VOTE | 194 fans

#515 : Un trou dans le monde

 

 

~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~

Fred reçoit un sarcophage au laboratoire de Wolfram & Hart. Lorsqu'elle l'ouvre, elle est infectée par un démon parasite, Illyria. Transportée à l'hôpital, la jeune femme est entre la vie et la mort. Angel et Spike ont peu de temps pour capturer le démon et l'ensevelir à nouveau dans le "Puits sans fin". S'ils échouent, la créature ne se contentera pas de tuer Fred...

~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~

Captures de l'épisode disponibles

Popularité


3.67 - 6 votes

Titre VO
A Hole In The World

Titre VF
Un trou dans le monde

Première diffusion
25.02.2004

Première diffusion en France
04.02.2005

Vidéos

Montage autour de la mort de Fred

Montage autour de la mort de Fred

  

Plus de détails

Réalisation: Joss Whedon

Scénario: Joss Whedon

Guest stars:
Sarah Thompson (Eve),
Jonathan M. Woodward (Knox),
Jennifer Griffin (Trish Burkle),
Gary Grubbs (Roger Burkle),
Alec Newman (Drogyn).

~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~

When Fred opens up an ancient sarcophagus that was anonymously sent to her, she is infected by a mysterious parasitic demon called Illyria. Angel and Spike learn that Illyria is an ancient demon who existed before recorded time, and they must race to return her to an ancient demon burial ground before she kills Fred and thousands of other innocent victims...

~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~

Retour en arrière, au Texas, juste avant le départ de Fred pour Los Angeles...

Dans sa chambre, la mère de Fred l’aide à faire sa valise tandis que son père lui fait part de ses inquiètudes. Il lui rappelle qu’il y a un paquet de bonnes écoles tout près. Fred, toute gaie, le taquine. Oui, elle pourrait rester, rencontrer un garçon agréable, se marier et avoir des gosses. M. Burkle n’y voit aucun problème. Fred dit qu’elle les aime, mais pour elle, c’est l’enfer içi. M. Burkle note que c’est exactement là où elle va, "l’Enfer. A." (jeu de mot "Hell A."). Fred lui répond que c’est "Los Angeles, la Ville des Anges". Son père insiste, "Et si tu rencontres un ange là, je mangerai les chiens". Des bandes de drogués et des acteurs de fillms pourris, c’est tout ce qu’elle y rencontrera. Fred est sceptique "Dans le cycle du doctorat de physique à UCLA". M. Burkle pense qu’elle ne peut pas vraiment savoir. Mme. Burkle suggère que son mari vérifie la chevrolet. Il part à contre-coeur. Fred demande à sa mère si elle a appelé "Bethany", si c’est toujours d’accord. Mme. Burkle dit que ça va, elle peut arriver quand elle en a envie. Ils laisseront une clef pour elle au cas où ils sont couchés quand elle arrivera. Fred regarde autour d’elle ayant l’impression d’oublier quelque chose. Mme. Burkle lui dit de juste de les appeler. Fred l’étreint, elle appellera beaucoup à la maison. Puis elle remarque quelque chose, "Feigenbaum !", et se précipite pour prendre un petit lapin blanc et déchiré, portant des lunettes. Sa mère se moque d’elle, le lapin n’aimera pas le voyage. Fred pense que si "Il est le maître du chaos, il aimera L. A. Tous mes amis acteurs drogués". Mme. Burkle ne veut pas plaisanter avec ça. Elle veut que Fred lui promette d’être prudente. Fred dit qu’elle va étudier, apprendre tout ce qu’elle doit apprendre et promet qu’elle sera prudente, et même ennuyeuse.

De nos jours...

Fred est dans un tunnel, rôtissant quelques bestioles qui poussent des cris stridents, avec un lance-flammes. Elle est accompagnée de Wes armé d’un fusil. Fred sourit, elle estime qu’ils ont bien anéanti le nid. Wes ajoute que les autres finissent un autre coin. Fred est impressionnée par ces bestioles et leur mode de reproduction. Fred se retourne vers Wes et lui sourit, le trouvant romantique. Sur un fond de nid criard et en flammes, ils s’embrassent. Dans une autre partie du tunnel, Spike et Angel sont en train de se chamailler. Spike dit que la chose était sur le dos d’Angel qui montre l’épée qui lui transperce le corps "Tu aurais pu me demander de me retourner !". Spike trouve qu’il n’avait pas le temps et Angel que Spike aime le poignarder. Spike nie et se déclare choqué qu’il puisse dire ça. Il préfère le faire avec des instruments émoussés. Angel lui dit qu’ils l’ont invité seulement parce qu’ils le plaignaient. Spike réplique que sans lui, il servirait de nourriture à bestioles et part. Fred s’approche. Angel se tourne vers elle et lui qu’il va bien. Mais Fred précise qu’elle trouve le spécimen épinglé dans son dos trés interressant et qu’elle voudrait bien le prendre pour l’étudier en laboratoire. Un sarcophage en pierre roule dans le laboratoire de W&H. Il a un symbole circulaire sur le sommet entouré par des cristaux de différentes couleurs. Knox demande ce que c’est. Le livreur répond que c’est une livraison. Knox ajoute que les "Reliques anciennes" est 2 ou 3 étages plus bas. Le livreur arrache une feuille de son bloc et lit "Département des sciences, Winifred Burkle" et pose la feuille sur le sarcophage. Knox demande s’il doit signer. Le type répond que c’est déja fait et sort. Knox s’en éloigne, "Bien". Gunn est dans son bureau en train de chanter quand Wes arrive. Gunne lui demande ce qui se passe. Wes pense que c’est plutôt à lui de poser la question en notant l’humeur joyeuse de Gunn. Gunn sourit, admettant qu’il est de bonne humeur. Il veut être honnête avec Wes. Il dit que lui et Fred sont à nouveau ensemble. Wesley change d’expression. Gunn dit que Fred l’a appelé et qu’ils ont parlé des heures comme avant. Il admet finalement que c’est une plaisanterie en voyant sa figure. Wes balbutie et rit jaune en demandant ce qu’il sait de lui et Fred et si ça n’ennuie pas Gunn. Ca amuse Gunn parce que Wes ne lui aurait jamais demandé avant. Il lui assure que ça va, Fred et lui c’est fini depuis longtemps et il sait ce que ressent Wes envers elle. Wes le remercie. Gunn ajoute que si Wes blesse Fred un jour, il le tuera. Wes est d’accord et s’assoit de l’autre côté du bureau. Gunn pense qu’il est temps de recommencer à bosser et récupère un dossier de bail sur son bureau, "Lindsey McDonald". Il se lève. Wes fait pareil et lui demande s’il sait où se trouve Lindsey. Gunn sait où il était, il a pu se cacher des Associés principaux mais il n’a pas pu se cacher de tout le monde. Il remet le bail à Wes qui le parcourt "Il vivait içi". Gunn confirme, il vivait sous le nom de Doyle. Wes le félicite pour son boulot et suggère qu’il fasse part de ses découvertes à Angel. Gunn voudrait plutôt que Wes le fasse. Dans le bureau d’ Angel, lui et Spike sont encore en train de s’engueuler. Spike insiste, Angel aussi. Spike ne peut non seulement pas voir "la grande image", il ne peut voir aucune image. Spike continue avec son argument "je parle de quelque chose de primitif ! Ok ? Comme la sauvagerie. L’ instinct brutal, animal". Angel lui fait face répondant que les humains ont évolué. Il s’éloigne suivi de Spike qui argumente toujours. Angel le coupe. Ils se font face et recommencent alors que Wes entre. Ils se retournent vers lui. Wes demande s’il s’agit d’une discussion dont ils devraient tous parler. Angel répond que non. Cela semblait pourtant sérieux à Wes. Angel dit que c’était surtout de la théorie. Spike précise qu’ils débattaient pour savoir qui gagnerait si des hommes des cavernes et des astronautes se battaient. Tous deux attendent un réponse de Wes qui semble embarrassé puis lance "Vous vous êtes hurlé dessus pendant 40 mn pour ça". Angel regarde au loin. Après un bref silence, Wes demande si les astronautes ont des armes. Angel et Spike répondent non en même temps. Dans le laboratoire, Fred regarde le sarcophage. Knox dit qu’il n’a pas trouvé de facture et a pensé qu’elle était allée sur Ebay. Fred veut savoir s’il a fait une analyse spectrale. Il l’a faite mais rien ne passe. Elle pense que ce n’est pas pressé et que ça ne contient sûrement qu’une momie. Knox pense que les momies peuvent ammener plein d’ennuis puis ajoute "et vous voyez Wesley maintenant". Fred est ennuyée, ça n’a aucun rapport avec les momies ce que Knox admet. Ca ne lui pose pas de problème et il aime travailler avec elle. Ca lui suffit. Fred sourit et le trouve gentil. Il sourit à son tour puis demande si elle veut qu’il s’occupe des "hazmats" sur le sarcophage. Fred est d’accord et suggère qu’ils s’occupent de sa provenance. Knox part. Fred regarde fixement le sarcophage. Elle semble hypnotisée par les cristaux, elle tend la main et touche l’améthyste colorée. Le symbole circulaire sur le sarcophage s’ouvre, envoyant un souffle au visage de Fred. Elle se cache le visage, recule et se met à tousser. Le symbole se referme. Knox entre et demande ce qui est arrivé. Fred ne sait pas et raconte ce qui s’est passé. Il veut savoir si elle va bien. Elle le pense mais trouve ça étrange. Spike entre dans le bureau d’ Angel, se plaignant qu’Harmonie l’a appelé lors d’une partie prometteuse de poker. Il s’installe négligeamment dans le fauteuil et ajoute que les hommes des cavernes gagneraient, Angel ne devrait même pas commencer. Aprés un bref échange sur le sujet, Angel dit que Spike devrait s’en aller. Lindsey l’a rammené en tant qu’esprit attaché à cet endroit. Puis l’a fait redevenir corporel pour l’utiliser. Spike ne sait pas où aller. Angel fait une offre. Wolfram et Hart ont des bureaux dans chaque grande ville dans le monde. Il lui donne tout ce qu’il faut, voitures, gadgets .. etc. Et il part se battre n’importe où, si possible en Mongolie. Spike évalue la proposition. Etre un genre d’agent 007 qui va où il veut ? Angel confirme. Spike ajoute "N’importe où, mais ici". Fred et Lorne marchent ensemble, parlant des hommes des cavernes contre les astronautes. Fred note que les hommes des cavernes ont le feu et que les astronautes devraient avoir quelques armes. Wes monte l’escalier et s’approche de Fred. Il était en train d’inventer une excuse pour venir la voir et demande d’où elle vient. Fred lui raconte ce qui lui est arrivé dans le laboratoire mais l’assure qu’elle va bien. Wes l’invite pour la prochaine soirée. Elle demande où il veut l’emmener. C’est un secret. Ca amuse Lorne qui passe entre eux et commence à descendre. Fred demande si ça tient toujours pour le déjeuner. Lorne commence à chanter, Fred chante la phrase suivante en souriant a Wes "Tu me rends heureux". Lorne se retourne brusquement vers elle,l’air horrifié. Fred tousse subitement du sang, éclaboussant Wes au visage et elle s’effondre, rattrapée par Lorne qui l’empêche de tomber dans l’excalier. Wes crie pour avoir un mèdecin. Fred réveille dans un lit dans le département médical de W&H, entouré par ses "garçons", Angel, Spike, Wes, Lorne, Gunn et Knox. Elle sourit en ajoutant faiblement que tout ça a ammené des hommes à son chevet. Personne ne répond, elle ajoute que c’était une plaisanterie. Lorne dit qu’elle leur à fait peur, Angel qu’elle se repose pendant que les examens de sang sont faits. Fred demande si elle est une momie. Spike s’est battu avec plein de momies et pas une n’était aussi jolie qu’elle. Fred veut savoir ce qui se passe car ils sont trop empressés. Gunn dit qu’elle est malade et qu’elle ne doit pas s’inquièter pour ne pas faire empirer. Knox l’assure qu’ils étudient le sarcophage, si elle a attrapé quelque chose, ils le trouveront bientôt. Fred se rend compte qu’ils sont en train de lui dire qu’ils ne savent pas ce qui lui arrive. Angel le confirme, "Pas encore". Il lui dit qu’ils vont y travailler, ça ne devrait pas être long. Fred sourit, un bel homme la sauve. Angel sourit, c’est sa façon de travailler. Il dit aux autres de s’y mettre. Tout le monde quitte la chambre sauf Wes qui s’assoit sur le lit et prend la main de Fred. Elle sait qu’il doit y aller et faire des recherches dans les livres. Il lui dit qu’il va vite revenir et embrasse son front. Angel et Spike sont dehors les observant. Angel demande "Wes et Fred ?". Spike répond, "Tu ne savais pas ?". Angel répond que non. Wes rejoint les autres et Angel lui demande comment Fred prend ça. Wes répond qu’elle est intelligente, elle sait que c’est mauvais. Gunn demande ce qu’ils savent. Knox répond que ça ne correspond à aucune pathologie dans les archives, c’est mystique et ce n’est pas à eux. Angel s’enquiert du sarcophage. Wes répond qu’ils en sont à recouper les symboles mais que c’est nouveau pour eux. Gunn ayant remarqué qu’Angel avait parlé au mèdecin lui demande ce qui arrive exactement à Fred. Angel répond que c’est un certain agent parasite d’aprés ce qu’ils en ont dit. Wes le presse de dire la suite. Angel ajoute que ses organes sont "cuisinés" et que dans un jour, ils se liquéfieront. Spike ne veut pas entendre ça "Non. Pas cette fille. Pas aujourd’hui". Angel demande à Wes ce qui était dans la boîte, il a besoin d’un nom, d’une histoire, de quelque chose. Knox précise qu’ils ne peuvent pas l’ouvrir. Wes demande d’où c’est venu. Knox ne sait pas, il n’y avait pas d’adresse de retour et n’a pas reconnu le livreur. Angel se rend compte que c’était délibéré. Lorne se demande si les Associés principaux sont impliqués. Gunn ne le pense pas mais propose d’aller à la chambre blanche. Angel lui dit que si les Associés ne sont pas derrière ça, Gunn doit obtenir leur aide. Gunn va faire ce qu’il peut. Spike demande pour Lindsey, notant qu’il aime jouer à ça. Angel a planifié d’aller dans la rue et qu’ils ont sa dernière adresse, estimant que peut-être Linsey se moque d’eux. Spike se porte volontaire ainsi que Lorne, au cas où quelqu’un aurait envie de chanter. Angel rappelle à chacun que c’est pour Fred. Ils partent. Fred se trouve dans le lit d’hospital, respirant avec difficulté. Wes est dans son bureau, étudiant de près les archives. Un des avocats se présente à la porte, s’excusant de l’interrompre mais qu’il cherche un livre qui est supposé avoir été faxé à son bureau. Wes dit qu’il peut attendre. L’avocat dit que c’est important, "la société entière ne peut pas travailler sur le cas de Mme Burkle". Wes est d’accord, "Bien sûr." Il ouvre son tiroir, en tire un pistolet et tire calmement dans la jambe de l’avocat qui s’écroule au sol en hurlant. La secrétaire de Wes arrive à son tour. Wes lui demande de diriger l’avocat vers quelqu’un qui ne travaille pas sur le cas de Mme Burkle. Il retourne à ses livres. Dans la chambre blanche, Gunn appelle le chat. Comme il n’obtient aucune réponse, il dit qu’il sait qu’il n’est pas seul. Il se prend soudainement un coup de poing dans la figure qui l’envoie au sol. Il lève les yeux pour voir son double. Celui-çi dit à Gunn qu’il ne veut pas être là. Gunn est d’accord, il ne veut jamais être là. Il demande ce qui est arrivé au chat. Son double lui répond que la forme qu’il prend est déterminée par celui qui regarde. Gunn se relève en se demandant pourquoi il se regarde, s’ils jouent au jeu des mirroirs. Ils se tournent autour prudemment. Gunn explique qu’il échoue,il n’est pas question de lui içi. Son double est sûr que Gunn le croit. Gunn ajoute qu’ils ne peuvent pas laisser ça arriver à Fred. Le double veut être parfaitement clair, il pousse violemment Gunn, l’envoyant voler à travers la pièce et aterrir durement. Il s’avance vers lui "je ne suis pas votre ami. Je ne suis pas votre laquais. Je suis votre conduit vers les Associés principaux et ils sont fatigués de votre insolence - Oh ouais, ils ne sont pas ici à votre disposition". Gunn se lève, insistant qu’il n’est pas venu pour une faveur, ils peuvent faire une affaire. Le double n’est pas impressionné, "les Affaires sont pour le diable". Gunn offre sa vie en échange de Fred si c’est ce qu’il veut. Le double rit "Je le fais déja" et frappe Gunn. Angel, Spike et Lorne arrivent chez Lindsey où ils sont étonnés trouver Eve se cachant dans la chambre à coucher, recroquevillée dans le lit. Angel demande si elle se cache des Associés, "Combien de jours avant qu’ils ne vous trouvent ?". Eve demande ce qu’il veut. Angel dit que sa Fred meurt de quelque parasite mystique. Il se demande si cela ne lui semble pas familier. Eve prétend qu’elle n’a aucune idée de quoi il parle. Spike l’interroge sur Lindsey en s’avançant à côté d’Angel et se demande s’il n’a pas un autre plan en route. Eve ,effrayée, leur dit de rester loin d’elle. Angel note que cela peut aller rapidement ou "très, très lentement". Spike lui parle du sarcophage. Eve dit qu’elle et Lindsey n’ont aucun rapport avec ça. Elle dit la vérité. Elle demande s’ils ont entendu quoi que ce soit au sujet de Lindsey. Angel répond qu’elle ne dit pas ce qu’ils veulent entendre. Eve demande pourquoi ils feraient quelque chose à Fred, "Pourquoi nous soucierions-nous même d’elle ?" Elle sort du lit et se prend un coup de poing dans la figure. Lorne s’excuse de manière pas sincère pour le coup de poing. Il se penche vers Eve et lui dit qu’elle va chanter pour lui. Il va la lire tout de suite. Il la menace "Si j’entends une note, une noire qui me dit que vous avez participé, ces deux là n’auront pas même le temps de vous tuer". Il se redresse et ajoute, "Oh et quelque chose de Diane Warren aboutira aussi à votre mort. Bien, sauf "Rythm Of The Night". Eve veut aider, jurant qu’elle n’a rien contre Fred. Angel lui dit de le chanter. Eve chante nerveusement quelques notes de L.A Song. Lorne dit qu’elle est claire. Angel ajoute qu’il avait tort. Lorne dit que peut être maintenant, mais "Son avenir n’est pas trop brillant, mais-". Eve veut savoir ce qu’il veut dire. Lorne répond que rien n’est écrit dans la pierre, mais s’il était sur le point de faire face à son avenir, "je ferais comme Carmen Miranda et mourrais." Ils commencent à partir. Eve les rappelle, demandant s’ils vont révéler aux Associés où elle se trouve. Spike pense que c’est une bonne négociation. Eve dit que les Associés ne peuvent pas les aider. Angel veut savoir ce qu’elle sait. Elle répond, "Vous parlez d’un sarcophage qui ne correspond à rien dans nos rapports ? Il n’y a rien qui n’y soit, sauf ce qui est venu auparavant. Les Anciens". Angel sait qu’elle se réfère "aux démons originaux avant l’humanité". Il rapelle qu’ils ont tous été chassé de cette dimension. Eve ajoute "Ceux qui étaient toujours vivants. Mais longtemps avant cela, ils se tuaient tout le temps et - ils ne meurent pas comme nous. Wesley ne peut pas le savoir, mais son "livre-source" peut faire apparaître n’importe quoi, pas juste ce qui est dans nos réserves. Dites-lui de chercher les textes oubliés, les rouleaux les plus vieux. Vous devez trouver le Bien Le Plus Profond". Dans le bureau de Wesley chez W&H, ce dernier informe les autres de ce qu’il a découvert "Ca s’appelle Illyria. Un grand monarque et un guerrier de l’âge des démons. Assassiné par des rivaux et laissé dans le "Bien Le Plus Profond". Angel demande ce que c’est. Wes répond, "Un cimetière. Un lieu de repos pour les restes de tous les Anciens". Gunn note qu’Illyria ne se repose pas. Wes ne pense pas que ça soit simplement une possession, la peau de Fred se durcit comme une coquille. Il pense qu’elle est creuse pour que cette chose l’utilise pour revenir. Il ajoute que ce n’est qu’une spécultation de sa part. Mais d’une menière ou d’une autre, Fred va mourir. Angel demande s’ils ont une chance de trouver le Bien. Wes récupère quelques papiers sur son bureau et les remet à Angel, il a déjà trouvé ça. C’est en Angleterre, dans le Cotswolds, il fait définir l’endroit exactement. Angel commande que l’avion à réaction de W*H soit préparé, ils peuvent être en Angleterre dans dix heures. Knox disent qu’ils peuvent y être dans quatre, ils ont vraiment de bons avions à réaction". Wes avertit Angel qu’il y aura un gardien, peut-être plusieurs. Spike est prêt à affronter une armée si nécessaire. Gunn demande comment ils savent que ce voyage aidera en quoi que ce soit. Wes répond, "le Bien Le Plus Profond est presque comme une prison pour les morts. Si quelque chose en sort, il est écrit que ça peut être rammené, à la source". Angel estime que c’est leur chance. Wes dit qu’ils continueront à travailler içi, mais il est d’accord avec Angel, c’est leur meilleur espoir. Lorne offre de prier, si personne ne pense que c’est trop ridicule. Wes apprécie la pensée et rappelle aux autres, "le Temps n’est pas de notre côté". Comme Angel sort, il regarde Spike, "Allez, viens. Sauvons le jour." Ils partent ensemble. Dans l’unité médicale de W&H, Fred ouvre grand les yeux. Wes arrive pour rendre visite à Fred, mais trouve son lit vide. Fred, pâle et faible, est dans le laboratoire, luttant. Elle heurte un bécher, qui tombe au sol se brisant. Wes entre et lui dit qu’elle ne devrait pas être là. Fred insiste. Elle est celle qui devrait travailler sur le problème, quelque chose pourrait avoir été manqué. Elle s’effondre sur la table en tentant de se tenir debout. Wes lui promet qu’ils arrêteront ce qui lui arrive. Fred insiste, elle doit travailler. Wes pense qu’elle doit se reposer. Fred résiste. Elle n’est pas "un cas", elle n’est non plus "une demoiselle dans la détresse." Elle doit travailler. Elle lui rappelle qu’elle a survécu à Pylea pendant cinq ans. Elle n’a pas l’intention d’être abattue par ce qui se passe maintenant quoiqu’elle admette avoir peur. Wes s’approche d’elle, promettant qu’ils vont trouver une solution, mais qu’elle doit se reposer. Il la rattrape alors que ses jambes la lâche et l’aide à rester debout. Il l’embrasse. Elle regarde le livre qu’il tient, demandant si c’est un livre dont il a besoin. Il le confirme. Elle lui dit de l’apporter avec lui, "Emmènes-moi à la maison". Wes porte Fred dans sa chambre à coucher et la met sur son lit. Angel et Spike sont dans l’avion de W*H. Spike admet qu’il n’a jamais volé auparavant. Angel dit qu’il a pris un hélicoptère, regarde prudemment par le hublot "Ils ne ... vont pas aussi haut". Spike suggère qu’ils doivent atteindre le West End et aller à un spectacle après avoir sauvé Fred. Angel n’a jamais vu "Les Miz". Spike ne pense qu’il le veuille "Aprés le premier acte, tu boiras à nouveau des gens". Après un moment, Angel dit qu’il ne peut pas perdre Fred. Spike lui répond que ça n’arrivera pas. Angel dit tranquillement, "j’ai perdu Cordy". Gunn est au téléphone dans son bureau. Il sait qu’ils ont "des guérisseurs" qui travaillent pour eux. Il ne se soucie pas si les Anciens les effrayent, ou les tuent, il les veut chez W&H ou il auront des ennuis. Gunn menace d’écraser ses os, le correspondnant raccroche. Knox entre, suggérant qu’ils gèlent Fred. S’ils ne peuvent pas l’arrêter, peut-être ils peuvent la geler, arrêter la progression, jusqu’à ce qu’ils trouvent la réponse. Gunn demande si Knox est certain que ça marcherait. Knox suggère qu’ils testent. Chez Fred, Wes est assis à côté du lit en train de lire. Fred se réveille, "Je t’ai enfin dans ma chambre et tout ce que tu fais est de lire". Wes ferme le livre, préoccupé de l’avoir réveillée. Il demande s’il faisait trop de bruit. Fred trouve qu’il n’en faisait pas assez, elle a besoin de bruit pour la maintenir en vie. Elle demande si c’est toujours "Aujourd’hui". Wes lui dit qu’elle s’est seulement endormie pendant une heure. Fred répond que c’est une heure qu’elle n’a plus désormais. Wes dit qu’Angel et Spike sont sur la trace d’un remède pour elle et pense qu’il est capable de leur fournir les informations dont ils ont besoin. Fred se redresse et lance "Feigenbaum !". Wes demande de quoi elle parle. Elle insiste, elle doit le trouver, "C’est le maître de - je dois avoir Feigenbaum ici". Wes demande calmement qui c’est. Fred le regarde, puis admet qu’elle ne peut pas se souvenir. Wes est assis à côté d’elle et la tient dans ses bras alors qu’elle sanglote. Fred essuie ses larmes et s’inquiète de son look. Elle doit avoir l’air merdique. Wes l’assure qu’elle est belle. Elle demande s’il a toujours aimé "les filles tachées". Il acquiesce, "c’est ma malédiction". Il embrasse son front et l’enlace. Elle lui demande de lire. Wes regarde le livre à côté du lit, "l’Abrégé des Sangsues Immortelles" ?. Elle demande si le livre peut être n’importe quel livre. Il lui demande de lui donner un titre. Wes lit à Fred "Une petite Princesse". Angel et Spike marchent dans les bois. Spike pose des question sur la porte. Angel remarque un arbre grand et noueux. Il estime que c’est l’entrée vers le Bien. Spike ajoute "Ca ou Christmasland". Angel le regarde. Spike se demande s’il s’amuse des fois. Un éclair précède l’arrivée de deux gardiens armés d’épées. Angel répond à la question de Spike, "je ne vais pas tarder". Spike demande sa stratégie à Angel qui lui répond de prendre sa main tout en tendant son bras. Spike hausse les épaules et prend la main d’Angel et sourie "St.-Pétersbourg." Il prend le bout de fil mince enroulé dans la paume de Angel. Angel avait peur que Spike ait oublié. Comme les démons les atteignent, ils tirent le fil tendu et les décapitent. Angel et Spike récupèrent les épées des démons. Le combat commence mais de plus en plus de démons apparaissent. Plus ils tuent de démons, plus il en vient. Dans le laboratoire chez W&H, Knox découvre que sa théorie ne marche pas. Ca gèle les tissus du sang mais le parasite n’est pas affecté. Gunn veut savoir s’il a d’autres idées. Knox répond que c’est dur de penser. Fred n’est comme personne d’autre. Gunn le comprend. Knox ajoute que rien ne le rendrait plus heureux que de la sauver. Il dit qu’il ne se soucie pas juste d’elle, "j’adore *cela*" ce qui attire l’attention de Gunn qui note que Knox a dit "cela". Knox interroge "quoi ?". Gunn appuie "Pas elle, vous avez dit "j’adore *cela*". Knox sait qu’il s’est vendu "Oops". Dans le Cotswolds, Spike et Angel en finissent avec les gardiens démoniaques. Angel crie. Un flash de foudre précède l’apparition d’un homme dans une robe encapuchonnée qui marche vers eux. Angel le salue, "Drogyn". Ce dernier le salue en retour. C’est le gardien du Bien. Il en est ainsi depuis des décennies. Spike commence à poser une question, "Bien, qui est le maudit-". Drogyn avertit Spike de ne pas poser de questions. Il lui dit que s’il ose jamais l’interroger, il le tuera et l’assure qu’il en est capable. Angel confirme que, "Il peut. Il devrait". Drogyn regarde Angel, "Vous êtes ici au sujet d’Illyria" et les invite a le suivre. Spike commence à demander, ", mais comment-" ce qui met Drogyn en colère, "que vous ai-je juste dit il n’y a pas un moment ? Ne faites pas ça. Demander". Il s’éloigne. Angel suggère que Spike le prenne au sérieux, "Il n’aime pas les questions". Spike demande pourquoi. Angel révèle qu’il ne peut pas mentir. Ils suivent Drogyn. Dans le laboratoire, Gunn bouscule Knox. Il accuse Knox d’être derrière ce qui est arrivé à Fred. Knox dit qu’il a juste joué sa partie. Gunn veut savoir pourquoi, Knox ne pouvait pas supporter lapensée de Fred avec Wes donc il la tue ? Knox dit qu’il a choisi Fred parce qu’il l’aime, elle est "digne", "Vous pensezqueje mettrais mon Dieu dansun nul ?" Il dit que ça a été mis en mouvement il y a des millions d’années et que ça ne peut pas être arrêté. Gunn rétorque qu’Angel et Spike sont sur le point de le faire. Knox concède qu’ils sont sur cette trace mais Angel ne la sauvera pas. Gunn pense que Knox ne connaît pas Angel. Knox s’explique, "je ne veux pas dire qu’Angel va échouer pour la sauver. Je veux dire, il va la laisser mourir". Chez Fred, Wes se trouve à côté d’elle, son bras autour d’elle, la consolant. Elle lui demande de lire encore. Wes veut bien. Elle note que la lumière lui fait mal aux yeux, elle ne veut pas qu’il éteigne, "Mais ça fait mal. Tout est si brillant et creux. Les hommes des cavernes gagnent. Bien sûr, les hommes des cavernes gagnent". Drogyn emmène Angel et Spike par un long tunnel. Il n’a jamais pensé qu’Angel finirait là-bas. Angel dit qu’il pourrait dire pareil. Spike demande, "Ainsi, vous deux, vous vous connaissez alors ?". Drogyn est encore fâché. Spike ajoute rapidement que c’était une déclaration. Drogyn dit qu’il leur dira ce qu’il sait, "les Anciens étaient des démons purs et ils se battaient comme nous, nous respirons, sans fin. Les plus grands ont été enterrés mais la mort n’était pas toujours leur fin. Illyria a été craint et bien-aimé comme peu le sont. Il a été mis pour se reposer dans les profondeurs du Bien, jusqu’à ce qu’il ait disparu il y a un mois." Spike balance, "Quelqu’un l’a pris sous votre nez il y a un mois et il ne vous a pas manqué jusqu’à maintenant ? Cela fait de vous un geôlier bien merdique, n’est-ce pas ?" Drogyn s’agite. C’était aussi une déclaration. Drogyn trouve que l’ami d’Angel parle beaucoup. Angel réplique qu’il a parfois raison. Le Drogyn qu’Angel connaissait ne pouvait pas être si facilement volé. Drogyn dit que le tombeau n’a pas été volé, il a disparu. Il croit qu’il s’agit d’une partie du plan d’Illyria pour s’échapper. Il les mène à un pont qui enjambe un trou illuminé dans la terre et qui semble s’étirer pour l’éternité. Angel et Spike sont debout contre la rampe en bois du pont et examinent l’étendue en dessous. Les murs du Bien sont alignés avec des sarcophages à perte de vue. Angel demande quelle est sa profondeur. Ca traverse toute la terre. Angel pense que le cercueil a disparu ou été téléporté mais a été livré chez W&H. Drogyn dit qu’Illyria avait un grand pouvoir "si grand qu’après des millions d’années, quelque part sur cette terre, il a toujours des acolytes". Gunn continue sa confrontation avec Knox dans le laboratoire en s’approchant lentement de lui. Knox se tient loin, disant que seulement quelques-uns d’entre eux sont partis. Il est venu à Los Angeles parce qu’il savait que le royaume d’Illyria se trouvait là. Il était supposé l’ammener là en le téléportant. Mais les continents ont dérivés et le sarcophage a été coincé à la douane. Il tire une feuille de sa poche et la montre à Gunn, "Mais vous vous en êtes occupé. Vous avez signé l’ordre de l’apporter dans le laboratoire donc vous pourriez obtenir une autre mise à jour cérébrale". Gunn est abasourdi et s’éloigne. Knox dit qu’il est juste une petite partie "d’une grande machine." Gunn insiste. Angel sauvera Fred. Knox n’est pas si sûr de ça parce qu’il se bat contre quelque chose plus vieux que le concept du temps. Il ne pouvait pas l’arrêter. Il n’y a plus rien à faire maintenant sauf attendre. Et essayer d’imaginer ce que Gunn va pouvoir dire à son - Gunn prend un cylindre de métal sur une table voisine et frappe Knox au visage avec, l’assommant. Il lève le cylindre avec l’intention de le tuer mais le jette par terre à la place. Chez Fred, elle se tord de convulsions et de douleur. Wes lui fait une injection avec une seringue. Elle pleure, "Oh Dieu, j’ai péché. J’ai péché et je suis punie. Je ne sais pas ce qui est mal. Je n’ai jamais obtenu un B moins auparavant". Wes, dévasté, ne sait pas quoi faire. Il essaye de l’embrasser mais elle crie quand il la touche. Il s’éloigne brusquement. Elle dit qu’elle est désolée, "Arrêtes-ça". Wes met sa main à sa bouche, en larmes. Dans Bien, Spike dit qu’il a été libéré. Drogyn demande, "L’essence du démon ?" Spike confirme "Ouais, il a été libéré. Pourquoi pensez-vous que nous sommes ici ?" Il en a eu assez des jeux, "qu’est votre couleur préférée ? Quelle est votre chanson préférée ? Qui est le gardien de but de Manchester United et combien de doigts j’ai ? Vous voulez me tuer ? Essayez. Je n’ai pas de temps pour vos bizarreries". Drogyn dit que le pouvoir pour faire reculer Illyria se trouve dans Bien, "Il exige un champion qui a voyagé de là où il se trouve à là où il appartient". Angel répond qu’il en a 2 sous la main. Drogyn dit que ce n’est pas sans contre-partie "si nous rendons le sarcophage à Bien, il retirera Illyria de votre amie et de chaque personne entre ici et là. L’équivalent mystique d’aéroporter. Il s’agrippera dans chaque âme sur son chemin pour empêcher d’être pris complètement au piège. Des dizaines, peut-être des centaines de milliers mourront. Si vous la sauvez". Angel murmure tranquillement, "Non", marche jusqu’à la rampe et baisse les yeux dans Bien. Spike pense que c’est de "la folie". Drogyn ajoute "c’est un endroit de folie". Il propose de préparer le charme, ce sera la décision d’ Angel. Il part. Angel suit Drogyn, "l’Enfer avec le monde". Fred est couchée dans son lit, abattue "Pourquoi avons-nous pensé que nous pourrions le battre ? C’est mauvais, Wesley. C’est plus grand que quoi que ce soit". Wes ne le croit pas. Fred crie et s’assoit "je suis avec lui ! Il ne me quittera pas maintenant. Nous sommes si proches". Wes l’assure qu’il ne la quittera jamais. Fred se tord de douleur. Après un moment, elle dit que ça va mieux et veut savoir si Wes ne va pas la laisser. Il promet que non. Fred sanglote "Mes garçons. Je marche avec des héros. Penses-y". Elle est décidée à ne pas se laisser prendre comme ça et crie. Wes l’encourage à continuer à se battre. Elle prend sa main, "Il est avec moi". Dans Bien, Spike est debout contre la rampe, regardant fixement dans l’abîme. Angel revient "Spike". Spike réfléchit, "Cela traverse entièrement. Donc, il y a un type quelque part en Nouvelle-Zélande, debout sur un pont comme celui-ci, nous regardant. Il y a un trou dans le monde". Chez Fred, elle demande à Wes de l’embrasser. Il le fait. Elle demande s’il l’aurait aimée. Il répond, "je t’ai aimée dés que je t’ai connue. Non, ce n’est ... je pense peut-être même avant". Elle pleure, lui disant qu’elle est désolée. Il ne veut pas qu’elle le soit. Elle tousse alors lui dit qu’elle a besoin de lui pour parler à ses parents, "Ils doivent savoir que je n’ai pas été effrayée. Que ce soit rapide. Q - que je n’ai pas été effrayée. Oh, Dieu". Comme elle lutte pour respirer, Wes lui dit de continuer à se battre. Fred se répète à plusieurs reprises, "je ne suis pas effrayée". Elle le lève les yeux, "Wesley, pourquoi je ne peux pas rester ?" Elle commence à s’affaisser dans ses bras et arrête de respirer, ses yeux sont fixes. Wes l’embrasse et s’écroule, suppliant, "S’il te plaît". Les yeux de Fred se durcissent et bleuissent et son corps se raidit dans un spasme violent qui envoie Wes voler à travers la chambre et Fred au sol à côté du lit. Elle a d’autres spasmes, martelant le plancher. Wes lève les yeux alors que le bruit s’arrête. Fred est debout, ses yeux sont devenus opaques bleus, son front est tacheté de bleu. Elle regarde son corps et remarque "Ca le fera".

Prologue :

INT. CHAMBRE DE FRED - JOUR

Quelque part à la campagne avec des arbres fruitiers à proximité d'une jolie maison jaune et blanche. C'est une journée ensoleillée et le ciel est bleu et clair. A l'intérieur, Fred fait ses bagages. Une vieille femme l'aide à empaqueter pendant qu'un vieil homme se tient à côté. Les vêtements indiquent que c'est un flash-back, prenant place au moment où Fred fait ses bagages pour quitter la maison de ses parents au Texas pour déménager à Los Angeles, quelques années dans le passé.

Père de Fred : Je ne vois pas pourquoi ça doit être comme ça. Il y a plein de bonnes écoles dans les environs.

Fred : Je sais. Et j'ai une jolie chambre et je pourrais rencontrer un gentil garçon et on pourrait se marier et vivre dans ma jolie chambre -

Mère de Fred : Eh bien, il devra être petit alors.

Fred : - et on pourrait avoir de mignons petits bébés qui pourraient dormir dans le tiroir.

Père de Fred : Je ne vois pas de mauvais côtés à ce plan.

Fred : Papa, je t'aime comme les pancakes, mais je fiche le camp d'ici.

Mère de Fred (avertissant) : Ton langage.

Père de Fred : Elle devrait le dire. C'est là où elle va : la cité de l'enfer.

Fred : C'est Los Angeles, la Cité des Anges, tu te souviens ?

Père de Fred : Et si tu rencontres un ange là-bas, je mangerais les chiens. Un tas de junkies et d'acteurs ratés - c'est ça que tu vas rencontrer.

Fred : Dans le programme des diplômés en physique à l'UCLA ?

Père de Fred : Tu ne sais pas.

Mère de Fred : Chéri, pourquoi tu ne vas pas revérifier la Cheevie ?

Père de Fred : La Cheevie va bien. (va vers la porte) J'ai dormi dans un tiroir jusqu'à l'âge de trois ans. Ca ne m'a pas arrêté. (sort)

Fred : Oh, tu as appelé Bethany ? Elle va toujours bien ?

Mère de Fred : Comme tu me l'as dit. Elle a dit qu'elle te laissera une clé au cas où ils rentrent.

Fred : Je sais que j'oublie quelque chose.

Mère de Fred : Appelle nous, on viendra chez toi, va emménager. Pas de problème.

Fred : Maman.

Mère de Fred : Je te fais peur.

Fred : Ne t'inquiète pas. Je t'appellerais souvent. (serre sa mère dans ses bras)

Mère de Fred : Je sais que oui.

Fred (halète) : Feigenbaum. (cours vers une étagère près de la fenêtre, saisit un lapin en peluche) Je ne peux pas faire le voyage sans Feigenbaum.

Mère de Fred : Il n'a pas vraiment l'air de s'en soucier.

Fred : Chut. C'est le maître du chaos. Il adorera L.A. - tous mes amis junkies et acteurs.

Mère de Fred (halète) : Ne plaisante pas. (inquiète) Maintenant, tu vas me promettre que tu seras prudente.

Fred : Je vais étudier, maman. Je vais apprendre tous les trucs qu'ils savent là-bas, et puis découvrir quelques trucs qu'ils ne savent pas. Et je serais prudente. Je serais même maussade, monotone. Je le jure.

INT. TANIERE SOUTERRAINE - NUIT

De retour au présent, Fred se bat avec un ennemi avec un lance-flammes. On voit qu'ils y a pleins de sacs d'oeufs sur les murs, et les créatures à l'intérieur couinent vraiment fort alors que Fred les brûlent avec son lance-flammes. Toute la caverne est en feu maintenant. Une des cosses s'ouvrent à côté de la tête de Fred, et une créature commence à en sortir sans que Fred la remarque. Soudainement, un coup de feu retentit, et on voit que Wes se tient à proximité avec un pistolet braqué sur la créature déplaisante.

Fred (sourit, pose le lance-flammes) : On a le nid.

Wes : Les autres ont fini le nettoyage. Sales petits insectes.

Fred : C'est un peu cool, psychologiquement. Ils se reproduisent en vomissant des cristaux qui attirent et font muter les microbes autour d'eux pour former des oeufs.

Wes (avec un sourire espiègle) : Tu essayes de m'allumer.

Fred (sourit, s'approche de Wes) : C'est un peu romantique. Un feu grondant. Un petit nid confortable. (met ses bras autour du cou de Wes, ils s'embrassent, éclairés par les flammes)

Angel et Spike s'approchent, se chamaillant. Fred et Wes arrêtent de s'embrasser avant qu'Angel et Spike n'atteignent la tanière.

Spike : Pff, pff. La chose était sur le point de frapper. Elle était dans ton dos. Qu'est-ce que j'étais supposé faire ?

Alors qu'Angel va dans la pièce, on peut voir qu'il a été traversé par une grande épée. Il y a un insecte dans son dos, se balançant à l'endroit où l'épée sort du corps d'Angel.

Angel : Me demander de me retourner.

Spike : Le feu de l'action. Il n'y avait pas de temps.

Angel : C'est juste que tu aimes me poignarder.

Spike : Je - je suis choqué - choqué que tu dises ça. Je préfère beaucoup mieux te frapper avec des instruments émoussés.

Angel : Tu sais, on t'a seulement demandé de rester parce qu'on se sentait désolé pour toi.

Spike : Si c'était pas pour moi, tu serais de la nourriture d'insecte, alors arrête d'improviser.

Fred (va vers Angel) : Angel ?

Angel : Ah, ça va aller.

Fred (grimace) : Non, je veux juste l'insecte. Il est en assez bonne forme, et j'aimerais l'emmener au labo. J'aime toujours un nouveau spécimen.

INT. LABO DE SCIENCE - NUIT

Knox travaille tard dans le labo quand un livreur ramène un immense sarcophage en pierre. Le sarcophage est coloré avec du sable avec un iris circulaire sur le dessus, entouré de 5 cristaux.

Knox : Whoa, euh, qu'est-ce que c'est ?

Livreur : Une livraison.

Knox : Les Anciennes Reliques sont à 2 étages en dessous.

Livreur : La facture disait : Département de Science. Winnifred Burkle. (sort un bout de papier de son bloc notes, le met au dessus du sarcophage, et va vers la sortie)

Knox : Vous avez besoin que je signes...?

Livreur : Ca a été signé. (sort, ferme la porte derrière lui)

Knox : Ok.

Fondu en noir

Générique

ACTE I

INT. BUREAU DE GUNN - JOUR

Gunn marche dans son bureau, en chantant "Three Little Maids From School Are We" de "The Mikado" de Gilbert et Sullivan.

Gunn (chantant dans le style de Broadway) : Three little maids who, all unwary,
                                                                            Come from a ladies' seminary,
                                                                            Freed from its genius tutelary—
                                                                            (prend une feuille sortant de l'imprimante, continue de chanter)
                                                                            Three little maids from school!
                                                                            Three little maids—
                                                                             (remarque que Wes est à la porte, change en style de rap, mais
                                                                              lutte)
                                                                                ...et tu veux pas arrêter avec toutes les nanas dans le...gangsta mais...
                                                                                partir
                                                                                (parlant)
                                                                                Qu'est-ce qui y a ?

Wes : Je devrais te demander. Tu as l'air indiciblement joyeux.

Gunn : Oui. (ferme son dossier) Je le suis. (pose le dossier, va vers Wes, excité) Ecoute, je vais être direct avec toi parce que ça me tourne dans la tête.

Wes : Dis moi.

Gunn : Fred et moi on se remet ensemble. (Wes halète presque inaudible, fixe Gunn, essayant difficilement de ne pas réagir) Elle était si surexcitée du combat de hier soir, elle m'a redemandé. On a fini par parler des heures comme dans le bon vieux temps, (Wes baisse les yeux, choqué) ensuite, tout d'un coup - je n'arrive même pas à te le dire parce que je vais me mettre à pleurer. Wes, je me fous de ta gueule.

Wes (secoue la tête) : Je - oh...(soupire de soulagement) Non, je...

Gunn : Allez. Je t'ai eu. C'est mon droit. (retourne à son bureau)

Wes (va dans le bureau) : Alors, tu es au courant pour -

Gunn : C'est dans tout l'immeuble. Pas de secrets dans la Maison de la Douleur.

Wes : Et...est-ce que...ça ne te fais rien ? Fred et moi ?

Gunn : L'année dernière, tu ne m'aurais pas posé cette question. L'homme est devenu civilisé. C'est cool. Nos trucs sont finis depuis longtemps, et je sais ce que tu ressens pour elle.

Wes : Merci.

Gunn (s'avance dans sa chaise) : Et pour ajouter la nécessaire menace, tu lui fais du mal, je te tue comme un poulet.

Wes : Des termes acceptables. (s'assoie dans une chaise faisant face à Gunn)

Gunn : Maintenant, le vrai amusement.

Wes : Oui, on aurait dit que tu préparais quelque chose avant que tu fasses cette horrible blague sans goût à mon égard.

Gunn : Lindsey McDonald. (va autour de son bureau pour donner un rapport à Wes)

Wes (se lève) : Tu sais où il est.

Gunn : Je dirais plutôt était. Il peut se cacher des partenaires seniors, mais pas du DWP et pas de nos très nombreuses oreilles.

Wes : Il vivait ici...

Gunn : Sous le nom de Doyle. De la façon dont il jouait avec Spike et Angel, il se pourrait qu'il ait d'autres plans. Les partenaires seniors l'ont attrapés rapidement. Je ne pense même pas qu'il ait eu le temps de faire ses bagages.

Wes : Ca valait le coup de vérifier. Bon travail. Tu devrais le dire à Angel.

Gunn (se tortillant) : Tu peux lui dire. Je vais pas là-bas.

INT. BUREAU D'ANGEL - JOUR

Spike et Angel ont une forte dispute passionnée.

Spike : C'est des conneries, Angel ! C'est un tas de conneries du début jusqu'à la fin.

Angel : Non, tu n'arrives même pas à voir le grand dessein. Tu ne peux voir aucun dessein !

Spike : Je parle de quelque chose de primal. D'accord ? La sauvagerie. L'instinct animal brutal.

Angel : Et ça te réussi à chaque fois. (en face de Spike) Tu sais, la race humaine a évoluée, Spike ! (s'éloigne de Spike)

Spike (suit Angel en faisant des signes de moquerie) : Oh, en un tas de petits branleurs qui s'auto-analysent et qui ne pourront jamais espérer -

Angel : Nous sommes plus forts. Nous sommes plus malins. En plus, il y a une chose qui s'appelle travail d'équipe, sans mentionner la terreur superstitieuse de tes purs agresseurs !

Spike : Tu veux juste que ça soit comme tu le veux.

Angel (hurlant) : Ce n'est pas à propos de ce que je veux !

Wes (arrive à la porte du bureau) : Désolé. Est-ce que c'est quelque chose dont on devrait tous discuter ?

Angel (embarrassé d'avoir été surpris par Wes, s'éloigne de Spike) : Non.

Wes : Ca...semblait juste un peu sérieux.

Angel : C'était surtout...théorique. On...

Spike (calmement) : On cherchait juste une - (à nouveau passionné) Ecoute, si des hommes des cavernes et des astronautes se battaient, qui gagnerait ? (croise les bras et regarde Wes avec espoir)

Wes : Ah. Vous vous hurlez dessus depuis 40 minutes à propos de ça ? (Angel baisse les yeux, Spike fixe Wes, espérant toujours une réponse) (l'air pensif, croise les bras) Est-ce que les astronautes ont des armes ?

Angel et Spike (simultanément) : Non.

INT. LABO DE SCIENCE - JOUR

Fred inspecte le sarcophage pendant que Knox travaille à côté.

Knox : Je n'ai trouvé aucune facture dessus. J'ai pensé que tu avais peut-être pétée un plomb sur Ebay.

Fred : Non. Pas Ebay. (faisant le tour du sarcophage) Après cet incident commémoratif de planche, je reste clean. Tu as fait une analyse de spectre ?

Knox : Ouais. Tout rebondit dessus, ce qui ne m'enthousiasme pas.

Fred : Ouais. Ne nous dépêchons pas de l'ouvrir. C'est sûrement juste une momie.

Knox : Les momies peuvent causer beaucoup plus de problèmes que tu le crois. Et tu vois Wesley maintenant.

Fred (mal à l'aise) : Euh...oh. Ok. Ce n'est pas relié aux momies d'une certaine façon...

Knox : Non, je voulais juste le faire sortir. Et je suis complètement d'accord. Je - je sais que j'ai fait...(met ses lunettes de protection) des avances.

Fred (hausse les épaules) : Je suis désolée.

Knox (enlève ses lunettes) : Non, je - je ne voulais pas te mettre mal à l'aise. J'adore travailler avec toi, et c'est beaucoup pour moi.

Fred : Tu es gentil.

Knox : Tu veux que je mette notre HazMat sur ce bébé ?

Fred : Ouais, et voir d'où il vient.

Knox sort du labo, laissant Fred seule pour inspecter le sarcophage. Elle fixe le bout de celui-ci à l'endroit où se trouve l'iris. Elle se tend timidement vers un des cristaux qui décorent la surface. Lentement, doucement, elle touche du bouts des doigts un cristal violet, et avant qu'elle ne puisse réagir, l'iris s'ouvre, faisant sortir une rafale d'air dans le visage de Fred. Fred halète et recule, toussant. Knox retourne en courant dans le labo.

Knox : Qu'est-ce qui s'est passé ?!

Fred : Je ne sais pas. Ca s'est ouvert, et il y avait de l'air. (respire profondément)

Knox : Tu vas bien ?

Fred : Euh, je crois. C'était bizarre. (fixe le sarcophage)

INT. BUREAU D'ANGEL - JOUR

Spike jaillit dans le bureau d'Angel.

Spike (irrité passe par dessus une chaise au lieu de faire le tour) : Harmony vient juste de m'arracher à une partie de poker vraiment prometteuse aux Comptes Ouverts, alors ça ferait mieux d'être bon. (se jette dans une chaise faisant face au bureau d'Angel, fait pendre sa jambe au dessus du bras de la chaise) Oh, et, au fait, tous les gars là en bas sont d'accord sur le fait que les astronautes n'ont aucune chance contre les hommes des cavernes, alors ne commence même pas. (hausse les épaules)

Angel : Ecoute, je n'en peut plus. (va de la fenêtre à son bureau)

Spike : Tu admets la défaite, hein ?

Angel : Toi et moi. Ca ne mène à rien.

Spike (met sa main sur son torse) : Tu es en train de dire qu'on devrait aller embêter d'autres personnes ?

Angel : Je dis que tu devrais partir.

Spike : Tu ne supportes vraiment pas la compétition, hein ?

Angel : Ce n'est pas la - (soupire, recommence calmement) De la façon dont je vois ça, Lindsey t'a ramené en tant qu'esprit attaché à cet endroit pour que tu commences...à t'investir dedans. Il t'a seulement rendu corporel une fois que tu t'y ais habitué, attaché.

Spike : Je ne suis pas attaché. (tripote ses doigts) Je n'ai juste pas d'autre endroit où aller.

Angel : Et si c'était le contraire ? Ecoute, Wolfram & Hart ont des bureaux dans toutes les grandes villes du monde, et encore plus en dehors. Je te donnerais les ressources dont tu as besoin pour aller n'importe où : des voitures, des gadgets, un gros compte. Tu te bats pour le bien, mais...avec du style. (s'assoie au bord de son bureau) Et, si possible, en Mongolie Extérieure.

Spike : Un agent rôdeur. (met ses mains derrière la tête, souriant) Une sorte de 007 sans le costard de merde. Je vais où je veux ?

Angel : N'importe où. Partout.

Spike (sourit) : Mmm. Partout sauf ici.

INT. COULOIR DE WOLFRAM & HART - JOUR

Fred et Lorne marchent dans le couloir engagés dans une conversation.

Fred : Mais ça n'a aucun sens.

Lorne : Je l'appelle juste comme je le vois.

Fred : Mais les hommes des cavernes ont le feu. C'est avec ça qu'ils vivent dans leurs cavernes. Les astronautes devraient au moins avoir quelques armes. (remarque que Wes monte les escaliers vers eux) Oh salut.

Wes : J'étais juste en train de chercher une excuse pour venir te voir.

Fred (sourit) : Et comment ça va ?

Wes : Vraiment bien. D'où tu viens ?

Fred : Oh, de la médecine. J'ai respiré de la vieille poussière de momie. Je devrais m'assurer que je n'ai pas découvert d'autres germes nouveaux.

Wes (concerné) : Tu vas bien ?

Fred : Ils m'ont décapés. Je suis sans momie.

Wes : Bien. J'espérais t'emmener dehors demain soir, et je ne te présente pas enveloppée dans des bandages.

Fred : M'emmener où ? (fait un grand sourire)

Wes : Ca peut être un secret ?

Lorne : Oh, la la. (passe entre eux pour descendre les escaliers) Vous vous prenez un balcon, vous deux, hein ?

Fred (appelle Lorne) : Tu me trouveras encore pour déjeuner, non ?

Lorne (s'arrête, se tourne pour lui faire face) : Je regarderais juste là où le soleil brille. (chante) Tu es mon soleil, mon seul soleil...(descend les escaliers)

Fred (se tourne vers Wes, souriant, chantant) : Tu me rends heureuse -

A l'instant où Fred se met à chanter. Lorne s'arrête sur ses pas et se retourne vers Fred avec horreur. Un moment plus tard, Fred tousse du sang et s'effondre, tombant dans les escaliers. Lorne l'attrape, et Wes cours à ses côtés alors qu'elle commence à convulser dans leurs bras.

Wes : Appelez les médecins. (hurlant) Que quelqu'un cherche un médecin TOUT DE SUITE !

Fondu en noir

ACTE II

INT. SALLE MEDICALE A WOLFRAM & HART - JOUR

Fred est couchée dans un lit d'hôpital dans une chambre privée de Wolfram & Hart. Les draps et les couvertures sont d'un bleu pâle, et des radios sont accrochées au mur. Gunn, Spike, Wes, Lorne, Angel et Knox sont rassemblés autour de son lit.

Fred : Voilà mes garçons. Je n'ai pas eu autant d'hommes aussi bien charpentés au pied de mon lit depuis cette nuit avec l'équipe lacrosse de la fac. (personne ne réagit, Fred rit) C'était une blague.

Lorne : Eh bien, tu nous as fait peur à tous, Freddles.

Angel : Oui, tu dois te reposer. Le labo fait des analyses de sang.

Fred (fronce les sourcils) : Je suis une momie, n'est-ce pas ?

Spike : Je me suis battu avec beaucoup de momies, et aucune d'entre elles n'étaient aussi jolies que toi. Presque aucune.

Fred : Vous êtes tous trop rassurant. Qu'est-ce qui se passe vraiment ?

Gunn : Tu es malade, et tu aggraves ton cas en t'inquiétant.

Knox : On a ce sarcophage sous le champ. S'il t'a donné quelque chose, on l'isolera dans quelques heures.

Fred : Alors, tu ne sais pas ce que c'est ?

Angel : Pour l'instant.

Fred : Ok.

Angel : On va y travailler. Ca ne devrait pas être long.

Fred : Un bel homme m'a sauvé.

Angel (rigole) : C'est comme ça que ça marche. On va se démener. (sort, tout le monde sauf Wes le suit)

Fred (à Wes) : Hmph. "Se démener." Il se fait vieux. (Wes s'assoie sur le lit à côté d'elle, prend sa main) Je sais que tu dois aller faire l'homme aux livres.

Wes : Oui. Dis un mot - je serais là en un clin d'oeil.

Fred : En supposant que j'en ai encore un.

Wes : Chut. (embrasse Fred sur le front)

Angel et Spike, qui attendent Wes à la porte, voient Wes embrasser Fred.

Angel : Wes et Fred ?

Spike : Tu savais pas ?

Angel : Je savais pas.

INT. HALL DE WOLFRAM & HART - JOUR

Wes marche résolument dans le couloir. Angel et Lorne l'attendent. Ils marchent dans le couloir, accompagnés de Gunn, Spike et Knox.

Angel : Comment elle va ?

Wes : Elle est plus intelligente que nous tous réunis. Elle sait que ça va mal.

Gunn : Mal comment ? Qu'est-ce qu'on sait ?

Ils commencent tous à descendre les escaliers dans le hall.

Knox : Quoi qu'elle ait attrapé, ça ne correspond à aucuns des pathogènes dans nos archives. C'est mystique, et ce n'est pas à nous.

Angel : Et pour le sarcophage ?

Wes : Mon équipe cherche des références aux symboles, mais c'est aussi un nouveau territoire pour nous.

Gunn : Angel, qu'est-ce qui lui arrive exactement ? Tu as parlé au docteur -

Wes : Ils ont quelque chose ?

Angel arrête de marcher et se tourne pour faire face aux autres qui sont rassemblés autour de lui en cercle.

Angel : Oui, je, euh - Un agent parasite se promène. Je veux dire, aussi loin qu'ils peuvent se prononcer...

Wes : Va au but.

Angel : Ses organes sont en train de cuire. Dans une question de jours, elle se liquéfiera.

Spike (un air horrifié se montre sur son visage, puis se change en détermination) : Non. Pas cette fille. Pas aujourd'hui.

Angel : Ecoute, Wes, tu dois me dire ce qui était dans cette boîte. J'ai besoin d'un nom, d'une histoire, n'importe quoi.

Knox : On n'arrive pas à l'ouvrir. Pas même les lasers.

Wes : D'où est-ce que ça vient ?

Knox : C'est juste venu. Pas d'adresse d'expéditeur. Je n'ai pas reconnu le type qui l'a ramené au - ça me vient maintenant, au milieu de la nuit.

Angel : C'était délibéré.

Lorne : Les partenaires seniors ?

Gunn : Ca ne colle pas, mais je vais voir dans la Chambre Blanche. Parler au conduit.

Angel : Maintenant, écoute, si les partenaires seniors n'ont pas fait ça, tu dois leur dire de nous aider.

Gunn : Je ferais de mon possible.

Spike : Et pour Doyle - euh, Lindsey ? Ce mec aime jouer à ces jeux.

Angel : J'avais l'intention d'aller voir dans les rues, et on a son adresse. Pour ce qu'on en sait, il est sûrement là-bas en train de rire. Et s'il y a du travail musclé à faire...

Spike : Faisons le à deux aussi rapidement. Et bébé ça fait trois - au cas où quelqu'un voudrait chanter

Angel : Bien. Les gars...

Wes : Tu n'as pas à le dire.

Angel : Je le dis quand même. Winifred Burkle. Allez.

Tout le monde part dans des directions opposées.

INT. CHAMBRE MEDICALE A WOLFRAM & HART - JOUR

Fred est couchée dans le lit d'hôpital. Une perfusion est attachée à son bras. Elle se tortille mal à l'aise, et le teint de sa peau se change en un ton grisonnant.

INT. BUREAU DE WES - JOUR

Wes est assis à son bureau regardant un livre vide. Le livre se remplit de texte, et Wes se penche pour commencer à lire. Un avocat s'arrête au bureau et toque à la porte.

Employé : Je suis désolé de vous interrompre. J'ai juste besoin de savoir si l'histoire du Clan Holbine était ici. Il était supposé être faxé dans mon bureau.

Wes : Ca peut attendre.

Employé : Ces types sont vraiment importants. J'ai juste besoin - je veux dire, toute l'agence ne peut pas travailler sur le cas de Mlle. Burkle.

Wes (se tend dans son bureau) : Bien sûr.

Wes sort un pistolet de son bureau et tire dans le genou de l'homme, l'envoyant par terre criant avec agonie. Une secrétaire cours dans le bureau de Wes pour voir d'où vient cette agitation.

Wes (retournant calmement à sa lecture) : Jennifer, s'il vous plait envoyez moi tous ceux qui ne travaillent pas sur le cas de Mlle. Burkle.

INT. CHAMBRE BLANCHE

Gunn apparaît dans la Chambre Blanche. L'endroit est désert.

Gunn (appelant) : Eh ho ! Viens ici minou, minou. Ecoutez, je sais qu'il y a quelqu'un ici, et c'est pas juste moi. Je ne vais nulle part jusqu'à ce que vous - (quelqu'un le frappe au visage, l'envoyant par terre, Gunn lève les yeux vers lui) Eh bien, qu'est-ce que tu crois ? C'est juste moi.

Le conduit a pris la forme de Gunn et se tient devant lui, fronçant les sourcils.

Conduit Gunn : Tu ne veux pas être ici.

Gunn : Je ne veux jamais être ici. Qu'est-ce qui est arrivé au chat ?

Conduit Gunn : La forme physique du conduit est déterminée par le voyeur.

Gunn (se levant) : Alors, je me regarde parce que, quoi ? On va jouer à un jeu de miroir ? On va se mimer ?

Ils s'encerclent.

Conduit Gunn : Tu échoues.

Gunn : C'est pas moi le problème ici.

Conduit Gunn : Je crois que tu penses ça.

Gunn : Tu ne peux pas laisser ça arriver à Fred.

Conduit Gunn : C'est la partie où j'ai besoin d'être clair. (frappe durement Gunn dans le torse, l'envoyant voler dans la pièce) Je ne suis pas ton ami. Je ne suis pas ton recalé. Je suis ton conduit vers les partenaires seniors, et ils sont fatigués de ton insolence. Oh, ouais. Ils ne sont pas là quand tu le veux.

Gunn : Je ne suis pas venu pour une faveur. (se remet sur pieds) On peut faire un pacte.

Conduit Gunn : Les pactes sont pour le diable.

Gunn : Tu veux quelque chose d'autre - une vie pour elle - tu l'auras. Tu peux avoir la mienne.

Conduit Gunn (rit) : Je l'ai déjà.

Le conduit saisit Gunn par le col et le frappe au visage répétitivement.

INT. APPARTEMENT DE LINDSEY - NUIT

A travers les portes des chambres, on peut entendre des gens parler dans les autres pièces.

Spike (hors écran) : Pas de signe de Lindsey.

Angel (hors écran) : Cherche des plans.

Angel ouvre les portes de la chambre et entre.

Angel : Bon, je serais damné encore et encore.

On voit Eve assise dans le lit, portant une chemise d'homme. Elle agrippe les draps vers elle pour se couvrir et recule.

Eve : Ne me touche pas.

Angel (entre suivi par Spike et Lorne) : Tu te caches des partenaires seniors, Eve ? Combien de jours il te reste avant qu'ils te chopent ?

Eve : Qu'est-ce que tu veux ?

Angel : Fred est mourante. Un parasite mystique. Ca te dit quelque chose ?

Eve : Non, je ne sais pas de quoi tu parles.

Spike (va vers elle, se tient à côté d'Angel) : Et pour ton petit copain, amour ? Il y a des projets en préparation ? Envoyer des cercueils ?

Eve : Eloignez vous de moi.

Angel : Ecoute, Eve, ça arrive rapidement ou vraiment, vraiment doucement.

Spike : Un sarcophage. Plus vieux que tout ce qu'on connait.

Eve : Lindsey et moi n'avons rien à voir avec ça. Je ne mens pas. C'est - c'est vrai. (pause) Vous avez...des nouvelles de lui ? A propos de lui ?

Spike (lève les yeux au ciel) : Oh, c'est vraiment poétique.

Angel : Tu ne dis pas ce que nous voulons entendre.

Eve : Pourquoi est-ce qu'on ferait quelque chose à Fred ? (commence à se lever) Pourquoi est-ce qu'on se soucierait d'elle - ?

Lorne (frappe Eve au visage, la faisant tomber par terre) : Ooh. Oh, je suis désolé. C'était nerveux. Je suis Jake LaMotta là-haut. C'est pathétique. Oh. (se penche vers Eve) Voilà la chose, Eve : Tu vas chanter pour moi, et je vais te lire tout de suite. Et voilà une chose de plus : Winifred Burkle m'a une fois dit après une quantité inavouable de nourriture chinoise, et au lieu d'absolument rien, "Je pense que beaucoup de personnes choisirait d'être verts. Ta nuance, s'ils avaient le choix." Si j'entend une note - un quart de note - qui me dit que tu es impliquée, ces deux là n'auront pas le temps de te tuer. (se lève) Oh, et quelque chose de Diana Warren résultera aussi de ta mort - bon, à part "Rhythm of the Night."

Eve : Je veux vous aider. Je vous le jure. Je n'ai rien contre Fred.

Angel : Dis le...avec une chanson dans le coeur.

Eve (les regarde, soupire, chante) : Jolie comme une image. Elle est comme une bague en or.

Lorne : Elle est clean.

Angel : Tu t'ais déjà trompé auparavant.

Lorne : Ouais, et peut-être aussi maintenant, mais elle lit proprement. Son avenir n'est pas si brillant, mais...

Eve (lève les yeux, concernée) : Qu'est-ce que tu veux dire ?

Lorne : Eh bien, rien n'est gravé dans la pierre - récemment - mais, euh, si je faisais face à ton avenir, je ferais comme Carmen Miranda...et je mourrais. (sourit, va vers la porte et sort)

Eve : Attendez. S'il vous plait. Vous allez dire aux partenaires seniors où je suis ?

Spike : Un sacré bout de marchandage.

Eve : Non, ils ne peuvent pas vous aider. Je le pense. Si vous parlez d'un sarcophage qui ne correspond à rien dans nos archives...il n'y a rien qui ne soit pas dans nos archives sauf ce qui est venu avant. Les vieux trucs.

Angel : Les démons originels. Avant le genre humain. Ils ont tous été débusqués dans cette dimension.

Eve : Ceux qui étaient toujours en vie. Mais longtemps avant ça, ils se tuaient entre eux tout le temps, et ils ne meurent pas comme nous. Wesley pourrait ne pas le savoir, mais son livre de sources peut tout conjurer, pas seulement notre propre stock. Dites lui de chercher les textes qui sont oubliés, les plus vieux manuscrits. Vous devez trouver le Puit Plus Profond.

INT. BUREAU DE WES - JOUR

Wes met au courant le gang de ses recherches.

Wes : Il s'appelle Illyria, un grand monarque et guerrier de l'âge démoniaque assassiné par des rivaux et laissé à la dérive dans le Puit Plus Profond.

Angel : Qui est quoi ?

Wes : Une terre de sépulture, un endroit de repos pour tous les anciens restants.

Gunn : Celui là ne se repose pas.

Wes : Non. Je ne pense pas que ça soit simplement une infection. La peau de Fred est...dure comme une carapace. Je crois qu'elle s'évide pour que cette chose puisse l'utiliser pour se préparer, pour revenir dans ce monde. C'est de la spéculation. D'une façon ou d'une autre, elle meurt.

Angel : Est-ce qu'on a une chance de trouver ce Puit le plus Profond ?

Wes : Je l'ai déjà trouvé. Il est en Angleterre, dans les Cotswolds. C'est l'emplacement, au centimètre près.

Angel : Lorne, dis à Harmony de préparer le jet. On peut y être dans 10 heures.

Knox : Vous pouvez y être en 4 heures. (tout le monde le regarde) Nous avons de très bons jets.

Wes : Il y aura un gardien, peut-être plusieurs.

Spike : Laissons les envoyer une armée.

Gunn : Comment on sait qu'aller là-bas va changer quelque chose ?

Wes : Le Puit Plus Profond est presque comme une prison pour les morts. Si quelque chose sort, c'est écrit et ça peut être ramené à la source.

Angel : C'est notre but.

Wes : On continuera à travailler ici, mais, oui, je pense que ça l'est.

Lorne : Si personne ne pense que c'est trop ridicule, je vais aller prier.

Wes : Non, c'est apprécié. Le temps n'est pas de notre côté.

Spike : Personne n'est de notre côté.

Angel : Allez. Allons sauver la journée. (Spike sort avec Angel)

INT. CHAMBRE MEDICALE - JOUR

Fred se tortille mal à l'aise dans son lit, quand elle s'arrête soudainement et ouvre les yeux d'un coup.

Fondu en noir

ACTE III

INT. CHAMBRE MEDICALE - JOUR

Wes va dans la chambre d'hôpital de Fred en portant l'un de ses livres de sources magiques, quand il arrive, le lit de Fred est vide.

INT. LABO DE SCIENCE - JOUR

Un gobelet en verre tombe par terre et se brise. On voit que Fred trébuche, se tenant aux tables de labo alors qu'elle avance plus loin dans le labo.

Wes : Fred, tu peux pas être en train de faire ça.

Fred (s'arrête à une table de labo) : S'il te plait, Wesley, je suis exactement la personne qui doit faire ça. Quelque chose a dû être manqué.

Wes : Quoi que ça soit, on l'arrêtera, je te le jure.

Fred : Je dois travailler.

Wes : Tu dois t'allonger.

Fred : Je ne - je ne suis pas la demoiselle en détresse. Je ne suis pas une affaire. Je dois travailler sur ça. J'ai vécu dans une caverne pendant 5 ans dans un monde où ils tuaient ma race comme du bétail. Je ne vais pas être arrêté par une grippe de monstre. Je suis meilleure que ça ! (doucement) Mais je me demande...à quel point je suis effrayée. (regarde au loin)

Wes : Je jure sur ma vie qu'on arrêtera ça, mais tu dois retourner au lit. C'est là que tu dois te battre.

Fred : Comme si j'avais 6 ans ? (s'effondre, mais Wes est là pour la rattraper) C'est la maison de la mort. (Wes la lève et la tient, elle regarde par dessus son épaule vers le livre de source qu'il a apporté avec lui) Ca peut appeler les livres dont tu as besoin ?

Wes : Tous les livres.

Fred : Alors ramène le. Ramène moi à la maison.

INT. APPARTEMENT DE FRED - JOUR

L'appartement de Fred est un endroit douillet, décoré de rouge avec beaucoup d'images sur les bords de son miroir. Wes, portant Fred dans ses bras, va dans son appartement vers le lit, la plaçant doucement sur le lit.

INT. JET PRIVE - JOUR

Spike et Angel sont assis de chaque côté de l'aile d'un jet privé. Angel agrippe les accoudoirs, et Spike tapote avec obsession des doigts sa ceinture.

Spike (soupire, croise les bras) : Je n'ai jamais pris l'avion avant.

Angel : J'ai été dans un hélicoptère. Ils ne...(regarde nerveusement par la fenêtre) vont pas si haut.

Spike : De retour à la terre mère. Hey, après qu'on ait sauvés Fred, on devrait aller dans l'Est, voir un spectacle.

Angel : Je n'ai jamais vu Les Mis.

Spike (se moque) : Fais moi confiance, à la moitié du premier acte, tu te remettras à boire des humains.

Angel : On ne peut pas la perdre, Spike.

Spike : On ne le fera pas.

Angel : J'ai perdu Cordy.

INT. BUREAU DE GUNN - JOUR

Gunn se balade, parlant avec excitation au téléphone.

Gunn : Vous ne m'entendez pas. Je sais que vous avez des guérisseurs qui travaillent pour vous. Je m'en fiche si les Anciens leur font peur. Je m'en fiche si les Anciens les tuent. Ramenez les ici, ou vous allez vous retrouver dans un monde de douleur. Non, je ne parle pas d'un costume d'avocat. Je parle d'os qui se brisent, et si vous croyez - (le téléphone devient silencieux, puis fait un bruit de composition de numéro)

Knox (arrive à la porte du bureau) : On la glace. On l'emmène aux cryogéniques. Si on ne peut pas arrêter cette chose, peut-être qu'on pourrait juste, tu sais, la glacer - dans ses pas jusqu'à ce qu'on arrive à quelque chose.

Gunn : Tu es sûr qu'on peut faire ça ?

Knox : Allons le tester.

INT. APPARTEMENT DE FRED - JOUR

Wes feuillette un livre en étant assis à côté du lit de Fred dans le soleil couchant. Fred remue et se réveille, regardant Wes.

Fred (doucement) : J'ai enfin réussi à t'emmener dans ma chambre, et tout ce que tu veux faire c'est lire.

Wes (ferme le livre) : Tu t'es assoupie. Je faisais trop de bruit ?

Fred : Pas assez. J'ai besoin de bruit pour me garder ici. (respire profondément) C'est aujourd'hui ? Je veux dire...

Wes : Tu as seulement dormi pendant une heure.

Fred : C'est une heure que je n'ai pas maintenant.

Wes : Angel et Spike sont en route pour trouver ton remède, et tu ne devrais pas aimer être la chose qui serait sur le chemin.

Fred : Et l'homme aux livres ?

Wes : L'homme aux livres a terminé. Je pense que je leur ai donné ce qu'ils ont besoin.

Fred (s'assoie, anxieuse) : Feigenbaum.

Wes (se lève) : Quoi ?

Fred (paniquée) : Je - je dois le trouver. C'est le maître de - je dois avoir Feigenbaum ici.

Wes : Qui est Feigenbaum ?

Fred (s'arrête, pleure) : Je ne me souviens plus.

Wes (s'assoie à côté d'elle, la tient pendant qu'elle sanglote) : Shh. Shh.

Fred (renifle, s'assoie) : Oh, n'est-ce pas terrible ? A un moment comme ça, je suis inquiète de savoir de quoi j'ai l'air.

Wes (la regarde dans les yeux) : Tu es la chose la plus belle que j'ai jamais vu.

Fred (sourit) : Tu aimes toujours les filles barbouillées ?

Wes : C'est mon sort. (embrasse son front)

Fred (se penche sur son épaule) : Lis moi.

Wes (lit le livre de sources) : L'Abrégé de l'Hôte de la Peur des Sangsues Immortelles ?

Fred : Est-ce que ça peut être un livre dans le monde ?

Wes : Premier nom.

Assis à côté de Fred au bord du lit, Wes lit le livre de sources.

Wes : Elle était une fille tellement petite que personne n'espérait voir un tel regard sur son petit visage. Ca aurait été un vieux regard d'un enfant de douze ans, et Sara Crewe n'en avait que sept. Le fait était, toutefois, qu'elle était toujours en train de rêver et de penser à des choses bizarres et ne pouvait pas elle-même se souvenir d'un moment où elle n'a pas pensé a des choses à propos des adultes et du monde auquel ils appartenaient. Elle avait l'impression d'avoir vécu une vie très, très longue.

NOTE : Wes lit A Little Princess (1909) de Frances Hodgson Burnett.

EXT. LES COTSWOLDS, ANGLETERRE - NUIT

Spike et Angel marchent dans un petit bois sous la pleine lune brumeuse.

Spike : Quand est-ce qu'une porte n'est pas une porte ? Quand elle n'est pas là.

Angel : Juste là. (regarde un gros arbre) Tu veux parier que c'est l'entrée du Puit Plus Profond ?

Spike : Soit c'est ça, soit c'est le Monde de Noël. Ca t'es jamais arrivé de t'amuser ?

Dans un flash de lumière, des hommes en armures maniant des épées jaillissent de l'arbre, grognant.

Angel : Je vais le faire.

Spike : Et ils nous ont même ramenés des armes. Une stratégie ?

Angel : Tiens moi la main.

Spike lève un sourcil, mais se tend pour prendre la main d'Angel.

Spike (hoche la tête) : St. Petersbourg.

Angel : Je pensais que tu avais oublié.

Angel et Spike se lâchent les mains, faisant tomber un fil entre eux. Alors que les hommes en armure approchent, Spike et Angel se séparent et tendent le fil. Les démons courent dans le fil, se faisant couper la tête.

Angel et Spike prennent les épées des premiers démons et les utilisent pour se battre avec le prochain groupe venant vers eux. Il y en a une douzaine maintenant, mais Angel et Spike les battent assez habilement.

INT. LABO DE SCIENCE - NUIT

Knox regarde dans un microscope pendant que Gunn est assis à côté, le regardant.

Knox (s'éloigne du microscope) : Et merde !

Gunn : Non ! Ne dis pas, "Et merde." (Knox lève les mains) Tu m'as fait rentrer dans ce trip de Walt Disney, ne dis pas -

Knox (secoue la tête) : Ils sont insensibles au froid. Les tissus sanguins se glacent, mais ils continuent de travailler comme si c'était une journée ensoleillée à L.A.  Je - je suis désolé. (se lève)

Gunn : Ok, alors c'est un fiasco. Qu'est-ce que tu as d'autre ?

Knox : Je ne, hum - (enlève ses lunettes) Mon dieu, je n'arrive pas à réfléchir, je suis si nerveux. (s'assoie) Ecoute, je ne lui aurait jamais dit ça, mais je - je me préoccupe de Fred plus que - Je n'ai jamais rencontré quelqu'un comme elle, tu sais ?

Gunn (s'assoie en face de Knox) : Moi aussi.

Knox : Et rien ne me rendrait plus heureux que d'être le Chevalier Blanc dans cette situation et de la voir me regarder comme...je veux dire, je ne me préoccupe pas que de Fred, j'adore pratiquement ça.

Gunn (le regarde narquoisement) : Tu as dit, "Ca."

Knox : Quoi ?

Gunn : Pas "elle." Tu as dit, "Je vénère ça."

Knox : Oops.

EXT. LES COSTWOLDS, ANGLETERRE - NUIT

Spike et Angel se battent toujours avec les guerriers protégeant l'accès à la porte de l'arbre. Quand ils ont finit les deux derniers, Angel appelle dans le ciel.

Angel : C'est tout ? On n'a même pas commencé !

Un homme apparaît à la porte de l'arbre et sort vers Angel.

Drogyn : Je dirais que ça suffit.

Angel : Drogyn.

Drogyn : Angel.

Angel : Tu es le gardien du puit.

Drogyn (hoche la tête sèchement) : Je le suis depuis des décennies.

Spike : Eh bien, qui dans tout -

Drogyn (rageusement) : Ne me pose pas de question. (en face de Spike) Si jamais tu me poses une question, je te tuerais sur le coup. Ne pense pas une minute que je ne peux pas.

Angel : Il le peut. Il le fera.

Spike : Eh ?

Drogyn : Tu es ici pour Illyria.

Angel : Oui.

Drogyn : Entre.

Spike : Mais comment - ?

Drogyn (rageusement) : Je viens de te le dire, il n'y a même pas une minute, ne demande pas. (va vers l'arbre)

Angel : Sérieusement. Il n'aime pas les questions.

Spike : Pourquoi pas, bon sang ?

Angel : Il ne peut pas mentir.

INT. LABO DE SCIENCE - NUIT

Gunn saisit Knox par le col et le claque contre le bureau de labo, brisant du verre.

Gunn (hurlant) : C'est toi qui a fait ça. C'est toi qui a fait tout ça !

Knox (sourit) : Techniquement, c'est pas mon affaire. J'ai juste joué mon rôle.

Gunn : Pourquoi ? Tu ne pouvais pas supporter l'idée que Wes l'a gagnée, alors tu l'as tue ?

Knox (repousse Gunn et s'éloigne) : Non, j'ai pensé tout ce que j'ai dit sur elle. J'ai choisit Fred parce que je l'aime, parce qu'elle le mérite. Tu crois que je me ferais enlever mon dieu par un con ?

Gunn : Pourquoi es-t -

Knox : Tout ça a été mis en place il y a des millions d'années, Charles, et il n'y a pas de moyen de l'arrêter.

Gunn (baisse les yeux) : Angel et Spike.

Knox : Oh, ils sont sur la bonne piste, mais ça n'a pas d'importance. Angel ne la sauvera pas.

Gunn : Tu ne connais pas Angel.

Knox : Je ne suis pas clair. Je ne veux pas dire qu'Angel échouera en la sauvant, je veux dire qu'il va la laisser mourir.

Fondu en noir

ACTE IV

INT. APPARTEMENT DE FRED - NUIT

Wes est couché dans le lit à côté de Fred avec son bras enroulé autour d'elle.

Fred : Tu voudrais encore me lire un peu ?

Wes : Bien sûr. (commence à se lever, mais Fred le distrait)

Fred (regarde une lumière au dessus de sa tête) : La lumière...me fait mal aux yeux, mais je ne veux pas l'éteindre. Mais elle me fait mal aux yeux. Tout est si clair et creux. Les hommes des cavernes gagnent. Bien sûr que les hommes des cavernes gagnent.

INT. PUIT PLUS PROFOND - NUIT

Drogyn mène la marche dans le Puit Plus Profond en tenant une torche. Angel et Spike suivent la lumière du feu.

Drogyn : Je n'aurais jamais pensé que tu finirais ici, Angel.

Angel : Je pourrais dire la même chose.

Spike : Alors, vous vous connaissez vous deux. (Drogyn le fixe) C'était un bilan. Je sais déjà que c'est vrai.

Drogyn : Je vais te dire tout ce que je sais. Les anciens étaient des démons purs. Ils faisaient la guerre comme tu respires - éternellement. Les plus grands étaient enterrés, mais la mort n'était pas toujours leur fin. Illyria était craint et adoré comme beaucoup l'étaient. Il fut allongé pour mourir dans les grandes profondeurs du puit...jusqu'à ce qu'il disparaisse il y a un mois.

Spike : Quelqu'un l'a emmené sous votre nez il y a un mois, et vous ne vous inquiétez pas jusqu'à maintenant ? Ca fait vraiment de vous un geôlier de merde, non. (Drogyn le fixe de nouveau) Aussi un bilan.

Drogyn (arrête de marcher) (à Angel) : Ton ami aime parler.

Angel : Tellement, il a même raison parfois. L'homme dont je me souviens ne pouvait pas se faire voler si facilement.

Drogyn : La tombe n'a pas été volée. Elle a disparue. Je crois que c'était prédestiné à faire partie du plan de fuite d'Illyria. Et pour le fait que je ne l'ai pas remarqué, (éteint sa torche dans un bac d'eau à l'entrée d'une autre pièce) eh bien, je dirais que je n'ai pas peu de gardes.

Spike et Angel ont suivis Drogyn dans l'autre pièce. Ils se tiennent sur un pont. Quand ils regardent ce que le pont enjambe, ils voient un trou sans fin aligné de centaines de cercueils comme le sarcophage livré à Wolfram & Hart.

Spike : Par l'enfer.

Angel : Ca va jusqu'où ?

Drogyn : Jusqu'au bout. Jusqu'au bout de la Terre.

Angel : Alors, le cercueil à disparu, téléporté, mais il nous a été apporté.

Drogyn : Illyria était une grande puissance - si grande que, après des millions d'années de mort, quelque part sur cette Terre il a toujours des acolytes.

INT. LABO DE SCIENCE - NUIT

Knox, souriant et excité, recule, marchant dans la pièce, gardant une certaine distance avec Gunn. Gunn fixe Knox.

Knox : Nous ne sommes plus que quelques uns. Je suis venu à L.A parce que je savais que c'est là que son royaume avait été. Il était supposé se téléporter à la base de son pouvoir, mais les continents dérivaient - ce qu'ils ont fait. Les autres m'ont aidé à le ramener ici, mais ensuite il fut coincé à - qui le croirait - la douane. (sort un papier de sa poche, le déplie, le tend à Gunn) Mais tu as pris soin de ça. Tu as signé l'ordonnance pour le ramener au labo pour que tu puisses de nouveau avoir une autre relance de cerveau. (Gunn trébuche, regardant au loin, dégoûté) C'est comme je l'ai dit, je suis juste une petite partie d'une grande machine.

Gunn : Angel va la sauver.

Knox : Ce avec quoi il se bat est plus vieux que le concept du temps. Je ne pourrais pas l'arrêter. Il n'y a plus rien à faire maintenant, à part attendre. (Gunn met la main sur une boite en métal) Attendre pour essayer de découvrir exactement ce que tu veux dire à ta -

Gunn balance la boite en métal à la tête de Knox, l'assommant froidement. Alors que Knox est couché par terre, inconscient, Gunn se tient au dessus de lui avec la boîte prêt à la balancer. Gunn s'arrête, réfléchit, regarde autour de lui, puis complète son mouvement.

INT. APPARTEMENT DE FRED - NUIT

Wes déballe frénétiquement une seringue hypodermique préemballée. Il s'assoie à côté de Fred, se tortillant et convulsant, et essaye de l'injecter, mais l'aiguille ne peut pas pénétrer sa peau.

Fred (dans un délire fiévreux) : Oh, mon dieu ! J'ai péché. J'ai péché, et je suis punie. Je ne sais pas ce qui ne va pas. Je n'ai jamais eu un B auparavant. Uhh ! Désolé. Je suis désolée. Arrête ça !

Wes, la regardant se tortiller, tient sa main à sa bouche alors que son incapacité à l'aider le fait pleurer.

INT. PUIT PLUS PROFOND - NUIT

Drogyn se tourne vers Spike et Angel en alerte.

Drogyn : Elle s'est libérée - l'essence du démon.

Spike : Ouais, elle s'est libérée. Pourquoi vous croyez qu'on est là ? (Drogyn fixe Spike, qui part dans une tirade, lançant sans se décontenancer des questions à Drogyn) Et quelle est votre couleur favorite ? Quelle est votre chanson préférée ? Qui est le gardien de but de Manchester United ? Et combien de doigts je montre ? (Spike lève son index et son majeur en un geste grossier) Vous voulez me tuer ? Essayez. Mais j'ai le temps pour les excentricités.

Drogyn (regarde Angel) : Le pouvoir de ramener Illyria repose là-dedans. Il demande un champion qui a voyagé de l'endroit où il vit à l'endroit à lequel il appartient.

Angel : Vous en avez deux juste là.

Drogyn : Mais je ne savais pas qu'il était libre. (baisse les yeux, soupire) Si nous ramenons le sarcophage à nouveau dans le puit, cela retira Illyria de votre amie...et le fera entrer dans chaque personne entre ici et là-bas. Cela deviendra l'équivalent mystique de l'aéroporté. Il s'agrippera à chaque âme sur son passage pour empêcher de se faire enfermer. Des villes entières - des dizaines peut-être des centaines de milliers mourront d'agonie si vous la sauvez.

Spike et Angel se regardent, terrasés.

Angel : Non. (va au bord du pont pour regarder dans le puit)

Spike : C'est de la folie.

Drogyn : C'est un endroit de folie. Je vais préparer la formule. A vous de voir. (s'éloigne)

Spike baisse les yeux de l'autre côté du pont.

Angel : En enfer avec le monde. (suit Drogyn)

INT. APPARTEMENT DE FRED - NUIT

Toujours faible, mais semblant plus lucide maintenant, Fred est couchée dans son lit parlant à Wes qui est assis au bord du lit à côté d'elle.

Fred : Pourquoi on est allés là-bas ? Pourquoi on croyait qu'on pourrait le battre ? C'est mauvais, Wesley. C'est plus grand que tout.

Wes (se penche vers elle) : Je ne crois pas ça.

Fred (recule, paniquée) : Uggh ! (montre Wes) Je suis avec lui ! (pleure) Il ne me quittera plus maintenant. Nous sommes si proches.

Wes : Je ne te quitterai jamais.

Fred : Hmph. Oh. Hmm. (haletant) C'était mauvais, mais ça va mieux maintenant. Tu ne me quitteras pas ?

Wes (s'agenouillant devant elle) : Non.

Fred : Mes garçons. Je marche avec des héros. Pense à ça.

Wes (pleurant, essayant de se contenir) : Tu en es un.

Fred : Un super héros. Et voici mon pouvoir : ne pas les laisser me prendre. Pas moi. (haletant, pleurant)

Wes (s'assoie à côté d'elle) : C'est vrai.

Fred : C'est vrai. (enlace ses doigts autour des siens) Il est avec moi.

INT. PUIT PLUS PROFOND - NUIT

Angel se retourne pour voir que Spike regarde encore dans le puit.

Angel : Spike...

Spike : Ca continue jusque de l'autre côté. Alors, je pense qu'il y a un type quelque part autour de la Nouvelle Zélande qui se tient sur un pont comme celui là, et qui nous regarde. Sur tout le long. Il y a un trou dans le monde. On dirait qu'on devrait l'avoir su.

INT. APPARTEMENT DE FRED - NUIT

Wes est assis sur le lit, tenant Fred dans ses bras. Elle est assise à côté de lui avec les bras autour de son cou.

Fred : Tu vas m'embrasser ?

Wes embrasse Fred tendrement et passionnément.

Fred (recule, baisse les yeux) : Est-ce que tu m'aurais aimé ?

Wes : Je t'ai aimé depuis que je t'ai connu. Non, ce n'est pas - je crois même peut-être avant.

Fred (penche son front contre le sien) : Je suis vraiment désolée.

Wes : Non, non, non.

Fred (s'étouffe en toussant, pleurant) : J'ai besoin que tu parles à mes parents. Ils doivent savoir que je n'ai pas eu peur, que c'était rapide. Que je n'ai pas eu peur. (commence à convulser) Oh, mon dieu.

Wes (l'attrape, la regarde dans les yeux) : Tu dois te battre. Tu n'as pas besoin de parler, concentre toi juste sur le combat. Tiens bon.

Fred (se tenant aux épaules de Wes, le regarde dans les yeux, tremblant) : Je n'ai pas peur. Je n'ai pas peur. Je n'ai pas peur. (sa prise s'adoucit, elle peut se tenir toute seule) Je t'en prie, Wesley, pourquoi je ne peux pas rester ? (elle se calme pendant que Wes la tient dans ses bras)

Wes (regarde son corps avachi dans ses bras) : S'il te plait...(la serre) S'il te plait...

Alors que Wes serre le corps faible de Wes contre lui, les yeux de Fred se changent un cristal bleu. Fred commence à convulser et repousse Wes si fortement qu'elle l'envoie voler dans la pièce et la fait tomber par terre. Sur le sol, le corps de Fred convulse alors que Wes la regarde avec horreur. Finalement, Fred se lève, mais ses cheveux, ses yeux, et les bords de son visage sont d'un bleu royal. Fred, ayant l'air assez possédée, baisse les yeux vers son bras et sa main pour l'examiner, tendant ses doigts.

Illyria/Fred : Ca fera l'affaire.

Fondu en noir


1 INT. FRED'S BEDROOM - DAY
On some land in the country with some fruit trees nearby is a cute yellow and white house. It's a sunny day and the skies are blue and clear. Inside, Fred is packing her suitcase. An older woman helps her pack while an older man stands nearby. Contextual clues indicate this is a FLASHBACK scene, taking place while Fred is packing up to leave her parents' home in Texas to move to Los Angeles, some years in the past.

FRED'S DAD
I don't see why it has to be this way. There are plenty of good schools in the area.

FRED
I know. And I have a nice room and I could meet a nice boy and we could get married and live in my nice room—

FRED'S MOM
Well, he'd have to be a smallish fella.

FRED
—and we could have sweet little babies that could sleep in the drawer.

FRED'S DAD
I do not see a downside to this plan.

FRED
Daddy, I love you like pancakes, but I'm gettin' the hell out of here.

FRED'S MOM
(cautioning)
Language.

FRED'S DAD
She should say it. That's where she's going: Hell A.

FRED
It's Los Angeles, the City of Angels, remember?

FRED'S DAD
And if you meet one angel there, I'll eat the dogs. A bunch of junkies and spoiled movie actors—that's who you're gonna meet.

FRED
In the graduate physics program at UCLA?

FRED'S DAD
You don't know.

FRED'S MOM
Sweetie, why don't you check the Chevy one more time?

FRED'S DAD
The Chevy's fine.
(walks toward the door)
I slept in a drawer 'til I was three. Didn't stunt me none.
(exits)

FRED
Oh, did you call Bethany? Is it still OK?

FRED'S MOM
Late as you like. She says they'll leave you a key in case they turn in.

FRED
I know I'm forgettin' somethin'.

FRED'S MOM
Just call us up, we'll drive it up to you, move in. No problem.

FRED
Mom.

FRED'S MOM
I'm just scarin' ya.

FRED
Don't worry. I'll call ya lots.
(hugs her mom)

FRED'S MOM
I know ya will.

FRED
(gasps)
Feigenbaum.
(runs to a shelf near the window; grabs a stuffed bunny doll)
I can't make the trip without Feigenbaum.

FRED'S MOM
He doesn't quite look up to it.

FRED
Hush. He's the master of chaos. He'll love L.A.—all my junkie, movie-actor friends.

FRED'S MOM
(snaps)
Don't you joke.
(worried)
Now, you gotta promise me that you're gonna be careful.

FRED
I'm gonna study, mom. I'm gonna learn every damn thing they know up there, and then figure out some stuff they don't. And I'll be careful. I'll even be dull, boring. Cross my heart.

Cut to:

2 INT. UNDERGROUND LAIR - NIGHT
Back in present-day, Fred is fighting off some enemy with a flame-thrower. Pan over to show there's lots of large egg-sacs on the walls, and the creatures in them are squealing at a very high pitch as Fred singes them with the flames from her flame thrower. The whole cave area is on fire now. One of the pods opens up beside Fred's head, and a creature starts to come out of it unnoticed by Fred. Suddenly, a gunshot goes off, and we see that Wesley is standing nearby with a shotgun aimed at the offending creature.

FRED
(smiles, puts down the flame thrower's nozzle)
We got the nest.

WESLEY
The others are finishing the sweep. Nasty little buggers.

FRED
Kind of cool, physiologically. They reproduce by vomiting up crystals that attract and mutate the microbes around them to form eggs.

WESLEY
(with a sly grin)
Are you trying to turn me on.

FRED
(grins, approaches Wesley)
It is kind of romantic. A roaring fire. A snug little nest.
(puts her arms around Wes's neck; they kiss, backlit by the flames)

Angel and Spike approach, bickering. Fred and Wes pull out of the kiss before Angel and Spike get to the lair.

SPIKE
Fuss, fuss. The thing was about to strike. It was on your back. What was I supposed to do?

As Angel walks into the room, we can see he's been run through with a large sword. There's a creepy demon bug on his back, dangling from where the sword exits Angel's body.

ANGEL
Ask me to turn around.

SPIKE
Heat of battle. There wasn't time.

ANGEL
You just like stabbing me.

SPIKE
I—I'm shocked—shocked that you'd say that. I much prefer hitting you with blunt instruments.

ANGEL
You know, we only asked you along 'cause we felt sorry for you.

SPIKE
If it weren't for me, you'd be bug food, so stop winging.

FRED
(walks up to Angel)
Angel?

ANGEL
Ah, I'll be all right.

FRED
(grins)
No, I just want the bug. It's in pretty good shape, and I'd like to take it back to the lab. I always like a new specimen.

Cut to:

3 INT. SCIENCE LAB - NIGHT
Knox is working late in the lab when a deliveryman brings in a huge stone sarcophagus. The sarcophagus is sandstone colored with a circular iris at the top, surrounded by 5 fist-sized crystals.

KNOX
Whoa, uh, what's this?

DELIVERYMAN
Delivery.

KNOX
Ancient Relics is two floors down.

DELIVERYMAN
Invoice reads: Science Department. Winnifred Burkle.
(takes a piece of paper off his clipboard, places it on top of the sarcophagus, and walks toward the exit)

KNOX
You need me to sign...?

DELIVERYMAN
Been signed.
(exits, shuts the door behind him)

KNOX
OK.

Fade to black.

Opening credits.


--------------------------------------------------------------------------------

ACT I:

4 INT. GUNN'S OFFICE - DAY
Gunn is walking around his office bouncily, singing "Three Little Maids From School Are We" from "The Mikado" by Gilbert and Sullivan.

GUNN
(singing Broadway style with ease)
Three little maids who, all unwary,
Come from a ladies' seminary,
Freed from its genius tutelary—
(picks up a printout from the printer; continues to sing)
Three little maids from school!
Three little maids—
(notices Wesley is at his door, changes to singing Rap style, but struggles)
..and ya don't stop with all the ladies in the...gangsta but ... go
(speaking)
What's up?

WESLEY
I should ask you. You seem unutterably cheery.

GUNN
I am.
(closes his folder)
I am.
(puts down the folder; walks toward Wesley, excited)
Look, I gotta be straight with you 'cause this is kinda blowin' my mind.

WESLEY
Tell me.

GUNN
Fred and I are getting back together.
(Wes gasps nearly inaudibly, stares at Gunn, trying hard not to react)
She was so keyed up from last night's fight, she asked me over. We ended up talking for hours like old times,
(Wesley looks down, in shock)
then, all of a sudd— I can't even keep this up 'cause your face is gonna make me weep. Wes, I am so messin' with you.

WESLEY
(shakes his head)
I— Oh...
(sighs in relief)
No, I...

GUNN
Come on. Brother gets a dig in. That's my right.
(walks back to his desk)

WESLEY
(walks into the office)
So, you know about—

GUNN
It's on every Blackberry in the building. No secrets in the House of Pain.

WESLEY
And... is that all right...with you? Fred and me?

GUNN
Last year, you wouldn't ask me that question. The man becomes civilized. It's cool. Our thing's long done, and I know how you feel about her.

WESLEY
Thank you.

GUNN
(sits forward in his chair)
And to add the necessary boilerplate, you ever hurt her, I'm gonna kill ya like a chicken.

WESLEY
Acceptable terms.
(sits in a chair facing Gunn)

GUNN
Now, on to the real fun.

WESLEY
Yes, you seemed like something was up before you made that tasteless and horrible joke at my expense.

GUNN
Lindsey McDonald.
(walks around his desk to give a report to Wesley)

WESLEY
(stands)
You know where he is.

GUNN
Settle for was? He can hide from the senior partners, but not from the DWP and not from our many, many ears.

WESLEY
He was living here...

GUNN
Under the name of Doyle. The way he was messin' with Spike and Angel, could be he had some other schemes laid out. Senior partners took him out fast. I don't even think he had time to pack.

WESLEY
Worth checking. Nice work. You should tell Angel.

GUNN
(squirmy)
You can tell him. I ain't goin' in there.

Cut to:

5 INT. ANGEL'S OFFICE - DAY
Spike and Angel are having a loud, passionate argument.

SPIKE
It's bollocks, Angel! It's your brand of bollocks from the first to last.

ANGEL
No, you can't ever see the big picture. You can't see any picture!

SPIKE
I am talking about something primal. Right? Savagery. Brutal animal instinct.

ANGEL
And that wins out every time with you.
(in Spike's face)
You know, the human race has evolved, Spike!
(walks away from Spike)

SPIKE
(follows Angel making mocking gestures)
Oh, into a bunch of namby-pamby, self-analyzing wankers who could never hope to—

ANGEL
We're bigger. We're smarter. Plus, there's a thing called teamwork, not to mention the superstitious terror of your pure aggressors!

SPIKE
You just want it to be the way you want it to be.

ANGEL
(yelling)
It's not about what I want!

WESLEY
(walks up to the office door)
Sorry. Is this something we should all be discussing?

ANGEL
(embarrassed to be caught by Wes, backs away from Spike)
No.

WESLEY
It just...sounds a little serious.

ANGEL
It was mostly...theoretical. We...

SPIKE
(calmly)
We were just working out a b—
(passionate again)
Look, if cavemen and astronauts got into a fight, who would win?
(crosses his arms and looks expectantly at Wes)

WESLEY
Ah. You've been yelling at each other for 40 minutes about this?
(Angel looks down, Spike stares at Wes, still expecting an answer)
(looks pensive, crosses his arms)
Do the astronauts have weapons?

ANGEL & SPIKE
(simultaneously)
No.

Cut to:

6 INT. SCIENCE LAB - DAY
Fred is inspecting the sarcophagus while Knox works nearby.

KNOX
I couldn't find any invoice on it. I thought maybe you went crazy on eBay.

FRED
No. No eBay.
(circling the sarcophagus)
After that commemorative plate incident, I'm living clean. Did you run a spectral analysis?

KNOX
Yeah. Everything's bouncing off it, which doesn't thrill me.

FRED
Yeah. Let's not be hasty about opening it. It's probably just a mummy.

KNOX
Mummies can be a lot more trouble than you think. And you're seeing Wesley now.

FRED
(uncomfortably)
Uh... Oh. OK. That's not connected to mummies in some way...

KNOX
No, I just wanted to get it out there. And I'm totally good with it. I—I know that I've made...
(puts on his protective eye goggles)
advances.

FRED
(shrugs)
I'm sorry.

KNOX
(takes off the goggles)
No, I— I didn't want to make you uncomfortable. I love working with you, and that's plenty for me.

FRED
You're sweet.

KNOX
You want me to get our HazMat's on this baby?

FRED
Yeah, and see about where it came from.

Knox exits the lab, leaving Fred there alone to inspect the sarcophagus. She stares at the end of it where the iris is located. She reaches out tentatively toward one of the crystals that decorate the surface. Slowly, gently, she touches her fingertips to a purple crystal, and before she can react, the iris opens, letting out a gust of air right into Fred's face. Fred gasps and steps back, coughing. Knox rushes back into the lab.

KNOX
What happened!?

FRED
I don't know. It opened, and there was air.
(breathes deeply)

KNOX
Are you OK?

FRED
Uh, I think so. That was odd.
(stares at the sarcophagus)

Cut to:

7 INT. ANGEL'S OFFICE - DAY
Spike bursts into Angel's office.

SPIKE
(peeved walks over a chair instead of around it)
Harmony just pulled me out of a very promising poker game down in Accounts Receivable, so this better be good.
(throws himself into the chair facing Angel's desk; hangs his leg over the chair arm)
Oh, and, by the way, all the guys down there agree that astronauts don't stand a chance against cavemen, so don't even start.
(shrugs cockily)

ANGEL
Look, I can't do this anymore.
(walks from the window to his desk)

SPIKE
Admitting defeat, are you?

ANGEL
You and me. This isn't working out.

SPIKE
(holds his hand to his chest)
Are you saying we should start annoying other people?

ANGEL
I'm saying you should go.

SPIKE
You really can't stand the competition, can you?

ANGEL
That isn't the—
(sighs, starts over calmly)
The way I figure it, Lindsey brought you back as a spirit bound to this place so you'd become...invested in it. He only made you corporeal again once you'd gotten used to it, attached to it.

SPIKE
I'm not attached.
(twiddles his fingers)
I just don't have anywhere else to go.

ANGEL
What if you did? Look, Wolfram & Hart has got offices in every major city in the world, and a lot more out of it. I'll give you the resources you need to go anywhere: cars, gadgets, expense accounts. You fight the good fight, but... in style.
(sits on the edge of his desk)
And, if possible, in Outer Mongolia.

SPIKE
Roving agent.
(folds his hands behind his head, smiling)
Sort of a 007 without the poncy tux. Go anywhere I want?

ANGEL
Anywhere. Everywhere.

SPIKE
(smiles)
Hmm. Anywhere but here.

Cut to:

8 INT. HALLWAY AT WOLFRAM & HART - DAY
Fred and Lorne are walking down the hallway engaged in conversation.

FRED
But that doesn't make any sense.

LORNE
I just call it like I see it.

FRED
But the cavemen have fire. That's what they live with in their caves. The astronauts should at least have some sort of weapon.
(notices Wesley walking up the stairs toward them)
Hey there.

WESLEY
I was just on my way to thinking of an excuse to come and see you.

FRED
(smiles)
And how is that working out?

WESLEY
Really great. Where are you coming from?

FRED
Oh, medical. I breathed some old mummy dust. Had to make sure I didn't discover any new germs.

WESLEY
(concerned)
You all right?

FRED
They shooed me right off. Mummy free.

WESLEY
Good. I was hoping to take you out tomorrow night, and I don't feature you wrapped in bandages.

FRED
Take me out where?
(grins widely)

WESLEY
Can it be a secret?

LORNE
Oh, sheesh.
(steps between them to walk down the stairs)
Get a balcony, you two, huh?

FRED
(calls after Lorne)
You'll still find me for lunch, though, right?

LORNE
(pauses, turns to face her)
I'll just look where the sun shines.
(sings)
You are my sunshine, my only sunshine...
(starts down the stairs)

FRED
(turns to Wes, smiling, singing)
You make me happy—

The instant Fred starts singing, Lorne stops in his tracks and turns back to Fred in horror. A moment later, Fred coughs up blood and collapses, falling down the stairs. Lorne catches her, and Wesley rushes to her side as she begins convulsing in their arms.

WESLEY
Get medical.
(yelling)
Someone get medical NOW!

Fade to black.


--------------------------------------------------------------------------------

ACT II:

9 INT. MEDICAL ROOM AT WOLFRAM & HART - DAY
Fred is lying in a hospital bed in a private room at Wolfram & Hart. The sheets and blankets are a pale blue, and x-rays are hanging on the wall. Gunn, Spike, Wesley, Lorne, Angel and Knox are gathered around her bed when she comes to.

FRED
It's my boys. I haven't had this many big, strapping men at my bedside since that night with the varsity lacrosse team.
(no one reacts; Fred laughs)
That was a joke.

LORNE
Well, you sure gave us all a big scare, Freddles.

ANGEL
Yeah, you just need to rest. The lab is doing some blood work.

FRED
(frowns)
I'm a mummy, aren't I?

SPIKE
I've fought plenty of mummies, and none of 'em were as pretty as you. Almost none.

FRED
Now y'all are being too comforting. What's really up?

GUNN
You're sick, and you're making it worse by worrying.

KNOX
We've got that sarcophagus under the scope. If it gave you anything, we'll isolate it in a few hours.

FRED
So, you don't know what it is?

ANGEL
Yet.

FRED
OK.

ANGEL
We're gonna work this. Shouldn't take long.

FRED
Handsome man saves me.

ANGEL
(chuckles)
That's how it works. Let's get crackin'.
(exits, everyone but Wes follows)

FRED
(to Wes) Hmph. "Get crackin'." He's such an old fogy.
(Wes sits on the bed beside her, holds her hand)
I know you gotta go be book man.

WESLEY
Yes. Just hit that line—I'll be here in a heartbeat.

FRED
Assuming I still have one.

WESLEY
Hush.
(kisses Fred's forehead)

Angel and Spike, who are waiting by the door for Wesley, see Wesley kiss Fred.

ANGEL
Wes and Fred?

SPIKE
You didn't know?

ANGEL
I didn't know.

Cut to:

10 INT. LOBBY AT WOLFRAM & HART - DAY
Wesley walks down the hallway purposefully. Angel and Lorne are waiting for him. They all walk down the hallway, accompanied by Gunn, Spike, and Knox.

ANGEL
How is she handling it?

WESLEY
She's smarter than all of us put together. She knows it's bad.

GUNN
How bad? What do we know?

They all start walking down the steps into the lobby.

KNOX
Whatever she's got, it doesn't match up with any of the pathogens in our archives. It's mystical, and it's not ours.

ANGEL
What about the sarcophagus?

WESLEY
My team is cross-checking the symbols, but it's also new territory for us.

GUNN
Angel, what exactly is happening to her? You talked to the doctor—

WESLEY
They have something?

Angel stops walking and turns to face the others who are gathered around him in a loose circle.

ANGEL
Yeah, I, uh— Some parasitic agent is working its way through. I mean, as near as they can tell...

WESLEY
Get to the point.

ANGEL
Her organs are cooking. In a days time, they'll liquefy.

SPIKE
(a look of horror comes over his face, then fades to determination)
No. Not this girl. Not this day.

ANGEL
Look, Wes, you gotta tell me what was in that box. I need a name, a history, anything.

KNOX
We can't get it open. Not even the lasers—

WESLEY
Where did it come from?

KNOX
It just showed up. No return address. Didn't recognize the guy who brought it in—come to think of it, in the middle of the night.

ANGEL
This was deliberate.

LORNE
Senior partners?

GUNN
Doesn't add up, but I'll hit the White Room. Talk to the conduit.

ANGEL
Now, look, if the senior partners didn't do this, you gotta get them to help us.

GUNN
Any way I can.

SPIKE
What about Doyle—uh, Lindsey? The man likes to play his games.

ANGEL
I was looking to work the streets, and we've got his address. For all we know, he's probably sitting there laughing. And if there's muscle work to do...

SPIKE
Let's make it twice as fast.

LORNE
And baby makes three—in case anybody feels like singing.

ANGEL
Good. Guys...

WESLEY
You don't have to say it.

ANGEL
I'll say it anyway. Winifred Burkle. Go.

Everyone heads off in separate directions.

Cut to:

11 INT. MEDICAL ROOM AT WOLFRAM & HART - DAY
Fred is lying in the hospital bed. A saline drip is attached to her arm. She's twitching uncomfortably, and her skin tone is changing to a splotchy grayish tone.

Cut to:

12 INT. WESLEY'S OFFICE - DAY
Wesley is sitting at his desk looking at a blank book. The book fills with text, and Wes leans over it to begin reading it. A lawyer stops by his office and knocks on his door.

EMPLOYEE
I'm sorry to interrupt. I just need to know if the Holbine Clan history was here. It was supposed to be faxed to my office.

WESLEY
It can wait.

EMPLOYEE
These guys are really important. I just need— I mean, the whole company can't be working Miss Burkle's case.

WESLEY
(reaches into his desk)
Of course.

Wesley pulls a gun out of his desk and shoots the man in the knee, sending him to the floor screaming in agony. A secretary rushes to Wesley's office to see what the commotion is all about.

WESLEY
(calmly returning to his reading)
Jennifer, please send anyone else who isn't working Miss Burkle's case to me.

Cut to:

13 INT. THE WHITE ROOM
Gunn appears in the White Room. The place is deserted.

GUNN
(calling out)
Hello? Here kitty, kitty. Look, I know there's someone in here, and it ain't just me. I'm not goin' anywere 'til ya—
(someone punches him in the face, knocking him to the ground; Gunn looks up at him)
Well, whaddaya know? It is just me.

The conduit has taken the form of Gunn and is standing in front of him, frowning.

CONDUIT AS GUNN
You don't want to be here.

GUNN
I never want to be here. What happened to the cat?

CONDUIT AS GUNN
The physical form of the conduit is determined by the viewer.

GUNN
(stands)
So, I'm looking at me because, what? We gonna play a mirror game? Get our mime on?

They circle each other.

CONDUIT AS GUNN
You are failing.

GUNN
I'm not the issue here.

CONDUIT AS GUNN
I believe that you think that.

GUNN
You can't let this happen to Fred.

CONDUIT AS GUNN
This is the part where I need to be clear.
(punches Gunn hard in the chest, sending him across the room)
I am not your friend. I am not your flunky. I am your conduit to the senior partners, and they are tired of your insolence. Oh, yeah. They are not here for your convenience.

GUNN
I didn't come for a favor.
(gets to his feet)
We can make a deal.

CONDUIT AS GUNN
Deals are for the devil.

GUNN
You want someone else—a life for hers—you'll get it. You can have mine.

CONDUIT AS GUNN
(laughs)
I already do.

The conduit grabs Gunn by the lapels and punches him in the face repeatedly.

Cut to:

14 INT. LINDSEY'S APARTMENT - NIGHT
Through the bedroom doors, we can hear people talking in the other room.

SPIKE (O.S.)
No sign of Lindsey.

ANGEL (O.S.)
Look for plans.

Angel opens the bedroom doors and walks in.

ANGEL
Well, I'll be damned all over again.

Pan over to show Eve sitting in bed, wearing a man's button-up dress shirt. She clutches the sheets to her body to cover herself and recoils toward the headboard.

EVE
Don't touch me.

ANGEL
(Angel walks in followed by Spike and Lorne)
Hiding out from the senior partners, Eve? How many sick days do you get before they dock you?

EVE
What do you want?

ANGEL
Fred's dying. Some mystical parasite. Ring a bell?

EVE
No, I don't know what you're talking about.

SPIKE
(walks toward her; stands beside Angel)
What about your boyfriend, luv? You got some wacky scheme brewin'? Sending coffins about?

EVE
You two stay away from me.

ANGEL
Look, Eve, this happens quickly or very, very slowly.

SPIKE
Sarcophagus. Older than anything we know.

EVE
Lindsey and I had nothing to do with that. I'm not lying. I—I'm not.
(beat)
Have you...heard from him? About him?

SPIKE
(rolls his eyes)
Oh, this is truly poetical.

ANGEL
You're not saying what we need to hear.

EVE
Why would we do anything to Fred?
(starts to stand up)
Why would we even care about her—?

LORNE
(punches Eve in the face, knocking her down)
Ooh. Oh, I'm sorry. That was a knuckle-buster. I'm Jake LaMotta over here. It's pathetic. Oh.
(leans in close to Eve)
Here's the thing, Eve: You're going to sing for me, and I'm going to read you right now. And here's one more thing: Winifred Burkle once told me after a sinful amount of Chinese food, and in lieu of absolutely nothing, "I think a lot of people would choose to be green. Your shade, if they had the choice." If I hear one note—one quarter-note—that tells me you had any involvement, these two won't even have time to kill you.
(stands)
Oh, and anything by Diana Warren will also result in your death—well, except "Rhythm of the Night."

EVE
I wanna help. I swear to you. I've got nothing against Fred.

ANGEL
Say it...with a song in your heart.

EVE
(looks around at them, sighs, sings)
Pretty as a picture. She is like a golden ring.

LORNE
She's clean.

ANGEL
You've been wrong before.

LORNE
Yeah, and I might be now, but she reads clean. Her future's not too bright, but...

EVE
(looks up, concerned)
What do you mean?

LORNE
Well, nothin's written in stone—lately—but, uh, if I was about to face your future, I'd make like Carmen Miranda...and die.
(smiles, walks to the door to leave)

EVE
Wait. Please. Are you going to tell the senior partners where I am?

SPIKE
Hell of a bargaining chip.

EVE
No, they can't help you. I mean it. If you're talking about a sarcophagus that doesn't match anything in our records...there's nothing that's not in our records except what came before. The old ones.

ANGEL
The original demons. Before human kind. They were all driven out of this dimension.

EVE
The ones that were still alive. But long before that, they were killing each other all the time, and they don't die the way we do. Wesley may not know it, but his source books can conjure up anything, not just our own stock. Tell him to look for the texts that are forgotten, the oldest scrolls. You need to find the Deeper Well.

Cut to:

15 INT. WESLEY'S OFFICE - DAY
Wesley's briefing the gang about his research.

WESLEY
It's called Illyria, a great monarch and warrior of the demon age murdered by rivals and left adrift in the Deeper Well.

ANGEL
Which is what?

WESLEY
A burial ground, a resting place of all the remaining old ones.

GUNN
This one ain't restin'.

WESLEY
No. I don't think this is merely an infection. Fred's skin is...hardening like a shell. I think she's being hollowed out so this thing can use her to gestate, to claw its way back into the world. That's speculation. Either way, she dies.

ANGEL
Do we have any chance of finding this Deeper Well?

WESLEY
I already have. It's in England, in the Cotswolds. That's the location, to the inch.

ANGEL
Lorne, tell Harmony to prep the jet. We can be there in 10 hours.

KNOX
You can be there in 4.
(everyone looks at him)
We have really good jets.

WESLEY
It will have a guardian, maybe several.

SPIKE
Let 'em send an army.

GUNN
How do we know goin' there's gonna do squat?

WESLEY
The Deeper Well is almost like a prison for the dead. If something gets out, it's written it can be drawn back from the source.

ANGEL
That's our shot.

WESLEY
We'll keep working here, but, yes, I think it is.

LORNE
If nobody thinks it's too ridiculous, I'm going to pray.

WESLEY
No, it's appreciated. Time is not on our side.

SPIKE
Nobody's on our side.

ANGEL
Come on. Let's save the day.
(Spike walks out with Angel)

Cut to:

16 INT. MEDICAL ROOM AT WOLFRAM & HART - DAY
Fred is squirming uncomfortably in her bed, when she suddenly stops and opens her eyes with a start.

Fade to black.


--------------------------------------------------------------------------------

ACT III:

17 INT. MEDICAL ROOM AT WOLFRAM & HART - DAY
Wesley walks into Fred's hospital room carrying one of his magical source books, but, when he arrives, Fred's bed is empty.

Cut to:

18 INT. SCIENCE LAB - DAY
A glass beaker falls to the ground and shatters. Pan up to show Fred is stumbling, holding on to the lab tables as she walks deeper into the lab.

WESLEY
Fred, you can't be doing this.

FRED
(stops at a lab desk)
Please, Wesley, I am exactly the person to be doing this. Something could've been missed.
(holds her head)

WESLEY
Whatever it is that's happening, we will stop it, I swear to you.

FRED
I have to work.

WESLEY
You have to lie down.

FRED
I am not—I am not the damsel in distress. I am not some case. I have to work this. I lived in a cave for 5 years in a world where they killed my kind like cattle. I am not going to be cut down by some monster flu. I am better than that!
(softly)
But I wonder... how very scared I am.
(looks away)

WESLEY
I swear on my life, we will stop this, but you must be back in bed. That's where I need you to fight.

FRED
Like I'm 6 years old?
(collapses, but Wes is there to catch her)
This is a house of death.
(Wes stands her up and holds her; she looks over his shoulder to the source book he brought with him)
That can call up any book you need?

WESLEY
Every one.

FRED
Then bring it. Take me home.

Cut to:

19 INT. FRED'S APARTMENT - DAY
Fred's apartment is a cozy place, decorated in deep reds with lots of homey attributes like pictures lining the edges of her dresser mirror. Wesley, carrying Fred in his arms, walks into her apartment toward the bed, placing her gently on the bed.

Cut to:

20 INT. PRIVATE JET - DAY
Spike and Angel are sitting on either side of the aisle of a private jet. Angel is gripping the armrests, and Spike is obsessively fingering his seatbelt.

SPIKE
(sighs, crosses his arms)
I've never flown before.

ANGEL
I've been in a helicopter. They don't...
(looks nervously out the window)
go this high.

SPIKE
Back to the mother country. Hey, after we save Fred, we should hit the West End, take in a show.

ANGEL
I've never seen Les Mis.

SPIKE
(scoffs)
Trust me, half way through the first act, you'll be drinking humans again.

ANGEL
Can't lose her, Spike.

SPIKE
We won't.

ANGEL
I lost Cordy.

Cut to:

21 INT. GUNN'S OFFICE - DAY
Gunn is pacing, talking excitedly on the phone.

GUNN
You're not hearing me. I know you've got healers working for you. I don't care if the Old Ones scare them. I don't care if the Old Ones kill them. Get their asses down here, or you're gonna be in a world of hurt. No, I am not talking about a law suit. I'm talking about bones that go crunch, and if you think—
(the phone goes silent, to a dial tone)

KNOX
(walks up to the office door)
We freeze her. Take her down to cryogenics. If we can't stop this thing, maybe we could just, you know, freeze it—in its tracks 'til we can come up with something.

GUNN
You know for sure you can do that?

KNOX
Let's test it out.

Cut to:

22 INT. FRED'S APARTMENT - DAY
Wesley is paging through a book while sitting beside Fred's bed in the fading sunlight. Fred stirs and wakes, looking over at Wes.

FRED
(softly)
I finally get you up to my bedroom, and all you want to do is read.

WESLEY
(closes the book)
You dozed off. Was I making too much noise?

FRED
Not enough. I need noise to keep me here.
(breathes deeply)
Is it today? I mean...

WESLEY
You only slept for an hour.

FRED
That's an hour I don't got now.

WESLEY
Angel and Spike are on their way to finding your cure, and I shouldn't like to be the thing standing in their way.

FRED
And book man?

WESLEY
Book man came through. I think I gave 'em what they need.

FRED
(sits up, anxiously)
Feigenbaum.

WESLEY
(stands)
What?

FRED
(panicked)
I—I have to find him. He's the master of— I have to have Feigenbaum here.

WESLEY
Who is Feigenbaum?

FRED
(stops, cries)
I don't remember.

WESLEY
(sits beside her, holds her while she sobs)
Shh. Shh.

FRED
(sniffles, sits up)
Oh, isn't it terrible? At a time like this, I'm worried about how crappy I look.

WESLEY
(looks into her eyes)
You're the most beautiful thing I've ever seen.

FRED
(smiles)
Do you always like splotchy girls?

WESLEY
It's my curse.
(kisses her forehead)

FRED
(leans on his shoulder)
Read to me.

WESLEY
(looks over at his source book)
The Dreadhost's Compendium of Immortal Leeches?

FRED
Can that be any book in the world?

WESLEY
Name one.

Sitting beside Fred on the edge of the bed, Wesley reads from the source book.

WESLEY
She was such a little girl that one did not expect to see such a look on her small face. It would have been an old look for a child of twelve, and Sara Crewe was only seven. The fact was, however, that she was always dreaming and thinking odd things and could not herself remember any time when she had not been thinking things about grown-up people and the world they belonged to. She felt as if she had lived a long, long time.

NOTE: Wes is reading is from A Little Princess (1909) by Frances Hodgson Burnett.

Cut to:

23 EXT. THE COTSWOLDS, ENGLAND - NIGHT
Spike and Angel walk through a grove of trees in the foggy moonlight.

SPIKE
When is a door not a door? When it's not soddin'-well there.

ANGEL
Right there.
(looks at a large tree)
You wanna bet that's the entrance to the Deeper Well?

SPIKE
Either that, or Christmasland. Do you ever have any fun?

In a flash of light, armored men wielding swords rush out of the tree, growling.

ANGEL
I'm about to.

SPIKE
And they even brought us weapons. Strategy?

ANGEL
Just hold my hand.

Spike raises an eyebrow, but reaches out to take Angel's hand.

SPIKE
(nods)
St. Petersburg.

ANGEL
Thought you'd forgotten.

Angel and Spike let go of each others' hands, dropping a length of wire between them. As the armored creatures approach, Spike and Angel step apart and pull the wire taut. The demons run into the wire, getting clotheslined by it, cutting off their heads.

Angel and Spike take the swords from the first demons and use them to fight off the next group of demons coming at them. There's a dozen of them now, but Angel and Spike are fighting them off quite ably.

Cut to:

24 INT. SCIENCE LAB - NIGHT
Knox is looking into a microscope while Gunn sits nearby, looking on.

KNOX
(sits back from the microscope)
Damn it!

GUNN
No! Don't say, "Damn it."
(Knox throws up his hands)
You got me all up in this Walt Disney mojo, don't say—

KNOX
(shakes his head)
They're impervious to the cold. The blood tissue freezes, but they just keep working away like it's a sunny day in L.A. I—I'm sorry.
(stands)

GUNN
OK, so that's a bust. What else you got?

KNOX
I don't, um—
(takes off his work gloves)
God, I can't think, I'm so nervous.
(sits)
Look, I'd never tell her this, but I—I care about Fred more than— She's like no one I've met, you know?

GUNN
(sits across from Knox)
I do.

KNOX
And nothing would make me happier than to be the White Knight in this situation and to have her look at me the way that... I mean, I don't just care about Fred, I practically worship it.

GUNN
(looks quizzically at Knox)
You said, "It."

KNOX
What?

GUNN
Not "her." You said, "I worship it."

KNOX
Oops.

Cut to:

25 EXT. THE COTSWOLDS, ENGLAND - NIGHT
Spike and Angel are still fighting off the warriors protecting the tree gateway, and they're dominating the battle. When they finish off the last two, Angel calls out to the sky.

ANGEL
Is that all? We haven't even started!

A man appears at the tree gateway and walks out toward Angel.

DROGYN
I'd say that's enough.

ANGEL
Drogyn.

DROGYN
Angel.

ANGEL
You're the keeper of the well.

DROGYN
(nods curtly)
Have been for decades.

SPIKE
Well, who in the bloody—

DROGYN
(angrily)
Do not ask me a question.
(up in Spike's face)
If you ever ask me a single question, I will kill you outright. Don't think for a moment that I can't.

ANGEL
He can. He would.

SPIKE
Eh?

DROGYN
You're here about Illyria.

ANGEL
Yes.

DROGYN
Walk in.

SPIKE
But how—?

DROGYN
(angrily)
I just said to you, not one moment ago, don't ask.
(walks toward the tree)

ANGEL
Seriously. He doesn't like questions.

SPIKE
Why the bloody hell not?

ANGEL
He can't lie.

Cut to:

26 INT. SCIENCE LAB - NIGHT
Gunn grabs Knox by the lapels and slams him into a lab desk, breaking glass.

GUNN
(yelling)
You did this. You did all of this!

KNOX
(grins)
Technically, that's not the case. I just played my part.

GUNN
Why? You couldn't stand the thought of Wes winning her, so you kill her?

KNOX
(pushes Gunn off of him and backs away)
No, I meant everything I said about her. I chose Fred because I love her, because she's worthy. You think I'd have my god hatched out of some schmuck?

GUNN
What are y—

KNOX
This was all set in motion millions of years ago, Charles, and there's just no way to stop it.

GUNN
(looks down)
Angel and Spike.

KNOX
Oh, they're really on track, but it doesn't matter. Angel's not gonna save her.

GUNN
You don't know Angel.

KNOX
I'm not being clear. I don't mean that Angel's gonna fail to save her, I mean he's gonna let her die.

Fade to black.


--------------------------------------------------------------------------------

ACT IV:

27 INT. FRED'S APARTMENT - NIGHT
Wesley is lying in bed beside Fred with his arm wrapped around her.

FRED
Would you read to me some more?

WESLEY
Of course.
(starts to get up, but Fred distracts him)

FRED
(looks at a light over her head)
The light...hurts my eyes, but I don't want you to turn it off. But it hurts my eyes. Everything's so bright and hollow. Cave men win. Of course the cave men win.

Cut to:

28 INT. DEEPER WELL - NIGHT
Drogyn leads the way into the Deeper Well holding a torch. Angel and Spike follow in the firelight.

DROGYN
I would never have thought you'd end up here, Angel.

ANGEL
I could say the same.

SPIKE
So, you two know each other.
(Drogyn glares at him)
That was a statement. I already know that you do.

DROGYN
I'll tell you as much as I can. The old ones were demons pure. They warred as we would breathe—endlessly. The greater ones were interred, for death was not always their end. Illyria was feared and beloved as few are. It was laid to death in the very depths of the well... until it disappeared a month ago.

SPIKE
Someone took it from under your nose a month ago, and you didn't miss it 'til now? That makes you quite the crap jailer, doesn't it.
(Drogyn glares again)
Also a statement.

DROGYN
(stops walking)
(to Angel) Your friend likes to talk.

ANGEL
So much, he's even right sometimes. The man I remember couldn't be stolen from so easily.

DROGYN
The tomb was not stolen. It disappeared. I believe it was pre-destined to as part of Illyria's escape plan. And as for my not noticing,
(extinguishes his torch in a tub of water at the entrance of another chamber)
well, my charges are not few.

Spike and Angel have followed Drogyn into the chamber. They're standing on a bridge. When they look over to see what the bridge spans, they see an endless pit lined with thousands of coffins just like the sarcophagus delivered to Wolfram & Hart.

SPIKE
Bloody hell.

ANGEL
How far does this go down?

DROGYN
All the way. All the way through the Earth.

ANGEL
So, the coffin disappeared, teleported, but it was brought to us.

DROGYN
Illyria was a great power—so great that, after millions of years dead, somewhere on this Earth still has acolytes.

Cut to:

29 INT. SCIENCE LAB - NIGHT
A smiling and excited Knox backs away, walking around the room, keeping himself more than arm's length away from Gunn. Gunn glares at Knox.

KNOX
There's only a few of us now. I came to L.A. because I knew that's where its kingdom has been. It was supposed to teleport back to the base of its power, but the continents drifted—which they do. I had others help me get it here, but then it got stuck in—would you believe it—customs.
(takes a paper out of his pocket; unfolds it; holds it out to Gunn)
But you took care of that. You signed the order to bring it into the lab so you could get another brain boost.
(Gunn stumbles back, looking away, disgusted)
It's like I said, I'm just one small part of a great machine.

GUNN
Angel's gonna save her.

KNOX
What he's fighting against is older than the concept of time. I couldn't stop it. There's nothing left to do now, but wait.
(Gunn puts his hand on a metal canister)
Wait and try and figure out exactly what you want to tell your—

Gunn swings the metal canister at Knox's head, knocking him out cold. As Knox lies on the ground, unconscious, Gunn stands over him with the canister in mid-motion for a final swing. Gunn pauses, ponders, looks around, then completes the motion.

Cut to:

30 INT. FRED'S APARTMENT - NIGHT
Wesley frantically unwraps a pre-packaged hypodermic syringe. He sits beside a writhing, convulsing Fred and tries to inject her, but the needle can't penetrate her skin.

FRED
(in a feverish delirium)
Oh, God! I sinned. I've sinned, and I'm being punished. I don't know what's wrong. I never got a B- before. Uhh! Sorry. I'm sorry. Make it stop!

Wesley, watching her writhe, holds his hand to his mouth as his inability to help her brings him to tears.

Cut to:

31 INT. DEEPER WELL - NIGHT
Drogyn turns to Spike and Angel in alarm.

DROGYN
It's been freed—the demon's essence.

SPIKE
Yeah, it's been freed. Why do you think we're here?
(Drogyn glares at Spike, who goes into a tirade, unabashedly hurling questions at Drogyn)
And what's your favorite color? What's your favorite song? Who's the goalkeeper for Manchester United? And how many fingers am I holdin' up?
(Spike holds up his index and middle fingers in a rude gesture)
You wanna kill me? Try. But I don't have time for your quirks.

DROGYN
(looks at Angel)
The power to draw back Illyria lies in there. It requires a champion who has traveled from where it lies to where it belongs.

ANGEL
You got two of those right here.

DROGYN
But I didn't know it was free.
(looks down, sighs)
If we bring the sarcophagus back to the well, it will draw Illyria out of your friend...and into every single person between here and there. It will become the mystical equivalent of airborne. It will claw into every soul in its path to keep from being trapped. Entire cities—tens maybe hundreds of thousands will die in agony if you save her.

Spike and Angel look floored.

ANGEL
No.
(walks to the edge of the bridge to look down into the well)

SPIKE
That's madness.

DROGYN
This is a place of madness. I'll prepare the spell. Your choice.
(walks away)

Spike looks down from the other side of the bridge.

ANGEL
To hell with the world.
(follows Drogyn)

Cut to:

32 INT. FRED'S APARTMENT - NIGHT
Still weak, but seemingly more lucid now, Fred lies in her bed talking to Wesley who's sitting on the edge of the bed beside her.

FRED
Why did we go there? Why did we think we could beat it? It's evil, Wesley. It's bigger than anything.

WESLEY
(leans in closer to her)
I don't believe that.

FRED
(backs up toward the headboard, panicked)
Uggh!
(points to Wes)
I'm with him!
(cries)
He won't leave me now. We're so close.

WESLEY
I will never leave you.

FRED
Hmph. Oh. Hmm.
(panting)
That was bad, but it's better now. You won't leave me?

WESLEY
(kneeling in front of her)
I won't.

FRED
My boys. I walk with heroes. Think about that.

WESLEY
(crying, trying to hold himself together)
You are one.

FRED
Superhero. And this is my power: to not let them take me. Not me.
(panting, crying)

WESLEY
(sits beside her)
That's right.

FRED
That's right.
(laces her fingers through his)
He's with me.

Cut to:

33 INT. DEEPER WELL - NIGHT
Angel turns around to see Spike is still looking down the well.

ANGEL
Spike...

SPIKE
This goes all the way through to the other side. So, I figure, there's a bloke somewhere around New Zealand standing on a bridge like this one, looking back down at us. All the way down. There's a hole in the world. Feels like we ought to have known.

Cut to:

34 INT. FRED'S APARTMENT - NIGHT
Wesley is sitting on the bed, holding Fred in his arms. She's sitting beside him with her arms around his neck.

FRED
Will you kiss me?

Wesley kisses Fred on the lips tenderly and passionately.

FRED
(pulls back, looks down)
Would you have loved me?

WESLEY
I've loved you since I've known you. No, that's not—I think maybe even before.

FRED
(leans her forehead against his)
I'm so sorry.

WESLEY
No, no, no.

FRED
(chokes on her coughs, crying)
I need you to talk to my parents. They have to know I wasn't scared, that it was quick. That I wasn't scared.
(starts convulsing)
Oh, God.

WESLEY
(grabs her, looks into her eyes)
You have to fight. You don't have to talk, just concentrate on fighting. Just hold on.

FRED
(holding onto Wes's shoulders, looks into his eyes, quivering)
I'm not scared. I'm not scared. I'm not scared.
(her grip softens, she can't hold herself up)
Please, Wesley, why can't I stay?
(she goes still as Wes holds her in his arms)

WESLEY
(looks at her limp body in his arms)
Please...
(hugs her)
Please...

As Wes hugs Fred's limp body to his, Fred's eyes change into a crystal blue. Fred starts twitching and kicks her body away from Wesley so hard that it sends him across the room and pushes her to the floor. On the floor, Fred's body convulses as Wesley watches in horror from across the room. Finally, Fred stands, but her hair, eyes, and the edges of her face are royal blue. Fred, looking quite possessed, looks down at her arm and hand to examine it, flexing her fingers.

ILLYRIA in FRED
This will do.

Kikavu ?

Au total, 90 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

blady 
25.03.2020 vers 17h

magrenat 
25.04.2019 vers 14h

Xena1 
12.04.2019 vers 12h

Morganegb 
10.02.2019 vers 19h

Kaleydu35 
23.01.2019 vers 20h

wolfgirl88 
06.09.2018 vers 01h

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 3 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Ne manque pas...

L'HypnoCard When calls the Heart de la catégorie Medical a été élue HypnoCard du mois de mai 2020 !
HypnoCard du Mois | Nouvelle session !

Activité récente
Actualités
Alexa Davalos, Jenny Mollen

Alexa Davalos, Jenny Mollen
Le 28 mai, l'actrice Alexa Davalosfêtera ses 38 ans ! Le 30 mai, l'actrice Jenny Mollenfêtera ses 41...

Laurel Holloman

Laurel Holloman
Le 23 mai, l'actrice Laurel Holloman fêtera ses 49 ans ! On lui souhaite un joyeux anniversaire !...

David Boreanaz

David Boreanaz
Le 16 mai, l'acteur David Boreanaz fêtera ses 51 ans ! On lui souhaite un joyeux anniversaire !...

Calendrier de mai

Calendrier de mai
Le calendrier du mois de mai est disponible. Il met à l'honneur Lilah...

Elisabeth Rhöm, Julie Benz

Elisabeth Rhöm, Julie Benz
Le 28 avril, l'actrice Elisabeth Rhöm fêtera ses 47 ans ! Le 1er mai, l'actrice Julie Benz fêtera...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
HypnoRooms

Luna25, Aujourd'hui à 08:10

Nouveau mois spécial famille sur le quartier Reign (sondage, pdm, duel)

SeySey, Aujourd'hui à 08:47

Bonjour! Emily Thorne & Nic Nevin vous attendent sur Suits ! Tout comme Buffy & Allison Argent sur Manifest ! Nouveaux duels ^^

sanct08, Aujourd'hui à 08:56

Bonjour ! Un nouveau calendrier est disponible sur The X-Files ! n'hésitez pas à venir le commenter !

cartegold, Aujourd'hui à 09:12

Bonjour à tous ! Un nouveau sondage, une PDM et un jeu de mots vous attendent sur Samantha Who ? A très vite !

mnoandco, Aujourd'hui à 11:01

Autre thème en vote côté préférences

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site