordy) He stole Connor's childhood, so kill him. But don't lie to your son. He's been here like a day. Way to build the trust."

Angel: "I'm not lying to him."

Cordy: "No, you're just sending him off to be distracted while you go confront the man he thinks of as his father."

Angel after a beat: "I'm his father."

Cordy watches him turn and walk out.

Justine: "Before you there was nothing. I was dead. They'd taken my sister. They'd taken a part of me. You gave me a reason again - even if it was all lies."

They are sitting on the two beds, facing each other.

Holtz quietly: "Not all."

Justine: "I still think I'd do anything for you. I'd have followed you into hell if you would have let me."

Holtz stretches out on his bed: "Thank god you didn't."

Justine: "I can't believe you survived it. - How did you?"

Holtz: "My hate kept us alive."

Justine: "Hate gets a bad rap. It can keep you going sometimes when nothing else will."

Holtz: "Yes. I found I had to stay alive that I might pass on my legacy of hate. But something happened in that place, Justine, something changed. Amidst the most unspeakable ugliness the hate turned into love. Love for a son. Hate is not enough. I found that love is far more powerful. Now there is just one thing I need you to do for me and then I can finally be done with vengeance."

Connor is standing on the beach watching the waves roll in.

Connor: "What is it?"

Gunn: "The ocean. Pacific."

Connor: "Ocean. My father taught me about oceans. He never said it was so..."

Fred: "Big?"

Connor: "Empty."

Fred: "It's not. It's just all under the surface. A whole 'nother world actually."

Connor: "Everything's so different here."

Fred: "I know how you feel. (Gunn looks down at her) I got lost once like you. - When I came back nothing seemed real. Like I was seeing everything from the bottom of the ocean."

Connor: "I don't remember being lost."

Connor walks away from Gunn and Fred up to the edge of the surf.

Gunn: "Ah, Steven? Yo!"

Fred: "Maybe we should just give him a minute."

Gunn wraps an arm around her shoulder and Fred leans against him.

Fred: "I wish Angel was here."

Gunn: "Yeah. His kid seeing the ocean for the first time, too bad he had to miss it."

Fred: "That's not what I meant. I just - feel sort of creepy, keeping him busy and distracted while Angel..."

Gunn: "Confronts the kidnapper?"

Fred: "Well, if you're gonna put it like that. - What do you think he'll do?"

Gunn: "I don't know. I know what I'd do. But Angel will deal with Holtz in his own way."

Connor turns from watching the surf to look back at them.

Fred: "Uh-oh."

Gunn: "No way. He couldn't have heard us."

Fred: "He did."

Connor runs off.

Break

Cordy turns out the light in the office as she picks up her coat and purse to go home. As she walks towards the doors she sees a figure wearing a black leather jacket and starts to smile.

Cordy: "Angel. Oh my god, do you know how happy this makes me? I ask you not to go and you didn't go? I'm so glad to see..."

She runs up to hug him, slowing as the man steps out of the shadows. It's Groo.

Cordy: "...you. - Hi."

Holtz is sitting at the table in the motel room. He folds a piece of paper and sticks it into an envelope.

Holtz: "I can't recall - would you require an invitation for a place like this?"

Angel is standing in the open door behind Holtz.

Angel: "Public accommodation? (Steps across the threshold) No."

Holtz: "No. You'd think I'd remember something like that. It would have seemed important once. (Stands up and turns to face Angel) Details begin to escape me."

Angel gives the door a push so it closes behind him then grabs Holtz by the throat and slams him up against the wall.

Angel: "You stole my son."

Holtz: "I kept your son alive. You murdered mine."

After a beat Angel slowly backs off and withdraws his hand from Holtz' throat.

Angel: "I was different then."

Holtz, reaching up to touch his throat: "Yes. So was I. - You feel remorse. You feel remorse yet you can't express it."

Angel: "You want me to say I'm sorry? How can I? It wouldn't mean a thing."

Holtz: "It would mean a little. Not much, but it would be something."

Angel: "Then I'm sorry. For whatever little it might mean. It's all I've got."

Angel stands still, looking straight ahead, not at Holtz.

Holtz, lowering his hand: "Not all. - You had a son. - So - there it is. (Sits down) I thought by depriving you of that son it would allow me some measure of justice. I was wrong."

Angel: "Taking Connor from me was never justice. It was vengeance."

Holtz: "Or maybe vengeance is what I do now. Give back what I took."

Angel: "What?"

Holtz stands up: "I'm an old man now. I have nothing to offer the boy. You can give him what I can't - his purpose. But every time you look upon his face - every time he calls you 'father' - you will be reminded of that which you took and can never give back. - And if that is vengeance, I find I have no taste for it."

Holtz picks up the letter and holds it out to Angel.

Holtz: "All I ask is that you give him this. It's not sealed. I expect you'll examine it. You should."

Angel: "Why are you doing this."

Holtz: "I thought I'd made that plain. I love my son. (Angel closes his eyes for a moment) And this is the only way I know to ensure that he will go on loving me."

Angel takes a hold of the letter and turns to look at Holtz. After a moment he pulls the letter out of Holtz' hand and turns to leave.

Holtz: "He won't accept this at first. He'll try to find me. (Angel stops with one hand on the door) - He never will."

Angel opens the door and slowly walks out.

Connor is running down a dark alley.

Angel stops his convertible at a deserted stretch of beach road. He takes out the letter and starts to read it.

Holtz voice over: "Dearest Steven, (We see Connor running down a street) this is a most difficult letter for me to write. You mean more to me than anything in this world or any other. But your best interests must come first, which is why by the time you receive this, I will be gone. (Holtz takes one last look back at the motel room) I hope one day you will be able to forgive an old man's weakness, (Connor runs down the middle of a street, cars dodging around him) which compels him to say these things in a letter. (Holtz looks at Justine) But to attempt a good-bye in your presence (Connor running, jumping over a car) would be impossible for me. I fear I would never let you go. And I must let you go. (Angel reading the letter) I know that if I didn't you would only end up hating me. And that I could not bear."

Justine slams Holtz up against the side wall of the motel: "Don't make me do it. I can't."

Holtz has his hand wrapped around Justine's right hand and the awl she is holding up between them.

Holtz: "We already know you can. You promised. You said you'd do anything for me. Come on, Justine. I'm not asking you to follow me into hell. Just help send me there. (Shakes her) Do it!"

Crying, Justine, her hand still covered by Holtz', stabs him in the side of the neck with the awl.

Angel is reading the letter.

Holtz voice over: "Your destiny lies with Angel. I know that now. (Holtz slides down the wall, still holding on to Justine) You will have a better life with him."

Holtz to Justine: "Again. Again!"

Crying, Justine stabs Holtz neck a second time just below the first puncture.

Holtz voice over: "I'm comforted by that certainty and the knowledge that with him (Connor running) you will discover your true purpose and come to know who it is you are meant to be."

Angel folds up the letter and returns it to the envelope.

Connor runs.

Holtz, staring up at the dark sky, whispers: "Steven."

Angel, wearing the trace of a smile, quietly: "Connor."

Connor bursts into the motel room: "Dad!"

Looks around the empty room: "Dad?"

Holtz voice over: "My only prayer is that I have prepared you well enough for whatever lies ahead."

Connor backs out of the motel room and hurries down the balcony.

Holtz v.o: "I trust that I have. Be brave. Lovingly, your father."

Connor runs through a metal gate and stops as he sees Justine, running her hand over Holtz' head resting in her lap. He runs up to them and drops down nest to Holtz, putting his hands on Holtz shoulders. Justine slowly raises her head to look at him. Connor stares at the two puncture wounds on Holtz' neck.

Connor: "Angelus."

BLACK OUT.

Kikavu ?

Au total, 83 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

Aloha81 
29.07.2018 vers 15h

Luna25 
16.07.2018 vers 09h

seriepoi 
10.07.2018 vers 07h

Aloon33 
01.06.2018 vers 19h

Cariejam78 
28.04.2018 vers 12h

Emmalyne 
24.02.2018 vers 11h

Vu sur BetaSeries

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 3 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Activité récente

Jeux de l'alphabet
Hier à 21:17

Survivor
06.12.2018

Photo du Mois
03.10.2018

Forums
05.11.2018

Mercedes McNab
24.10.2018

Actualités
Joyeux anniversaire Amy !

Joyeux anniversaire Amy !
Aujourd'hui, le mercredi 05 décembre 2018, c'est l'anniversaire d'Amy Acker. En effet, l'interprète...

Alexis Denisof dans Les nouvelles aventures de Sabrina

Alexis Denisof dans Les nouvelles aventures de Sabrina
Après avoir incarné, entre autres, Wesley Windam-Price dans la série Angel, Alexis Denisof fait son...

Toulouse Game Show | Trois acteurs invités

Toulouse Game Show | Trois acteurs invités
Charisma Carpenter, Alyson Hannigan et Alexis Denisof se rendront en France ! En effet, ils seront...

Mail Order Monster | Charisma Carpenter - Sortie & Trailer

Mail Order Monster | Charisma Carpenter - Sortie & Trailer
Le film Mail Order Monster réalisé par Paulina Lagudi sortira le 6 novembre en vidéo à la demande...

Summer Glau pour un reboot de Firefly

Summer Glau pour un reboot de Firefly
Alors qu'elle est sur le point d'assister au Comic Con qui aura lieu à la Grande Halle de la...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
HypnoRooms

choup37, Avant-hier à 21:44

Plus que 4 votes pour valider la bannière de ma sorcière bien aimée

choup37, Avant-hier à 21:45

Les votes du monde de joan ont aussi besoin d'être aidés

sauveur, Hier à 20:17

Vous n'êtes pas encore aller voter pour élire la nouvelle photo du mois? Précipitez-vous sur la quartier Dallas, les votes sont ouverts

sauveur, Hier à 22:20

nn

sauveur, Hier à 22:21

Vous n'êtes pas encore allé voter pour élire la nouvelle photo du mois ? Précipitez-vous sur le quartier Dallas, les votes sont toujours ouverts.

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site