VOTE | 194 fans

#504 : Au bord du gouffre

 

 

~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~

Spike a la très nette impression qu'il va bientôt se retrouver en Enfer si son corps ne redevient pas très vite normal ! Fred fait son maximum pour l'aider, mais le vampire est torturé par  "l'Ame Noire", l'esprit d'un tueur en série qui hante le cabinet !
Alors que Spike lutte contre le sorcier psychopathe, Fred intervient car elle a trouvé un moyen de le rematérialiser...

~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~

Captures de l'épisode disponibles

Popularité


3.8 - 5 votes

Titre VO
Hell Bound

Titre VF
Au bord du gouffre

Première diffusion
22.10.2003

Première diffusion en France
14.01.2005

Plus de détails

Réalisation: Steven S. DeKnight

Scénario: Steven S. DeKnight

Guest stars:
Sarah Thompson (Eve),
Simon Templeman (Pawayne),
Dorie Barton.

~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~

Spike struggles to maintain his weak grip on reality as spectral forces threaten to send him to hell. He encounters ghostly apparitions, including an eighteenth-century serial-killer doctor. Meanwhile, Fred continues her quest to find a way of restoring Spike to his corporeal self.

~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~

Spike se retrouve dans l'obscurité d'un vestibule. Il voit une femme portant une robe blanche. Spike lui demande pourquoi elle est là. Elle avance sur Spike et vole alors soudainement à lui. Elle disparait avant de le frapper. Plus tard Angel et Spike sont en pleine conversation sur leur passé commun quand Spike voit un homme avec un sac plastique sur sa tête. Angel ne le voit pas. Puis l'homme disparaît. Suite à cela, Gunn indique que Spike est la seule entité non corporelle dans le batiment.

La femme en blanc regarde fixement Spike à travers la pièce, indiquand qu'elle vient pour lui. Alors Spike leur demande de vérifier encore, qu'il y a quelque chose vraiment là, que quelque chose se produit. Spike se tourne vers Fred désespéré. Spike est dans le sous sol, il approche d'une table, il y a un couteau sanglant avec des doigts. Une femme emmerge des ténèbres et dit que le Reaper va le prendre lui. Spike rit pensant qu'elle parle de "The Reaper". La femme arrache un morceau de verre de son oeil, dit qu'elle ne l'a pas oublier et entaille la joue de Spike avec le verre avant de disparaitre. Spike reste choqué qu'elle ait pu le blesser physiquement. Fred gribouille, vérifie des choses. Angel indique à Fred que les mystiques ont fait un autre champ, et que Spike y est allé. Elle dit qu'elle l'a senti et qu'ils doivent trouver une manière de le contacter avant qu'il ne soit "vraiment" parti. Angel, Gunn, Wesley et Fred sont autour d'une table de conférence. Entre Claire, (personnage clairevoyant). Claire dit qu'elle a entendu qu'ils ont un fantôme. Elle s'assoit à la table. Claire dit qu'ils doivent dégager leur esprit et commence à faire son truc puis elle dit qu'elle sent une présence. Spike surgit à coté d'elle. Claire dit qu'Il vient. Spike la coupe en disant "déjà là". Alors une ombre clignote. Spike lui hurle que c'est the Reaper, elle commence à convulser. Le nez de Claire s'égoutte de sang, Angel demande à Spike d'arrêter ça, Spike dit qu'il n'y peut rien et soudainement les convulsions s'arrêtent. Fred se penche sur Claire mais se fait éclaboussée par le sang que vomit Claire.

Plus tard, Fred se douche et Spike est dans la pièce. Il met sa main sur le verre et y laisse une petite marque. Il se concentre et avec beaucoup d'effort commence à écrire un mot. Fred fait un pas hors de la douche et voit le mot écrit sur le verre "Reaper". Le verre se fend, quelque chose se précipite sur Spike. Spike chute du plafond dans un vestibule. Spike se lève et voit un type timide. Spike rit soulagé. Jusqu'à ce que l'homme se tourne vers lui, son visage est partiellement couvert de sang. "William" chuchote t'il. Pavayne se révèle finalement, il dit à Spike qu'il va souffrir pour l'éternité mais d'abord il va jouer un peu. Il sort un scalpel. Dans le labo de Fred, Spike rampe tout coupé. Pavayne dit que l'âme d'un vampire est un amusement. Spike lui dit d'aller en enfer. Pavayne rit et dit que la jolie chose essaye toujours de sauver Spike, toute cette passion, ça a un goût d'autrefois. Pavayne dit qu'il n'y a rien ici sans volonté et soudain Spike se tient devant la table avec le couteau et les doigts. Pavayne indique qu'il sait toutes les choses que Spike a fait. Plus tard, Fred lance sa machine appelé le "recorporealizer" et dit à Spike qui apparaît et disparaît qu'elle peut le rendre matériel, mais il disparaît encore.

Quand il réaparaît, Pavayne est entrain d'étrangler Fred. Fred dit à Spike d'entrer dans le champs, qu'il peut réussir. Il n'y entre pas, la machine explose et c'est Pavayne qui redevient de chair et de sang. Le gang arrive. Spike demande à Angel de ne pas tuer Pavayne car il ferait de lui encore un esprit. L'épisode finit montrant Angel qui met en cage Pavayne. Enfermé dans le sous-sol, Pavayne vivra son éternité dans une boite en métal, incapable de faire quoi que ce soit...

 

Ecrit par Emajandra1

Prologue

INT. LABORATOIRE SCIENTIFIQUE - NUIT

Fred marche seule dans le couloir vers le laboratoire. Alors qu'elle tourne le coin, la caméra traverse le mur et entre dans le labo. Un homme sort du labo alors que Fred entre.

Fred : Oh ! Bonne nuit.

Homme : Bonne nuit.

Fred se tient devant une table de labo en lisant des papiers dans son dossier quand elle sent quelque chose ou quelqu'un derrière elle. Effrayée, elle halète et se tourne pour voir, mais il n'y a personne. Quand elle se retourne, elle voit Spike se tenant droit devant elle. Fred pousse un petit cri et laisse tomber ses papiers.

Spike (semble battu) : Depuis combien de temps tu savais que j'étais là ? (se retourne)

Fred : Euh, juste depuis le hall. Mais cette apparition derrière moi était vraiment effrayante. Regarde, j'ai laissé tomber mes papiers. (les ramasse)

Spike : Joli coup.

Fred : Merci.

Spike : Je te donnerais bien un coup de main, mais...(passe sa main à travers de l'équipement scientifique)

Fred : Toujours pas d'interaction ?

Spike : Pas une douleur. Je peux rien toucher. Je peux pas aller pisser. Satané fantôme que je suis devenu.

Fred : Je t'ai déjà dit que tu n'es pas un fantôme.

Spike : Un petit bout. Serre moi dans tes bras. (tend ses mains)

Fred : Tu sais ce que ça veut dire. Tu es davantage qu'un trouble spectral commun. Je n'ai jamais vu quelque chose comme toi. (scanne Spike avec un instrument bipant)

Spike : Je paris que tu dis ça à tous les esprits.

Fred : Oh, ta signature radiante calorique a encore chutée de .02 degrés.

Spike : Je pensais que c'était un peu cuisant.

Fred : Est-ce que tout...est-ce que tu...

Spike (croise les bras) : Sens la secousse de la damnation éternelle ? Peut-être que c'est pour ça que je peux rien toucher. J'utilise tout mon mental juste pour éviter de glisser en enfer.

Fred : Je ne laisserai pas ça arriver. Je travaille sur une théorie. Bon, plutôt une intuition, en fait, mais je sens que je me rapproche.

Spike : Pour me faire redevenir un vrai garçon ?

Fred : Heh. Aussi réel qu'un vampire avec une âme peut l'être. Ca ne sera pas comme le truc d'Angel avec la prophétie, mais...

Spike : Quelle prophétie ?

Fred : Le shan-shoe-ha, quelque chose comme ça. Dit que si Angel aide assez de personnes, il pourra redevenir humain.

Spike : Oh. Vraiment. (hoche la tête) C'est bon pour lui.

Fred : Ah ! C'est totalement logique.

Spike : Quoi donc ?

Fred : Les fluctuations dans tes lectures. Un manque de cohésion de particule. C'est presque comme si ton essence enjambait un vide dimensionnel, ce qui pourrait être la clé, en supposant que l'amulette que tu as utilisé pour sauver le monde est une sorte d'amplificateur de trans-réalité capable de focaliser des quantités de masse en énergie mystique.

Spike : Et en traduisant ça veut dire quoi pour le très cher homme presque parti ?

Fred : Ca veut dire que si je peux défier la plupart des lois de la nature, il y aurait une chance pour que je sois capable de t'ancrer à ce niveau et te rendre corporel.

Spike (sourit gentiment) : Bon...à l'avenir je pourrais te serrer dans mes bras après tout. (essaye de se pencher sur le bureau de labo à côté, mais tombe à travers et disparaît)

Fred : Spike

INT. CAVE - NUIT

Spike tombe à travers les étages jusqu'à la cave, atterrissant la tête contre le sol.

Spike (rit) : Brillant.

Spike se lève, remarque un bruit de coupement répétitif à proximité, et longe le couloir vers lui. Il y a un homme au bout du couloir, assis à une table, tranchant quelque chose en tournant le dos à Spike.

Spike : Je voudrais pas déranger le fait d'être assis dans le sombre sous-sol, mon pote, mais tu pourrais me montrer le chemin le plus court pour aller au labo ? Comme les fantômes volent -

Alors que Spike se rapproche de l'homme à la table, il peut voir que l'homme se coupe les doigts un par un. L'homme se tourne pour faire face à Spike, et révèle son visage coupé et sans lèvres avec des entailles sur ses yeux et ses joues. Spike fait une double prise et l'homme à la table a disparu.

Spike : Prend ça comme un "non", alors.

Fondu en noir

Générique

ACTE I

INT. COULOIR - NUIT

Lorne marche dans le couloir en parlant dans son portable.

Lorne : Mon chou, j'ai négocié cet accord de mes propres 2 cornes. La seconde affaire juste après Gwyneth. Ouais. Non, arrête de pleurer, arrête de pleurer. C'est sûr que tu as pris beaucoup de poids depuis le casting. Ouais, ils ne peuvent pas - (fait signe à Fred qui passe à côté de lui) Non, non, non, non. Pose les pilules. Je vais arranger ça. Si je ne peux pas, j'en prendrais aussi une poignée. (va à l'ascenseur)

INT. BUREAU DE WES - NUIT

Fred va dans le bureau de Wes, arrache une feuille de papier de son bloc-notes, et place le papier sur le bureau de Wes devant lui.

Fred : J'ai besoin de ça aussi vite que possible. (se tourne pour sortir de la pièce)

Wes : Bonjour, Wesley. Contente de te voir.

Fred (se retourne pour faire face à Wes) : Oh. Désolé. Un peu préoccupée.

Wes (lit le papier) : Le Grimoire Magdalene, Necronomicon des Mortes, le Traité Hochstadter sur la Géométrie Fractale dans l'Espace 12-dimensionnel. "Préoccupé" ne pourrait pas être le mot qu'on cherche.

Fred : En combien de temps je pourrais les avoir ?

Wes : La moitié d'entre eux sont des antiquités de l'ordre les plus rare. (se lève, va vers elle) Si j'exploite chaque connexion que j'ai fait depuis le mois dernier en tant que nouveau chef de la recherche et de l'intelligence...20 minutes.

Fred : Génial. Fais moi savoir quand ils seront rentrés.

Wes (se penche contre son bureau) : A une condition...dîner.

Fred (l'air effrayée) : Oh, je, euh...

Wes : Je veux dire, en avoir un, un vrai. C'était quand la dernière fois que tu as eu quelque chose d'autre qu'une sortie vieille d'un jour ? Ou que tu as eu plus qu'une sieste dans ton labo ?

Fred (hoche la tête) : Je vais bien. Vraiment. 20 minutes ? Merci. Et ne t'inquiète pas. Je suis totalement, complètement...(se tourne pour sortir et sursaute quand elle voit Eve se tenant là) Aah !

Eve : Hey. Vous avez une minute ?

INT. BUREAU D'ANGEL - NUIT

Angel est assis derrière son bureau, avec Eve se tenant à côté de lui. Fred est dans une chaise assise en face du bureau d'Angel.

Angel : Ahem. Hum, je sais que ça devient difficile pour une petite agence de détective de...diriger Wolfram & Hart. Et nous avons tous été aménagés, mais...

Fred : Ca va. Wes vient de me faire son discours. Et je vais prendre un bon repas et au moins 6 heures de sommeil, pour que tout le monde puisse arrêter de s'inquiéter. Je vais bien. Vraiment.

Angel : Bien. C'est...(jette un oeil vers Eve) En fait, il y a une petite affaire sur combien dépense le Département de Science Pratique.

Fred : Oh. Hum...ouais, je pense que j'ai pu dépasser mes prévisions par quelques -

Eve : $800,000. C'est de combien vous avez dépassé votre quart de budget. Et le quart n'est pas encore fini, ma chérie. (s'assoie au bord du bureau d'Angel)

Fred : Ecoutez, je - je sais que ça a l'air de - je veux dire, ça fait beaucoup d'argent, mais je - j'essaye de faire quelque chose qui n'a jamais été fait auparavant. Alors, ouais, tenter de recorporaliser Spike va coûter -

Angel (tend ses mains pour l'arrêter) : Whoa ! Essayer de faire quoi ?

Fred : Rendre Spike à nouveau corporel comme tu l'as demandé.

Angel : Euh, non, ce que j'ai demandé c'est que tu essayes de trouver un moyen pour faire sortir Spike de Wolfram & Hart.

Fred : Angel...(se lève) On a accepté l'offre de reprendre la Branche de L.A d'un cabinet d'avocats mauvais et multidimensionnel parce qu'on pensait qu'on pourrait faire une différence. Utiliser les ressources de Wolfram & Hart pour faire quelque chose de décent.

Angel : Et comment ça a quelque chose à faire avec Spike ?

Fred : Il vient de sauver le monde. Un vampire avec une âme se battant pour le bien de l'humanité. Tu comprends ? Il est comme toi, un champion.

Angel (croise les bras) : Mon dieu, je déteste vraiment ce mot.

Fred : Pense à quel atout il serait en se battant de notre côté.

Angel : Sauf qu'il ne le sera pas. Je connais Spike mieux que personne, et il se préoccupe seulement de lui-même.

Fred : Et de Buffy.

Eve : Oh, ça devient intéressant.

Angel (lève les yeux au ciel) : Tu as raison. Il se préoccupe de Buffy. Alors, où est-ce que tu crois qu'il va s'enfuir dès que ses nouveaux pieds tous frais toucheront le sol ?

Fred : C'est ça le sujet ? Tu as peur qu'il revienne et qu'il essaye de retourner avec ton ex ?

Angel : Je veux juste que tu sois prudente, Fred, parce que je sais à quel point Spike peut être charmant.

Eve : Il est tout à fait bien, avec ces yeux...

Fred : Et les cheveux et les joues et - Qu'est-ce que vous croyez que je suis, stupide ? Je sais qu'il joue avec moi avec les regards et les sourires. Je ne suis pas une écolière idiote qui a le béguin.

Angel : Alors qu'est-ce que c'est ?

Fred : C'est sur le fait de faire ce qui est juste. Tu te souviens ?

Angel : Ton département. Ta demande. Ne sois pas déçue si ça ne marche pas. Certaines personnes ne peuvent pas être sauvées.

INT. LABORATOIRE DE SCIENCE - NUIT

Spike réapparaît dans le laboratoire, mais il est désert.

Spike (soupire) : Y a jamais de scientifique fou de recherche quand on en a besoin. (voit les notes de Fred posées sur le bureau, soupire) Peu importe ce que tu bricoles, ma petite, je crois que tu ferais mieux de te dépêcher.

Spike remarque une lampe de bureau clignotant et bourdonnant dans la pièce et va vers elle. Une ombre sombre passe rapidement derrière lui.

Spike : T'a fini de couper tes tentacules dans le sous-sol ? Tu flottes en haut pour rigoler un peu maintenant ?

Juste à l'extérieur du labo, une autre lumière commence à clignoter et à bourdonner.

Spike (tousse) : D'accord. Vampire fantôme à l'appel, espèce de con. Superbement bien inventé pour effrayer dans le noir. (va vers la lumière)

INT. COULOIR - NUIT

Maintenant dans le couloir, Spike peut voir une rangée de lampes au plafond s'éteindre une par une, semblant le diriger le long du couloir.

Spike : Va te faire. Je vais pas jouer à suivre la lampe clignotante pour le reste de - (il entend une femme crier au bout du couloir) D'accord. Tu m'appâtes avec les trucs morbides. Et maintenant ?

Spike va vers la femme, qui est accroupie par terre en pleurant. Elle est habillée comme une domestique de la fin du 19ème siècle avec un chapeau blanc et un tablier. Quand il approche, elle se lève et tend des morceaux de ce qui était une fois des bras.

Femme fantôme sans bras : S'il vous plait...tenez moi...Tenez moi, je vous en prie. Il arrive.

Spike fait une double prise, et la femme est partie.

INT. BUREAU D'ANGEL - NUIT

Angel sort de l'ascenseur dans son bureau, où Spike se tient, l'attendant.

Spike : Alors, qu'est-ce que t'a au programme ? Chasser un nid de venimeux plans de retraite ?

Angel (lève les yeux au ciel, se sert un verre de sang d'une carafe en cristal) : La boutique est fermée, Spike. Reviens me hanter demain.

Spike : L'air est trop raréfié ici à mon goût, de toute façon. J'appartiens à la lie en bas, non ?

Angel : Et il est encore là. (va vers sa fenêtre)

Spike : Je pensais juste qu'on pourrait causer, c'est tout. Un couple de vampires des vieux jours faisant notre...causette.

Angel : Tu commences à le sentir, non ? A quel distance es-tu maintenant...de l'enfer ?

Spike : Et si j'y étais ? C'est pas comme si c'était une grosse affaire, non ? Si un maquereau comme toi a pu briser -

Angel : Je n'ai jamais échappé de l'enfer. Tout ce que j'ai eu c'était un court sursis. Je ne suis pas sûr de comment j'y suis parvenu.

Spike : Oh, éloigne ton martyr, Mahatma. Fred m'a tout raconté sur ta grande et brillante prophétie. Elle a empilée toutes tes bonnes actions et t'a tendu la grosse bague de cuivre comme tous les autres trucs.

Angel (se tourne pour faire face à Spike) : Sauf pour une petite attrape. La prophétie est un tas de conneries. Elles le sont toutes. Rien n'est écrit dans la pièce ou est destiné à arriver, Spike. Tu as sauvé le monde, tu finis par diriger une agence d'avocats maléfique.

Spike : Ou jouer à Casper avec un pied dans la friture.

Angel (se rapproche de Spike, murmurant dans son oreille) : Tu crois que ça a de l'importance ? Les choses qu'on fait ? Les vies qu'on a détruites. C'est tout ce qui va compter. Alors, ouais, surprise. Tu vas en enfer. Tous les deux. (s'assoie sur le canapé)

Spike : Alors pourquoi s'inquiéter ? (tousse) Essayer de faire de bonnes choses, faire une différence...

Angel : Qu'est-ce qu'on va faire d'autre ?

Spike : Bon c'est ça, alors. Je vais vraiment cramer.

Angel : Bienvenue au club.

Spike (soupire, s'assoie sur le canapé à côté d'Angel) : Au moins j'ai de la compagnie, eh ? Toi et moi, à nouveau ensemble. Hope et Crosby. Stills et Nash. Chico et le -

Angel : Ouais, on a fini ?

Spike : T'es jamais très bavard, non ? Toujours trop occupé à perfectionner cette rumination mystique. Mon dieu, j'adore ça.

Angel : Pas au point que j'ai aimé tes pleurnicheries incessantes.

Spike : La façon dont tu as toujours à te balancer, te vanter, aboyer des ordres...

Angel : Jamais écouter...

Spike : Toujours interrompre...

Angel : Et tes cheveux. Comment ils appellent cette couleur, radioactive ?

Spike : Je me suis jamais beaucoup préoccupé de toi, Liam, même quand on étais mauvais.

Angel : Moi encore moins.

Spike : Bien.

Angel : Bon. (pause) Il y avait une chose à propos de toi...

Spike : Vraiment ?

Angel : Ouais, je n'ai jamais parlé de ça à personne, mais je - j'aimais tes poèmes.

Spike (fronce les sourcils) : Tu aimes Barry Manilow.

Spike est distrait quand il voit un homme accroché au plafond.

Angel : Qu'est-ce qu'il y a ?

Spike : Tu le vois pas ?

Angel : Vois quoi ?

Spike : Rien. J'ai trop parlé de feu et de soufre. (regarde par dessus l'épaule d'Angel et voit l'homme pendu se tenant là)

Angel : Quoi ?

INT. BUREAU D'ANGEL - NUIT

Un peu plus tard, Spike agité se balade dans la pièce, étant questionné par Angel, Wes et Fred.

Angel : Maintenant ?

Spike : Oui. Maintenant. Ici. (aux fantômes) J'en ai marre ! J'essaye d'avoir une conversation là ! Fermez la !

Wes (à Angel) : A qui il parle ?

Angel : Des fantômes.

Fred : Où ? (un fantôme marche derrière Fred, inaperçu)

Spike : Partout. Les bougres sortent de la menuiserie ! (aux espèces) Non, je vous parle pas ! Partez !

Gunn : On vient de vérifier la sécurité.

Eve : Ils font des balayages toutes les heures avec les médiums pour nous préserver d'une intrusion spectrale.

Angel : Alors à combien on en a affaire ?

Gunn : Aucun. Le dernier balayage était il y a 10 minutes. Spike est le seul non-corporel dans l'immeuble.

Femme fantôme sans bras (murmurant, entourant Spike) : Il vient pour toi.

Spike : Vérifiez encore.

Fred : Peut-être qu'on devrait retourner au lab -

Spike (voyant des fantômes autour de lui) : Non, je vous dis qu'ils sont là. Vous devez encore vérifier. Quelque chose se passe -

Homme fantôme pendu : Il est...là.

Spike (expire) : Fred, je t'en pris, tu dois utiliser ton cerveau parfait et me faire sortir d'ici. (disparaît)

Fred : Spike ?

Eve : Où est-il allé ?

Angel : Ca va. Il fait ça parfois.

Spike : Fais quoi ?

Fred : On devrait se répartir, pour voir si on peut le trouver. On doit juste le trouver. (tout le monde sort de la pièce)

Spike : Vous allez où ? Je suis pas parti. Fred ? Je suis là. Je suis - je suis toujours là ! Fred ! (sort après eux)

Voix masculine : Elle ne peut pas t'aider maintenant, William. Personne ne le peut. (rigole)

Fondu en noir

ACTE II

INT. HALL - NUIT

Résumé. Spike se tient dans le hall, regardant par dessus son épaule, parlant à la voix qui vient de lui parler.

Spike : C'est la partie où je dis, "qui est là ?". Et quelque chose de gore arrive ?

Une ombre noire glisse rapidement le long du balcon.

Spike : Je l'avais dit.

Spike monte les escaliers vers l'ombre, quand la sonnerie de l'ascenseur retentit, les portes s'ouvrent, et la lumière montre qu'il descend.

Spike : Oh, non. Un ascenseur hanté. Encore une tranche pour me mouiller le pantalon. (soupire, rentre dans l'ascenseur)

INT. BUREAU DE WES - NUIT

Wes, Gunn et Fred vont dans le bureau de Wes.

Wes : Angel a un point. Spike disparaît sans le vouloir de plus en plus fréquemment.

Gunn : Donne lui 20 minutes. Il va apparaître à côté de toi dans la salle de bain, pour faire des vannes sur ton - (regarde Wes) Je suis le seul à qui il fait ça ?

Fred : Je sais qu'il faisait ça avant, mais vous avez vu comme il agissait. Quelque chose est différent cette fois. Il est agité, il hallucine.

Gunn : Les fantômes peuvent faire ça ?

Wes : On fait affaire à un cas unique ici aussi loin que vont les manifestations. La démence n'est pas complètement à écarter.

Fred : Il n'est pas fou.

Gunn : En criant sur des personnes qui ne sont pas là ? C'est bon pour une incarcération involontaire sous l'Acte Lanterman-Petris-Short qui déclare - Oh, désolé. Parfois la loi qu'ils ont fourrés dans ma cervelle se déclenche.

Fred : Vous ne savez pas à quoi Spike a affaire, où il va quand il disparaît. Il me l'a dit. C'est l'enfer. (plan rapproché dramatique) Il glisse en enfer.

Gunn : Je l'aurais parié.

Wes : Bien sûr.

Gunn : Où est-ce qu'il irait d'autre ?

INT. CAVE - NUIT

L'ascenseur sonne, les portes s'ouvrent, et Spike sort dans le sous-sol.

Spike : Ca devait être le sous-sol. (entend de nouveau le bruit de coupage) J'ai déjà joué ce truc. C'est pas comme si une autre manche allait agiter mes boutons.

Spike va vers la table au bout du couloir, mais l'homme n'est plus assis à la table. Ses doigts coupés sont toujours là, s'agitant. Une femme d'affaire apparaît dans le coin. Elle a un tesson de verre qui sort de son oeil gauche.

Femme fantôme verre (chantonnant) : Il va t'avoir. (rit)

Spike : Ca sera quoi exactement, amour ?

Femme fantôme verre : La Faucheuse va t'avoir.(riant)

Spike : La faucheuse ? Un grand gars sinistre avec une faux ? C'est pour ça qu'il y a tout ce remue-ménage ?

Femme fantôme verre : Ca fait mal...

Spike : Je me balade dans le monde de la perte depuis des mois maintenant, comme ça te plait. J'ai glissé à travers les crevasses, hein ?

Femme fantôme verre (sort le tesson de son oeil) : Ne t'inquiète pas, William. Je ne t'ai pas oublié. (tranche le visage de Spike avec le tesson de verre)

INT. LABORATOIRE DE SCIENCE - NUIT

Fred travaille sur des équations dans son labo.

Fred : Je retiens le quotient de charge sur le reste...supporte le déséquilibre avec le quatrième Lumirea constant...

Spike (apparaît, parle à Fred) : Je crois que je sais ce qu'ils sont...les choses que je vois. Ils sont la fête de bienvenue. Je crois que l'enfer en a marre d'attendre. Il sort pour me prendre maintenant. Il envoie ses garçons pour me collecter.

Fred (regardant des papiers) : Je le savais.

Spike : Ils connaissent mon nom. Il savent comment me faire mal. Je voulais te remercier, ma petite. Comment tu as essayé de m'aider. Je voulais te dire ce que ça voulait dire pour moi avant que je -

Fred : Punaise, je suis bonne !

Spike : Ah bon ?

Fred : Un super génie ! Juste annuler le radical...

Spike (lève les yeux, lève le pouce, et rigole victorieusement) : Tu pensais que tu m'aurais, non ?

Fred : Ce qui cause une onde de rétroaction qui liquéfiera la moitié de Los Angeles.

Spike : Quoi ?

Fred : Oh ! Je ne trouverais jamais !

Spike : Si, tu trouveras ! Un génie, tu te souviens ? Ne jette pas tout maintenant, Fred. Je t'en prie !

Spike se tend avec vigueur vers Fred, et sa main crée une étincelle près de l'épaule de Fred, la faisant sursauter.

Fred (halète, se retourne) : Spike ?

Spike : C'est ça, amour. Tu l'as aussi senti, non ? Je suis là ! Je suis toujours là. Non ! Elle peut me sentir. Tu ne me prendras pas encore ! Tu ne me prends pas !

Fred : Spike, si c'est toi, donne moi une sorte de - (regarde dans la pièce, effrayée quand elle voit Angel se tenant là) Oh ! Est-ce que tout le monde pourrait arrêter de faire ça ?

Angel : Désolé. Je voulais juste te faire savoir -

Fred : Angel, quelque chose était dans le labo. Ca - ça m'a touché. Je pense peut-être que c'était -

Angel : Fred, on a fait un autre balayage avec les médiums. Ils n'ont rien trouvé.

Fred : On s'en fout des médiums. Je sais ce que j'ai senti. On doit trouver un moyen de le contacter avant qu'il ne soit vraiment parti.

INT. SALLE DE CONFERENCE - NUIT

Wes et Gunn sont assis à la table de conférence avec Fred et Angel.

Wes : Peut-être qu'on devrait reconsidérer ça.

Gunn : Tu crois ? J'ai déjà vu assez de coups horribles pour savoir que ces trucs deviennent toujours crades. (Eve escorte une jolie femme blonde dans une robe rouge dans la pièce) Je reste honnête.

Medium : D'accord. Allons-y. Eve m'a dit que vous avez perdu un fantôme.

Fred : Eh bien, c'est pas vraiment un fantôme techniquement. Plutôt un -

Médium : Ouais, peu importe. (s'assoie au bout de la table) Maintenant, je me pose la question de pourquoi-suis-je-réveillée ? Alors on va faire ça vite. Je vais marmonner quelques mots calmants pour nous emmener dans la zone, et ensuite on verra si on pourra effrayer votre fantôme manquant. Ok. Libérez vos esprits...ce qui, à en juger par vos regards, ne sera pas si dur.

Fred : On devrait se tenir les mains ?

Médium : Seulement si tu es seule. Maintenant, boucle la et laisse moi faire mon boulot. (inspire, expire) J'appelle le gardien des âmes, le gardien du passage. Laisse notre respiration couler de ce qui est à ce qui est passé. Bénis nous avec la présence de la perte. Accorde nous la communion avec le monde au-delà de notre portée. Donne la voix à ceux qui ne peuvent plus se faire entendre. Je t'en supplie, ouvre tes portes...révèle tes secrets. (ses yeux s'ouvrent d'un coup) Je sens une présence.

Spike : Bon sang tu as raison.

Médium : Très près.

Spike : Saute le baratin et dis leur de me sortir de là.

Médium : Tellement de douleur...

Fred : Il souffre ?

Médium : L'âme noire...tellement de souffrance.

Spike : Noire. La douleur. La souffrance. Ils ont compris. Maintenant dit leur de m'aider !

Médium : Il vient...il vient...

Spike : Je suis déjà là. Où tu veux en venir ?

Médium (effrayé) : Oh, mon dieu. Je peux le sentir. L'âme noire...il est là. C'est...c'est la F...

Spike : La Faucheuse ! La putain de Faucheuse ! Vas-y, dis leur !

Médium : C'est là - (la femme attrape sa propre gorge, essayant de tirer sur son collier) Aah !

Gunn : Whoa !

Fred : Qu'est-ce qui se passe ?

La femme médium étouffe.

Angel : Spike, arrête ça.

Spike : C'est pas moi, espèce de gitan.

Angel : Lâche là. (se lève, va vers la femme)

La femme s'assoie, halète elle qu'elle regagne son flegme. Elle saigne un peu du nez. Elle expire.

Fred : Vous allez bien ?

La femme médium éclate en sang partout sur Fred, puis s'effondre.

INT. BUREAU D'ANGEL - NUIT

Gunn et Wes sortent de la salle de conférence dans le bureau d'Angel pour parler seuls.

Gunn : Ok, c'était quoi ça ? Je sais qu'ils appelaient Spike "William le Sanguinaire," mais pourquoi il voudrait devenir taré de l'échographie sur elle ?

Wes : Il ne le ferait pas. Il n'y a pas davantage à tuer quelqu'un qui essaye de l'aider.

Gunn : Tu dis que c'était un accident ?

Wes : Ou ce qu'elle a contacté n'était pas "l'âme noire" qu'on espérait.

Gunn : Alors si elle ne parlait pas de Spike...

Wes : Alors il y a quelque chose d'autre ici dans Wolfram & Hart. Quelque chose d'autre bien plus pire.

INT. LABORATOIRE DE SCIENCE - NUIT

Le bruit de l'eau qui coule peut être entendu alors que la caméra traverse le labo vers une douche. Fred prend une douche vaporeuse. Spike se tient là, à l'extérieur de la cabine de douche, parlant tout seul.

Spike : Pourquoi elle l'a tué ? La Faucheuse est supposée prendre les âmes, pas les faire. Si elle vient pour moi...j'aurais pas pu m'inquiéter du fait qu'elle allait aider. Elle ne savait même pas que j'étais là. A moins que c'était pas à propos de moi. (regarde Fred dans la douche) Fred, je crois que je sais pourquoi elle l'a tué. Elle essayait de cacher quelque chose, quelque chose qu'elle ne voulait pas que tu saches parce que -

Spike se tend et touche la vitre de sa main. Il est surpris de pouvoir le faire, et il essaye encore, cette fois sa main traverse la vitre.

Spike : Allez. Tu vas...y arriver.

Spike essaye encore, se concentrant, et parvient à écrire dans la condensation sur la vitre de la cabine de douche. Quand Fred a fini sa douche, elle commence à sortir et remarque le mot "FAUCHEUSE" sur la buée de la vitre. Alors qu'elle le remarque, la vitre se brise et Spike est tiré à travers le mur dans le labo et dans le hall.

INT. HALL - NUIT

Spike est couché sur le sol alors qu'un homme en costume d'affaire monte les escaliers. Spike se lève.

Spike : Allez, bon. Plus de jeux. Plus de cache-cache dans l'ombre. Faisons ça...justement et proprement. Un avocat ?

L'avocat a l'air assez normal jusqu'à ce qu'il se tourne pour marcher vers Spike, révélant qu'un côté de son visage est bossu et sanglant.

Avocat fantôme sanglant (murmurant, passe à côté de Spike) : William...

Femme fantôme sans bras (se tend vers Spike avec ses morceaux) : Je t'en prie...

Spike (se tourne, s'éloigne en descendant les escaliers) : Non !

Femme fantôme verre (gémit alors qu'il passe à côté d'elle dans les escaliers) : Ca fait mal...

Spike (se tenant maintenant dans le hall principal) : Non ! Je ne parle plus aux recalés ! T'as entendu ?! J'ai compris ton numéro, non ? Tu envois de la merde pour agiter mes chaînes. T'es juste un petit fantôme à la con qui essaye de m'avoir, hein ? Grande méchante faucheuse, vient m'emmener en enfer. C'est vraiment pas probable. (Spike tombe soudainement par terre alors qu'il a des visions de torture douloureuses) Aah ! Aah !

Faucheuse/Voix masculine (rigolant) : Oh, oui. Je te fais hurler. Une éternité de souffrance pour tes péchés. (la Faucheuse apparaît à Spike pour la première fois, se tenant au dessus de lui, vêtue d'une cape qui rappelle Jack l'Eventreur, parlant dans un accent anglais) Mais d'abord...j'ai le droit de jouer. (caresse ses instruments de torture) Commençons, alors...n'est-ce pas ?

Fondu en noir

ACTE III

INT. BUREAU DE WES - NUIT

Angel, Gunn et Wes passent au crible des livres dans le bureau de Wes.

Gunn (tenant un livre ouvert) : Je l'ai. L'âme noire.

Angel : Qu'est-ce qui est dit ?

Gunn : Beaucoup. Il y a plus de 3,200 références différentes. 4 d'entre elles sont à propos de toi.

Angel : Quoi ? Donne moi ça.

Wes : Ca ne nous mène nulle part.

Angel : Laisse moi voir ça. Eh bien, c'est pas juste. Je n'avais même pas d'âme quand j'ai fait ça.

Wes : Il doit y avoir un moyen de limiter la recherche.

Fred (cours dans la pièce, ses cheveux sont encore mouillés) : Faucheuse. Croisez ça avec le mot "faucheuse."

Gunn : D'où tu sors ça ?

Fred : Ca m'est venu dans la douche.

Angel : Voilà. Matthias Pavayne, âme noire numéro 182.

Wes : Pavayne...(se lève, va à son ordinateur)

Angel : Bon, il n'y a pas beaucoup là. Aristocrate européen, 18ème siècle. C'était un docteur, surnommé "la Faucheuse" pour pratiquer de la chirurgie non nécessaire sur ses patients.

Fred : Ah bon, quelle genre de chirurgie ?

Wes : Le genre où tu ne récupères pas. Il y a un dossier sur lui dans les archives internes, classifié historique.

Gunn : Il a travaille pour Wolfram & Hart ?

Wes : Pas vraiment. "On parle de ses pratiques non orthodoxes...il s'est enfuit en Californie, toujours sous le règne espagnole à ce moment. Son arrivée a coïncidée avec une harde de meurtres brutaux et ritualistes. Des morceaux de ses victimes placées d'une façon suggérant un intime savoir des arts obscurs."

Fred : Des morceaux ?

Wes : "La Faucheuse a continué pendant plus de 20 ans. Le meurtrier n'a jamais été attrapé." Au moins...pas par les autorités.

Angel: Quoi, tu dis que Wolfram & Hart a pris ce type ?

Fred : Pourquoi ils feraient ça ?

Gunn : Ca ressemble à leur idée d'employé du mois.

Wes : Parce qu'ils avaient besoin de son sang. "Les représentants de Wolfram & Hart cherchaient à construire une nouvelle branche dans ce qui deviendrait éventuellement Los Angeles. Malheureusement une mission espagnole reposait déjà sur le site que leurs voyants recommandaient." Ils avaient besoin d'un sacrifice approprié pour déconsacrer les terres.

Fred : Alors cet endroit est bâti sur le sang d'un psychopathe meurtrier de masse ?

Wes : On dirait.

Gunn : Mais si Pavayne est à moitié aussi mauvais qu'il en a l'air, il aurait du faire griller ses marrons en enfer il y a des siècles.

Angel : Tu as dis quelque chose à propos des arts obscurs, non ? Peut-être qu'il en savait assez pour trouver un moyen de s'en sortir.

Fred : Ca pourrait expliquer pourquoi les médiums ne peuvent pas le sentir, aussi.

Angel : Ce que je ne comprend toujours pas c'est tous les fantômes à Wolfram & Hart.

Wes : Mais il n'y en a aucun.

Angel : C'est ce que je veux dire. Un emploi à haut risque. Des gens meurent ici tout le temps. Cet endroit devrait être plein de fantômes. Alors qu'est-ce qui leur est arrivé ?

Gunn : Peut-être que ce personnage de Pavayne les croque tous.

Fred : Peu importe ce qu'il leur fait, on doit faire revenir Spike...avant qu'il soit le prochain.

INT. LABORATOIRE DE SCIENCE - NUIT

Spike est face au sol du labo, se déplaçant en rampant dans la pièce, essayant de s'éloigner de Pavayne. Il y a des coupures partout sur ses mains et son visage.

Pavayne/Faucheuse : Une âme de vampire...regardez la lutter. Beaucoup plus amusant que les autres.

Spike : Va en enfer. (lève les yeux et voit que Pavayne est devant lui maintenant)

Pavayne : C'est ton voyage, pas le mien. (remarque que Fred retourne dans son bureau) Oh, la belle. Toujours en train d'essayer de t'aider. Tellement de passion, tellement...de sueur et de douceur. Peut-être que j'en goûterais un jour.

Spike se lève du sol et donne un coup de poing à Pavayne, mais son poing passe à travers.

Pavayne (rit) : Tu réfléchis encore comme en chair et en os. Pas ici, mon garçon. Dans cet endroit...

INT. CAVE - NUIT

Spike et Pavayne ne sont plus dans le labo et apparaissent soudainement dans le sous-sol.

Pavayne : ...c'est moi qui fait la loi. Les tournants de la réalité. Mon désir. Comme c'était censé...

Spike : Changer la réalité ? Je n'ai pas simplement disparu. C'était toi. C'est pour ça qu'ils ne peuvent plus me voir.

Pavayne (hors écran) : Des tours de salon. Pour amuser...comme ton sang. (les blessures de Spike disparaissent, Pavayne rigole) Oh, oui. Rien n'est ici sans la volonté. Ta voix...ton corps...

Femme fantôme verre : Les vêtements que tu crois porter...

Les vêtements de Spike disparaissent, et il se tient là nu, étant encerclé par les fantômes.

Pavayne (hors écran) : William le Sanguinaire. Le fléau et le destructeur. Mais grattez la surface...

Femme fantôme sans bras : Une petite chochotte qui pleure pour sa mère.

Pavayne (hors écran) : Connaître toutes les sanglantes choses sales et cachées que tu as fait. Puis il est tombé amoureux. Il s'est gagné une âme. Plus de sales choses. Il se sent spécial.

Femme fantôme verre : Il pense que ça a de l'importance.

Homme fantôme pendu : L'enfer attend toujours.

Pavayne (hors écran) : Il sait qu'il le mérite, comme les autres.

Spike : Tu as les tués.

Pavayne (hors écran) : Non. Ils sont meurt tout seuls. Ici, au service de Wolfram & Hart. Comme des fourmis, se sauvant des flammes.

Spike : Leurs esprits s'accrochent. Ils essayent de ne pas dégringoler en enfer. Jusqu'à ce que tu les pousses.

Pavayne (hors écran) : Brûlant maintenant. Hurlant à jamais. Comme tu hurleras.

Spike : S'ils sont en enfer, ils ne peuvent pas être ici alors, non ? C'est juste encore un de tes tours. Ils ne sont pas réels.

Pavayne (hors écran) : Assez réels.

Spike (l'homme pendu attaque Spike, plantant un couteau dans son dos) : Hunh !

Pavayne (hors écran) : L'enfer désire toujours ardemment les méchants, mon garçon, et c'est l'heure de manger.

INT. BUREAU DE FRED - NUIT

Wes, Gunn, et Angel vont dans le bureau de Fred, et elle écrit des formules sur les fenêtres.

Wes : C'est jamais bon.

Fred : Quoi ? Oh, non, je...j'ai épuisé le tableau blanc. Je suis pas folle. Encore.

Gunn : Juste affreusement intelligente.

Angel : Tu penses vraiment que ça ramènera Spike ?

Fred : Eh bien, je devais extrapoler une nouvelle variation sur des dynamiques plasma interdimensionnels sur la mouche, mais...si les maths se tiennent...

Angel : D'accord. D'abord on va essayer de ramener Spike, et ensuite on verra pour Pavayne.

Fred : Attend. Pour que ça marche, ça demanda un flot massif d'énergie noire pour catalyser la procédure.

Angel : Massif comment ?

Fred : L'équivalent d'un méchant nucléaire.

Angel : Bon sang, où est-ce qu'on est supposés trouver ça ?

Wes : Eh bien...il y a une légende qui parle d'un volcan dans les profondeurs des jungles oubliées de l'Afrique du Sud.

Gunn (coupe Wes) : Ou...je pourrais connaître un endroit un peu plus près de la maison.

INT. CHAMBRE BLANCHE - NUIT

Angel et Gunn se tiennent dans une immense pièce de la taille d'un entrepôt qui est peinte entièrement en blanc.

Angel : La chambre blanche ?

Gunn : Pourquoi tu crois qu'ils l'appellent comme ça ? Et comment est-ce qu'on est toujours dans l'immeuble, quand on se tient dans un endroit qui techniquement n'existe pas.

Angel : Alors c'est ça ton idée de génie. Tu veux essayer de couper un bout du conduit qui connecte Wolfram & Hart aux autres dimensions.

Gunn : "Vouloir" pourrait être dur.

Angel : Le dernier conduit a pris la forme de cette sale petite fille. Aucune idée de ce à quoi les nouveaux ont décidés de ressembler.

Gunn : En fait, c'est pas si mauvais...(un animal grogne et renifle hors écran) ...si tu aimes les chats.

Angel : Je suis plutôt du genre à aimer les chiens.

Gunn (un animal grogne) : C'est fini les chiens.

Angel : Hum...écoute, on est pas ici pour déranger quoi que ce soit. (montre un flacon vide) On se demandait juste si on pourrait emprunter quelques poils ou -

Gunn (un animal grogne, Gunn prend le flacon d'Angel) : Whoa. Hey, doucement. C'est moi. Charles Gunn. Tu sais que je ne serais pas ici si la situation n'était pas difficile. Je demande juste un peu d'aide : de toi à moi, une faveur personnelle. Qu'est-ce que tu en dis ? (grognement doux, une panthère apparaît à l'écran) Ouais. (Gunn sourit, le léopard ronronne) Qui est un bon chat ? (Gunn cajole le léopard)

INT. CAVE - NUIT

Spike complètement nu est couché par terre, rampant dans une position fœtale, alors que Pavayne se penche au dessus de lui en prenant un plaisir fou à le torturer.

Pavayne : Décevant. (Spike frémit de douleur) J'espérais mieux d'âme de vampire. Trop de conscience, peut-être, qui l'alourdit.

Un portail s'ouvre dans le sous-sol juste devant Spike. Il est noir et soyeux comme du pétrole. Le portail à un trou profond au centre, et une longue tentacule noire comme des bras sort vers Spike en menaçant de le tirer à l'intérieur.

Pavayne : Regarde...l'enfer sait que tu es prêt, dodu et mûr. Tu commences à comprendre, non ? L'âme qui te bénit...(Spike a des flashs d'une vision de quelqu'un qui se fait torturer) ..te damne à souffrir - à jamais. (tient la tête de Spike en l'air vers le portail) Tu pars maintenant, William, pour que je puisse rester.

Fondu en noir

ACTE IV

INT. CAVE - NUIT

Résumé. Pavayne tient la tête de Spike en l'air vers le portail pour l'enfer.

Pavayne : Oui, tortille toi, mon garçon. Ca ne fera pas de différence. Tu auras ce que tu mérites.

Spike : Tu as raison. Je mérite d'aller en enfer. Mais pas aujourd'hui.

Spike se libère en se tortillant et envoie Pavayne loin de lui. Spike se lève, et Pavayne est sur le sol sur son dos regardant Spike.

Pavayne : Tu oses !

Spike (alors que Spike se lève, le portail se ferme derrière lui) : Un petit peu, mon pote. Des tournants de la réalité à désirer. C'était ça, non ? C'est pour ça que je pouvais toucher Fred, écrire ton nom sur la vitre. Tout ce que j'avais à faire c'était de le vouloir assez fort. (Spike baisse les yeux vers son corps nu et des vêtements apparaissent de nouveau sur lui) (Spike fâché fixe Pavayne) Et devine ce que je veux faire maintenant, sale fils de pute !

INT. BUREAU D'ANGEL - NUIT

Spike envoie Pavayne à travers un mur, et ils se tiennent maintenant dans un bureau au lieu du sous-sol.

Spike : Une petite raquette tranchante que tu t'étais taillé pour toi-même - cherchant des esprits et les aspirant vers la chute. Tu t'es gardé tes toasts hors du feu, non ? Jusqu'à maintenant.

Spike frappe Pavayne, qui se bat en retour, mais pas assez bien. Spike le frappe encore et encore.

Spike : C'est pas si marrant quand on réplique, non ?

Pavayne (frappe en retour, plus fort maintenant) : Ca commence à l'être.

INT. LABORATOIRE DE SCIENCE - NUIT

Fred et Wes travaillent dans le labo sur une machine élaborée quand Gunn et Angel entrent.

Fred (à Wes) : Assure toi que c'est calibré sur moins .058. (à Gunn) Vous l'avez eu ?

Gunn (tend à Fred le flacon contenant à peu près un litre de liquide noir) : Il l'a retenu. Il m'a dit qu'on en aurait plus.

Angel : Ca parle ? Je l'ai pas entendu parler.

Gunn : Peut-être que t'écoutais pas bien.

Fred (met le flacon dans la machine) : D'accord, je pense qu'on est presque prêts.

Angel : Comment on le fait savoir à Spike ?

Wes (se tenant aux commandes de la machine) : On n'aura pas besoin de le faire.

Fred (démarrant la machine) : Ce bébé sort assez de jus pour illuminer la ville fantôme. Tout ce qui est assez spectral dans le coin aura des picotements.

On voit qu'il y a un anneau sur le sol, peint avec des symboles sur le bord. Les commandes de la machine sont accrochées à l'anneau.

INT. HALL - NUIT

Spike et Pavayne ont continués à se battre, et Pavayne semble avoir le contrôle maintenant. Spike vient d'atterrir par terre et Pavayne se tient au dessus de lui, haletant.

Pavayne : Tu as appris quelque uns de mes tours. Ca ne veut rien dire, non ? (envoie Spike voler dans la pièce) J'ai trompé l'enfer pendant une centaine d'années. Je l'ai nourri avec d'autres sales petites âmes. Il m'a laissé tranquille, il m'a laissé plus fort. Maintenant, ce royaume...je suis Dieu. Et toi...(soulève Spike par le col) ...du bois pour le feu.

Une explosion d'énergie traverse le hall, et Spike et Pavayne le remarquent tous les deux. Spike profite de cette opportunité pendant que Pavayne est distrait, frappe Pavayne, et s'enfuit.

Pavayne : Ca me marchera pas. Ca ne marchera pas du tout. (suis Spike)

INT. LABORATOIRE DE SCIENCE - NUIT

Angel, Gunn, Wes et Fred sont dans le labo en attendant que la machine fasse sa magie.

Fred (lisant le scanner, qui bipe) : Il est là. (toujours incapable de voir Spike, elle hurle dans la pièce) Spike, rentre dans le cercle ! Dépêche toi ! On a seulement une chance de te faire redevenir corpor -

La phrase de Fred est coupée quand elle commence à étouffer. Elle met ses mains à sa gorge. On voit que Pavayne attrape sa gorge avec sa main.

Pavayne : Pourquoi voudrais-je faire ça ?

Wes : Fred !

Gunn : C'est Pavayne !

Angel : Il est en train de la tuer.

Angel, Wes et Gunn chargent vers Fred pour essayer de l'aider, mais Pavayne les envoie tous voler dans la pièce.

Pavayne (à Spike) : Des décisions. La fille...heh...ou la chair. Il n'y a pas de temps pour les deux.

Spike fixe l'anneau de la machine qui rampe, clairement sur le point de faire effet, puis il regarde Fred dans la pièce.

Pavayne (grimace) : Il y a de l'espoir pour toi maintenant, mon garçon.

Spike (disparaît, et réapparaît à côté de Fred) : Pas vraiment.

Spike envoie Pavayne dans l'anneau de la machine juste quand il s'active. Pavayne est maintenant corporel. Angel se remet sur pieds et va vers l'anneau de la machine, pendant que Gunn et Wes vont aux cotés de Fred.

Pavayne (se lève, regarde son corps, grogne) : Non. Non ! Profanateurs ! Je...vous anéantirais ! Je me régalerais de votre cervelle ! Je nagerais dans les lacs de votre propre sang.

Angel (frappe Pavayne, l'assommant) : Tu te la fermeras.

Spike (réapparaît) : Ne le tue pas. S'il redevient un esprit, on ne l'arrêtera jamais.

Angel : Bien. Pas de tuerie. Seulement plein de blessures. (frappe de nouveau Pavayne)

INT. LABORATOIRE DE SCIENCE - JOUR

Wes et Gunn aident Fred à ranger son labo.

Wes (à Fred) : Tu es sûre que ça va ?

Fred : Ouais, je...c'est juste, tu sais.

Gunn : Pourquoi tu fais pas une pause ? On finira ça.

Fred : Merci. (va dans son bureau)

INT. BUREAU DE FRED - JOUR

Fred vraiment démoralisée se morfond dans ses notes brûlées, et s'assoie au bord de son bureau. Spike apparaît dans son bureau.

Spike : Tu crois pas qu'il y aurait des restes ?

Fred : La plupart des pièces que j'ai utilisé sur celui-là était pratiquement inexistantes pour commencer. Même si je pouvais les remplacer, les chances de trouver une autre source de puissance sont...je suis désolée.

Spike (s'assoie à côté de Fred au bord du bureau) : Ne le sois pas, amour. J'ai fait mon choix. Je ne voudrais le changer pour rien au monde.

Fred : Il y a d'autres choses qu'on pourrait essayer. Elles sont un peu plus risquées, mais -

Spike : Non. Je ne vais pas terminer comme Pavayne - en trompant l'enfer par tous les moyens, peu importe qui il blessait.

Fred : Ca prouve ce que je disais à tout le monde.

Spike : Que je suis un beau diable qui anime cet endroit ?

Fred (sourit, regarde Spike) : Que tu mérites d'être sauvé.

Spike : Je suis pas si mal, vraiment. Y a plein de pièces. De la bonne compagnie. J'ai même appris quelques nouveaux tours. (prend sa tasse de café, Fred rit, Spike sourit) Je crois qu'il y a pire...que d'être un fantôme.

INT. CAVE - JOUR

Pavayne est dans une cellule de détention seulement grande de quelques pieds. Il se tient à l'intérieur, sanglé par des barres métalliques, avec des électrodes attachés à sa tête. Angel et Eve se tiennent devant lui, le regardant.

Angel : Vous êtes sûre que ça le retiendra ?

Eve : Une conservation permanente. S'il y a quelque chose dans quoi Wolfram & Hart excelle, c'est garder ce qui doit être tu secret.

Angel (à Pavayne) : Félicitations. Tu as le droit de vivre à jamais, incapable de bouger, de toucher, ou de ressentir...ou d'affecter quelque chose dans le monde autour de toi. Mais ne t'inquiète pas - je leur ai dis de te donner une fenêtre. (ferme la porte, révélant une fenêtre de la taille d'une brique coupée dans la porte de la cellule juste au niveau des yeux) Bienvenue en enfer. (s'en va avec Eve)

Fondu en noir


1 INT. SCIENCE LABORATORY - NIGHT
Fred is walking down the hall toward the laboratory alone. As she rounds the corner, the camera goes through the wall and enters the lab. A man walks out of the lab as Fred walks in.

FRED
Oh! Good night.

MAN
Good night.

Fred stands by a lab desk reading papers in her file when she senses something or someone behind her. Startled, she gasps and turns to see, but there's no one there. When she turns back around, she sees Spike standing right in front of her. Fred lets out a little scream and drops her papers.

SPIKE
(seems defeated)
How long did you know I was there?
(turns around)

FRED
Uh, just since the lobby. But that popping up behind me was really scary. Look, I dropped my papers.
(picks them up)

SPIKE
Nice touch.

FRED
Thanks.

SPIKE
I'd give you a hand with that, but...
(runs his hand right through some science equipment)

FRED
Still no interaction?

SPIKE
Not a twinge. Can't spirit the knickknacks about. Can't willie the locals. Bloody sad ghost I turned out.

FRED
I've told you before you're not a ghost.

SPIKE
Chipper. Give us a hug.
(holds out his arms)

FRED
You know what I mean. You're more than a common spectral disturbance. I've never seen anything like you.
(scans Spike with a beeping instrument)

SPIKE
Bet you say that to all the spirits.

FRED
Oh, your radiant heat signature's dropped another .02 degrees.

SPIKE
Thought it was a bit nippy.

FRED
Is everything...are you...

SPIKE
(crosses his arms)
Feeling the tug of eternal damnation? Maybe that's why I can't touch anything. Using all my mentalies just to keep from slipping into hell.

FRED
I won't let that happen. I've been working on a theory. Well, more of a hunch, actually, but I think I'm getting close.

SPIKE
To making me a real boy again?

FRED
Heh. As real as a vampire with a soul can be. It won't be like Angel's thing with the prophecy, but...

SPIKE
What prophecy?

FRED
The shan-shoe-ha something or 'nother. Says that if Angel helps enough people, he gets to be human again.

SPIKE
Oh. Really.
(nods)
Goody for him.

FRED
Ah! That totally makes sense.

SPIKE
What does?

FRED
The fluctuations in your readings. Lack of particle cohesion. It's almost as if your essence is straddling a dimensional void, which may be the key, assuming that the amulet you used to save the world is some sort of trans-reality amplifier capable of focusing massive quantities of mystical energy.

SPIKE
And what in the King's English does that mean to the dearly almost departed?

FRED
It means that if I can defy most of the laws of nature, there's a good chance I'll be able to anchor you to this plane and make you corporeal.

SPIKE
(smiles sweetly)
Well... might be a hug in your future after all.
(tries to lean on the nearby lab desk, but falls through and disappears)

FRED
Spike?

Cut to:

2 INT. BASEMENT - NIGHT
Spike fell through the floors all the way to the basement, landing flat on his face.

SPIKE
(laughs)
Brilliant.

Spike stands, notices a repetitive chopping sound nearby, and walks down the hall toward it. There's a man at the end of the hall, sitting at a table, chopping something with his back to Spike.

SPIKE
Don't mean to interrupt the sitting in the dark basement, mate, but could you point the quickest way back to the lab? As the ghost flies—

As Spike walks closer to the man at the table, he can see that the man is chopping off his fingers one by one. The man turns to face Spike, and reveals his lipless cut-up face with gashes all over his eyes and cheeks. Spike does a double-take and the man at the table has disappeared.

SPIKE
Take that as a "no," then.

Fade to black.

Opening credits.


--------------------------------------------------------------------------------

ACT I:

3 INT. HALLWAY - NIGHT
Lorne's walking down the hallway talking on his cell phone.

LORNE
Bubie, I negotiated that deal with my own 2 horns. Second billing right after gwyneth. Yeah. No, stop crying, stop crying. It's OK you put on a couple of pounds since casting. Yeah, they can't just—
(waves to Fred who walks past him)
No, no, no, no. Just put the pills down. I'll straighten this out. If I can't, I'll take a handful myself.
(gets on the elevator)

Cut to:

4 INT. WESLEY'S OFFICE - NIGHT
Fred walks into Wesley's office, rips off a piece of paper from her notepad, and places the paper on Wes's desk in front of him.

FRED
I need these as soon as possible.
(turns to walk out of the room)

WESLEY
Hello, Wesley. Nice to see you.

FRED
(turns back to face Wesley)
Oh. Sorry. Little preoccupied.

WESLEY
(reads from the paper)
The Magdalene Grimoire, Necronomicon des Mortes, Hochstadter's Treatise on Fractal Geometry in 12-dimensional Space. "Preoccupied" might not be the word we're looking for.

FRED
How fast can I get 'em?

WESLEY
Half of these are antiquities of the rarest order.
(stands, walks toward her)
If I exploit every connection I've made over the last month as the new head of research and intelligence... 20 minutes.

FRED
Great. Let me know when they're in.

WESLEY
(leans against his desk)
Under one condition... dinner.

FRED
(looks startled)
Oh, I, uh...

WESLEY
I mean you, having one, a real one. When's the last time you had anything besides day-old takeout? Or had more than a nap up in your lab?

FRED
(nods)
I'm OK. Really. 20 minutes? Thanks. And don't worry. I am totally, completely...
(turns to walk out and is startled when she sees Eve standing there)
Aah!

EVE
Hey. Got a sec?

Cut to:

5 INT. ANGEL'S OFFICE - NIGHT
Angel is sitting behind his desk, with Eve standing beside him. Fred is in a chair sitting across the desk from Angel.

ANGEL
Ahem. Um, I know difficult it's been going from a small detective agency to... running Wolfram & Hart. And we've all been adjusting, but...

FRED
It's OK. Wes just gave me the talk. And I'm going to have a good meal and at least 6 hours of sleep, so everybody can just stop worrying. I'm fine. Really.

ANGEL
Good. That's...
(glances at Eve)
Actually, there's some concern about how much the Practical Science Department's been spending.

FRED
Oh. Um... yeah, I guess I may have gone over my projections by a few—

EVE
$800,000. That's how much you've exceeded your quarterly budget. And the quarter ain't over yet, sweetie.
(sits of the edge of Angel's desk)

FRED
Look, I—I know it sounds like—I mean, it is a lot of money, but I—I'm trying to do something that's never been done before. So, yeah, attempting to recorporealize Spike is gonna cost—

ANGEL
(holds his hands out in a stopping motion)
Whoa! Trying to do what?

FRED
Make Spike corporeal again like you asked.

ANGEL
Uh, no, what I asked for was for you to try to find a way to get Spike out of Wolfram & Hart.

FRED
Angel...
(stands)
We accepted the offer to take over the L.A. Branch of an evil, multi-dimensional law firm because we thought we could make a difference. Use the resources of Wolfram & Hart to do something decent.

ANGEL
And how does that have anything to do with Spike?

FRED
He just saved the world. Vampire with a soul fighting for the good of humanity. Ring anything? He's just like you, a champion.

ANGEL
(crosses his arms)
God, I really hate that word.

FRED
Think of what an asset he'd be fighting on our side.

ANGEL
Except he won't be. I know Spike better than anyone, and he only cares about himself.

FRED
And Buffy.

EVE
Well, this is getting interesting.

ANGEL
(rolls his eyes)
You're right. He does care about Buffy. So, where do you think he's gonna run off to as soon as his fresh, new feet hit the ground?

FRED
Is that what this is about? You're afraid he's gonna come back and try to get with your ex again?

ANGEL
I just want you to be careful, Fred, because I know how charming Spike can be.

EVE
He is quite the dish, with those eyes...

FRED
And the hair and the cheeks and— What do you think I am, stupid? I know he's been playing me with the looks and the smiles. I'm not some idiot schoolgirl with a crush.

ANGEL
Then what is it?

FRED
It's about doing what's right. Remember?

ANGEL
Your department. Your call. Just don't be disappointed if it doesn't work. Some people can't be saved.

Cut to:

6 INT. SCIENCE LABORATORY - NIGHT
Spike reappears in the laboratory, but it's empty.

SPIKE
(sighs)
Never a fetching mad scientist about when you need one.
(sees Fred's notes sitting on a lab desk, sighs)
Whatever you're cobbling together, pet, I think you better hurry it along.

Spike notices a desk lamp blinking and buzzing across the room and walks toward it. A dark shadow passes quickly behind him.

SPIKE
Done chopping your feelers off in the basement? Floating upstairs for a few chuckles now?

Right outside the lab, another light starts blinking on and off and buzzing.

SPIKE
(scoffs)
Right. Vampire ghost here, ya sod. Bloody well invented afraid of the dark.
(walks toward the light)

Cut to:

7 INT. HALLWAY - NIGHT
Now in the hallway, Spike can see a row of ceiling lights going off one by one, seemingly directing him down the hallway.

SPIKE
Bugger this. I'm not playing follow the blinking light for the rest of the—
(he hears a woman crying at the end of the hall)
All right. Lured me here with the creepshow. Now what?

Spike walks up to the woman, who's crouched on the ground crying. She's dressed as a maid from the late 19th century with a frilly white hat and an apron. When he gets near, she stands and holds out stubs of what once were arms.

ARMLESS GHOST WOMAN
Please...hold me... Hold me, please. It's coming.

Spike does a double-take, and the woman is gone.

Cut to:

8 INT. ANGEL'S OFFICE - NIGHT
Angel walks out of the elevator into his office, where Spike is standing, waiting for him.

SPIKE
So, what's on the 'genda? Rousting a nest of venomous retirement plans?

ANGEL
(rolls his eyes, pours a drink of blood from a crystal decanter)
Shop's closed, Spike. Come back and haunt me tomorrow.

SPIKE
Air's too rarefied up here for my taste, anyhows. Down with the dregs is where I belong, isn't it?

ANGEL
And yet he's still here.
(walks toward his window)

SPIKE
Just thought we could hang is all. Couple of vampires from the old days doing our... hangy thing.

ANGEL
You're starting to feel it, aren't you? How close you are now... to hell?

SPIKE
What if I am? Not like it's such a big, bleeding deal, is it? If a ponce like you could break out—

ANGEL
I never escaped from hell. All I got was a short reprieve. Not even sure how I managed that.

SPIKE
Oh, put your martyr away, Mahatma. Fred told me all about your great, shining prophecy. Pile up all your good deeds and get the big brass ring handed to you like everything else.

ANGEL
(turns to face Spike)
Except for one small catch. The prophecy's a bunch of bull. They all are. Nothing's written in stone or fated to happen, Spike. You save the world, you end up running an evil law firm.

SPIKE
Or playin' Casper with one foot in the fryer.

ANGEL
(walks close around Spike, whispering in his ear)
You think any of it matters? The things we did? The lives we destroyed. That's all that's ever gonna count. So, yeah, surprise. You're going to hell. We both are.
(sits on couch)

SPIKE
Then why even bother?
(scoffs)
Try to do the right thing, make a difference...

ANGEL
What else are we gonna do?

SPIKE
So that's it, then. I really am going to burn.

ANGEL
Welcome to the club.

SPIKE
(sighs, sits on the couch beside Angel)
Least I got company, eh? You and me, together again. Hope and Crosby. Stills and Nash. Chico and the—

ANGEL
Yeah, are we done?

SPIKE
Never much for small talk, were you? Always too busy trying to perfect that brooding block-of-wood mystique. God, I love that.

ANGEL
Not as much as I loved your nonstop yammering.

SPIKE
The way you always had to be the big swingy, swaggerin' around, barkin' orders...

ANGEL
Never listening...

SPIKE
Always interrupting...

ANGEL
And your hair. What color do they call that, radioactive?

SPIKE
Never much cared for you, Liam, even when we were evil.

ANGEL
Cared for you less.

SPIKE
Fine.

ANGEL
Good.
(beat)
There was one thing about you...

SPIKE
Really?

ANGEL
Yeah, I never told anybody about this, but I—I liked your poems.

SPIKE
(frowns)
You like Barry Manilow.

Spike is distracted when he notices a man hanging from the ceiling.

ANGEL
What is it?

SPIKE
Don't you see it?

ANGEL
See what?

SPIKE
Nothing. Too much talk of fire and brimstone.
(looks over Angel's shoulder and sees the hanging man standing there)

ANGEL
What?

Cut to:

9 INT. ANGEL'S OFFICE - NIGHT
A little later, an agitated Spike is pacing the room, being questioned by Angel, Wesley, and Fred.

ANGEL
Right now?

SPIKE
Yes. Right now. Right here.
(to ghosts) Piss off! I'm trying to have a conversation here! Shut up!

WESLEY
(to Angel) Who's he talking to?

ANGEL
Ghosts.

FRED
Where?
(a ghost walks behind Fred, unnoticed)

SPIKE
Everywhere. The blighters are coming out of the woodwork!
(to ghosts) No, I am not talking to you! Go away!

GUNN
We just checked with security.

EVE
They do hourly sweeps with the mystics to secure against spectral intrusion.

ANGEL
So how many are we dealing with?

GUNN
None. Last sweep was 10 minutes ago. Spike's the only non-corporeal in the building.

ARMLESS GHOST WOMAN
(whispering, circling Spike)
It's coming for you.

SPIKE
Check again.

FRED
Maybe we should go back to the lab—

SPIKE
(seeing ghosts all around him)
No, I'm telling you, they're here. You have to check again. Something's happening—

HANGING GHOST MAN
It's...here.

SPIKE
(exhales)
Fred, please, you have to use that perfect brain of yours and get me the hell out of here.
(fades away)

FRED
Spike?

EVE
Where'd he go?

ANGEL
It's OK. He does this sometimes.

SPIKE
Does what?

FRED
We should spread out, see if we can find him. We just need to find him.
(everyone exits the room)

SPIKE
What are you going on about? I haven't gone anywhere. Fred? I'm here. I'm—I'm still here! Fred!
(walks out after them)

MALE VOICE
She can't help you now, William. No one can.
(chuckles)

Fade to black.


--------------------------------------------------------------------------------

ACT II:

10 INT. LOBBY - NIGHT
Resume. Spike stands in the lobby, looking over his shoulder, talking back to the voice that just spoke to him.

SPIKE
Is this the part where I say, "who's there?" And something creepy happens?

A black shadow glides quickly across the balcony.

SPIKE
Thought so.

Spike walks up the stairs toward the shadow, when the elevator bell dings, the doors open, and the light shows it's going down.

SPIKE
Oh, no. Haunted lift. Take a slice more to wet my knickers.
(sighs, walks into the elevator)

Cut to:

11 INT. WESLEY'S OFFICE - NIGHT
Wesley, Gunn, and Fred walk into Wes's office.

WESLEY
Angel does have a point. Spike has been unintentionally disapparating more and more frequently.

GUNN
Give him 20 minutes. He'll be popping up next to you in the bathroom, making cracks about your—
(looks at Wesley)
Am I the only one he does that to?

FRED
I know he's done this before, but you saw the way he was acting. Something's different this time. He's agitated, hallucinating.

GUNN
Ghosts can do that?

WESLEY
We are dealing with a unique case here as far as manifestations go. Dementia isn't completely out of the question.

FRED
He's not crazy.

GUNN
Screaming about people who aren't there? That's grounds for involuntary committal under the Lanterman-Petris-Short Act which states— Oh, sorry. Sometimes the law they stuffed in my noggin just clicks on.

FRED
You don't know what Spike's dealing with, where he goes when he disappears. He told me. It's hell.
(dramatic close-up)
He's slipping into hell.

GUNN
Kinda figured.

WESLEY
Of course.

GUNN
Where else would he be headed?

Cut to:

12 INT. BASEMENT - NIGHT
The elevator dings, the doors open, and Spike steps out into the basement.

SPIKE
Had to be the basement.
(hears the chopping sound again)
I already played this one out. Not like another round's gonna rattle my knobs.

Spike walks toward the table at the end of the hall, but the man isn't sitting at the table anymore. His chopped-off fingers are still there, twitching. A business-woman appears out of the corner. She's got a shard of glass sticking out of her left eye.

GLASS GHOST WOMAN
(singsong)
It's gonna get you.
(giggles)

SPIKE
What exactly would it be, love?

GLASS GHOST WOMAN
Reaper's gonna take you.
(giggling)

SPIKE
The reaper? Tall, grim fellow with a scythe? Is that what all this boogie-boogie's been about?

GLASS GHOST WOMAN
It hurts...

SPIKE
I been knocking around the land of the lost for months now, pretty as you please. Slipped through the cracks, did I?

GLASS GHOST WOMAN
(pulls the shard of glass out of her eye)
Don't worry, William. Haven't forgotten you.
(slices Spike's face with the sharp glass)

Cut to:

13 INT. SCIENCE LABORATORY - NIGHT
Fred is working on equations in her lab.

FRED
Carry the quotient load across the remainder... support the imbalance with Lumirea's fourth constant...

SPIKE
(apparates, talks to Fred)
Think I know what they are... the things I been seeing. They're the welcoming party. Guess hell got tired of waitin'. Reaching out for me now. Sent their boy around to collect me.

FRED
(looking at papers)
I knew it.

SPIKE
Knows my name. Knows how to hurt me. I wanted to thank you, pet. How you tried to help. Wanted to tell you what that meant to me before I—

FRED
Damn, I'm good!

SPIKE
You are?

FRED
Frickin' genius! Just cancel out the radical...

SPIKE
(looks up, gives the finger, and chuckles victoriously)
Thought you had me, didn't ya?

FRED
Which causes a feedback wave that liquefies half of Los Angeles.

SPIKE
What?

FRED
Oh! I'll never figure this out!

SPIKE
Yes, you will! Genius, remember? Don't throw in now, Fred. Please!

Spike reaches out emphatically toward Fred, and his hand creates a spark of electricity near Fred's shoulder, making her jump.

FRED
(gasps, looks around)
Spike?

SPIKE
That's right, love. You felt it, too, didn't you? I'm here! I'm still here. No! She can feel me. You're not taking me yet! You're not taking me!

FRED
Spike, if it's you, give me some sort of—
(looks around the room, startled when she sees Angel standing there)
Oh! Would everybody please stop doing that?

ANGEL
Sorry. I just wanted to let you know—

FRED
Angel, something was in the lab. It—it touched me. I think maybe it was—

ANGEL
Fred, we did another sweep with the mystics. They didn't find anything.

FRED
Screw the mystics. I know what I felt. We have to find a way to contact him before he's really gone.

Cut to:

14 INT. CONFERENCE ROOM - NIGHT
Wesley and Gunn are sitting at the conference table with Fred and Angel.

WESLEY
Perhaps we should reconsider this.

GUNN
You think? Seen enough horror flicks to know these things always turn out ugly.
(Eve escorts a pretty blonde woman in a red dress into the room)
I stand corrected.

PSYCHIC
All right. Let's get to it. Eve tells me that you've lost a ghostie.

FRED
Well, he's not actually a ghost technically. More of a—

PSYCHIC
Yeah, whatever.
(sits at the head of the table)
Now, I have pilates at the crack of why-am-I-awake? So we're gonna move this right along. I will mutter a few calming words to get us into the zone, and then we'll see if we can scare up your missing spook. OK. Clear your minds... which, judging by the looks of you, won't be that hard.

FRED
Should we hold hands?

PSYCHIC
Only if you're lonely. Now, zip it and let me do my sweet funky.
(inhales, exhales)
I call upon the guardian of souls, the keeper of the passage. Let our breath flow from what is to what has passed. Bless us with the presence of the lost. Grant us communion with the world beyond our reach. Give voice to those who can no longer be heard. I beseech you, open your gates... reveal your secrets.
(her eyes open with a start)
I sense a presence.

SPIKE
Damn right you do.

PSYCHIC
Very close

SPIKE
Skip the claptrap and tell them to get me out of here.

PSYCHIC
So much pain...

FRED
He's in pain?

PSYCHIC
The dark soul... so much suffering.

SPIKE
Dark. Pain. Suffering. They've got it. Now tell them to help me!

PSYCHIC
It's coming...it's coming...

SPIKE
I'm already here. What are you going on about?

PSYCHIC
(frightened)
Oh, God. I can feel it. The dark soul...it's here. It's... it's the R...

SPIKE
The Reaper! The bloody freakin' Reaper! Go on, tell 'em!

PSYCHIC
It's the—
(the woman grabs her own throat, trying to pull at her necklace)
Aah!

GUNN
Whoa!

FRED
What's happening?

The psychic woman is choking.

ANGEL
Spike, stop it.

SPIKE
It's not me, you git.

ANGEL
Let her go.
(stands, goes to the woman)

The woman sits up, gasps as if she's regaining her composure. She has a slight nosebleed. She exhales.

FRED
Are you all right?

The psychic woman explodes in blood all over Fred, then collapses.

Cut to:

15 INT. ANGEL'S OFFICE - NIGHT
Gunn and Wesley walk out of the conference room into Angel's office to talk alone.

GUNN
OK, what the hell was that? I know they used to call Spike "William the Bloody," but why would he go all Scanners on her?

WESLEY
He wouldn't. No advantage in it to kill someone trying to help him.

GUNN
You saying it was an accident?

WESLEY
Or whatever she contacted wasn't the "dark soul" we were expecting.

GUNN
So if she wasn't talking about Spike...

WESLEY
Then there's something else here at Wolfram & Hart. Something else a hell of a lot worse.

Cut to:

16 INT. SCIENCE LABORATORY - NIGHT
The sound of running water can be heard as the camera goes through the lab toward a shower. Fred is taking a steamy shower. Spike is standing there, outside the shower stall, talking to himself.

SPIKE
Why did it kill her? Reaper's supposed to take souls, not make 'em. If it's come for me...couldn't have been worried she was gonna help. She didn't even know I was there. Unless it wasn't about me.
(looks at Fred in the shower)
Fred, I think I know why it killed her. It was trying to hide something, something it didn't want you to know because—

Spike reaches out and touches his hand to the glass. He's surprised that he can do this, and he tries again, this time his hand goes through the glass.

SPIKE
Come on. Just...reach out.

Spike tries again, concentrating, and manages to write in the condensation on the shower stall glass. When Fred finishes her shower, she starts to walk out and notices the word "REAPER" in the mist on the glass. As she notices it, the glass shatters and Spike is pulled through the wall out of the lab and into the lobby.

Cut to:

17 INT. LOBBY - NIGHT
Spike is lying on the floor as a man in a business suit walks up the stairs. Spike stands.

SPIKE
Come on, then. No more games. No more hiding in the shadows. Let's do this... right and proper. A lawyer?

The lawyer looks fairly normal until he turns to walk toward Spike, revealing that one side of his face is bashed in and bloody.

BLOODY GHOST LAWYER
(whispering, walks past Spike)
William...

ARMLESS GHOST WOMAN
(reaches out for Spike with her stubs)
Please...

SPIKE
(turns, walks away down the stairs)
No!

GLASS GHOST WOMAN
(moans as he walks past her on the stairs)
It hurts...

SPIKE
(standing in the main lobby floor now)
No! I'm not talking to flunkies anymore! You hear that?! Got your number, don't I? You're sending in third-rates to rattle my chains. You're just some little twit of a spirit trying to have a go at me, aren't you? Big bad reaper, come to take me to hell. Not bloody likely.
(Spike falls to the ground suddenly as he has painful visions of torture)
Aah! Aah!

REAPER / MALE VOICE
(chuckling)
Oh, yes. Take you screaming. An eternity of suffering for your sins.
(the Reaper appears to Spike for the first time, standing over him, dressed in a cloak reminiscent of Jack-the-Ripper, speaking in an English accent)
But first.. I get to play.
(fondles his torture instruments)
Let's get started, then... shall we?

Fade to black.


--------------------------------------------------------------------------------

ACT III:

18 INT. WESLEY'S OFFICE - NIGHT
Angel, Gunn, and Wesley are sifting through books in Wes's office.

GUNN
(holding an open book)
Got it. The dark soul.

ANGEL
What's it say?

GUNN
A lot. There are over 3,200 different references. 4 of them are about you.

ANGEL
What? Give me that.

WESLEY
This is getting us nowhere.

ANGEL
Let me see this. Well, that's not fair. I didn't even have a soul when I did that.

WESLEY
There has to be a way to narrow down the search.

FRED
(runs into the room, her hair is still wet)
Reaper. Cross reference with the word "reaper."

GUNN
Where'd you pull that?

FRED
It came to me in the shower.

ANGEL
Here it is. Matthias Pavayne, dark soul number 182.

WESLEY
Pavayne...
(stands, goes to his computer)

ANGEL
Well, there's not much here. European aristocrat, 18th century. He was a doctor, nicknamed "The Reaper" for performing unnecessary surgery on his patients.

FRED
Well, what kind of surgery?

WESLEY
The kind you don't recover from. There's a file on him in internal archives, classified histories.

GUNN
He worked for Wolfram & Hart?

WESLEY
Not exactly. "Word spread of his unorthodox practices... fled to California, still under Spanish rule at the time. His arrival coincided with a rash of brutal, ritualistic murders. Pieces of the victims placed in a manner suggesting an intimate knowledge of the dark arts."

FRED
Pieces?

WESLEY
"The slaughter continued for the better part of 20 years. The perpetrator was never caught." At least... not by the authorities.

ANGEL
What, you're saying Wolfram & Hart took this guy out?

FRED
Why would they do that?

GUNN
Sounds like their idea of employee of the month.

WESLEY
Because they needed his blood. "Representatives from Wolfram & Hart were looking to build a new branch in what would eventually become Los Angeles. Unfortunately a Spanish mission was already resting on the site their seers recommended." They needed an appropriate sacrifice
to deconsecrate the grounds.

FRED
So this place is built on the blood of a mass-murdering psychopath?

WESLEY
It would appear so.

GUNN
But if Pavayne's half as bad as he sounds, he should've been roasting his chestnuts in hell centuries ago.

ANGEL
You said something about the dark arts, right? Maybe he knew enough to figure out a way to stick around.

FRED
That might explain why the mystics can't get a bead on him, too.

ANGEL
What I still don't get are all the ghosts at Wolfram & Hart.

WESLEY
But there aren't any.

ANGEL
That's what I mean. High-risk employment. People die here all the time. This place should be full of spooks. So what happened to them?

GUNN
Maybe this Pavayne character's munching on them.

FRED
Whatever he's doing to them, we need to get Spike back... before he's next.

Cut to:

19 INT. SCIENCE LABORATORY - NIGHT
Spike is face-down on the lab floor, clawing his way across the room, trying to get away from Pavayne. There are cuts all over his hands and face.

PAVAYNE / REAPER
Vampire soul... watch it struggle. More fun than the others.

SPIKE
Go to hell.
(looks up and sees that Pavayne is in front of him now)

PAVAYNE
Your journey, not mine.
(notices Fred walk back into her office)
Oh, the pretty. Still trying to save you. Such passion, so...wet and sweet. Perhaps I'll have a taste one day.

Spike gets up off the ground and throws a punch at Pavayne's head, but his fist goes right through it.

PAVAYNE
(laughs)
Still thinking like meat and bone. None here, boy. In this place...

Cut to:

20 INT. BASEMENT - NIGHT
Spike and Pavayne are no longer in the lab and appear suddenly in the basement.

PAVAYNE
...all rules are mine. Reality bends. My desire. The way it was meant to...

SPIKE
Bending reality? I didn't just fade away. It was you. That's why they can't see me anymore.

PAVAYNE (O.S.)
Parlor tricks. To amuse... like your blood.
(Spike's wounds disappear, Pavayne chuckles)
Oh, yes. Nothing here without the will. Your voice... your body...

GLASS GHOST WOMAN
Clothes you think you wear...

Spike's clothes disappear, and he stands naked, being circled by the ghosts.

PAVAYNE (O.S.)
William the Bloody. Scourge and destroyer. But scratch the surface...

ARMLESS GHOST WOMAN
Little nancy, still crying for his mother.

PAVAYNE (O.S.)
Know all your hiddens, dirty red things you've done. Then fell in love. Won himself a soul. No more dirty things. Thinks himself special.

GLASS GHOST WOMAN
Thinks it matters.

HANGING GHOST MAN
Hell still waits.

PAVAYNE (O.S.)
Knows he deserves it, like all the others.

SPIKE
You killed them.

PAVAYNE (O.S.)
No. Died themselves. Here, in the service of Wolfram & Hart. Little ants, scurrying from the flames.

SPIKE
Their spirits hung on. Tried to keep from tumbling into hell. Till you gave 'em a shove.

PAVAYNE (O.S.)
Burning now. Screaming forever. Like you'll scream.

SPIKE
If they're in hell, they can't be here then, can they? Just more of your tricks. They aren't real.

PAVAYNE (O.S.)
Real enough.

SPIKE
(the hanging man attacks Spike, driving a knife into his back)
Hunh!

PAVAYNE (O.S.)
Hell always hungers for the wicked, boy, and it's feeding time.

Cut to:

21 INT. FRED'S OFFICE - NIGHT
Wesley, Gunn, and Angel walk into Fred's office, and she's writing formulas on the windows.

WESLEY
That's never good.

FRED
What? Oh, no, I... I just ran out of white board. I'm not crazy. Again.

GUNN
Just scary smart.

ANGEL
You really think this will bring Spike back?

FRED
Well, I had to extrapolate a new variation on interdimensional plasma dynamics on the fly, but... if the math holds...

ANGEL
All right. First we'll try to get Spike back, and then we'll deal with Pavayne.

FRED
Wait. For this to work, it's going to require a massive surge of dark energy to catalyze the process.

ANGEL
How massive?

FRED
The equivalent of nuclear evil.

ANGEL
Well, where the hell are we supposed to find that?

WESLEY
Well...there is a legend that tells of a volcano deep in the forbidden jungles of South Africa.

GUNN
(cuts Wesley off)
Or... I might know a place a little closer to home.

Cut to:

22 INT. WHITE ROOM - NIGHT
Angel and Gunn are standing in a huge warehouse-sized room that's painted entirely white.

ANGEL
The white room?

GUNN
Why do you think they call it that? And how are we still in the building, when we're standing in a place that technically doesn't exist.

ANGEL
So this is your brainstorm. You want to try and to snip off a piece of the conduit that connects Wolfram & Hart to the other dimensions.

GUNN
"Want" may be a hair strong.

ANGEL
Last conduit took the form of that creepy little girl. No telling what the new one's decided to look like.

GUNN
Actually, it's not that bad...
(animal growls and snuffles off-screen)
...if you like cats.

ANGEL
I'm kind of a dog person.

GUNN
(animal snarls)
Ix-nay on the og-day.

ANGEL
Um...look, we're not here to ruffle anything.
(holds up an empty flask)
We were just wondering if we maybe could borrow a couple of whiskers or—

GUNN
(animal snarls, Gunn takes the flask from Angel)
Whoa. Hey, easy. It's me. Charles Gunn. You know I wouldn't be here if the situation wasn't heavy. Just asking for a little help: Me to you, personal favor. What do you say?
(soft growl, a black panther appears in the room)
Yeah.
(Gunn smiles, leopard purrs)
Who's a good kitty?
(Gunn pets the leopard)

Cut to:

23 INT. BASEMENT - NIGHT
A completely naked Spike is lying on the floor, cringing in the fetal position, as Pavayne leans over him taking mad joy in torturing him.

PAVAYNE
Disappointing.
(Spike shudders in pain)
I expected more from soul of vampire. Too much conscience, perhaps, weighing it down.

A portal opens up in the basement right in front of Spike. It's black and slick like oil. The portal has a deep hole in the center, and long black tentacle-like arms reach out toward Spike threatening to pull him in.

PAVAYNE
Look... hell knows you're ready, plump and ripe. Beginning to understand, aren't you? The soul that blesses you...
(Spike has flashes of a vision of someone being tortured)
...damns you to suffer—forever.
(holds Spike's head up toward the portal)
You go now, William, so I can stay.

Fade to black.


--------------------------------------------------------------------------------

ACT IV:

24 INT. BASEMENT - NIGHT
Resume. Pavayne is holding Spike's head up toward the portal to hell.

PAVAYNE
Yes, squirm, boy. It won't make a difference. Getting what you deserve.

SPIKE
You're right. I do deserve to go to hell. But not today.

Spike squirms free and knocks Pavayne off of him. Spike stands, and Pavayne is on the floor on his back looking at Spike.

PAVAYNE
You dare!

SPIKE
(as Spike stands, the portal behind him closes)
Quite a bit, mate. Reality bends to desire. That was it, right? That's why I could touch Fred, write your name in the glass. All I had to do was want it bad enough.
(Spike looks down at his naked body and clothing appears on him again)
(an angry Spike glares at Pavayne)
And guess what I want to do now, you prissy son of a bitch!

Cut to:

25 INT. ANGEL'S OFFICE - NIGHT
Spike punches Pavayne through a wall, and they are now standing in an office instead of the basement.

SPIKE
Keen little racket you've got carved out for yourself—prying off spirits and sucking them down the chute. Kept your own toasties out of the fire, didn't it? 'Til now.

Spike punches Pavayne, who fights back, but not too well. Spike beats him over and over again.

SPIKE
Not so much fun when we hit back, is it?

PAVAYNE
(punches back, stronger now)
Starting to be.

Cut to:

26 INT. SCIENCE LABORATORY - NIGHT
Fred and Wesley are working in the lab on an elaborate machine when Gunn and Angel walk in.

FRED
(to Wes) Make sure it's calibrated to minus .058.
(to Gunn) Did you get it?

GUNN
(hands Fred the flask containing about a liter of a dark liquid)
Make it count. Told me we ain't getting anymore.

ANGEL
It talks? I didn't hear it talk.

GUNN
Maybe you weren't listening right.

FRED
(puts the flask in the machine)
All right, I think we're almost ready.

ANGEL
How do we let Spike know?

WESLEY
(standing at the controls of the machine)
Won't have to.

FRED
(starting up the machine)
This baby puts out enough juice to light up ghost city. Anything remotely spectral around here is about to get the tinglies.

Pan out to show a ring on the floor, painted with symbols around the edge. The machine controls are hooked up to the ring.

Cut to:

27 INT. LOBBY - NIGHT
Spike and Pavayne have continued fighting, and Pavayne seems to have control now. Spike's just landed on the floor and Pavayne is standing over him, panting.

PAVAYNE
Learned a few of my tricks. Means nothing, does it?
(kicks Spike across the room)
I've cheated hell for hundreds of years. Fed it other dirty little souls. Left me alone, let me get stronger. Now, this realm... I am God. And you...
(picks up Spike by the collar)
...wood for the fire.

A energy burst goes through the lobby, and both Spike and Pavayne notice it. Spike takes this opportunity while Pavayne is distracted, punches Pavayne, and runs away.

PAVAYNE
This won't do. This won't do at all.
(follows Spike)

Cut to:

28 INT. SCIENCE LABORATORY - NIGHT
Angel, Gunn, Wesley, and Fred are in the lab waiting for the machine to do its magic.

FRED
(reading her scanner, which beeps)
He's here.
(still unable to see Spike, she yells out to the room)
Spike, step into the circle! Hurry! We've only got one chance at making you corporeal agai—

Fred's sentence is cut off when she starts choking. She puts her hands to her throat. Pan over to show Pavayne is grasping her throat with his hand.

PAVAYNE
Why ever would I want to do that?

WESLEY
Fred!

GUNN
It's Pavayne!

ANGEL
He's killing her.

Angel, Gunn, and Wesley charge toward Fred to try and help her, but Pavayne knocks them all across the room.

PAVAYNE
(to Spike) Decisions. The girl... heh... or the flesh. There's no time for both.

Spike stares at the machine's ring which is ramping up, clearly almost ready to do it's magic, then he looks at Fred across the room.

PAVAYNE
(grins)
There's hope for you yet, boy.

SPIKE
(disappears, and reappears beside Fred)
Not really.

Spike knocks Pavayne into the machine's ring just as it activates. Pavayne is now corporeal. Angel gets to his feet and walks up to the machine's ring, while Gunn and Wesley go to Fred's side.

PAVAYNE
(stands, looks at his body, growls)
No. No! Defilers! I'll...cut you into nothing! I'll feast on your brains. I'll swim in lakes of your own blood.

ANGEL
(punches Pavayne, knocking him down)
You'll shut the hell up.

SPIKE
(reappears)
Don't kill him. If he becomes a spirit again, we'll never stop him.

ANGEL
Fine. No killing. Just a whole lot of bruisin'.
(punches Pavayne again)

Cut to:

29 INT. SCIENCE LABORATORY - DAY
Wesley and Gunn are helping Fred clean up her lab.

WESLEY
(to Fred) You sure you're all right?

FRED
Yeah, I...it's just, you know.

GUNN
Why don't you take a break? We'll finish up.

FRED
Thanks.
(walks into her office)

Cut to:

30 INT. FRED'S OFFICE - DAY
A very down-spirited Fred mopes over her burned notes, and sits on the edge of her desk. Spike appears in her office.

SPIKE
Don't suppose you built a spare?

FRED
Most of the pieces I used on this one were practically nonexistent to start with. Even if I could replace them, the chances of finding another power source are... I'm sorry.

SPIKE
(sits beside Fred on the edge of her desk)
Don't be, love. Made my choice. Wouldn't change it for the world.

FRED
There are other things we could try. They're a little riskier, but—

SPIKE
No. I'm not gonna end up like Pavayne—cheating hell any way he could, no matter who it hurt.

FRED
Just proves what I've been telling everybody.

SPIKE
That I'm a handsome devil who brightens the place up?

FRED
(smiles, looks at Spike)
That you're worth saving.

SPIKE
Don't have it so bad, really. Plenty of room. Good company. Even picked up a few new tricks.
(picks up her coffee mug, Fred laughs, Spike smiles)
I guess there's worse things...than being a ghost.

Cut to:

31 INT. BASEMENT - DAY
Pavayne is in a restraining cell only a few feet wide. He's standing in it, strapped in by metal bars, with electrodes attached to his head. Angel and Eve are standing in front of him, looking at him.

ANGEL
Sure it'll hold him?

EVE
Permanent storage. If there's anything Wolfram & Hart excels at, it's keeping their unmentionables unmentioned.

ANGEL
(to Pavayne) Congratulations. You get to live forever, unable to move, to touch, or to feel... or to affect anything in the world around you. But don't worry—I had 'em give you a window.
(shuts the door, revealing a brick-sized window cut out of the cell door right at eye-level)
Welcome to hell.
(walks off with Eve)

Kikavu ?

Au total, 89 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

blady 
25.03.2020 vers 17h

magrenat 
25.04.2019 vers 14h

Xena1 
12.04.2019 vers 12h

Morganegb 
10.02.2019 vers 19h

Kaleydu35 
23.01.2019 vers 20h

Aloha81 
29.07.2018 vers 15h

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 3 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Ne manque pas...

L'HypnoCard When calls the Heart de la catégorie Medical a été élue HypnoCard du mois de mai 2020 !
HypnoCard du Mois | Nouvelle session !

Activité récente
Actualités
Alexa Davalos, Jenny Mollen

Alexa Davalos, Jenny Mollen
Le 28 mai, l'actrice Alexa Davalosfêtera ses 38 ans ! Le 30 mai, l'actrice Jenny Mollenfêtera ses 41...

Laurel Holloman

Laurel Holloman
Le 23 mai, l'actrice Laurel Holloman fêtera ses 49 ans ! On lui souhaite un joyeux anniversaire !...

David Boreanaz

David Boreanaz
Le 16 mai, l'acteur David Boreanaz fêtera ses 51 ans ! On lui souhaite un joyeux anniversaire !...

Calendrier de mai

Calendrier de mai
Le calendrier du mois de mai est disponible. Il met à l'honneur Lilah...

Elisabeth Rhöm, Julie Benz

Elisabeth Rhöm, Julie Benz
Le 28 avril, l'actrice Elisabeth Rhöm fêtera ses 47 ans ! Le 1er mai, l'actrice Julie Benz fêtera...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
HypnoRooms

mnoandco, Aujourd'hui à 05:56

Bonjour, thème en vote pour le quartier New Amsterdam côté préférences. Merci!

Luna25, Aujourd'hui à 08:10

Nouveau mois spécial famille sur le quartier Reign (sondage, pdm, duel)

SeySey, Aujourd'hui à 08:47

Bonjour! Emily Thorne & Nic Nevin vous attendent sur Suits ! Tout comme Buffy & Allison Argent sur Manifest ! Nouveaux duels ^^

sanct08, Aujourd'hui à 08:56

Bonjour ! Un nouveau calendrier est disponible sur The X-Files ! n'hésitez pas à venir le commenter !

cartegold, Aujourd'hui à 09:12

Bonjour à tous ! Un nouveau sondage, une PDM et un jeu de mots vous attendent sur Samantha Who ? A très vite !

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site