VOTE | 194 fans

#508 : Destin

 

~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~

Un nouveau colis mystérieux arrive chez Wolfram&Hart et permet à Spike de retrouver son corps! Mais l'existence dans la même ville de deux vampires doués d'une âme provoque un véritable chaos dans le monde!
Eve informe alors Angel et Spike que le seul moyen de ramener l'ordre est de trouver la Coupe du Tourment perpétuel qui permettra à l'un d'entre eux de devenir humain!
Les deux vampires se mettent en quête de l'objet, chacun étant bien décidé à le trouver le premier.

~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~

Captures de l'épisode disponibles

Popularité


3.5 - 4 votes

Titre VO
Destiny

Titre VF
Destin

Première diffusion
19.11.2003

Première diffusion en France
21.01.2005

Plus de détails

Réalisation: Skip Schoolnik

Scénario: David Fury, Steven S. DeKnight.

Guest stars:
Mercedes McNab (Harmony Kendall),
Sarah Thompson (Eve),
Juliet Landau (Drusilla)

~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~

When another mysterious package arrives at Wolfram & Hart, the gang learns that the existence of two living ensouled vampire heroes has created chaos in the world. After Eve tells them about a prophecy that states that the only way to restore order is to find the Cup of Perpetual Torment that bestows human life, Angel and Spike battle it out for the ultimate prize. A series of flashbacks show the history of Angel and Spike and their relationship with Drusilla.

~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~

Londres 1880, Drusilla entre dans une chambre d'hôtel avec William nouvellement vampirisé. Elle montre un couple de cadavres sur un divan indiquant qu'Angelus les a eu pour son diner. Angelus apparaît à la porte de la chambre à coucher. Dru présente "Willy" mais ce dernier précise que c'est "William". Darla n'est pas là. Angelus demande pourquoi Drusilla a décidé de le transformer...

Dans le présent, Angel hurle sur Spike pour qu'il reste hors de sa vue. Spike discute avec Harmony qui lui dit qu'un colis à son nom est arrivé, elle l'ouvre pour lui et un flash lumineux emplit le hall du bâtiment. Spike se dirige à la porte du bureau d'Angel et alors qu'il s'apprête à la traverser, il s'y cogne. Angel ouvre la porte, lui et Spike se lancent un regard. Spike se rend compte qu'il est matériel. Angel et Gunn se demandent comment ça a pu se produire et Spike dit que ça doit être la chose qu'il a obtenu du courrier. Spike saisit Harmony et dit à Angel qu'il doit l'emprunter pendant un moment. Ils prennent d'assault le bureau d'un avocat pour faire l'amour.

Dans le passé, Angelus et William sont dans un chariot et Angelus tient une femme égorgée dans une robe de mariée. Angelus offre à William la jeune mariée, mais il la refuse. Angelus dit que Dru est spéciale... William dit qu'elle est son destin...

Dans le présent, Eve parle de la prophétie Shanshu. Elle indique que la prophétie ne cite pas Angel par son nom, mais qu'elle indique juste un champion... que Spike a sauvé le monde, mais que depuis il était mort. Maintenant, il est de retour, son existence perturbe l'ordre des choses. Spike rejoint Angel et Eve, cette dernière dit qu'il est censé n'y avoir qu'un seul vampire avec l'âme d'un héros, et que cette ville n'est pas assez grande pour les 2. Spike dit qu'il ira en Europe. Eve précise qu'elle a voulu dire par "cette ville", le plan entier de l'existence. Elle rajoute que si Spike part, les choses pourraient s'aggraver. Gunn arrive. Spike dit vouloir partir pour l'Europe, mais Angel lui demande de rester jusqu'à ce que cette affaire soit résolue. Spike accepte. Eve dit qu'il faudrait savoir de qui la prophétie parle vraiment. Gunn dit qu'ils ont besoin d'un expert. Angel dit que Wes n'est pas là mais ils décident tous de se rendre dans son département de recherche. Un certain Sirk détaille de nouveaux passages de la prophétie: il y aura déséquilibre jusqu'à ce que le vampire avec une âme boive dans la 'tasse le tourment perpétuel'. Il sera fou et empli de douleur jusqu'à ce qu'il sauve ou détruise la création... Alors il sera renvoyé sous forme mortel. Sirk indique que celui qui boira la coupe sera nettoyé de son passé. Gunn demande où est l'endroit, Sirk indique La vallée de la mort, un endroit appelé 'Les Colonnes'. Angel dit que c'était un théatre enseveli par un tremblement de terre. Angel regarde autour de lui, Spike est déjà parti !

Angel arrive au théatre où il fait assez sombre, Spike est là. Il dit à Angel qu'il a sauvé le monde. Angel lui reproche de n'avoir sauvé le monde qu'une seule fois.

Dans le passé, William entre dans la chambre et découvre Angélus et Dru en train de faire l'amour. Il pique une colère.

Dans le présent, Angel aperçoit la coupe mais Spike la voit aussi. Angel se demande quoi faire, Spike lui met un coup et un combat brutal s'engage. Spike lui dit qu'il pense qu'il est un si grand sauveur, mais il grésille toujours sur une croix. Angel dit à Spike qu'il n'est pas different. Spike répond qu'il l'est. Spike dit qu'Angel a eu son âme de façon forcée alors que lui l'a choisi avec toutes les épreuves, parce que c'était la bonne chose à faire. Angel lance qu'il a entendu dire qu'il était aller chercher son âme juste pour entrer dans le pantalon d'une fille. Ils se battent encore plus, à coup de barre de fer. Angel prend le dessus puis Spike, en jetant Angel à terre. Les deux vampires sont en sang Angel se relève, éjecte Spike et s'approche de la coupe.

Dans le passé, William furieux charge Angelus, mais Angelus le plaque vers le haut du mur en le saississant par la gorge, puis fait un discours sur le fait que peronne appartient à personne, qu'en tant que vampire, William peut faire ce qu'il veut mais que rien n'est à lui.

Dans le présent, Spike empêche Angel de se saisir de la coupe. Le combat continue. Spike dit à Angel, pourquoi celui-ci ne peut supporter sa vue: Dru est celle qui l'a transformé, mais Angel est celui qui l'a transformé en monstre. Angel lui dit qu'il n'a pas fait Spike, qu'il a juste laissé le vrai Spike sortir. Spike frappe Angel avec une grande croix et Angel semble au bout du rouleau. Spike lui dit encore qu'il n'a jamais su qui il était vraiment. Il lui dit de lui jeter un long coup d'oeil parce qu'il n'a rien d'Angel. Angel lance "Tu m'es inférieur et c'est pour ça que Buffy ne t'a jamais aimé, parce que tu n'es pas moi." La violence redouble entre eux, ils prennent leurs visages vampiriques et le combat continue. Spike dit qu'il suppose qu'elle pensait à Angel, toutes les fois où il lui en mettait un coup. Ils combattent encore plus, Spike prend l'avantage et plante un pieu...dans l'épaule d'Angel. Délibérément. Il murmure qu'il devrait l'avoir réduit en poussière mais qu'il ne veut pas entendre la chienne de Buffy à ce sujet.

Spike se dirige vers la coupe, Angel lui dit d'attendre, que Spike ne comprend pas. Veut-il vraiment ce destin ou veut-il lui prendre encore quelque chose? Spike dit que c'est les deux. Spike boit la coupe d'un trait, mais la boisson n'est pas ce qu'elle prétendait être... les vampires ont été dupés !

Chez Wolfram&Hart, Angel encore ensanglanté du combat, retrouve Fred au labo. Il dit à Fred qu'il est tombé dans les escaliers. Angel explique que quelqu'un les a roulés, peut-être Sirk. Spike entre, il dit que Sirk est parti. Fred observe Spike et l'interroge au sujet des escaliers. Dans son bureau Angel dit à Gunn que Spike l'a battu. Gunn lui dit, qu'ils semblent tous les deux avoir frappés pour leur compte. Angel dit non, pas cela. Spike l'a battu pour la coupe, il l'a voulu davantage. Gunn dit que ça ne signifie rien qu'Angel ne l'ait pas eue. Angel rajoute, "Si ça signifiait que je ne suis pas le champion?"

La dernière scène nous dévoile Eve se déshabillant dans une chambre avant d'aller rejoindre un homme dans son lit. Il s'agit de Lindsey McDonald !...

Prologue

INT. HOTEL ERE VICTORIENNE - NUIT

Titre : Hôtel Royal London, Angleterre, 1880

On peut entendre un homme et une femme rigolant de l'autre côté des portes du hall. William ouvre les doubles portes en les poussant et fait passer Drusilla, fermant les portes derrière eux. William a ses bras autour de ses hanches par derrière, puis la tourne pour lui faire face, la poussant contre le mur mordillant son cou.

Drusilla : Oh. Un petit chaton qui a si faim. (le repousse gentiment) Miaou. (sort dans la zone ouverte du hall) Tu as été un affamé, non, mon gentil Willy ?

William : Je t'ai en festin maintenant, mon chou. C'est ta maison ?

Drusilla : Leur maison. (regarde deux cadavres moyennement âgés affalés sur la canapé, posés comme s'ils étaient assis) L'ambassadeur de...quelque chose et sa grosse et aimante femme. Jusqu'à ce que leurs esprits se soient envolés sur leurs ailes de fée. (murmure) Psst. Quand Angelus les a emmenés pour dîner.

William (regardant les cadavres en flânant) : Angelus ? Bon sang qui est Ang - ? (se tourne pour voir Angelus se cacher dans l'ombre d'un seuil de porte à proximité)

Drusilla : Regarde qui j'ai crée. Il s'appelle Willy.

William : William.

Drusilla (sourit) : Où est Darla ? Je veux que Darla voit William.

Angelus (se rapproche d'eux) : Darla et moi on a eu une petite dispute. Son précieux maître l'a envoyé chercher. Tu connais Darla. Le chienchien du Maître.

Drusilla : Oh. Pauvre Angelus.

Angelus : Ah, ne te morfond pas, Dru. On se remettre ensemble. Comme toujours. (touche son front meurtri) Mmm. Ow. Après un petit oeil pour oeil, dent pour dent. (regarde William, l'examinant) Alors, au lieu de juste te nourrir de ce William...tu es allé le transformer en l'un des nôtres. Un autre coq dans le poulailler.

Drusilla : Tu ne me rayes pas de la liste, non ?

Angelus : Rayer ? (saisit le bras de William et le tend vers un rayon de soleil traversant les rideaux fermés) Est-ce que tu as une idée de ce que c'est que de n'avoir que des femmes comme compagnons de voyages, des nuits et des nuits ?

William (éloigne rageusement son bras grésillant d'Angelus) : Touche moi encore -

Angelus : Ne fais pas erreur. J'adore les demoiselles. C'est seulement récemment...je me demande...(tend son poing dans le rayon de soleil) ce que ça aurait été...(regarde sa main grésiller) de partager le massacre d'innocents...avec un autre homme. (tourne sa main pour que la paume soit à la lumière maintenant; regarde admirablement alors qu'elle fume) Ne...ne crois pas que ça fasse de moi un genre de déviant, hmm ? (rapproche sa main de son visage) N'est-ce pas ?

Fixant Angélus, William met sa main dans la lumière - volontairement cette fois.

Angelus (rit, tapote affectivement Spike sur l'épaule) : Au ah ! Je l'aime ! Toi et moi, on sera les meilleurs des amis.

Angelus et Spike rient ensemble.

INT. HALL - JOUR

Angel descend les escaliers dans le hall, marchant vivement vers le bureau d'Harmony, suivi de Spike.

Angel : Fous moi la paix, Spike.

Spike : Faudrait-il que je le puisse, gros singe. (traverse une colonne en suivant Angel) Jusqu'alors, pourquoi tu ne nous fait pas heureux tous les deux et me donne ce que je veux ?

Angel : Tu n'auras pas un bureau. (Harmony lui tend son courrier)

Spike : Espèce de con égoïste. Le reste de ton lot doivent rentrer dans leur chez eux bien beau et confortable. Et moi ? Je dois me nicher dans le perchoir de quelqu'un d'autre. C'est franchement pas juste.

Angel : Tu ne travailles pas ici. Tu hantes cet endroit - et tu m'énerves. C'est tout. (va dans son bureau)

Spike : Travail bien fait, eh ? Donne moi au moins le bureau de Wesley. Je veux dire, depuis qu'il est parti.

Angel : Il n'est pas parti. Il est absent pour congés. (va dans son bureau, ferme la porte derrière lui)

Spike : Ouais, c'est vrai. Boo-hoo. Il pensait qu'il avait tué son putain de père. (hurlant sur Angel) Essaye d'embrocher ta mère quand elle vient te voir !

Harmony : Eh bien...ça en explique beaucoup. (Spike commence à répondre, mais décide ensuite de partir) Spike.

Spike (irrité) : Ecoute, c'était il y a longtemps. Elle n'était pas elle-même.

Harmony (tend un paquet) : Tu as eu du courrier.

Spike : Quoi ?

Harmony : C'est adressé à toi, vérifie.

Spike : Bon sang, qui irait envoyer du courrier à un...

Harmony : Fantôme ? (secoue la tête) C'est pas dit. C'est lourd. Voilà. (Spike lève les mains) Oh. Tu veux que je -

Spike : Si ça te dérange pas.

Harmony utilise le coupe papier pour ouvrir le scotch  du paquet en le tranchant et ouvre le paquet. Ouvert au dessus, le paquet lâche un flash de lumière blanche éclatante. Harmony cligne dramatiquement des yeux, puis regarde Spike.

Spike : Eh bien, c'était une claque et un picotement.

Harmony (regarde à l'intérieur) : Il n'y a rien - (le téléphone sonne, Harmony répond) Bonjour, Wolfram et - aah ! (le téléphone fait un bruit électronique hurlant)

Spike (va vers le bureau d'Angel) : Encore des feux d'artifices pour moi, je vais aller là-dedans pour dire à ton boss quel misérable bâtard - (rentre dans la porte d'Angel, rebondit dessus, atterrit par terre) Putain ! Ca fait mal. (les téléphones sonnent) (Angel sort de son bureau et fixe Spike sur le sol devant lui) Attend...

Fondu en noir

Générique

ACTE I

Résumé. Spike vient juste de rentrer dans la porte d'Angel et de tomber par terre. Dans le fond, il y a le bruit constant de tous les téléphones sonnant.

Spike (se lève) : Hey. Je suis - (touche sa poitrine) Je peux sentir. (touche la poitrine d'Angel)

Angel : Hey. Arrête de me toucher. (éloigne la main de Spike)

Spike (lèche sa lèvre pour découvrir que son nez a un peu saigné quand il est rentré dans la porte) : Mmm ! Je peux - (attrape une tasse de la main d'Angel)

Angel : Hey.

Spike (boit avidement la tasse d'Angel) : Mmm ! Mmm ! Mmm ! Oh, mon dieu. C'est de l'ambroisie. (regarde la tasse, sourit, puis regarde Angel) C'est de la loutre ?

Gunn : Hey, qu'est-ce qui -

Spike (serre Gunn avec enthousiasme autour du cou) : Je suis de retour, Charlie ! C'est ce qui se passe !

Gunn : Il est corporel. Quand est-ce que ça a - Je veux dire, comment ?

Angel : Je sais pas. Il a juste -

Spike : J'ai compris. Ca a dû être cette boîte à flash que j'ai eu au courrier.

Angel : Tu as eu - de qui ?

Spike : Sais pas, m'en fous. Mais si tu le vois, fais lui un putain de bisou sur la bouche pour moi.

Angel : Harmony, qu'est-ce qui se passe avec les téléphones ?

Harmony (sort de derrière son bureau vers les autres) : Personne ne sait. C'est, disons, dans tout le bureau. (Spike sourit pendant qu'il l'examine) Et partout il y a, "iii !" à l'autre bout. En plus, maintenant mon ordinateur devient fou.

Spike : Harm. (attrape Harmony passionnément et l'embrasse)

Harmony : Lâche moi. (repousse Spike, dégoûtée) Ew.

Spike : C'est l'idée. (à Angel) J'ai besoin d'emprunter ta Gal un peu vendredi.

Angel : Permission refusée.

Spike : Je demandais pas. (attrape Harmony par le poignet et commence à s'éloigner)

Harmony : Mon dieu ! (retire son poignet de lui) Oh, mon dieu. Quoi ? Tu crois juste que parce que tu es tout...solide maintenant, que je vais -

Spike (la regarde sérieusement) : - c'est une jupe très jolie que tu portes.

Harmony essaye de maintenir sa colère envers Spike, mais il continue de lui lancer ce regard sexy et elle fond, n'étant plus capable de réprimer un sourire en y pensant.

Harmony (se tourne vers Angel, souriant généralement) : Je prend une longue pause déjeuner, boss.

Spike prend Harmony par la main, l'emmenant dans le couloir.

INT. CARROSSE ERE VICTORIENNE - NUIT

Angelus et William rient alors qu'ils roulent la nuit dans un chariot hippomobile.

William : Et ensuite, quand tu as bondit en plein milieu de la cérémonie, attrapé la tête du prêtre, et l'as pressé jusqu'à ce qu'elle explose comme...

Angelus : Un melon pourri.

Angelus rapproche la femme assise à côté de lui - c'est une mariée, saignant aux marques de crocs dans son cou, à peine en vie, mais toujours effrayée.

William : Oui ! Les yeux qui se balancent hors de leurs orbites, et toi qui crie "Franchement, mon père, vos yeux m'offensent." (rit, se rassoie) Sacrément inestimable. Et battre le jeune marié à mort avec son propre bras, je veux dire, honnêtement, tu es vraiment une merveille de la tuerie.

Angelus : Ouais. Boit un coup.

William : Non, c'est à toi, mon camarade.

Angelus : J'en ai eu assez. Allez, prend là.

William : Nan. Je crois que je devrais aller trouver Drusilla. Elle cherche des polissons de rue dans l'Est. Ca la rendrait heureuse si je la rejoignais un moment.

Angelus : Elle est spéciale, non ? Notre Drusilla.

William : Plus que ça. Elle m'a amené dans ce monde. Quand je devais l'être. C'est comme...elle est mon avenir.

Angelus : Ouais, c'est une douce prune. Je veux dire, un peu attardée et pourrie du cerveau, mais -

William : Elle n'est pas - Elle est juste - C'est comme si elle avait encore un morceau d'enfance en elle.

Angel : Peut-être 2 ou 3 maintenant. (toque à la paroi du chariot derrière lui) Conducteur ! Arrêtez le carrosse ! (soupire) Une chasse heureuse. Continue. Sois juste rentré avant l'aube.

William sort du carrosse.

INT. COULOIR - JOUR

Spike emmène Harmony dans le couloir, tenant sa main. Elle rigole d'excitation alors que Spike fouille chaque pièce qu'ils passent. Après être passé devant un bureau, Spike s'arrête et se retourne.

Spike : Vous. On a besoin de votre bureau. Sortez. (entre dans le bureau)

Homme : Quoi ?! Je ne prend pas d'ordre d'un fa - (Spike attrape le bras de l'homme et le tire vers la porte) Hey !

Spike : Venez, alors.

Homme : Vous ne - (se libère de la prise de Spike en se débattant) Ne posez pas vos sales mains sur -

Spike pousse l'homme en dehors du bureau et ferme la porte. L'homme toque rageusement à la porte.

Spike : Fout le camp !

Homme (fixe la porte, puis descend le couloir, s'arrêtant pour parler à un homme à la photocopieuse) Tu ne le croiras pas, Jerry. Je viens de me faire jeter de mon bureau. Cet espèce de fantôme de M. Boncrocs, je crois qu'il est -

Jerry, qui utilisait la photocopieuse, se tourne vers l'homme, ses yeux sont rouges et saignent.

Jerry (d'une voix basse et grave) : L'encre.

Homme : Jerry ?!

Jerry (battant l'homme sans merci avec un extincteur) : Personne...ne change...l'encre !

INT. HALL - JOUR

Angel entre dans le hall en parlant avec l'un de son personnel de bureau.

Angel : Tuez les. Tous. Les téléphones, les ordinateurs, éteignez les. Trouvez si on a un bug dans le système et qui l'y a mis.

Gunn (va vers Angel alors que l'autre homme part) : Tu penses qu'on est de nouveau sous une genre d'attaque ?

Angel : Je ne sais pas encore quoi penser.

Fred (descend les escaliers en courant pour rattraper Angel et Gunn) : Angel ?

Angel : Oh, laisse moi deviner. Les ordinateurs du labo font de la friture.

Fred : Eh bien, ouais, mais c'est juste le début de la friture. Les aiguilles de notre jauge atmosphérique s'est soudainement mise à pointer vers le rouge. Ca a totalement fait sauter les instruments.

Angel : Ca ressemble à une surcharge électrique, comme ce qui affecte nos téléphones et -

INT. BUREAU D'ANGEL - JOUR

Angel, Fred et Gunn entrent dans le bureau d'Angel, continuant leur conversation.

Fred : Eh bien, ouais. C'est ce que j'ai d'abord découvert, mais je pense que ça pourrait être autre chose.

Angel : C'est jamais simple, non ? (prend sa tasse) Il a but tout mon sang. (se tourne, hurle) Harmony !

Gunn : Elle est partie faire une pause midi avec son Ours Blond, tu te souviens ?

Angel soupire, exaspéré.

Fred : Elle est quoi ?

Gunn : Tu sais, "une pause midi." Quand tu couches au milieu de la -

Fred : Je sais ce qu'est une pause midi, Charles. Tu as dit qu'elle était avec Spike ?

Angel : Euh, ouais. Il est de nouveau corporel. (s'assoie sur sa chaise de bureau)

Fred : Corporel ?

Gunn : Ouais. Il a eu quelque chose au courrier. Un flash, bam, boum...c'est de nouveau un citoyen solide.

Fred : Oh, mon dieu pourquoi vous ne m'avez pas appelés ?

Angel : Je suis désolé. On a, tu sais, on avait les mains pleines avec le pépin dans le système de l'agence...qui justement coïncide avec Spike qui revient, et je n'arrive pas à croire que je viens de comprendre ça.

Gunn : Tu crois que ce qui a recorporéalisé Spike fait son numéro dans l'immeuble ?

Fred : Eh bien, bien sûr qu'ils sont connectés. Peut-être que quand la matière de Spike a été réintégrée sous une forme physique, ça a eu un effet d'onde sur l'environnement immédiat. Ou, si ces jauges de lecture sont correctes, ça pourrait être le commencement de quelque chose de plus gros, comme -

Eve (se tenant sur le seuil de la porte du bureau d'Angel) : L'univers entier qui se change en un tumulte catastrophique ? Parce que c'est ce qui se passe, les enfants. (entre dans le bureau)

Gunn : Alors tu sais ce qui se passe ?

Eve : Seulement qu'on ce qu'on m'a dit, conseiller. Les voyants de la société m'ont alertés de la situation.

Angel : Qui est ?

Eve : C'est un présage.

Fred : Présage ?

Eve : Le résultat c'est qu'on a des problèmes avec un grand "P", comme le "P" de prophétie. Shanshu. Tu en as peut-être entendu parler ?

Angel : Oh, mon dieu. Encore ça. Ouais, j'ai l'habitude. Alors ?

Eve : Alors ça parle d'un champion. Un vampire avec une âme qui jouerait un rôle pivot dans l'apocalypse. (s'assoie au bord du bureau d'Angel) Pour le bien ou le mal. Personne ne sait. Cette partie est confuse.

Fred : Je pensais que le Sanshu disait qu'Angel redeviendrait humain après -

Eve : C'est juste l'épilogue, princesse. Et, pour la petite histoire, la prophétie n'appelle pas Angel par son nom.

Gunn : Attend. Tu dis que parce que Spike est de retour, tu crois qu'il est -

Eve : Je ne crois rien. Tout ce que je peux vous dire c'est son existence réelle à perturber l'ordre des choses.

Angel : Pas d'argument là.

Gunn : Ca ne s'additionne pas. Il y avait déjà 2 vampires avec une âme dans l'univers avant que Spike se fasse frire. Pourquoi ça arrive maintenant ?

Eve : Le mot clé ici est "champion." Spike a donné sa vie pour sauver le monde. Ca lui donne du crédit. Mais quand il est mort et est devenu fantôme, l'affaire était réglée. Maintenant qu'il est de retour, les paris sont ouverts, les enfants.

Gunn va vers la porte.

Angel : Où tu vas ?

Gunn : Vérifier quelque chose. (sort)

Fred (à Eve) : Tu savais que ça arriverait. Pendant tout ce temps où j'essayais de recorporéaliser Spike, tu n'as jamais mentionné -

Eve : Hey, je l'aurais dit si je l'aurais su, chérie. C'est aussi mon univers, tu sais. Comment vous avez fait, au juste, pour ramener Spike ? Les gars...vous l'avez fait, non ?

Angel : Quelque chose est venu dans le courrier pour lui.

Eve : Le courrier ? Comme l'amulette.

Angel (fixe Eve) : Ouais. On a jamais découvert qui l'a envoyé.

Fred (fixe Eve) : Les partenaires seniors, peut-être ?

Eve : Faites attention aux regards accusateurs, les enfants. Je sais seulement...

Angel : Ce que tu as dit. Exact. Alors, les voyants t'ont dit que les téléphones et tout ça étaient un présage. De quoi ?

Eve : Quelque chose de pire. Et sérieusement dangereux.

Angel : Qu'est-ce que tu veux dire par dangereux ?

INT. BUREAU - JOUR

Spike baise Harmony, qui est couchée sur le dos sur le bureau. L'escapade est quelque chose moins que romantique, ça semble plutôt mécanique et sans passion. Spike ne regarde même pas Harmony.

Harmony (haletant) : Sp - Spike !

Les gémissements d'Harmony semblent plus douloureux qu'agréables. On voit son visage - ses yeux saignent comme l'homme de la photocopieuse.

Spike : Shh. Shh. Ne parle pas. Ne gâchons pas le moment. (Harmony se change en vampire et mort fortement Spike dans le cou) Aah !

Fondu en noir

ACTE II

INT. BUREAU - JOUR

Résumé. Harmony vient de mordre le cou de Spike.

Spike : Harmony ! Aah ! (se lève, s'éloigne) Bon sang mais qu'est-ce qui te - (se tourne pour la voir et remarque son visage) Tes yeux.

Harmony (hurlant) : Je ne ! Ne suis pas à toi !

Spike : Ouais, d'accord. Pas à moi. (lève les mains)

Harmony : Tu m'utilises. Tu me fais penser...me sentir...comme à toi.

Spike (s'éloigne) : Allons -

Harmony : Toi ! Tu ne me veux pas ! Tu veux ta pute de tueuse ! (se rue sur lui) Je te tuerais !

Spike frappe Harmony, la renvoyant sur le bureau où elle atterrit sur le sol, inconsciente. Spike se tient là un moment, essayant de comprendre ce qui vient de se passer.

INT. COULOIR - JOUR

Des médecins mettent un drap au dessus du corps de l'homme que Jerry a tué avec l'extincteur. Jerry est éloigné sur un brancard, attaché avec des liens.

Jerry : Espèce de crétins égocentriques ! (rit de façon maniaque, dénigrant) Une petite chose qu'on appelle être prévenant ! (un médecin lui injecte un tranquillisant) Remplace - (s'évanouit)

Angel et Eve parlent à Lorne, qui est assis sur un carton à papier à côté du photocopieur, tenant un mouchoir à son front. Au dessus de la photocopieuse sur le mur il y a écrit avec du sang le mot "ENCRE".

Lorne (grogne) : Ouais, bon, ensuite j'ai vu M. Prévenant là, couvert de sang, faisant de la purée avec ce camarade. Et avant que je puisse me dire, "Qu'est-ce qui ne va pas ?" Il m'a frappé dans la noix de coco.

Gardien de sécurité : Monsieur, nous avons 2 attaques de plus. Une fatalité.

Angel : Ok, verrouillez l'immeuble. Personne ne rentre ni ne sort jusqu'à ce qu'on sache ce qu'on a là. Un sort, un virus, une hystérie de masse.

Gardien de sécurité : Oui, monsieur. (à sa radio) A tous les canaux, on a un code noir. Affirmatif. On ferme la Boite de Pandore.

Lorne (se lève) : Hey, dit, leader intrépide, euh, si ça ne te dérange pas, qu'est-ce que tu dirais si je, euh, soignais cette bosse avec un sac de glace pendant que je me barricaderais moi-même dans mon bureau, hein ?

Angel : Comme tu veux. Hey, Lorne, fais moi d'abord une faveur. Passe par le labo et dit à Fred que j'ai besoin de savoir dans la seconde quand elle découvrira ce qui cause cela.

Lorne : Ouais, d'accord. (sort)

Eve : Allez, Angel. Tu sais ce qui cause tout ça.

Angel : Non, Eve. Je ne sais pas.

Eve : C'est seulement le commencement. La structure de la réalité commence à se défaire. A mon avis, ça ne tient qu'à toi et -

Spike sort du bureau que lui et Harmony utilisaient, fermant la porte derrière lui.

Angel : Spike.

Spike (se tourne vers Angel et Eve) : Je sais pas ce que t'a mis dans les distributeurs d'eau ici, mais ta secrétaire vient de se mettre à pleurer du sang et a essayé de me déchiqueter encore une fois.

Angel : Harmony ?

Spike : J'ai dû lui éteindre ses phares de porche. Pour son bien. Je suis sûr que tu comprends.

Angel : Oh, ouais. Tu es un vrai héros.

Eve : Et c'est notre problème dans une coquille de noix.

Spike : Notre problème ?

Angel : Eve a sa théorie.

Eve : Exact, Jack. Il est seulement supposé y avoir un candidat pour la partie du vampire avec une âme dans le grand spectacle. Les deux d'entre vous, et la roue du destin commence à tourner sur elle-même. C'est pour ça que tout et tout le monde devient fou.

Spike : Attend un instant. Tu nous accuses ?

Angel : Non, elle t'accuse toi.

Eve : Cette ville peut ne pas pouvoir être assez grande pour vous deux.

Spike (tousse, s'éloigne dans le couloir) : Ben, j'emmerde cette ville, alors. J'emmerde cette baraque du diable, Angel. (se tourne, montre Angel) Et je t'emmerde pour faire bonne mesure. Je crois que je vais emmener le nouveau en chair et en os traverser la mare pour l'Europe.

Eve : Spike, par ville, je veux parler de toute cette surface d'existence. (Spike s'arrête à l'ascenseur) Tu ne résoudras pas ce déséquilibre en t'en allant. (les portes de l'ascenseur s'ouvrent) Tu pourrais même le faire empirer.

Gunn (s'arrête à l'ascenseur, dénouant sa cravate, ses yeux s'agrandissent de peur) : Ne faisons pas empirer tout ça. On ne veut pas que ça empire. Je viens juste d'aller à la chambre blanche pour voir ce que le gros chat avait à dire.

Angel : Et ?

Gunn : Le chat est parti.

Eve : Parti ?

Gunn : La chambre blanche aussi. L'ascenseur s'est juste ouvert dans une abysse hurlante. Vous avez déjà entendu parler d'abysse hurlante ? Un son terrible.

Eve : Si le chat est parti ça veut dire que le conduit est parti, ça veut dire qu'on est seuls là-dedans. Pas de contact avec les partenaires seniors. Juste nous et une grosse déchirure béante dans la balance de l'univers.

Spike se tient à l'ascenseur, tenant les portes ouvertes. Il lève les yeux au ciel.

Angel : Spike...reste. (Spike lance un regard à Angel) S'il te plait. L'Europe sera toujours là après qu'on ai résolu ça.

Gunn : Peut-être.

Angel : Probablement.

Spike (laisse les portes de l'ascenseur se fermer) : Comment on va résoudre ça exactement, monsieur le boss ? Tu me dis qu'on fait une déchirure dans la galaxie ou quoi encore ? Tu crois que tu vas juste recoudre ça ?

Eve : S'il y avait juste un moyen de déterminer lequel d'entre vous la prophétie mentionne, peut-être -

Angel : Je viens de lire la prophétie du Sanshu, et je le dis, il n'y avait rien dedans -

Spike : Attend. Tu as lu la prophétie ? Celle en qui tu ne crois pas ? (Angel lève les yeux au ciel, croise les bras) Euh, un tas de sottises, tu as dit ? Eh bien, n'est-ce pas diablement intéressant.

Angel : Spike ?

Gunn : Sans offense, Angel. On a besoin de quelqu'un qui est un expert sur le texte sacré du Sanshu.

Angel : Bien, mais Wesley n'est pas là.

Eve : Non, mais notre département l'est. Peut-être que quelqu'un là-bas peut -

Angel : Faire quoi ? Je te le dis, j'ai lu la prophétie.

INT. BUREAU DE SIRK - JOUR

Angel est assis dans une chaise devant le bureau de Sirk. Eve est assise à côté d'Angel. Gunn et Spike se tiennent derrière eux. NOTE : Sirk est l'homme qui a fait visiter Wolfram & Hart à Wes dans "Home".

Sirk : Vous n'avez pas lu la prophétie. (se lève)

Angel : Ah bon ?

Sirk : Vous avez lu une traduction de la prophétie. (prend un livre, retourne à son bureau) C'est comme comparer la Bible de King James avec l'originale araméenne, hébreu. Le plus gros du goût, de la subtilité de l'usage, le contexte historique a été enlevé. (tousse) Lisez la prophétie. Vous pourriez autant avoir lu un exposé sur le livre vieux de 12 ans sur le sujet.

Gunn (murmure à Angel) : Wesley me manque.

Angel : Ok, Sirk. Le point est fait. Ecoutez, est-ce qu'il y a quelque chose dans le Shanshu qui puisse nous aider avec ce qui se passe ?

Spike : Ouais. Qu'est-ce qui est dit sur moi ?

Sirk : Il y a un groupe de vers nouvellement traduits qui pourraient peut-être s'avérer utiles. "La racine de l'arbre se divisera en 2. Et chaque chose cherchera de la nourriture dans la rivière enterrée."

Spike : On dirait un livre de jardinage.

Sirk : C'est une métaphore. S'il vous plait ne me dites pas que je dois vous expliquer ce qu'est une métaphore.

Angel : Sirk, le texte.

Sirk : Ah. Nous y voilà. "La tempête déchaînée. La balance hésitera jusqu'à ce que le vampire avec une âme boit de la tasse du tourment perpétuel."

Angel : Encore de la métaphore.

Spike : Non, c'est vrai.

Eve : Alors il y a une tasse.

Spike : Le tourment perpétuel ? Je sais juste que ça va pas sentir tellement bon.

Sirk : "Il aura le poids des mondes au dessus de lui, liant ses membres, broyant ses os en poudre jusqu'à ce qu'il sauve la création...ou la détruise."

Spike : Euh...d'accord. Alors, qu'est-ce qui est dit sur moi ?

Sirk : Le vampire aura son passé nettoyé.

Angel : Et revivra sous forme humaine. Ouais, je connais cette partie.

Spike : Ouais, je paris que oui.

Gunn : Alors, Angel boit de cette tasse. Nos ordinateurs se remettent en ligne, les téléphones arrêtent de sonner, et les gens arrêtent de se changer en maniaques des homicides ?

Spike : Qui dit que c'est Angel qui est supposé boire un coup ? Qui dit que tout est à propos de lui ?

Angel : Aw, allez, Spike. Tu penses vraiment que ça te concerne ?

Spike : Oh, et pourquoi pas putain ? Juste parce que toi -

Eve : Les garçons, focalisons nous sur le problème présent. On ne veut pas se tromper sur ça.

Spike : Il n'y a pas de malentendu. Le buvage de la tasse est prédestiné. Ca ne peut pas être changé. Celui qui va en boire y était destiné. Quand quelqu'un est confirmé comme figure centrale de la prophétie, l'univers devrait se réaligner lui-même.

Gunn : Alors, cette tasse. Où elle est ? C'est dit ?

Sirk : Il offre quelques détails, oui. Elle a logée dans la cité perdue de Petra. Mm-hmm. Elle a disparu durant les croisades. Elle a refait surface au Vatican. Elle s'est évanouie la troisième année de l'Inquisition. Ensuite...oui. Intéressant.

Angel : Quoi ?

Sirk : Elle est au Nevada.

Gunn : Au Nevada ?

Sirk : Dans la Vallée de la Mort, pour être exact. "La terre se saccagera et marquera l'apparence de la tasse aux colonnes."

Angel : Colonnes ? Ca ressemble vaguement -

Sirk : "Et le désert avalera la tasse et la maison et -" ça peut seulement être vaguement traduit. "Et la grosse demoiselle ne chantera plus."

Angel : De l'opéra.

Eve : De l'opéra ?

Angel : Les colonnes était un opéra dans la Vallée de la Mort. Il a été enseveli dans un tremblement de terre en '38. Ca a fait les titres à Los Angeles. C'est seulement à quelques heures. Je peux aller là-bas et revenir avant -

Gunn : Angel, on a une crise majeure sérieuse qui se passe ici. Ca pourrait ne pas être le meilleur moment pour aller courir après une tasse mystique.

Angel : Je n'ai vraiment pas beaucoup le choix. Si elle est là-bas, je vais devoir accepter que la prophétie soit réelle, et espérer qu'elle arrêtera cette folie. Pendant ce temps, tu t'en charges. (se lève) Garde cet endroit en quarantaine jusqu'à ce que je - (regarde dans la pièce) Où est Spike ?

Spike ne se trouve plus nulle part.

EXT. AUTOROUTE DESERTE - NUIT

Spike roule sur l'autoroute déserte dans la Viper rouge d'Angel, chantant avec la radio.

Spike (le portable sonne) : Yello.

Angel (hors écran) : Tu as pris ma Viper.

Spike (grimace) : C'est ma Viper maintenant, mon pote. La possession est de 9/10. En sachant que tu diriges un cabinet d'avocats et tout ça.

On voit qu'Angel roule sur la même autoroute.

Angel : Tu crois que c'est un jeu ? Des gens meurent.

Spike : Et l'un d'entre nous va arrêter ça. Hey, qu'est-ce que t'en sais ? Je vote pour moi.

Angel : Il n'y a pas de vote. C'est une prophétie. Et le Shanshu ne te concerne pas, Spike.

Spike : Tu n'arrives toujours pas à l'accepter, hein ? C'est vraiment triste. Toutes ces années à croire que c'est toi le singe significatif, juste pour découvrir que tu es un gros morceau de rien du tout.

Angel : J'aurais vraiment voulu que tu restes un fantôme.

Spike : Mais je ne l'ai pas fait, hein ? J'ai été brûlé en sauvant le monde, et maintenant je suis de retour pour de vrai. Tu te demandes pourquoi c'est comme ça ? Oh, attend. Parce que c'est moi le meilleur, gros con !

Angel : Spike, je n'ai pas le temps de -

Spike (imite des crépitements) : C'est quoi ça ? Je te perds. Tu es - (crépitement) Comment ils appellent ça ? (crépitement) Oh, c'est vrai. Coupé. Tu es coupé.

Angel : Spike, ne -

Spike (raccroche) : Gonzesse.

Angel (raccroche) : Idiot.

INT. BUREAU DE GUNN - NUIT

Gunn se tient derrière son bureau, se baladant, parlant dans un talkie-walkie.

Gunn : Ouais, je sais ce que c'est un vampire. Tirez lui dessus avec des tranquillisants pour éléphants et attachez la. (des crépitements embrouillent la conversation) Euh...ouais. Peu importe. C'est bon. Ecoutez, finissez en. Fini et, vous savez, terminé. (pose le talkie-walkie)

Eve (se balade dans le bureau de Gunn) : Toujours quelque chose avec cet endroit, hein ? Je veux dire, des combats de fantômes, des monstres, des cyborgs tueurs. C'est impressionnant qu'avec tous ces pirates vous arriviez toujours à vous en sortir. (prend une figurine de robot sur une étagère et la regarde)

Gunn : C'est amusant, tu as toujours l'air d'être dans les parages pour les...pirates.

Eve : Je suis chanceuse, je pense.

Gunn : Ah ouais ? Et qu'est-ce que tu es d'autre, Eve ? A part chanceuse.

Eve (innocemment) : Je suis supposée savoir ce que ce -

Gunn : Tu joues comme si tu es une petite jeune qui sort de Santa Cruz que quelqu'un a connecté avec les partenaires seniors du Mal, en Corporation.

Eve : J'ai jamais dit que j'étais de Santa Cruz. Je suis juste allée à l'école là-bas. Et si on parle d'être connectés, Charles, c'est toi qui parle au chat là-haut.

A travers la fenêtre dans le fond, un homme avance avec menace vers le bureau de Gunn en portant une hache de pompier.

Eve : Je pense que ça te rend beaucoup plus connecté à cet endroit que je ne le serais jamais. Aussi loin que les partenaires seniors sont concernés, je suis juste un messager.

L'homme approche toujours, inaperçu par Gunn et Eve.

Gunn (rigole) : Exact. Et je suis un avoué légèrement maniéré.

Un garde de sécurité fait tomber l'homme maniant la hache juste avant qu'il n'arrive au bureau de Gunn. Eve et Gunn se tournent pour regarder l'agitation, mais ne voient pas l'homme sur le sol.

Gunn (reprend le robot d'Eve, la montre) : Ne touche pas les robots. (remet le robot sur l'étagère)

INT. OPÉRA AUX COLONNES - NUIT

Spike et Angel arrivent séparément à l'opéra localisé au milieu du désert. Angel regarde autour de lui, quand Spike parle d'un balcon au-dessus de lui.

Spike : Nous y voilà, alors. 2 vampires héros...rivalisant pour mouiller notre sifflet avec une boisson au tourment rafraîchissant.

Angel : C'est ce que tu penses être - un héros ?

Spike : J'ai sauvé le monde, non ?

Angel : Une fois. Parle le moi après l'avoir fait plusieurs fois.

Spike : Assez de bavardage, mon pote. J'ai une prophétie à accomplir. (fait doucement signe) Ta. (s'en va hors de vue)

Angel : Spike ! (le suit) Bon sang ?

INT. HOTEL ERE VICTORIENNE - NUIT

William va dans son hôtel et voit Angelus sautant une femme vêtue en noir et blanc.

William : Eh bien...on dirait que tu ne t'es pas nourri d'elle après tout -

Angelus se penche en arrière, révélant qu'il est avec Drusilla.

Drusilla (lève la tête pour regarder William) : Le petit enfant n'est pas sorti jouer. (s'assoie, se penchant vers la poitrine d'Angel) Je t'ai manqué, joli William ?

Angelus : Je suis sûr que oui, Dru. Après tout...tu es son avenir.

Drusilla : Oh. Comme c'est mignon.

Angelus rit de William. Drusilla rit aussi. William prend un air de haine enragée alors qu'il fixe Angelus.

INT. OPERA AUX COLONNES - NUIT

Angel descend les rangées de sièges dans le couloir de l'opéra vers la scène où la tasse en or est posée éclairée sur un piédestal. Angel saute sur la scène, alors qu'il se rapproche de la tasse, Spike saute des chevrons derrière lui. Angel s'arrête, lève les yeux au ciel. Ils regardent tous les deux la tasse.

Spike : Je pensais qu'elle serait un peu moins dorée, avec le tourment et tout ça.

Angel : Alors...qu'est-ce qu'on fait maintenant ?

Spike (soupire, frappe Angel, crie) : Qu'est-ce que tu crois ?

ACTE III

INT. OPERA AUX COLONNES - NUIT

Spike se balade d'avant en arrière pendant qu'Angel se remet sur pieds.

Spike : Viens ! Voyons voir la quantité d'âme que tu as vraiment là-dedans.

Angel : Spike, on n'a pas le temps pour ça.

Spike : Ne pisse pas dans ta culotte, Sally. Tu ne vas pas tenir si longtemps.

Angel (soupire, se lève) : Bien. On le fera à ta manière.

Angel et Spike commencent à se donner des coups de poings. Ils échangent des coups, puis Spike jette Angel en l'air, où il atterrit sur un balcon derrière lui. Angel atterrit sur une croix, qui le brûle, et il recule rageusement, envoyant la croix sur la scène en dessous.

Spike : Ha ha ha ha ! Oh, ouais. Regarde toi. A penser que tu es le grand sauveur - se battant pour la vérité, la justice, et les mères - mais tu ne peux toujours pas poser ta chair sur une croix sans sentir le bacon, hein ?

Angel : Comme si tu étais différent.

Spike : Eh bien, c'est justement ça. Je le suis. Et tu le sais. On a forcé une âme en toi - une malédiction. Ca te fait souffrir pour toutes les horribles choses que tu as fait. Mais moi...je me suis battu pour mon âme. J'ai passé les épreuves du démon. Il m'a presque eu une douzaine de fois, mais j'ai continué à me battre. Parce que je savais que c'était la meilleure chose à faire. (saute sur le balcon en un mouvement simple, atterrissant devant Angel) C'est mon destin.

Angel : Vraiment ? J'ai entendu que c'était juste pour rentrer dans des pantalons de filles.

Spike utilise son pouce pour soulever une barre de métal dans ses mains. Il la balance vers Angel, mais Angel fait une culbute en dehors du balcon, atterrissant sur la scène près de la tasse. Angel va vers la tasse, quand Spike jette la barre sur lui comme une lance, le manquant de peu. Angel se tourne pour regarder Spike, qui saute du balcon en maniant une autre barre de métal.

Spike (sautant) : Yaaaagh !

Angel saisit le premier morceau de barre que Spike lui a lancé et l'utilise pour détourner l'arme de Spike.

INT. LABORATOIRE DE SCIENCE - NUIT

Harmony est emmenée dans le labo sur un brancard. Elle est attachée et inconsciente.

Gunn : 6 cas de plus. C'est quoi - une hausse de 30 % depuis une heure ?

Fred : 32.4, mais qui compte ?

Eve : Une idée de ce qu'est le déclencheur spécifique ?

Fred : Non. Il n'y a pas de lien commun. Genre, âge, position, profil psychologique, type sanguin, antécédents médicaux - il n'y a pas l'air d'avoir un modèle pour cette chose. On dirait qu'elle pourrait nous affecter tous.

Eve : Il y a quelque chose qu'on peut -

Gunn : Pourquoi tu réponds à ses questions, Fred ? (frémit) On ne fait pas confiance à cette garce. (lève les yeux, révélant qu'il saigne aussi maintenant des yeux) Elle va tous nous tuer.

Fred : Gunn !

Gunn (attrape Eve par le cou, pressant sa gorge, appuyant son dos contre le mur) : Qu'est-ce que tu es, hein ?

Fred : Gunn, non ! (prépare un pistolet tranquillisant)

Gunn (enragé) : Qu'est-ce qu'il y a vraiment là-dedans, hein ? Hein ?! (Eve halète) Bon, heh, je crois que tu dois respirer. C'est bon à savoir.

Fred s'approche de lui avec le pistolet tranquillisant, mais il la frappe, la faisant tomber par terre et brisant la fiole de médicament dans le pistolet.

Gunn : Espèce de menteuse ! Tu crois qu'on sait pas que tu es derrière tout ça, que tu joues avec nous ?! Qu'est-ce que tu es, hein ? Montre moi ! Qu'est-ce que tu es - un monstre ? (hurlant) Montre moi !

Fred frappe Gunn à la tête avec un plateau en métal, le faisant tomber par terre et lâcher Eve. Eve tient sa gorge et halète pour chercher de l'air.

INT. OPERA AUX COLONNES - NUIT

Angel et Spike se battent, utilisant les barres en métal comme bâtons. Angel frappe, faisant tomber Spike.

Spike : Tu frappais plus fort avant, grand-père. (se lève)

Angel : Non, c'est ta tête qui est devenue plus grosse.

Ils continuent à se battre, et Angel pousse Spike de plus en plus en arrière. Angel balance finalement la barre en métal comme une batte de base-ball, faisant tomber Spike sur le balcon. Angel le suit, prêt à balancer de nouveau Spike, mais Spike se lève et bloque le coup.

Spike : Tu ne gagneras pas cette fois.

Spike frappe Angel, le faisant tomber du balcon. Il atterrit sur la scène en dessous, toussant et saignant à la bouche.

Spike (sautant sur la scène) : Un vampire avec une âme. Personne ne sait pour quel côté il va se battre...quand le grand spectacle arrivera. Sauf qu'on sait déjà de quel côté tu es, hein ? Tu as déjà fait ton choix. Commercialisé dans ta cape pour une jolie chaise confortable chez Wolfram & putain de Hart.

Spike balance la barre, prêt à l'enfoncer dans le cou d'Angel, mais Angel se tend et l'attrape avant qu'il ne puisse continuer le mouvement.

Angel : C'est un peu plus compliqué que ça. (utilise la barre que Spike tient pour avoir une prise pour se lever, faisant tomber Spike dans le processus) Mais tu as toujours été un peu simple...Willy. (jette la barre, va vers la tasse)

INT. HOTEL ERE VICTORIENNE - NUIT

Angelus jette William dans le mur, pressant son cou.

William : Ne la touche pas !

Angelus : C'est un peu trop tard pour ça, Willy. Et je n'aime vraiment pas ça quand tu élèves la voix sur moi.

Drusilla : William, ne prend pas un ton si triste. (s'allonge avec séduction) Fais nous un bisou, alors.

William : Pourquoi tu as...? Tu le savais. Tu savais qu'elle était à moi.

Angelus : Ah bon ?

William : Tu le savais très bien ! (lutte pour se libérer de la prise d'Angelus et le frappe) (chargeant sur Angelus) Unh-aaaugh !

Angelus détourne facilement Spike et le fait tomber par terre.

Angelus : Tu ne comprends pas encore, hein ? (soulève William par le col, le jetant sur le canapé) (enlève les cadavres du canapé et s'assoie à côté de William) Bon, tu es nouveau...et un peu faible. Alors laisse moi t'expliquer comme sont les choses maintenant. Il n'y a plus d'appartenance ou de mérite. Tu peux prendre ce que tu veux, avoir ce que tu veux...mais rien n'est à toi. (Drusilla sort par le seuil de la porte) Pas même elle.

William : Tu te trompes. Nous serons à jamais, Drusilla et moi.

Drusilla (serre ses mains sur son coeur) : C'est vrai ?

Angelus : Ah, toujours le poète, hein, Willy ?

William : William.

Angelus : C'est vrai. William. Tu sais, tu devrais vraiment te trouver un nouveau nom. Ca ne donne pas la bonne note pour la terreur. (tapote le genou de William; se lève; va se mettre derrière Drusilla) Je te le dis...William. Si tu la veux...(glisse ses mains autour du corps de Drusilla, sous sa taille) viens la prendre.

Drusilla tend ses mains, faisant signe à Drusilla. William charge rageusement Angelus.

INT. OPERA AUX COLONNES - NUIT

Alors qu'Angel se tend vers la tasse, Spike charge sur lui, le frappant durement, les faisant tous les deux tomber. Ils se lèvent, ayant tous les deux leurs mains autour du cou de l'autre.

Spike : Viens, héros. Dis moi en plus. (frappe Angel) Apprend moi ce que ça veut dire. (frappe Angel) Et je te dirais pourquoi tu peux pas me voir. (frappe Angel)

Angel (frappe Spike) : Dis le à ton thérapeute. (frappe Spike)

Spike (frappe Angel) : Parce que chaque fois que tu me regardes...(frappe Angel) tu vois toutes les sales petites choses que j'ai fait, (frappe Angel) toutes les vies que j'ai pris...(frappe Angel) à cause de toi ! Drusilla m'a siré...(frappe Angel) mais toi...tu as fait de moi un monstre. (frappe Angel, va vers la tasse)

Angel (s'effondre par terre) : Je ne t'ai pas fait, Spike. J'ai juste ouvert la porte...(commence à se lever) et j'ai laissé le vrai toi sortir.

Spike prend la croix qui a brûlé Angel avant et la balance sur Angel, l'envoyant voler dans la pièce. Spike tient la croix dans ses mains.

Spike : Tu n'as jamais connu le vrai moi. (les mains grésillent sur la croix; il la jette; va vers Angel) Trop occupé à voir ton propre reflet...priant pour qu'il y ait quelqu'un d'aussi dégoûtant que toi dans le monde, pour que tu puisses continuer à vivre avec toi-même. Jette un long regard, héros. Je ne suis rien de toi !

Angel : Non. Tu es encore moins. C'est pour ça que Buffy ne t'a jamais vraiment aimé : Parce que tu n'étais pas moi.

Spike (attrape Angel par le col) : Je crois que ça veut dire qu'elle pensait à toi...chaque fois qu'on le faisait.

Angel attrape les poignets de Spike et les sépare. Il frappe Spike, puis le jette dans la pièce, faisant se briser quelques supports en bois. Ils se battent aux poings, et Spike enfonce une écharde de bois dans le bras d'Angel. Angel arrache l'écharde de son bras et fixe Spike.

Angel : D'accord...(se change en visage de vampire) finissons en.

Spike se change aussi en visage de vampire. Ils se foncent dessus.

Fondu en noir

ACTE IV

INT. BUREAU DE FRED - NUIT

Eve visiblement secouée est assise dans une chaise dans le bureau de Fred. Fred lui apporte un verre d'eau et s'agenouille devant elle.

Fred (parlant doucement) : Avale doucement. Ca va faire mal un moment quand tu avaleras. (Eve tousse) Ca va aller, juste -

Eve (baissant les yeux) : Tu n'as pas à prétendre que tu t'inquiètes.

Fred : Quoi ?

Eve : Oh, allez, Fred. (regarde Fred) Je sais ce que tu penses de moi. Ce que vous...(pleure)

Fred : Ecoute, ce que Charles a dit, sur le fait qu'on pense que tu es derrière...tu sais, tout ça. Il était sous les effets -  (Eve pose le verre, se lève et va vers la porte) Eve.

Eve (se tourne pour faire face à Fred, secoue la tête) : Je ne suis pas la mauvaise personne. (sort)

INT. OPERA AUX COLONNES - NUIT

En visage de vampire, Angel et Spike se battent sur la scène de l'opéra.

Angel (écorche la poitrine de Spike avec un bout de bois) : Comment ça fait ?

Spike (écorche la poitrine d'Angel) : A toi de me le dire.

Spike frappe Angel répétitivement dans le ventre, et le bout de bois qu'Angel tenait vole dans les airs. Spike fait tomber Angel par terre, attrape le bout de bois dans les airs, et se penche en arrière en un mouvement d'embrochement. Il s'arrête un moment, puis enfonce le pieu dans le corps d'Angel, le faisant hurler de douleur. Spike se lève, baisse les yeux vers Angel, révélant qu'il a enfoncé le pieu dans l'épaule d'Angel. Angel laisse son visage reprendre forme humaine.

Spike : J'aurais sûrement dû te changer en poussière. (reviens en visage humain) Mais honnêtement...j'ai pas envie d'entendre la garce en parler. (se tourne pour aller vers la tasse)

Angel (enlève le pieu de son épaule) : Spike, attend. (Spike prend la tasse) Attend. (Spike lève les yeux au ciel) C'est pas un prix que tu tiens. (Spike regarde Angel) C'est pas un trophée. C'est un fardeau. C'est une croix. (Angel se lève) Que tu devras supporter jusqu'à ce qu'il te transforme en cendres. Crois moi. Je le sais. (Spike repose la tasse sur le piédestal et regarde Angel) Alors demande toi : Est-ce vraiment cet avenir qui t'es destiné ? Est-ce que tu le veux vraiment ? Ou c'est parce que tu veux juste me prendre quelque chose ?

Spike (hausse les yeux) : Un peu des deux. (boit la tasse)

Angel (bondit pour essayer de l'arrêter, mais il est trop tard) : Spike -

Spike (laisse tomber la tasse, fixe Angel, perplexe) : C - c'est...une Rosée de Montagne.

Angel regarde la tasse, puis Spike. Ils se fixent avec confusion.

INT. LABORATOIRE DE SCIENCE - NUIT

Angel sanglant et battu va dans le labo. Fred est là en train de surveiller Harmony et Gunn, qui est toujours attachée.

Angel : Fred.

Fred : Angel. (cours vers lui) Mon dieu, qu'est-ce qui s'est passé ?

Angel : Je suis tombé...des escaliers. Des grands escaliers. Gunn.

Fred : On a tout essayé - médical, mystique. Rien n'arrête ça.

Angel : Ca continue toujours ?

Fred : Et ça s'empire. Et pour la tasse ? Tu as...

Angel : Ah, c'était une fausse. Quelqu'un nous a roulé.

Fred : Quoi ? Qui ?

Angel : Je sais pas. C'était Sirk qui nous a envoyé là-bas. Peut-être qu'il est -

Spike (va dans le labo, aussi sanglant et battu) : Parti. Il a nettoyé son bureau et a disparu en fumée.

Fred (regarde Spike, puis Angel) : Les escaliers, hein ?

Angel : Bon. Sirk est parti. La tasse est une fausse, mais la folie est réelle. Alors qu'est-ce qu'on va faire pour ça ?

Gunn (sonné) : Je dis qu'on commence par détacher le frère.

Fred : Charles. (desserre les liens)

Harmony (revient à elle, regarde ses liens) : J'ai un problème ? (Angel la détache)

Gunn (regarde autour de lui) : Hey. Qu'est-ce qui s'est passé, bon sang ?

INT. BUREAU D'ANGEL - JOUR

Eve donne des instructions à Angel, Gunn et Spike dans le bureau d'Angel.

Eve : Les Partenaires Seniors s'en sont mêlés. Apparemment ils travaillaient sur ce problème depuis qu'il a commencé. Ils sont parvenus à stabiliser temporairement l'équilibre universel.

Angel : Temporairement ? Pour combien de temps ? Et Sirk et ce fantasme qu'il nous a sorti à propos de la tasse ?

Eve : Les Partenaires n'en savent pas un mot. Ils sont aussi fâchés que toi.

Angel : J'en doute vraiment.

Eve : Ne t'inquiète pas, Angel. Sirk ne peut pas se cacher pour longtemps. On le ramènera, on trouvera qui lui a dit de faire ça. Maintenant, si vous voulez bien m'excuser, je dois rentrer chez moi et mettre de la glace sur mon cou. (se lève, va vers la porte)

Gunn (se lève) : Euh, Eve...(va vers Eve) euh...écoute...je suis vraiment...

Eve : Ne t'embête pas, conseiller. Tu as d'autres problèmes à régler. Tout le truc sur le Shanshu n'est toujours pas résolu. Toujours 2 vampires avec une âme. Je crois que c'est une question pour un autre jour. (sort)

Gunn : Encore des journées comme aujourd'hui, et il n'y aura pas d'autre jour.

Spike : Ouais...bon...pendant ce temps...(se lève) cet ex-fantôme vampire avec une âme a quelques beuveries corporelles à rattraper. Qu'est-ce que tu en dis, Charlie-boy ? Tu commences à en avoir marre ?

Gunn : Non. Non, j'ai l'impression que ma tête va exploser et jeter tous mes jouets et bonbons par terre. (s'assoie sur la table près d'Angel)

Spike : Tu es loin devant moi. Assez équitable. (sort)

Angel : Peut-être que tu devrais demander à Fred de t'examiner.

Gunn : Nan, elle va encore m'attacher. (soupire) Tu vas bien ?

Angel : Je sais pas. Il m'a battu, Gunn.

Gunn : Qui, Spike ? On dirait qu'il en a eu autant que -

Angel : Non. Il m'a battu pour la tasse.

Gunn : Tu veux dire la fausse tasse ? La tasse de conte de fée ? Et alors ?!

Angel : Non, tu ne...(soupire) Il a gagné le combat, Gunn...pour la première fois. Peu importe si la tasse est vraie ou pas. (soupire) A la fin, il...Spike était plus fort. Il la voulait plus.

Gunn : Angel, ça ne veut rien dire.

Angel : Et si oui ? Et si ça voulait dire que...je ne suis pas l'élu ?

INT. APPARTEMENT - NUIT

Eve souriante entre dans un appartement où la porte est couverte de symboles étranges. Elle ferme la porte derrière elle, pose son sac sur la table, et déboutonne sa veste.

Eve : Tu sais, c'est marrant de vouloir rendre l'univers complètement dingue...c'est pas aussi marrant que ça en a l'air. (enlève son manteau) Dans les avantages, ils ont complètement crus l'histoire de la tasse au tourment. Comme tu le pensais. (s'assoie, dénoue ses chaussures) Et notre M. Sirk a fait son numéro d'escamotage sans un accroc. Juste sous le nez des Partenaires Seniors. (ouvre sa robe) Et tu devrais être heureux de savoir que...l'Equipe Angel est en alerte rouge. (enlève sa robe) Ils pourraient penser que les Partenaires Seniors ont mit une alarme sur leur arc. (enlève son soutien-gorge et son slip) Oh, et, au fait, Spike n'a pas tué Angel, mais ils se sont battus jusqu'à la chair.

Eve grimpe dans le lit et se blottit sous les couvertures contre Lindsey, dont le torse et les bras sont couverts des mêmes symboles que sur la porte. Il met un bras autour d'elle et la serre contre lui.

Lindsey : Eh bien...c'est un commencement.

Fondu en noir


1 INT. VICTORIAN ERA HOTEL - DAY
TITLE: Royal London Hotel, England, 1880
A man and woman can be heard giggling on the other side of the lobby doors. William pushes the double-doors open and pushes Drusilla through, closing the doors behind them. William has his arms wrapped around her waist from behind, then turns her to face him, pushing her against the wall and nibbling at her neck.
NOTE: "William" is Spike's given name. The scene takes place before he adopted the nickname "Spike."

DRUSILLA
Oh. Such a hungry little kitty.
(gently pushes him back)
Meow.
(walks out to the open area of the lobby)
You've been a starved one, haven't you, my sweet Willy?

WILLIAM
I've got you to feast on now, pet. Is this your home?

DRUSILLA
Their home.
(looks at a pair middle-aged corpses slumped on the sofa, posed as if they were sitting)
Ambassador to...something and his plump, lovely wife. Till their spirits flew away on fairy wings.
(whispers)
Psst. When Angelus took them for dinner.

WILLIAM
(gawking at the corpses)
Angelus? Who the bloody hell's Ang—?
(turns to see Angelus lurking in the shadows in a nearby doorway)

DRUSILLA
Look what I made. It's called Willy.

WILLIAM
William.

DRUSILLA
(smiles)
Where's Darla? I want Darla to see William.

ANGELUS
(walks closer to them)
Darla and I had a little spat. Her precious master sent for her. You know Darla. Master's pet.

DRUSILLA
Oh. Poor Angelus.

ANGELUS
Ah, don't fret, Dru. We'll make up. Always do.
(touches his bruised brow)
Mmm. Ow. After a little tit for tat. Shouldn't let that spoil our fun here.
(looks at William, checking him out)
So, instead of just feeding off of this William... you went and turned him into one of us. Another rooster in the henhouse.

DRUSILLA
You're not cross with me, are you?

ANGELUS
Cross?
(grabs William's arm and holds it out into the ray of sunlight beaming through the closed curtains)
Do you have any idea what it's like having nothing but women as travel companions, night in and night out?

WILLIAM
(angrily yanks his sizzling hand away from Angelus)
Touch me again—

ANGELUS
Don't mistake me. I do love the ladies. It's just lately... I've been wondering...
(holds his own fist in the beam of sunlight)
what it'd be like...
(watches his hand sizzle)
to share the slaughter of innocents... with another man.
(turns his hand over so the palm is in the light now; looks admiringly at it as it smokes)
Don't... don't think that makes me some kind of a deviant, hmm?
(pulls his hand back close to his face)
Do you?

Staring at Angelus, William sticks his own hand in the light—voluntarily this time)

ANGELUS
(laughs, slaps William on the shoulder affectionately)
Au ah! I like this one! You and me, we're gonna be the best of friends.

Angelus and William laugh together.

Cut to:

2 INT. LOBBY - DAY
Angel walks down the steps into the lobby, walking briskly toward Harmony's desk, followed by Spike.

ANGEL
Get the hell away from me, Spike.

SPIKE
Would that I could, you big ape.
(walks through a column while following Angel)
'Til then, why don't you make us both happy and give me what I want?

ANGEL
You're not getting an office.
(Harmony hands him his mail)

SPIKE
You selfish sod. The rest of your lot get to go home to their nice and cozies. Me? I gotta nest in somebody else's roost. It's not bleeding right.

ANGEL
You don't work here. You haunt this place—and annoy me. That's all.
(walks to his office)

SPIKE
Job well done, eh? At least give me Wesley's office. I mean, since he's gone.

ANGEL
He's not gone. He's on a leave of absence.
(walks into his office, shuts the door behind him)

SPIKE
Yeah, right. Boo-hoo. Thought he killed his bloody father.
(yelling after Angel)
Try staking your mother when she's coming on to you!

HARMONY
Well... that explains a lot.
(Spike starts to respond, but then decides to walk off)
Spike.

SPIKE
(irritated)
Look, that was a long time ago. She wasn't herself.

HARMONY
(holds up a package)
You got mail.

SPIKE
What?

HARMONY
It's addressed to you, care of here.

SPIKE
Who the hell'd be sending post to a...

HARMONY
Ghost?
(shakes head)
Doesn't say. Kind of heavy. Here.
(Spike holds up his hands)
Oh. You want me to—

SPIKE
If you don't mind.

Harmony uses the letter opener to slice through the packing tape and opens the package. Upon opening, the package releases a flash of bright white light. Harmony blinks dramatically, then looks at Spike.

SPIKE
Well, that was a slap and a tickle.

HARMONY
(peers inside)
There's nothing—
(telephone rings, Harmony answers)
Morning, Wolfram and—aah!
(the phone makes an electronic screeching noise)

SPIKE
(walks toward Angel's office)
Any more fireworks for me, I'll be in here telling your boss what a miserable bastard—
(walks into Angel's door, bounces off of it, landing on the floor)
Bugger! That hurt.
(the telephones are ringing off the hook)
(Angel walks out of his office and stares at Spike on the floor in front of his door)
Hold on...

Fade to black.

Opening credits.


--------------------------------------------------------------------------------

ACT I:

3 INT. LOBBY - DAY
Resume. Spike has just run into Angel's door and fallen to the ground. In the background, there's the constant noise of all the telephones ringing.

SPIKE
(stands)
Hey. I'm—
(touches his chest)
I can feel.
(touches Angel's chest)

ANGEL
Hey. Stop touching me.
(pushes Spike's hand away)

SPIKE
(licks his lip to discover his nose had bled a bit from his run-in with the door)
Mmm! I can—
(grabs a mug from Angel's hand)

ANGEL
Hey.

SPIKE
(drinks deeply from Angel's mug)
Mmm! Mmm! Mmm! Oh, God. It's bloody ambrosia.
(looks at the cup, smiling, then looks at Angel)
Is this otter?

GUNN
Hey, what's going—

SPIKE
(hugs Gunn enthusiastically around the neck)
I'm back, Charlie boy! That's what's going!

GUNN
He's corporeal. When did this— I mean, how?

ANGEL
I don't know. He just—

SPIKE
I got it. It must've been that box of flash I got in the mail.

ANGEL
You got—from who?

SPIKE
Don't know, don't care. But if you see him, give him a bloody kiss on the mouth for me.

ANGEL
Harmony, what is going on with the phones?

HARMONY
(walks out from behind the desk toward the others)
Nobody knows. It's, like, all over the office.
(Spike smiles as he checks her out)
And all there is is, "eee!" on the other end. Plus, now my computer's freaking.

SPIKE
Harm.
(grabs Harmony passionately and kisses her)

HARMONY
Get off.
(pushes Spike away, disgusted)
Ew.

SPIKE
That's the idea.
(to Angel) I need to borrow your Gal Friday for a bit.

ANGEL
Permission denied.

SPIKE
I wasn't asking.
(grabs Harmony by the wrist and starts walking away)

HARMONY
My God!
(wrenches her wrist away from him)
Oh, my God. What? You think just 'cause you're all... solid now, that I'm gonna go—

SPIKE
(looks at her in earnest)
—that's a very pretty skirt you're wearing.

Harmony tries to maintain her anger with Spike, but he keeps giving her that sexy look and she melts, no longer able to suppress a smile at the thought.

HARMONY
(turns to Angel, smiling broadly)
Taking a long lunch, boss.

Spike takes Harmony by the hand, leading her down the hallway.

Cut to:

4 INT. VICTORIAN ERA COACH - NIGHT
Angelus and William are laughing as they ride through the night in a horse-drawn carriage.

WILLIAM
And then, when you leapt up right in the middle of the ceremony, grabbed the priest's head, and squeezed it until it popped like...

ANGELUS
Rotted melon.

Angelus pulls the woman sitting beside him closer—it's a bride, bleeding from fang marks on her neck, barely alive, but still frightened.

WILLIAM
Yes! Eyeballs dangling from the sockets, and you shouting, "Frankly, father, thine eyes offend me."
(laughs, sits back)
Bloody priceless. And beating the groom to death with his own arm, I mean, honestly, you're a bloody killing marvel.

ANGELUS
Yeah. Have a drink.

WILLIAM
No, that's your spoils, mate.

ANGELUS
I've had my fill. Go on, take her.

WILLIAM
Nah. I think I might go and find Drusilla. She's prowling for street urchins in the east end. Make her happy if I joined her for a bit.

ANGELUS
She's special, isn't she? Our Drusilla.

WILLIAM
More than that. She brought me into this world. Where I was meant to be. It's like... she's my destiny.

ANGELUS
Yeah, she is a sweet plum. I mean, a bit dotty and brain-addled, but—

WILLIAM
She's not— She's just— It's like she's still got a bit of a child in her.

ANGELUS
Perhaps 2 or 3 by now.
(knocks on the carriage wall behind him)
Driver! Stop the coach!
(sighs)
Happy hunting. Go on. Just be home before sunrise.

William climbs out of the carriage.

Cut to:

5 INT. HALLWAY - DAY
Spike leads Harmony down the hallway, holding her hand. She giggles with excitement as Spike searches each room they pass. After passing one office, Spike stops and turns back to it.

SPIKE
You. We need your office. Get out.
(walks into the office)

MAN
What?! I don't take orders from a gh—
(Spike grabs the man's arm and pulls him toward the door)
Hey!

SPIKE
Come on, then.

MAN
You can't—
(wrestles himself free of Spike's grip)
Get your hands off—

Spike shoves the man outside the office and closes the door. The man knocks on the door angrily.

SPIKE
Piss off!

MAN
(stares at the door, then walks down the hallway, stopping to talk to a man at the copier station)
You're not gonna believe this, Jerry. I just got thrown out of my own office. That ghost pal of Mr. Goodfang, I guess he's—

Jerry, who was using the copier, turns to the man, his eyes red and dripping blood.

JERRY
(in a low, growly voice)
Toner.

MAN
Jerry?!

JERRY
(beating the man mercilessly with a fire extinguisher)
Nobody...replaces... the toner!

Cut to:

6 INT. LOBBY - DAY
Angel walks into the lobby talking to one of his office personnel.

ANGEL
Kill 'em. All of 'em. The phones, the computers, shut 'em down. Find out if we got some kind of bug in the system and who put it there.

GUNN
(walks up to Angel as the other man leaves)
Figure we're under some kind of attack again?

ANGEL
I don't know what to figure yet.

FRED
(runs down the stairs to catch up to Angel and Gunn)
Angel?

ANGEL
Oh, let me guess. The lab computers are on the fritz.

FRED
Well, yeah, but that's just the tip of the fritzberg. The needles on our atmospheric gauges suddenly started spiking into red. Totally blew out the instruments.

ANGEL
Sounds like some kind of electrical surge, like what's affecting our phones and—

7 INT. ANGEL'S OFFICE - DAY
Angel, Fred, and Gunn walk into Angel's office, continuing their conversation.

FRED
Well, yeah. That's what I thought at first, but I think it might be something else.

ANGEL
Never simple, is it?
(picks up his mug)
He drank all my blood.
(turns, yells)
Harmony!

GUNN
She's off having a nooner with Blondie Bear, remember?

Angel sighs, exasperated.

FRED
She's what?

GUNN
You know, "nooner." When you have sex in the middle of—

FRED
I know what a nooner is, Charles. You said she's with Spike?

ANGEL
Uh, yeah. He's corporeal again.
(sits in his desk chair)

FRED
Corporeal?

GUNN
Yeah. He got something in the mail. Flash, bam, boom... he's a solid citizen again.

FRED
Oh, my God why didn't you call me?

ANGEL
I'm sorry. We just, you know, we've had our hands full dealing with the glitch in the office system... which just so happens to coincide with Spike being back, and I can't believe I'm just getting that.

GUNN
You think whatever recorporealized Spike's doing a number on the building?

FRED
Well, obviously they're connected. Maybe when Spike's matter was reintegrated into physical form, it had some sort of ripple effect on the immediate environment. Or, if those gauge readings are correct, it could be the start of something bigger, like—

EVE
(standing in Angel's office doorway)
The entire universe thrown into catastrophic turmoil? 'Cause that's what's happening, kids.
(walks into the office)

GUNN
So you know what's going on?

EVE
Only what I'm told, counselor. Corporate seers alerted me to the situation.

ANGEL
Which is?

EVE
It's a harbinger.

FRED
Harbinger?

EVE
Upshot is we've got trouble with a capital "T," and that rhymes with "P," and that stands for "prophecy." Shanshu. Maybe you've heard of it?

ANGEL
Oh, God. That again. Yeah, I'm familiar. So?

EVE
So it talks about a champion. A vampire with a soul who'll play a pivotal role in the apocalypse.
(sits on the edge of Angel's desk)
For good or evil. Anybody's guess. That part's hazy.

FRED
I thought the Shanshu had to do with Angel becoming human again after—

EVE
that's just the epilogue, princess. And, for the record, the prophecy doesn't call Angel by name.

GUNN
Hold on. You're saying because Spike's back, you think he's—

EVE
I don't think anything. All I can tell you is his very existence is disrupting the order of things.

ANGEL
No argument here.

GUNN
This doesn't add up. There were already 2 souled vampires in the universe before Spike fried. Why is this happening now?

EVE
The keyword here is "champion." Spike gave his life to save the world. That gives him the cred. But when he died and became a ghost, case closed. Now that he's back, all bets are off, kids.

Gunn walks toward the door.

ANGEL
Where are you going?

GUNN
To check on something.
(exits)

FRED
(to Eve) You knew this would happen. All that time I was working on recorporealizing Spike, you never mentioned—

EVE
Hey, would've said something if I'd known, sweetie. My universe, too, you know. How'd you pull it off, by the way, bringing Spike back? You guys... did do it, right?

ANGEL
Something came in the mail for him.

EVE
The mail? Like the amulet.

ANGEL
(glares at Eve)
Yeah. Never did find out who sent it.

FRED
(glares at Eve)
The senior partners, maybe?

EVE
Watch the accusatory stares, kids. I only know...

ANGEL
What you're told. Right. So, the seers told you the phones and all were a harbinger. Of what?

EVE
Something worse. And seriously dangerous.

ANGEL
What do you mean, dangerous?

Cut to:

8 INT. OFFICE - DAY
Spike is humping Harmony, who's lying on her back on the desk. This escapade is somewhat less than romantic, seeming mostly mechanical and dispassionate. Spike's not even looking at Harmony.

HARMONY
(panting)
Sp-Spike!

Harmony's moans seem more pained than pleasurable. Cut to a view of her face—her eyes are bleeding like the man from the copier station.

SPIKE
Shh. Shh. Don't talk. Let's not spoil the moment.
(Harmony vamps out and bites down hard on Spike's neck)
Aah!

Fade to black.


--------------------------------------------------------------------------------

ACT II:

9 INT. OFFICE - DAY
Resume. Harmony has just bitten Spike's neck.

SPIKE
Harmony! Aah!
(stands, steps away)
What the bloody hell has gotten into—
(turns to see her and notices her face)
Your eyes.

HARMONY
(yelling)
I'm not! Not yours!

SPIKE
Yeah, right. Not mine.
(holds up his hands)

HARMONY
Using me. Making me think... feel...like yours.

SPIKE
(backs away)
Let's just—

HARMONY
You! You don't want me! You want your slayer whore!
(rushes him)
I'll kill you!

Spike punches Harmony, sending her back over the desk where she lands on the floor, unconscious. Spike stands there for a moment, trying to make sense of what just happened.

Cut to:

10 INT. HALLWAY - DAY
Medics pull a sheet over the body of the man Jerry killed with the fire extinguisher. Jerry is wheeled away on a stretcher, tied down with restraints.

JERRY
Self-centered jerks!
(laughs maniacally, thrashing)
A little thing called being considerate!
(a medic gives him a tranquilizer shot)
Replace—
(passes out)

Angel and Eve are talking to Lorne, who's sitting on a box of papers near the copier, holding a handkerchief to his forehead. Written in blood on the wall above the copier is the word "TONER."

LORNE
(groans)
Yeah, well, then I see Mr. Considerate here, covered in blood, making mashed potatoes out of this fella. And before I could get to, "What's wrong with this picture?" He clocks me right in the coconut.

SECURITY GUARD
Sir, we have 2 more attacks. One fatality.

ANGEL
OK, seal off the building. Nobody in or out till we know what we got here. Spell, virus, mass hysteria.

SECURITY GUARD
Yes, sir.
(to his radio) All channels, we have a code black. Affirmative. We are closing Pandora's Box.

LORNE
(stands)
Hey, say, fearless leader, uh, if you don't mind, what do you say I, uh, nurse this bump with an ice pack while I barricade myself in my office, huh?

ANGEL
Your call. Hey, Lorne, do me a favor first. Stop by the lab and tell Fred I need to know the second she figures out what's causing this.

LORNE
Yeah, gotcha.
(exits)

EVE
Come on, Angel. You know what's causing all this.

ANGEL
No, Eve. I don't.

EVE
This is just the beginning. The fabric of reality is starting to unravel. For my money, it all comes down to you and—

Spike walks out of the office he and Harmony were using, closing the door behind him.

ANGEL
Spike.

SPIKE
(turns to Angel and Eve)
I don't know what you're putting in the water coolers around here, but your secretary just started crying blood and tried to rip me a few new ones.

ANGEL
Harmony?

SPIKE
Had to put her porch lights out. For the best. I'm sure you understand.

ANGEL
Oh, yeah. You're a real hero.

EVE
And that's our problem in a nutshell.

SPIKE
Our problem?

ANGEL
Eve's got this theory.

EVE
Fact, Jack. There's only supposed to be one candidate for the vampire with the soul hero part in the big show. Two of you, and the wheel of destiny starts to spin off its axis. That's why everything and everyone is going mad.

SPIKE
Hold on a tick. You're blaming this on us?

ANGEL
No, she's blaming it on you.

EVE
This town might not be big enough for the both of you.

SPIKE
(scoffs, walks away down the hall)
Well, screw this town, then. Screw this devil's funhouse, Angel.
(turns, points at Angel)
And screw you for good measure. I think I'll take the new flesh and bones across the pond back to Europe.

EVE
Spike, by town, I mean this entire plane of existence.
(Spike stops at the elevator)
You won't solve this disequilibrium by leaving.
(the elevator doors open)
You might even make it worse.

GUNN
(steps off the elevator, loosening his tie, his eyes wide with fear)
Let's not make it worse. We don't want worse. I just went to the white room to see what the big cat had to say.

ANGEL
And?

GUNN
Cat's gone.

EVE
Gone?

GUNN
The white room, too. Elevator just opened up into a howling abyss. You ever heard a howling abyss? Terrible sound.

EVE
Cat's gone means the conduit's gone means we're alone in this. No contact with the senior partners. Just us and a big, gaping tear in the balance of the universe.

Spike's standing at the elevator, holding the doors open. He rolls his eyes.

ANGEL
Spike... stay.
(Spike shoots a glance at Angel)
Please. Europe'll still be there after we've worked this out.

GUNN
Maybe.

ANGEL
Probably.

SPIKE
(lets the elevator doors close)
How exactly are you gonna work this out, boss man? You tell me we're making a tear in the galaxy or whatnot? You think you're just gonna sew that back up?

EVE
If there was just some way to determine which one of you the prophecy's really about, maybe—

ANGEL
I just read the Shanshu prophecy, and I'm telling you, there was nothing in it—

SPIKE
Hold on. You read the prophecy? The one you don't believe in?
(Angel rolls his eyes, crosses his arms)
Uh, load of rubbish, you said? Well, isn't that bloody interesting.

ANGEL
Spike?

GUNN
No offense, Angel. What we need is someone who's an expert on the Shanshu scriptures.

ANGEL
Fine, but Wesley's not here.

EVE
No, but his department is. Maybe somebody there can—

ANGEL
Do what? I'm telling you, I read the prophecy.

Cut to:

11 INT. SIRK'S OFFICE - NIGHT
Angel's sitting in a chair in front of the Sirk's desk. Eve is seated beside Angel. Gunn and Spike are standing behind them.
NOTE: Sirk is the man who gave Wesley the tour of Wolfram & Hart in 4x22 "Home."

SIRK
You didn't read the prophecy.
(stands)

ANGEL
I didn't?

SIRK
You read a translation of the prophecy.
(picks up a book, goes back to his desk)
It's like comparing the King James Bible with the original Aramaic, the Hebrew. Much of the flavor, the subtlety of usage, the historical context has been stripped away.
(scoffs)
Read the prophecy. You may as well have read a 12-year-old's book report on the subject.

GUNN
(whispers to Angel)
I miss Wesley.

ANGEL
OK, Sirk. Point made. Listen, is there anything in the Shanshu that can help us with what's going on?

SPIKE
Yeah. What's it say about me?

SIRK
There is a newly translated group of verses which may perhaps prove relevant. "The root of the tree will split in 2. And each thing will seek nourishment from the buried river."

SPIKE
Sounds like a gardening tip.

SIRK
It's metaphor. Please tell me I don't have to explain metaphor to you people.

ANGEL
Sirk, the text.

SIRK
Ah. Here we are. "Storm unleashed. The balance will falter until the vampire with a soul drinks from the cup of perpetual torment."

ANGEL
More metaphor.

SIRK
No, that's real.

EVE
So there's a cup.

SPIKE
Perpetual torment? Just know that's not gonna taste very good.

SIRK
"He will have the weight of worlds upon him, binding his limbs, grinding his bones to meal until he saves creation... or destroys it."

SPIKE
Uh...right. So, what's in it for me?

SIRK
The vampire will have his past washed clean.

ANGEL
And live again in mortal form. Yeah, that part I know.

SPIKE
Yeah, I bet you do.

GUNN
So, Angel drinks from this cup. Our computers go back on line, phones stop ringing, and people quit turning into homicidal maniacs?

SPIKE
Who says it's Angel supposed to take the swig? Who says it's about him at all?

ANGEL
Aw, come on, Spike. You really think this is about you?

SPIKE
Oh, why the bloody hell not? Just 'cause you—

EVE
Boys, let's focus on the problem at hand. We don't want to be wrong about this.

SIRK
There is no wrong. The drinking of the cup is predestined. That can't be changed. Whoever drinks from it was meant to. When one is confirmed as the central figure of the prophecy, the universe should realign itself.

GUNN
So, this cup thing. Where is it? Does it say?

SIRK
It does offer some details, yes. Housed in the hidden city of Petra. Mm-hmm. Disappears during the crusades. Surfaces again at the Vatican. Vanishes in the third year of the inquisition. Then...yes. Interesting.

ANGEL
What?

SIRK
It's in Nevada.

GUNN
Nevada?

SIRK
Death Valley, to be exact. "The earth will thrash and mark the appearance of the cup at the columns."

ANGEL
Columns? That sounds vaguely—

SIRK
"And the desert will swallow cup and house whole and—" this can only be loosely translated. "And the fat lady will sing no more."

ANGEL
Opera.

EVE
Opera?

ANGEL
The columns was an opera house in Death Valley. It was buried in an earthquake in '38. Made headlines in Los Angeles. That's only a few hours away. I can get there and back before—

GUNN
Angel, we got a seriously major crisis going on here. Might not be the best time to go running after some mystical cup.

ANGEL
I really don't have much of a choice. If it's there, I'm just gonna have to accept that the prophecy's real, and hope that it stops this madness. In the meantime, you're in charge.
(stands)
Keep this place quarantined till I get—
(looks around the room)
Where's Spike?

Spike's nowhere to be found.

Cut to:

12 EXT. DESERT HIGHWAY - NIGHT
Spike's driving down the desert highway in Angel's red Viper, singing along with radio.

SPIKE
(cell phone rings)
Yello.

ANGEL (O.S.)
You took my Viper.

SPIKE
(grins)
My Viper now, mate. Possession's 9/10s. Oughta know that, running a law firm and such.

Show that Angel is driving down the same highway as well.

ANGEL
You think this is a game? People are dying.

SPIKE
And one of us is going to stop it. Hey, what do you know? I vote for me.

ANGEL
There's no voting. It's a prophecy. And the Shanshu's not about you, Spike.

SPIKE
Still can't accept it, can you? Sad, really. All these years believing you're the signified monkey, only to find out you're just a big hunk of nobody cares.

ANGEL
I really wished you stayed a ghost.

SPIKE
But I didn't, did I? Burned up saving the world, and now I'm back for real. Wonder why that is? Oh, wait. 'Cause I'm the one, you git!

ANGEL
Spike, I don't have time to—

SPIKE
(imitates static)
What that? I'm losing you. You're—
("static")
What do they call it?
("static")
Oh, right. Breaking up. You're breaking up.

ANGEL
Spike, don't—

SPIKE
(hangs up)
Ponce.

ANGEL
(hangs up)
Idiot.

Cut to:

13 INT. GUNN'S OFFICE - NIGHT
Gunn's standing behind his desk, pacing, talking on a 2-way radio walkie-talkie.

GUNN
Yeah, I know she's a vampire. Just shoot her up with some elephant tranqs and put her in some kind of restraints.
(static garbles the transmission)
Uh...yeah. Whatever. That's OK. Just, look get it done. Over and, you know, out.
(puts down the radio)

EVE
(saunters into Gunn's office)
Always something with this place, huh? I mean, ghost fights, id monsters, killer cyborgs. It's a wonder with all the hijinks you people ever get any work done.
(takes a robot figurine off the shelf and looks at it)

GUNN
Funny, you always seem to be around for the...hijinks.

EVE
Lucky, I guess.

GUNN
Yeah? And what else are you, Eve? Besides lucky.

EVE
(innocently)
Am I supposed to know what that—

GUNN
Playing like you're just a fresh young thing from Santa Cruz who somehow winds up connected to the senior partners of Evil, Incorporated.

EVE
Never said I was from Santa Cruz. Just went to school there. And if we're talking about being connected, Charles, you're the guy that talks to the cat upstairs.

Through the window in the background, a man is seen walking menacingly toward Gunn's office wielding a fireman's axe.

EVE
I think that makes you a lot more connected to this place than I'll ever be. As far as the senior partners are concerned, I'm just a messenger.

The man is still approaching, unnoticed by Gunn and Eve.

GUNN
(chuckles)
Right. And I'm just a mild-mannered attorney.

A security guard topples the axe-wielding man right before he gets to Gunn's office window. Eve and Gunn turn to look at the commotion, but don't see the men on the floor.

GUNN
(takes the robot away from Eve, points at her)
Don't be fingerin' the robots.
(reshelves the robot)

Cut to:

14 INT. COLUMNS OPERA HOUSE - NIGHT
Spike and Angel arrive separately at the opera house located in the middle of the open desert. Angel looks around, when Spike speaks from a balcony above him.

SPIKE
Here we are, then. 2 vampire heroes... competing to wet our whistle with a drink of light, refreshing torment.

ANGEL
Is that what you think you are—a hero?

SPIKE
Saved the world, didn't I?

ANGEL
Once. Talk to me after you've done it a couple more times.

SPIKE
Done talking, mate. Got a prophecy needs fulfilling.
(waves shortly)
Ta.
(walks out of sight)

ANGEL
Spike!
(follows him)
Damn it!

Cut to:

15 INT. VICTORIAN ERA HOTEL - NIGHT
William walks into the hotel and sees Angelus humping a woman dressed in white on the bed.

WILLIAM
Well... looks like you haven't had your fill of her after all—

Angelus leans back, revealing that's he's been with Drusilla.

DRUSILLA
(rolls her head over to look at William)
The little children didn't come out to play.
(sits up, leaning closer to Angelus's chest)
Did you miss me, pretty William?

ANGELUS
I'm sure he did, Dru. After all... you are his destiny.

DRUSILLA
Oh. That's so sweet.

Angelus laughs at William. Drusilla joins in the laughter. William gets a look of enraged hatred as he glares at Angelus.

Cut to:

16 INT. COLUMNS OPERA HOUSE - NIGHT
Angel walks down through the rows of seats in the opera hall toward the stage where the golden cup sits spotlighted on a pedestal. Angel jumps onto the stage, and as he gets close to the cup, Spike jumps down from the rafters behind him. Angel stops, rolls his eyes. They both look at the cup.

SPIKE
Thought it'd be a little less goldeny, what with the torment and all.

ANGEL
So... what do we do now?

SPIKE
(sighs, punches Angel, snickers)
What do ya think?

Fade to black.


--------------------------------------------------------------------------------

ACT III:

17 INT. COLUMNS OPERA HOUSE - NIGHT
Spike paces back and forth while Angel gets back to his feet.

SPIKE
Come on! Let's see how much soul you really got in there.

ANGEL
Spike, we don't have time for this.

SPIKE
Keep your knickers dry, Sally. You're not gonna last that long.

ANGEL
(sighs, stands)
Fine. We'll do it your way.

Angel and Spike start fist-fighting. They trade punches, then Spike throws Angel up in the air, where he lands on a balcony behind him. Angel lands on a cross, which burns him, and he recoils angrily, kicking the cross down to the stage below.

SPIKE
Ha ha ha ha! Oh, yeah. Look at you. Thinking you're the big savior—fighting for truth, justice, and soccer moms—but you still can't lay flesh on a cross without smelling like bacon, can you?

ANGEL
Like you're any different.

SPIKE
Well, that's just it. I am. And you know it. You had a soul forced on you—as a curse. Make you suffer for all the horrible things you'd done. But me... I fought for my soul. Went through the demon trials. Almost did me in a dozen times over, but I kept fighting. 'Cause I knew it was the right thing to do.
(jumps up to the balcony in one smooth motion, landing in front of Angel)
It's my destiny.

ANGEL
Really? Heard it was just to get into a girl's pants.

Spike uses his toe to lift a metal rod of rebar into his hands. He swings it at Angel, but Angel does a somersault off of the balcony, landing on the stage near the cup. Angel walks toward the cup, when Spike throws the rebar at him like a spear, narrowly missing him. Angel turns to look at Spike, who jumps from the balcony wielding another rod of rebar.

SPIKE
(jumping)
Yaaaagh!

Angel grabs the first piece of rebar that Spike threw at him and uses it to deflect Spike's weapon.

Cut to:

18 INT. SCIENCE LABORATORY - NIGHT
Harmony is wheeled into the lab on a stretcher. She is restrained and unconscious.

GUNN
6 more cases. That's what—a 30% increase in the last hour?

FRED
32.4, but who's counting?

EVE
Any idea what the specific trigger is?

FRED
None. There is no common thread. Gender, age, position, psych profile, blood type, med history— there doesn't seem to be any pattern to this thing. It seems like it could affect any of us.

EVE
Is there anything we can—

GUNN
Why are you answering her questions, Fred?
(shudders)
We don't trust this bitch.
(looks up, revealing that he, too, is now bleeding from his eyes)
She'll kill us all.

FRED
Gunn!

GUNN
(grabs Eve by the neck, squeezing her throat, pressing her back against the wall)
What are you, huh?

FRED
Gunn, no!
(prepares a tranquilizer gun)

GUNN
(enraged)
What's really in there, huh? Huh?!
(Eve gasps)
Well, heh, guess you gotta breathe. Good to know.

Fred approaches him with the tranquilizer gun, but he smacks her, knocking her down and shattering the vial of medicine in the gun.

GUNN
You liar! You think we don't know that you're behind this, that you've been playin' us?! What are you, huh? Show me! What are you—a monster?
(screaming)
Show me!

Fred smacks Gunn in the head with a metal tray, knocking him down and loose from Eve. Eve holds her throat and gasps for air.

Cut to:

19 INT. COLUMNS OPERA HOUSE - NIGHT
Angel and Spike are fighting, using the rebar rods as staffs. Angel gets a punch in, knocking Spike down.

SPIKE
Used to hit a lot harder, gramps.
(stands)

ANGEL
No, your head's just gotten thicker.

They continue to fight, and Angel pushes Spike further and further back. Angel finally swings the rebar rod like a baseball bat, knocking Spike up into the balcony. Angel follows him, ready to swing at Spike again, but Spike stands and blocks the swing.

SPIKE
You're not gonna win this time.

Spike punches Angel, knocking him off of the balcony. He lands on the stage below, coughing and bleeding at the mouth.

SPIKE
(jumping down to the stage)
Vampire with a soul. Nobody knows what side he's gonna fight on... when the big show comes down. Except we already know what side you're on, don't we? Already made your choice. Traded in your cape and tights for a nice comfy chair at Wolfram & bloody Hart.

Spike swings the rebar, ready to jab it into Angel's neck, but Angel reaches up and grabs it before he can complete the motion.

ANGEL
Little more complicated than that.
(uses the rebar Spike's holding to get leverage to stand, knocking Spike down in the process)
But you always were a bit simple... Willy.
(throws the rebar down, walks toward the cup)

Cut to:

20 INT. VICTORIAN ERA HOTEL - NIGHT
Angelus throws William into the wall, squeezing his neck.

WILLIAM
Don't touch her!

ANGELUS
Little late for that, Willy. And I really don't like it when you raise your voice to me.

DRUSILLA
William, don't play such a sad tune.
(reclines seductively)
Give us a kiss, then.

WILLIAM
Why did you...? You knew. You knew she was mine.

ANGELUS
Did I?

WILLIAM
You knew bloody well!
(wrenches himself free of Angelus's grasp and punches him)
(charging Angelus)
Unh-aaaugh!

Angelus deflects William easily and pushes him to the ground.

ANGELUS
Just don't get it now, do you?
(picks William up by the lapels, throwing him onto the couch)
(pushes the corpses off the couch and sits beside William)
Well, you're new... and a little dim. So let me explain to you how things are now. There's no belonging or deserving anymore. You can take what you want, have what you want... but nothing is yours.
(Drusilla walks out into the doorway)
Not even her.

WILLIAM
You're wrong. We're forever, Drusilla and me.

DRUSILLA
(clasps her hands over her heart)
Are we?

ANGELUS
Ah, still the poet now, aren't we, Willy?

WILLIAM
William.

ANGELUS
Right. William. You know, you really should find a new name for yourself. It just doesn't strike the right note of terror.
(pats William's knee; stands; goes to stand behind Drusilla)
Tell you what... William. If you want her...
(slips his hands around Drusilla's body, below the waist)
come and take her.

Drusilla holds her hands out, beckoning William. William charges Angelus angrily.

Cut to:

21 INT. COLUMNS OPERA HOUSE - NIGHT
As Angel reaches for the cup, Spike charges at him, punching him hard, knocking them both down. They stand, both having their hand at the other's throat.

SPIKE
Come on, hero. Tell me more.
(punches Angel)
Teach me what it means.
(punches Angel)
And I'll tell you why you can't stand the bloody sight of me.
(punches Angel)

ANGEL
(punches Spike)
Tell it to your therapist.
(punches Spike)

SPIKE
(punches Angel)
'Cause every time you look at me...
(punches Angel)
you see all the dirty little things I've done,
(punches Angel)
all the lives I've taken...
(punches Angel)
because of you! Drusilla sired me...
(punches Angel)
but you... you made me a monster.
(punches Angel, walks toward the cup)

ANGEL
(collapses to the ground)
I didn't make you, Spike. I just opened up the door...
(starts to get up)
and let the real you out.

Spike picks up the cross that burned Angel before and swings it at Angel, knocking him across the room. Spike holds the cross in his hands.

SPIKE
You never knew the real me.
(hands sizzle on the cross; he throws it away; walks toward Angel)
Too busy trying to see your own reflection... praying there was someone as disgusting as you in the world, so you could stand to live with yourself. Take a long look, hero. I'm nothing like you!

ANGEL
No. You're less. That's why Buffy never really loved you: Because you weren't me.

SPIKE
(grabs Angel by the lapels)
Guess that means she was thinking about you... all those times I was puttin' it to her.

Angel grabs Spike's wrists and pulls them apart. He punches Spike, then throws him across the room, causing some of the wood props to shatter. They fist fight, and Spike jabs Angel in the arm with a splinter of wood. Angel rips the splinter out of his arm and glares at Spike.

ANGEL
All right...
(changes into vampire face)
let's finish this.

Spike changes into vampire face as well. They charge each other.

Fade to black.


--------------------------------------------------------------------------------

ACT IV:

22 INT. FRED'S OFFICE - NIGHT
A visibly shaken Eve sits in a chair in Fred's office. Fred brings her a glass of water and kneels in front of her.

FRED
(talking softly)
Take small sips. It's gonna hurt to swallow for a while.
(Eve coughs)
You're gonna be OK, just—

EVE
(looking down)
You don't have to pretend to care.

FRED
What?

EVE
Oh, come on, Fred.
(looks at Fred)
I know what you think of me. What you all...
(cries)

FRED
Look, what Charles said, about us thinking you're behind... you know, everything. He was under the effects—
(Eve sets the glass down, stands and walks to the door)
Eve.

EVE
(turns to face Fred, shakes her head)
I am not the bad guy.
(walks out)

Cut to:

23 INT. COLUMNS OPERA HOUSE - NIGHT
In full vampire form, Angel and Spike fight on the stage of the opera house.

ANGEL
(scratches Spike's chest with a fragment of wood)
How's it feel?

SPIKE
(scratches Angel's chest)
You tell me.

Spike kicks Angel repeatedly in the gut, and the wood fragment Angel was holding goes flying into the air. Spike kicks Angel to the ground, grabs the wood fragment from the air, and rears back in a staking motion. He pauses for a moment, then drives the stake into Angel's body, causing him to scream in pain. Spike stands, looks down at Angel, revealing that he drove the stake into Angel's shoulder. Angel lets his face slip back into human form.

SPIKE
Probably should've dusted you.
(returns to human face)
But honestly... I don't want to hear her bitch about it.
(turns to walk toward the cup)

ANGEL
(pulls the stake out of his shoulder)
Spike, wait.
(Spike picks up the cup)
Wait.
(Spike rolls his eyes)
That's not a prize you're holding.
(Spike looks at Angel)
It's not a trophy. It's a burden. It's a cross.
(Angel stands)
One you're gonna have to bear till it burns you to ashes. Believe me. I know.
(Spike puts the cup back on the pedestal and looks at Angel)
So ask yourself: Is this really the destiny that was meant for you? Do you even really want it? Or is it that you just want to take something away from me?

SPIKE
(shrugs)
Bit of both.
(drinks from the cup)

ANGEL
(lunges to try to stop him, but too late)
Spike—

SPIKE
(drops the cup, stares at Angel, bewildered)
I-it's... Mountain Dew.

Angel looks at the cup, then at Spike. They stare at each other in confusion.

Cut to:

24 INT. SCIENCE LABORATORY - DAY
A bloody and beaten Angel walks into the lab. Fred is there checking on Harmony and Gunn, who are still restrained on stretchers.

ANGEL
Fred.

FRED
Angel.
(rushes to him)
God, what happened?

ANGEL
I fell down... some stairs. Big stairs. Gunn.

FRED
We've tried everything—medical, mystical. Nothing's stopping it.

ANGEL
It's still going on?

FRED
And getting worse. What about the cup? Did you...

ANGEL
Ah, it was a fake. Somebody set us up.

FRED
What? Who?

ANGEL
I don't know. Sirk was the one who sent us there. Maybe he's—

SPIKE
(walks into the lab, also still bloody and beaten)
Gone. Cleaned out his office and pulled a puff of smoke.

FRED
(looks at Spike, then at Angel)
Stairs, huh?

ANGEL
All right. Sirk's gone. The cup's a fake, but the madness is real. So what are we gonna do about it?

GUNN
(groggily)
I say we start by untying the brother.

FRED
Charles.
(unties his restraints)

HARMONY
(comes to, looks at her restraints)
Am I in trouble?
(Angel unties her)

GUNN
(looks around)
Hey. What the hell happened?

Cut to:

25 INT. ANGEL'S OFFICE - DAY
Eve briefs Angel, Gunn, and Spike in Angel's office.

EVE
Senior partners stepped in. Apparently they were working on the problem since it started. They managed to temporarily stabilize the universal equilibrium.

ANGEL
Temporarily? For how long? What about Sirk and this fantasy he fed us about the cup?

EVE
Partners don't know a thing about it. They're as angry as you.

ANGEL
Really doubt that.

EVE
Don't worry, Angel. Sirk can't hide for long. We'll bring him in, find out who put him up to it. Now, if you'll excuse me, I have to go home and ice my neck.
(stands, walks to the door)

GUNN
(stands)
Uh, Eve...
(goes to Eve)
uh... listen... I'm really...

EVE
Don't sweat it, counselor. You've other things to worry about. The whole Shanshu thing's still unresolved. Still 2 vampires with souls. Guess that's a question for another day.
(exits)

GUNN
Any more days like today, and there won't be another day.

SPIKE
Yeah, well... meantime...
(stands)
this souled ex-ghost vampire's got some corporeal drinking to catch up on. What do ya say, Charlie-boy? Feel like gettin' pissed?

GUNN
No. No, my head feels like it's gonna split open and toss my toys and candy all over the floor.
(sits on the table near Angel)

SPIKE
You're way ahead of me. Fair enough.
(exits)

ANGEL
Maybe you should have Fred check you out.

GUNN
Nah, she'll just wanna strap me down again.
(sighs)
You OK?

ANGEL
I don't know. He beat me, Gunn.

GUNN
Who, Spike? Looks to me like he got as good as he—

ANGEL
No. He beat me to the cup.

GUNN
You mean the fake cup? The make-believe, fairy-tale cup? So what?!

ANGEL
No, you don't...
(sighs)
He won the fight, Gunn... for the first time. Doesn't matter if the cup is real or not.
(sighs)
In the end, he... Spike was stronger. He wanted it more.

GUNN
Angel, it doesn't mean anything.

ANGEL
What if it does? What if it means that... I'm not the one?

Cut to:

26 INT. APARTMENT - NIGHT
A smiling Eve walks into an apartment where the door jambs and the door are covered in strange symbols. She closes the door behind her, sets her purse on the table, and unbuttons her coat.

EVE
You know, funny thing about throwing the universe out of whack... not as fun as it sounds.
(takes off her coat)
On the plus side, they totally fell for the cup of torment thing. Just like you thought they would.
(sits, unbuckles her shoes)
And our Mr. Sirk pulled off his vanishing act without a hitch. Right under the senior partners' noses.
(unzips her dress)
And you might be happy to know... Team Angel is on red alert.
(slips her dress off)
Could be they think the partners just fired a warning shot across their bow.
(takes off her bra and panties)
Oh, and, by the way, Spike didn't kill Angel, but they did beat each other to bloody pulps.

Eve crawls into bed and snuggles up under the covers to Lindsey, whose chest and arms are covered in the same kinds of symbols that are on the door. He puts his arm around her and pulls her close to him.

LINDSEY
Well... it's a start.

Kikavu ?

Au total, 89 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

blady 
25.03.2020 vers 17h

magrenat 
25.04.2019 vers 14h

Xena1 
12.04.2019 vers 12h

Morganegb 
10.02.2019 vers 19h

Kaleydu35 
23.01.2019 vers 20h

Aloha81 
29.07.2018 vers 15h

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 2 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Ne manque pas...

L'HypnoCard When calls the Heart de la catégorie Medical a été élue HypnoCard du mois de mai 2020 !
HypnoCard du Mois | Nouvelle session !

Activité récente
Actualités
Alexa Davalos, Jenny Mollen

Alexa Davalos, Jenny Mollen
Le 28 mai, l'actrice Alexa Davalosfêtera ses 38 ans ! Le 30 mai, l'actrice Jenny Mollenfêtera ses 41...

Laurel Holloman

Laurel Holloman
Le 23 mai, l'actrice Laurel Holloman fêtera ses 49 ans ! On lui souhaite un joyeux anniversaire !...

David Boreanaz

David Boreanaz
Le 16 mai, l'acteur David Boreanaz fêtera ses 51 ans ! On lui souhaite un joyeux anniversaire !...

Calendrier de mai

Calendrier de mai
Le calendrier du mois de mai est disponible. Il met à l'honneur Lilah...

Elisabeth Rhöm, Julie Benz

Elisabeth Rhöm, Julie Benz
Le 28 avril, l'actrice Elisabeth Rhöm fêtera ses 47 ans ! Le 1er mai, l'actrice Julie Benz fêtera...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
HypnoRooms

mnoandco, Aujourd'hui à 05:56

Bonjour, thème en vote pour le quartier New Amsterdam côté préférences. Merci!

Luna25, Aujourd'hui à 08:10

Nouveau mois spécial famille sur le quartier Reign (sondage, pdm, duel)

SeySey, Aujourd'hui à 08:47

Bonjour! Emily Thorne & Nic Nevin vous attendent sur Suits ! Tout comme Buffy & Allison Argent sur Manifest ! Nouveaux duels ^^

sanct08, Aujourd'hui à 08:56

Bonjour ! Un nouveau calendrier est disponible sur The X-Files ! n'hésitez pas à venir le commenter !

cartegold, Aujourd'hui à 09:12

Bonjour à tous ! Un nouveau sondage, une PDM et un jeu de mots vous attendent sur Samantha Who ? A très vite !

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site