VOTE | 187 fans

#422 : Une vraie famille

 

~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~

Lilah revient du pays des morts pour proposer à Angel et ses amis de diriger la succursale de Wolfram & Hart et bénéficier ainsi de tous les secrets et facilités de l'entreprise. Angel y voit une chance de changer l'avenir de son fils Connor, qui erre à travers la ville, physiquement et émotionnellement perdu...

~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~

Captures de l'épisode disponibles

Popularité


3.25 - 4 votes

Titre VO
Home

Titre VF
Une vraie famille

Première diffusion
07.05.2003

Première diffusion en France
12.11.2003

Plus de détails

Réalisation: Tim Minear

Scénario: Tim Minear

Guest stars:
Stephanie Romanov (Lilah Morgan),
Jonathan M. Woodward (Knox),
Jim Abele.

~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~

Lilah returns from Hell to offer Angel Inv. the L.A. branch of Wolfram and Hart. They are given the option of going to see what it has to offer, which all of them decide to take. When on their tours, Fred is offered the Science Department. Gunn is taken to the White Room to see who replaced the Girl. Wesley is offered books with infinite knowledge, and Lorne is offered the Entertainment Department. If they accept, Angel would be the head honcho. In the end, Angel will accept, but only under one condition.

~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~

Lilah explique son retour au gang. En effet, son engagement avec W&H continu même après sa mort, (comme H.Manners). Suite à la décapitation, elle a une cicatrice autour du cou. Par son intermédiaire, W&Hart propose un marché à Angel Investigations (leur céder la place dans leurs locaux tout neufs). Elle leur laisse le temps de réfléchir à la proposition. En quittant l'hôtel, Lilah les félicite pour le travail qu'ils ont effectué. Connor marche dans les rues de L.A. perdu dans ses pensées. Il vient sur un officier de police suicidaire d'avoir perdu quelque chose (Jasmine). Connor lui indique qu'il se sentirait mieux s'il allait chez lui. L'officier réalise qu'il a une famille et montre à Connor une photo. L'officier remercie Connor et s'éloigne. Soudain Connor l'attaque vicieusement, criant sur la façon dont le type se sent maintenant. A l'hôtel, tous sont en quête de savoir où sont passés Cordélia et Connor. Angel finit par sortir à la recherche de son fils tandis que les autres vont se coucher. En pleine nuit, Fred descend doucement l'escalier des chambres et sort devant l'hôtel, où une limousine de chez W&H attend. On voit alors apparaitre Wesley, Gunn et Angel qui attendaient eux aussi cachés, hésitant à monter en voiture. Alors qu'ils se décident, la portière s'ouvre et on découvre Lorne déjà installé en train de boire un verre. Le gang se rend donc chez W&H. On découvre un hall immense avec plein d'étages. Tous les avocats qui circulent souhaitent bonne journée à "Monsieur Angel". Lilah arrive accompagnée de quatre personnes chacune déléguée à un membre d'Angel Investigation pour la visite des locaux. Lilah elle même se réservant Angel. Lorne avec Preston au département divertissement. Wes rencontre un type plus agé, un anglais, Rutherford Hitchcock ancien observateur. Lilah présente Gunn à un super model appelé Lacy. Fred est assorti à Knox qui est le chef de la division des sciences. Fred parle à Knox, elle demande s'il savait que Lilah était morte. Il répond qu'il a vu une note là dessus. Ils entre dans un endroit qui présente une énorme technologie de pointe, comme le laboratoire de la science à la NASA. Ils passent devant un patient qui a été infecté avec des ensymes de vampire. Gunn parle à Lacey et lui dit que W&H semble avoir des plans pour tout le gang et non pas juste pour Angel. Wes à la bibliothèque demande à Hitchcock s'ils ont un livre particulier (le Codex), qui apparaît comme par magie dans un livre blanc. Wes demande si le conseil sait qu'il a pris la seule copie du Codex. Hitchcock lui dit qu'il n'y a plus de conseil. Wes pose des questions sur les dossiers de W&H, mais seulement les associés principaux y ont accés. Lilah dit à Angel qu'elle peut lui donner ce qu'il veut: argent, vêtements, femmes, etc. Elle lui explique les avantages qu'il aura. Pas interessé, Angel veut quitter les lieux. Alors elle lui dit qu'il n'a pas vu le meilleur, Lilah ouvre les rideaux et Angel ne brûle pas, malgré le soleil qui innonde la pièce. Les fenêtres sont spéciales. Angel ordonne de fermer les rideaux, il ne se laisse pas corrompre. Lilah essaie de le convaincre en lui disant qu'il contrôlera tout, mais Angel refuse toujours, il ne veut pas faire parti de l'ennemi W&H. Lilah aborde le sujet de Cordélia, elle dit encore à Angel qu'ils ont besoin d'un homme qui connaît la valeur d'un compromis et qui combat le système en étant en plein dans la gueule du loup. Angel dit que pour qu'il soit dans sa gueule du loup, il faudrait qu'il l'ait mangé. Lilah dit que pendant le temps qu'il a passé à contester cette expression, 6 personnes sont mortes, mais qu'il ne s'inquiète, 6000 autres attendent juste au coin de la rue. Elle lui tend un dossier en disant "Ou sur la côte." Il ouvre le dossier et dit "Sunnydale!," avant de sortir une amulette. Lilah dit que ça va avec le dossier, que c'est vitale pour la bataille finale et qu'apparemment ils sont en rupture de stock à Sunnydale. Elle dit qu'elle est un peu maladroite, mais bon, elle n'est pas une Tueuse. Alors qu'Angel dit que Buffy peut prendre soin d'elle-même, Lilah lui répond que c'est plus marrant quand Angel prend soin d'elle. Lilah allume la télé, Angel y voit son fils. La présentatrice annonce que Connor est recherché. Angel plaque alors Lilah contre le mur et lui annonce qu'il ne fera jamais partie des gens comme elle, ni de W&H. Il lui dit qu'il va y avoir un marché mais à sa façon. Dans un magasin de sport, Angel rejoind Connor, qui a pris des gens en otage. Connor dévoile Cordélia, couchée par terre entourée d'explosifs. Angel tente alors de le raisonner. Angel parle de Darla, mais rien n'y fait. Connor semble surexité. Il lui dit qu'il n'a pas de famille tandis qu'Angel avance peu à peu vers lui. Lui disant qu'il l'aime, soudain Connor tente d'appuyer sur le détonateur mais Angel lui saute dessus et libère les otages. Alors Connor jette Angel par terre, mais le vampire prend un couteau et le plante dans la jambe de son fils. Angel maitrise Connor, il lui dit qu'il l'aime, et lui plante le couteau dans le ventre. Chez W&H, tous attendent Angel pour savoir si il faut accepter l'offre ou pas. Le vampire arrive et leur dit qu'il a déjà accepté. Lilah annonce que Cordélia va recevoir les meilleurs soins. Angel dit qu'il reste une chose, il veut le voir. Elle lui dit qu'il est le patron désormais, qu'une limousine l'attend dehors pour le conduire voir Connor. Angel prend le dossier de Sunnydale et quitte W&H. Alors Fred dit "Qui est Connor?" La dernière scène de la saison : une limousine de W&H se gare devant une maison, la nuit et Angel en sort. Il s'avance vers la maison et regarde à travers une fenêtre ce qui se passe à l'interieur. Nous voyons Connor assis autour d'une table avec ce qui est sa nouvelle famille. La famille idéale, tous assis pour le repas du soir. Ils parlent de l'université que Connor doit intégrer à la rentrée. Ils semble avoir tout oublié de son passé. A l'observer, Angel semble heureux mais triste aussi de voir son fils là.

 

Prologue
INT. HOTEL HYPERION - HALL - NUIT
Angel, toujours blessé par son combat avec Jasmine, se tient avec Gunn, Fred, Wes et Lorne, en observant Lilah qui sort du bureau et leur sourit espièglement.
Angel : Lilah...
Lilah : Angel. (en voyant son regard) Qu'est-ce qui se passe, as ? Tu ne pensais quand même pas que tu étais le seul qui revient toujours de l'enfer dans le coin, non ? En parlant de ça, pourrais-je avoir si possible un verre d'eau glacée ?
Angel : Qu'est-ce que tu fais ici, Lilah ?
Wes : Elle n'est là. Ce n'est pas elle. C'est impossible.
Lilah : Il y a un dollar signé dans ton porte-feuille qui dit le contraire.
Wes : C'est un mensonge.
Lilah : Ah. Non c'est moi. (à Angel) C'est toi qui a les pouvoirs surnaturels. Dis lui.
Angel : C'est vrai, Wes. C'est elle.
Wes ne dit rien, absorbant les sous-entendus.
Fred : Mais...comment ? Elle était morte.
Angel : Elle est toujours morte.
Gunn : Un vampire ?
Lilah : Eww. Je t'en prie. Angelus m'a bue, c'est vrai. Mais, comme avec la plupart des hommes, c'était une route à sens unique. J'étais déjà morte. D'un autre côté, mon Wesley s'est assuré que je sois épargnée...juste au cas où.
Elle tire sur son col, révélant la cicatrice de sa récente décapitation. Wes recule en voyant ça. Lilah lui sourit avec une vrai tendresse.
Lilah : Ca va, amour. Je n'ai jamais rien senti.
Wes : Je suis sûr que c'est vrai.
Gunn : Je ne comprend pas. Si elle n'est pas vivante et si elle n'est pas un vampire...qu'est-ce qu'elle est bon sang ?
Lilah : Je suis juste un messager. C'est tout. Ils m'enverront directement en enfer une fois que j'en aurais fini ici.
Gunn : C'est qui ils ?
Angel : Wolfram & Hart. Le contrat qu'elle a signé avec leurs prolongements au-delà de sa mort.
Lilah : Une clause de perpétuité standard, j'en ai peur. Il faut toujours lire entre les lignes.
Angel : Quel est ton jeu, Lilah ?
Lilah : Pas un jeu. En fait, la partie est finie. Devine quoi ? Tu as gagné. C'est pour ça que je suis là. J'ai été autorisée à vous faire une offre, les enfants.
Fred : Tu ne penses pas vraiment qu'il y a quelque chose qu'on voudrait de toi.
Lilah : Je ne crois que vous la voudrez...mais vous la prendrez. Parce que c'est l'offre d'une vie. (pause) Juste pas, vous savez, la mienne.
Générique
INT. HOTEL HYPERION - HALL - NUIT
Lilah est assise sur le sofa, attendant, un regard d'espoir sur le visage. Tous les autres la fixent, plus ou moins gelés sur place. Personne ne parle pendant un long moment. Finalement, Gunn brise le silence.
Gunn à Lilah : Tu voudrais nous dire ça encore une fois ?
Lilah : Qu'est-ce qui n'était pas clair ?
Fred : Je crois la partie où tu nous offrais Wolfram & Hart.
Lilah : Juste la branche de L.A.
Lorne : "Juste la branche de L.A." (à Lilah) Bonjour, d'une autre dimension. Qu'est-ce que ça veut dire, bon sang ?
Lilah : Ca veut dire que nous donnons. Vous gagnez. Nous partons. Les Partenaires Seniors vous cèdent ce territoire et pour le prouver, ils veulent vous donner des intérêts de contrôle sur nos bureaux de L.A. Vous recevez l'immeuble, le capital, le personnel, les dossiers, les trombones, tout ça. C'est à vous de faire avec comme vous le voyez.
Fred : Mais...il n'y a pas de bureau à Los Angeles de Wolfram & Hart. La Bête l'a détruit.
Lilah : Oh, il est revenu. Repourvu en personnel et sans zombies. Nous sommes plus grands, meilleurs et plus brillants que jamais. Et nous voulons vous le donner.
Gunn : Tu veux nous donner ton cabinet d'avocats maléfique ? On est pas des avocats !
Fred : Ou maléfique. (pause) Actuellement.
Lilah : Ce que nous vous offrons est une opération clés en main, dernier cri et multitâche. Ce que vous en faites...eh bien, c'est à vous de voir.
Angel : Pourquoi ?
Lilah : Je pensais que c'était évident. Vous l'avez mérité. Prenez ça comme une récompense.
Gunn : Une récompense pour quoi ?
Lilah : Finir la paix dans le monde. Nous étions vraiment au bord du précipice là. Je veux dire, une déesse incarnée de bonne foi, est sur le point d'éliminer tout la violence, la haine et les litiges de la planète, et vous cinq - avec l'assistance du fiston - vous parvenez à défaire tout ça. C'est une manière de voir ça.
Fred : Ce n'est pas ce qui s'est passé.
Lilah : Non ?
Wes : Jasmine était en train de créer un Etat esclave.
Lilah : Exact. Où les esclaves sont pleins de joie et d'amour. Ugh. Quel cauchemar.
Angel : Elle mangeait des personnes.
Lilah : Ils savaient dans quoi ils se fourraient.
Lorne incrédule : Son estomac ?
Lilah : La paix dans le monde a un prix. Jasmine l'avait compris. Elle consommait, quoi ? Quelques douzaines d'âmes par jour ? Maintenant pesez ça contre arrêter la souffrance de millions. Mais vous avez arrangés ça.
Fred : Non, c'est pas vrai ! Je veux dire si, on a arrangé ça, mais pas de la manière dont tu essayes de le faire croire.
Lilah : Mon dieu, c'est pas comme si c'était une critique.
Elle se dirige vers la porte.
Lilah : De toute façon, je suis morte et en retard. Réfléchissez à notre proposition. Si quelqu'un est intéressé et veut faire un grand tour, il y aura une limousine à l'extérieur juste avant l'aube. Et eh...bon boulot.
Elle leur lève ses pouces et part. Un long moment de silence.
Fred : On a arrêté un infâme plan de domination globale, pas la paix dans le monde. Non ?
EXT. RUES DE LOS ANGELES - NUIT
Une voiture se fait entendre, les sirènes hurlant. Des vignettes de la ville au beau milieu d'une panne collective.
Une femme pleure. Un couple se bat. Une fenêtre est jetée par une fenêtre et des pillard prennent ce qu'ils veulent.
Connor se déplace dans tout ça. Il a l'air perdu dans ses pensées, ne faisant pas attention à la violence autour de lui. Puis quelque chose attire son attention et il lève les yeux vers un homme se baladant au bord d'un toit en hauteur.
EXT. TOIT D'IMMEUBLE - NUIT
L'homme se balançant d'avant en arrière est un flic. Connor apparaît, émergeant de l'ombre, et s'approche avec prudence.
Connor : Eh...
Le type se retourne, des larmes coulant sur son visage. Il tient distraitement son arme, la berçant dans ses mains. Il s'accorde une seconde pour regarder Connor.
Connor : Vous allez bien ?
Flic : J'ai perdu quelque chose. La chose dont j'ai besoin. Je ne peux pas la trouver. Je ne peux pas la trouver !
Connor : Je sais...tout va bien.
Flic : Tu peux m'aider à regarder.
Connor : Je ne crois pas que je le puisse. Je crois qu'elle est partie.
Flic : Oh. Oh, non...
Le flic fait brutalement marche arrière, vacillant au bord du toit alors qu'il met le flingue à sa tête.
Connor : Eh, vous ne voulez pas faire ça. Ce que vous ressentez en ce moment ne durera pas. On va enlever ça, ok ?
Le flic baisse doucement son arme et Connor l'aide à le remettre dans son étui.
Connor : C'est ça, voilà. Ecoutez, vous allez rentrer à la maison et vous n'allez rien faire de stupide, ok ?
Flic : La maison ?
Connor : Ouais. Vous en avez une, non ?
Le flic réfléchit un moment.
Flic : Ouais. Ouais, j'en ai une.
Il sort son porte-feuille et le tient ouvert pour que Connor voit. Connor regarde les photos de famille de l'homme. Une femme magnifique et une petite fille de 4 ans. Des sourires béatifiques.
Flic : Regarde, ça c'est Sarah et ça c'est Jill. C'est ma maison là.
Connor : C'est votre famille ? C'est votre famille et vous alliez juste les quitter comme ça ? Comment est-ce qu'ils se sentiraient si vous ne reveniez pas ?
Flic : Je ne sais pas...
Connor furieux : Vous ne savez pas ? Vous devez le savoir !
Flic : Je suis désolé. Je ne réfléchissais pas.
Connor étudie l'homme un moment et parvient à se calmer. Il expire et hoche la tête. Il commence à s'éloigner, puis se tourne soudainement vers l'homme et le fait tomber par terre, frappant fort avec son poing, encore et encore, en hurlant.
Connor : Vous alliez les quitter, hein ? Pensez à ça ! Et à ça !
INT. HOTEL HYPERION - BUREAU - NUIT
Gunn se balade dans le bureau où Wes est assis entouré de livres et de cartes.
Wes : Le combat d'Angel avec Jasmine s'est passé...ici. Elle se déplaçait vers l'Est, probablement vers Cordelia. Si on trouve Connor, je paris qu'on la trouvera aussi.
Gunn : Ce gamin a besoin d'une laisse si tu veux mon avis.
Wes : On travaille en partance d'un périmètre extensible à l'infini...
Gunn : Un périmètre extensible à l'infini ? Ca ne prendra pas des semaines.
Wes : Si tu as une autre idée, je suis prêt à l'entendre.
Gunn hausse les épaules : Je n'arrête pas de penser que ça pourrait limiter le travail si on avait un peu d'aide. Quelques employés en plus. (pause) Ou une opération clés en mains, dernier cri et multitâche.
Wes : Tu ne penses pas vraiment que c'est une option.
Gunn : Eh bien maintenant, je sais que c'est une option, parce que j'étais là quand la morte demoiselle nous l'a offert. (en voyant son regard) Allez, Wes, combien de temps tu crois que tu seras satisfait en restant assis là pour mettre des punaises dans des cartes et souffler la poussière de tes bouquins ?
Wes baisse les yeux, légèrement chagriné.
Gunn : Désolé, mec. J'aurais pas du le dire comme ça.
Wes : Non, non, ils sont plutôt poussiéreux.
Gunn : C'est pas ce que je voulais dire. Ca ne pouvait pas être facile pour toi, en revoyant Lilah comme ça.
Wes : Oh. Oui. C'était gênant, non ? Quand tu décapites un être cher, tu n'espères pas le revoir te rendre visite.
Gunn : Un être cher ?
Wes : Une figure de style.
INT. HOTEL HYPERION - HALL - NUIT
La chemise d'Angel est ouverte. Fred nettoie les blessures guérissant déjà et met des bandages dessus. Ils lèvent les yeux alors que Lorne entre du solarium. Wes et Gunn sortent du bureau pour entendre ce qu'il a à dire.
Angel : Te revoilà. Tu as quelque chose ?
Lorne :  Oh, beaucoup, juste rien sur Connor ou Cordelia. Je ne dis pas qu'on a finit la paix dans le monde ou autre chose, les enfants, mais c'est le bordel dehors. Et en considérant l'année bannie qu'on a eu, on a de la compétition vraiment rude.
Angel à Wes : Qu'est-ce que tu as trouvé ?
Wes : Pas beaucoup plus que ce que j'avais avant, j'ai bien peur. La vérité est que, si Connor ne veut pas être trouvé...
Angel : On le trouvera. On ne s'arrêtera pas avant qu'on les ait tous les deux retrouvés. On le fera coûte que coûte.
Gunn : Ok. Eh bien, tu ne crois pas qu'on devrait peut-être envisager -
Angel brusque : Envisager quoi, Gunn ? Qu'est-ce qu'on devrait envisager ?
Gunn voit le regard dans les yeux d'Angel et se rétracte.
Gunn : De travailler en partance d'un périmètre extensible à l'infini ?
Angel le fixe, puis attrape son manteau et se dirige vers la porte.
Angel : Tu veux rentrer dans cette limousine quand elle arrivera, comme tu veux. C'est pas une décision que je peux prendre pour toi. Pour aucun d'entre nous. Mais sache ça : même avant que le trajet ne soit fini, même avant que tu ne traverses leurs portes, tu seras corrompu.
Wes : Où est-ce que tu comptes aller ?
Angel : Je vais aller retrouver mon fils. Voir si j'ai de la chance, suivre sa trace.
Il part.
Fred à Gunn : Je n'arrive pas à croire qu'il pensait que tu voulais -
Gunn : Je vais me coucher.
Il monte les escaliers.
Wes : Oui, je devrais aussi rentrer chez moi. Il est tard. Bon, bonne nuit tout le monde.
Lorne : Bonne nuit.
Fred : Bonne nuit.
Wes part alors que Lorne se sert un verre.
INT. HOTEL HYPERION - COULOIR - NUIT
Les lumières sont éteintes, l'hôtel est masqué par la pénombre. Une porte s'ouvre et Fred se glisse hors de sa chambre en portant ses chaussures, marchant silencieusement dans le couloir.
INT. HOTEL HYPERION - HALL - NUIT
Fred descend les escaliers sur la pointe des pieds vers la porte d'entrée, se glisse dans ses chaussures et sort.
EXT. HOTEL HYPERION - NUIT
Fred trouve une brillante limousine noire qui attend, le moteur arrêté. Elle respire profondément.
Wes hors écran : Je ne sais pas depuis combien de temps elle est là. Déjà avant que je sois arrivé.
Elle se tourne alors que Wes sort de l'ombre et la rejoint.
Fred : Je pensais que je serais la seule.
Wes : Et je pensais vraiment que je ne le serais pas. Quoique je n'espérais pas que ça soit toi.
Fred : J'ai juste découvert...eh bien, s'ils préparent quelque chose...
Gunn arrive derrière eux.
Gunn : On devrait savoir ce que c'est. J'ai compris.
Wes : Bon...on est trois.
Gunn : On dirait.
Wes : Quels sont les chances pour que les humains soient les plus corruptibles ?
Fred : Peut-être qu'on devrait retourner à l'intérieur. Et si Angel avait raison ?
Gunn : Ouais, et s'il n'avait pas raison ? Tout ce qu'on va faire c'est faire un tour.
Ils passent la grille vers la voiture.
Wes hoche la tête : Allez s'y avec les yeux ouverts et l'esprit éclairé, il ne devrait pas y avoir de -
Angel : Surprises ?
Angel est penché contre le mur à l'extérieur de la grille.
Angel : Et puis merde.
Il va vers la limousine et ouvre la porte arrière. De la musique sort de l'intérieur où Lorne est assis, buvant et croquant des collations.
Lorne au conducteur : Alors c'est une limousine diabolique. J'ai compris. Est-ce que ça veut dire qu'on ne réapprovisionne plus les cerises ? (aux autres) Salut.
INT. WOLFRAM & HART - HALL - JOUR
L'ascenseur s'ouvre en sonnant pour révéler Angel et son équipe. Ils entrent dans un grand atrium ouvert, affairant de mandataires et de personnel administratif, passant tous devant eux alors qu'ils vont travailler. Un immense W & H domine le hall. Les personnes proches d'Angel le saluent tous gaiement alors qu'ils passent.
Salueurs : Mr. Angel, bonjour.
                  Bonjour, Mr. Angel.
                  Bonjour, Mr. Angel.
                  Comment allez vous aujourd'hui, Mr. Angel ?
                  Mr. Angel.
 
Angel : C'est impossible que ça se passe bien.
Fondu en noir
INT. WOLFRAM & HART - HALL - JOUR
La foule se divise devant Lilah alors qu'elle avance résolument dans le hall vers Angel. Il y a quatre employés de Wolfram & Hart qui la suivent : Lacey Shepard, une merveilleuse super-modèle; Rutherford Sirk, un vieil anglais distingué; Knox, un scientifique crétin dans une veste de labo; et Preston, un brillant agent de talent.
Lilah : Eh bien, vous l'avez tous fait. Quel choc. Nous avons beaucoup de terrain à couvrir, alors nous ferions mieux de commencer. Laissez moi vous présenter à vos guides.
Angel : Des guides ? Des guides séparés ?
Lilah : Bien sûr. Il y en a un cinq, tous avec des intérêts spécifiques, des espaces uniques de compétence. Ca semblait être la manière la plus efficace de faire ça. Mettre en priorité et personnaliser.
Angel : Diviser et conquérir, tu veux dire.
Lilah : Oh, que tu es cynique ! Tu vois ? Ca va vraiment bien fonctionner.
Angel : On ne se sépare pas. On est venu ici ensemble, on fait le tour ensemble. Pas vrai les gars ?
Gunn fixe Lacey Shepard avec une étincelle dans l'oeil.
Gunn : Je peux l'avoir ?
Lilah : Ecoutez, si on aurait voulu vous faire du mal, on aurait fait sauter la limousine, non ?
Au signal de Lilah, un garde de sécurité roule dans un chariot remplie d'armes d'assaut.
Lilah : Si vous préférez être armés durant votre passage ici, nous n'avons pas d'objections. Juste parce que nous avons essayés de tuer ou de corrompre l'un ou chacun d'entre vous à un moment ou à un autre ne veut pas dire qu'on ne peut pas nous faire confiance.
Wes : Elle a raison. (en voyant leurs regards) On a fait des affaires avec eux avant. Ils sont honorables à leur façon. Je doute qu'on soit en danger.
Lorne : Eh bien, elle avait raison à propos de la limousine.
Gunn regarde de nouveau Lacey lubriquement.
Gunn : Je peux l'avoir ?
Fred va vers le chariot, soulève un MP-5 automatique, met un chargeur et charge.
Fred : Je crois que ça ira.
Lilah sourit béatement à Angel.
Lilah : Lorne, Preston va te montrer notre Division de Divertissement.
Preston serre la main de Lorne avec enthousiasme et lui tend un portfolio.
Preston : Bonjour. Je suis un grand fan. Un immense. J'adore votre travail. J'ai préparé ça. Une liste confidentielle. Seulement pour les yeux. Je pensais que vous pourriez vouloir prendre un jars à notre tableau de service. Juste un topo des quelques talents que nous représentons ici.
Lorne : Non, non, je ne crois pas que vous aillez à me dire ce que vous représentez ici, jeune homme. Je sais. Le mal. Le mal pur et...(en voyant le portfolio) ce qui est aussi apparemment toutes les personnes que j'ai toujours voulu rencontrer !
Preston : Suivez moi.
Alors que Preston emmène Lorne, Lilah fait signe à Sirk et il s'avance, tendant la main à Wes, vraiment cultivé et formel.
Lilah : Wesley Wyndam-Pryce, Rutherford Sirk. Je pense que vous vous trouverez beaucoup de choses en commun.
Sirk : C'est un plaisir. N'est-ce pas ?
Wes fixe Lilah, puis hoche la tête et le suit.
Lilah : Charles Gunn, Lacey Shepard. Je pense que vous trouverez que vous n'avez rien en commun.
Lacey à Gunn : Par là, Chuck.
Gunn : Vous n'allez pas essayer de me corrompre, non ?
Laceu suggestive : Je n'en rêverais pas.
Gunn : On va devoir y travailler.
Et puis ils s'en vont aussi.
Lilah : Knox, Fred Burkle.
Fred fait maladroitement jongler la mitraillette pour qu'elle puisse serrer la main de Knox.
Fred : Bonjour.
Lilah : Knox est la star de notre Division Scientifique.
Fred : Oh. Heureuse de vous rencontrer.
Knox : Moi aussi. Bon, ça devrait être...amusant.
Fred : Ouais.
Ils partent ensemble et Angel regarde Lilah.
Angel : Bon, qu'est-ce que tu sais.
Lilah : Ouaip. Juste toi et moi, boss. Allez, Charlie. Laisse moi te montrer la chocolaterie.
INT. ALLEE DU CENTRE VILLE - AIRE - JOUR
Connor est assis seul sur un banc en mangeant un cône glacé. Des cernes noires entourent ses yeux, ses genoux rebondissent nerveusement alors qu'il observe les consommateurs passer à côté de lui. Il se focalise sur les familles, les scènes de béatitude domestiques. Mais petit à petit on voit ce qu'il voit : un enfant se fait gifler sur la tête; un couple heureux commence à se disputer. Connor voit à travers l'illusion le coeur du mensonge autour de lui. Finalement il se dresse et fracasse sa main sur le banc, le fissurant.
INT. WOLFRAM & HART - COULOIR - JOUR
Gunn suit Lacey dans le couloir à côté de cabines remplies de personnel administratif.
Gunn : Vraiment rusé.
Lacey : Quoi donc ?
Gunn : Vous savez, nous donner à chacun notre propre petit tour. C'est une bonne manière d'isoler Angel.
Lacey amusée : C'est ce qu'on fait ?
Gunn : C'est un beau coup, de ramener Angel du côté sombre. Un vampire avec une âme...un champion...ça fait bien sur le dossier de n'importe qui.
Lacey : Pourquoi est-ce que vous assumez qu'Angel est notre priorité ?
Gunn : Vous êtes en train de me dire qu'il ne l'est pas ?
Lacey : Une priorité. Pourtant vous possédez aussi des dons que nous trouvons utiles.
Gunn : Eh bien, je peux voir ce qu'ont les autres. Fred est le grand cerveau, Wes est l'entraînement, Lorne est la chose qui lit dans les esprits. Je vois vraiment pas ce que vous espérez que je fasse ici.
Gunn ralentit alors qu'ils s'approchent d'une porte marquée SÉCURITÉ.
Gunn : Quoique je crois que je commence peut-être à comprendre. Ouais, je paris que j'aurais vraiment l'air malin dans un de leurs blazers.
Lacey : Oh, j'en suis sûre mais nous avons des projets beaucoup plus grands pour vous, Mr. Gunn.
Elle le prend par le bras et l'emmène plus loin.
Gunn : C'est vrai ? Plus grands ?
Ils arrivent à l'ascenseur et les portes s'ouvrent.
Lacey : Allons à l'étage.
INT. WOLFRAM & HART - COULOIR - JOUR
Fred et Knox entrent dans l'aile scientifique.
Fred : Alors vous êtes un avocat ? Vous n'avez pas l'air d'un avocat.
Knox : Non. Je suis strictement R&D. Quoique occasionnellement un peu D&D. (en voyant son regard) D&D ? Donjons et...? Nous avons vraiment un donjon. Je pourrais vous le montrer plus tard si...(pause) Je gère la Division Scientifique.
Fred : Vous avez l'air très jeune pour être le chef de toute une division scientifique.
Knox : Oh, je ne suis pas le chef. Je gère juste ça pour le chef de département, et je crois que c'est vous.
Il ouvre la porte et entre en laissant Fred le suivre en choc.
INT. WOLFRAM & HART - AILE SCIENTIFIQUE - JOUR
Le labo est un grand espace ouvert avec des parois segmentant des programmes expérimentaux variés. L'aile entière est en activité alors que des techniciens de labo se précipitent, griffonnant sur des blocs-notes, faisant des essais, etc. Fred ne peut pas s'empêcher d'être soufflée.
Fred : Wow.
Knox : Je sais. Vous avez toute la technologie moderne sous vos mains.
Un scientifique à côté se tient sur une échelle et pointe un laser sur le mur. Le faisceau perfore un trou dans une autre dimension.
Knox : Tout est dernier cri, à la pointe de la technologie.
Fred remarque un PDA sur un poste de travail à côté et le prend.
Knox fier : C'est une de mes créations.
Fred : Vous devriez sortir du labo plus souvent. Les organisateurs personnels sont connus depuis longtemps. Mais, sans vouloir dire que ce n'est pas un joli Palm Pilot.
Knox le prend à Fred et tape une commande.
Knox : Ouais, je paris que votre copain Matthew Partney du 6200 Crestwood Boulevard de Lubbock au Texas serait d'accord.
Fred : Eh, comment est-ce que vous connaissez Matt?
Knox : Je pirate chaque appareil électronique dans les limites de 100 mètres. Je l'ai trouvé dans le carnet d'adresse de votre portable.
Fred impressionnée : Vous êtes comme le MacGyver de Wolfram & Hart.
Knox : Vous n'avez pas tort. Je peux pratiquement tout faire dans un...labo entièrement équipé à plus d'un million de dollars. Dites, vous avez vu ce qu'il font ici ?
Il dirige son attention vers une fenêtre d'observation. Derrière elle, deux docteurs en habits chirurgicaux effectuent de la chirurgie sur un patient qui discute dans son portable.
Patient : Je me fous éperdument de ce que dit Hendrie. On avait un accord ! (aux docteurs) Les gars, je n'aurais pas à déplacer mon trois heures, non ?
Knox à Fred : Opération de triple pontage.
Fred : Mais comment ?
Knox : En version courte, nous lui avons injecté un faible dosage d'enzymes vampiriques qui permettent à son corps de fonctionner pendant qu'on répare sa montre.
Fred : Et ça ne lui fait pas pousser les crocs ?
Knox : Non. Les enzymes ont été spécialement modifiées pour se décomposer après 24 heures. Quoique ça le rend vraiment gazeux.
Fred : Eh bien, cet endroit est étonnant mais ça ne change pas le fait que tout ça sert au plus grand mal.
Knox : Quoi ? Non. Tous les départements moralement ambiguës sont au dessus du 9ème étage. Nous sommes la science. Nous sommes moralement neutres.
Fred : La science peut l'être mais comment on l'utilise...je veux dire, et si ce type qu'ils sauvent là-dedans est le prochain Hitler ?
Knox : C'est un agent du fisc.
Fred : Eh bien, et s'il aide le prochain Hitler à frauder sur ses taxes ? Ou ce type là...
Elle montre un type en tablier en train de verser une cruche de liquide bleu dans un seau, mélangeant des produits chimiques.
Fred : Je veux dire, bien sûr, il pourrait être en train de développer un remède contre le cancer ou faire une potion qui le provoque. Au fait, qu'est-ce qu'il fait ?
L'homme prend un balai en caoutchouc, le plonge dans son seau et commence à nettoyer.
Knox : Les vitres.
INT. WOLFRAM & HART - BIBLIOTHEQUE - JOUR
Une paire de grandes portes ornées s'ouvre et Sirk entre, suivi de Wes.
Sirk : Notre ancienne aile de prophéties.
Une intime pièce avec des panneaux en bois contenant des chaises rembourrées en cuir entourant un antique globe. Une table en bois polie contenant trois douzaines de gros volumes reliés de cuir domine le centre de la pièce.
Wes : On dirait que votre aile a été coupée.
Sirk : Les apparences peuvent être trompeuses. C'est en fait la plus compréhensive des collections d'archives de prophéties à avoir été trouvée.
Wes le regarde sceptiquement.
Sirk : Choisissez quelque chose à lire. Allez y. N'importe quoi. Quelque chose de rare.
Wes : D'accord. Le Codex Devandiré Sibylline.
Sirk va vers la table et sélectionne un livre.
Sirk : Traduit ou sanscrit ?
Wes : Vous me surprenez.
Sirk : J'en suis sûr. (au livre) Codex Devandiré. Sanscrit.
Il ouvre le livre et le tend à Wes. Les pages sont blanches. Alors que Wes le feuillette, se demandant ce qu'il est supposé voir, les pages se remplissent soudainement d'une écriture ancienne, les lettres sortant de nulle part. Wes est impressionné malgré lui.
Sirk : Le gabarit que vous tenez procure un accès à tout ce qui est entreposé dans les archives verrouillées de l'agence se relatant aux prophéties, présages, révélations, etc.
Wes : Impressionnant. Et est-ce que le Conseil des Observateurs sait que vous avez volé la seule copie connue du Codex quand vous êtes parti ?
Sirk : Il n'y a pas de Conseil.
Wes : Plus maintenant, non. Alors vous avez opté pour quoi ? Jouer pour l'autre côté...franchir la ligne ?
Sirk : Ce sont des temps compliqués. Les lignes deviennent floues. Comment le saviez vous ?
Wes : Quelque chose à propos des Observateurs et...
Wes laisse tomber le livre et frappe Sirk dans la tête, le faisant tomber.
Wes : ..des bibliothèques.
Wes va rapidement sous un compartiment dans le plafond et tend son bras. Un grappin télescopique sort de sa manche et monte en l'air. Le crochet se ferme et un câble commence à se rétracter, le soulevant vers le plafond.
INT. WOLFRAM & HART - COULOIR - JOUR
Lilah emmène Angel dans un couloir qui respire la richesse et le pouvoir.
Lilah : De l'argent. Des vêtements. Des femmes. Est-ce que j'ai mentionné que nous avons un bar à jus de fruits ?
Angel : C'est pour ça que tu es revenue d'entre les morts ? Pour jouer Faisons un accord diabolique ?
Lilah fait un sourire affecté : Montrez lui ce qu'il y a derrière la porte numéro un, Bob.
INT. WOLFRAM & HART - SUITE DE BUREAU - JOUR
Lilah ouvre la porte et entre avec Angel. Une possibilité offensante. Il y a même un ascenseur privé.
Lilah : Je sais que ce n'est pas beaucoup mais le Taj Mahal était un peu moins bien.
Angel : Quoi, je suis supposé me pâmer ? C'est un bureau.
Lilah : Avec ton propre ascenseur privé. Tu veux y faire un tour ?
Angel : Qu'est-ce qu'il va faire, hein ? Me jeter dans une cuve d'eau bénite ?
Lilah : Tu sais, j'y avais pensé mais ils sont venus avec la piscine à moteur. Ils ont pensé que tu aimerais rester mobile, pour que tu te dépêches de profiter de la journée que tu aimes tellement.
Angel : Merci, mais j'ai déjà une voiture.
Lilah : Maintenant tu en as douze.
Angel : Qu'est-ce que je vais faire de douze voitures ?
Lilah : Tout ce que tu veux. C'est la question ou alors tu n'écoutais pas ?
Angel : J'ai écouté et...j'ai terminé maintenant.
Lilah : Attend. J'ai oublié de te montrer la meilleure partie. Tu vas l'adorer.
Elle prend une télécommande sur le bureau et pousse un bouton. Les drapés couvrant une série de baies vitrées s'ouvrent en glissant et baignent Angel dans la lumière resplendissante du soleil. Il lève ses bras par réflexe et hurle en choc...mais rien ne se passe.
Angel : Je ne m'enflamme pas.
Lilah : Non.
Elle frappe les vitres.
Lilah : Du verre nécro-trempé. Tout l'immeuble en est équipé. Ca aide à empêcher ses rayons sains et réjouissants de carboniser le boss. Et 30 % d'énergie efficace en plus.
Angel ferme les yeux, appréciant la sensation du soleil sur sa peau.
Lilah : C'est encore mieux quand tu es nu. Je pourrais me tourner...
Angel : Ferme ça.
Lilah : Je te promet de ne pas regarder. Bon, peut-être juste un peu.
Angel durement : Ferme ça, Lilah.
Elle appuie sur la télécommande et la pièce est de nouveau sombre.
Lilah : Au revoir, Mr. Soleil. Bonjour, sombre vengeur.
Angel : Je fais cet au revoir. Je ne prend pas le travail.
Lilah : Ce n'est pas un travail. C'est une opportunité.
Angel : Oh, une opportunité de faire partie du problème ?
Lilah : Si c'est ce que tu choisis.
Angel : Vraiment pas.
Lilah : Encore, ton choix. Mais pense à ce que tu pourrais faire avec les ressources de Wolfram & Hart sous la main. La différence que ça ferait. Rien dans ce monde n'est comme il devrait être. C'est rude et cruel mais c'est pour ça qu'il y a toi, Angel. Tu vis comme si le monde était comme il devrait être. Avec tout ça tu peux le rendre de cette manière. Les gens n'ont pas besoin d'un champion inflexible. Ils ont besoin d'un homme qui connaît la valeur du compromis et comment battre le système de l'intérieur du ventre de la bête.
Angel : Le ventre de la bête...ça ne veut pas habituellement dire que tu as été mangé ?
Lilah : Peut-être. Mais pendant que tu mollassonnes ici depuis les dernières 90 secondes, six personnes innocentes sont mortes. Oh, ne t'inquiète pas. Il y en a toujours 6.000 de plus au coin de la rue. Ou sur la côte.
Elle sort un dossier du tiroir du bureau et le tend à Angel. Il fixe l'étiquette, puis lève sévèrement les yeux vers Lilah.
Angel : Sunnydale.
Il sort une amulette ornée du dossier et l'examine.
Lilah : Cette coquette petite babiole est arrivée avec le dossier. Apparemment c'est crucial pour une sorte de "combat final." Je crois qu'ils sont en manque de ravitaillement vers Sunnydale. Un peu gauche à mon goût mais eh - je ne suis pas une Tueuse.
Angel hésite, puis jette le dossier sur la table de conférence.
Angel : Buffy peut s'en occuper.
Lilah : Mais ce n'est pas plus amusant quand tu t'occupes d'elle ?
Angel : Garde ça. Je ne suis pas intéressé.
Lilah : Pas dans ce cas. Alors et pour les homicides ouverts ? Des personnes disparues ? (en voyant son regard) Je savais qu'il y aurait une raison pour que tu fasses le tour. Je suis morte, pas stupide.
Angel : Qu'est-ce que tu sais ?
Lilah : Sur l'endroit où sont Cordelia et ton fils ? Rien du tout. Mais tu peux le découvrir en 10 secondes. Tout ce que tu dois faire c'est décrocher le téléphone. Boss.
Angel : Je suis désolé de ce qui t'es arrivé, Lilah. Je le suis vraiment. Mes amis et moi allons partir maintenant.
Il commence à partir mais le téléphone sonne et il s'arrête pendant que Lilah répond.
Lilah au téléphone : Oui ? Bien sûr.
Elle raccroche.
Lilah : Les Partenaires Seniors voudraient que tu testes tous les équipements avant que tu prennes ta décision.
Elle prend la télécommande de la télé et appuie sur le bouton. Une grande télé à écran plasma s'allume. Les yeux d'Angel s'illuminent d'excitation avant qu'il puisse se rattraper.
Angel : Cool ! Est-ce que c'est haute def -
Un reportage sur une prise d'otage dans une allée remplit l'écran.
Présentateur : ...évacués et des unités de bombes ont été appelées sur la scène où plus d'une douzaine de commerçants sont retenus en otage à cette heure. La police essaye d'identifier le suspect à partir de ces images de caméras de sécurité.
L'image s'arrête sur Connor, les yeux remplis d'une rage froide.
Présentateur : Si loin, aucun motif n'est connu pour le siège et le suspect a refusé de parler aux officiers mis en vigueur.
Lilah : Wow. Il a vraiment tes yeux, non ?
Fondu en noir
INT. WOLFRAM & HART - SUITE DE BUREAU - JOUR
Angel fracasse Lilah contre le mur, l'épinglant par le cou, pendant que le reportage sur la prise d'otage de Connor passe dans le fond.
Lilah : Attention à la tête. Elle a tendance à partir facilement.
Angel furieux : Tu as manigancée tout ça.
Lilah : J'ai été un peu occupée à être morte.
Angel : Toi, les Partenaires Seniors, n'importe qui. Appelle les. Arrête ça. Tout de suite.
Lilah : J'aimerais sauf pour la partie où nous n'avons rien à voir avec ça.
Angel : Mais tu sais qui.
Lilah : Ouais. Je le regarde. C'est toi qui l'a élevé. Ou ne l'a pas fait.
Angel relâche Lilah et elle frotte son cou.
Lilah : Tu peux pas imaginer comme le gamin a changé.
Angel : Tu ne sais rien sur Connor ! Continuons comme ça.
Il se dirige vers la porte.
Lilah : C'est une offre unique, Angel. Tu passes cette porte, l'accord est terminé. Tu restes et tout est à toi.
Il se retourne vers elle, de la haine dans ses yeux.
Angel : Des gens comme toi - cet endroit - c'est ça qui cloche dans le monde, Lilah. Je ne ferais jamais partie de ça. (pause) Pas de la façon dont tu l'espères. Maintenant laisse moi te dire ce que l'accord va être...
INT. WOLFRAM & HART - ASCENSEUR - JOUR
De la musique d'ambiance joue pendant que l'ascenseur monte. Gunn fixe Lacey avec appréciation.
Gunn : C'est la plus longue balade en ascenseur que j'ai jamais fait. Quel taille a cet endroit ?
Lacey fixe sa montre, puis se penche vers lui, souriant.
Lacey : C'est l'heure.
Gunn : L'heure de quoi ?
Un bouton plus large se morphe soudainement sous les autres sur le panneau de contrôle et Lacey le presse.
Gunn : Oh, non. Eh, on ferait mieux de ne pas aller là où je penses qu'on va.
Lacey : Les réponses que tu cherches sont dans la Chambre.
Gunn appuie désespérément sur le bouton du hall.
Gunn : La seule chose que je cherche c'est le hall. J'ai déjà eu affaire avec la petite demoiselle une fois. J'ai pas besoin d'une reprise avec son remplaçant. Me voilà, en train de penser que je suis séduit. Je me fais fait avoir de -
Puis tout autour de lui commence à disparaître.
INT. WOLFRAM & HART - CHAMBRE BLANCHE - JOUR
Lacey est partie. Gunn se retrouve seul dans la Chambre Blanche.
Gunn : - partout. Allez, vous vous êtes trompés de type. Cette pièce est pour le grand...
Gunn s'arrête alors qu'un énorme jaguar noir se matérialise et s'en va furtivement vers lui.
Gunn : ...chat. Je crois que je préférais la petite fille.
Le grand chat rôde autour de Gunn, qui se tient glacé par la peur. Il s'arrête devant lui, puis lève la tête et regarde directement dans les yeux de Gunn. La peur de Gunn se transforme en intrigue alors qu'il se reflète dans les yeux du jaguar.
Après un moment, Gunn hoche la tête et la bête grogne, son cri résonnant sur les murs blancs.
INT. ALLEE DU CENTRE-VILLE - MAGASIN DE SPORT - JOUR
Environ une douzaine de personnes sont blottis en petits groupes parmi l'équipement de sport et de camping. Ils sont terrifiés et certaines gémissent doucement. Ils ont tous des explosifs scotchés autour de leurs corps.
Une père berce maladroitement sa jeune fille. L'enfant se lamente, effrayée, et le père nerveux devient fou.
Père tout bas : Tais toi ! Tu dois -
Soudainement la tête de l'homme est tiré en arrière. Connor surgit sur lui.
Connor : Eh ! Je vous ai dit d'être gentil.
Père : Je suis désolé.
Connor : Vous ne la tenez pas droit. Pourquoi vous ne la tenez pas droit ?
Père : Je crois que vous m'avez cassé le bras.
Connor froidement : Faites le bien.
Le père grimace et essaye de serrer la fille plus fort.
Père tout bas : Shh. Ca va aller.
Connor s'agenouille et commence à enrouler des fils autour du poste de connexion d'une demie douzaine de batteries de voiture. Il s'arrête et sourit mais ne regarde pas autour de lui.
 Connor : Tu as réussi à entrer. Je le savais.
On voit Angel se tenant sur le balcon derrière Connor. Il saute gracieusement par terre.
INT. WOLFRAM & HART - DOSSIERS ET RAPPORTS - JOUR
Un garde de sécurité prend un gros coup dans le visage de la part de Wes et tombe par terre inconscient.
Wes se recule et scrute la pièce pendant un moment. Des cabinets de dossiers et des étagères défilent à distance, une réserve presque impossiblement vaste d'information.
Wes se déplace dans le labyrinthe, scrutant rapidement les tiroirs étiquetés, cherchant. Il trouve finalement ce qu'il cherche et s'arrête devant l'un des centaines de cabinets identiques, ouvrant le tiroir et feuilletant dans les dossiers à l'intérieur.
Lilah hors écran : Je me demandais combien de temps ça te prendrait pour venir ici.
Il se glace et se tourne pour trouver Lilah sortant de l'ombre.
Wes : Comment j'ai fait ?
Lilah : Un peu plus lentement que je l'aurais pensé. (mélancolique) Mais tu l'as toujours fait comme pour prendre ton temps. (en regardant les archives) Alors tu l'as enfin fait - aller derrière la façade - et voilà. Chaque sale petit complot. Chaque secret. Tout ce mal, grand et petit. Imagine juste ce que tu pourrais accomplir avec ce genre d'information.
Wes réalise : Tu voulais que je le vois. Tu savais que je -
Lilah : Mourrais d'envie de venir ici ? Allez, Wes, qui te connaît mieux que moi ?
Wes : Peut-être que tu ne me connais pas aussi bien que tu le crois.
Wes continue de chercher dans le cabinet de dossiers.
Lilah : Qu'est-ce que tu fais, Wesley ?
Il sort un épais tas de papiers remplit d'une petite écriture. L'en-tête dit Morgan, Lilah.
Wes : Une clause de perpétuité standard.
Lilah : Tu t'es introduit ici pour chercher mon contrat ?
Wes : Je suis ici pour t'en libérer.
Il lève un briquet et l'allume. Lilah observe avec une véritable attention.
Lilah : Wesley...
Il approche la flamme du contrat et le papier s'enflamme.
Wes : Tu as assez souffert. Je veux que tu retrouves un peu de paix.
Lilah sourit tristement à Wes.
Lilah : Galant sur la fin. Mais je savais pour quoi j'avais signé.
Wes : C'est fini.
Lilah : Regarde dans le tiroir.
Confus, il se retourne vers le cabinet de dossiers et en sort une autre copie du contrat. Original, intact.
Lilah : Les flammes ne seront pas éternelles...si elles ont vraiment consumées quelque chose. Mais ça veut dire quelque chose que tu ais essayé.
INT. ALLEE DU CENTRE-VILLE - MAGASIN DE SPORT - JOUR
Angel s'approche prudemment de Connor qui lui tourne le dos.
Angel : Connor...mon fils ?
Une énorme explosion ébranle soudainement l'arrière du magasin. Les otages hurlent et se couvrent.
Connor : Tu ferais mieux de ne pas bouger. Les gens sont aussi reliés.
Angel regarde autour de lui vers les visages effrayés regardant vers lui et se gèle sur place.
Connor : Tu peux pas tous les sauver, papa. Tu ne sais pas qui sera le premier. Ca pourrait être n'importe qui.
Il se lève et se tourne vers Angel, son visage étant un masque de douleur et de tristesse. Il a aussi des explosifs attachés sur sa poitrine.
Connor : Ca pourrait être moi.
Puis il va sur le côté, révélant Cordy couchée sur le sol, dormant paisiblement, son corps lacé de dynamite.
Connor : Ca pourrait être elle.
Fondu en noir
INT. ALLEE DU CENTRE-VILLE - MAGASIN DE SPORT - JOUR
Résumé. Le temps d'arrêt continue. Angel regarde de Cordy à Connor, aux otages effrayés.
Angel : Mon fils, tu dois m'écouter. C'est à propos de Jasmine.
Connor : Jasmine est partie.
Angel : Je sais. On l'a tous ressentis, cet amour parfait...et puis quand on a eu à l'abandonner...
Connor furieux : Je n'ai rien senti ! (plus calmement) Je ne peux rien sentir. Je crois que je suis vraiment ton fils parce que je suis aussi mort.
Angel : Tu n'es pas mort, Connor. Tu commences juste à vivre.
Connor : Non ! Tu n'étais juste pas là avant.
Angel : Je sais. Et je suis vraiment -
Connor : Ne dit pas que tu es désolé ! Ca n'arrange rien.
Angel : Alors laisse moi dire ça. Je t'aime, mon fils.
Connor : C'est un mensonge.
Angel : Non.
Connor : C'est toujours un mensonge. Ma mère morte ne pouvait même pas m'aimer.
Angel : Tu te trompes. Elle l'a fait.
Connor : Non. Elle savait qu'elle ne pouvait pas.
Angel : Elle s'est sacrifiée parce qu'elle t'aimait.
Connor : Tu as essayé de m'aimer...au moins je crois que tu l'as fait.
Angel : Je le fais toujours.
Connor : Mais pas assez pour t'accrocher, papa. Tu l'as laissé m'emmener. Tu l'as laissé me prendre. Tu l'as laissé me prendre...(baisse les yeux) Cordy, tu as juré que tu m'aimais. Où es-tu maintenant ?
Angel : Connor, tu dois croire qu'il y a des gens qui t'aiment.
Connor : Jasmine t'a cru quand tu lui as dit que tu l'aimais mais c'était complètement un mensonge.
Angel : Jasmine était le mensonge.
Connor : Non ! Elle savait que si tu découvrais qui elle était vraiment, que tu te retournerais contre elle. Et elle avait raison. C'est justement ce qui s'est passé. Des gens comme toi...(en regardant les otages) des gens comme ça. Aucun d'entre vous n'a mérité ce qu'elle pouvait vous donner. Elle voulait tout vous donner.
Angel : Je sais ce que ça fait parce que je veux tout te donner. Je veux reporter les erreurs, t'aider à recommencer.
Connor : Tu ne peux pas recommencer.
Angel : Nous le pouvons. Je veux dire, nous pouvons changer les choses.
Connor : Il y a seulement une chose qui a jamais changée quelque chose et c'est la mort. Tout le reste est juste un mensonge. Tu ne peux pas être sauvé par un mensonge...tu ne peux pas être sauvé du tout.
Il se baisse vers les fils pour compléter le circuit et dans cette petite seconde, Angel fait son geste. Il bondit dans la pièce et tacle Connor. Le combat a commencé, il n'y a plus de barrière. Un combat épique.
Angel lance Connor dans la pièce, puis commence à arracher les explosifs et les fils des otages. Après un moment, les otages se donnent le mot et commence à se libérer d'eux-mêmes, ils s'enfuient par la porte d'entrée vers la police attendant dehors.
Angel : Courez. Dépêchez vous, tout le monde. Allez y !
Connor frappe Angel et rampe vers les batteries. Angel saisit un couteau sur un étalage et le lance dans la pièce où il se fracasse dans la cuisse de Connor. Angel bondit, tire le couteau et enjambe Connor, l'épinglant sur le sol. Il baisse les yeux vers son fils avec un monde de regret dans les yeux.
Angel : Je t'aime vraiment, Connor.
Connor : Alors qu'est-ce que tu vas faire pour ça ?
Il lève le couteau pour un coup fatal.
Angel : Le prouver.
Le couteau descend.
Fondu en blanc
INT. WOLFRAM & HART - HALL - JOUR
La voix de Lorne, chantant Something’s Coming de West Side Story. Lorne est enthousiasmé, extasié et s'amuse dans les acoustiques du hall.
Lorne chante : Could be… who knows…
                          There’s something due any day.
                          I will know, right away,
                          Soon as it shows.
                          It may come cannon-ballin’ down from the sky,
                          Gleaming inside.
                          Reboujour, Fred...
On voit Fred alors qu'elle marche dans le hall vers lui, un grand sourire sur son visage aussi. Lorne prend sa main et danse avec elle.
Lorne : Salut ! Laisse moi te dire, quand ce bateau de croisière naviguera, je serais dans la piscine sur le toit. Je veux dire, c'est incroyable. Les secrets de l'univers. Comme Siegfried, diabolique. Roy, pas tellement. Oh, et l'équilibre ? Très, très important.
Lorne fait tourner Fred stupéfiée, la relâchant droit dans Wes qui a l'air troublé.
Fred : Oh ! Je crois qu'on s'éparpille tous. (en voyant son regard) Un peu plus épars que les autres. Non...?
Wes : Juste beaucoup de choses à faire rentrer.
Avant que Fred ne puisse dire quelque chose d'autre, les portes de l'ascenseur s'ouvrent en glissant et Gunn sort, se dirigeant résolument vers ses amis. Il y a une subtile différence en lui. Une confiance calme. Et il est un peu plus froid.
Fred : Tu as l'air...ils t'ont rendus plus grand ?
Gunn : Je fais ça. J'espère que ce n'est que moi mais si ça vrai...c'est aussi bon.
Fred fixe Wes qui n'a pas l'air si surpris de la révélation de Gunn.
Wes : Ca me chagrine vraiment de l'admettre...mais il y a sûrement une grande affaire qu'on pourrait accomplir avec les ressources disponibles ici.
Fred : Je n'arrive pas à le croire. Tu es en train de dire qu'on devrait accepter l'accord ?
Angel hors écran : Je l'ai déjà accepté.
Angel, de nouveau battu et ensanglanté, se tient à l'intérieur des portes d'entrée de l'immeuble.
Fred : Angel...quoi ?
Wes recueille l'apparence d'Angel, y compris la tristesse dans ses yeux.
Wes : Tu as accepté l'accord.
Angel : Une décision exécutive.
Wes : Je ne crois pas que tu -
Lilah : Reconnaîtrais un plateau en argent quand il est tendu à toi ?
Lilah apparaît avec le dossier de Sunnydale et l'amulette en main. Elle et Wes se regardent dans les yeux. Elle ne le supporte pas assez et regarde au loin.
Lilah : Je suis impressionnée par vous tous. L'équipe d'Angel, qui a grandie.
Angel à Lilah : Est-ce que c'est réglé ?
Lilah hoche la tête : Cordelia est saine et sauve. Elle se fait sûrement une manucure et un brushing pendant que nous parlons.
Fred choquée : Vous avez trouvé Cordy ? Et elle est -
Lilah : Toujours dans le coma. Mais, eh, ça ne veut pas dire qu'elle ne peut pas avoir l'air bien. Elle recevra les plus fins des soins...médicaux et métaphysiques. S'il y a un moyen de la ramener, on le trouvera.
Angel : Bien. Encore une autre affaire. (pause) Je veux le voir.
Lilah : Je suis désolée, Angel, mais ça ne faisait pas parti de l'accord.
Angel : Valeur de compromis. Tu te souviens, Lilah ? Je dois le voir.
Une pause alors que Lilah réfléchit. Finalement, elle sourit et lui tend le dossier et l'amulette.
Lilah : Tu es le boss. Il y aura une limousine qui attendra à l'extérieur. Je t'emmènerais voir Connor.
Angel sincère : Merci.
Alors qu'Angel se dirige vers la porte, Fred regarde les autres, confuse.
Fred : Qui est Connor ?
Aucun d'entre eux ne semble connaître la réponse.
EXT. MONTAGNES SAN RAFAEL - CREPUSCULE
Vue aérienne, en suivant la brillante limousine noire de Wolfram & Hart alors qu'elle s'incurve le long d'une route de montagne sinueuse.
EXT. MONTAGNES SAN RAFAEL - CABANE RUSTIQUE - NUIT
La limousine se glisse sous des arbres pendants et s'arrête à une distance discrète d'une confortable cabane de bûcheron nichée dans un petit abattage.
La porte s'ouvre et Angel émerge. Il va vers la maison et regarde par une grande fenêtre qui brille d'une chaleur intérieure. Il se tient au-delà de la lumière qui se propage dehors, se tenant prudemment hors de vue.
Des bruits de rires dérivent de l'intérieur.
INT. CABANE RUSTIQUE - NUIT
La famille est assise autour de la table de la salle à manger, animée, parlant familièrement, se dépassant constamment.
Connor : Tu viens juste d'ouvrir toute une bouteille pour toi tout seul, non ?
Père : Je dis juste, que tu as le choix. L'université que tu veux.
Connor : Ca n'a vraiment pas d'importance.
Mère : Etre au top dix c'est important.
Tante : Est-ce que toi et Tracy vous allez essayer d'aller dans la même université ?
Père : Oh, mauvaise idée...
Connor : On en a pas parlé.
Père : J'adore Tracy. Je dis juste que c'est une mauvaise façon d'y aller.
Soeur dégoûtée : Tracy est végétalienne.
Mère : Et alors ? Au moins elle ne vit pas sur Pop Tarts.
Connor : Vous savez, peut-être que j'irais à l'école à l'étranger. Comme en Russie. Est-ce qu'il y a quelque chose de plus loin que la Russie ?
Mère : Ne plaisante pas à propos de ça.
Père : Je sens un toast qui arrive.
Soeur : Oh, mon dieu.
Mère : Et c'est parti.
Père : A top dix...
Il lève son verre mais Connor se lève et le coupe.
Connor : Ok, whoa, whoa, ça suffit. C'est tout ce que je devais entendre. Depuis que c'est mon jour spécial et que je suis brillant et tout et tout et que je suis forcé de passer au moins quelques semaines de plus avec vous, bandes de monstres...j'ai le droit de faire le toast, ok ?
Il lève son verre.
Connor : A la famille.
Pas un mot. Ils lèvent tous leurs verres et boivent alors qu'Angel observe de l'extérieur.
Soeur : Je crois que je devrais aller chercher du vin pour le toast.
Connor : Oh, vraiment ? Je ne parlais pas de cette famille. J'ai été clair, non ?
EXT. MONTAGNES SAN RAFAEL - CABANE RUSTIQUE - NUIT
Alors qu'ils commencent tous à se marrer de nouveau, Angel regarde la scène heureuse de famille, puis se détourne et part dans la nuit, laissant son fils derrière.
A jamais.
Fondu en noir

Fin

Previously on Angel:

1     INT.     HOTEL / ANGEL INVESTIGATIONS - NIGHT
Angel laughs as he realizes his fate.

ANGEL
I'm gonna have a son.

Cut to:

2     EXT.     ALLEY IN LOS ANGELES - NIGHT
It's raining and a very pregnant Darla is lying down in the street. Angel is with her.

DARLA
(looks into Angel's eyes) This child is the one good thing we ever did together.

Darla stakes herself. Although she dusts, the baby inside her remains intact and lies squirming in the street. Angel stares at him in shock.

Cut to:

3     EXT.     ALLEY IN LOS ANGELES - NIGHT
Holtz is pointing a crossbow at Angel.

LILAH (V.O.)
Daniel Holtz.

Cut to:

4     EXT.     ALLEY IN LOS ANGELES - NIGHT
Holtz carries Angel's baby boy through a portal into another dimension.

LORNE (V.O.)
He's taken the baby away, for good.

Cut to:

5     INT.     ELEVATOR AT WOLFRAM & HART - NIGHT
Angel stands beside a lawyer for Wolfram & Hart.

LAWYER
Wolfram & Hart. Our firm has always been here. We go on...no matter what.

Cut to:

6     INT.     WESLEY'S APARTMENT - NIGHT
Lilah and Wesley cuddle after making love, writhing in the ecstasy and satisfaction of the moment.

LILAH
That didn't suck.

Cut to:

7     INT.     CORRIDOR IN HOTEL/ANGEL INVESTIGATIONS
Angelus is standing, holding Lilah's body in his arms, feeding from her neck wound. He drops Lilah's body. Wesley stares at Lilah's body and her bloody neck wound.

CONNOR
We have to destroy her. She could have been turned.

Cut to:

8     INT.     BASEMENT AT HOTEL / ANGEL INVESTIGATIONS
Wesley stands staring at Lilah's corpse. Lilah's apparition stands behind him.

WESLEY
(lifts the battle-axe) I'm sorry, Lilah.

Wesley swings the axe, cutting across her neck. When he pulls it back, it's got blood on its edge. He cries.

Cut to:

9     INT.     LOBBY AT HOTEL / ANGEL INVESTIGATIONS - NIGHT
A young man drops into the lobby from a portal to another dimension. He points a weapon designed to shoot stakes at Angel, then smirks menacingly.

ANGEL
Connor.

CONNOR
Hi, Dad.

Cut to:

10     INT.     CONNOR'S PLACE - NIGHT
Connor and Cordelia are standing next to each other, looking out the window at a shaft of fire that's shooting straight up into a red circular cloud in the sky right over downtown. The column of fire is sucked up into the cloud where it disappears and the clouds close. Still glowing, the clouds now rain tiny fireballs all over the city. They stare in disbelief.

CORDELIA
(touching Connor's face tenderly) You never had a childhood, or a family, or anything that's real—I want you to have something that is.

Cut to:

11     INT.     CONNOR'S PLACE - NIGHT
Connor and Cordelia are in bed together, making love. Lying on top of Cordelia, Connor kisses her tenderly amid gentle undulations under the sheets.

Cut to:

12     INT.     BANQUET HALL AT HOTEL / ANGEL INVESTIGATIONS - DAY
Connor walks into the banquet hall teeming with people in various stages of undress. He walks purposefully toward Jasmine who's talking to some of her followers.

JASMINE
Cordelia.

CONNOR
What did you do with her?

JASMINE
She's exactly where I need her to be.

Cut to:

13     INT.     CATHEDRAL - DAY
Connor is standing beside the person laid out on the altar, talking softly to Cordelia who's laid out on the table, draped in see-through white tulle fabric.

CONNOR
I know she's a lie. Jasmine. My whole life's been built on them. I guess I thought this one was better than the others.

Cut to:

14     EXT.     BRIDGE - NIGHT
Connor has come to the bridge where Angel and Jasmine were fighting. Jasmine stands beside Connor, touching his shoulder. Angel's panting, weakly, staring at them.

JASMINE
You still love me?

CONNOR
Yes. (punches Jasmine in the head so hard that his fist goes right through her skull)

Jasmine falls to the ground, dead. Connor looks at her body, saddened. Connor runs off.

Cut to:

15     INT.     LOBBY AT HOTEL / ANGEL INVESTIGATIONS - NIGHT
Weakly, Angel stumbles in through the front door. The rest of the gang is in the office. When they hear him come in, they all go out to the lobby.

ANGEL
Jasmine's dead. (sits) Connor killed her. He's just...given up. I think he's gonna do something. You know, he might—

LILAH
End world peace? (Angel looks over to see her standing in the office doorway) Well, you already took care of that. Congratulations.

Fade to black.

The Start Of EpisodePrologue:

16     INT.     LOBBY AT HOTEL / ANGEL INVESTIGATIONS - NIGHT
Resume. Lilah has shown herself to Angel and the others.

ANGEL
(stands) Lilah.

LILAH
Angel. What's the matter, ace? (walks into the lobby) Didn't think you were the only one that ever got to come back from hell around here, did ya? (clears throat) Speaking of which, could I possibly get some ice water?

ANGEL
What are you doing here, Lilah?

WESLEY
She's not here. It's not her. It can't be.

LILAH
There's a signed dollar in your wallet that says different.

WESLEY
(looks hurt, walks away) It's a lie.

LILAH
Lah. It's a Lilah. (sighs, crosses arms; to Angel) You're the one with the preternatural senses. You tell him.

ANGEL
It's true, Wes. It's her.

FRED
But how? She was dead.

ANGEL
She's still dead.

GUNN
Vampire?

LILAH
(cringes) Eww, please. Angelus drank from me, it's true, but like with most men, it was a one-way street. I was dead already. Besides, my Wesley made sure I'd be spared, (pulls down the scarf that covered her neck revealing a straight red scar across her neck) just in case. It's OK, lover. I never felt a thing.

WESLEY
I'm sure that's true. (Lilah covers her wound again with her scarf)

GUNN
I don't get this. If she ain't alive, and she ain't a vampire, what in the hell is she?

LILAH
I'm just a messenger. That's all. They'll be sending me straight back to hell once I'm finished here.

GUNN
Who's "they"?

ANGEL
Wolfram & Hart. The contract she signed with them extends beyond her death.

LILAH
Standard perpetuity clause, I'm afraid. Always read the fine print.

ANGEL
What's your game, Lilah?

LILAH
No game. (shrugs) In fact, game over. (sits) Guess what? You win, which is why I'm here. I have been authorized to make you kids an offer.

FRED
(scoffs) You can't possibly think there's anything we'd want from you.

LILAH
I don't think you'll want it, but you'll take it, because this is the offer of a lifetime. (beat) Just not, you know...mine.

Fade to black.

Opening credits.

ACT I:

17     INT.     LOBBY AT HOTEL / ANGEL INVESTIGATIONS - NIGHT
As Lilah sits on the couch, the AI team stares at her. They all seem uncomfortable, each rearranging and shifting as they ponder whatever it is Lilah told them. They look at her, at each other, at no one. Finally, Gunn breaks the ice.

GUNN
You want to run that by us one more time?

LILAH
What was unclear?

FRED
I think the part where you offered us Wolfram & Hart.

LILAH
Just the L.A. Branch.

LORNE
(chuckles) "Just the L.A. Branch." (stands, irritated) Hi, from another dimension, what the hell does that mean?

LILAH
Means we give. You win. We're moving out. The senior partners are ceding this territory to you, and to prove it, they want to give you controlling interest in our L.A. Office. You get the building, assets, personnel, letterhead, paper clips, all of it. It's yours to do with as you see fit.

FRED
But there is no Los Angeles office of Wolfram & Hart. The beast destroyed it.

LILAH
Oh, it's back, restaffed and zombie-free. We're bigger, better, and shinier than ever, and we want to give it to you.

GUNN
You want to give us your evil law firm? We ain't lawyers.

FRED
Or evil. (beat) Currently.

LILAH
(stands) What we're offering you is a turnkey, state-of-the-art, multi-tasking operation. What you do with it, well, (crosses her arms) that's up to you.

ANGEL
Why?

LILAH
Well, I thought that was obvious. You earned it. Think of it as a reward.

GUNN
Reward for what?

LILAH
Ending world peace.

FRED
That's not what happened.

LILAH
No?

WESLEY
Jasmine was creating a slave state.

LILAH
Right, where the slaves are full of giggly joy and love. Ugh, what a nightmare.

ANGEL
She was eating people.

LILAH
They knew what they were getting into.

LORNE
Her stomach?

LILAH
World peace comes at a price. Jasmine understood that. She consumed, what? Couple dozen souls a day? Now weigh that against ending the suffering of millions, (grins widely) but you fixed that.

FRED
No, we didn't. I—I mean, we did, we—we fixed it, but not in the way that you're trying to make it sound.

LILAH
Jeez, it's not like it was a criticism. Anyway, I'm dead and running late. (walks toward the door) Think about our proposal. If anyone's interested and wants the grand tour, there'll be a limo waiting outside just before dawn, (stops, turns toward the lobby) and hey... good job. (walks out the door)

FRED
(annoyed) We ended a nefarious global domination scheme, not world peace... (looks at the others) right?

Cut to:

18     EXT.     STREET IN LOS ANGELES - NIGHT
Connor walks through the streets as sirens blare. It's chaotic tonight, unlike how things were before Jasmine's spell was broken. Connor stops and looks up to see a man pacing on the roof of a tall building beside him.

Cut to:

19     EXT.     ROOFTOP OF BUILDING - NIGHT
Connor approaches the man who's pacing near the edge of the roof. The man is muttering to himself. He's some kind of police or security officer.

CONNOR
Hey. You OK?

COP
(holding his gun like it was a teddy bear, pacing) I lost something. Something I need. I can't find it. (yells) I can't find it!

CONNOR
I know. It's OK.

COP
You can help me look.

CONNOR
(sadly) I don't think I can. I think it's gone.

The man looks at his gun as he holds it in both hands, then he starts to point it at himself. Connor runs up to him and stops him.

CONNOR
Hey. You don't want to do that. What you're feeling right now won't last. Let's just put this away, OK? That's right. (takes gun away from the man) There you go. Listen. You're gonna go home, and you're not gonna do anything stupid, OK?

COP
Home?

CONNOR
(pats the man on the back) Yeah, you got one, don't you?

COP
Yeah, yeah, got one. (takes out his wallet, shows pictures) Look. That's Sarah, and that's Jill. That's my home right there, right there.

CONNOR
That's your family. (irritated) That's your family, and you were just gonna leave them like that? How were they gonna feel if you didn't come back?

COP
I don't know.

CONNOR
You don't know? (yells) You have to know that!

COP
I'm sorry. I wasn't thinking.

CONNOR
(starts to walk away, but stops and punches the man, knocking him down) You were gonna leave 'em, huh? (stands over him, punching the man again) Think about this! (punch) Think about this! (punch) Huh? (punch) Huh?

Cut to:

20     INT.     OFFICE AT HOTEL / ANGEL INVESTIGATIONS - NIGHT
Wesley is sitting behind the desk leaning over it inspecting a map. Gunn walks into the room.

WESLEY
Angel's battle with Jasmine took place here. She was moving east, probably towards Cordelia. If we find Connor, I suspect we'll find her as well.

GUNN
(sits across from him leaning back in a chair) Kid needs a leash if you ask me.

WESLEY
We work outward in an ever-expanding perimeter.

GUNN
Ever-expanding perimeter? That won't take weeks.

WESLEY
(puts down his pencil, looks up at Gunn) You've another idea, I'm ready to hear it.

GUNN
Can't help thinking it might cut down on the work load some if we got a little help, a few extra employees, or a turnkey, state-of-the-art, multi-tasking operation.

WESLEY
(leans back in his chair) You can't possibly think that's an option.

GUNN
Well, now I know it's an option, 'cause I was standing there when the dead lady offered it to us. (leans forward) Come on, Wes, how long are you gonna be satisfied, sitting there sticking pins in maps and blowing dust off your books? (sighs, leans back) Sorry, man. I shouldn't have said it like that.

WESLEY
(looks away) No, no, no. They are rather dusty.

GUNN
That's not what I meant. Couldn't have been easy for you seeing Lilah again like that.

WESLEY
Oh, yes. That was awkward, wasn't it? You decapitate a loved one, you don't expect them to come visiting. (picks up a pen and leans over his map again)

GUNN
Loved one?

WESLEY
Figure of speech.

Cut to:

21     INT.     LOBBY AT HOTEL / ANGEL INVESTIGATIONS - NIGHT
Angel looks up as Lorne walks in through the front door. Angel's changing his shirt, and Fred's also in the room. Wesley and Gunn walk into the lobby from the office.

ANGEL
You're back. Anything?

LORNE
Oh, plenty. (shrugs) Just not any on Connor or Cordelia. I'm not saying we ended world peace or anything, kids, but, uh, it's a mess out there, and considering the banner year we've had, that's up against some pretty stiff competition.

ANGEL
(to Wesley) What do you got?

WESLEY
Not much more than you left me with, I'm afraid. Truth is, if Connor doesn't want to be found—

ANGEL
We'll find him. We won't stop until we find them both. We'll do whatever it takes.

GUNN
Ok, well, don't you think maybe we should consider—

ANGEL
(snaps at him) Consider what, Gunn? What should we consider?

GUNN
(backs off) Working outward in an ever-expanding perimeter.

ANGEL
You want to get into that limo when it gets here? That's up to you. (turns to grab his coat) It's not a decision I can make for you, for any of you, but know this: Before the ride's even over, before you even cross through their doors, you'll be corrupted. (walks toward the door)

WESLEY
Where are you heading off to?

ANGEL
I'm gonna go find my son, see if I can get lucky, pick up his trail. (walks out the door)

FRED
I can't believe he thought you meant—

GUNN
I'm going to bed. (walks away)

WESLEY
Yes, I should be heading home myself. It's late. (looks around) Well... night all. (walks out)

LORNE
Night.

FRED
(watches Wesley leave) Good night.

Cut to:

22     INT.     HOTEL / ANGEL INVESTIGATIONS - NIGHT
Fred sneaks out of her room late at night. The halls are empty. She walks quietly down the front stairs into the empty lobby. She walks out the front door.

Cut to:

23     EXT.     GARDEN AT HOTEL / ANGEL INVESTIGATIONS - PRE-DAWN
Fred walks through the garden, rearranging her shoe on the way. She stops in her tracks when she sees the limousine. Wesley starts speaking, and Fred turns to see that he is standing beside her.

WESLEY
I don't know how long it's been here. Since before I arrived.

FRED
(guiltily) I thought I'd be the only one.

WESLEY
I thought for sure I wouldn't be, although I wasn't expecting it to be you.

FRED
I just figured...well, if they are up to something—

GUNN
(walks up to them from the shadows) We should know what it is. I get that.

WESLEY
Well, we three.

GUNN
Looks like.

WESLEY
What are the odds the humans would be the most corruptible?

FRED
(walks toward the car, the others follow) Maybe we should just go back inside. What if Angel's right?

GUNN
Yeah, but what if he's not? All we're gonna do is take the tour.

WESLEY
Hmm. We go into this with our eyes open and our wits about us. There shouldn't be any—

ANGEL
Surprises? (the others turn to see Angel was lurking by the wall just in front of the limo) What the hell. (goes to the car, opens the door for the others—but Lorne is already inside)

LORNE
(listening to dance music, talking to the driver) So it's an evil limo. I get that, but does that mean we don't restock the cherries? (laughs, looks around, notices the others) Hi.

Cut to:

24     INT.     LOBBY AT WOLFRAM & HART - DAWN
The elevator bell rings. Angel, Fred, Lorne, Wesley and Gunn walk off the elevator into the lobby. They look around to see a bustling office. There's a big "W&H" sign in the lobby.

FEMALE LAWYER
Mr. Angel, good morning.

MALE LAWYER
Good morning, Mr. Angel.

FEMALE LAWYER
Good morning, Mr. Angel.

MALE LAWYER
Good morning, Mr. Angel.

FEMALE LAWYER
Good morning, Mr. Angel.

ANGEL
(to the others) There's no way this is gonna go well. (looking around)

MALE LAWYER
Good morning, Mr. Angel.

MALE LAWYER
Morning, Mr. Angel.

FEMALE LAWYER
Good morning, Mr. Angel.

MALE LAWYER
Herr Angel, welcome.

MALE LAWYER
Good morning, Mr. Angel.

MALE LAWYER
Mr. Angel, greetings.

MALE LAWYER
Hello, Mr. Angel.

FEMALE LAWYER
Mr. Angel, good morning.

MALE LAWYER
Mr. Angel, sir, good to see you.

MALE LAWYER
Good morning, sir.

Fade to black.

ACT II:

25     INT.     LOBBY AT WOLFRAM & HART - DAY
A team of five people, headed by Lilah, walks purposefully toward Angel and crew.

LILAH
Well, you've all made it. What a shock. We've got a lot of ground to cover, so best we get started. Let me introduce you to your guides.

ANGEL
Guides? Separate guides?

LILAH
Of course. There are 5 of you, all with specific interests, unique areas of expertise. Seemed the most efficient way of doing this. Prioritize and personalize.

ANGEL
(smirks) Divide and conquer, you mean.

LILAH
Oh, you're so cynical. See? (smiles) This is gonna work out great.

ANGEL
We don't split up. We came here together, we're gonna take the tour together. Right, guys?

GUNN
(looks at one of the people Lilah brought with her) Do I get her?

LILAH
Look, if we wanted to harm you, we'd have blown up the limo, right? (a man wheels in a car of guns) If you prefer to be armed during your stay here, we'd have no objections. Just because we've tried to kill or corrupt each and every one of you at one time or another doesn't mean we can't be trusted.

WESLEY
She's right. We've made deals with them before. They are honorable in their way. I doubt we'll be in any danger.

LORNE
She was right about the limo.

GUNN
(still staring at the girl) Do I get her?

FRED
(picks up a large automatic gun from the cart, cocks it) I think we'll be OK.

LILAH
Lorne, Preston will show you around our entertainment division.

A short young man in a suit and a purple shirt walks up to Lorne, offering to shake hands.

PRESTON
Hi, big fan. Huge. Love your work. (Lorne shakes his hand) I had this prepared. Confidential list. Peepers only. Thought you might want to take a gander at our roster. (opens the book) Just a rundown of some of the talent we represent here.

LORNE
Uh, no, no, no, no. I don't think you have to tell me what you represent here, young man. I know. Evil. Pure evil in the— (Preston flips through the pages of the book, catching Lorne's attention) Huh. Which is also apparently everyone I've always wanted to meet. (laughs)

PRESTON
Follow me. (Lorne and Preston walk out of the lobby)

LILAH
Wesley Wyndam-Pryce, Rutherford Sirk. (Wesley and Sirk shake hands) I think you'll find you two have a lot in common.

Sirk is a tall, slender, middle-aged man dressed conservatively. He speaks with a British accent.

SIRK
It's a pleasure. Shall we? (walks away)

Wesley stares at Lilah, but after a moment, follows Sirk out of the lobby.

LILAH
Charles Gunn, Lacey Shepard. (presents the young woman Gunn has been staring at) I think you'll find you two have nothing in common. (Gunn takes her hand and smiles)

LACEY
This way, Chuck.

GUNN
You're not gonna try to corrupt me, are you?

LACEY
Wouldn't dream of it.

GUNN
We'll have to work on that. (they walk out of the lobby)

LILAH
Knox, Fred Burkle.

Lilah presents a man wearing a white lab coat.

FRED
(smiles cordially, tries to offer her hand to him, but the large gun she's holding makes it awkward; she giggles) Hi.

LILAH
Knox is the star of our science division.

FRED
Oh!

KNOX
Oh. Uh.

FRED
Oh, nice to meet you.

KNOX
You, too, um. Well, this, um, should be...fun.

FRED
Yeah. (holds her gun in front of her and follows Knox out of the lobby)

ANGEL
Well...(chuckles) What do you know?

LILAH
Yep, just you and me, boss. Come on, Charlie. Let me show you around the chocolate factory.

Cut to:

26     INT.     HALLWAY AT WOLFRAM & HART - DAY
Gunn looks around the building as he and Lacey walk across a bridge over the lobby.

GUNN
Pretty slick.

LACEY
What is?

GUNN
You know, giving each of us our own little tour. It's a good way to isolate Angel.

LACEY
Is that what we're doing? (they walk in front of a bunch of cubicle offices)

GUNN
Well, it'd be a big coup bringing Angel over to the dark side. Vampire with a soul, champion. It's gonna look good on anyone's letterhead.

LACEY
Why do you assume Angel is our priority?

GUNN
You telling me he isn't?

LACEY
A priority. Though you each possess gifts we feel would be useful.

GUNN
Well, I see what the others got, Fred's big brain, Wes' training, Lorne's mind-reading thing. Guess I just don't know what you guys expect me to do around... (sees the office labeled "SECURITY") here. Though I think maybe I'm starting to figure it out. Yeah, bet I'd look real smart in one of them blazers.

LACEY
(smiles) Oh, I'm sure you would, but we have much grander plans for you, Mr. Gunn.

GUNN
(interested) You do? Grander?

LACEY
Let's go upstairs.

Cut to:

27     INT.     HALLWAY AT WOLFRAM & HART - DAY
Fred and Knox talk as they walk down a less glitzy hallway that's more white with fewer windows than Gunn's tour.

FRED
So are you a lawyer? Uh, you don't look like a lawyer.

KNOX
No, I'm strictly R & D. Although, occasionally, some D & D. D & D, Dungeons and...We actually have a dungeon. I can show it to you later if— um, I manage the science division.

FRED
(smiles) Seem pretty young to be a head of a whole science division.

KNOX
Oh, I—I'm not the head. I—I just manage it for the department head, which, I guess, you know, would be you.

FRED
(her eyes widen) Wait. I, uh—

Knox leads Fred inside a locked room. It's a huge laboratory, fully staffed and fully equipped. People are doing chemical experiments, medical, animal and others as well. Fred gasps as she takes it all in.

FRED
Wow.

KNOX
I know. Everything modern technology has to offer, right at your fingertips. Everything's state of the art, cutting edge. (Fred picks up a handheld computer that was lying on the desk) That's one of my creations. (smiles)

FRED
You might want to get out of the lab more. Personal organizers have been around for a while. I—I mean, (shrugs) not that it's not a nice Palm Pilot.

KNOX
(opens the computer) Yeah, I'll bet your buddy Matthew Partney at 6200 Crestwood Boulevard in Lubbock, Texas, would agree. (shows Fred the display)

FRED
Hey, how'd you know about Matt?

KNOX
Hacks into any electronic device within 100 yards. I—I patched in to your cell phone's address book.

FRED
You're like the— the MacGyver of Wolfram & Hart.

KNOX
(chuckles) You're not wrong. I can make practically anything out of a— a fully equipped, multi-million dollar lab.

Cut to:

28     INT.     READING ROOM AT WOLFRAM & HART - DAY
Sirk leads Wesley into a wood-paneled room with a table in the center upon which 3 dozen or so leather-bound books are lined up, neatly arranged in a row.

SIRK
Our ancient prophecies wing.

WESLEY
(unimpressed) Looks as if your wing's been clipped.

SIRK
Appearances can be deceiving. It's actually the most comprehensive collection of prophecy archives to be found anywhere. Choose something to read. Go on, anything at all. (leans on the books) Something rare.

WESLEY
All right. The Devandire Sibylline Codex.

SIRK
Translated or Sanskrit?

WESLEY
Surprise me.

SIRK
I'm sure I will. (picks up a large, heavy book and whispers to it) Devandire Codex, Sanskrit. (hands the book to Wesley; when he opens it, the blank pages magically fill themselves with text) The, uh, template you're holding provides access to anything stored in the firm's locked archives relating to prophecies, omens, revelations and so on.

WESLEY
Impressive. And does the Watcher's Council know you stole the only known copy of the codex when you left?

SIRK
There is no council.

WESLEY
(flips through the book) Not anymore, no. So you opted to, what, uh, play for the other side? Cross the line?

SIRK
These are complicated times. Lines become blurry. How did you know?

WESLEY
Something about Watchers and—(punches Sirk, knocking him out) libraries.

Wesley looks around at the ceiling, then shoots a cable into the ceiling from a wrist jig he's wearing, triggering it to lift him up automatically.

Cut to:

29     INT.     WOLFRAM & HART - DAY
Lilah and Angel walk down the hall together toward a large office.

LILAH
(in the hallway) Money, clothes, women. Did I mention we have a juice bar?

ANGEL
(in the hallway) This is what you came back from the dead for? To play "Let's Make an Evil Deal"?

LILAH
Show him what's behind door number one, Bob. (opens the doors to the office; Angel follows her in) I know it's not much, but the Taj Mahal was a bit of a commute.

ANGEL
Hmm, what, am I supposed to swoon? It's an office.

LILAH
(gestures like a spokesmodel) With your own private elevator. Care to take it for a spin?

ANGEL
What's it gonna do, huh? Drop me in a vat of holy water?

LILAH
I was pushing for that, but they went with the motor pool. Figured you'd like to stay mobile, what with all that rushing out to save the day you're so fond of.

ANGEL
(smirks) Thanks, but I already have a car.

LILAH
Now you have 12.

ANGEL
What am I gonna do with 12 cars?

LILAH
Anything you want. That's the point, or haven't you been listening?

ANGEL
I have, and, uh, I'm done now.

LILAH
Wait, I forgot to show you the best part. (presses a button)You're gonna love this. (the window shades slide open letting light pour into the room through a wall full of windows)

ANGEL
(instinctively puts his hands to his face, then realizes...) I'm not bursting into flames.

LILAH
Nope. (taps on the glass) Necro-tempered glass. The whole building's fitted with it. Helps keep those uplifting, wholesome rays from charbroilin' the boss, and 30% more energy efficient. (Angel basks in the light) Feels even better when you're naked. I could turn around.

ANGEL
Close it.

LILAH
Promise I won't peek. Well, maybe just a skosh.

ANGEL
Close it, Lilah.

LILAH
(sighs, picks up the remote, closes the shades) Good-bye, Mr. Sunshine. Hello, gloomy avenger.

ANGEL
Make that good-bye. I'm not taking the job.

LILAH
It's not a job. It's an opportunity.

ANGEL
Ooh, an opportunity to be part of the problem.

LILAH
If that's what you choose.

ANGEL
Really don't.

LILAH
Again, your choice. Think of what you can do with the resources of Wolfram & Hart at your fingertips, the difference that would make. Nothing in this world is the way it ought to be. It's harsh, and it's cruel, but that's why there's you, Angel. You live as if the world were as it should be. With all this, you can make it that way. People don't need an unyielding champion. They need a man who knows the value of compromise and how to beat the system from inside the belly of the beast.

ANGEL
The beast's belly? Doesn't that usually mean you've been eaten?

LILAH
(smiles) Maybe. While you've been namby-pambying around for the past 90 seconds, 6 innocent people have died. Oh, but don't worry. There's always 6,000 more just around the corner or up the coast. (hands Angel a file)

ANGEL
(opens the file, reads) Sunnydale. (takes out an amulet from the file)

LILAH
That nifty, little bauble comes with the file. Apparently, it's crucial for some kind of final battle. Guess they're in short supply up Sunnydale way. A bit gauche for my taste, but, hey, not a slayer.

ANGEL
(puts the amulet back in the file; throws it on the table) Buffy can handle herself.

LILAH
But isn't it more fun when you handle her?

ANGEL
Keep the intel. Not interested. (walks toward the door)

LILAH
Not in this case. So how about open homicide? Missing persons? (Angel stops walking) Mmm, I knew there had to be a reason you took the tour. Dead, not stupid.

ANGEL
What do you know?

LILAH
About where Cordelia and your son are? Not a thing, but you could find out in about 10 seconds. All you gotta do is pick up the phone, boss. (picks up the phone, hands it to Angel)

ANGEL
(puts down the phone) I'm sorry what happened to you, Lilah. I really am. Me and my friends will be leaving now.

The telephone rings. Lilah answers it. Angel sighs.

LILAH
(to phone) Yes? Of course. (hangs up) The senior partners would like you to test all the amenities before you make your decision. (presses a remote control button, revealing a television that's playing a news report)

ANGEL
Cool! Is that high-def?

REPORTER
evacuated and bomb units have been called to the scene where police say more than a dozen promenade shoppers are being held hostage at this hour. Police are trying to identify the suspect from these security camera pictures. (the footage shows Connor on the screen; Angel walks closer to the television for a better look) So far, no motive is known for the siege, and the suspect has refused to speak with law enforcement officials. We'll keep you updated as this intense drama unfolds.

LILAH
Wow, really does have your eyes, doesn't he?

Fade to black.

ACT III:

30     INT.     WOLFRAM & HART - DAY
Resume. Angel sees Connor on the television news report. Angel grabs Lilah by the throat and pushes her up against the wall angrily.

LILAH
Watch the head. It comes off kind of easy.

ANGEL
(through gritted teeth) You set this whole thing up.

LILAH
Been a little busy with the being dead.

ANGEL
You, the senior partners, whoever. Get 'em on the phone and make it stop (low) now.

LILAH
Love to, except for the part where we didn't have anything to do with—

ANGEL
But you know who did.

LILAH
Yeah, I'm looking at him. You're the one who raised him or didn't. (Angel lets her go; Lilah clears throat) Can't imagine how the kid turned out postal.

ANGEL
You don't know a thing about Connor, huh. Let's keep it that way. (walks toward the door)

LILAH
One time offer only, Angel. Walk out that door, deal's off. Stay, and it's all yours.

ANGEL
People like you, this place, that's what's wrong with the world, Lilah. I will never be a part of this. (sighs, stares at the image of Connor on the screen) Not the way you're hoping. (walks up to Lilah) Now let me tell you what the deal's gonna be.

Cut to:

31     INT.     ELEVATOR AT WOLFRAM & HART - DAY
Gunn and Lacey are riding in the elevator with cheezy elevator music playing in the background.

GUNN
(chuckles) This is the longest damn elevator ride I ever took. How big is this place?

LACEY
(looks at her watch, then at Gunn) It's time.

GUNN
Time for what?

The buttons for several floors are lit, but another button magically appears above them. Lacey presses the button.

GUNN
Oh, no. Hey, we better not be going where I think we're going.

LACEY
The answers you seek lie within the room.

GUNN
Only thing I seek is the lobby. (presses the lobby button repeatedly) Already rubbed elbows with Little Miss Muffet once. Don't need a repeat with her replacement, and here I am thinking I'm getting seduced. Well, I'm getting screwed all...

Fade to white.

32     INT.     WHITE ROOM - DAY
Gunn finds himself in a large empty white room. He looks around, apprehensive.

GUNN
Right. Come on, you got the wrong guy in here. This room's for the big— (turns toward a growling sound in the distance) Cats. (a black panther walks toward him) Think I preferred the little girl.

The black panther walks slowly toward Gunn, then stops and stands in front of him, looking up into his eyes. Gunn bends to look into the cat's eyes and sees his own reflection in them. Gunn smiles. The panther roars.

Cut to:

33     INT.     JACKSON'S SPORTING GOODS - DAY
The police have surrounded the sporting goods store with cars and helicopters. Inside, People are sitting on the floor, wired to a makeshift explosive device fashioned from propane canisters taped to each person's chest. One man is sitting with his arm around a little girl who's crying uncontrollably.

MAN
(whispering to the girl) Shut up. Shut up. You've got to—

CONNOR
(leaps down to yell at the man) Hey! I told you to be nice.

MAN
(leans back, frightened) I'm sorry.

CONNOR
You're not holding her right. Why don't you hold her right?

MAN
I think you broke my arm.

CONNOR
Do it right.

MAN
(painfully puts his arm around the girl) Shh, shh. It's gonna be OK. It's gonna be OK.

Connor stands and walks over to a stash of car batteries and checks that the people's wires are attached. Then he pauses.

CONNOR
You got in. (stands) I thought you might.

Pan out to show Angel is standing on the balcony of the upstairs section of the store. He leaps down to the main level where Connor and his hostages are.

Cut to:

34     INT.     RECORDS ROOM AT WOLFRAM & HART - DAY
Someone drops down from the ceiling—it's Wesley. He punches out a man standing in the records room. There's rows and rows of filing cabinets and document boxes. Wesley hurriedly moves down to the section he's interested in, inspecting the labels on the cabinets until finally he opens the drawer he wants.

LILAH
(steps out from behind a row of cabinets) I was wondering how long it'd take you to get here.

WESLEY
(looks over then stands straight) How'd I do?

LILAH
A little slower than I would have thought... but then you always did like to take your time. So you finally made it. Got behind the facade, and here it is, every dirty, little scheme. (walks toward him) Every secret, all that evil, great and small. Just imagine what you could accomplish with that kind of information.

WESLEY
You wanted me to see this. You knew I'd—

LILAH
Die Hard your way up here? Come on, Wes. Who knows you better than me?

WESLEY
(looks at her) Perhaps you don't know me as well as you think. (goes back to the files)

LILAH
What are you doing, Wesley?

WESLEY
(takes a piece of paper out of the files) Standard perpetuity clause. (holds up the paper for Lilah to see)

LILAH
You broke in here for my contract?

WESLEY
(takes out a lighter) I'm here to release you from it.

LILAH
Wesley.

WESLEY
You've suffered enough. (lights the paper) I want you to find some peace. (watches it burn)

LILAH
Gallant to the end...but I knew what I signed up for.

WESLEY
It's done.

LILAH
Look in the drawer. (Wesley opens the drawer, takes out a paper from the same file) Flames wouldn't be eternal if they actually consumed anything. (Wesley looks heartbroken) But it means something that you tried.

Cut to:

35     INT.     JACKSON'S SPORTING GOODS - DAY
Angel walks cautiously through the apparel toward Connor.

ANGEL
Connor? Son?

There's an explosion behind Angel. He jumps, startled. The hostages start crying and whimpering. Connor remains eerily calm and unaffected.

CONNOR
You might not want to move. Everyone's rigged. Can't save 'em all, dad. Don't know who's gonna be first. Could be any one of 'em. (stands, revealing he's wired too) Could be me. (steps away, points to an unconscious Cordelia on the floor, also wired) Could be her.

Fade to black

ACT IV:

36     INT.     JACKSON'S SPORTING GOODS - DAY
Resume. Cordelia is wired to a makeshift explosive device fashioned by Cordelia. Angel stares shocked and frozen with fear for a moment.

ANGEL
Son...you have to listen to me. This is about Jasmine.

CONNOR
Jasmine's gone.

ANGEL
I know. We all felt it, that perfect love, then when you had to give it up—

CONNOR
(in a violent outburst, pushes items off a nearby table) I didn't feel anything! I can't feel anything. (scoffs) I guess I really am your son... 'cause I'm dead, too.

ANGEL
(starts walking toward Connor) You're not dead. You're just starting your life and—

CONNOR
No, you just weren't there before!

ANGEL
(tears well up in his eyes) I know. I'm so—

CONNOR
(yelling angrily) Do not say you're sorry! Doesn't fix anything.

ANGEL
Ok, look, let me say this. I love you, son.

CONNOR
It's a lie.

ANGEL
It's not.

CONNOR
(hangs his head) It's always a lie. (softly) My dead mother couldn't even love me.

ANGEL
You're wrong. She did.

CONNOR
No. (shakes her head) No. She knew she couldn't.

ANGEL
She sacrificed herself because she loved you.

CONNOR
You tried to love me. At least I think you did.

ANGEL
I still do.

CONNOR
But not enough to hang on, dad. (glares at Angel)You let him take me. You let him get me. You let him get me. (turns to face Cordelia) Cordy... you swore you loved me. Where are you now?

ANGEL
(inches toward Connor; softly) Connor... you have to believe that there are people who love you.

CONNOR
Jasmine believed you when you said you loved her, but it was all a lie.

ANGEL
Jasmine was the lie.

CONNOR
(yelling) No! She knew if you found out who she really was that you'd turn against her, and she was right. That's just what happened. People like you. People like this. None of you deserve what she could give you. (sighs) She wanted to give you everything.

ANGEL
I know how that feels. 'Cause I want to give you everything. I want to take back the mistakes, help you start over.

CONNOR
We can't start over.

ANGEL
We can. I mean, we can change things.

CONNOR
There's only one thing that ever changes anything... and that's death. (Angel starts to cry) Everything else is just a lie. (cries) You can't be saved by a lie. You can't be saved at all. (looks down at his explosive and starts to activate it)

Before Connor can harm himself or others, Angel punches him in the chin, sending his head back and pulls out the wire. Connor and Angel start to fight. Connor hits Angel in the head with a weight, then grabs a baseball bat—he swings at Angel and misses. Angel grabs a bowling ball and punches Connor in the face with it. Connor punches back, but Angel grabs him and throws him across the room into a wall. Connor falls to the floor. Angel helps the hostages undo their restraints and unwire themselves.

ANGEL
Run. Hurry. All of you. Go.

The hostages leave. Connor stands up and goes to attack Angel again. They fight with fists and kicks. Connor throws Angel across the room, then starts walking toward Cordelia—the only remaining hostage. Angel sees this and smashes a display case containing hunting knives. He takes a knife and hurls it across the room, landing it in Connor's thigh before he reaches Cordelia. Connor falls to the ground, still trying to crawl to her. Angel pulls the knife out of Connor's leg, pulls Connor off of her, and pushes his back to the ground.

ANGEL
(hovering over Connor, holding the knife) I really do love you, Connor.

CONNOR
(low) So what are you gonna do about it?

ANGEL
Prove it.

Angel sweeps down his knife hand and swipes the blade across Connor's throat.

Fade to white.

37     INT.     LOBBY AT WOLFRAM & HART - DAY
Fade in on the lobby of Wolfram & Hart. Lorne is singing and dancing with himself.

LORNE
(singing) Could be...who knows? There's something due any day I will know right away soon as it shows (Fred walks into the lobby) It may come cannonballin' down from the sky gleaming inside... Welcome back, Fred (talking, hugs her) Hi. Hey. (starts dancing with her) Oh, well, let me tell you, when this cruise ship sets sail, I will be on the Lido deck. (chuckles) You know, I mean, it's unbelievable. Secrets of the universe, like Siegfried, evil; Roy, not so much. Oh, and balance? Very, very important. (spins Fred out, and she bumps into Wesley)

FRED
Uh, heh—ooh! Uh... guess we're all straggling back, some more straggly-like than others. Are you—?

WESLEY
Just, uh... a lot to take in.

The elevator bell rings, Gunn steps out.

FRED
You look... did they make you taller?

GUNN
I'm doing this. Hope it's not just me, but if it is, that's all right, too.

WESLEY
As much as it pains me to admit it, there's probably a great deal we could accomplish with the resources available here.

FRED
(looks at Wesley) I can't believe it. Are—are you saying we should take the deal?

ANGEL
I already took it.

FRED
Angel, what—what?

WESLEY
You took the deal?

ANGEL
Executive decision.

WESLEY
I didn't think you'd—

LILAH
Know a silver platter when he's handed one? I'm impressed with the lot of you. Team Angel, all growed up.

ANGEL
(whispers) Is it taken care of?

LILAH
Cordelia's safe and sound, probably getting a manicure and a blow dry as we speak.

FRED
You found Cordy? And she's—

LILAH
Still in a coma. But hey, it doesn't mean she can't look her best. (to Angel) She'll receive the finest care, medical and metaphysical. If there is a way to get her back, we'll find it.

ANGEL
Good. (whispers) Just one more piece of business. I got to see him.

LILAH
I'm sorry, Angel, but that wasn't part of the deal.

ANGEL
Value of compromise. Remember, Lilah? I need to see him.

LILAH
You're the boss. (hands Angel the file and amulet) There'll be a limo waiting outside. It'll take you to see Connor.

ANGEL
(softly) Thank you. (walks out the door)

FRED
(watches Angel leave) Who's Connor?

Cut to:

38     EXT.     CALIFORNIA HIGHWAY - DAY
A limousine drives down a highway through the mountains. It drives on until it's dark outside. The car pulls up outside a house, and Angel gets out. He walks up to a window and peers in at the family inside.

Cut to:

39     INT.     FAMILY DINNER AT SOMEONE'S HOUSE - NIGHT
In a warmly lit dining room, a family is sitting at dinner having a conversation.

CONNOR
You just opened up a whole bottle for yourself, didn't you? (laughter)

DAD
I'm just saying, you know, you've got your pick. Any college you want to.

CONNOR
It's really not a big deal.

MOM
Top tenth percentile is a big deal.

AUNT
Are you and Tracy gonna try and go to the same college?

DAD
Oh, bad idea.

CONNOR
We haven't really talked about it.

DAD
(shakes head) No, I love Tracy. I'm just saying it's a bad way to go.

SISTER
Tracy's a vegan.

MOM
So? At least she doesn't live on pop tarts.

CONNOR
You know, maybe I'll go to school overseas, like Russia. Is there anything further away than Russia?

MOM
Don't you even joke about it.

DAD
I feel a toast coming on.

CONNOR
Gee, big surprise.

MOM
There he goes.

DAD
To the top tenth percentile— (holds up his glass)

CONNOR
(stands) OK, whoa, whoa. Enough. That's all I had to hear. Since it's my special day and I'm all brilliant and everything and I'm forced to spend at least a few more months with you freaks...

AUNT
(gasps, feigning shock) How mean.

CONNOR
Uh, heh heh, I get to make the toast, OK? (puts his hand on Dad's shoulder, looks at Dad) To family. (clinks glass with dad)

Angel watches from outside, smiles, then walks away.

SISTER
I think I should get wine for the toast.

CONNOR
No, really? Well, I wasn't talking about this family. I made that clear, right? (laughter from the family)

SISTER
I'm not gonna tell you. (more laughter)

Cut to:

Closing credits.

Kikavu ?

Au total, 74 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

Aloon33 
01.06.2018 vers 19h

Cariejam78 
12.05.2018 vers 15h

Emmalyne 
28.02.2018 vers 14h

Annaelle19 
05.02.2018 vers 16h

jujume80 
22.01.2018 vers 14h

Candyshy 
15.01.2018 vers 16h

Vu sur BetaSeries

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 4 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Bannière de l'animation HypnoTrésor

Ne manque pas...

Participe au jeu HypnoChance pour gagner un coffret DVD ou Blu-Ray de la saison 1 de Victoria sorti chez Koba Films & L'Atelier d'Images !
Tirage au sort le 28/06 | Participation gratuite

Activité récente

Qui Est-ce ?
31.05.2018

Acteurs
25.04.2018

Calendriers
09.04.2018

Acteurs
Hier à 10:42

L'épreuve
04.06.2018

Darla
04.06.2018

Nouveau sondage
17.05.2018

Actualités
Information : centralisation des acteurs secondaires

Information : centralisation des acteurs secondaires
Je vous informe que tous les acteurs secondaires sont passés à l'accueil d'Hypnoweb.Ca change rien...

Alexa Davalos

Alexa Davalos
Aujourd'hui, c'est l'anniversaire d'Alexa Davalos alias Gwen Raidenqui fête ses 36 ans! Joyeux...

Joyeux anniversaire Laurel !

Joyeux anniversaire Laurel !
Aujourd'hui mercredi 23 mai 2018, Laurel Holloman, alias Justine Cooper, fête ses 47 ans. Encore...

Amy Acker à la Fox Network Upfront 2018

Amy Acker à la Fox Network Upfront 2018
Ce lundi 14 mai 2018, Amy Acker était présente à la Fox Network Upfront 2018. En effet, l'actrice...

The Gifted : ce qui nous attend dans la saison 2

The Gifted : ce qui nous attend dans la saison 2
Alors que la première saison de The Gifted s'est achevée depuis tout juste 4 mois aux Etats-Unis, ...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
HypnoRooms

juju93, Hier à 22:19

Jane Lynch ou Cybill Shepherd ? Quelle est la meilleure chanteuse ? C'est le duel de la semaine sur The L Word. On attend vos votes ! Merci.

grims, Aujourd'hui à 06:18

c'est la fête de la musique sur les quartiers Sons of anarchy, The Tudors, et vikings !

grims, Aujourd'hui à 06:18

c'est la fête de la musique sur les quartiers Sons of anarchy, The Tudors, et Vikings !

grims, Aujourd'hui à 06:21

Venez voter aux sondage BO de séries !

serieserie, Aujourd'hui à 09:16

Le concours d'OS de CPD joue les plongations! On vous attend!

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site