VOTE | 194 fans

#517 : Sous la surface

 

 

~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~

Angel veut connaître le plan des Associés Principaux et s'adresse à Eve qui lui avoue que ceux-ci l'ont créée de toutes pièces mais qu'ils ne lui ont pas donné accès à ces connaissances. Elle conduit Spike, Angel et Gunn sur la piste de Lindsey qui se trouve dans un monde parallèle.
Pendant ce temps, un homme en costume quasi-invincible envoyé par les Grands Patrons pénètre dans Wolfram&Hart à la recherche d'Eve!
Wesley compense la mort de Fred en passant son temps aux côtés d'Illyria
.

~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~

Captures de l'épisode disponibles

Popularité


4 - 5 votes

Titre VO
Underneath

Titre VF
Sous la surface

Première diffusion
14.04.2004

Première diffusion en France
11.02.2005

Plus de détails

Réalisation: Skip Schoolnik

Scénario: Sarah Fain, Elizabeth Craft

Guest stars:
Sarah Thompson (Eve),
Christian Kane (Lindsey MacDonald),
Adam Baldwin (Marcus Hamilton).

~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~

Angel follows Lindsey into a stepford wives, like sububran Hell. Hoping that Lindsay has information on the Senior Partners' ultimate plans, Angel, Spike and Gunn track him down in a bizarre and terrifying suburban hell. Meanwhile, a nearly invincible stranger sent by the Senior Partners, infiltrates Wolfram & Hart looking for Eve.

~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~

Chez W*H, Angel est assis seul. Il se redresse impatiemment, tape sur l’interphone et appelle Harmony. Elle répond, "je sais ! J’ai appelé chacun d’eux, ils sont juste..." Angel l’interrompt, "Pas ici. Je peux le voir. S’ils étaient ici, je ne serais pas seul. Pourquoi je suis seul ?". Il lève les yeux et voit qu’ Harmony est dans le bureau. Il éteint l’interphone, "La réunion ?". Harmony lui répond que les autres sont occupés, Wes est collé à Illyria "Mlle j’ai-l’habitude-de-gouverner-le-monde-qui-se-prosterne-devant-moi". Harmony se demande pourquoi ils ne la tuent pas de nouveau. Angel demande, "Gunn ?". Elle lui rappelle qu’il est toujours dans l’unité médicale de W&H "Tu sais, quand Wesley..." et fait un bruit craquant en mimant le mouvement. Et Lorne est dans une sorte de dépression depuis que...". Angel connait la réponse "Fred". Harmony acquiesce puis quitte le bureau au moment où Spike arrive. Spike demande à Angel où sont les autres. Angel répond qu’apparemment ils ne viennent pas. Spike pensait que la réunion était importante. Angel est soulagé de voir qu’au moins quelqu’un a l’air de s’y intéresser. Spike pose une malette sur le bureau. "Mes premiers pourparlers officiels comme membre très lâchement affilié de... Que sommes nous ?" Il murmure en ouvrant la serviette, "Dis-moi que nous ne sommes pas des Scoobies". Angel commence à répondre, "Nous n’avons pas un...". Spike est heureux et ajoute "... un nom ? Bien, c’est probablement mieux. Vous pourriez être "Les justiciers d’Angel" ou quelque chose dans le genre". Angel se moque, "Les justiciers d’Angel, c’est..." Il y pense un moment, trouvant que ça sonne bien au final. Spike demande ce qui est à l’ordre du jour tout en retirant quelque chose de sa serviette et rabaisse le couvercle. Angel regarde sur les papiers sur la table, disant qu’il a des nominations pour les gens). Il est interrompu par le son d’une boite qu’on ouvre. Il regarde Spike qui répond l’air de rien "Quoi ? j’écoute !". Il lève la boite "Avec la bière". Angel est irrité, "Oubliez-la. Tu sais quoi ? Ce n’est pas une réunion. C’est toi, tu es ennuyeux". Il se lève, soupire et marche jusqu’à la fenêtre. Puis il dit "le Bel homme m’a sauvé des monstres". Spike demande de quoi il parle. C’est la première chose que Fred a dit à Angel à Pylea. Il pense qu’il n’aurait jamais du la laisser venir içi. Spike pense que c’était le choix de Fred et qu’Angel pense qu’il fait quelque chose de stupide. Angel l’admet "Faire ça. Etre venu içi. Passer chaque jour à se mentir qu’on fait de ce monde un monde meilleur". Spike lui souhaite bienvenue dans le monde réel. "Nous prenons un air heureux tous les jours quand tout ce que nous voulons vraiment est retrouver la femme du voisin ... Pendant que nous faisons ça, nous ne pensons pas au Tiers-Monde qui meurt de faim". Il va à la fenêtre et regarde dehors. Angel ajoute "je ne dis pas que je peux tout résoudre. Je juste... je... je dois réussir. Les Associés principaux ont un plan." Spike se moque de lui, de la prophétie et de l’eternelle apocalypse. Angel veut savoir de quelle apocalypse il parle "Celle de l’année dernière ou de l’année précédente ?". Il sait que les Associés principaux préparent quelque chose et n’a pas l’intention d’attendre de se faire surprendre. Spike est d’accord et trouve que ça serait plus simple s’ils connaissaient quelqu’un avec une ligne directe vers eux.

Angel et Spike se confrontent à Eve chez Lindsey, où elle se cache toujours des Associés grâce aux symboles couvrant les murs. Elle refuse de les aider. Angel précise que ça n’était pas une négociation, ce qui n’impressionne pas Eve. Elle se demande ce qu’il pourrait lui faire "je suis prise au piège dans cette maison depuis des semaines comme un-" Spike propose, "rat ? serpent ? ...". Angel note qu’elle se cache, pas qu’elle se trouve prise au piège. Il pense qu’elle sait qu’à la minute où elle quittera cet endroit, à la seconde où les symboles sur le mur ne cacheront plus où elle se trouve, les Associés la trouveront. La seule chose dont elle se soucie est de sauver sa peau. Eve l’informe que la seule chose dont elle s’est souciée est partie, Angel a laissé les Associés le prendre. Angel suggère qu’il peut aussi facilement trahir sa planque et les détails de son système de sécurité aux Associés. Eve pas trés assurée lui répond qu’il ne le ferait pas. Angel lui assure qu’elle peut être tranquille si elle lui révèle ce qu’il veut savoir. Leur conversation est interrompue par un tremblement qui secoue tout le bâtiment. Eve accuse Angel, "Oh, salaud ! Vous leur avez dit ! Vous..." Angel l’assure que ce n’est pas lui. Spike et lui regardent partout nerveusement. Eve regarde la porte. On entend des choses tomber et des bruits de verre brisé de plus en plus forts. Eve supplie Angel de ne pas les laisser l’emmener et qu’elle lui dira tout ce qu’il veut. Angel fixe la porte alors que la poignée est secouée de l’extèrieur. La porte s’ouvre. Un type grand et imposant habillé d’un costume entre. La pièce est vide. Il regarde vers la fenêtre ouverte.

Lorne maussade est assis à un bar pendant que le barman-démon chante pour lui, mal mais avec beaucoup d’enthousiasme. Il finit, attendant que Lorne dise quelque chose. Comme il ne le fait pas, le barman estime que sa petite amie va dire non. Il suppose qu’il devrait avoir acheté un anneau plus grand. Lorne lui dit que le mariage sera en juin et qu’il va pleuvoir, donc il devrait apporter une tente. Le barman sourit, "Elle va dire oui ?". Lorne lui confirme et pousse alors son verre pour qu’il le remplisse à nouveau. Le barman lui précise que dorénavent, Lorne ne devra plus payer puis veut savoir ce que Lorne pense de la possibilité qu’il ait un fils. Lorne répond, "ce que je pense ? Je pense que je suis fatigué. Je pense que je suis malade et fatigué de jouer le bouffon et faire comme si tout allait bien. Je pense que c’est pathétique d’être aussi effrayé et triste que je ne dise pas la vérité aux gens. Je dis juste ce qu’ils veulent entendre. Surtout, je pense que le terme ’l’Heure Heureuse’ devrait être banni de la langue anglaise. Il n’y a rien d’heureux à cette heure ou à n’importe quelle autre. Ce que je sais, c’est que j’ai commencé à boire au moment où j’ai découvert qu’une fille que j’aimais allait mourir. Chaque fois je vais jusqu’au fond du verre, chaque fois, j’espère que la dernière goutte va me faire prendre de la distance." Il prend une gorgée. Le barman ne sait pas quoi dire, "Bien". Lorne continue, "un plan simple qui a complètement échoué. Pour lequel je vais soulever mon cul de ce tabouret, reprendre mon rôle de bouffon et faire semblant de pouvoir aider. Parce que c’est ce que le type vert fait". Il se lève et part.

Angel, Spike et Eve quittent l’ascenseur chez W&H. Angel appelle Harmony qui les rejoint. Il lui demande de mettre la Sécurité en alerte. Personne ne doit entrer dans le bâtiment sans son autorisation. Il veut que chaque entrée soit gardée. Harmony commence à lui rappeler que ce plan ne marche jamais. Angel dit sévèrement son nom. Elle se décide à y aller. Angel demande à Spike de rester avec Eve et tuer qui que ce soit qui passe la sécurité. Spike lui demande où il va. Angel répond, "voir mon avocat". Angel interpelle Gunn, "Nous avons un problème. Les Associés principaux ont trouvé Eve. Ils ont envoyé quelque chose pour l’enlever. Je dois savoir si j’ai la juridiction pour la protéger. Quel est le protocole ici ?". Gunn ferme le magazine qu’il lit, "je ne sais pas". Angel marche jusqu’au lit et lui prend le magazine notant que Gunn est en pleine lecture importante, mais qu’il pourrait s’en occuper et met de côté le magazine. Gunn n’est pas sûr. Angel lui rappelle qu’il a payé un prix élevé pour ce qui est dans son cerveau et qu’il doit l’utiliser. Gunn lui dit qu’il y a une disposition dans son contrat qui permet à un PDG de W&H d’invoquer un ordre, lui permettant de prendre la garde "d’un employé entêté". Ce n’est pas utilisé pour la protection d’habitude mais ça devrait suffire. Angel demande ce qu’il doit faire. Gunn offre d’appeler. Angel commence à partir. Il s’arrête à la porte et revient, "Écoute, Gunn. Je sais que tu te sens mal pour ce qui est arrivé à Fred et tu le dois. Ca te réveillera au milieu de la nuit le restant de tes jours. Et ça, parce que tu es un bon type. Tu as signé une feuille, c’est tout". Gunn savait, pas qu’il s’agirait de Fred, mais que celà aurait des conséquences. Angel comprend mais Gunn ne peut pas rester terré dans son coin et faire comme si les choses allaient changer car ça n’arrivera jamais.

Wes rêve de lui assis dans une chaise, Fred vient derrière lui, "Tu as un visiteur". Wes répond d’un ton maussade, "j’ai pensé que j’étais en isolement". Fred l’embrasse sur la joue, "à qui la faute ?" Elle se déplace devant lui et se met à genoux. Elle sourit, "Dis-moi une plaisanterie ?". Wes s’exécute, "Deux hommes marchent dans un bar. Le premier homme commande un scotch et un soda. Le deuxième homme se rappelle quelque chose qu’il avait oublié. Il tombe sur le plancher, tremblant et ensuite à travers le plancher et dans la terre. Il regarde derrière lui vers le premier homme, mais ne l’appelle pas. Ils ne sont pas si proches". Fred le lève les yeux, "Ouais, tu sais toujours où tu es". Wes dit que c’est sa particularité. Fred est assis sur ses genoux, "c’est seulement la première couche. Ne veux tu pas savoir jusqu’à quel point je suis allée ?". Wes se réveille de son rêve. Il est assis dans une chaise chez Fred, Illyria est là aussi et note qu’il est resté longtemps assis. Il répond qu’il s’est endormi. Elle trouve qu’il a beaucoup bu de "poison". Il l’a appelée de beaucoup de noms puis est resté assis là pendant des heures à faire "ce bruit avec son nez". Wes lui dit qu’il révait. Illyria lui dit qu’il a dit "son" nom, Fred. Wes dit que c’était un cauchemar. Il prend une autre gorgée. Il ne pense pas qu’elle fasse des cauchemars, dorme ou n’importe quoi d’humain. Elle répond que de son temps les cauchemars étaient parmi eux. Ils dansaient à la vue de tous. Ca les faisait rire. Maintenant, ils sont pris au piège dans la tête des gens. Wes estime qu’elle doit trouver ce terriblement décevant. Elle l’admet et demande pourquoi il ne part pas.

Eve et Spike sont dans le bureau d’Angel. Elle note d’un ton moqueur que c’était un plan brillant de l’emmener là, les Associés principaux ne penseront jamais à la chercher chez W&H. Elle suppose qu’elle va mourir. Spike ennuyé lui dit qu’elle lui rend la tâche pour l’aider difficile. Angel entre, ayant entendu le commentaire de Spike. Il dit qu’ils ne veulent pas l’aider, mais qu’ils le feront. Elle est sous sa protection. Eve est reconnaissante. Angel veut savoir qui elle est et ce qu’elle fait pour les Associés. Elle s’assoit et répond qu’elle est une liaison. Angel et Spike restent debouts devant elle. Elle ajoute qu’elle est un lutin et vient de Brigadoon. Spike en a déja entendu parler avant. Eve précise qu’il y a des couches sur des couches chez Wolfram et Hart. Des choses qu’il ne comprendra jamais. Ce qu’elle est ? un enfant des Associés principaux. Angel estime qu’elle dit qu’elle est immortelle. Il demande pourquoi elle est là. Elle lui dit qu’elle observe, dit aux Associés ce qu’elle voit et passe les messages. Angel veut savoir ce que sont les Associés. Eve ne sait pas ça, les Associés ne lui laisseraient jamais l’accès à ce genre d’informations. Elle trouve qu’Angel est jeune pour quelqu’un de si vieux. Ils ne lui laisse savoir que ce qu’ils veulent qu’elle sache. Elle ajoute qu’elle pourrait en savoir beaucoup mais qu’elle n’y a pas accès, "C’est enfermé dans ma tête quelque part et je n’ai pas la clef". Spike et Angel sont frustrés par cette conversation qui a l’air de tourner en rond. Eve ironise. Il y avait quelqu’un qui aurait pu leur dire tout ce qu’ils voulaient savoir mais ils ont laissé les Associés l’emmener. Lindsey a consacré des années de sa vie à les étudier. Personne n’en sait plus sur eux que lui, ce qu’ils ont fait et projetent de faire. Lindsey n’aimait pas franchement Angel et en sait plus sur lui que ce qu’il en sait lui-même. Angel pense que c’est la cause de son enlèvement par les Associés. Spike est d’accord. ils ne pouvaient pas risquer que Lindsey et Angel se parlent. Eve se demande ce qui va se passer maintenant. Angel lui demande si les Associés ont tué Lindsey. Eve est sûre que non, qu’ils voulaient qu’il subisse d’affreuses tortures. Il est dans un enfer affreux et terrible.

Lindsey est dans le lit avec une belle blonde attirante. Il l’embrasse. Ils portent tous les deux des alliances. Il sourit en lui disant bonjour. Un jeune garçon entre dans la chambre et se jète sur le lit entre eux "Arrêtez-le ! C’est comme ça que je vais avoir des soeurs". Lindsey le taquine, puis regarde sa femme et sourit en demandant ce qu’ils vont faire aujourd’hui. Un tableau de famille parfait, heureux. Lindsey sort en souriant et flânant. Toutes les maisons du voisinages sont alignées et identiques. Lyndsey marche jusqu’au trottoir ainsi que tous ses voisins, tous parfaitement synchronisés et avec les mêmes gestes et actions. Ils ramassent les journaux, se retournent et se dirigent de nouveau vers leurs maisons. Lindsey s’arrête pour prendre la planche à roulettes de son fils, lit ensuite attentivement le journal pendant qu’il retourne à l’intérieur.

Angel est assis à son bureau. Eve, Lorne et Spike sont là aussi. Spike fait la revue des enfers possibles ce qui ennuie Angel qui se fout de savoir dans quel type d’enfer il se trouve. Il a des informations dont ils ont besoin. Spike doute juste de la fiabilité de la source, la petite fille dont la raison est de voir son ours de nouveau. Eve demande à Lorne de leur dire qu’elle ne ment pas. Ce que Lorne confirme. Personne ne peut le tromper avec la chanson de Pina Colada. Angel se lève "Si Lindsey ne peut me dire ce que les Associés principaux ont projeté, je le veux lui". Il regarde Spike, "Si tu as une meilleure idée comment faire ça, je suis ouvert totalement". Spike lève les mains. Il trouve juste que ça craint, c’est comme s’ils cherchaient une dimension démoniaque dans une meule de foin. Il se demande comment ils sont supposé savoir- Gunn se pointe à la porte, "Je sais, et je peux nous y emmener". Angel est surpris "Nous ?".

Dans l’enfer de banlieue, Lindsey est dans la cuisine, avec sa femme et fils. Trish cuisine pendant que Lindsey aide Zach dans ses études de science, lui posant des questions sur les couches diverses qui composent la Terre en commençant avec la couche extérieure, "Bien, du sommet, la couche extérieure de la terre est appelée ?" Zach répond, "la croûte." Lindsey demande, "Et qu’est-ce qui est au-dessous ?" Zach répond, "le manteau" Lindsey demande, "Et dessous ? celle-là, tu la connait" Zach n’est pas sûr, "le coeur extérieur ?" Lindsey demande, "Et sous ça ?" Zach répond, plus sûr cette fois, "le coeur intérieur" Lindsey demande, "Et sous cela ?" Zach réfléchit un moment, "Sous ça .... rien ?" Lindsey sourit, "Rien que le centre caoutchouteux doux" Trish interrompt Lindsey "Hé, chéri ? La lumière de four vient de claquer. J’ai besoin d’une ampoule de la cave". Lindsey a l’air gêné "Il doit y en avoir dans le meuble de l’entrée". Elle insiste qu’il n’y a pas les petites ampoules dont elle a besoin. Lindsey tente de résister, notant que Zach allait justement lui parler de la "lithosphere". Trish marche jusqu’à lui et pose sa main sur son épaule, "j’en ai vraiment besoin maintenant". Lindsey se lève à contre-coeur, "Ça va. Je reviens tout de suite". Il marche jusqu’à la porte du sous-sol, tend le bras et saisit lentement la poignée de porte. Il fait une pause pour regarder derrière lui Trish qui lui dit, "Ils sont sur cette planche, où nous mettons ces choses ?". Lindsey tourne le bouton et ouvre la porte. Il regarde Trish de nouveau. Elle sourit. Lindsey se retourne, entre, fermant la porte derrière lui. Comme il descend lentement les marches, il regarde fixement autour de lui avec inquiétude.

Gunn, Spike et Angel entrent dans le garage chez W&H. Gunn dit qu’il a commencé à travailler sur le problème dés qu’Harmony lui a dit ce qui se passait. Il a supposé qu’il devait y avoir eu un précédent et il a trouvé celui-çi. Les Associés ont eu un problème avec un type dans la division de Tokyo une fois. Gunn pense que Lindsey a eu l’idée pour les tatouages en étudiant cet homme. Angel suppose que Gunn veut dire que quelquesoit l’endroit où cet homme a été envoyé, c’est là qu’ils trouveront Lindsey. Gunn confirme. Spike a eu assez de feu est espère que c’est un enfer de type jouet-caniche. Gunn explisque que ce n’est pas l’enfer mais une dimension tenue par W&H. Angel demande si les Associés n’ont pas encore décidé quoi faire de Lindsey. Gunn précise que c’est "la version de la boîte de pénalités" de W&H. Angel est curieux de savoir comment ils vont y arriver. Gunn lui demande s’il a déja utilisé la Camaro, en montrant une voiture, et jette les clés à Angel. Gunn est dans le siège du passager, Spike derrière, Angel est derrière le volant. La voiture se conduit toute seule. Angel retire ses mains du volant qui tourne tout seul. Gunn explique que la voiture va les conduire là-bas. "Une fois que nous avons Lindsey, c’est à nous de trouver la Colère". Ca ne plait pas à Spike mais Gunn dit qu’ils devront la passer pour sortir, quoi que ce soit. Angel note que les rues ne sont pas familières. Gunn pense que leur trajet ne doit se trouver sur aucune carte. Spike est sûr qu’il va y avoir du feu.

La Camaro entre dans un tunnel de nuit et ressort de l’autre côté à la lumière brillante du jour. Ils se trouvent en bas de la rue, Spike note que toutes les maisons sont identiques. Angel se moque de la punition de Lyndsey et trouve que ça ressemble plutôt à une récompense.

Chez Fred, Wes suggère qu’Illyria puisse partir et aller n’importe où. Elle dit que c’est impossible. Ce qui ne convainc pas Wes qui se moque que la grande Illyria soit limitée à une seule et minuscule dimension. Elle rétorque qu’elle les a toutes faites, y compris celle où il n’y a que des crevettes, et s’en est lassée rapidement. Il insiste et elle l’attrape à la gorge. Puis le libère en s’agitant de plus en plus. C’est trop petit, elle ne peut pas respirer. Il n’y a pas de pièce pour quoi que ce soit de réel. Wes lui dit que ça va aller. Elle ne se calme pas "je devrais vous étriper où vous vous trouvez. Vous m’avez défiée. Il n’y a pas assez d’espace pour ouvrir mes mâchoires. Mon visage n’est pas mon visage. Je ne sais pas ce qu’il dira-". Wes dit son nom et lui demande de venir avec lui.

Lindsey souriant quitte sa maison reproduisant la même scène que précédement pour récupèrer le journal. Il en est de même pour les voisins. Il se retourne pour aller vers sa maison, s’arrêtant pour prendre la planche à roulettes, exactement de la même manière. La Camaro s’arrête à l’extérieur de la maison au moment où Lindsey y entre. Spike regarde le soleil qui brille à l’extèrieur. Angel veut qu’ils tirent leurs manteaux sur leurs têtes pour se protèger. Gunn ouvre la porte de voiture. Angel et Spike crient et tentent de se protèger avec leurs mains mais rien ne se passe. Gunn leur rappelle que c’est une autre dimension et que le soleil ne va pas les frire. Spike et Angel tentent de se couvrir l’un l’autre et Gunn se demande s’ils vont sortir de la voiture. Comme ils s’approchent de la maison, Angel rapelle que le plan est de saisir Lindsey et sortir. Gunn suppose qu’ils devront tuer quiconque se met en travers de leur route. Spike se demande faussement ce qui va les bloquer. Alors qu’Angel sonne à la porte, Gunn note que c’est W&H et qu’il y a des chances que quelque chose de laid se trouve derrière cette porte. Trish souriante ouvre la porte, "puis-je vous aider ?" Moment de flottement et Angel réussit finalement à demander si Lindsey est à la maison. Trish les invite à entrer et appelle à Lindsey puis offre poliment du café qu’Angel refuse. Lindsey descend l’escalier. Il dit à Trish que la crosse de hockey de leur fils a disparue puis voit qu’ils ont de la visite. Trish part à la recherche de la crosse. Lindsey demande en quoi il peut les aider. Spike lui dit qu’il peut arrêter sa comédie maintenant que sa femme est partie. Lindsey ne comprend pas de quoi il parle. Angel comprend qu’il ne sait pas qui ils sont ce que Lindsey confirme en demandant s’ils jouent dans la ligue. Angel se présente et présente aussi les autres. Gunn suggère à Lindsey de s’assoir. Lindsey s’assoit sur le sofa. Gunn demande si le nom de W&H lui semble familier. Comme Lindsey ne réagit pas, Gunn ajoute que c’est un cabinet juridique où Lindsey travaillait. Ca ne rappelle toujours rien à Lindsey. Angel lui explique qu’il se trouve sous un charme et que ce qu’il connait n’est pas réel. Lindsey ne comprend pas. Spike ajoute qu’il est en Enfer et qu’ils sont venus pour l’en sortir. Lindsey croit à une plaisanterie. Gunn l’assure que ce n’est pas une plaisanterie et qu’il se trouve dans une autre dimension. Lindsey est incrédule "Donc, Trish n’est pas ma femme ? Et Zach n’est pas mon fils ?" Spike pense que Lindsey comprend enfin et lui demande s’il sait ce qu’est la Colère. Mais Lindsey pense toujours que c’est une plaisanterie. Il se lève et va à la fenêtre, cherchant le farceur qui les a envoyés lui jouer ce tour. Angel lui dit que la vie qu’il vit est un mensonge. Lindsey n’est plus amusé et trouve ça de moins en moins drôle. Il leur demande de partir.

Harmony, Lorne et Eve sont ans le bureau d’Angel. Eve est inquiète. Ils devraient être revenus. Harmo a déja essaye, ça prend du temps de se balader dans une autre dimension. Eve veut juste que Lindsey revienne et ne pas mourir. Lorne lui suggère de se calmer, lui rappelant que personne ne peut la toucher sans la permission d’Angel. Harmony lui assure qu’elle est sécurité et ne sera pas torturée. Eve ne pense pas que ça fasse une différence. Lorne lui dit que le bâtiment est une forteresse. A ce moment, les alarmes retentissent. Harmo jette un "Uh-oh". Lorne demande à Eve si la chose qui est aprés elle ressemble à Terminator. Ils se déplacent vers la porte et voient l’homme qui arrive vers eux. Eve lance "Oh, Dieu. Il est ici." Harmony n’est pas impressionnée par le type. Un garde tente de s’interposer. Le poing de l’homme le traverse. Lorne, Eve et Harmony crient.

Chez Lindsey en Enfer, Angel lui dit qu’il ne peut pas croire ce qu’il dit mais qu’il est là pour l’aider. Lindsey exige qu’ils partent. Angel le saisit par la chemise. l lui explique qu’ils lui disent la vérité et qu’il le veuille ou non, il va venir avec eux. Lindsey dit à Angel de le lâcher. Angel remarque que Lindsey porte un pendantif rond et pense que le problème vient de là. Il l’arrache et dit "Peut-être ça t’aidera à te decider". Lindsey tombe à genoux. Il lève les yeux, "Angel. Fais le vite". Angel l’assure que s’il voulait le tuer, ce ne serait pas rapide. Il tire brusquement Lindsey debout. Gunn remarque le collier par terre alors que Trish revient. Spike commence à bavarder, "Oh ! Hé. Votre petit mari nous montrait juste ... la chose." Trish recule révélant un fusil d’assaut. Elle commence à tirer. Angel, Spike et Gunn plongent derrière le sofa tandis que Lindsey reste debout au milieu de la salle de séjour. Angel l’attrape et le tire derrière le sofa alors que les balles dévastent tout. Angel demande aux autres d’emmener Lindsey à la voiture et se précipite vers Trish, prenant de nombreuses balles dans la poitrine. Spike, Gunn et Lindsey arrivent à sortir mais la Camaro a disparu. Un camion de glace s’arrête et le conducteur commence à tirer. Le facteur tire, un pistolet de chaque main. Ils retournent vite à l’intèrieur de la maison. Angel se bat toujours avec Trish. Spike lui crie que la voiture n’est plus là. Gunn voient Zach descendre l’escalier et prévient les autres au moment où le gosse lève un fusil d’assaut et commence à tirer à son tour. Ils se jettent à nouveau derrière le sofa. Gunn crie pour demander où se trouve la Colère. Ils doivent la trouver. Spike estime qu’ils ont déjà trouvée. Elle est partout. Angel demande à Lindsey s’il pense savoir où elle se trouve mais Lindsey ne sait pas. Gunn remarque la porte du sous-sol. Il pense peut-être que c’est une sortie par la cave. Lindsey est inflexible, "Non, nous ne pouvons pas aller là-bas. Pas la cave !" Gunn suppose qu’ils ont trouvé la Colère. Ils se lèvent, poussent le sofa dans Zach, l’envoyant cogner dans le mur. Le môme tombe au sol, inconscient. Ils se précipite vers le sous-sol. Lindsey leur dit qu’ils tous vont mourir. Angel répond, "Pas aujourd’hui." Lindsey sait mieux qu’eux "Tous les jours".

Chez W&H, l’intrus ouvre brusquement les portes du bureau et entre. Harmo se transforme en vampire et lui saute sur le dos, lui saisissant la tête dans un tentative de le mordre au cou et disant à Lorne et Eve de courir. Ils se précipitent vers l’ascenseur. Le type n’est même pas gêné par Harmony et l’envoie valser sur le bureau, l’assomant. Eve presse Lorne de se dépêcher pendant que ce dernier appuie à plusieurs reprises sur le bouton essayant de fermer les portes. Elles se ferment au moment où le type arrive à l’ascenseur.

Angel et les autres regardent autour d’eux le sous-sol, où ils trouvent des armes et des instruments divers conçus pour la torture. Spike marche jusqu’à un tas d’organes et en prend un, "un coeur ?" Il regarde le tas, "à qui sont ceux-ci ?". Lindsey répond que ce sont les siens. Spike lâche le coeur. Angel suggère qu’ils essayent de trouver une porte pour sortir de là. Spike trouve que c’est une bonne idée. Angel attire l’attention de Spike sur un enfer flambant, visible à travers une porte avec une grille. Spike pense qu’ils ont trouvé la Colère. Angel essaye de tirer la porte mais elle ne s’ouvre pas. Gunn dit que la serrure est mystique. Angel commence à demander comment ils l’ouvrent mais Lindsey l’interrompt, "Il vient !" Spike demande, "qui ?" Lindsey n’explique pas et ajoute, "Il sait. Il sait toujours". Spike veut toujours savoir, "qui ?" Angel voit un très grand démon, équipé comme un bourreau, entrer au sous-sol, "Lui". Il demande à Gunn de garder Lindsey. Ils se mettent dans un coin. Le combat s’engage entre Spike, Angel et le démon qui semble plus forts qu’eux et insensible aux coups portés par les deux vampires. Comme Angel est sur le point de sauter le démon de nouveau, il remarque que le démon a arrêté de se battre et voit que Gunn a mis le collier de Lindsey autour de son cou. Angel lui dit de ne pas faire ça mais Gunn dit qu’il doit le faire. Angel ne veut pas le laisser là. Gunn insiste. Ce n’est pas Angel qui dicte ses lois içi mais W&H. Quelqu’un part, quelqu’un doit rester. Un vide est impossible. La porte à la Colère s’ouvre. Angel regarde Gunn et comprend, "Tu savais". Gunn admet que oui et veut expier. Angel dit son nom. Après un moment il dit aux autres qu’il est temps d’y aller. Spike n’aime pas cette idée, "Tu n’es pas sérieux !" Gunn leur dit que quand il oubliera, la porte se fermera. Ils doivent y aller. Angel et Spike saisissent Lindsey et le poussent dans les flammes puis sautent à leur tour. Gunn se détourne de la Colère, "c’est où .. j’étais ... je ... j’appartiens". La porte claque en même temps que la mémoire de Gunn s’efface qui se demande ce qu’il fait là. Trish l’appelle d’en haut, "Chéri ! Que fais-tu en-bas ?" Gunn répond, "je ne sais pas. Je dois perdre la tête".

Lorne et Eve quittent l’ascenseur et arrivent dans le garage. Eve lui rappelle qu’ils ont besoin des clefs des voitures. Lorne ouvre une armoire sur le mur révélant des douzaines des jeux de clefs. Il en saisit un, n’ayant aucune idée de la voiture correspondante. Il appuie sur la demande d’ouverture. Eve remarque que les d’une des voitures clignotent et demande à Lorne de se dépêcher. Ils montent dans la voiture et au moment où la voiture avance, il y a un flash et Lindsey, Angel et Spike tombent sur le capôt. Lorne freine. Eve se précipite vers Lindsey et l’étreint. Elle demande ce qu’ils lui ont fait. Angel lui dit qu’il va bien. Spike ajoute, "Tandis que nous avons été presque tués par un démon S&M. Merci de demander". Angel dit qu’il doivent emmener Lindsey en haut. Il le soutient avec Spike et le traînent vers l’ascenseur. Lorne commence à parler à Angel de l’intrus puis demande où est Gunn. Angel dit à contre-coeur à Lorne que Gunn "est resté". Lorne ne le croit pas, "Est resté ? Mais tu n’as jamais laissé un...". Angel et Spike lui lancent un regard. Lorne ajoute qu’il suppose que c’est ce qui se fait maintenant.

La porte du garage vole dans un grand bruit. Eve a peur. Le type arrive vers eux. Angel se rappelle la description de Lorne. Alors qu’il s’approche, Eve le supplie de ne pas "le faire". Angel et Spike laissent tomber Lindsey. Angel s’avance en disant à l’homme qu’Eve est sous sa protection. L’homme tire un style de son manteau ce qui étonne Spike. L’homme dit à Eve qu’elle sait comment il travaille. Elle plaide, suggérant qu’il pourrait parler aux Associés, leur dire que c’était une erreur. Angel lui conseille de reculer. L’homme tire ensuite un contrat de son manteau, le déplie et le présente à Eve. Elle dit à Angel de ne pas se donner la peine, c’est fini. Elle prend le stylo et signe les endroits indiqués par l’homme. Angel veut savoir ce qui se passe. L’homme fait des excuses pour son intrusion, "je suis Marcus Hamilton, votre nouvelle liaison aux Associés principaux". Angel est embarrassé, "Vous êtes quoi ?". Hamilton explique, "Avec son immortalité et certain autres privilèges, qu’Eve lui a cédé par écrit ses devoirs". Angel est incrédule, "c’est un contrat ? J’ai pensé que vous avez dit que vous alliez mourir". Elle pense que maintenant, un jour, c’est ce qui lui arrivera. Hamilton dit que les Associés ont estimé que c’était le temps pour un changement, Eve a été distraite trop facilement. Elle se défand, elle est tombée amoureuse. Hamilton la félicite comme elle retourne vers Lindsey. Il félicite les autres sur une évasion bien exécutée. Il dit qu’il restera en contact, commence à s’éloigner, revient ensuite, "j’ai quelques idées excellentes je ne peux pas attendre pour les partager". Angel explique à Hamilton qu’il est chez lui et que les seules idées qui importent sont les siennes. Hamilton est d’accord, "Oh, absolument. C’est la politique. Les Associés principaux sont derrière vous 100 %". Angel ne le crois pas, "j’en doute". Hamilton est impatient de travailler et en partant, souhaite bienvenue à Spike dans l’équipe. Spike rit et ne le trouve pas si mal.

Wes et Illyria sont debout sur un toit. Il demande si elle va bien. Elle répond qu’elle respire plus facilement là. Wes ajoute que les murs ne l’opressent pas quand elle ne les voit pas. Elle dit qu’ils sont toujours là. Elle réfléchit, "Tout je suis est ce que je suis. J’ai vécu sept vies. J’étais le pouvoir et l’extase de la mort. J’étais un Dieu de Dieu. Maintenant .. je.. Je suis prise au piège. Sur un toit. Juste un toit. Dans ce temps. En cette place avec un homme instable qui boit trop de whisky et qui m’appelle un schtroumpf. Vous ne m’aimez pas du tout, n’est-ce pas ?" Wes ne se donne pas la peine de nier ça, "Et vous ne pouvez vraiment pas partir". Il marche au bord du toit. Illyria ne sait pas et craint que sous cette forme dans une autre dimension, qu’elle ne soit que la proie de ceux qu’elle connaissait. Elle se déplace à côté de lui au bord du toit, trouvant le monde si petit et que les gens s’enferment dans des pièces encore plus petites, dans des routines. Wes lui dit qu’il y a des choses plus mauvaises que les murs. Illyria note "que nous" sommes faibles. Wes est d’accord et tous les deux regardent la ville.

Dans l’appartement d’Angel, Spike se plaint pendant que Lorne tire des balles de son dos. Lorne note qu’il n’a pas le contact doux de Fred. Lindsey est assis à côté d’Eve sur le sofa, sa tête sur son épaule. Angel sort de la chambre à coucher, boutonnant une chemise. Lindsey note son retour, "Oh, le héros du jour". Angel ne se considère pas comme son héros mais comme son surveillant. Lindsey suppose que c’est une question de perspective. Angel remarque qu’il n’a pas changé beaucoup malgré les mois de torture. Lindsey explique qu’ils ne peuvent détruire que jusqu’au point où l’on pense que l’on mérite d’être détruit et se demande ce qui va se passer pour Gunn. Angel veut des réponses sur les Associés principaux, l’apocalypse, leurs plans pour lui, tout ce qu’il sait d’eux. Spike veut savoir aussi, se rappelant qu’Hamilton lui a souhaité bienvenue. Il suppose que cela signifie quelque chose. Lindsey dit à Angel qu’il sait ce que Lindsey sait, "le monde est une fosse d’aisance, pleine de bêtes égoïstes et avides. Nous vivons. Nous mourons". Il regarde Eve, "Même toi, bébé". Eve ne veut pas l’entendre. Lindsey se demande si elle est toujours heureuse de le voir. Le discours de Lindsey rappelle quelque chose à Angel, "Ouais, l’enfer sur la terre". C’est ce que Holland Manners lui a dit il y a 3 ans. Lindsey demande si Angel a prouvé que Manners avait tort. Angel répond que c’est une question de perspective. Il ajoute qu’ils peuvent philosopher toute la nuit, pour toujours. Il n’a pas besoin de manger, dormir, boire mais qu’en est-il de Lindsey. C’est ce que Lindsey aime voir. L’Angel qui ne fait pas de prisonniers mais qui est assez stupide pour ne pas voir ce qui a toujours été là. Angel ne comprend pas ce qu’il doit voir. Lindsey explique, "l’apocalypse, Tu es en plein dedans". Spike assure à Lindsey qu’il a vu une apocalypse ou deux et saurait s’il en avait une directement sous son nez. Lindsey le corrige, "Pas une apocalypse, l’apocalypse". Il leur explique qu’ils se battent pour les mauvais types, que chaque jour ils apprennent à accepter un peu plus le monde tel qu’il est. Les héros ne feraient pas ça. Angel comprend qu’il veut dire qu’on les distrait pour les tenir éloignés et occupés. Lindsey confirme.

Dans la maison en Enfer, Gunn est maintenant dans le rôle de Lindsey, dans la cuisine, avec la femme et le fils. Trish cuisine pendant que Gunn aide Zach à ses études de science, l’interrogeant sur la composition des couches diverses qui composent la planète Terre, commençant avec la couche extérieure, "Bien, du sommet, la couche extérieure de la terre est appelée ?" Zach répond, "la croûte." Gunn demande, "Et qu’est-ce qui est au-dessous ?" Zach répond, "le manteau" Gunn demande, "Et dessous ? celle-là, tu la connait" Zach n’est pas sûr, "le coeur extérieur ?" Gunn demande, "Et sous ça ?" Zach répond, plus sûr cette fois, "le coeur intérieur" Gunn demande, "Et sous cela ?" Zach réfléchit un moment, "Sous ça .... rien ?" Gunn sourit, "Rien que le centre caoutchouteux doux" Trish interrompt Gunn "Hé, chéri ? La lumière de four vient de claquer. J’ai besoin d’une ampoule de la cave". Gunn a l’air gêné "Il doit y en avoir dans le meuble de l’entrée". Elle insiste qu’il n’y a pas les petites ampoules dont elle a besoin. Gunn tente de résister, notant que Zach allait justement lui parler de la "lithosphere". Trish marche jusqu’à lui et pose sa main sur son épaule, "j’en ai vraiment besoin maintenant". Gunn a l’air nerveux.

Prologue :

INT. SALLE DE CONFERENCE - JOUR

Angel est assis au bout de la table de conférence, tapotant impatiemment ses doigts sur la table alors qu'il fixe la pièce pleine de chaises désertes. Il bouge la tête, remue et entasse des papiers, puis se penche en avant et fixe l'interphone.

Angel (presse impatiemment un bouton sur l'interphone) : Harmony !

Harmony (hors écran) (dans l'interphone) : Je sais ! J'ai appelé tout le monde. Ils sont...

Angel (irrité) : Pas là. J'ai vu. S'ils étaient là, je ne serais pas seul. Pourquoi suis-je seul ?

Harmoy (va dans la salle de conférence) : Oh, ce que tu peux être ronchon.

Angel (presse un bouton sur l'interphone, l'éteignant, puis lève les yeux vers Harmony) : La réunion ?

Harmony (hausse les épaules) : Tout le monde est autrement occupado, boss. Wes fait du baby-sitting à mademoiselle "je gouvernais le monde, incline toi devant moi, sale larbin." (met ses mains sur les hanches et secoue la tête) Pourquoi on la tue pas, de nouveau ?

Angel : Gunn.

Harmony (soupire pensivement) : Peut-être...(se penche sur le dossier d'une chaise de conférence) ...si on en avait un vraiment gros.

Angel (impatiemment) : Où est Gunn ?

Harmony (se lève) : Oh. Toujours à l'hôpital. Tu sais, de quand Wesley...(imite un coup de couteau) et Lorne est injoignable depuis...

Angel : Fred.

Harmony (hoche tristement la tête) : Oki-docki, alors. (hausse les épaules avec une fausse joie et sort)

Spike (entre en portant un attaché-case) : Où est le reste de l'équipe ?

Angel : Ils ne viennent apparemment pas.

Spike : Mais c'est une réunion importante.

Angel : Au moins quelqu'un -

Spike : Ma première conférence officielle en tant que membre vraiment vaguement affilié de...qu'est-ce qu'on est ? (met son attaché-case sur la table de conférence) Dis moi qu'on est pas la bande à Scooby. (ouvre l'attaché-case)

Angel : On a pas de...

Spike : De nom ? Bon, ça vaut sûrement mieux. Tu aurais voulu être les "Anges Vengeurs" ou autre chose.

Angel (fronce les sourcils, se moquant) : "Les Anges Vengeurs", c'est...(s'arrête en réfléchissant au son que ça fait)

Spike (s'assoie) : Alors qu'est-ce qu'on a au programme ? (fouille dans son attaché-case)

Angel (se penche sur ses papiers) : Euh, j'ai des missions pour des personnes - (lève les yeux alors qu'il entend un "pouc" venir de chez Spike)

Spike : Quoi ? (Angel le fixe) J'écoute. (lève une cannette de bière) Avec de la bière. (boit)

Angel (fixe Spike) : Oublie ça. Tu sais quoi ? Ce n'est pas une réunion. C'est toi qui commence à t'ennuyer. (se lève, soupire lourdement, regarde par la fenêtre)

Spike (prend une feuille du tas où Angel était assis) : Hey, des points de balles. Classe. (s'arrête pour lire, puis lève la feuille vers Angel avec dédain) Pourquoi je fais toujours de la reconnaissance ? Je devrais avoir une mission décente comme "sauve la fille" ou "vole l'émeraude à la fille."

Angel (regarde ses pieds) : Un bel homme, m'a sauvé des monstres. (se moque)

Spike : Exactement ! Ou - c'est quoi ça ?

Angel : C'est la première chose que Fred m'a dit. A Pylea. (se balade derrière la chaise) Elle était enfermée, se cachant, effrayée. Presque folle. Folle. Mais brave. Je n'aurais jamais dû la faire venir ici. Les mauvaises choses arrivent toujours ici.

Spike : Je suis désolé de devoir te dire ça, mon pote, mais les mauvaises choses arrivent toujours partout. D'un autre côté, elle voulait être ici. C'était son choix.

Angel : C'est vrai ?

Spike : Merde. (se lève) Tu te prépares à faire quelque chose de stupide, hein ?

Angel : Je l'ai fait. Je suis venu ici. J'ai passé chaque jour à faire du monde un endroit meilleur.

Spike : Bienvenue sur la planète. On se dessine tous des visages heureux chaque jour, quand tout ce qu'on veut c'est tabasser la petite du voisin, voler son Ben Franklins, et pendant qu'on y est, ne pas passer au tiers monde qui est mort de faim. (va vers la fenêtre, regarde dehors)

Angel : Je ne dis pas que je peux tout réparer. J'ai juste - je...je dois faire mieux. Les partenaires seniors ont un plan.

Spike (se moque) : Ouais, la prophétie. Cette adorable apocalypse en qui tu crois encore.

Angel : Ouais, quelle apocalypse - celle de l'année dernière ou de l'année d'avant ? Non, les partenaires seniors se préparent à quelque chose maintenant, et je ne vais pas attendre qu'ils répandent ça sur nous. C'est fini les opérations au noir.

Spike : Ok, alors. Ca pourrait être plus facile si on connaissait quelqu'un qui aurait une ligne directe avec les grands gars.

Angel regarde Spike alors qu'une idée lui vient.

INT. APPARTEMENT D'EVE - NUIT

Se tenant l'un à côté de l'autre, Angel et Spike fixent Eve, les bras croisés.

Eve : Pas question. Même si ma liaison avec les partenaires seniors n'était pas complètement coupée, j'en ai assez de vous aider.

Angel : Ce n'est pas une négociation, Eve.

Eve (se moquant) : Ooh, je suis intimidée. Qu'est-ce que vous pourriez me faire ? Je suis enfermée dans cette maison depuis des semaines comme une -

Spike : Un rat ? Un serpent ? Un méchant petit rat serpent ?

Angel : Tu n'es pas enfermée, Eve. Tu te caches. Tu sais qu'à la seconde où tu passeras cette porte, la seconde où tu n'auras pas ces symboles qui te rendent invisible aux yeux des partenaires seniors, ils se dirigeront sur toi. (se rapproche d'Eve) Alors ne te donne pas la peine de jouer la pitié. La seule chose qui t'intéresse c'est sauver ta peau.

Eve : La seule chose qui m'intéresse est partie. Vous l'avez donné aux partenaires seniors, les avez laissé l'aspirer dans -

Angel : Je pourrais te faire la même chose. Leur dire comment voir à travers ton système de sécurité.

Eve : Tu ne le ferais pas -

Angel : Pas si tu me dis ce que je veux savoir.

La maison commence à trembler alors qu'on entend un grognement sourd à l'extérieur de la porte.

Eve : Oh, espèce de salaud ! Tu leur a dis ! Tu -

Angel : C'était pas moi.

Eve : Oh, mon dieu. Ils arrivent. (un crash, du verre qui se brise) S'il te plait, ne les laisse pas me prendre. Angel, s'il te plait, je te dirais tout. Je te dirais tout ce que tu veux savoir.

Angel regarde Eve, puis regarde la porte d'entrée alors que la poignée tremble. Un homme portant un joli costume gris tiré à quatre épingles avec une cravate blanche en soie et une chemise blanche jaillit par la porte. Il regarde dans l'appartement, mais Eve et les vampires sont partis. Il y a une fenêtre ouverte qui grince au fond de l'appartement. L'homme la fixe, fronçant les sourcils.

Fondu en noir

Générique

ACTE I

INT. CARITAS - NUIT

Dans un bar rempli de démons, un barman démon chante médiocrement. Zoom dans un coin, on voit que Lorne est assis seul dans le bar en écoutant la chanson du barman.

Barman (chantant faux) : Lady, ton amour est le seul amour dont j'ai besoin et je veux que tu sois à mes côtés. (sa voix se casse) Tu es ma lady - (parlant) Elle va dire non, n'est-ce pas ? J'aurais dû acheter une plus grosse bague.

Lorne (blasé) : Un mariage en juin. Il va pleuvoir, alors achète une tente.

Barman : Elle va dire oui ?

Lorne (monotone) : L'amour n'est-t-il pas grand ?

Barman (excité) : Je dois m'accrocher ?

Lorne : Ouais. (lève son verre de cocktail pour que le barman le remplisse) Plus de mer, moins de brise, hein ?

Barman (versant) : Pour l'instant, ton argent n'est pas bon ici.

Lorne : D'accord.

Barman : Je me demandais, sur la possibilité d'un Carlos Junior ? Qu'est-ce que tu en penses ? (sourit grandement)

Lorne : Qu'est-ce que j'en pense ? Je pense que je suis crevé. Je pense que j'en ai vraiment marre de porter des cloches à mes orteils et faire comme si tout allait s'arranger. Je trouve que c'est pathétique que j'ai trop peur et que je sois trop triste pour dire aux gens la vérité alors je leur dis juste ce qu'ils veulent entendre à la place. En plus, je pense que le terme "Happy Hour" devrait être banni de la langue anglaise. Il n'y a rien d'heureux pendant cette heure là ou une autre.

Barman (hausse les épaules) : Oh.

Lorne : Ce que je sais c'est que j'ai commencé à boire quand j'ai découvert qu'une fille que j'aimais allait mourir. Chaque fois que j'arrive à la fin du verre, j'espère que cette dernière goutte va me faire aller mieux. (boit)

Barman (lève les sourcils, et hoche la tête en s'occupant à ranger le bar) : Ok.

Lorne : Un simple plan qui a complètement échoué, c'est pour ça que je vais soulever mon popotin de ce tabouret, attacher les cloches, et avec un sourire et une boutade, retourner dans le ventre d'une bête vraiment moche et prétendre que je peux aider. Hmm. Parce que c'est ça que fait le type vert. (paye le barman et sort)

INT. HALL - NUIT

Angel sort l'ascenseur dans le hall suivi par Spike et Eve.

Angel : Harmony !

Harmony : Ouaip ?

Angel : Appelle la sécurité, met les en alerte rouge. Que personne ne rentre dans cet immeuble sans mon autorisation. Je veux un garde à toutes les entrées, ascenseurs et escaliers. Qu'ils couvrent tout l'immeuble.

Harmony (hausse les épaules) : Ok, mais tu sais que ça ne marche jamais -

Angel (irrité) : Harmony !

Harmony : D'accord. (va à son bureau)

Angel : D'accord, restez avec Eve. Si quelqu'un passe à travers la sécurité, tuez le.

Spike : Où tu vas ?

Spike et Eve vont dans le bureau d'Angel.

Angel : Voir mon avocat.

INT. CHAMBRE D'HOPITAL - NUIT

Gunn est assis en robe d'hôpital dans un lit d'hôpital quand Angel entre dans la pièce.

Angel : On a un problème. Les partenaires seniors ont trouvés Eve. Ils ont envoyés quelqu'un pour l'emmener. Je dois savoir si j'ai de la juridiction pour la protéger. Quel est le protocole ici ?

Gunn (ferme un magazine, secoue la tête) : Je sais pas.

Angel : D'accord. Bon, quand tu auras fini de lire des choses importantes comme, hum...(prend le magazine, lit les gros titres) "Les projets de bébé de Trista et Ryan" peut-être qu'on pourrait y réfléchir.

Gunn (regarde au loin) : Je ne suis pas sûr de -

Angel : Gunn, tu as payé cher pour ce que tu as dans le cerveau, alors utilise le.

Gunn (regarde Angel, soupire, baisse les yeux) : Il y a une clause dans ton contrat. Elle dit qu'en tant que C.E.O d'une branche de Wolfram & Hart, tu peux invoquer un ordre de salut. A la base, ça dit que tu prend la garde d'un employé entêté. Ce n'est normalement pas utilisé pour la protection, mais ça devrait marcher.

Angel : Génial. Comment je -

Gunn : J'appellerais.

Angel : Bien. (commence à sortir, puis s'arrête à la porte) Ecoute, Gunn...je sais que tu ne te sens pas bien à propos de ce qui est arrivé à Fred. Et tu devrais. Pour le restant de ta vie, ça devrait te réveiller au beau milieu de la nuit. Et ça le fera...parce que tu es un homme bon. Tu as signé un bout de papier, c'est tout.

Gunn : Mais je savais. Pas à propos de Fred, mais...quand j'ai signé, je savais qu'il y aurait des conséquences.

Angel : Tu sais, le truc avec l'expiation c'est que tu n'es jamais à cours de chances...mais tu dois les saisir. Tu ne peux pas te cacher dans une chambre d'hôpital et prétendre que tout va s'en aller...parce que ça n'arrivera jamais.

Gunn le fixe pensivement.

INT. APPARTEMENT DE FRED - NUIT

Wes regarde devant lui quand il entend la voix de Fred derrière lui.

Fred : On a de la visite.

Wes (se tourne légèrement) : Je pensais que j'étais en isolement.

Fred (embrasse son cou) : A qui la faute ? (s'agenouille devant lui) Raconte moi une blague.

Wes (doucement) : Deux hommes entrent dans un bar. Le premier commande un scotch et un soda. Le second se souvient de quelque chose qu'il a oublié, et se met à redoubler de douleur. Il tombe sur le sol en convulsant...et puis tombe à travers le sol puis la Terre. Il regarde le premier homme, mais ne l'appelle pas. (baisse les yeux vers Fred) Ils ne sont pas si près.

Fred : Ouais. Tu sais toujours où tu es.

Wes : C'est une de mes qualités particulières.

Fred (s'accroche à ses genoux, le regarde dans les yeux) : C'est seulement la première couche. Tu veux voir jusqu'où je vais ?

INT. APPARTEMENT DE FRED - NUIT

Wes halète alors qu'il sort de son rêve. Il est assis seul dans une chaise dans le noir. Illyria parle quelque part derrière lui.

Illyria : Ca fait longtemps que tu es assis.

Wes : Ouais. Je me suis assoupis.

Illyria : Tu as bu beaucoup de poison, (Wes met sa main à sa tête, se frottant les yeux, peiné) Tu m'as traitée de tous les noms pour blesser des sentiments que je n'ai plus, et puis ensuite tu étais assis là pendant des heures à faire du bruit avec ton nez.

Wes : Je rêvais, idiote.

Illyria : Tu as dit son nom, Fred.

Wes : C'était un cauchemar. (boit dans un verre) Je suppose que tu n'as pas de cauchemars...ni que tu dors, ou toutes ces conneries humaines.

Illyria : De mon temps, les cauchemars marchaient parmi nous, ils marchaient et dansaient, embrochant des victimes devant tout le monde, posant leurs peurs et leurs pires désirs pour que tout le monde les voit. Ca...nous faisait rire.

Wes : Je pari que tu étais gaie comme un pinson.

Illyria : Et maintenant les cauchemars sont enfermés dans les têtes des humains...des échos pitoyables d'eux-mêmes. Je me demande qui ils ont mis en colère pour mériter un tel sort.

Wes (impassible) : Ce monde doit être une déception terrible pour toi.

Illyria : Affreux.

Wes : Il ne m'impressionne pas trop non plus. (boit un autre coup de whisky)

Illyria : Pourquoi tu ne pars pas ?

INT. BUREAU D'ANGEL - NUIT

Eve et Spike attendent dans le bureau d'Angel.

Eve : Brillant. Vraiment. Ils ne me chercheront jamais ici. (Spike lève les yeux au ciel) Je vais mourir.

Spike : Tu ne me donnes pas envie de t'aider. (secoue la tête)

Angel (entre dans le bureau) : On ne veut pas l'aider. Mais...on le fera. Tu es sous ma protection.

Eve : Dieu merci. (recule alors qu'Angel s'approche)

Angel : Mais, tu sais, ça peut s'effacer en un coup de fil. Ne m'oblige pas à le faire, Eve.

Eve (s'assoie sur une chaise entre Angel et Spike alors qu'ils la fixent) : Comment pourrais-je ?

Angel : Commençons avec quelque chose de facile, hein ? Toi.

Eve : Moi ?

Angel : Qu'est-ce que tu es ? Qu'est-ce que tu fais pour les partenaires seniors ?

Eve : Je suis une liaison. Je liaise. (Angel et Spike croisent les bras avec désapprobation) Ecoutez, qu'est-ce que vous voulez que je dise ? Je suis un leprechaun. Je viens de Brigadoon.

Spike (lève les yeux au ciel) : Si j'avais été payé toutes les fois où j'ai entendu ça.

Eve (se lève) : Il y a des avocats au dessus des avocats à Wolfram & Hart, Angel, des choses que tu comprendras jamais. Qu'est-ce que je suis ? Je suis une enfant des partenaires seniors, créée pour faire leurs enchères.

Angel : Tu es une immortelle. Pourquoi es-tu ici ?

Eve : Pour observer. Leur dire ce que je vois. Vous faire passer les messages, s'il y en a.

Spike : Alors tu es, euh, un cadre moyen ?

Angel : Que sont les partenaires seniors, hein ? Qu'est-ce qu'ils -

Eve (secoue la tête) : Aucune idée.

Angel : Eve.

Eve : Vous pensez honnêtement que les partenaires seniors me laisseraient avoir accès à ces informations ? Angel, pour quelqu'un de si vieux, tu es si jeune. Je sais seulement ce qu'ils veulent que je sache et seulement quand ils veulent que je le sache.

Angel : Tu ne sais rien ?

Eve : Peut-être. (hausse les épaules) Peut-être que j'en sais beaucoup...mais je n'en ai pas l'accès. (Angel et Spike se baladent, embêtés) C'est enfermé dans ma tête quelque part, et je n'ai pas la clé. (Angel et Spike s'assoient à des côtés opposés de la pièce, soupirant) Vous êtes prêts pour la partie amusante ? (à Angel) Il y a quelqu'un qui aurait pu te dire tout ce que tu veux savoir...et tu as laissé les partenaires seniors l'emmener.

Angel : Lindsey.

Eve : Lindsey a consacré des années de sa vie à étudier les partenaires seniors. Personne n'en sais plus que lui sur eux - ce qu'ils ont fait, ce qu'ils prévoient de faire.

Angel (se lève, fronce les sourcils) : Je pensais qu'il en avait après moi. Tu dis que ramener Spike, la sécurité incendie, c'était pour les partenaires seniors ?

Eve : Non. C'est aussi pour toi. Il ne t'aime vraiment pas...mais il peut en savoir beaucoup plus sur toi que...eh bien, que toi.

Angel : C'est pour ça qu'ils l'ont enlevés.

Spike: Ouais. Ils ne pouvaient pas risquer que vous ailliez une discussion.

Eve : Et maintenant...ce qu'il traverse.

Angel : Ils ne l'ont pas tués ?

Eve : Ils voudraient qu'il souffre horriblement. Lindsey est dans une sorte d'enfer...énormément hideux.

INT. CHAMBRE DE LINDSEY - JOUR

On voit Lindsey couché dans un lit avec des draps rouges luxueux, embrassant une femme blonde.

Lindsey : Bonjour.

Femme : Mmm. (Lindsey embrasse son front et la câline)

Enfant (saute sur le lit entre eux) : Arrêtez ça ! C'est comme ça que je reçois des soeurs. (les parents rigolent)

Lindsey : Oh, vraiment ? (frotte la tête de l'enfant affectueusement) C'est vrai ? (regarde sa femme, sourit) Alors...qu'est-ce qu'on fait aujourd'hui ?

Fondu en noir

ACTE II

EXT. MAISON DE BANLIEUE - JOUR

Une musique orchestrale est jouée pendant la scène de Lindsey sortant de sa maison en souriant. La maison est une jolie maison de banlieue et c'est une journée ensoleillée avec un ciel clair. Alors que Lindsey prend le journal dans l'allée, la vue change, montrant que la rue est alignée de maisons identiques, et qu'un homme dans chaque maisons ramasse le journal au même moment. Lindsey retourne dans la maison et se penche pour prendre un skate-board sur le côté du chemin. Il entre et ferme la porte.

INT. BUREAU D'ANGEL - NUIT

Spike se balade, fulminant, pendant que Lorne, Eve et Angel le regardent.

Spike : Il y a des centaines d'enfers différents. Tu as ton enfer de feu, ton enfer de glace...ton...(s'arrête pour réfléchir) enfer de glace. Ton enfer à l'envers.

Angel (se frotte la tête) : Je me fiche de savoir s'il est dans l'enfer "du caniche en parade." Il a des informations dont nous avons besoin.

Spike : Selon la fille dont la seule raison d'être est de voir son petit ours à nouveau.

Eve : Je ne mens pas. (à Lorne) Bon, dis leur que je ne mens pas.

Lorne : Personne ne peut tricher dans la chanson du piña colada. Pas une fois le refrain ne m'a frappé.

Angel (se lève) : Si Lindsey peut me dire ce que les partenaires seniors ont prévus, je le veux. Si tu as une meilleure idée, je suis totalement ouvert.

Spike : J'ai pas dit ça. J'ai juste dit que ça craint. On cherche une dimension démoniaque dans une botte de foin. Comment est-ce qu'on est censé savoir -

Gunn (va dans le bureau) : Je sais. Et je peux nous y faire entrer.

Gunn porte des vêtements de rue, pas son costume d'affaire habituel. Son crâne est rasé. Il ressemble plus au Gunn d'avant Wolfram & Hart.

Angel : Nous ?

INT. MAISON DE BANLIEUE - JOUR

Lindsey aide son fils à réviser pour une interro pendant que la femme range la cuisine.

Lindsey : Ok, depuis le début. La couche externe de la Terre est appelée...

Enfant : La croûte.

Lindsey : Et qu'est-ce qui est en dessous ?

Enfant : Mmm...le manteau ?

Lindsey : Ouaip. Et sous ça ? Allez. Tu le connais.

Enfant : Le noyau extérieur.

Lindsey (claque des doigts) : Et sous ça ?

Enfant : Le noyau intérieur.

Lindsey : Et sous ça ?

Enfant : Sous ça...rien.

Lindsey : Sauf le centre difficile à mâcher.

Enfant : Ha ha !

Femme : Hey, chéri. (Lindsey la regarde) La lampe du four vient de claquer. J'ai besoin d'une ampoule dans la cave.

Lindsey (regarde au loin) : Il devrait y en avoir quelques unes dans le placard du couloir.

Femme : Juste des simples. Les petites sont en bas.

Lindsey (agit nerveusement, regarde son enfant) : Bon, Zach, euh, Zach se préparait à me parler de la lithosphère.

Femme (va vers Lindsey, met sa main sur son épaule avec insistance) : J'en ai vraiment besoin maintenant.

Lindsey (hésite, lance un regard nerveux) : D'accord. Je reviens.

Lindsey se lève et va vers la porte de la cave, se focalisant sur la poignée. Il met sa main sur la poignée et hésite, se tournant pour regarder de nouveau sa femme. Elle l'observe en souriant.

Femme : Ils sont sur cette étagère, où on garde ces trucs.

Lindsey ouvre la porte et se tourne pour la regarder de nouveau. Elle va à côté de l'enfant et sourit, ne quittant jamais Lindsey des yeux. Lindsey rassemble son courage et passe la porte. Il descend prudemment les escaliers dans la cave sombre, se tenant à la rampe et jetant des coups d'oeils à chaque pas.

INT. GARAGE DE WOLFRAM & HART - NUIT

Gunn emmène Angel et Spike dans le garage, discutant. Angel et Spike le flanquent.

Gunn : J'ai commencé à feuilleter les dossiers de mon cerveau dès qu'Harmony m'a informé. J'ai découvert qu'il devait y avoir des cas de jurisprudence.

Angel : Et ?

Gunn : Les partenaires seniors avaient des problèmes avec un type de la division de Tokyo il fut un temps. Lindsey a sûrement eut l'idée des tatouages en l'étudiant.

Angel : Et peu importe où ils ont envoyés ce type, c'est là qu'est Lindsey.

Gunn : Ouaip.

Spike : J'espère que c'est l'enfer du caniche. J'ai eu ma dose de feu.

Gunn : C'est pas l'enfer. C'est une dimension détenue par Wolfram & Hart.

Angel (rigole) : Ca veut dire quoi - que les partenaires seniors n'ont pas décidés de ce qu'ils allaient faire de Lindsey ?

Gunn : C'est leur version de la peine.

Angel : Génial. Alors...comment on est censés aller là-bas ?

Gunn : Tu as déjà pris la Camaro ? (jette les clés à Angel)

Ils s'arrêtent de marcher alors qu'ils s'approchent dela Camaro classique peinte en bleu cobalt.

INT. CAMARO - NUIT

Angel est sur le siège du conducteur, mais il ne conduit pas. La voiture se conduit elle-même. Gunn prépare un fusil, et Spike est assis derrière Angel.

Angel : Ca me parait bizarre. Ca vous parait pas bizarre ?

Spike (met sa tête entre les deux sièges avant) : Quoi, t'a jamais entendu parler du Chevalier Cavalier ? (regarde Angel, Gunn) Les Industries Chevalier 2000 ? I.C.D.M ? (secoue la tête) Tant pis.

Gunn : La voiture est construite pour nous emmener là-bas. Une fois qu'on a Lindsey, c'est à nous de trouver le Courroux.

Spike : Le Courroux ?! Tu sais que c'est une blague.

Gunn : Peu importe, on doit passer à travers pour sortir.

Angel : Je n'ai jamais vu ces rues avant.

Gunn : Là où on va - c'est pas dans le Guide Michelin.

Spike (soupire, résigné) : Il va y avoir du feu.

La Camaro se dirige dans un sombre tunnel creusé dans le flanc d'une montagne.

INT. CAMARO - JOUR

Quand la Camaro émerge à l'autre bout du tunnel, on voit une belle journée ensoleillée avec un ciel clair. Ils regardent par la fenêtre pour se retrouver dans le quartier de banlieue de Lindsey.

Spike : C'est pas l'enfer. C'est la banlieue. Ca y ressemble assez.

Angel : C'est ça la punition de Lindsey ? Pour avoir essayé de me tuer ? Hunh ! Peut-être que c'est une récompense.

INT. APPARTEMENT DE FRED - NUIT

Wes et Illyria continuent leur conversation dans la pièce sombre.

Wes (se levant, excité) : Tu pourrais aller n'importe où, tu pourrais partir.

Illyria : Ce n'est pas possible.

Wes : Bien sûr que c'est possible. Tu es en train de me dire que la grande Illyria, idole de tout le monde, était limitée à une petite dimension ?

Illyria : J'ai voyagé dans toutes les dimensions quand je le voulais. J'ai traversée des mondes de fumée et de semi vérités, intangible. (se détourne) Des mondes de tourments et d'une beauté indescriptible. (regarde dans le miroir, on voit Wes au dessus de son épaule) Des tours d'opaline aussi hautes que des petites lunes. Des glaciers qui ondulaient d'une intense convoitise. Et un monde rempli de crevettes. J'en ai vite eu assez.

Wes : Alors pourquoi rester dans ce monde ? Il y a sûrement un monde plus charmant, peut-être pas celui des crevettes, mais un monde où tu seras accueillie comme tu ne le seras jamais ici. Pourquoi tu n'y vas pas ? Tu peux le faire. Pourquoi tu n'y vas pas ?

Illyria attrape Wes par la gorge et le fixe rageusement. Elle le lâche, le jetant sur le côté alors qu'elle commence à suffoquer.

Illyria (respirant fortement) : C'est trop petit. C'est trop petit. Je n'arrive pas à respirer. (se baladant, paniquée, en rond) Je ne peux pas vivre avec ces murs. Je n'arrive pas à respirer. Il n'y a pas d'endroit pour quelque chose de réel.

Wes : Ca va aller.

Illyria (fixe Wes) : Je devrais t'étriper sur place. Tu m'as défié. Il n'y a pas assez d'espace pour ouvrir mes mâchoires. Mon visage n'est pas mon visage. Je ne sais pas ce qu'il dira. (haletant)

Wes : Illyria...vient avec moi.

Illyria commence à se calmer et son halètement cesse.

EXT. MAISON DE BANLIEUE - JOUR

Exactement la même chose que le jour précédent, une musique orchestrale est jouée pendant la scène de Lindsey sortant de sa maison en souriant. La maison est une jolie maison de banlieue et c'est une journée ensoleillée avec un ciel clair. Alors que Lindsey prend le journal dans l'allée, la vue change, montrant que la rue est alignée de maisons identiques, et qu'un homme dans chaque maisons ramasse le journal au même moment. Lindsey retourne dans la maison et se penche pour prendre un skate-board sur le côté du chemin. Il entre et ferme la porte.

La musique se fait plus menaçante alors que la Camaro bleue roule dans la rue, s'arrêtant devant la maison de Lindsey.

Spike (regarde par la vitre de la voiture vers la pelouse ensoleillée entre la voiture et la porte d'entrée de Lindsey) : Alors, on ouvre et on prend feu. Génial.

Angel : Ouais. On peut mettre nos manteaux au dessus de nos têtes et courir.

Gunn ouvre la porte de la voiture, et les vampires réagissent instantanément, reculant de peur, mettant leurs mains sur leurs visages en essayant de se protéger du soleil se déversant dans la voiture.

Angel et Spike (simultanément) : Aah !

Les vampires réalisent qu'ils ne prennent pas feu du tout, et Gunn leur lance un regard neutre.

Gunn : Une dimension alternée, tu te rappelles ? Le soleil est d'une variété non brûlante.

Spike : J'avais compris.

Angel : Oh, d'accord.

Gunn : On peut y aller.

Angel : Ouais. (il sort de la voiture, ils vont tous les trois vers la porte) On prend Lindsey et on sort.

Gunn : On tue tout sur notre passage.

Spike : Qu'est-ce qui va être sur notre passage, le cabot de la famille ?

Gunn : C'est Wolfram & Hart. (Spike appuie sur la sonnette, qui retentie) Il y aura sûrement quelque chose de sale derrière cette porte.

Femme (ouvre la porte, sourit) : Puis-je vous aider ?

Angel (se redresse, surpris, regarde Spike, puis de nouveau la femme, bredouillant) : Euh, c'est la maison de Lindsey ?

Femme (hoche la tête, sourit) : Bien sûr. Entrez.

INT. MAISON DE BANLIEUE - JOUR

Angel, Spike et Gunn suivent la femme dans la maison.

Femme : Chéri ? Il y a du café.

Angel : Non. Ca ira. Merci.

Gunn ferme la porte derrière eux.

Lindsey (descendant les escaliers) : La crosse de hockey de Zach a disparue. Oh. Je n'avais pas réalisé qu'on avait de la compagnie.

Femme : Je vais aller voir. (s'éloigne)

Lindsey : Ok. (au gang) Comment puis-je vous aider ?

Spike : Arrête ton char. C'est fini.

Lindsey : Excusez moi ?

Angel : Tu ne sais pas qui on est ?

Lindsey (secoue la tête) : Non. Vous jouez dans une ligue ?

Angel : Non, hum...je suis Angel. Voici Spike et Gunn.

Gunn : Tu ferais mieux de t'asseoir.

Lindsey (sourit) : Ok. (fait signe au gang de s'asseoir) Je vous en prie. C'est à propos des vacances gratuites que j'ai demandé à gagner ? (applaudit joyeusement, s'assoie sur le canapé)

Gunn : Est-ce que le nom Wolfram & Hart te rappelle quelque chose ? C'est un cabinet d'avocats. Tu travaillais là-bas.

Lindsey : D'accord, Gunn, c'est ça ? Ouais. Pour l'instant, le seul avocat que je connais c'est celui qui arrange mes contraventions pour excès de vitesse. (rigole)

Angel : Bon, ce type, il n'est pas réel. (s'assoie) Rien de tout ça ne l'est. On t'a ensorcelé.

Lindsey : Quoi ?

Spike : Et puis merde, t'es en enfer. On est venu te libérer.

Lindsey : D'accord. Qui vous a dit de faire ça ? C'était Fisher ?

Gunn : Ce n'est pas une blague. Tu es dans une cellule de détention mystique, une réalité alternée.

Lindsey : Alors Trish n'est pas ma femme et Zach n'est pas mon fils ?

Spike : Maintenant il comprend. Tu as déjà entendu parler de quelque chose qui s'appelle le Courroux ?

Lindsey (se rassoie, souriant) : Sérieusement, Fisher est dehors ? (se lève, regarde par la fenêtre en riant)

Angel : Lindsey, toute cette vie est un mensonge.

Lindsey (se tourne pour faire face à Angel, ne riant plus) : D'accord. Ca commence à devenir un petit peu moins amusant. Je pense que vous devriez partir.

INT. BUREAU D'ANGEL - NUIT

Eve est agitée et se balade pendant que Lorne et Harmony lui tiennent compagnie dans le bureau d'Angel.

Eve : Qu'est-ce qui leur prend tellement de temps ? Ils devraient déjà être de retour.

Harmony : C'est vraiment dur d'avoir une durée précise de voyage vers une dimension alternée. J'ai essayé.

Eve : Je veux juste qu'il revienne, et je ne veux pas mourir.

Lorne : Oh, calme toi, ma poulette. Personne ne posera un doigt sur toi sans la permission d'Angel.

Harmony : Ouais. J'ai eu des instructions strictes. Pas de torture. Tu es complètement en sécurité.

Eve : Vous ne comprenez pas. Une loi tellement stupide ne va pas avoir d'importance. Les partenaires seniors -

Lorne : Personne ne peut noircir nos portes pare-balles, pas avant que notre leader sans peur le dise. Cet endroit est une forteresse. (l'alarme commence à retentir)

Harmony : Uh-oh.

Lorne (nerveusement, à Eve) : Cette chose en a après toi, quelle méchanceté elle peut avoir sur une échelle de, disons, un à Terminator ? (l'alarme continue de sonner)

Le même homme qui est entré dans l'appartement d'Eve sort de l'ascenseur dans le hall. Il regarde autour de lui, avançant avec détermination.

Eve (commençant à pleurer) : Oh, mon dieu. Il est là.

Harmony (les bras croisés, grimace) : C'est lui ? C'est juste un costume.

Garde (accoure vers l'homme, sortant son arme) : Hey, vous, arrêtez ! Les mains en l'air !

Le garde de sécurité pousse un dernier grognement alors que l'homme le frappe si fort dans le ventre que sa main ressort par le dos du garde, couverte de sang. Le garde tombe par terre. Eve, Lorne et Harmony hurlent d'horreur alors qu'ils regardent par la fenêtre du bureau d'Angel.

INT. MAISON DE BANLIEUE - JOUR

Angel, Spike et Gunn reprennent leur conversation avec Lindsey dans son salon.

Angel (soupire, se lève) : Je n'arrive pas à croire que je dis ça, mais on est ici pour t'aider.

Lindsey (le montre, agité) : Ok. Sortez. Tout de suite.

Angel (saisit Lindsey par le col) : Ecoute, on te dit la vérité. Tu ne veux pas la croire, c'est ton choix. De toute façon, tu viens avec nous.

Lindsey : Lâchez moi !

Angel (fixe le collier de Lindsey) : Peut-être que ça va t'aider à te souvenir. (arrache le collier de Lindsey)

Lindsey s'effondre sur le sol. Il revient à lui et essaye de s'asseoir quand il remarque qu'Angel se tient là, portant un poignard à sa ceinture.

Lindsey (nerveusement) : Angel. Fais vite.

Angel : Si je voulais te tuer, ça ne serait pas rapidement. (lève les yeux au ciel, remet Lindsey sur pieds par le col)

Gunn fixe le collier sur le sol, quand la "femme" de Lindsey entre dans la cuisine, souriant.

Spike : Oh ! Bonjour. Votre chéri nous montrait juste quelque chose...

La femme lève les bras pour révéler qu'elle porte une mitrailleuse. Elle la pointe sur le gang et commence à tirer.

Fondu en noir

ACTE III

INT. MAISON DE BANLIEUE - JOUR

Résumé. La femme tire sur Angel, Spike, Gunn et Lindsey avec une mitrailleuse, envoyant un flot rapide de balles vers eux. Spike et Gunn se cachent derrière le canapé, pendant qu'Angel doit mettre Lindsey en sécurité parce qu'il se tenait là avec confusion.

Spike (hurlant au dessus du bruit de l'arme sur Lindsey) : On dirait que ta femme est un peu maussade.

Angel (à Spike) : Emmènez Lindsey à la voiture ! Allez ! Tout de suite !

Angel accoure vers la femme, servant de bouclier alors que les autres derrière lui essayent de s'échapper. Gunn soulève Lindsey et ensemble avec Spike, le fait sortir par la porte. La femme continue de tirer, mais Angel reste assez près pour la brusquer. Elle lui enlève presque l'arme des mains, mais elle le frappe, le faisant tomber, puis commence à frapper Angel à la tête avec la crosse de l'arme.

EXT. MAISON DE BANLIEUE - JOUR

Alors que Gunn et lui escortent Lindsey hors de la maison, Spike s'arrête sur ses pas quand il remarque que la Camaro n'est plus garée dans la rue devant la maison.

Spike : On n'avait pas une voiture ?

Alors qu'ils se tiennent là, stupéfiés, un camion de glace arrive devant la maison et le conducteur commence à leur tirer dessus avec une mitrailleuse. Spike protège Lindsey et Gunn, prenant les balles dans son dos alors qu'il les pousse dans la maison. Le facteur se joint aussi à la fusillade, tirant sur le gang avec un pistolet dans chaque mains.

INT. MAISON DE BANLIEUE - JOUR

Lindsey trébuche et tombe par terre alors que Gunn et Spike le traînent hors de la fusillade et entrent dans la maison. Angel se bat toujours avec la femme, mais semble avoir le dessus maintenant, alors qu'il l'a frappe répétitivement dans le visage, la faisant tomber à la fin.

Spike (à Angel) : Hey, notre putain de voiture est partie.

Gunn (voit Zach sortant de dessous les escaliers en portant une mitrailleuse) : Baissez vous ! (le garçon commence à tirer et le gang se cache de nouveau derrière le canapé) : On doit trouver le Courroux. Où est le Courroux ?

Spike : Où n'est pas le Courroux ? Le Courroux est partout !

Angel : Lindsey, réfléchit. Tu sais où c'est ?

Lindsey : J'en sais rien ! J'en sais rien !

Gunn : Il y a une porte près de la cuisine. Ca pourrait être une sortie, par la cave.

Lindsey : Non ! On ne peut pas descendre là-bas, pas la cave !

Spike : Alors, c'est la cave.

Gunn : Je pense qu'on a trouvé le Courroux.

Lindsey : Non ! Je vous en prie, non !

Angel et Spike retournent le canapé et le poussent vers le garçon, leur donnant un répit de fusillade alors qu'ils se dirigent vers la porte de la cave. Le gang passe la porte et descend les escaliers de la cave.

Lindsey (hésite sur les escaliers, effrayé) : On va tous mourir.

Angel : Pas aujourd'hui.

Lindsey : Chaque jour.

Ils continuent leur descente.

INT. BUREAU D'ANGEL - NUIT

L'homme en costume poursuivant Eve entre dans le bureau d'Angel par les doubles portes et regarde autour de lui. Eve et Lorne sont ensemble.

Eve (à Lorne en s'éloignant de l'homme) : Ne me laisse pas mourir.

Harmony surgit de derrière la porte, saisissant l'homme à la gorge. Elle grogne alors qu'elle essaye de lui briser le cou, mais n'est pas assez forte. L'homme semble plus ennuyé qu'autre chose par son attaque.

Harmony : Courez ! (Eve et Lorne se dirigent vers l'ascenseur privé)

L'homme fronce les sourcils et saisit le bras d'Harmony, la balançant dans la pièce où elle se crashe sur le bureau d'Angel et tombe par terre. L'homme commence à marcher vers Eve et Lorne dans l'ascenseur.

Eve : Ferme la porte !

Lorne (pressant rapidement le bouton encore et encore) : Je ne fais pas de la polka, haricot. Qu'est-ce que tu crois que je -

Les portes de l'ascenseur se ferment juste quand l'homme se rapproche.

INT. MAISON DE BANLIEUE - JOUR

Le gang a descendu les escaliers de la cave, et tout le monde regarde autour de lui. On dirait un donjon de torture, et il est éclairé par des torches.

Spike : Sacré !

Gunn : Rien n'est sacré ici.

Spike (va vers une pile d'une centaine d'organes sanglants sur le sol, en prend un) : Un coeur ? Ils sont à qui ?

Lindsey : A moi.

Spike (rejette vite le coeur sur la pile) : Oh. (s'éloigne)

Angel : Essayez de trouver la porte, un moyen de sortir.

Spike : Avec plaisir. Plus vite on sortira d'ici, mieux ce sera.

Angel va vers la droite, Spike vers la gauche. Gunn fixe la pile de coeurs sur le sol.

Spike (s'arrêtant pour regarder des chaînes et des menottes à un poteau) : Quelqu'un doit bien s'amuser avec ça.

Angel (ouvre une porte grinçante) : Spike. (révèle un immense fourneau ardent derrière la porte)

Spike : Le Courroux ? (va vers Angel)

Angel : Ca se peut. (se tient à gauche du feu)

Spike (regarde le feu) : Qu'est-ce que je t'avais dit ? (se tient à droite du feu)

Gunn : La serrure est mystique.

Angel : Bon, comment on -

Lindsey : Il arrive.

Spike : Qui ?

Lindsey : Il sait. Il sait toujours.

Spike : Qui ?

Angel (remarque qu'un démon s'approche, ses chaînes cliquetant) : Lui. Gunn, garde Lindsey !

Gunn fait sortir Lindsey du chemin, pendant qu'Angel et Spike font face au démon. Un combat s'ensuit avec Spike qui balance un tuyau sur le démon, et Angel utilisant un poignard. Bref, après une multitude de coups de poing et de pied dans la pièce, les vampires maîtrisent le démon en utilisant ses propres instruments de torture.

Angel (faisant signe vers le feu) : Allez. (Gunn met le collier de Lindsey) Gunn, non ! Qu'est-ce que tu fais ?

Gunn : Ce qui doit être fait.

Angel : Je ne te laisse pas là.

Gunn : Tu ne fais pas la loi ici. C'est Wolfram & Hart qui l'a fait. Si quelqu'un part, quelqu'un doit rester. Un vide est impossible.

La porte devant le feu s'ouvre.

Angel : Tu savais.

Gunn : Ce truc à propos de l'expiation.

Angel : Gunn...(aux autres) Allez y.

Spike : T'es pas sérieux !

Gunn : Quand j'oublie, la porte se ferme. Partez. Vous le devez.

Angel et Spike emmènent Lindsey dans le feu.

Gunn : C'est là...que j'étais...je...(la porte devant le feu s'ouvre) C'est ma place. J'étais - Qu'est-ce que je faisais. Pourquoi je suis en bas ?

Femme/Trish (hors écran) : Chéri, qu'est-ce que tu fais là ?

Gunn (au pied des escaliers) : Je ne sais pas. J'ai dû perdre la tête.

INT. GARAGE DE WOLFRAM & HART - NUIT

Frénétiquement, Lorne et Eve sortent de l'ascenseur dans le garage privé d'Angel.

Lorne : On va aller sur la côte du Canada.

Eve : Les clés.

Lorne (regarde dans l'armoire à clé dans le mur) : Euh...

Eve : Allez.

Lorne (prend au hasard une paire de clés) : Hum...hum...(appuie sur le bouton de la clé, une alarme de voiture retentie) Oh...(l'alarme sonne répétitivement alors que Lorne et Eve cherche la voiture à qui appartient les clés) Douce flaque de moteur ! (sonne, sonne, sonne)

Eve (voit les phares d'une voiture s'allumer pendant que Lorne appuie sur le bouton) : Là ! Dépêche toi ! (cours vers la porte)

Lorne (cours après elle) : Comment tu appelles ça ? (ils vont tous les deux dans la voiture) Tu aimeras le Canada. Il y a beaucoup de déserteurs.

Eve : Allez !

Alors que Lorne démarre la voiture et commence à rouler, une lumière éclatante apparaît au dessus d'eux alors qu'un portail s'ouvre, jetant Lindsey, Spike et Angel sur la voiture. Lorne s'arrête en faisant crisser les pneus.

Lorne : C'est quoi ça ?! (sort de la voiture)

Spike (se remet sur pied en paniquant) : Je suis en feu ! (réalise qu'il n'est pas en feu) Oh, ça fait rien.

Eve (saute hors de la voiture) : Lindsey ! (le serre) Qu'est-ce qu'ils t'ont fait ?

Angel : Ca va aller.

Spike : Alors qu'on s'est fait tirer dessus et presque tuer par un sale démon. Merci pour la question.

Angel : Allons en haut.

Angel et Spike flanquent Lindsey, le portant chacun sur une épaule alors qu'ils le portent vers l'ascenseur.

Eve : Soyez prudent. Il est blessé.

Lorne (les suit, dans l'urgence) : Euh, Angel, tu devrais savoir qu'il y a un très grand et bien habillé, euh - (regarde autour de lui, paniqué) Où est Gunn ? Angel ?

Angel : Il, euh - est resté derrière.

Lorne : Resté derrière ? Mais tu ne laisses jamais un - (Angel et Spike ne veulent pas le regarder dans les yeux) (essaye de mettre ça au clair) ou...peut-être que si. C'est ce qu'on fait maintenant.

On entend un martèlement à la porte des escaliers.

Eve : Oh, mon Dieu !

Lorne : C'est ce que je disais.

L'homme poursuivant Eve sort la porte de ses gonds, l'envoyant voler dans le garage. Quand la poussière se dissipe, l'homme sort dans le garage et s'approche d'Angel et de son équipe.

Angel (fixant l'homme) : Punaise...il est bien habillé.

Fondu en noir

ACTE IV

INT. GARAGE DE WOLFRAM & HART - NUIT

Résumé. L'homme bien habillé s'approche d'Angel et de son gang dans le garage.

Eve (reculant) : Je vous en prie, ne faites pas ça.

Angel (allant vers l'homme, lâchant Lindsey par inadvertance, qui tombe par terre) : Eve est sous ma protection. Vous ne pouvez pas la toucher.

L'homme reste sur place, et fouille dans la poche de sa veste pour en sortir un stylo.

Spike : Whoa. Je l'avais pas vu venir.

Homme : Tu sais comment ça marche, Eve.

Eve : Vous pouvez parler aux partenaires seniors. Leur dire que c'est une erreur.

Homme : C'est impossible. (fouille dans son autre poche de veste)

Angel : N'insistez pas.

Eve (l'homme sort un contrat de son autre poche, et le déplie pour Eve) : Ne t'inquiète pas, Angel. C'est fini.

Homme (lui tend son stylo, le pointe sur le contrat) : Signez ici. (elle signe) Gentille fille.

Angel (regarde autour de lui) : Qu'est-ce qui se passe ?

Homme : Oh, désolé pour l'intrusion. Je suis Marcus Hamilton, votre nouvelle liaison avec les partenaires seniors. (à Eve) Et ici. (pointe sur le contrat)

Angel : Vous êtes quoi ?

Homme/ Hamilton : En plus de son immortalité et de certains autres privilèges, Eve m'a cédé ses fonctions par écrit. (prend la page à l'arrière) Oh, et les initiales ici. (pointe sur le contrat, Eve signe)

Angel : C'est juste un contrat ? Je pensais que tu avais dit que tu allais mourir.

Eve : Et maintenant un jour je le serais.

Hamilton : Les partenaires seniors trouvaient qu'il était temps de changer. Eve était trop facilement distraite. Elle a perdu de vue le grand dessein.

Eve : Je suis tombée amoureuse.

Hamilton : Oui. Félicitations. (Eve s'éloigne) Magnifique échappée, au fait. Vraiment habile. On est en contact. Oh, j'ai d'excellentes idées que j'ai hâte de partager.

Angel (se met devant Hamilton) : C'est chez moi ici. Les seules idées qui comptent sont les miennes.

Hamilton (souriant) : Absolument. C'est la politique. Les partenaires seniors sont derrière vous à 100 %.

Angel : J'en doute.

Hamilton : Je suis impatient de travailler dans cet amalgame. Angel, Spike...(ouvre les bras en un signe de bienvenue) Bienvenue dans l'équipe. (s'éloigne)

Lorne (nerveux, rigole) : Eh bien, il n'est pas si méchant.

EXT. TOIT - NUIT

Illyria et Wes sont sur le toit. Elle a tout le temps la tête reculée, fixant le ciel.

Wes : Tu vas bien ?

Illyria : Je respire plus facilement.

Wes : Les murs de se resserrent pas si facilement quand tu ne peux pas les voir.

Illyria : Mais ils sont toujours là.

Wes : Oui.

Illyria : Tout ce que je suis c'est ce que je suis. J'ai vécu 7 vies en une fois. J'étais la puissance et l'ecstasy de la mort. J'étais un dieu pour un dieu. (baisse les yeux) Maintenant...je - je suis enfermée...sur un toit. Juste un toit...à ce moment dans cet endroit, avec un humain instable qui boit trop de whisky et qui me traite de Schtroumf. (Wes rigole) Tu ne me vénère pas du tout, hein ?

Wes : Et tu ne peux vraiment pas partir.

Illyria : Je...ne sais pas. (lève les yeux) Et j'ai peur que dans une autre dimension dans cette forme je serais une proie pour ceux que je connaissais. (se tient la tête) J'empeste l'humanité.

Wes : Ne te flatte pas trop.

Illyria (regardant le ciel) : Votre monde est trop petit. Et vous mettez encore en boîte dans des pièces encore plus petites. Vous vous enfermez...dans des pièces, dans la routine.

Wes : Il y a des choses pires que les murs. Terribles...et belles. Si on les regarde trop longtemps elles nous brûleront de l'intérieur. Des vérités que tu ne supporterais pas. Pas tous les jours.

Illyria (soupire) : Nous sommes si faibles.

Wes : Oui. C'est bien vrai.

INT. APPARTEMENT D'ANGEL - NUIT

Lorne utilise des grosses pinces pour sortir des balles du dos de Spike. Il en jette une dans un bol à proximité et commence à en retirer une autre.

Spike : Ouch ! Doucement, jeans verts !

Lorne : Oui. J'ai bien peur de ne pas avoir le doux toucher de Jedikin.

Spike : Allez continue.

Lindsey et Eve sont assis l'un à côté de l'autre sur le canapé, Lindsey est penché sur l'épaule d'Eve. Il lève les yeux quand Angel entre après s'être changé.

Lindsey : Oh, regarde. C'est le héros de la journée.

Angel : Je ne suis pas ton héros. Je suis ton gardien.

Lindsey : Ca se voit à la façon dont tu te regardes dans la glace.

Angel : Je pensais que quelques mois de torture aux mains des partenaires seniors t'auraient un peu calmés.

Lindsey : Ils ont juste gratté la surface. Il s'avère qu'ils peuvent seulement te détruire aussi loin que tu penses mériter d'être détruit. Je me demande comment Gunn va s'en sortir.

Angel : Les partenaires seniors veulent savoir tout ce que tu sais sur eux. Sur l'apocalypse, à propos de leurs projets pour moi.

Spike (se levant, s'habillant) : Et pour moi. Le type avec le stylo a dit, "bienvenue dans l'équipe." Ca doit vouloir dire quelque chose.

Lindsey : Tu sais ce que je sais. Regarde autour de toi. Le monde est un puit...plein de bêtes égoïstes et cupides. On vie, on meurt. Même toi, bébé.

Eve (blessée) : Lindsey, non.

Lindsey : Tu es toujours heureuse de me voir ?

Angel : Ouais, l'enfer est sur terre. Holland Manners a essayé de me vendre cette phrase il y a 3 ans.

Lindsey : Est-ce que tu lui as au moins prouvé le contraire ?

Angel : Quand on voit comment tu te regardes dans la glace. Tu sais, Lindsey, on peut philosopher toute la nuit. L'enfer...(rigole) On pourrait le faire à jamais, hein ? Je n'ai pas besoin de manger, de dormir, de boire. (s'assoie) Et toi ?

Lindsey (grimace) : C'est ce que j'aime voir...le Angel d'autrefois. Ne fais pas de prisonniers, ne supporte pas les idiots. Et ça alors ? C'est ici. Ca a toujours été là. Sous la terre. Tu es juste trop stupide pour voir ça.

Angel (se penche en avant) : Voir quoi ?

Lindsey : L'apocalypse, mec. Tu trempes dedans.

Spike : J'ai vu une apocalypse ou deux dans ma vie. Je l'aurais su si quelque chose était sous mon nez.

Lindsey : Pas une apocalypse. L'apocalypse. Qu'est-ce que vous croyiez, qu'un gong allait sonner ? Qu'il est temps de sauter sur vos chevaux et de vous battre pour la grande bataille ? Charger des pistolets c'est fini depuis longtemps, les garçons. Vous jouez avec les gros méchants. Chaque jour tu es assis derrière ton bureau et tu apprends un peu plus à accepter le monde tel qu'il est. Eh bien, voilà le problème...les héros ne font pas ça. Les héros n'acceptent pas le monde tel qu'il est. Ils le combattent.

Angel (se remet en arrière) : Tu dis que tout ce qu'on fait...c'est une distraction...pour nous empêcher de regarder sous la surface.

Lindsey (claque des doigts) : Ding ! Nous avons un gagnant ! Le monde continue de glisser vers l'entropie et la dégradation, et qu'est-ce que tu fais ? Tu t'assoies dans ta grosse chaise, et tu signes tes chèques, comme les partenaires seniors l'ont prévus. La guerre est là, Angel. Et tu as déjà 2 soldats morts.

INT. MAISON DE BANLIEUE - JOUR

Gunn aide le garçon à réviser pour une interro pendant que la femme range la cuisine.

Gunn : Allez, tu le connais.

Enfant/Zach : Le noyau extérieur.

Gunn : Et sous ça ?

Zach : Le noyau intérieur.

Gunn : Et sous ça ?

Zach : Sous ça...rien.

Gunn : Sauf le centre difficile à mâcher.

Zach : Ha ha.

Trish : Hey, chéri. (Gunn la regarde) La lampe du four vient de claquer. J'ai besoin d'une ampoule dans la cave.

Gunn (regarde au loin) : Il devrait y en avoir quelques unes dans le placard du couloir.

Trish : Juste des simples. Les petites sont en bas.

Gunn (agit nerveusement, regarde l'enfant) : Zach se préparait à me parler de la lithosphère.

Trish (va vers Gunn, met sa main sur son épaule avec insistance) : J'en ai vraiment besoin maintenant. (Gunn hésite, lance un regard nerveux)

Fondu en noir


1 INT. CONFERENCE ROOM - DAY
Angel is sitting at the head of the conference table, tapping his fingers impatiently as he stares at the room full of empty chairs. He rolls his head, shuffles and stacks papers, then leans forward and stares at the speakerphone.

ANGEL
(impatiently presses a button on the speakerphone)
Harmony!

HARMONY (O.S.)
(over speakerphone)
I know! I called everyone. They're just...

ANGEL
(irritated)
Not here. I can see that. If they were here, I wouldn't be alone. Why am I alone?

HARMONY
(walks into the conference room)
Well, you can be super grouchy.

ANGEL
(presses a button on the speakerphone, turning it off, then looks up at Harmony)
The meeting?

HARMONY
(shrugs)
Everyone's otherwise occupado, boss. Wesley's stuck baby-sitting miss "I used to rule the world, bow down before me, minion scum."
(puts her hands on her hips and shakes her head)
Why aren't we killing her, again?

ANGEL
Gunn.

HARMONY
(sighs thoughtfully)
Maybe...
(leans on the back of a conference table chair)
...if we had a really big one.

ANGEL
(impatiently)
Where is Gunn?

HARMONY
(stands)
Oh. The hospital still. You know, from when Wesley...
(mimes stabbing)
and Lorne's kinda M.I.A. since...

ANGEL
Fred.

HARMONY
(nods sadly)
Okey-dokey then.
(shrugs with false cheer and exits)

SPIKE
(enters carrying a briefcase)
Where's the rest of the crew?

ANGEL
Apparently not coming.

SPIKE
But this is an important meeting.

ANGEL
At least somebody—

SPIKE
My first official parley as a very loosely affiliated member of the... what are we?
(puts his briefcase on the conference table)
Tell me we're not Scoobies.
(unlatches the briefcase)

ANGEL
We don't have a...

SPIKE
A name? Well, that's probably for the best. You'd want to be "Angel's Avengers" or something.

ANGEL
(frowns, mocking)
"Angel's Avengers," that's...
(stops himself as he ponders the sound of it)

SPIKE
(sits)
So what's on the agenda?
(reaches into his briefcase)

ANGEL
(leans over his papers)
Uh, I have assignments for people—
(looks up as the sound of a pop-top opening comes from Spike)

SPIKE
What?
(Angel glares)
I'm listening.
(holds up a beer can)
With beer.
(drinks)

ANGEL
(glares at Spike)
Forget it. You know what? This isn't a meeting. This is you being annoying.
(stands, sighs heavily, looks out the window)

SPIKE
(grabs a paper from the stack where Angel was sitting)
Hey, bullet points. Classy.
(pauses to read, then holds up the paper to Angel with contempt)
Why am I always reconnaissance? I should get a decently flash gig like "save the girl" or "steal the emerald with the girl."

ANGEL
(stares at his feet)
Handsome man, save me from the monsters.
(scoffs)

SPIKE
Exactly! Or— What's that now?

ANGEL
That's the first thing Fred said to me. In Pylea.
(paces behind his chair)
She was trapped, hiding, afraid. Nearly crazy. Crazy. But brave. I should never have let her come here. Bad things always happen here.

SPIKE
Hate to break it to you, mate, but bad things always happen everywhere. Besides, she wanted to be here. It was her choice.

ANGEL
Was it?

SPIKE
Bugger.
(stands)
You're fixing to do something stupid, aren't you?

ANGEL
Done it. Came here. Spend every day lying to myself about making the world a better place.

SPIKE
Welcome to the planet. We all paint on our happy faces every day, when all we really wanted is to pound the neighbor's missis, steal his Ben Franklins, and while we're at it, not think about the third of the world that's starving to death.
(walks toward the window, looks out)

ANGEL
I'm not saying that I can fix everything. I just—I... I have to do better. The senior partners have a plan.

SPIKE
(scoffs)
Yeah, the prophecy. That ever-lovin' apocalypse you keep going on about.

ANGEL
Yeah, which apocalypse— the one last year or the year before that? No, the senior partners are up to something now, and I'm not waiting for them to spring it on us. We're through operating in the dark.

SPIKE
OK, then. Might be easier if we knew anyone who had a direct line to the big guys.

Angel looks at Spike as an idea pops into his head.

Cut to:

2 INT. EVE'S APARTMENT - NIGHT
Standing side by side, Angel and Spike stare at Eve with their arms crossed.

EVE
No way. Even if my connection to the senior partners wasn't completely severed, I'm done helping you.

ANGEL
This isn't a negotiation, Eve.

EVE
(mocking)
Ooh, I'm intimidated. What could you possibly do to me? I've been trapped in this house for weeks like a—

SPIKE
Rat? Snake? Beady little rat snake?

ANGEL
You're not trapped, Eve. You're hiding. You know the second you step out that door, the second you don't have these symbols keeping you invisible to the partners, they're gonna zero in.
(walks closer to Eve)
So don't bother playing the pity angle. The only thing you care about is saving your own ass.

EVE
The only thing I care about is gone. You gave him up to the senior partners, let them suck him into—

ANGEL
Could do the same to you. Tell 'em how to see through your security system.

EVE
You wouldn't—

ANGEL
Not if you tell me what I want to know.

The house starts shaking as a deep rumbling sound is heard somewhere outside the door.

EVE
Oh, you bastard! You told them! You—

ANGEL
Wasn't me.

EVE
Oh, God. They're coming.
(crash, glass shattering)
Please, don't let them take me. Angel, please, I'll tell you. I'll tell you anything you want to know.

Angel looks at Eve, then looks at the front door as the doorknob rattles. A man wearing a fine, tailored gray pinstriped suit with a white silk tie and a white shirt busts through the door. He looks around the apartment, but Eve and the vampires are gone. There's an open window creaking at the back of the apartment. The man stares at it, frowning.

Fade to black.

Opening credits.


--------------------------------------------------------------------------------

ACT I:

3 INT. CARITAS - NIGHT
In a bar crowded with demons, a demon bartender sings poorly. Zooming into the corner, the camera reveals Lorne is sitting alone at the bar listening to the bartender's song.

BARTENDER
(singing off-key)
Lady your love's the only love I need and beside me is where I want you to be
(voice cracks)
Your my lady—
(talking)
She's gonna say no, isn't she? I should've gotten a bigger ring.

LORNE
(blasé)
A June wedding. There's rain, so get a tent.

BARTENDER
She's gonna say yes?

LORNE
(monotonous)
Ain't love grand?

BARTENDER
(excited)
I'm getting hitched?

LORNE
Yeah.
(holds up his cocktail glass as the bartender refills it)
More sea, less breeze, huh?

BARTENDER
(pouring)
From now on, your money's no good here.

LORNE
All right.

BARTENDER
I was wondering, about the possibility of a Carlos Junior? What do you think?
(smiles widely)

LORNE
What do I think? I think I'm tired. I think I'm sick and tired of wearing bells on my toes and making like everything's gonna be OK. I think it's pathetic that lately I'm too scared and sad to tell people the truth so I just say what they wanna hear instead. Most of all, I think the term "Happy Hour" should be banned from the English language. There's nothing happy about this hour or any other.

BARTENDER
(shrugs)
Oh.

LORNE
What I know is I started drinking the moment that I found out that a girl I loved was gonna die. Every time I get to the bottom of the glass, I hope that that last drop is gonna take me the distance.
(sips)

BARTENDER
(raises his eyebrows and nods while busying himself with tidying the bar)
OK.

LORNE
A simple plan that failed utterly, which is why I'm gonna heave my tuchis off this stool, strap the bells on, and with a smile and a quip, go back into the belly of a very ugly beast and pretend like I can help. Hmm. 'Cause that's what the green guy does.
(pays the bartender and exits)

Cut to:

4 INT. LOBBY - NIGHT
Angel steps off the elevator into the lobby followed by Spike and Eve.

ANGEL
Harmony!

HARMONY
Yepper?

ANGEL
Call security, put 'em on red alert. Nobody gets in this building without clearance from me. I want a guard at every entrance, every elevator, every stairwell. Cover the whole building.

HARMONY
(shrugs)
OK, but you know how that never works—

ANGEL
(irritated)
Harmony!

HARMONY
On it.
(goes to her desk)

ANGEL
All right, stay with Eve. Anything gets past security, kill it.

SPIKE
Where are you going?

Spike and Eve walk into Angel's office.

ANGEL
To see my lawyer.

Cut to:

5 INT. HOSPITAL ROOM - NIGHT
Gunn is sitting in a hospital gown in a hospital bed when Angel walks into the room.

ANGEL
We have a problem. Senior partners found Eve. They sent something to take her out. I need to know if I have jurisdiction to protect her. What's protocol here?

GUNN
(closes a magazine, hangs his head)
I don't know.

ANGEL
Right. Well, when you're through reading about important things like, um...
(picks up the magazine, reads the headlines)
"Trista and Ryan's big baby plans" maybe you can put some thought into it.

GUNN
(looks away)
I'm just not sure—

ANGEL
Gunn, you paid a high price for what's in that brain, so use it.

GUNN
(looks at Angel, sighs, looks down)
There's a proviso in your contract. Says that as CEO of a Wolfram & Hart branch, you can invoke a rapio salvus order. Basically says you're taking custody of a wayward employee. It's not usually used for protection, but it should work.

ANGEL
Great. How do I—

GUNN
I'll make a call.

ANGEL
Good.
(starts to walk out, but stops at the door)
Listen, Gunn... I know you feel bad about your part in what happened to Fred. And you should. For the rest of your life, it should wake you up in the middle of the night. And it will...because you're a good man. You signed a piece of paper, that's all.

GUNN
But I knew. Not about Fred, but... when I signed, I knew there would be consequences.

ANGEL
You know, the thing about atonement is, you never run out of chances... but you gotta take 'em. You can't hide in some hospital room and pretend it's all gonna go away... 'cause it never will.

Gunn stares thoughtfully.

Cut to:

6 INT. FRED'S APARTMENT - NIGHT
Wesley stares ahead when he hears Fred's voice behind him.

FRED
You have a visitor.

WESLEY
(turns slightly)
I thought I was in isolation.

FRED
(kisses his neck from behind him)
Whose fault is that?
(walks around to kneel in front of him)
Tell me a joke.

WESLEY
(softly)
2 men walk into a bar. The first man orders a scotch and soda. The second man remembers something he'd forgotten, and it doubles him over with pain. He falls to the floor shaking.... and then through the floor and into the Earth. He looks back up at the first man, but he doesn't call out to him.
(looks down at Fred)
They're not that close.

FRED
Yeah. You always know where you are.

WESLEY
It's my particular skill.

FRED
(crawls into his lap, looks into his eyes)
This is only the first layer. Don't you wanna see how deep I go?

Cut to:

7 INT. FRED'S APARTMENT - NIGHT
Wesley gasps as he wakes from his dream. He's sitting alone in a chair in the dark. Illyria speaks from somewhere behind him.

ILLYRIA
You've been sitting for a long time.

WESLEY
Yeah. Dozed off.

ILLYRIA
You drank a great deal of that poison.
(Wesley holds his hand to his head, rubbing his eyes, pained)
You called me a lot of names meant to hurt feelings I no longer have, and then you sat there for hours making noise with your nose.

WESLEY
I was dreaming, you twit.

ILLYRIA
You said her name. Fred.

WESLEY
It was a nightmare.
(swigs from a highball glass)
I don't suppose you have nightmares... or sleep or any of that human crap.

ILLYRIA
In my time, nightmares walked among us, walked and danced, skewering victims in plain sight, laying their fears and worst desires out for everyone to see. This...to make us laugh.

WESLEY
I'll bet you were jolly as frat boys.

ILLYRIA
And now nightmares are trapped inside the heads of humans... pitiful echoes of themselves. I wonder whom they angered so to merit such a fate.

WESLEY
(deadpan)
This world must be a terrible disappointment to you.

ILLYRIA
Grievous.

WESLEY
I'm not too impressed with it myself.
(takes another swig of whiskey)

ILLYRIA
Why don't you leave?

Cut to:

8 INT. ANGEL'S OFFICE - NIGHT
Eve and Spike wait in Angel's office.

EVE
Brilliant. Really. They'll never look for me here.
(Spike rolls his eyes)
I'm gonna die.

SPIKE
You make it hard for me to want to help you.
(shakes his head)

ANGEL
(walks into the office)
We don't want to help her. But...we will. You're under my protection.

EVE
Thank the gods.
(steps back as Angel approaches)

ANGEL
But, you know, I can take it away with one phone call. Convince me not to, Eve.

EVE
(sits in a chair between Angel and Spike as they glare at her)
How can I?

ANGEL
Let's start with something easy, huh? You.

EVE
Me?

ANGEL
What are you? What do you do for the senior partners?

EVE
I'm a liaison. I liaise.
(Angel and Spike cross their arms disapprovingly)
Look, what do you want me to say? I'm a leprechaun. I'm from Brigadoon.

SPIKE
(rolls his eyes)
If I had a nickel for every time I heard that one.

EVE
(stands)
There are layers upon layers at Wolfram & Hart, Angel, things you'll never understand. What am I? I'm a child of the senior partners, created to do their bidding.

ANGEL
You're an immortal. Why are you here?

EVE
To watch. Tell them what I see. Pass on messages to you, if there are any.

SPIKE
So you're, uh, middle management?

ANGEL
What are the senior partners, huh? What do they—

EVE
(shakes head)
No idea.

ANGEL
Eve.

EVE
Do you honestly believe the senior partners would let me have access to that information? Angel, for someone so old, you're so young. I only know what they want me to know and only when they want me to know it.

ANGEL
You don't know anything?

EVE
Maybe.
(shrugs)
Maybe I know a lot... but I don't have access to it.
(Angel and Spike pace, annoyed)
It's locked in my head somewhere, and I don't have the key.
(Angel and Spike sit down on opposite sides of the room, sighing)
Ready for the funny part?
(to Angel)
There was someone who could've told you everything you want to know... and you let the senior partners take him away.

ANGEL
Lindsey.

EVE
Lindsey's dedicated years of his life to the study of the senior partners. No one knows more about them than he does— what they've done, what they plan to do.

ANGEL
(stands, frowns)
I thought he was after me. You're saying bringing Spike back, the fail-safe, that was all about the senior partners?

EVE
No. It's about you, too. He really doesn't like you... but he may know more about you than... well, than you do.

ANGEL
Which is why they snatched him up.

SPIKE
Yeah. They couldn't risk him and you having a sit-down.

EVE
And now...what he's going through.

ANGEL
They didn't kill him?

EVE
They would want him to suffer horrors. Lindsey is in some hideous...awful hell.

Cut to:

9 INT. LINDSEY'S BEDROOM - DAY
Cut to Lindsey lying in a bed of luxurious red patterned sheets, kissing a blonde woman.

LINDSEY
Good morning.

WIFE
Mmm. So far.
(Lindsey kisses her forehead and cuddles close to her)

CHILD
(jumps into bed in-between them)
Stop it! That's how I get sisters.
(parents giggle)

LINDSEY
Oh, really?
(rubs the child's head affectionately)
Is that right?
(looks at his wife, smiles)
So... what are we gonna do today?

Fade to black.


--------------------------------------------------------------------------------

ACT II:

10 EXT. SUBURBAN HOUSE - DAY
Orchestral music plays over a scene of Lindsey walking out of his front door smiling. The house is a nice suburban house and it's a beautiful sunny day with clear blue skies. As Lindsey collects the newspaper from the driveway, the view changes, showing that the street is lined with identical houses, and a man from every house is going to collect the paper at exactly the same time. Lindsey walks back to the house and bends to pick up a skateboard from the sidewalk on his way. He walks inside and closes the door.

Cut to:

11 INT. ANGEL'S OFFICE - NIGHT
Spike paces, ranting, while Lorne, Eve, and Angel look on.

SPIKE
There's thousands of different kinds of hells. You got your fire hell, your ice hell... your...
(pauses to think)
ice hell. Your upside-down hell.

ANGEL
(rubs his head)
I don't care if he's in "toy poodles on parade" hell. He's got information that we need.

SPIKE
According to the girl whose only reason for being is to see her little pookie bear again.

EVE
I'm not lying.
(to Lorne) Well, tell him I'm not lying.

LORNE
No one can fake it through the piña colada song. Not once the chorus kicks in.

ANGEL
(stands)
If Lindsey can tell me what the senior partners have planned, I want him. You got a better idea how to do it, I'm totally open.

SPIKE
Didn't say that. Just pointed out that this one sucks. We're looking for a hell dimension in a haystack. How are we supposed to know—

GUNN
(walks into the office)
I know. And I can get us in.

Gunn's wearing street clothes, not his usual business suit. His head's shaven. He looks more like the pre-W&H Gunn of yore.

ANGEL
Us?

Cut to:

12 INT. SUBURBAN HOUSE - DAY
Lindsey is helping his son study for a test while the wife is tidying the kitchen.

LINDSEY
OK, from the top. The earth's outer layer is called...

CHILD
The crust.

LINDSEY
And what's underneath that?

CHILD
Mmm...the mantle?

LINDSEY
Yup. And under that? Come on. You know this one.

CHILD
The outer core.

LINDSEY
(snaps his fingers)
And under that?

CHILD
The inner core.

LINDSEY
And under that?

CHILD
Underneath that... nothing.

LINDSEY
Just the soft, chewy center.

CHILD
Ha ha!

WIFE
Hey, hon.
(Lindsey looks over at her)
Oven light just went out. I need a bulb from the cellar.

LINDSEY
(looks away)
There should be some in the hall closet.

WIFE
Just regular ones. Little ones are downstairs.

LINDSEY
(acts nervous, looks at his child)
Well, Zach, uh, Zach was getting ready to fill me in on the lithosphere.

WIFE
(walks over to Lindsey, puts her hand on his shoulder insistently)
I kinda need it now.

LINDSEY
(hesitates, casts a nervous glance)
All right. I'll be right back.

Lindsey stands and walks toward the cellar door, focusing on the doorknob. He puts his hand on the doorknob and hesitates, turning to look at his wife again. She's watching him with a smile.

WIFE
They're on that shelf, where we keep those thingies.

Lindsey opens the door and turns to look at her again. She walks up beside the child and smiles, never taking her eyes off of Lindsey. Lindsey gathers his courage and goes through the door. He descends the steps into the dark cellar cautiously, holding onto the rail and peering around the corner with every step he progresses downward.

Cut to:

13 INT. WOLFRAM & HART CORPORATE GARAGE - NIGHT
Gunn leads Angel and Spike into the garage, chatting. Angel and Spike are flanking him.

GUNN
Started flipping through the brain files soon as Harmony told me. Figured there had to be some kind of precedent.

ANGEL
And?

GUNN
Senior partners had trouble with a guy in the Tokyo division way back. Lindsey probably got the tattoo idea from studying up on him.

ANGEL
And wherever they sent this guy, that's where Lindsey is.

GUNN
Yep.

SPIKE
I hope it's toy poodle hell. I've had my fill of fire.

GUNN
It's not hell. It's a Wolfram & Hart holding dimension.

ANGEL
(chuckles)
Meaning what—senior partners haven't decided what to do with Lindsey?

GUNN
Their version of a penalty box.

ANGEL
Great. So... how we supposed to get there?

GUNN
Ever taken the Camaro?
(tosses the keys to Angel)

They stop walking as they approach the classic Camaro painted shiny cobalt blue.

Cut to:

14 INT. CAMARO - NIGHT
Angel's in the driver's seat, but he's not steering. The car is driving itself. Gunn is riding shotgun, and Spike's sitting behind Angel.

ANGEL
This is weirding me out. Is this weirding you out?

SPIKE
(sticks his head between the front seats)
What, you never heard of Knight Rider?
(looks at Angel, at Gunn)
The Knight Industries 2000? K.I.T.T.?
(shakes his head)
Never mind.

GUNN
Car's built to get us there. Once we have Lindsey, it's on us to find the Wrath.

SPIKE
The Wrath?! You know that's gonna be a giggle.

GUNN
Whatever it is, we got to go through it to get out.

ANGEL
I've never seen these streets before.

GUNN
Where we going— not in the Thomas Guide.

SPIKE
(sighs, resigned)
There's gonna be fire.

The Camaro heads through the dark night into a tunnel carved into a hillside.

Cut to:

15 INT. CAMARO - DAY
When the Camaro emerges from the other end of the tunnel, it's a beautiful, sunny day with clear blue skies. The look out the window to find themselves in Lindsey's suburban neighborhood.

SPIKE
This isn't hell. It's the 'burbs. Close enough.

ANGEL
This is Lindsey's punishment? For trying to kill me? Hunh! Maybe it's a reward.

Cut to:

16 INT. FRED'S APARTMENT - NIGHT
Wesley and Illyria continue their conversation in the dark room.

WESLEY
(standing, excited)
You could go anywhere, you could leave.

ILLYRIA
That's not possible.

WESLEY
Of course it's possible. Are you telling me the great Illyria, idol of millions, was limited to one small dimension?

ILLYRIA
I traveled all of them as I pleased. I walked worlds of smoke and half-truths, intangible.
(turns away)
Worlds of torment and of unnamable beauty.
(looks into the mirror, Wesley's reflection over her shoulder)
Opaline towers as high as small moons. Glaciers that rippled with insensate lust. And one world with nothing but shrimp. I tired of that one quickly.

WESLEY
Then why stay in this world? Surely there's a world more appealing, maybe not the shrimp one, but one where you'd be welcome like you never will be here. Why don't you go? You can go. Why don't you go?

Illyria snaps, grabbing Wesley by the throat and staring at him angrily. She lets him go, tossing him aside as she starts gasping for air.

ILLYRIA
(breathing hard)
It's too small. It's too small. I can't breathe.
(pacing, panicked, in a circle)
I can't live with these walls. I can't breathe. There's no room for anything real.

WESLEY
It's all right.

ILLYRIA
(glares at Wesley)
I should gut you where you stand. You challenged me. There's not enough space to open my jaws. My face is not my face. I don't know what it will say.
(panting)

WESLEY
Illyria... come with me.

Illyria starts to calm down and her panting slows.

Cut to:

17 EXT. SUBURBAN HOUSE - DAY
Exactly the same as the previous day, orchestral music plays over a scene of Lindsey walking out of his front door smiling. The house is a nice suburban house and it's a beautiful sunny day with clear blue skies. As Lindsey collects the newspaper from the driveway, the view changes, showing that the street is lined with identical houses, and a man from every house is going to collect the paper at exactly the same time. Lindsey walks back to the house and bends to pick up a skateboard from the sidewalk on his way. He walks inside and closes the door.

The music changes to a more ominous tone as the blue Camaro drives down the street, stopping in front of Lindsey's house.

SPIKE
(looks out the car window at the sunny front lawn between the car and Lindsey's front door)
Oh, so we just open with being on fire. That's great.

ANGEL
Yeah. We can put our coats over our heads and make a run for it.

Gunn opens the car door, and the vampires react instantly, recoiling with fright, putting their hands to their faces trying to shield themselves from the sunlight pouring in through Gunn's open car door.

ANGEL & SPIKE
(simultaneously)
Aah!

The vampires realize they aren't on fire after all, and Gunn gives them a matter-of-fact look.

GUNN
Alternate dimension, remember? Sun's the non-frying variety.

SPIKE
I figured that.

ANGEL
Oh, right.

GUNN
Can we go?

ANGEL
Yeah.
(gets out of the car; they all 3 walk to the front door)
Grab Lindsey and we get out.

GUNN
Kill everything in our way.

SPIKE
What's going to be in our way, the family mutt?

GUNN
This is Wolfram & Hart.
(Spike presses the doorbell, which chimes)
Odds are there's something ugly behind that door.

WIFE
(opens the door, smiles)
Can I help you?

ANGEL
(straightens up, surprised, looks at Spike, then back at the woman, stammering)
Uh, is Lindsey home?

WIFE
(nods, smiles)
Sure. Come on in.

Cut to:

18 INT. SUBURBAN HOUSE - DAY
Angel, Spike and Gunn follow the wife into the house.

WIFE
Honey? There's coffee.

ANGEL
No. We're fine. Thanks.

Gunn closes the door behind them.

LINDSEY
(coming down the steps)
Zach's hockey stick's gone missing. Oh. I didn't realize we had company.

WIFE
I'll do search and rescue.
(walks away)

LINDSEY
OK.
(to the gang) How can I help you guys?

SPIKE
Cut the act, Ward. June's gone.

LINDSEY
'scuse me?

ANGEL
You don't know who we are?

LINDSEY
(shakes his head)
No. Do you play in the league?

ANGEL
No, um...I'm Angel. This is Spike and Gunn.

GUNN
You might want to have a seat.

LINDSEY
(smiles)
OK.
(gestures to seats for the gang)
Please. Is this about the free vacation I entered to win?
(claps his hands once gleefully, sits on the couch)

GUNN
Does the name Wolfram & Hart mean anything to you? It's a law firm. You used to work there.

LINDSEY
All right, Gunn, is it? Yeah. Now, the only lawyer I know is the one who fixes my speeding tickets.
(chuckles)

ANGEL
Well, that guy, he's not real.
(sits)
None of this is. You're under some spell.

LINDSEY
What?

SPIKE
Nuts and bolts, you're in hell. We've come to break you out.

LINDSEY
All right. Who put you up to this? Was it Fisher?

GUNN
There's no joke. You're in a mystical holding cell, an alternate reality.

LINDSEY
So Trish is not my wife and Zach's not my son?

SPIKE
Now he's gettin' it. Ever heard of something called the Wrath?

LINDSEY
(sits back, smiling)
Seriously, is Fisher outside?
(stands, looks out the window laughing)

ANGEL
Lindsey, this whole life is a lie.

LINDSEY
(turns to face Angel, no longer laughing)
All right. This is starting to get a little less funny. I think you guys should leave.

Cut to:

19 INT. ANGEL'S OFFICE - NIGHT
Eve is agitated and pacing while Lorne and Harmony keep her company in Angel's office.

EVE
What is taking so long? They should be back by now.

HARMONY
It's really hard to get a firm E.T.A. on alternate dimension travel. I've tried.

EVE
I just want him back, and I don't want to die.

LORNE
Oh, calm down, chicken little. Nobody can lay a finger on you without Angel's permission.

HARMONY
Yeah. I got strict instructions. No torture. You're totally safe.

EVE
You don't get it. So stupid legal order isn't going to matter. The senior partners—

LORNE
Nobody can darken our bullet-proof doors, not without our fearless leader's say-so. This place is a fortress.
(the security alarm starts ringing)

HARMONY
Uh-oh.

LORNE
(nervously, to Eve)
This thing coming after you, how bad on a scale of, say, one to Terminator?
(the alarm continues ringing)

The same man who busted into Eve's apartment walks off the elevator into the lobby area. He's looking around, walking forward with determination.

EVE
(starting to cry)
Oh, god. He's here.

HARMONY
(with arms crossed, smirks)
That's the guy? He's just a suit.

GUARD
(rushes toward the man, pulling out his gun)
Hey, you, stop! Put your hands up!

The security guard makes a final grunt as the man punches him so hard through the stomach that the man's hand comes out of the guard's back, covered in blood. The guard falls to the ground. Eve, Lorne, and Harmony scream in terror as they watch through the window in Angel's office.

Cut to:

20 INT. SUBURBAN HOUSE - DAY
Angel, Spike and Gunn resume their conversation with Lindsey in his living room.

ANGEL
(sighs, stands)
I can't believe I'm saying this, but we're here to help.

LINDSEY
(points, agitated)
OK. Get out. Now.

ANGEL
(grabs Lindsey by the collar)
Look, we're telling you the truth. You don't want to believe it, that's your choice. Either way, you're coming with us.

LINDSEY
Get off of me!

ANGEL
(glances at Lindsey's necklace between Angel's fistfulls of Lindsey's shirt collar)
Maybe this will help you make up your mind.
(rips the necklace off of Lindsey)

Lindsey collapses to the floor in a heap. He comes to and tries to sit up when he notices Angel standing there, wearing a dagger on his belt.

LINDSEY
(nervously)
Angel. Make it quick.

ANGEL
If I was gonna kill you, it wouldn't be quick.
(rolls his eyes, pulls Lindsey to his feet by his collar)

Gunn glances at the discarded necklace on the floor, when Lindsey's "wife" walks into the kitchen, smiling.

SPIKE
Oh! Hi. Your hubby was just showing us a thing...

The wife lifts up her arms to reveal she's carrying a machine gun. She points it at the gang and starts shooting.

Fade to black.


--------------------------------------------------------------------------------

ACT III:

21 INT. SUBURBAN HOUSE - DAY
Resume. The wife is shooting at Angel, Spike, Gunn, and Lindsey with a machine gun, sending a rapid and continuous stream of bullets their way. Spike and Gunn duck behind the couch, while Angel has to pull Lindsey to safety because he was just standing there mired in confusion.

SPIKE
(yelling over the gunfire to Lindsey)
Seems your wife's a little moody.

ANGEL
(to Spike)
Get Lindsey to the car! Go! Now!

Angel rushes the wife, serving as a shield for the others behind him as they try to escape. Gunn grabs Lindsey up and together with Spike, carries him out through the front door. The wife continues shooting, but Angel gets close enough to rush her. He nearly knocks the gun from her hand, but she punches him, knocking him down, then starts beating Angel in the head with the butt of the gun.

Cut to:

22 EXT. SUBURBAN HOUSE - DAY
As he and Gunn escort Lindsey out of the house, Spike stops in his tracks when he notices that the Camaro is no longer parked on the street in front of the house.

SPIKE
Didn't we have a car?

As they stand there stupefied, an ice cream truck pulls up in front of the house, and the driver starts shooting a machine gun at them from the street. Spike shields Lindsey and Gunn, taking the bullets in his back as he pushes them into the house. The mail carrier also joins in the firefight, shooting at the gang with a handgun in each hand.

Cut to:

23 INT. SUBURBAN HOUSE - DAY
Lindsey trips and falls to the ground as Gunn and Spike shove him out of the firefight outside back into the house. Angel is still fighting the wife, but appears to have the upper hand now, as he is punching her repeatedly in the face, ultimately knocking her down.

SPIKE
(to Angel)
Hey, our bloody ride's gone.

GUNN
(sees the boy Zach creeping down the stairs holding a machine gun)
Get down!
(the boy starts shooting and the gang hides behind the couch again)
We've got to find the Wrath. Where's the Wrath?

SPIKE
Where's not the Wrath? The Wrath's all over!

ANGEL
Lindsey, think. Do you know where it is?

LINDSEY
I don't know. I don't know!

GUNN
There's a door by the kitchen. Might be a way out, through the cellar.

LINDSEY
No! We can't go down there, not the cellar!

SPIKE
Cellar it is, then.

GUNN
Guessin' we found the Wrath.

LINDSEY
No! Please, don't!

Angel and Spike turn over the couch and push it forward into the boy, giving them a reprieve from the gunfire as they head for the cellar door. The gang goes through the door and down the steps into the cellar.

LINDSEY
(hesitates on the steps, afraid)
We're all gonna die.

ANGEL
Not today.

LINDSEY
Every day.

They continue their descent.

Cut to:

24 INT. ANGEL'S OFFICE - NIGHT
The man in the suit pursuing Eve enters Angel's office through the double-doors and looks around. Eve and Lorne are standing together.

EVE
(to Lorne while backing away from the man)
Don't let me die.

Harmony jumps out from behind the door, grabbing the man around his throat. She groans as she tries to break his neck, but isn't strong enough. The man seems more annoyed than hurt by her attack.

HARMONY
Run already!
(Eve and Lorne head to the private elevator)

The man frowns and grabs Harmony's arm, flinging her across the room where she crashes into Angel's desk and falls to the floor. The man starts walking toward Eve and Lorne in the elevator.

EVE
Close the door!

LORNE
(rapidly pressing the button over and over)
I'm not doin' the polka, beanpole. What do you think I'm—

The elevator doors close just as the man gets close.

Cut to:

25 INT. SUBURBAN HOUSE - DAY
The gang has descended the stairs into the cellar, and everyone's having a look around. It looks like a torture dungeon, and it lit by candles.

SPIKE
Holy!

GUNN
Nothing holy here.

SPIKE
(walks up to a pile of a hundred or so bloody organs on the floor, picks one up)
A heart? Whose are these?

LINDSEY
Mine.

SPIKE
(quickly drops the heart back into the pile)
Oh.
(backs away)

ANGEL
Try to find the door, some way out.

SPIKE
With pleasure. The faster we get out of here, the better.

Angel heads right, Spike left. Gunn stares at the pile of hearts on the floor.

SPIKE
(pausing to look at chains and manacles on a post)
Somebody has fun with these.

ANGEL
(opens a creaking door)
Spike.
(reveals a huge flaming furnace behind the door)

SPIKE
The Wrath?
(walks toward Angel)

ANGEL
Could be.
(stands to the left of the fire)

SPIKE
(looking at the fire)
What did I tell you?
(stands to the right of the fire)

GUNN
The lock's mystical.

ANGEL
Well, how do we—

LINDSEY
He's coming.

SPIKE
Who?

LINDSEY
He knows. He always knows.

SPIKE
Who?

ANGEL
(notices a demon approaching, his chains rattling)
Him. Gunn, guard Lindsey!

Gunn takes Lindsey out of the way, while Angel and Spike face off with the demon. A fight ensues with Spike swinging a pipe at the demon, Angel using his dagger. Eventually, after much punching and kicking each other across the room, the vamped-out vampires overpower the demon by using his own torture devices.

ANGEL
(gesturing to the fire)
Come on.
(Gunn puts Lindsey's necklace on)
Gunn, no! What the hell are you doing?

GUNN
What needs to be done.

ANGEL
I'm not leaving you here.

GUNN
You don't make the rules here. Wolfram & Hart does. If one leaves, one has to stay. A void is impossible.

The gate in front of the fire opens.

ANGEL
You knew.

GUNN
That thing about atonement.

ANGEL
Gunn...
(to the others)
Let's go.

SPIKKE
You are not bloody serious!

GUNN
When I forget, the door closes. Go. You have to.

Angel and Spike lead Lindsey into the fire.

GUNN
This is where...I was... I...
(the gate in front of the fire closes)
I belong. I was— What was I doing? Why am I down here?

WIFE / TRISH (O.S.)
Honey, what are you doing down there?

GUNN
(at the bottom of the stairs)
I don't know. Must be losing my mind.

Cut to:

26 INT. WOLFRAM & HART CORPORATE GARAGE - NIGHT
Frantic, Lorne and Eve rush off the elevator into Angel's private garage.

LORNE
We'll head up the coast to Canada.

EVE
Keys.

LORNE
(looks through the wall-mounted key storage box)
Uh...

EVE
Come on.

LORNE
(randomly picks a set of keys)
Um...um...
(presses the remote keyless entry, a car alarm chirps)
Oh...
(alarm chirps repeatedly as Lorne and Eve search for which car the keys belong to)
Holy motor pool!
(chirp, chirp, chirp)

EVE
(sees the lights of one car flash as Lorne presses the button)
There! Hurry!
(runs toward the car)

LORNE
(runs after her)
What do you call this?
(they both get in the car)
You'll like Canada. Lots of deserters.

EVE
Go!

As Lorne puts the car in gear and starts driving out, a bright light appears above them as a portal opens up, dropping Lindsey, Spike and Angel onto the car. Lorne screeches to a halt.

LORNE
What the daisy?!
(gets out of the car)

SPIKE
(getting to his feet in a panic)
I'm on fire!
(realizes he's not on fire)
Oh, never mind.

EVE
(jumps out of the car)
Lindsey!
(hugs him)
What did they do to you?

ANGEL
He'll be fine.

SPIKE
Whereas we got shot and almost killed by a juiced-up S&M demon. Thanks or asking.

ANGEL
Let's get upstairs.

Angel and Spike flank Lindsey, each supporting one of his shoulders as they carry him toward the elevator.

EVE
Be careful. He's hurt.

LORNE
(following after them, urgently)
Uh, Angel, you should know there's a very tall, well-dressed, uh—
(looks around, panicked)
Where's Gunn? Angel?

ANGEL
He, uh— he stayed behind.

LORNE
Stayed behind? But you never leave a—
(Angel and Spike won't look him in the eyes)
(tries to shake it off)
or...I guess we do. That's what we do now.

There's a thumping on the stairwell door.

EVE
Oh, god!

LORNE
Like I was saying.

The man pursuing Eve punches the door off its hinges, sending it flying into the garage. When the dust settles, the man walks out into the garage and approaches Angel and crew.

ANGEL
(staring at the man)
Damn... he is well-dressed.

Fade to black.


--------------------------------------------------------------------------------

ACT IV:

27 INT. WOLFRAM & HART CORPORATE GARAGE - NIGHT
Resume. The well-dressed man is approaching Angel and gang in the garage.

EVE
(backing away)
Please, don't do this.

ANGEL
(walks toward the man, inadvertently letting go of Lindsey, who falls to the ground)
Eve's under my protection. You can't touch her.

The man stands his ground, and reaches into his vest pocket to pull out a pen.

SPIKE
Whoa. Didn't see that coming.

WELL-DRESSED MAN
You know how it works, Eve.

EVE
You could talk to the senior partners. Tell them it's a mistake.

WELL-DRESSED MAN
That's impossible.
(reaches into his other vest pocket)

ANGEL
I said back off.

EVE
(the man pulls out a contract from his vest pocket, and unfolds it for Eve)
Don't bother, Angel. It's over.

WELL-DRESSED MAN
(hands her the pen, points to the contract)
Sign here.
(she signs)
Good girl.

ANGEL
(looks around)
What the hell's going on?

WELL-DRESSED MAN
Oh, sorry for the intrusion. I'm Marcus Hamilton, your new liaison to the senior partners.
(to Eve) And here.
(points to the contract)

ANGEL
You're what?

WELL-DRESSED MAN / HAMILTON
Along with her immortality and certain other privileges, Eve has signed over her duties to me.
(flips to the back page)
Oh, and initial there.
(points to the contract, Eve signs)

ANGEL
This is about a contract? I thought you said you were gonna die.

EVE
And now one day I will.

HAMILTON
The senior partners felt it was time for a change. Eve was too easily distracted. Lost sight of the big picture.

EVE
I fell in love.

HAMILTON
Yes. Congratulations.
(Eve walks away)
Wonderful escape, by the way. Very clever. We'll be in touch. Oh, I have some excellent ideas I can't wait to share.

ANGEL
(gets up in Hamilton's face)
This is my house. The only ideas that matter are mine.

HAMILTON
(smiling, chipper)
Absolutely. That's the policy. The senior partners are behind you 100%.

ANGEL
I doubt that.

HAMILTON
I'm looking forward to working myself into the mix. Angel, Spike...
(opens his arms in a welcoming gesture)
Welcome to the team.
(walks away)

LORNE
(nervous chuckle)
Well, he's not so bad.

Cut to:

28 EXT. ROOFTOP - NIGHT
Illyria and Wesley are standing on the rooftop. She's got her head leaned all the way back, staring skyward.

WESLEY
Are you all right?

ILLYRIA
I breathe easier.

WESLEY
The walls don't press in as hard when you can't see them.

ILLYRIA
But they're still here.

WESLEY
Yes.

ILLYRIA
All I am is what I am. I lived 7 lives at once. I was power and the ecstasy of death. I was god to a god.
(looks down)
Now... I—I'm trapped... on a roof. Just one roof... in this time and this place, with an unstable human who drinks too much whiskey and called me a Smurf.
(Wesley chuckles)
You don't worship me at all, do you?

WESLEY
And you really can't leave.

ILLYRIA
I... don't know.
(looks up)
And I fear in any other dimension in this form I'd be but prey to those I knew.
(hangs her head)
I reek of humanity.

WESLEY
Don't flatter yourself.

ILLYRIA
(looking over the skyline)
Your world is so small. And yet you box yourselves in rooms even smaller. You shut yourselves inside... in rooms, in routines.

WESLEY
There are things worse than walls. Terrible... and beautiful. If we look at them for too long they will burn right through us. Truths we couldn't bear. Not every day.

ILLYRIA
(sighs)
We are so weak.

WESLEY
Yes. Yes, we are.

Cut to:

29 INT. ANGEL'S PENTHOUSE - NIGHT
Lorne is using some hefty tweezers to pull bullets out of Spike's back. He drops one into a bowl nearby and proceeds to dig out another.

SPIKE
Ouch! Take it easy, green jeans!

LORNE
Yes. 'Fraid I don't have Fredikin's gentle touch.

SPIKE
Just get on with it.

Lindsey and Eve are sitting side-by-side on the couch; Lindsey's leaning on Eve's shoulder. He looks up when Angel walks in after changing clothes.

LINDSEY
Oh, look. It's the hero of the hour.

ANGEL
I'm not your hero. I'm your warden.

LINDSEY
It's all how you look at the glass.

ANGEL
I thought a few months of torture at the hands of the senior partners would have dug a little deeper.

LINDSEY
Just scratched the surface. Turns out they can only undo you as far as you think you deserve to be undone. I wonder how Gunn's gonna make out.

ANGEL
The senior partners want to know everything you know about them. About the apocalypse, about their plans for me.

SPIKE
(standing, dressing)
And for me. The guy with the pen said, "welcome to the team." Must've meant something.

LINDSEY
You know what I know. Look around. The world's a cesspool... full of selfish and greedy beasts. We live, we die. Even you, babe.

EVE
(hurt)
Lindsey, don't.

LINDSEY
You still happy to see me?

ANGEL
Yeah, hell's on earth. Holland manners tried to sell me that line 3 years ago.

LINDSEY
Did you ever prove him wrong?

ANGEL
All how you look at the glass. You know, Lindsey, we can philosophize all night. Hell...
(chuckles)
We could do it forever, huh? I don't need to eat, sleep, drink.
(sits)
How about you?

LINDSEY
(grins)
That's what I like to see... the Angel of yore. Takes no prisoners, suffers no fools. How 'bout this? It's here. It's been here all along. Underneath. You're just too damn stupid to see it.

ANGEL
(leans forward)
See what?

LINDSEY
The apocalypse, man. You're soaking in it.

SPIKE
I've seen an apocalypse or two in my time. I'd know I one was under my nose.

LINDSEY
Not an apocalypse. The apocalypse. What'd you think, a gong was gonna sound? Time to jump on your horses and fight the big fight? Starting pistol went off a long time ago, boys. You're playing for the bad guys. Every day you sit behind your desk and you learn a little more how to accept the world the way it is. Well, here's the rub... heroes don't do that. Heroes don't accept the world the way it is. They fight it.

ANGEL
(sits back)
You're saying everything we do... it's a distraction... to keep us busy from looking under the surface.

LINDSEY
(snaps fingers)
Ding! We have a winner! The world keeps sliding towards entropy and degradation, and what do you do? You sit in your big chair, and you sign your checks, just like the senior partners planned. The war's here, Angel. And you're already 2 soldiers down.

Cut to:

30 INT. SUBURBAN HOUSE - DAY
Gunn is helping the boy study for a test while the wife is tidying the kitchen.

GUNN
Come on, you know this on

Kikavu ?

Au total, 89 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

blady 
25.03.2020 vers 17h

magrenat 
25.04.2019 vers 14h

Xena1 
12.04.2019 vers 12h

Morganegb 
10.02.2019 vers 19h

Kaleydu35 
23.01.2019 vers 20h

Aloha81 
29.07.2018 vers 15h

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 3 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Ne manque pas...

L'HypnoCard When calls the Heart de la catégorie Medical a été élue HypnoCard du mois de mai 2020 !
HypnoCard du Mois | Nouvelle session !

Activité récente
Actualités
Alexa Davalos, Jenny Mollen

Alexa Davalos, Jenny Mollen
Le 28 mai, l'actrice Alexa Davalosfêtera ses 38 ans ! Le 30 mai, l'actrice Jenny Mollenfêtera ses 41...

Laurel Holloman

Laurel Holloman
Le 23 mai, l'actrice Laurel Holloman fêtera ses 49 ans ! On lui souhaite un joyeux anniversaire !...

David Boreanaz

David Boreanaz
Le 16 mai, l'acteur David Boreanaz fêtera ses 51 ans ! On lui souhaite un joyeux anniversaire !...

Calendrier de mai

Calendrier de mai
Le calendrier du mois de mai est disponible. Il met à l'honneur Lilah...

Elisabeth Rhöm, Julie Benz

Elisabeth Rhöm, Julie Benz
Le 28 avril, l'actrice Elisabeth Rhöm fêtera ses 47 ans ! Le 1er mai, l'actrice Julie Benz fêtera...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
HypnoRooms

Luna25, Aujourd'hui à 08:10

Nouveau mois spécial famille sur le quartier Reign (sondage, pdm, duel)

SeySey, Aujourd'hui à 08:47

Bonjour! Emily Thorne & Nic Nevin vous attendent sur Suits ! Tout comme Buffy & Allison Argent sur Manifest ! Nouveaux duels ^^

sanct08, Aujourd'hui à 08:56

Bonjour ! Un nouveau calendrier est disponible sur The X-Files ! n'hésitez pas à venir le commenter !

cartegold, Aujourd'hui à 09:12

Bonjour à tous ! Un nouveau sondage, une PDM et un jeu de mots vous attendent sur Samantha Who ? A très vite !

mnoandco, Aujourd'hui à 11:01

Autre thème en vote côté préférences

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site